Flight-Report

Avis du vol Austrian Airlines Bremen Zurich en classe Economique

Compagnie Austrian Airlines
Vol LX851
Classe Economique
Siege 5F
Temps de vol 01:30
Décollage 21 Déc 18, 11:30
Arrivée à 21 Déc 18, 13:00
OS   #49 sur 129 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 170 avis
Rheintalflug
Publié le 9 janvier 2019
Bonjour et bonne année 2019,

j'ai l'honneur de vous présenter en exclu la nouvelle ligne Brême-Zurich que SWISS à programmé depuis cet hiver 2018/19.

Brême au nord de l'Allemagne avec ces 500.000 habitants n'est pas paticulièrement bien desservie par voie aérienne. La proximité des aéroports de Hambourg et Hanovre y est pour quelque chose. Depuis longtemps les dessertes de base de l'aéroport de Brême se limitent au hubs de Munich et Francfort de Lufthansa avec 4 ou 5 AR/jour, aux hubs de Skyteam avec Amsterdam (KLM avec 3 AR/jour) et Paris CDG (HOP/Air France avec 2 à 3 AR/jour). Depuis 2012 Turkish Airlines relie chaque jour Brême à Istanbul avec 1 ou 2 AR. Autre desserte plus ou moins stable: Stuttgart avec actuellement 3 AR/jour en semaine. Après il y'a la présence de Ryanair, qui y avait longtemps basée deux à trois 737 et qui a fait construire son propre terminal mais qui avait décidé de fermer la base en novembre 2018. Bon, la programmation des destinations et des horaires à la Ryanair n'est jamais très lisible, mais j'avoue qu'il y avait (et qu'il y a) des dessertes intéressantes comme Paris-Beauvais et Alghero que j'ai utilisées bien que habitant au nord de Hambourg et bien que je n'aime pas Ryanair.

L'aviation civile à l'aéroport de Brême, c'est - ces dernières années - malheureusement aussi une multitude d'échecs avec des lignes régulières pour des destinations pourtant peu exotiques comme Vienne, Zurich, Bruxelles ou Copenhague. Il y'a avait la triste histoire de la disparition des activités hors dessertes insulaires de l'OLT compagnie basée à Brême et qui avait opérée avec des Saab 340 et 2000 et des Fokker 100 et qui avait notamment desservie Zurich. Puis il y'avait des présences plus ou moins éphémères comme SAS sur Copenhague, BMI Regional sur Bruxelles et Toulouse, Sun Air of Scandinavia sur Londres City et Manchester et encore plusieures tentatives pour Zurich avec AIS et Rostock Airways/Air Alps.

Fort heureusement pour l'aéroport de Brême c'est pendant l'été 2018 que Swiss décide de reprogrammer Brême au départ de Zurich avec 2 AR/jour (1 AR/jour le week-end) à partir du service d'hiver 2018/2019. Le tout assuré principalement en Dash 8-400 d'Austrian dans la cadre du contrat d'affrètement qui avait fait venir 4 DH8-400 à Zurich depuis 2014.

Me voilà dans l'obligation de me rendre au bord du lac de Constance peu avant les fêtes de Noel. Je profite de pouvoir me passer des éternels Airbus 319, 320, 321 (ou quelquefois C-Series) des Hambourg-Zurich et de les échanger contre un vol en tondeuse Dash 8-400. Pour le retour je tombe sur un routing Zurich-Munich-Hambourg avec Swiss en CS1 et la Lufthansa en A319 qui me convient bien. Le tout pour un peu plus de 130 € et ceci pour le week-end avant Noel. Je suis content.

La veille de mon départ j'utilise l'enregistrement en ligne.
photo check-in

En soirée je reçois un mail de la part de Swiss, m'informant que mon vol sera retardé d'une heure. Comme j'ai suivi un peu les vols assurés pour le compte de Swiss en Dash 8-400, je ne vois pas de problèmes techniques. C'est donc probablement un problème d'équipage. Comme je n'ai pas d'obligations ce jour-là, ce retard ne me gène pas beaucoup. L'effort de Swiss est louable autant qu'il est indiqué que les comptoir d'enregistrement restent ouverts.
photo versptungsinformation

Pour aller à Brême j'utilise le train. Le premier ICE est un ICE 4 tout récent avec un éclairage d'ambiance (pas mal). Mais je dois changer de train à Hambourg.
photo img_7281

Arrivée à la gare de Brême. Une fresque montre les monuments et les piliers de l'économie locale.
photo img_7284

L'aéroport de Brême n'est qu'à 16 minutes de la gare avec un tramway qui circule toutes les 6 minutes en heure de pointe. Voici la station devant la gare.
photo img_7285

Et me voilà 16 minutes plus tard à l'aéroport.
photo img_7286

Encore quelques impressions de l'arrêt de tram. C'est bien fait.


L'aérogare à deux pas de l'arrêt de tram. Brême, c'étaient 2,5 millions de passagers en 2017.
photo img_7287photo img_7288

L'aérogare porte le nom de Hans Koschnick - ancien maire de Brême.
photo img_7289

L'aéroport est intégré dans le tissu urbain. Autour c'est un quartier d'affaires.
photo img_0853

J'entre dans le terminal.
photo img_0854

L'équipe de football de "Werder Bremen" - une des meilleures équipes de football de la Bundesliga - est mis en scène.
photo img_0855

Le hall landside: C'est spacieux et lumineux
photo img_0858_li

Les départs des heures à venir: On notera un problème avec le vol pour Francfort, la très faible présence de Ryanair et l'indication des deux vols Beluga pour Toulouse (quel intérêt?).
photo img_0856photo img_0857

Le PIF que je peux passer rapidement.
photo img_0859

Airside, c'est spacieux et propre. L'offre de restauration est satisfaisant pour un aéroport de cette taille.
photo img_0860

Il y'a deux salons, dont bien évidemment celui de la Lufthansa.
photo img_7291

Et un coin "football" à l'honneur de Werder Bremen que j'ai trouvé fort sympathique, bien que je ne suis pas fan de football.


Comme prévu, mon vol est annoncé avec du retard.
photo img_0861

Ce n'est que vers 10 H 40 que l'embarquement commence (par bus). Et on nous fait attendre dans l'escalier. Je déteste.
photo img_7294

Nous voilà devant l'oiseau du jour. OE-LGQ, numéro 3 de la liste de production des Dash 8-400 et âgé d'un peu plus de 20 ans. Il porte le joli nom de "Wilder Kaiser" (un massif montagneux autour de Kufstein et Kitzbühel). L'avion à d'abord servi à Bombardier puis à la compagnie de production d'électricité canadienne de Hydro-Québec, avant de commencer des vrais vols commerciaux chez Augsburg Airways (faisant partie du Team Lufthansa pour des vols régionaux) et à été cédé à Austrian en 2014 justement pour opérer pour le compte de Swiss.
photo img_0868

Nous devons laisser les bagages à main devant l'appareil.
photo img_0870

Un peu de trafic à l'aéroport avec un A 320 LH pour Francfort un Embraer de KL en livrée Skyteam et un 737 de TK qui vient d'atterrir.
photo img_0869

Notre Dash se présente dans la livrée Star Alliance comme c'est normalement le cas des DH4 d'Austrian opérant pour Swiss.
photo img_0871

L'accueil à bord est courtois sans plus. L'état de la cabine est correct mais elle montre son âge. J'ai un siège hublot près des hélices qui me convient bien. L'avion est bien rempli, peut-être à 80 %. Je ne sais pas si on a accueilli une (petite) partie des passagers du vol annulé pour Francfort auxquels on a peut-être proposé de passer par Zurich pour une destination du réseau Star Alliance. De toute façon il y'a beaucoup de bagages. Le chargement prend beaucoup de temps et il y'a des bagages qui doivent rester sur place. C'est qui veut dire correction du loadsheet et là, ça prends encore du temps. Les explications du cockpit sur la raison du retard et sur le déroulement des opérations au sol se limitent au minimum: "Arrivée tardive de l'avion", "Retard des documents nécessaires pour partir" On ne part que vers 11 H 30, donc avec une 1 H 30 de retard.

Même en route vers la piste, l'aéroport fait encore l'éloge de l'équipe locale de football.
photo img_0872

C'est parti… (on nous annonce une 1 H 15 de vol).
photo img_0875

et nous mettons un peu de temps avant d'être au-dessus des nuages.
photo img_0876

La Safety Card montre clairement l'appartenance à Austrian
photo img_0874

Le catering est purement Swiss. C'est une bonne prestation avec boisson chaude, boisson froide et sandwich (jambon ou fromage).
photo img_0877

En ligne. J'aime bien les vols en "turbo-prop".
photo img_0879

Le traditionnel chocolat en version "avant les fêtes"
photo img_7295

Vers 12H15 c'est le début de la descente. Là encore les infos du cockpit ne sont pas très détaillés. Il n'est ni fait mention des circuits d'attente en "Holding" (avec des bruits dans l'avion que je n'ai pas pu identifier, peut-être dû au vol dans des conditions nécessitant du de-icing), ni des conditions météo qui nous font subir une phase d'atterrissage très tourmenté (et très désagréable - même pour moi qui aime bien prendre l'avion).
Les circuits d'attente de notre vol dans les alentours de Donaueschingen dans FR24.
photo flightradar24 schleifen

Vu les conditions de notre atterrissage, je n'ai pas fait de photos en phase d'atterrissage. Nous voilà finalement posés à Zurich vers 13 H 00.
photo img_0880

Une dernière vue de la cabine où j'aurais malheureusement perdu mes lunettes pour lire qui n'ont pas été retrouvés jusqu'ici.
photo img_7300

Débarquement par bus et chemin assez confortable dans l'aérogare jusqu'à la gare. Et comme toujours efficacité et ponctualité des trains suisses pour m'emmener au bord du lac de Constance.
photo img_7297

Et pour finir le trajet de notre vol dans FR24.
photo flightradar24
Afficher la suite

Verdict

Austrian Airlines

6.1/10
Cabine6.5
Equipage5.0
Divertissements5.0
Restauration8.0

Bremen - BRE

8.0/10
Fluidité4.0
Accès10.0
Services8.5
Propreté9.5

Zurich - ZRH

8.9/10
Fluidité9.0
Accès10.0
Services7.5
Propreté9.0

Conclusion

BRE: L'aéroport de Brême est très bien relié avec un tramway circulant tous les 6 minutes en heure de pointe. Le terminal est accueillant et bien conçu. La mise en valeur de l'équipe locale de football "Werder Bremen" est sympathique. Points négatifs: le déroulement de l'embarquement avec attente dans l'escalier et les retards dans le chargement des bagages.
LX/OS sur le vol BRE-ZRH: Du retard, avec cependant une infomation à temps permettant d'arriver plus tard à l'aéroport. Un avion qui commence à faire vieux (mais c'est vrai que je suis tombé sur un des plus vieux Dash 8-400. Un équipage qui a fait son travail, mais trop peu d'informations du cockpit. Catering très correct. Atterrissage très mouvementé dû aux conditions météorologiques. Pour le moment c'est un CS 100 qui va reprendre le service ZRH-BRE à partir du service d'été 2019. Bien-sûr que personellement je regrette de ne plus pouvoir voler en Dash 8-400 sur cette relation, mais les passagers lamba vont apprécier.
ZRH: Rien à signaler. Efficace.

Sur le même sujet

10 Commentaires

  • Comment 483356 by
    Gaetan SILVER 1984 Commentaires

    Merci pour cette exclusivité !

    La ville de Brême mérite un détour pour un week-end, je l’ai déjà visitée !

    L’aeroport est agréable et c’est sympa de voir le club local mis en avant !

    Les vols Swiss opérés par Austrian seront de l’histoire ancienne au changement d’horaire, ce sera que du Helvetic ou Adria (sur Lugano essentiellement). Comme vous, j’ai toujours trouvé l’équipage en retrait sur ces fameux vols !

    Concernant le reste SWISS propose encore un sandwich de taille honorable !

    À bientôt

  • Comment 483370 by
    Rheintalflug AUTEUR 17 Commentaires

    Merci, Gaetan, pour ce commentaire. C'est vrai que Brême est une ville très agréable qui vaut un détour. Concernant la fin des opérations en DH4 de AUA pour le compte de SWISS, je crois que les passagers vont profiter des nouveaux avions comme les C-Series qui vont les remplacer. Cependant, la présense permanente de ces avions dans la flotte de SWISS a facilité le retrait des Avro et a peut-être aussi servi à tester des destinations comme Bordeaux ou justement Brême.

  • Comment 483420 by
    AirBretzel TEAM GOLD 3659 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    J'aime beaucoup l'architecture de BRE, c'est très lumineux.
    La prestation à bord est du classique LX mais elle est qualitative.
    A bientôt

  • Comment 483434 by
    Esteban TEAM GOLD 8828 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage !

    Une prestation très correcte que propose Swiss sur ce parcours en tondeuse :)

    A bientôt !

  • Comment 483508 by
    Benoit75008 GOLD 6598 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    "L'aérogare porte le nom de Hans Koschnick - ancien maire de Brême" => ses parents ont été de grands resistants au régime nazi.

    BRE est un aéroport plutôt moderne et une structure visiblement agréable.

    A bord, la prestation est correcte, ensuite les "tondeuses" ne sont pas forcément les appareils les plus agréables pour un vol d'un heure et 30 minutes avec une arrivée mouvementée.

    Dommage pour les lunettes :-(
    Les avez vous retrouvé?

    Bonne soirée et bon weekend

    • Comment 483638 by
      Rheintalflug AUTEUR 17 Commentaires

      Bonsoir Benoît75008, oui, Hans Koschnick n'a pas seulement été maire de Brême mais a aussi été un personnage très impliqué dans la lutte pour la paix, contre le nationalisme, etc., etc. Donc, normal, que l'aéroport porte son nom. Concernant l'appareil: Normalement j'aime bien les Dash 8-400. Je ne les trouve pas particulièrement bruyant et quand il fait beau on a une meilleure geo-vision. On plus, le temps de vol est un peu plus long :-) Malheureusement, pas de chance avec mes lunettes. Elles ont disparues. Merci pour votre commentaire

  • Comment 483563 by
    KL651 4403 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Le trafic reste relativement pour un aéroport quand même secondaire et proche de HAM.
    Depuis le temps que durents ces affrétements à OS, c'est à se demander pourquoi LX ne fait pas acheter ces Q400 par Helvetic ou par eux mêmes.

    • Comment 483639 by
      Rheintalflug AUTEUR 17 Commentaires

      Bonsoir KL651. C'est vrai que Brême réussit quand-même à avoir une desserte de base plutôt bien fournie, vue la proximité de HAM et HAJ. Pour les Dash8-400 opérant pour SWISS, le contrat touche à sa fin et mis à part des Zurich-Lugano assurés par des Saab2000 il n'y aura à priori plus de vols en avion à hélices...

Connectez-vous pour poster un commentaire.