Avis du vol easyJet Porto Toulouse en classe Economique

Compagnie easyJet
Vol U21748
Classe Economique
Siege 22A
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:30
Décollage 01 Jul 18, 12:30
Arrivée à 01 Jul 18, 15:00
U2   #14 sur 22 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 776 avis
scorph
Par GOLD 309
Publié le 1 août 2018
Bonjour et bienvenu à bord du vol retour de notre escapade entre potes à Porto.


Genèse et constitution du routing:

Nous sommes encore au cœur de l’hiver lorsque avec 2 amis nous regardons le prix des billets pour aller faire une petite escapade européenne, Porto sort du lot nous n’y sommes jamais allés et les prix des billets sont extrêmement bas ce qui nous permets de « prendre le risque » pour des billets pris aussi tôt nous en avons eu pour moins de 40€.



Ce qui nous donne le routing suivant:

  • Jeudi 28/06/18 U21747 TLS-OPO Easyjet Airbus A320 c'était là.
  • Dimanche 01/07/18 U21748 OPO-TLS Easyjet Airbus A320 ce sera là.

Dans ce sens-là cette ligne est une exclue flight report !

Dimanche 01/07/18 OPO-TLS Easyjet Airbus A320 (G-EZOF) classe Y.

Après un week-end prolongé très sympathique à visiter Porto, il est temps pour nous de rejoindre l’aéroport Francisco Sa Carneiro d’où notre vol doit partir aux alentours de 12h30. Pour cela direction le Metro et la station principale Trindade ou par chance nous arrivons quelques minutes avant le départ du métro pour l’aéroport. Attention les fréquences sont réduites le dimanche de plus une grève des transports était en cours et aucune autre rame n’était annoncée dans les prochaines 30 minutes.
photo p1

Après une vingtaine de minutes nous arrivons dans l’aéroport, il faut monter 2 grands étages pour rejoindre le niveau des départs situé dans ce grand hall plutôt moderne qui abrite les comptoirs d’enregistrement.
photo p2aphoto p2b

Le grand FIDS du hall, on notera pas mal de vols pour la France (Carcassonne, Lyon, Clermont, Mulhouse, Nantes, Orly et même Vatry).
photo p3

Pas de bagages à enregistrer, on file direction le PIF, une formalité qui sera complétée dans un temps correct de l’ordre de 5 à 10 minutes. On se retrouve donc airside dans un bâtiment qui présente plutôt bien avec de belles baies vitrées pour observer le trafic.
photo p4aphoto p4bphoto p4c

Bien entendu comme tout terminal moderne le cheminement passager traverse un duty free heureusement de taille modeste.
photo p5

Heureusement pour ceux qui veulent dévaliser les boutiques il y a de quoi faire dans le hall principal qui fait aussi office de food-court.
photo p6

On trouve de quoi occuper les plus jeunes, avec un espace jeux.
photo p7

Mais aussi de quoi occuper les avgeeks avec de grandes baies vitrées avec vue sur la piste.
photo p8

Au loin on distingue stocké 3 des 4 ex Fokker 100 de Portugalia (l’un d’eux est mon avatar !).
photo p9

Plus près leurs remplaçants, les Embraer 190 et les ATR de la TAP express qui assurent les navettes vers Lisbonne.
photo p10aphoto p10b

Au loin on aperçoit les Airbus de la maison mère.
photo p11

Y compris un A330 qui s’apprête à partir direction Rio de Janeiro.
photo p12

Il y a aussi quelques appareils hors TAP comme ce 737-700 de KLM ou plus rare cet A320 d’Azores Airlines qui arrive de l’archipel du même nom.
photo p13aphoto p13bphoto p13c

Notre porte vient enfin de s’afficher sur le FIDS, pas de surprise ce sera la partie low-cost du terminal situé en rez-de-chaussée à l’extrémité nord des installations.
photo p14

Après 5 petites minutes de marche nous rejoignons notre porte où notre vol est déjà appelé.
photo p14b

Notre avion est déjà là.
photo p15

Le BP du jour même si j’échangerais avec mon ami à grandes jambes la place au hublot contre la place couloir.
photo p16

Pas de chance pour nous notre bagage voyagera en soute…
photo p17

Nous sommes invités à quitter le parcage de près embarquement, pour rejoindre un cheminement piéton qui nous mènera rapidement à notre appareil, les agents au sol auront toutefois un peu de difficultés à coordonner les flux de passagers arrivant de Nantes et partant vers Toulouse.
photo p18

Pas de doute dans cette zone du terminal on est cerné par les low-cost.
photo p19aphoto p19b

Bon ce n’est pas le tout mais il est temps de monter à bord de notre appareil du jour. G-EZOF est un A320 sharklet âgé d’un peu plus de 3 ans lors de notre vol. Il a, comme la majorité de ses congénères, été livré neuf à la low-cost britannique.


Montée par la porte arrière et accueil une nouvelle fois polie de la part de notre équipage.
photo p21aphoto p21bphoto p21c

Comme désormais tous les A320 de la compagnie orange il est équipé des nouvelles cabines et leurs sièges Recaro SL3510. Gain de place pour les jambes de quelques centimètres sans trop nuire à la qualité de l’assise. Qui dit avion récent dis plafonnier moderne.


Coté vue c’est plutôt bien, le hublot est même propre, seul un appendice vient squatter l’objectif. Je soupçonne certaines compagnies d’installer des winglets/sharklets uniquement pour faire de la pub ^^.
photo p23aphoto p23b

A nos côtés un A320 d’Easyjet, il ne vous rappelle rien ? C’est celui là même qui nous a transporté jusqu’à Porto 3 jours plus tôt.
photo p24

Les passagers ont fini d’embarquer il est l’heure de repousser sous le regard de la tour, pas de soucis nous sommes à l’heure.
photo p25aphoto p25bphoto p25c

Notre roulage commence le long de la piste on croise le 757 de United qui décolle pour Newark, puis c’est au tour d’un A320 Iberia express pour Madrid.
photo p26aphoto p26b

Au loin, sur les parkings paxbus deux ATR tout de blanc vêtu de la Swiftair ainsi qu’un Challenger 350 de Vistajet Malta (il était à Toulouse la semaine d’avant).
photo p27

Pas besoin de remonter toute la piste, les 1900m disponibles depuis le taxiway F seront suffisant avec notre masse du jour.
photo p28aphoto p28bphoto p28c

On s’élance avec une belle vue sur les installations aéroportuaires.
photo p29aphoto p29bphoto p29c

On distingue bien les 2 gros appareils sur le tarmac à cette heure, à savoir l’A330-200 de la TAP pour Rio et l’A310 d’Air Transat pour Montréal.
photo p30aphoto p30b

Nous survolons la zone industrielle située à proximité du port.
photo p31aphoto p31bphoto p31c

Avant d’arriver à la banlieue nord de Porto où, d’à travers les nuages, ressort le stade de Bessa Seculo XXI siège du club de Boavista.
photo p32aphoto p32bphoto p32c

Malheureusement la vue sur les vieux quartiers de Porto sera totalement bouchée par la couche nuageuse.
photo p33

En cabine l’ambiance est calme malgré un taux de remplissage supérieur à 95% et quelques enfants.
photo p34

La première partie de croisière ne permettra d’apercevoir que le bleu du ciel et le blanc des nuages.
photo p35aphoto p35b

Le temps de regarder ce qui se cache dans la pochette devant nous, on retrouve le quatuor classique (vomito bag, safety card, brochure de vente à bord et magazine du mois de juillet).
photo p36

On croise de loin faute de zoom adéquat un A32X d’Iberia.
photo p37

Le service à bord commence, il n’aura pas un grand succès.
photo p0

La couche nuageuse se déchire enfin et nous profitons d’une belle vue sur la ville de Burgos.
photo p38aphoto p38bphoto p38c

Nous croisons L’Ebre marquant la frontière du pays basque espagnol.
photo p39

Le survol du pays basque nous amène au-dessus du barrage d’Alloz juste avant d’arriver à Pampelune.
photo p40aphoto p40b

Toujours un peu à cours de zoom pour attraper cet A319 d’Easyjet volant en sens opposé.
photo p41

Peu de temps après nous survolons les Pyrénées, véritable filet à nuages avec ses sommets enneigés.
photo p42aphoto p42bphoto p42c

Pour information la route suivi par notre vol.
photo p43

En effet côté français le ciel parfaitement dégagé nous permet de voir au loin la ville de Lourdes ainsi que l’aéroport de Tarbes-Lourdes. En zoomant beaucoup on peut voir la silhouette des appareils stockés dont un A380 exSQ.
photo p44aphoto p44bphoto p44c

C’est à ce moment que la descente est annoncée.
photo p45

Pour faciliter l’opération nos crews sortent une partie des aérofreins.
photo p46

Nous contournons Toulouse par l’Ouest, l’on aperçoit les méandres de la Garonne au loin signe qu’il va falloir faire un demi-tour afin de rejoindre l’axe de la piste 14 au niveau de Merville.
photo p47aphoto p47b

Finale pour la 14R nous permet d’apercevoir le site d’Airbus Lagardère où est stocké l’A340-600 d’essai.
photo p48aphoto p48bphoto p48c

Posé doux, freinage toute ferraille dehors.
photo p49aphoto p49b

Nous laissons la place nette pour les prochains.
photo p50

Avant de traverser la piste parallèle.
photo p51

Alors que nous remontons le taxiway nous avons une bonne vue sur les usines Airbus, avec la nouvelle fournée d’A350 dont certaines livrées spéciales comme ce China Airlines livrée carbone ou un Air China aux couleurs arc en ciel de l’expo 2019.
photo p52aphoto p52b

Au loin un banc de Beluga se prélasse au soleil.
photo p53

On croise aussi des appareils en sens inverse avec cet A319 d’Easyjet au posé.
photo p54

Après un court roulage nous rejoignons notre point de stationnement au hall D.
photo p55

Le débarquement commence rapidement par les portes avant et arrière de notre Airbus.
photo p56

Après un salut souriant de l’équipage il est temps pour nous de rejoindre la terre ferme après un dernier regard sur notre destrier du jour.


Traffic low-cost aujourd’hui sur la plateforme avec Volotea et Easyjet.
photo p58

Nous rejoignons les entrailles du hall D en grimpant dans une passerelle vitrée.
photo p59

Qui nous amène malheureusement devant les guichets de la PAF, heureusement pour une fois la formalité sera vite traitée (moins de 5 minutes).
photo p60

J’ai tout de même le temps d’admirer l’avancée des travaux du nouveau hall d’accueil.
photo p61

Sur le chemin nous reliant au hall principal on croise de nombreux paysages et photos des lieux typiques de la région, ici la place du Capitole.
photo p62

On croise aussi quelques appareils, dont cet A319 à la livrée UNICEF, je l’ai emprunté en mars dernier pour revenir de la capitale.
photo p63

Nous arrivons toutefois rapidement dans la zone de récupération bagages, pour nous ce sera le tapis 5 que nous partagerons avec les passagers du vol en provenance d’AMS. Les bagages arriveront après moins de 5 minutes d’attentes.
photo p64aphoto p64b

Puis nous sortons quelques minutes plus tard dans la fournaise Toulousaine.
photo p65

Comme vous avez été sage petit bonus Portuan.
Bonus : Cliquez pour afficher


J’espère que cet petite série vous a plus et je vous retrouve bientôt pour le départ de mes grandes vacances !
D’ici là bons vols à tous !
Afficher la suite

Verdict

easyJet

6.8/10
Cabine7.0
Equipage7.0
Divertissements7.0
Carte payante6.0

Porto - OPO

6.8/10
Fluidité8.0
Accès3.0
Services8.0
Propreté8.0

Toulouse - TLS

7.8/10
Fluidité7.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Retour du même acabit que le vol aller, vol à l’heure au confort correct sans être exceptionnel. Plutôt rigolo de voir pas mal des passagers du vol aller.

Easyjet :
Confort: La nouvelle cabine présente bien et reste bien plus confortable que l’ancienne grâce notamment à un pitch amélioré et un design plus sympathique.
Équipage : Equipage une nouvelle fois Portugais assez transparent mais polis.
Catering : Buy on board je n’ai rien pris les prix sont plutôt standard.
Divertissement: Hublot + magazine de bord (un peu trop de pub dommage) un peu limite.

Porto :
Fluidité: Pas de grosse attente au PIF, pas de passage PAF très bonne fluidité pour un aéroport de cette taille à cette heure de trafic important.
Accès: Metro de porto en grève à 8 minutes prêt je pense qu'on été bon pour le taxi et une petite sueur, finalement tout c'est bien goupillé pour un tarif tout doux.
Services: J'ai été impressionné par le nombre de boutique air side, quelques petites baies vitrés permettent d'observer les avions, plutôt bien.
Propreté: Plutôt correct.

Toulouse :
Fluidité: Passage par la PAF dans un délai correct même si je pense que ce n’était pas nécessaire, point positif les bagages arriveront en même temps que nous dans la salle de livraison.
Accès: Facile de quitter le terminal par la route un dimanche après-midi pas l’ombre d’un embouteillage.
Services: Wifi + différents services uniquement ground-side.
Propreté: RAS

Sur le même sujet

6 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 457073 by
    Benoit75008 7191 Commentaires
    Merci Hugo pour ce FR,

    OPO est un aéroport sympa. Les auvergnats sont content d'ailleurs après avoir longtemps attendu d'avoir un vol FR au profit de la communauté portugaise.

    Equipage de qualité pour un retour de séjour entre potes, parfait!

    Bonus sympathique.

    Tu as oublié de noter l'aéroport de TLS?

    Bonne journée!
    • Comment 457075 by
      scorph GOLD AUTEUR 2159 Commentaires
      Bonjour Benoit, Je te rejoins pour l'aéroport de Porto qui reste a taille humaine avec beaucoup de service. La communauté Portugaise est vraiment implantée aux quatre coins de France. C'est corrigé pour les notes désolé...

      Bonne journée et bons vols !
  • Comment 457178 by
    AirOne 2461 Commentaires
    J'ai eu peur au début, une petite boulette c'est glissée au niveau des dates car un Porto---> Toulouse en 20h j'étais inquiet ?
    Merci pour ce FR d'une ville que j'aimerai bien découvrir après Lisbonne, mais même depuis Paris les bons prix se font discrets.

    À bientôt !
    • Comment 457204 by
      scorph GOLD AUTEUR 2159 Commentaires
      Bonjour AirOne et merci pour ce retour en effet 20h pour un OPO-TLS c'était un peu long je viens de corriger. Porto mérite une visite sur un long week-end même si le climat est généralement moins favorable qu' Lisbonne (une ville que j'affectionne particulièrement). Je suis étonné que les prix soient élevés depuis la capitale au vu du nombre de compagnies présentes sur l'axe entre la TAP, Easyjet, Ryanair, Aigle Azur, Vueling, Transavia ...

      Bon vols!
  • Comment 457185 by
    Esteban GOLD 20291 Commentaires
    Hello Hugo,

    Merci pour le partage ! Effectivement une petite boulette sur le jour de départ ou d'arrivée donne 20H de vol en total, un peu long non même avec EasyJet :)

    Prestation très standard de la compagnie orange, pas grand chose à signaler. OPO a l'air d'être un bel aéroport !

    A bientôt !
    • Comment 457206 by
      scorph GOLD AUTEUR 2159 Commentaires
      Bonjour Esteban et merci pour le commentaire, je viens de le corriger, prestation standard d'Easyjet on ne peut demander mieux par rapport aux tarifs pratiqués. Porto est en effet un aéroport très agréable quand on arrive à le rejoindre ;-)
      Bon vols !

Connectez-vous pour poster un commentaire.