Avis du vol Lufthansa Paris Munich en classe Affaires

Compagnie Lufthansa
Vol LH2231
Classe Affaires
Siege 3C
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:25
Décollage 02 Aoû 18, 14:40
Arrivée à 02 Aoû 18, 16:05
LH   #54 sur 141 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 1130 avis
Scott05
Par 553
Publié le 6 août 2018
Bien le bonjour à tous et toutes,

Me voilà avec une série de flight reports qui n'était absolument pas prévue. Seul le routing, entre Paris et Berlin, était fixé jusqu'au matin même du départ.

Remise dans le contexte. Je suis employé depuis cette année en tant que PNC pour une célèbre compagnie britannique à bas coût dont le siège se situe à Luton. Souhaitant profité d'un des avantages du métier, c'est à dire les billets d'avion à prix réduits sur le réseau, je réserve donc un aller retour ORY-TXL avec une amie, l'occasion d'une rapide escapade dans la capitale allemande.

Le réveil est très matinal, nous sommes à Orly Ouest sur les coups de 5h du matin, et c'est au moment de sortir du Uber que nous recevons une alerte grâce à l'application de la compagnie que le vol est tout simplement annulé. Il y a déjà une file d'attente d'une dizaine de personnes devant le comptoir de la compagnie. Après une attente d'une vingtaine de minute, l'employé nous expliquera que la seule solution de départ avec la compagnie orange sera le lendemain à 17h40 depuis CDG. C'est hors de question, n'ayant prévus que 4 jours sur place et ayant déjà un jour de gâché par l'annulation. Seule solution, annuler le billet et recevoir une compensation de 250 euros par passager (sous 45 jours ouvrables) et se débrouiller seuls pour rejoindre Berlin dans la journée.

Je demande à l'employé s'il connait les remplissages du vol Aigle Azur qui assure la même liaison, il m'assure que celui-ci est complet. Il faut faire vite, la file d'attente s'est bien allongée et nous imaginons que chacun ira de sa propre solution pour grappiller les billets encore disponibles sur d'autres compagnies. Passage (sans grands espoirs) au comptoir Air France. Compter plus de 550 euros par personne pour partir plus tôt dans la matinée sur Joon en classe économique. Ça ira merci. Nous décidons de rentrer se poser puisque rester sur ORY est inutile.

Une rapide recherche sur un comparateur nous propose un billet sur LH en Business pour 350 euros A/R par personne en milieu d'après midi. Il n'y a aucune disponibilité en classe économique de toute façon. On se dit que la compensation couvrira une partie de la dépense et je réserve sciemment pour la première fois de ma vie de FRiste un billet en classe affaires. Malgré la fatigué et la frustration, nous sommes excités comme des puces à l'idée de jouer les VIP d'un jour (que les habitués du site cessent de ricaner, je sais qu'il y a des routings qui font plus rêver que ça :P )

Le nouveau routing nous force donc à faire escale dans les hubs Lufthansa

  • Paris Charles de Gaulle (CDG) - Munich Franz Josef Strauss (MUC) / LH2231 / Business Class / Airbus A320-200 [VOUS Y ETES]
  • Munich Franz Josef Strauss (MUC) - Berlin Tegel (TXL) / LH2046 / Business Class / Airbus A320-200
  • Berlin Tegel (TXL) - Frankfurt Am Mein (FRA) / LH167 / Business Class / Airbus A319-100
  • Frankfurt Am Mein (FRA) - Paris Charles de Gaulle (CDG) / LH1050 / Business Class / Airbus A319-100


Il s'agit également de mon premier voyage en avion depuis que j'ai décroché mon poste de PNC, il y aura peut être un peu de déformation professionnelle dans le déroulement du récit !

Paris CDG et le Lufthansa Business Class lounge



Après un petit sommeil bien mérité, nous nous mettons en route vers CDG, pour un trajet d'environ une heure comprenant un mix tram/métro/RER/CDGVAL des plus rafraîchissant (ou pas).

Pas de bagage à enregistré vu que nous étions partis pour un voyage low cost, nous pouvons aller directement au salon avec environ une heure trente devant nous.

photo img_7150

Erreur de débutant, je ne distingue pas le salon Star Alliance et nous suivons les indications pour le salon LH Senator situé dans le satellite 6, dont la qualité n'est pas la même (si j'en crois les reports). Après la sécurité, que nous passons sans encombre grâce à l'accès No 1, il faut descendre d'un étage, le salon est au rez de chaussée et malheureusement aveugle. L'accueil est cordial.



Manque simplement sur ces photos une partie "crudités" du buffet, mais bon on voit bien que tout cela ne casse pas trois pattes à un canard allemand. Deux "plats" "chauds" (les guillemets sont applicables aux deux mots), constitués de pâtes carbonnara et de quiche lorraine. En liquide un choix de deux vins rouges, un blanc, un blanc pétillant et divers alcool. Sodas et eau.
Quand à la salle en elle même, elle manque clairement d'un espace ouvert sur l'extérieur et pourrait être décorée un peu plus chaleureusement.
Enfin, le choix de presse française se limite à deux titres (Le Figaro et le Monde), la presse anglophone au NY Times. Pas de magazine comme le laisse entendre de site web de LH.

Notre sélection, incluant un far breton absolument quelconque en guise de dessert.

photo img_7152photo img_7159

Bref le temps passe et nous remontons à la surface proche de l'heure d'embarquement. Un peu trop tôt d'ailleurs, le satellite est bondé, l'offre presse payante ridicule (un Relay dont le rayon presse se limite à une étagère). On nous annonce un retard d'une quinzaine de minutes.

L'appareil arrive enfin, il s'agit d'un Airbus A320-200 immatriculé D-AIUU, livré en avril 2016. Un appareil récent. C'est de toute façon un peu la roulette russe chez LH, j'ai généralement soit des antiquités, soit des avions neufs. Cela ne change toutefois rien à l'état toujours impeccable des cabines et de l'avion.

photo img_7166

L'embarquement prioritaire est appelé et respecté, nous sommes parmi les premiers à bord. L'accueil est souriant par la chef de cabine et sa collègue. Les coffres de la business sont fermés, et une étiquette mentionne clairement que ces coffres sont réservés à cette classe de voyage.

La cabine vous la connaissez, c'est du typique 3-3 Recaro avec siège neutralisé, siglé "Your Space". Un épais rideau nous sépare des manants.

photo img_7169

Le vol est complet, les PNC effectueront de nombreuses annonces pour inciter les passagers à placer également des sacs sous les sièges. Ça me rappelle le boulot tiens !
Un monsieur sans doute peu habitué du voyage aérien viendra demander au passager en 2A de bien vouloir lui céder sa place, face à son refus il tentera alors de s'asseoir sur le siège du milieu expliquant que "Olala ça me gêne pas du tout". Les deux businessmen qui l'entourent semblent un peu désemparés, et devant cette situation l'instinct professionnel prends le dessus et je lui demande poliment sa carte d'embarquement. Bingo, monsieur est en 20A, "c'est un peu plus au fond". Je me rappelle ensuite que je suis en vacances et je m'assoupi jusqu'à la fin de l'embarquement.

Le CDB fera une annonce expliquant le retard depuis le cockpit. En allemand. Visiblement les non germanophones n'ont pas le droit à une explication. J'ai compris le mot "slot".

Nous repoussons et entamons le roulage peu de temps après. Les démonstrations de sécurité sont effectuées, dans un ordre qui me perturbe. Puis c'est le décollage.

Il ne faudra pas plus de 5 minutes à l'hôtesse pour apparaître en cabine, plateaux à la main. Elle tente un maladroit "vous voulez un truc ?" en français dans le texte. Du moins c'est ce que je comprends et qui sera répété à chaque passager francophone dans la cabine. C'est amusant mais pas très protocolaire.

Le plateau tel que présenté. J'ai omis de prendre en photo le pain ensuite proposé chaud dans une panière, avec deux choix. Dans la serviette se trouvent des couverts en métal et une serviette rafraîchissante. Pas de menu papier, c'est la devinette. A gauche non ce ne sont pas des tartines comme je l'ai appris à mes dépends en saisissant à pleine main une des tranches… de poulet. C'est clairement le point faible du plateau. Le thon rouge sur lit de noodles au centre n'est pas mauvais, tout comme cette crème au poivrons sur la droite. Le dessert est une mousse de fruit assez sucrée.

photo img_7170

Après le passage des plateaux, on passe au liquide avec un chariot puisque le même trolley sert pour le service de la classe économique (on connait l'étrange protocole de service de LH qui fait que l'on attends sa boisson une demie heure après avoir reçu son gateau/sandwich/salade de pomme de terre). Un simple coca pour moi, dans un joli verre siglé, suivi des pralines déjà presentes sur le plateau.

photo img_7171photo img_7172

Passage aux toilettes, qui sont impeccables. Je jette un oeil pro au galley avant qui est bien plus fourni que chez mon employeur (en même temps le service est très différent).

photo img_7173

La chef de cabine revient de l'éco et propose en même temps une seconde boisson aux passagers Business. Ca sera un thé au lait pour moi. La tasse est jolie.

photo img_7175

Qui dit FR de l'été, dit photo du pitch en mode jambes poilues. Y'a de la place.

photo img_7176

Le débarrassage se fait alors que la descente sur Munich commence. Les correspondances sont annoncées alors que tout le monde est attaché. Pas de mention de notre vol pour Berlin malgré la correspondance de 50 minutes qui a fondu comme neige au soleil. Encore une énième péripétie dans notre voyage sans fin ? A suivre ! :)
Afficher la suite

Verdict

Lufthansa

7.6/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements6.5
Restauration8.0

Lufthansa Business/Senator Lounge

4.9/10
Confort6.0
Restauration5.0
Divertissements3.5
Services5.0

Paris - CDG

7.1/10
Fluidité10.0
Accès6.5
Services5.0
Propreté7.0

Munich - MUC

8.1/10
Fluidité10.0
Accès5.0
Services8.0
Propreté9.5

Conclusion

Conclusion de ce premier vol en J de ma courte vie.

Je savais par avance que l'offre au sol de LH n'était pas la meilleure. J'essaye d'avoir l'oeil critique et il y a clairement des améliorations à faire. La sélection de journaux est trop limitée, et aucun magazine. L'ambiance est maussade. Bref on a guère envie d'y rester. Le seul avantage ici est que la salle d'embarquement est sous dimensionnée et donc on est quand même mieux installé au salon.

A bord, une très bonne prestation pour un vol en milieu d'après midi. L'équipage s'est montré courtois même si le temps de vol et le protocole de service fait qu'on ne les a quasiment pas vu du vol une fois le plateau distribué. Côté divertissement, difficile à noter sur le moyen courrier. Un IFE collectif est un plus mais pas indispensable. Le magazine LH totalement oubliable.

La suite prochainement ;)

Informations sur la ligne Paris (CDG) Munich (MUC)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 40 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Munich (MUC).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 26 minutes.

  Plus d'informations

16 Commentaires

  • Comment 458146 by
    flodu55 358 Commentaires

    Bonsoir et merci pour le FR.
    Alors le FR initial avec …. s'est transformé avec un FR Lufthansa en classe affaires !!!! C'était mieux non ???
    "vous voulez un truc ?", mais bien sur !! pour une fois que je voyage en J et que je dois faire un FR ! (perso jamais voyagé en J donc je comprends (!!!!)

    Je pense qu'à MUC, ils ont assuré la correspondance…

    Merci. A+ Florent

  • Comment 458161 by
    Benoit75008 GOLD 7336 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Commencer par un vol pas trop cher via ton employeur et finir en J ça le fait!

    Le salon n'a pas un catering trop mauvais a mon avis, mais déjà sa présence en sous-sol ne soulève pas l'enthousiasme de la foule!

    A bord, ironique situation avec le PAX qui s'impose, persuadé d'être dans son bon droit! :-)

    Catering pas mauvais et plutôt varié en originalité (dur dur d'être une compagnie 5 "...)

    Bonne soirée et à bientôt!

  • Comment 458179 by
    Esteban TEAM GOLD 11651 Commentaires

    Merci pour le partage, ravi de te retrouver, ça faisait un petit bout de temps !

    Voilà un premier vol en J fort réussi, malgré les péripéties qui t'y ont conduit.

    Le plateau fait assez envie dans l'ensemble, je présume que l'hôtesse a utilisé truc parce qu'elle ne savait elle même pas ce qu'il y avait dessus :p :p

    Dommage que le CDB ne fasse ses annonces qu'en allemand, pas très protocolaire.

    A bientôt pour la suite !

  • Comment 458185 by
    BESMRS 1739 Commentaires

    Merci pour le FR :o)

    Ah les low cost et les annulations... tout un programme !
    Voir également si la carte bancaire peut couvrir la différence tarifaire entre les deux billets :)

  • Comment 458308 by
    Numero_2 GOLD 9858 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Déjà que le prix d'appel des vols n'est pas très haut, les tarifs "employés" des compagnies LCC doivent être vraiment très bas. ^^

    Bon ben moi je préfère clairement cette version du routing à l'originale. ^^

    A bientôt.

    • Comment 458563 by
      Scott05 AUTEUR 563 Commentaires

      Moi aussi pour être honnête mais ça il ne faut pas le dire à mon employeur :D
      La base de Tegel vient d'être ouverte avec beaucoup de destinations, dont des liaisons domestiques en Allemagne, donc je pense que les tarifs doivent être assez attractifs pour habituer les allemands qui ne connaissent que très peu la marque.

  • Comment 458389 by
    jules67500 GOLD 4929 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Pas mal ce retournement de situation ^^

    C'est bizarre que le commandant n'ait fait qu'une annonce en allemand...

    Offre très correcte au final ^^

    A+

  • Comment 458556 by
    TheLuc 1588 Commentaires

    Merci pour ce FR !
    Sympa de passer de la Y de EZY à la J de LH ! Surtout pour une différence de prix assez faible je pense en tenant compte du remboursement + compensation européenne.
    L'équipage ne semble pas être très au point au niveau des langues...
    A bientôt !

    • Comment 458567 by
      Scott05 AUTEUR 563 Commentaires

      EZY ? Qui a dit EZY ? :D
      Certes, mais l'hôtesse a tout de même fait l'effort. D'ailleurs j'ai oublié de dire qu'elle avait également fait les annonces en français lors de l'embarquement, avec assez peu de fautes donc ce n'était sans doute qu'un problème de vocabulaire.

    • Comment 458588 by
      BESMRS 1739 Commentaires

      Attention: si tarif "équipage", l'indemnisation européenne n'est pas obligatoire (article 3 § 3 du règlement européen n°261/2004) !

  • Comment 466596 by
    AbyssinTeam 89 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Vous aviez un tarif préférentiel personnel compagnie, je suis surpris que vous souhaitiez une indemnisation de votre employeur et je doute que celui vous l'accorde sauf si le réglement intérieur de E le permet. Ou alors les LCC sont largement plus genereuse que les Legacy avec leur personnel. Tenez nous au courant!

    Une autre petite remarque mais je suis un vieux .....mentionner ainsi votre employeur meme si vous ne le critiquez point me semble peut etre à risque pour vous. Je pense que vous avez une clause bien spécifique dans votre contrat à ce sujet.

    A bientot.

Connectez-vous pour poster un commentaire.