Flight-Report

Avis du vol Aigle Azur Campinas Paris en classe Affaires

Compagnie Aigle Azur
Vol ZI036
Classe Affaires
Siege 2B
Temps de vol 11:30
Décollage 04 Déc 18, 20:15
Arrivée à 05 Déc 18, 10:45
ZI   #84 sur 129 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 31 avis
Flight-Report
Par SILVER 1890
Publié le 15 décembre 2018

La plus vieille compagnie aérienne privée et la deuxième compagnie française (en nombre de passagers, après le groupe Air France) connait une vraie révolution depuis l’arrivée fin 2017 de son emblématique président et briscard de l’aérien Frantz Yvelin.

Au programme : développement du réseau avec une diversification des destinations comme Milan, Berlin ou Moscou en Europe, du domestique avec Nantes – Lyon mais aussi et surtout du long-courrier avec le lancement de Sao Paulo Viracopos et de Beijing Capital. Pour ce faire, la compagnie a réceptionné en avril et juin dernier deux Airbus A330-200 de seconde main.

Flight-Report a eu le privilège de découvrir le produit Business d’Aigle Azur à l’occasion d’un voyage vers le Brésil.


Routing


L'aéroport de Viracopos est situé à 99km du centre-ville de Sao Paulo et il faut compter entre 1h15 et 1h30 de trajet, c'est loin mais ce n'est pas forcément plus long que de rejoindre l'aéroport de Guarulhos, tristement célèbre pour ses très nombreux embouteillages et sa difficulté d'accès.

Des navettes bus existent entre l'aéroport et le centre-ville avec une fréquence moyenne de 30 mn.


photo 0001photo 0002

L'intérieur du terminal est assez austère et de taille modeste.


photo 0003

Enregistrement


Il est facile de trouver l'enregistrement du vol pour Paris : ici, c'est Azul qui s'en charge et le seul élément de branding d'Aigle Azur est son logo sur les écrans.


photo 0005photo 0005a

Je récupère ma carte d'embarquement sur un papier de type ticket de caisse.


photo 0006a

L'avantage de cet aéroport est son affluence très réduite : il n'y a en effet que 3 vols long-courriers partant de la zone international ce jour-là et pour cause, il n'y a que deux portes, la A04 et la A08!


photo 0019b

Le passage de la sécurité et de l'émigration sera ainsi très rapide; on arrive ensuite directement sur l'escalator menant au salon Azul.


photo 0007

lounge azul


Accueil plutôt agréable par l’hôtesse d'accueil.


photo 0007a

Le salon est incontestablement petit (mais des travaux d'agrandissements sont prévus).

Une zone avec des fauteuils


photo 0008-76

Une table et des chaises hautes


photo 0010-45

Décoration mettant en avant ce nouveau vol vers Paris.


photo 0010a

Au niveau de la restauration, le buffet se compose de snacks sucrés et salés.


photo 0010b

De trois types de salades


photo 0011

Quelques bouchées


photo 0012

Des feuilletés et mini-burger chauds


photo 0014

Et d'une soupe


photo 0015

Le choix des boissons est plutôt limité avec ces softs et bières.


photo 0016

Cafés et thés


photo 0017

Et uniquement des vins blancs et rouges


photo 0017a

Il n'y a donc pas de spiritueux.

Au niveau de la presse, c'est inexistant car il faut se contenter du magazine de la compagnie brésilienne!


photo 0018

L'occasion de réviser son important réseau et notamment ses 35 destinations en correspondances avec le vol Aigle Azur de Paris.


photo 0018a

à noter aussi dans le salon, un petit espace type salle de jeux pour les enfants.


photo 0018b

La visite du reste du terminal sera rapide avec cette unique boutique Duty Free


photo 0019

La salle d'embarquement est moderne, lumineuse avec de nombreuses prises et des fauteuils permettant de se reposer.


photo 0019a

En porte, un Airbus A330-200 d'Azul


photo 0020photo 0021

Mais celui que je guette est notre Airbus A330-200


photo 0023

Il s'agit du F-HTAC, le même qu'à l'aller.


photo 0024photo 0025

Cette superbe livrée est inspirée du gris métallisé de la DB4 d'Aston Martin et avec l'ajout du masque de Zorro des nouveaux Airbus, même si ici il s'agit bien d'un vénérable "ceo".


photo 0026photo 0031

embarquement


Malgré une arrivée de l'avion à l'heure, l'embarquement sera un peu chaotique et retardé sans qu'aucune explication ne soit donnée; les zones sont cependant bien définies.


photo 0033photo 0034

C'est à ce moment-là que je troquerai mon siège 6A pour le 2A.


photo 0035

La cabine Business se compose de 19 sièges (18 commercialisés) situés entre les portes 1 et 2.


photo 0036photo 0037-4

Mon siège original est en effet "inop" en raison d'un souci avec la ceinture.


photo 0038

Sur tous les sièges est disposés sous blister une couverture et un large coussin. En raison d'un manque d'oreillers Aigle Azur, il s'agit exceptionnellement de l'armement cabine Azul.


photo 0039

Et comme à l'aller, la tablette est déployé pour présenter la trousse de courtoisie, le formulaire de commande duty free et le menu du jour.


photo 0040

Le siège 2B (et 2J) a l'avantage d'avoir un grand rangement côté hublot.


photo 0041

Si la presse étaient absente du salon, elle est heureusement proposée à bord, avec un choix de quatre quotidiens français.


photo 0042

Rapidement suivi par un verre d'accueil, je prendrai du champagne.


photo 0043

Nous repoussons alors avec une quinzaine de minutes de retard.

Aigle Azur a développé sa propre consigne de sécurité en vidéo : elle est dans un format de type cartoon assez classique mais qui fait parfaitement le travail. A noter tout de même qu'elle n'est présentée qu'en anglais (avec un accent britannique prononcé) et que l'avion modélisé ressemble étrangement plus à un Boeing 787 qu'à un Airbus A330.


photo 0044

Le mood lighting est activé, donnant une ambiance très bleutée et agréable de nuit.


photo 0045photo 0046

système de divertissements


L'écran d'accueil de l'IFE indique sobrement le temps de vol restant.


photo 0047

La télécommande et le casque.


photo 0048

Le casque est logo-té et est d'un modèle différent de celui de l'aller, de plutôt bonne qualité, il offre une réduction passive du bruit ambiant et il est accompagné de bonnettes hygiéniques.


photo 0049

La distribution d'un oshibori annonce le début du service du dîner.

La prise de menu a eu lieu un peu plus tôt, cette fois-ci je serai servi par l'un des deux représentants commerciaux d'Azul.


photo 0049a

dîner


photo 0050

Le menu présente une entrée unique suivi d'un choix entre 3 plats, puis fromages et dessert.


photo 50a

La carte des vins et boissons


photo 0049c

Pas de trolley en cabine mais un service au plateau.


photo 0056

Avec dans le détail plusieurs points négatifs comme la serviette en papier, le beurre en barquette, le plat chaud distribué en même temps que l'entrée et les deux morceaux de pains identiques.


photo 0060

Emincé de rôti de bœuf servi en salade, feuilles de roquette, oignon rouge confit et tomate-grappe


photo 0057

Une entrée manquant un peu de relief mais avec des produits frais.

Filet de saumon grillé, sauce blanche au citron et à l'estragon, purée de pommes de terre jaune et haricots verts


photo 0058

Un plat réussi avec une portion généreuse du pavé de saumon malgrè une légère sur-cuisson à mon goût.

Gorgonzola et Brie


photo 0059

Fromages plutôt bien.

Le plateau est ensuite débarrassé pour être remplacé par celui du dessert.


photo 0061

Gâteau de churros, bâton de cannelle


photo 0062

Pourtant pas amateur de cannelle, j'ai trouvé ce dessert très bon, léger et parfait pour conclure ce repas.


repos


Il est maintenant temps de passer le siège en "full flat".


photo 0062a

Agrémenté de la couverture et de l'oreiller


photo 0062bphoto 0062c

Le sommeil sera de qualité avec relativement peu de turbulences ce jour-là.

La cabine est maintenant pleinement réveillée.


photo 0063

Alors que nous survolons les Pyrénées.


photo 0064photo 0065

petit-déjeuner


La commande du petit-déjeuner a été prise en début de vol, en même temps que le dîner, cela à l'avantage de l'apporter au rythme du réveil du passager.


photo 0065a

L'ensemble est présenté sur un plateau avec Expresso et jus d'orange (malheureusement à base de concentré)


photo 0066

Croissant


photo 0070

Salade de fruits frais de saison


photo 0067

Yaourt grec


photo 0069

Pancakes aux raisons et à la banane, confiture de lait, noix de pécan


photo 0068

Prestation classique, les fruits manquaient un peu de maturité mais le plat était bon et gourmand.

A noter pour les amateurs de thés, une très complète gamme de la marque Dammann Frères


photo 0071

approche et arrivée


Notre descente est maintenant bien entamée


photo 0072

Le roulage sera rapide comme toujours à Orly, avec au passage ce duo Aigle Azur et Air Caraïbes qui partagent leurs codes sur plusieurs de leurs destinations.


photo 0073

Mais pour nous, il s'agira d'un débarquement au large.


photo 0074

Vu sur la motorisation Pratt & Wittney PW4000


photo 0075photo 0076

vidéo



PRATIQUE

Les Airbus A330-200 d’Aigle Azur sont configurés pour recevoir 19 passagers en Business (dont 1 crew rest) et 268 en Economique (dont 44 « confort » avec un espace pour les jambes plus importants).

Les Airbus A330 opèrent vers Sao Paulo Viracopos, Beijing Capital et Bamako.

Franchise bagages Business de 2x 23kg en soute et 15kg en cabine.


Voyage réalisé par Flavien pour Flight-Report avec la participation d'Aigle Azur.

Afficher la suite

Conclusion

Le lancement d’Aigle Azur sur le long-courrier est une excellente nouveauté pour les clients et montre le dynamisme de la compagnie française. Les deux premières destinations choisies étonnent mais sont en fait très cohérentes car s’appuie sur la force d’Azul du côté brésilien et d’Hainan Airlines du côté chinois. Cela permet à Aigle Azur de faire des économies de représentation à l’étranger et d’avoir une bonne partie de l’avion remplie par ses partenaires.

A bord, la compagnie propose un vrai produit traditionnel ou « legacy » avec une classe économique confortable avec écrans individuels et une configuration 2-4-2 très appréciée, en Business, la cabine est compétitive avec un « full flat » et un « full access ».
Dans les détails, la compagnie doit encore faire évoluer son produit, tant au niveau du hard avec une mise à jour de son système de divertissements que du soft avec une formation plus adaptée pour le long-courrier de son personnel et une révision de son protocole de restauration.

Les plus :
- Rapidité des formalités à Viracopos
- Salle d’embarquement récente et lumineuse
- Cabine rénovée avec siège transformable en lit plat et disposant tous d’un accès direct au couloir
- Équipage motivé et avec la volonté de bien faire sur le service « porte drapeau » de la compagnie française
- Service efficace et sans trolley
- Choix important et de qualité des boissons chaudes
- Petit-déjeuner apporté au rythme du réveil des passagers.

Les moins :
- Salon Azul à Viracopos (peu de lumière naturelle, vaisselle en plastique, pas de spiritueux).
- Détails dans le soft (serviette en papier, nappe trop petite pour la seconde prestation, assiette du plat principal utilisé pour l’entrée, jus d’orange à base de concentré, pas de choix de confitures)
- Système de divertissements capricieux (reboot nécessaire, seulement 33 films et 11 pistes audios, pas de géovision)
- Confusion dans le seating entre les deux configurations d’A330.

Sur le même sujet

9 Commentaires

  • Comment 480317 by
    Kolia GOLD 612 Commentaires

    Merci pour ce FR, Aigle Azur offre vraiment un bon produit pour ses débuts, mais maintenant il faut passer la vitesse supérieure afin d'encore mieux se démarquer -Ils ont les moyens de le faire ! pour ma part, après l'avoir testé, j'ai bien le siège 5A, il est assez privatif, et c'est assez agréable je trouve

  • Comment 480327 by
    lagentsecret SILVER 10300 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Je pensais que nous allions découvrir le produit éco au retour.

    La livrée est vraiment très belle sur cet A330.

    Le salon est décevant avec une offre réduite qui tient du grignotage apéritif.

    "Le siège 2B (et 2J) a l'avantage d'avoir un grand rangement côté hublot."
    2A je présume

    "Le menu présente une entrée unique suivi d'un choix entre 3 plats, puis fromages et dessert."
    A part le plat végétarien, qui aurait mérité d'être goûté, les deux autres choix sont moins créatifs
    que ceux du vol aller

    "Pas de trolley en cabine mais un service au plateau."
    Le catering me parait être un cran en dessous de celui au départ de Paris

    "Une entrée manquant un peu de relief mais avec des produits frais."
    ça ne donne pas envie.
    Une entrée avec des produits locaux plus représentatifs serait peut être mieux

    "Un plat réussi avec une portion généreuse du pavé de saumon malgrè une légère sur-cuisson à mon goût."
    La présentation pourrait être meilleure mais mieux vaut que ce soit d'abord bon

    Le petit déjeuner offre un choix de deux plats chauds.

    "assiette du plat principal utilisé pour l’entrée"
    Vu la quantité d'ingrédients dans l'assiette je ne pense pas
    que cela puisse tenir dans la plus petite assiette de l'entrée du vol aller

    A bientôt

    • Comment 480443 by
      Flight-Report TEAM SILVER AUTEUR 332 Commentaires

      Merci pour ce long commentaire.
      Il y a un soucis entre le siège indiqué sur la carte d'embarquement et la configuration cabine, ce qui explique qu'avec le 2A on se retrouve au 2B etc..
      Le catering était mieux au départ de Paris à l'exception de la seconde prestation (choix de plats ici).
      Le produit LC éco a déjà été présenté à 5 reprises par la communauté: https://flight-report.com/fr/s/?airline=Aigle+Azur&departure=&arrival=&auteur=&constructor=1&modeles=11&annee=0&Y=1

  • Comment 480349 by
    vinzbg GOLD 379 Commentaires

    Merci Flavien pour cet aller retour. Aigle Azur a bien fait d'ouvrir cette ligne. AZUL est la compagnie la plus dynamique actuellement au Brésil et son hub de Campinas est impressionnant en reliant n'importe quelle ville même les plus petites de toutes la moitié sud du pays. Je vois que les snacks servis à bord en Eco domestique sont de mises également au salon, moyen. Pour ce qui est de la cabine, je la connait du temps de airberlin, c'est une valeur sûre avec malheureusement des sièges qui ne se valent pas tous pour ce qui est de la promiscuité avec ses vosins. Quand je vois le service je trouve finalement peu de différences avec les major européennes toutes avec également des failles de service.

  • Comment 480598 by
    Christian Gerber 2 376 Commentaires

    Une petite précision depuis cet automne GRU est connecté au réseau Métro-RER de Sao Paolo avec des directs en heures de pointe et un changement aux autre heures....

  • Comment 480757 by
    Esteban TEAM GOLD 8729 Commentaires

    Merci pour ce retour, Flavien !

    Presque les mêmes commentaires qu'à l'aller sauf que je trouve la presta petit déjeuner bien plus convaincante que la prestation snack de l'aller :)

    A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.