Avis du vol Qatar Airways Doha Windhoek en classe Economique

Compagnie Qatar Airways
Vol QR1373
Classe Economique
Siege 11K
Avion Boeing 787-8
Temps de vol 09:40
Décollage 03 Aoû 18, 02:00
Arrivée à 03 Aoû 18, 10:40
QR   #7 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 506 avis
Mendes
Par SILVER 1421
Publié le 27 août 2018
Bonjour à tous et bienvenue sur ce FR, deuxième étape d'une série de 6 rapports retraçant mon voyage dans le Sud de l'Afrique (Namibie et Mozambique) avec bonus touristiques à la clé évidemment !

Le routing est le suivant :
ZRH - DOH : Qatar Airways / QR96 / A359 / Y –> c'est ici
DOH - WDH : Qatar Airways / QR1373 / B788 / Y –> vous y êtes
WDH - JNB : Air Namibia / SW727 / A319 / Y –> coming soon
JNB - MPM : LAM Mozambique / TM306 / E190 / Y –> coming soon
MPM - DOH : Qatar Airways / QR1362 / A333 / Y –> coming soon
DOH - ZRH : Qatar Airways / QR93 / A359 / Y –> coming soon

L'avantage de ce routing était pour moi de varier les aéronefs, de tester l'A350 de QR et d'expérimenter les compagnies nationales de Namibie et du Mozambique.
Bref, démarrons sans plus attendre ce nouveau FR à destination de la capitale Namibienne Windhoek !


Aéroport Doha Hamad Intl



Je vous avais laissé à la fin du précédent FR en transit dans les interminables couloirs de DOH avec un délai serré pour attraper ma correspondance. Petit rappel, lors du débarquement du vol de Zurich, mon vol pour Windhoek était déjà à l'embarquement, et ce, de l'autre côté de l'aéroport. Intense…

L'objectif est de savoir à quelle porte l'embarquement se déroule. Coup d'oeil sur la BP : évidemment ce n'est pas renseigné
photo img_6708

Durant toute la période dans les portes B, aucun FIDS n'indiquera les correspondances ce qui est vraiment light pour un hub comme DOH. La seule façon d'avoir un minimum d'information sera de jeter un œil à l'étage du dessous
photo img_6707

Ca sera la porte D34. Allez on ne lâche rien, il reste encore 30 minutes avant la fermeture des portes (désolé pour la photo floue, j'étais un peu pressé vous l'aurez compris)
photo img_6709

Au niveau du comptoir des transferts, enfin le premier FIDS digne de ce nom. Il me confirme bien la porte D34 avec un embarquement en cours (ouf, pas encore de Last Call)
photo img_6711

Passage au PIF très rapide, beaucoup de lignes d'ouvertes et à en juger par mes voisins : beaucoup de courtes correspondances.

Pour rejoindre le terminal D, il faut emprunter la navette aérienne. Moderne et efficace, elle traverse l'aérogare sur les hauteurs toutes les 3 minutes environ
photo img_6712photo img_6713

Finalement le transit dans l'aéroport se sera déroulé de façon très fluide, j'aurais même eu le temps de faire un tour au DutyFree. Comme quoi, il ne sert à rien de stresser quand on est en vacances.

Le cheminement vers les portes D se poursuit en descendant dans les profondeurs de DOH, laissant présager l'éternel pax bus…
photo img_6715photo img_6716
Impossible de se tromper avec toutes les indications. C'en devient presque confusant.

Arrivée dans la salle d'embarquement où tous les sièges sont déjà vides. Une poignée de voyageurs fait encore la queue pour le Last Call
photo img_6717

Je passe dans les derniers, bien que j'aperçois encore du monde courir au loin en direction de la porte.
photo img_6718

Comme redouté : ce sera le pax bus pour nous conduire à l'avion parqué au loin. Nous emprunterons la dernière rotation qui sera plus que chargée.
photo img_6719

Après 10 minutes de roulage, notre oiseau fait son apparition au détour d'un virage. Petit tour du propriétaire depuis l'extérieur


Les dimensions des moteurs me semblent correctes
photo img_6724

Et l'instant porte !
photo img_6726


L'avion : B787-800 Dreamliner



Notre transport du soir sera le A7-BCM, un 787-800 Dreamliner livré en première main par Boeing à Qatar Airways en mai 2014. La configuration de la cabine est de 22J / 232Y qui ne sera plein qu'à 50% environ.
Le temps de vol pour ce soir est estimé à 9h40 avec une durée en vol effective de 8h51 et une altitude de croisière fixée à 41.000ft.

L'entrée dans l'avion se fait par la classe Business (config 1-2-1), entre les rangées 5 et 6, au niveau du bar.
photo img_6728

Je demande à un PNC l'autorisation de prendre la classe J en photo. Il me répond qu'il n'y a aucun problème mais me conseille de venir le voir à l'atterrissage pour une visite, et en plus il fera jour.
Petit aperçu de la fameuse rangée 6 : 2 sièges isolés du reste de la cabine, coincés entre la cloison Y, le bar et les toilettes de chaque côté…
photo img_6727

Mon siège pour ce vol sera le 11K, côté hublot. Et oui, pour une fois je vais rester au siège que l'on m'a assigné (enfin, choisit lors de l'achat) !
photo img_6734
Toujours un petit bémol pour les sièges à la 2ème rangée côté hublot : une caisse (pour le rangement IFE je crois) diminue la surface au sol pour les pieds.

Le pas est correct mais à voir ce que ça donne une fois que la personne devant aura baissé son siège
photo img_6732

Au vu de l'ambiance tamisée, voire nocturne de la cabine, je ferai l'état des lieux (IFE, siège, cartes) avant l'arrivée à Windhoek, une fois que le soleil aura pointé le bout de son rayon…

L'embarquement étant terminé, le PNC souhaite la bienvenue aux passagers et plus particulièrement aux membres VIP.
Le repoussage sera effectif à 02h04 soit avec 4 minutes de retard. Pendant ce temps, les consignes de sécurité sont diffusées sur les écrans
photo img_6737

Le plan de roulage donné par la tour est le suivant pour un départ en D13, repoussage face au nord et roulage sur H S C A1. Alignement piste 34R et ses 4.730m qui s'offrent à nous
photo capture

Le roulage aura duré 14 minutes au total. Nous serons numéro 3 pour le départ. Durant l'accélération, de grosses vibrations se font sentir en cabine, accentuées par le couinement insupportable des compartiments à bagages. Le 787 m'avait habitué à mieux en terme de silence en cabine…

Depuis l'embargo adopté contre le Qatar en 2017, le survol pour la compagnie nationale est interdite dans l'espace aérien Saoudien, de Bahreïn et des E.A.U. Cela aura pour conséquence de nous rallonger le temps de vol d'une bonne quarantaine de minutes minimum.
photo capture-vol


Environ 35 minutes après le décollage, le menu est distribué, ainsi qu'une serviette rafraîchissante. Au programme du vol : 1 snack chaud et un petit déjeuner avant l'atterrissage.
photo img_6748

La carte des boissons n'aura pas changé du vol aller (et sera la même pour tous les vols QR que je ferai). En même temps, rien d'étonnant en Y me direz-vous.
photo img_6749

A 3h15 (ou 2h15 heure de Paris), le snack est servit avec au choix : poulet ou végétarien. J'opterai pour le poulet.
photo img_6740

Niveau boisson : le traditionnel Ginger Ale, toujours servit au verre (bien que sortit d'une canette de 30cl) et je tenterai cette fois le vin blanc pour changer du vol précédent
photo img_6739
Qualité correcte pour un blanc Y, pas un tord-boyaux comme chez certains.

La tresse poulet coriandre n'a vraiment rien d'extraordinaire avec un arrière goût étrange. Il en va de même pour l'éponge vanille-coco que je finirai avec difficulté. Comme quoi, un packaging soigné, ça cache souvent quelque chose de louche.
photo img_6741

Chose étrange également, nous n'aurons pas le droit au thé/café/digestif. Le trolley partira directement du fond de la cabine vers la J… Tant pis, ça sera plus simple pour dormir comme ça.

Avant de plonger dans les bras de Morphée, je décide de faire un tour à l'arrière pour "visiter" les toilettes et le galley arrière.

Pour les toilettes, c'est propre et la cuvette possède des poignées rendant la chose "un peu" plus hygiénique.
photo img_6742photo img_6743

Une fois au galley arrière, je suis interrompu par une PNC pendant ma prise de photo qui me demande ce que je fais. Je lui explique le principe de FR et ni une ni deux, elle appelle ses collègues pour nettoyer tout l'arrière afin de prendre des photos plus "professionnelles" comme elle dit.

La photo du galley avant (avec les canettes qui traînent)
photo img_6744

La photo de l'autre côté une fois aseptisé
photo img_6745

Je continuerai de discuter avec les PNC pendant une vingtaine de minutes. Elles demanderont à jeter un œil aux photos de mes précédents rapports et j'aurais le droit à un "ah c'est vous qui preniez la bouteille de vin en photo, je comprends maintenant", façon de dire : il avait l'air bizarre ce pax…
La chef de cabine, qui a l'air de bien connaitre la flotte, annonce quand je lui parle de mon retour MPM-DOH que j'aurai le droit au vieil A333 qui fait encore cette liaison… ça me vend du rêve pour la suite.

Traité comme un roi, je repars avec une overdose de KitKat, chaque PNC arrivant me tendant le panier pour que je me serve.

Une fois de retour à mon siège, je tente de fermer les yeux. Difficile car toutes les 30 minutes un message indiquant de couper les téléphones portables rallume tous les IFE, même ceux éteints.

Un petit aperçu de la cabine tandis que le jour se lève. On remarquera la différence de teinte entre les hublots de ce 787 qui n'a pas de cache-hublot mais la possibilité de teinter la vitre à la demande grâce à 2 petits boutons.
photo img_6746

On se rend bien compte sur l'image la différence entre un hublot ouvert et un complètement fermé
photo img_6757

Avant de passer au petit-déjeuner, attardons-nous quelques instants sur l'équipement à bord comme promis

Les cartes de sécurité de ce 787-800
photo img_6753photo img_6754

La fiche d'immigration qui sera remise dès le début du vol
photo img_6750

Le contenu de la trousse pour la nuit avec tout le nécessaire
photo img_6752

Pas grand chose à voir au plafond qui rend extrêmement vide. A noter qu'il n'y a pas d'indication "ne pas fumer"
photo img_6762

Jetons maintenant un regard sur l'IFE. Dans l'ensemble le contenu est le même que sur le vol précédent mais l'interface graphique et la géovision sont quand même largement en-dessous. La réactivité du tactile est très limitée et nécessite d'utiliser obligatoirement la télécommande fournie. Petit bémol pour la carte qui n'indique nul part (ou alors je n'ai pas vu) l'altitude de vol et le temps restant.

.
photo img_6766

La taille de l'écran est quant à elle correcte pour un avion de 4 ans d'âge en Y
photo img_6760

Le WiFi est également disponible sur ce vol. Test corporate comme depuis ZRH. Pour les vols en Y, le temps de connexion est limité à 30 minutes et 8Mo de data.
photo img_0541


L'heure du petit déjeuner a sonné. Je tenterai les oeufs brouillés et le patty. Le reste du plateau est classique : yaourt, pommes, jus d'orange et Babybel.
photo img_6755photo img_6758
Autant le dire tout de suite, le plat chaud était immonde. Le patty visuellement et gustativement était ignoble et les potatoes ramollies par la condensation. Bref, heureusement que le Babybel sauve la mise.

Le service du petit-déjeuner étant vraiment très lent, l'allée pour accéder aux toilettes sera bloquée pendant près d'une heure entraînant un bouchon dans les allées.

Lors de l'approche, on prend bien conscience des étendues de vide que comporte la Namibie. On profite également à nouveau des couinements insupportables du plafonnier.
photo img_6770

Il y a un aéroport dans le coin ou ça va finir en "hard landing" dans la brousse ?
photo img_6774

Ah bah si ! Touchdown assez violent à 10h12 soit 28 minutes d'avant sur l'heure prévue
photo img_6776

Roulage vers l'aire de stationnement. Aucun accès au terminal par passerelle n'existe ici
photo img_6777

Dernier regard à la cabine Y avant de basculer en J pour retrouver le PNC qui m'a promis un tour du propriétaire lors de l'embarquement.
photo img_6782

Vu de jour des fameux sièges rangée 6 et de l'ensemble de la cabine J. Le PNC m'expliquera les fonctionnalités du siège et de l'IFE et me proposera de m'installer pour une photo. En revanche, je n'aurai pas l'opportunité d'aller dans le cockpit.



Aéroport Windoek Hosea Kutako



Place maintenant au débarquement sur la piste. Aucun pax bus ne nous attendra. Le trajet s'effectue à pied en longeant la piste.
L'équipe de nettoyage est déjà prête en bas de l'avion
photo img_6786

Nous parquons à côté du V5-ANO, un A332 de Air Namibia en provenance de Francfort (SW286) arrivé 4h plus tôt. Attention de ne pas prendre la mauvaise porte : gare à la chute !
photo img_6787

Pour rejoindre le terminal, passage "sous" les ailes de l'avion. On pourra correctement noter l'immatriculation de notre avion
photo img_6788

Notre avion depuis le bord du tarmac semble bien seul par rapport aux mouvements à Doha
photo img_6790

On arrive tout doucement au terminal des arrivées. Aperçu de la tour de contrôle et au loin le V5-ANK, A319 de Air Namibia en provenance de Johannesburg (SW722) et quelques avions privés. C'est vraiment très calme.
photo img_6795

Le fameux terminal international de Windhoek
photo img_6797

En débarquant le dernier de l'avion, forcément tout le monde est devant moi à l'immigration. De côté, les gens qui n'ont pas remplit le formulaire d'immigration dans l'avion, et de l'autre ceux qui ont déjà fait la queue.
photo img_6799photo img_6798
Etant dans les derniers, j'aurais la chance de me voir dérouté dans la file "résidents". Le passage au PAF sera donc très rapide pour moi !

Comptoir pour ceux qui souhaitent récupérer leur arme à feu après la PAF
photo img_6800

L'espace pour récupérer les bagages, ainsi que le tapis sont minuscules et clairement sous-dimensionnés pour des vols LC comme le notre. En résulte un beau bordel au final : des employés retirent les bagages du tapis pour faire de la place et les entreposent au milieu de l'allée.
photo img_6802

Coup d’œil au FIDS des arrivées. On constate de la majorité du trafic s'effectue vers l'Afrique du Sud et notamment JNB.
photo img_6804

Une fois landside, on se retrouve dans le hall des arrivées qui comporte essentiellement un café, une boutique, des bureaux de change et des stands de location de voiture. Pas grand chose à y faire donc.


Merci de m'avoir lu et à très vite pour une nouvelle étape de ce routing plein de surprises !



Bonus touristique Namibie (part 1)



Place au bonus touristique, qui sera divisé en 2 parties : une sur ce FR et une autre sur le FR suivant.

Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Qatar Airways

7.9/10
Cabine8.0
Equipage9.5
Divertissements9.0
Restauration5.0

Doha - DOH

9.6/10
Fluidité9.0
Accès10.0
Services9.5
Propreté10.0

Windhoek - WDH

7.9/10
Fluidité7.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté7.5

Conclusion

Au sortir d'un vol quasiment parfait en A350, retour à la réalité avec le Dreamliner. Autrefois un de mes aéronefs préférés, je constate au fur et à mesure des vols qu'il ne m'enchante plus. Malgré une configuration en 3-3-3, on n'a pas l'impression d'espace en Y et la cabine n'est plus aussi silencieuse que dans mes souvenirs, surtout au décollage.
Côté repas, mes mauvais choix de menu (si tant est qu'il y ait un bon choix...) m'ont également refroidit.
Pour le reste, absolument rien à dire. On se rend bien compte que le crédo de QR est le service premium à la personne : un PNC au petit soin, toujours accessible et souriant et un IFE au contenu toujours très complet (bémol pour la géovision/carte par contre).

DOH : la vitrine du Qatar aux yeux du monde est toujours une réussite sur tous les tableaux. Le manque d'informations sur les correspondances une fois en transit est clairement un manque pour moi par contre

WDH : petit aéroport international simple mais efficace. Il peut paraître sous-dimensionné lors de l'arrivée de certains vols internationaux en gros porteurs, surtout en haute saison avec des rotations pleines à 100% (PAF, bagages etc). Les LC sont séparés par minimum 2h ce qui laisse, sauf retard, suffisamment de temps pour vider le terminal et passer au vol suivant.

Sur le même sujet

11 Commentaires

  • Comment 461844 by
    Esteban TEAM GOLD 10374 Commentaires

    Merci pour le partage !

    Je te trouve bien généreux sur la note catering surtout quand on sait que le seul truc qui était bon au petit déjeuner était le ... babybel ^^

    Dommage d'avoir une restauration si peu qualitative.

    Les photos du bonus sont merveilleuses, merci !

    A bientôt !

    • Comment 461933 by
      Mendes SILVER AUTEUR 124 Commentaires

      Merci du commentaire !
      Effectivement, je vais peut-être réévaluer à 5, surtout par rapport aux prestations habituelles de QR. On va même cette inattention sur l'euphorie des vacances :)

  • Comment 461885 by
    AirOne SILVER 1559 Commentaires

    Superbe bonus qui vaut le détour, à croire que l'A350 va vous faire oublier le 787 ahah ;) le catering est vraiment faiblard et en plus mauvais ....
    Impressionnant votre atterrissage au milieu de "rien".

    À bientôt

    • Comment 461937 by
      Mendes SILVER AUTEUR 124 Commentaires

      Je restais sur un si bon souvenir avec LATAM sur 787 que le mythe en a prit un coup oui.
      Côté catering, effectivement c'était plus que moyen. Mais le combo Chips/KitKat a un peu compensé

      merci du commentaire :)

  • Comment 461911 by
    Theotime74 37 Commentaires

    Merci pour ce reportage très intéressant. Ce 787 commence en effet à ce faire vieux avec tout ses bruits ^^ !
    Sinon un vol tranquille et plutôt vide ( j ai l'impression que cela arrive souvent chez QR) qui permet de bien se reposer. Seule l'offre de restauration fait défaut.
    En tout cas, un beau bonus qui fait rêver !

    • Comment 461938 by
      Mendes SILVER AUTEUR 124 Commentaires

      D'après les dires des PNC, les vols sont quasiment vides car c'est la basse saison en Namibie (hiver). Il est vrai que je n'ai pas précisé, mais la J était full.

      Pour le bonus, je vous invite à consulter mon prochain FR, qui sera encore plus impressionnant ;)

  • Comment 461970 by
    02022001 SILVER 4393 Commentaires

    L'équipage avait l'air bien sympathique sur ce vol ; bon point pour QR !
    Hâte de voir la suite ;)

  • Comment 461981 by
    Esco.B 57 Commentaires

    Bonjour Mendes,
    Merci pour ce FR !
    DOH est très sombre comme aéroport je trouve, même si c'est la nuit, ça manque de luminosité. Qu'en pensez-vous?
    C'est drôle mais à chaque fois que je prends QR, l'avion affiche un taux de remplissage faible...
    J'ai eu la même expérience avec les PNC qui arrangent tout une fois qu'ils.elles savent qu'on fait un report. Je trouve ça malaisant de savoir qu'ils ne feraient pas ça naturellement ! Le catering toujours une catastrophe sur QR.
    Le 787 est un très bel avion, dommage que l'IFE soit peu réactif, et qu'il soit un peu bruyant. Je suis mitigé sur ces hublots sans cache.
    Dommage pour le cockpit aussi, on m'a toujours refusé l'accès également sur QR.
    Au final, je me demande toujours comment QR est la 2e meilleure compagnie au monde, leur classe éco ne fait pas particulièrement rêver. Faut croire qu'ils rattrapent le coup en J.
    Superbe approche et arrivée à WDH, ce calme sur le tarmac doit être quelque chose de spécial à vivre.
    Le pays a l'air absolument magnifique. Entre désert et mer, ça donne envie de visiter.
    Bonne continuation !

    • Comment 462007 by
      Mendes SILVER AUTEUR 124 Commentaires

      Bonjour et merci pour votre commentaire !
      Il est vrai que l'aéroport n'est pas très lumineux de nuit, et encore ça n'égale pas IAD qui pour moi reste la référence (dans le mauvais sens du terme). La majorité des transits étant effectués en pleine nuit, c'est peut-être une volonté de ne pas être trop lumineux pour ne pas "dérégler" les pax.
      Concernant le catering, je ne suis pas tout à fait d'accord. Il faut juste tomber sur le bon choix de plat. Dans la grande majorité des vols QR, les repas Y sont quand même de bonne facture. De toute façon, le petit déjeuner est moyen chez quasiment tout le monde en Y.
      Par rapport à QR en Y, c'est pour moi (avec la AF) l'une des plus efficaces du moment, principalement du au fait que sa flotte est l'une des plus récente au monde et donc avec les dernières innovations.

  • Comment 462156 by
    nissimpasa 153 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Je découvre ce routing et la première chose qui me choque c'est le choix des pays : deux pays que j'aimerais beaucoup faire. Peut-être un jour, de Walvis Bay à Beira par la route. Le bonus est d'ailleurs superbe !
    Ce petit coup d'adrénaline lors des connections serrés... quel kiffe !
    La prestation culinaire de QR est un peu décevante... l'absence de café/thé s'explique peut-être par l'horaire du repas, mais pas celle de digestifs.
    Nettoyage du galley, kitkats, visite de la J... n'y a-t-il pas là une tentative de corruption ? :)
    Impressionnant l'atterrissage.
    À titre personnel, je suis un grand fan des petites balades au réveil sur le tarmac. Ça permet d'observer les engins et c'est bien plus agréable que de passer 15 minutes à attendre dans un bus pour faire 300m au final.

    A bientôt.

    • Comment 462217 by
      Mendes SILVER AUTEUR 124 Commentaires

      Merci pour votre commentaire !
      Je vous rejoins : ce sont deux pays magnifiques. En plus le Moz n'est pas encore trop touristique ce qui le rend encore plus intéressant.
      S'ils avaient voulu me corrompre, ils m'auraient fait entre dans le cockpit et c'était gagné XD

Connectez-vous pour poster un commentaire.