Avis du vol Air France Tokyo Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF279
Classe Economique
Siege 46L
Temps de vol 12:25
Décollage 21 Avr 19, 14:20
Arrivée à 21 Avr 19, 19:45
AF   #42 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4058 avis
marathon
Par GOLD 1942
Publié le 19 mai 2019

routing et sièges


Les meilleurs voyages ont toujours une fin, et ce FR est le point final de ce routing à destination de Hachijōjima et Aogashima, deux îles très méconnues qui vous feront passer pour des spécialistes pointus du Japon lors de vos prochains dîners en ville, surtout si vous relisez les FR concernés et si vous les commentez pour en savoir plus.  



Pour terminer en beauté ce voyage inoubliable, j’ai cassé ma tirelire pour un meilleur confort à bord. Mais pas autant qu’AF ne l’espérait : Mme a convenu avec moi que 512 EUR par personne pour avoir son café dans une tasse de porcelaine blanche plutôt que dans un gobelet en carton (ainsi que quelques autres mineures prestations annexes), cela faisait un peu cher.


photo 16

Non, dès la réservation, j’avais investi 30 EUR pour avoir un duo de sièges parce que :


photo 15

- j’avais alors encore le statut FB-Plat qui rendait le mien gratuit
- sur un vol de jour, le pari du siège milieu neutralisé est moins intéressant, car nous n’allons pas dormir
- il y avait un duo disponible côté droit, celui qui ne serait pas à contre-jour pendant la plus grande partie du vol.


photo 17

J’avais bien fait de me décider dès la réservation, car à l’OLCI, non seulement mon statut était descendu d’un cran, mais il n’y avait plus de duo disponible. On notera aussi qu’il m’aurait fallu choisir entre passer le vol pas à côté de Mme, ou pas au hublot, si j’avais cédé aux avances d’AF pour voyager en J. (Devoir payer le surclassement pour savoir s’il y a un siège qui me convient est une raison suffisante pour ne l’avoir jamais fait.)


photo 18

Le trajet vers HND


L’avantage non négligeable de HND sur NRT, c’est qu’il est beaucoup plus près du centre de Tōkyō et aussi que le trajet est de ce fait beaucoup moins cher :  dans notre cas 660 JPY, moins de 6 EUR ! Sur la ligne Yamanote, les trains se succèdent sans discontinuer.


photo img_2229a

Correspondance à Hamamatsuchō, où il est difficile de faire signalétique plus explicite, qu’il s’agisse de l’escalier quittant le quai


photo img_2231a

… du court cheminement qui s’ensuit,


photo img_2234a

…et enfin de l’art et la manière d’attendre sur le quai : le marquage en bleu est pour les PAX qui vont monter dans le prochain train ; quand ce marquage est complet (et ce fut le cas derrière nous), on se place sur le marquage rouge pour le train suivant.


photo img_2237a-50610

Le train, c’est un monorail, photographié ici quittant HND vers la ville


photo img_2248a

A bord, non seulement il y a de la place pour les bagages, mais le contingentement de PAX montant au terminus évite la surcharge.


photo img_2240a-38919

Pas de doute, on se dirige vers un aéroport


photo img_2244a

Ca se rapproche


photo img_2246a

Le premier arrêt du monorail à HND est le terminal international


photo img_2247a

A CDG, il y a régulièrement des contrôleurs pour verbaliser les PAX qui de bonne ou mauvaise foi n’ont pas un billet en règle. A HND, comme à n’importe quelle gare au Japon, il y a un automate (ou un guichet manuel) où l’on peut régler sans pénalité le complément. Cela m’a permis d’ajouter ici le strict nécessaire à nos cartes de transport de manière à ne laisser quasiment aucun crédit dessus jusqu’au prochain voyage au Japon. (On m’objectera volontiers que d’ici là, je n’aurai aucun usage de mon solde d’argent liquide en yen : cette optimisation n’est qu’un jeu sans aucun bénéfice pour qui reviendra au Japon.)


photo img_2249a

HND landside


Voici le hall où se présentent tous les PAX de vols internationaux


photo img_2250a

Une décoration à l’occasion de la Fête des garçons à venir (5 mai)


photo img_2251a

L’enregistrement du vol AF est ici


photo img_2253a

La queue est modérée pour les PAX sans statut, mais j’ai encore droit à l’accès Skypriority


photo img_2254a-29800

Un détail d’aménagement bien pensé : les tapis pour les bagages enregistrés sont installés dans des fosses, avec un seuil de chargement négligeable, alors que partout ailleurs dans le monde, il faut soulever son bagage pour le poser sur le tapis.


photo img_2256a-17477

C’est d’autant plus agréable que notre valise principale a encore pris du poids pendant cette semaine à Tōkyō. La valise de cabine part également en soute, car nous rentrons chez nous et cela ne causerait pas de problème particulier si elle n’était pas au rendez-vous à CDG.


photo img_2261a

Bref, l’enregistrement est rapide, et nous en ressortant avec nos BP imprimés et un plan d’accès au salon airside.


photo img_2260a

Le départ, c’est vers là, sous une décoration de carpes (encore une décoration traditionnelle pour la Fête des garçons)


photo img_2262a-14585

Le parcours Skypriority procure l’accès à un PIF dédié où l’attente (au fond) est nulle. Le passage de l’immigration est lui aussi rapide.


photo img_2264a

Airside, c’est lumineux, avec des baies vitrées plutôt spotter friendly malgré la présence d’un cheminement extérieur.


photo img_2266a

En voici un premier échantillonnage, mais nous avons mieux à faire : aller au salon, car le renouvellement de mon statut FB-Gold n’est pas assuré du tout.


photo img_2265a

Sakura Sky View Lounge, rapidement


Aller au salon, ou plutôt aller aux salons, car les PAX Skypriority ont accès à deux salons : Sakura Sky View Lounge (ci-dessous) et Sakura Lounge, et j’avais bien l’intention de la jouer à la Mogoy en utilisant au maximum mon éphémère statut.


photo img_2260b

Encore fallait-il ne pas perdre de temps, car comme vous l’avez peut-être remarqué, le Sakura Sky View Lounge est fermé de 12h30 à 21h.


photo img_2315a

Voici donc l’entrée du Sakura Sky View Lounge où nous allons en premier. Il est 11h40 : la dragonne fort aimable me prévient que nous ne pourons pas rester très longtemps.


photo img_2314a

« Sakura Sky View Lounge » et « Sakura Lounge » ? Ces deux noms sont bien mal choisis, car ces deux salons ont des baies vitrées permettant de voir le ciel, mais seul le premier permet de voir le tarmac. Il n’y a certes que les avgeek qui trouveraient valorisant de nommer un salon « Sakura Tarmac View Lounge ».


photo img_2309a

Parmi les avions au contact, on ne voit bien que le premier


photo img_2273a

Ce 777-300 KE immatriculé HL7534 n’a pas que des bons souvenirs de HND


photo img_2273b

Le 25 mai 2016, le moteur gauche a pris feu au décollage de HND qui a été interrompu. Il y a eu 12 blessés légers lors de l’évacuation parmi les 17 membres d’équipage et 302 PAX à bord.


photo 19

La vue sur les autres appareils au contact est médiocre (787-9 ANA, Asiana, Lufthansa)


photo img_2280a

C’est cet A330-300 Eva Air qu’on voit le moins mal


photo img_2279a

Il faut attendre que les appareils repoussent (ou bien qu’il arrivent) pour les voir correctement, mais justement, du temps, je n’en ai guère puisque le salon va fermer dans peu de temps.
777-300ER ANA, devant un 767-300ER ANA Cargo


photo img_2274a

Les appareils passant ou stationnant au loin ? Le problème, c’est l’air chaud, plus à cause des réacteurs que de la météorologie du jour.
767-300 JAL, en livrée spéciale encourageant l’équipe japonaise pour la Coupe du Monde de rugby qui se tiendra à l’automne au Japon.


photo img_2307a

737-800 Skymark airlines, en livrée spéciale Taka Girl (l’équipe de cheeleaders de l’équipe de baseball de Fukuoka)


photo img_2310a

E-190 J-Air, filiale régionale de JAL


photo img_2311a

C’est mieux quand ils passent sur le taxiway le plus proche du terminal : 777-300ER Garuda


photo img_2312a

Revenons au commencement : après le comptoir d’accueil, il est possible de se débarrasser de manière sécurisée de ses bagages à main


photo img_2299a

On peut téléphoner en toute discrétion, pour les autres et pour soi-même


photo img_2300a

Le fax a connu une très large diffusion en Japon, y compris chez les particuliers, en raison de la complexité de l’écriture de la langue. Je ne sais pas s’il est encore beaucoup utilisé, à l’heure où la reconnaissance de l’écriture manuscrite sur les écrans tactiles va désormais de soi.


photo img_2304a

Il y a des sanitaires et un fumoir que je n’ai pas expertisés


photo img_2303a

On peut prendre une douche, qui semble pouvoir durer une demi-heure pour certains, puisque l’accueil ferme une demi-heure avant la fermeture du salon.


photo img_2302a

Les PAX F ont leur espace dédié, avec des fauteuils plus encombrants


photo img_2301a

Mais pour les PAX à statut ou classe de voyage moins élitiste, ce salon est tout sauf bondé à cette heure-ci.


photo img_2293a

Il y a même beaucoup d’espace visuel


photo img_2297a

Le salon est à un coin convexe du bâtiment (au fond), ce qui augmente d’autant l’éclairage naturel


photo img_2294a

Un chemin de table floral soigné sur les tables


photo img_2298a

Rayonnages d’objets décoratifs


photo img_2271a

Il masque sans les cacher les accessoires (plateaux, couverts…) et les premières cloches, dont – honte sur moi – je n’ai pas photographié le contenu (j’ai un peu manqué de temps !).


photo img_2270a

Voyons de plus près ce que nous promet ce panneau


photo img_2269a

Des légumes dont je ne me souviens pas très bien


photo img_2283a

Saucisses, oignons, légumes


photo img_2284a

Ingrédients et assaisonnements de salade


photo img_2285a

Salada Wrap – Kale and Caesar Chicken


photo img_2287a

Truite grillée


photo img_2288a

Inutile de vous montrer le contenu de cet auto-cuiseur : du riz bien sûr, qui est très souvent à volonté dans les restaurants japonais


photo img_2289a

Thés et infusions diverses au fond


photo img_2286a

Distributeur de soft drinks et café au fond


photo img_2292a

Lait, thé, eau, café et Schweppes au frais


photo img_2296a

J’ai testé la boisson vert clair à gauche (« Sky time ») et je n’ai guère aimé. Eau et jus de tomate.


photo img_2295a

Là, je n’ai pas envisagé de goûter.


photo img_2290aphoto img_2291a

Soit j’ai raté un présentoir, soit l’offre de presse était maigre.


photo img_2281a

Nous avons quitté ce salon avant d’en être dirigés vers la sortie pour cause de fermeture


photo img_2313a

Passage dans la zone publique airside


photo img_2317a

Des PAX manifestement chinois remplissent leurs thermos d’eau chaude pour le thé, une nécessité vitale pour eux.


photo img_2319a-32116

J’ai pu arguer du peu de temps disponible pour profiter du Sakura Sky View Lounge, mais je ne peux plus repousser le règlement de la très coûteuse taxe de départ du Japon. Dans le bon vieux temps, comme à l’époque de cet horaire AF daté novembre 1988, il fallait prendre garde à conserver 2 000 yen en liquide pour la régler, et il fallait aussi un visa pour aller au Japon.


photo img_6378a

Aujourd’hui, les cartes de crédit sont acceptées pour régler la taxe de départ, mais les tarifs se sont envolés.


photo img_2321a

Encore une fois, Mme a cherché à m’expliquer que « c’est moins cher qu’à Paris » ou que « c’est introuvable à Paris ».


photo img_2322a

C’est toute la différence avec les kokeshi こけし (poupées traditionnelles en bois tourné) que je me suis achetées comme d’habitude quelques centaines de yen l’unité dans des marchés aux puces et qui ont alourdi notre valise en soute.


photo img_0868a

Sakura Lounge, tranquillement


Bref, après cette étape douloureuse pour notre compte en banque, voici la liste des compagnies aériennes utilisant le Sakura Lounge


photo img_2323a

Accueil cordial par l’une des dragonnes


photo img_2370a

Ce salon n’est pas le Sky View, mais permet néanmoins de voir le ciel, garantie d’éclairage naturel, à défaut de voir des avions


photo img_2346a

Il y a beaucoup d’aménagements identiques entre les deux salons, comme par exemple les consignes pour les bagages à main


photo img_2360a

Ou le fax à disposition des PAX


photo img_2361a

La salle de puériculture est en fait une salle d’allaitement


photo img_2355aphoto img_2356a

Les sanitaires sont « évidemment » impeccablement propres. Essayer les WC japonais à douchette intégrée, c’est les adopter.


photo img_2357a

Un petit panneau aux WC précise que l’on peut demander des accessoires de toilette, et cela tombait bien, j’avais oublié de laisser une brosse à dents dans mon bagage à main. L’employée à l’accueil m’a spontanément demandé si j’en voulais une ou deux, se souvent manifestement que j’étais arrivé en couple.


photo img_2359a

En revanche, je n’ai pas utilisé les douches ici non plus


photo img_2358a

L’ameublement du salon laisse de larges espaces de circulation. Il y a des configurations « bar » (avec des sièges côte à côte, très courants au Japon).


photo img_2325a

Nous avons préféré nous asseoir face à face à l’une de ces tables, loin des fenêtres, certes, mais ces dernières n’offrent de toute façon aucune vue.


photo img_2354a

Prises électriques au mur, uniquement secteur de type A


photo img_2366a

Vue générale du buffet


photo img_2327a

Salades diverses


photo img_2328a

Cet auto-cuiseur de riz est le même qu’à l’autre salon.


photo img_2329a

Bols contenant un peu de nouilles précuites : il ne manque que l’eau chaude


photo img_2331a

… et différents petits ingrédients au choix


photo img_2330a

Quelques dim sums au porc


photo img_2332a

Poulet aux herbes


photo img_2333a

Gratin de macaroni aux crevettes et à la crème


photo img_2334a

Dans ce salon comme dans le précédent, tous les aliments sont étiquetés avec le nombre de calories pour 100 grammes. Si vous surveillez votre ligne, mieux vaut les macaronis (163 kcal/100g) plutôt que le poulet aux herbes (290 kcal / 100 g). Il ne manque que de petites balances pour peser chaque ration.


photo img_2344a

Madeleines et autres petits gâteaux


photo img_2335a

Rouleaux de printemps aux crevettes, à recommander pour ses 27 kcal seulement / 100 g


photo img_2338a

L’indispensable soupe au miso


photo img_2336a

Thés divers et machine à café


photo img_2348a

… mais les tasses sont mal choisies, car elles ne passent pas à l’horizontale sous le bec verseur, et quand la tasse est pleine, ça passe très juste en l’inclinant sans renverser de café


photo img_2350a

Alcools


photo img_2349a

Même assortiment de boissons au frais qu’au Sky Lounge


photo img_2351aphoto img_2369a

Premier service


photo img_2352a

Et deuxième service


photo img_2353a

Il n’y a décidément pas beaucoup de journaux et magazines


photo img_2347a

encore un peu de spotting airside


Il est l’heure de quitter le salon et de parcourir ces vastes cheminements


photo img_2372a

… qui sont logiquement tout aussi longs que le parcours d’arrivée au niveau inférieur


photo img_2374a

Aperçus sur le trajet, un 787-8 JAL au large…


photo img_2371a

Et une brochette d’appareils au contact : 747 Lufthansa, 787-9 Shanghai Airlines, A330-300 China Eastern en livrée spéciale Disney Shanghai, déjà aperçu deux semaines plus tôt ici même.


photo img_2375a

Un chariot électrique amène une PAX à sa porte d’embarquement. Il est précisé à l’arrière qu’il est gratuit et accessible à tous (et non pas seulement aux PMR, selon les pictogrammes), mais je ne sais ni où ni comment on peut la requérir.


photo img_2376a

Descente vers la porte d’embarquement où il y a beaucoup de place


photo img_2379a

Le 772 d’AF est bien sûr déjà là


photo img_2380a

Il reste encore du temps avant l’embarquement : je laisse comme en pareilles circonstances Mme avec nos petits bagages à main pour faire un peu de spotting, en commençant par l’extrémité du terminal.


photo img_2382a

Il y a du monde qui attend son embarquement vers HKG


photo img_2383a

… et qui l’attend depuis longtemps


photo img_2384a

737-800 JAL


photo img_2385a

Au loin, des appareils JAL et Skymark Airlines, dont un 737-800 en livrée spéciale B.League


photo img_2386a

Skymark Airlines n’a pas cherché à exploiter le clin d’œil de l’immatriculation de ce 737-800 : JA737X


photo img_2388a

Arrivée d’un 777-200ER Delta Air Lines


photo img_2387aphoto img_2389a

A321 ANA


photo img_2393a

Gulfstream G550, inverseurs de poussée encore déployés


photo img_2394a

Et rétractés


photo img_2397a

777-200 JAL


photo img_2395a

Le 787-9 Shanghai Airlines aperçu au contact retourne au bercail


photo img_2402a

787-9 United Airlines


photo img_2404a

Encore une livrée spéciale Disney sur ce 767-300ER JAL, célébrant les 90 ans de la création de Mickey


photo img_2405a

Embarquement


L’embarquement retardé de plus de deux heures du vol CX commence enfin, et il est temps pour moi de rejoindre celui de mon vol qui lui va être ponctuel


photo img_2407a

L’embarquement du vol AF commence en effet tout juste porte 142, avec les familles avec enfants.


photo img_2408a

Test H2Okapi réussi


photo img_2410a

Priorités respectées : parcours de la passerelle


photo img_2412a

Le 777 CX n’est pas encore prêt à partir


photo img_2413a

Instant porte et playstation 


photo img_2414b

Passage dans la Y+, dont je juge le rapport qualité-prix très médiocre


photo img_2415a

Siège Duo : revue de détail


Arrivée dans la cabine arrière. A peine ai-je pris quelques photos, un PNC m’interpelle et me dit d’un ton un peu ferme qu’il ne faut pas prendre de photos de l’équipage. Je ne lui laisse pas le temps de faire un long discours sur le sujet et l’assure que je fais justement attention à les éviter : il s’adoucit immédiatement et passe en mode PNC souriant et accueillant. Rétrospectivement, mieux valait ce bref échange qu’une suspicion prolongée, notamment lorsque j’attends APN en main qu’un PNC sorte du champ.


photo img_2417a

Donc sans personne en vue, ni PNC, ni PAX pour cause d’embarquement dans les premiers mais tout au fond de l’appareil, voici la cabine, vue de l’un des derniers rangs


photo img_2421a

A l’arrière, le rétrécissement de la carlingue impose la présence des quatre doublets déjà vus sur le plan de cabine.


photo img_2419a

Un casque (bas de gamme) et un masque pour les yeux, et un coussin sur chaque siège


photo img_2423a

La largeur du siège entre accoudoirs est standard


photo img_2424a

Avec cependant un bonus supérieur à l’habitude entre l’accoudoir et la paroi pour le siège au hublot.


photo img_2426a

La bonne surprise est au niveau du pitch, supérieur de 5 cm à celui mesuré à un rang ordinaire à l’aller. Cela n’a l’air de rien, mais ce n’est pas négligeable du tout. Il reste notamment possible d'utiliser sans gêne son PC si le PAX de devant incline le dossier de son siège, ce que j’apprécie tout particulièrement.


photo img_2425a

La différence entre ce doublet (sur ce vol, à gauche) et un triplet (à l’aller, à droite) saute aux yeux.


photo img_2420b

Prise secteur multistandard


photo img_2481a

Le rétrécissement de la cabine à l’arrière impose un diagramme 2-4-2 à l’arrière : ce siège sans IFE dans le dos est à la première rangée en 3-4-3 à partir du fond.


photo img_2427a

La moquette est-elle propre ? Il faut le dire vite


photo img_2428a

Car devant mon siège, il y a un sachet d’apéritif qui n’a pas été nettoyé


photo img_2521a

Fiche de sécurité recto-verso


photo img_2430a

spotting au roulage


Vus par le hublot : les dérives des appareils au contact : CX, CI, DL, UA, AA


photo img_2432a

Le départ du 777-300ER CX au premier plan dévoile un A330-300 China Airlines.


photo img_2434a

C’est à nous de repousser


photo img_2435a

L’échappement de l’APU du 777 CX, pour les fans de la chose


photo img_2436aphoto img_2438a

C’est comme d’habitude le moment de la démonstration de sécurité vidéo, et comme d’habitude, je répète que celle d’AF m’agace prodigieusement.


photo img_2440a

Non, un vol non-fumeur, ce n’est pas « plus chic » comme le prétend cette démonstration de sécurité, c’est depuis belle lurette une obligation légale !


photo img_2441a

Encore un peu de spotting pendant le roulage :
777-200 JAL en livrée OneWorld


photo img_2446a

A321 ANA


photo img_2449a

L’élégante livrée noire d’un A320 Star Flyer, un LCC japonais


photo img_2451a

Les pompiers jouent aux pompiers


photo img_2453a

Derrière, ces bien laides tours de contrôle


photo img_2456a

en vol


Décollage imminent piste 16L


photo img_2459a

En l’air au niveau des taxiways fournissant un passage entre les pistes 16L/34R et 16R/34L


photo img_2461a

Il n’y a pas de terminal passager de ce côté ici


photo img_2463a

Le double pont d’accès à la piste 05/23


photo img_2464a

Croisement de la piste 05/23


photo img_2465a

L’ouvrage de ventilation du tunnel de l’Aqualine, cet ouvrage pont-tunnel traversant la baie de Tōkyō.


photo img_2466a

Un aperçu des installations portuaires de la préfecture de Chiba, à Anegasaki 姉ヶ崎 (« Le Cap de la Grande sœur ») , de l’autre côté de la baie de Tōkyō


photo img_2468a

Le lac de barrage Tega (un peu à droite) et la rivère Tone. NRT est à une quarantaine de kilomètres au-delà du lac, sous les nuages en haut à droite de la photo


photo img_2474a

Les stades dans le parc 柏の葉 à côté du campus à Kashiwa 柏 de la prestigieuse université de Tōkyō.


photo img_2475a

Ce n’est pas la géovision fournie par AF qui aurait permis de me localiser : elle est beaucoup trop imprécise par sa conception même, ce que je trouve assez frustrant.


photo img_2476a

En revanche, AF trouve utile de me fournir la localisation précise de la Tour Eiffel, sans me demander mon avis, en basculant la géovision sur un mode d’affichage en boucle dès qu’on arrête de toucher à l’écran. C’est très agaçant.   


photo img_2492a

Oshibori sous sachet et menu imprimé


photo img_2477a

Le menu en français, anglais et japonais


photo 14

Ainsi que les boissons en une page trilingue


photo 13

Apéritif avec un jus de pomme pour Mme comme pour moi.


photo img_2482a

Voici le décuple de tout ce que j’ai ingurgité, puisque ce sachet ne contient que 10 grammes.


photo img_2484a

La mise en route de l'IFE commence par une publicité pour une chaîne hôtelière qu'il est possible, mais pas très facile, d'arrêter. Celui de Mme se bloque quand elle veut démarrer un jeu. La seule commande encore active est l'allumage / extinction de la liseuse. Le service du repas vient à peine de commencer, avec un va-et-vient de PNC apportant des menus spéciaux de toutes natures ici et là : l'équipage a autre chose à faire que de traiter un témoin d'appel de PAX.
Mme finit par harponner un PNC au passage, en insistant sur le fait que rien ne presse : très rapidement, il reboote à distance l'IFE.


photo img_2485a

Mais bien avant, j'ai déclenché l'appel PNC par mégarde, sans pouvoir l'annuler, et sans que cela se traduise par une réaction de ceux-ci


photo img_2472a

Je trouve d’ailleurs plutôt malpratique de devoir utiliser l’écran pour régler l’éclairage individuel (ou de "réveiller" l'IFE si l'on veut appeler un PNC, même en pleine nuit), mais il paraît que c’est le progrès.

 Que dire de plus de ce siège, une fois en vol ? Je glisse en permanence vers le bas : il faut que je me serre la ceinture de sécurité pour rester en place. Par ailleurs, les garnitures vibrent et le niveau de bruit des réacteurs est plutôt élevé.


photo img_2471a

Le premier repas est servi ainsi


photo img_2488a

Nous avons choisi comme souvent chacun un plat chaud différent : ni l’un ni l’autre n’était satisfaisant. Le saumon que j’ai choisi était très décevant, dans une panure détrempée.


photo img_2494a

Plus laconique, Mme a jugé « pas bon » son poulet.


photo img_2497a

Le pain, lui, a un une bonne texture, mais un arrière-goût étrange, confirmé par Mme. Seul le beurre (cette marque néo-zélandaise est omniprésente en vol en Extrême-Orient) a trouvé grâce à nos papilles.


photo img_2493a

L’ensemble est compacté sans difficulté


photo img_2499a

Et stocké dans l’aumônière avant le débarrassage, pour me permettre d’utiliser à nouveau mon PC.


photo img_2500a

On commence le survol de la Sibérie


photo img_2501a

Là, peu importe la localisation, car il n’y a aucune trace humaine – je ne verrai pas Khabarovsk.


photo img_2503aphoto img_2505a

Malheureusement, le paysage va être caché pendant une grande partie du survol de la Sibérie


photo img_2507a

Un peu de musique classique pour passer le temps


photo img_2509a

L’avantage d’être à deux assis à un duo, c’est de pouvoir se déplacer facilement. Vu depuis l’arrière, on aperçoit le décrochage du passage en 3-4-3.


photo img_2510a

Les WC, en éco, c’est toujours assez exigus et ceux qui sont situés à l’arrière d’un 777 ne font pas exception à la règle.


photo img_2511a

Na pas fumer dans les toilettes, mais si vous l’aviez oublié, il y a un cendrier. Il est aussi possible de demander un réceptacle pour seringues usagées.


photo img_2513a

Cette mise en garde et un adhésif scellant toute trappe ouvrable par un PAX sont obligatoire pour tout appareil desservant les USA, ce que fait immanquablement ce 777.


photo img_2514a

Instant porte (et toboggan d’évacuation).


photo img_2518a

Les nuages se sont un peu dissipés, dévoilant des sommets enneigés,


photo img_2522a

… et des rivières gelées


photo img_2525a

Distribution d’un petit bâtonnet de crème glacée, rétrospectivement présumée à la vanille.


photo img_2527a

Ayant mesuré avec soin les dimensions de cette glace (y compris celles de la portion de bâtonnet qu’elle enrobe), je suis arrivé à la conclusion qu’elle atteint tout juste les 50 cm3, ce qui avec un vraisemblable taux de foisonnement de 50% fait 25 grammes de crème glacée : pas de quoi avoir une indigestion. Je vous passe la mine effondrée de Mme observant cette séance de mesures au millimètre près. (Elle craignait aussi que la glace ne finisse par s’effondrer également, à force d’attendre.)


photo img_2530a

Répartition inégale des sièges pour ce couple seul en rang central : un siège à l’extrême gauche pour Mme restée assise, et M. s’est allongé sur les trois sièges à droite.


photo img_2534a

Bon point, ou plutôt absence de mauvais point pour AF : la quasi-totalité des PAX ont abaissé leur cache-hublot, mais aucun PNC me m’a demandé de faire de même pendant ce long vol de jour. On se souvient que c’est la raison pour laquelle je fuis Korean Air qui impose catégoriquement de faire le noir dans la cabine en toutes classes de voyage, même en vol de jour.


photo img_2536a

Le PAX devant fermera progressivement mon cache-hublot de devant. Quel dommage (pour lui) de ne pas regarder ce paysage !


photo img_2538a

On en est ici dans le vol


photo img_2539a

Des cassures dans la banquise


photo img_2541a

Nouvel intermède pour me (nous) dégourdir les jambes


photo img_2547a

Assortiment de boissons en libre-service dans le galley arrière


photo img_2546a

Ainsi que des petits sandwiches


photo img_2548a

« Petit », cela veut dire un diamètre de 6 cm pour celui-ci


photo img_2550a

Avis unanime des Marathon : ce n’est pas très bon.


photo img_2551a

Pour les PAX lisant le japonais, il y a des potages en sachet : verser dans 150 ml d’eau chaude et attendre 10 secondes.


photo img_2553a

On approche de l’extrémité nord de la Norvège


photo img_2555a

Entre l’imprécision de la géovision et les nuages, je renonce à tenter de localiser ces fjords.


photo img_2556a

Il faut baisser le cache-hublot le temps de prendre la photo de l’IFE, car sinon, les reflets sont impossibles à maîtriser.


photo img_2564a

La Norvège sous la neige


photo img_2566a

Allez-vous en vous localiser à 100 km près avec une information aussi vague !


photo img_2567a

Des cristaux de glace s’ajoutent aux reflets pour compliquer la tâche


photo img_2570a

Aperçu de la côte, un fouillis inextricable d’îles et de fjords


photo img_2572a

Vingt minutes avant que n’arrive le second repas, à 13h40 heure de Paris et donc 0h40 heure de Tōkyō, je note que je commence à avoir nettement faim, ce qui veut dire que malgré le buffet à volonté au salon, les quantités au premier repas étaient trop chiches.


photo img_2574a

Voici l’ensemble déballé


photo img_2575a

On dira  charitablement que ça permet de tenir jusqu’à l’arrivée


photo img_2576a

Le compactage des emballages est facile


photo img_2577a

J’ai gardé ce chocolat, malheureusement au lait, pour manger avec le café qui arrive après


photo img_2578a

l'Europe à contre-jour


L’horaire de ce vol fait que l’on ne peut pas éviter le contre-jour, soit au début du vol, soit à la fin. Inutile d’espérer repérer la piste en herbe de l’aéroport international de Texel (EHTX) qui contrairement à ce que son nom peut laisser supposer n’accueille aucun vol régulier, mais a des services douaniers pour les vols privés.


photo img_2579a

Le port de Den Helder, faisant face à l’extrémité sud des îles de la Frise.


photo img_2582a

Le débouché du canal reliant Amsterdam à la Mer du Nord


photo img_2584a

Les dernières darses du port entre Amsterdam et la mer


photo img_2586a

AMS, facilement repérable malgré le contre-jour.


photo img_2587b

La Meuse en aval de Rotterdam


photo img_2591a

Dans le tiers inférieur de la photo, au milieu, l’usine de production d’eau potable de Beerenplaat. En arrière-plan à droite, le port de Rotterdam.


photo img_2595a

Zoom sur le port de Rotterdam


photo img_2595b

Descente en Ile-de-France


Le contre-jour étant vraiment trop défavorable, je passe directement à Compiègne.


photo img_2599a

Les étangs dans un méandre de l’Oise à Verberie


photo img_2601a

Qui dit Verberie dit instant BESMRS, en raison du viaduc de Verberie sur lequel la LGV Nord franchit l'Oise.


photo img_2604a

Apremont et son golf


photo img_2607a

Creil


photo img_2611a

La base aérienne 110 à Creil (CSF). Il n’y a plus de vols militaires depuis mai 2016 ; ne subsiste pour le moment qu’un aéroclub.


photo img_2612a

Nouvelle vue de Creil


photo img_2613a

Distribution d’un très petit bonbon pendant la descente


photo img_2614a

La Seine aux Mureaux


photo img_2615a

Zoom sur la piste en herbe des Mureaux (LFXU). C’est bien rare que je la voie en atterissant à CDG


photo img_2616a

Les usines de PSA à Poissy, dans le quart inférieur gauche de la photo


photo img_2619a

La forêt de St Germain en Laye


photo img_2621a

Au centre droit, le château de St Germain en Laye qui abrite le remarquable Musée archéologique national, avec notamment l’exceptionnelle Dame de Brassempouy.


photo img_2622a

La très longue terrasse du château de St Germain en Laye


photo img_2623a

Paris et ses banlieues, vus du ciel


L’avion s’aligne sur CDG depuis très loin à l’ouest, ce qui offre un très beau panorama de Paris et de ses proches banlieues. La tache sombre au centre est le Bois de Boulogne


photo img_2625a

Les gratte-ciels d’affaires de La Défense, devant le Bois de Boulogne


photo img_2627a

Zoom sur La Défense, avec notamment la Grande Arche


photo img_2628a

Zoom arrière


photo img_2629a

L’Arc de Triomphe, au centre de la photo


photo img_2631a

Les formes originales du bâtiment de la Fondation Louis Vuitton émergent du Bois de Boulogne


photo img_2632a

Au centre de la photo, le plus bel endroit de Paris : la Tour Maine-Montparnasse (car c’est le seul endroit où on est assuré de ne pas la voir)


photo img_2633a

Elle ne faisait pas l’unanimité, bien loin de là, quand elle a été construite, mais n’est pas moins devenue un symbole de Paris : la Tour Eiffel


photo img_2635a

Au second plan au-delà du Bois de Boulogne, la forêt de Meudon


photo img_2636a

Beaucoup plus près de la route aérienne, les darses du port de Gennevilliers


photo img_2637a

Entre l’A86 au ras du bas de la photo et la Seine au milieu, un concentré des grands ensembles de Gennevilliers


photo img_2638a

Bien loin de là, beaucoup plus au figuré qu’au propre, Neuilly sur Seine, le Bois de Boulogne et La Défense.


photo img_2639a

Presque tout Paris avec le cimetière de Montmartre (l’espace vert en bas à droite) et le Sacré Cœur entouré de quelques espaces verts à gauche.


photo img_2640a

En arrière-plan de la photo ci-dessus, et ci-dessous,les grands ensembles de la banlieue sud, du côté du Fort de Vanves, et une partie d’ORY tout en haut de la photo ci-dessous.


photo img_2641a

La boucle de la Seine à Gennevilliers, facilement reconnaissable à sa longue île en croissant. Juste à sa gauche, le faisceau de voies ferrées aboutissant à la Gare du Nord


photo img_2642a

Le Grand Stade et le canal de St Denis à sa gauche


photo img_2643a

Sous l’aile, le parc de la Courneuve


photo img_2645a

Le parc de la Courneuve


photo img_2646a

L’aéroport du Bourget


photo img_2650a

Les embranchements de bretelles d’autoroute de et vers CDG


photo img_2653a

Le circuit Carole, créé en 1979, dont le nom évoque le souvenir de la jeune Carole Le Fol, morte en moto à l’époque des derniers « runs » sur des circuits improvisés à Rungis.


photo img_2655a

Le triangle blanc est un minuscule terrain pour les gens du voyage, situé de même qu’au nord de CDG au plus près des nuisances sonores des mouvements d’avion.


photo img_2656a

Atterrissage sous les objectifs de spotteurs dont on voit les voitures stationnées le long de la route périphérique.


photo img_2657aphoto img_2661a

E-170 Hop ! et BAE-146 WDL Aviation au large du terminal 2G


photo img_2663a

Spécial Camions de pompiers


Tiens, un camion de pompier en vadrouille !


photo img_2665a

Et un autre sur un autre taxiway


photo img_2666a

A380 Korean Air


photo img_2667a

Deux camions de pompiers et un véhicule léger sur le taxi way derrière nous


photo img_2668a

Et un autre sur le taxiway parallèle


photo img_2670a

Encore un autre véhicule léger. Il doit se passer quelque chose quelque part.


photo img_2671a

En attendant, on arrive à proximité du terminal 2E, avec trois A319 AF entourant un 737-800 Tarom en livrée Skyteam.


photo img_2672a

777 AF


photo img_2673a

777 JAL


photo img_2674a

Les camions de pompiers sont toujours dans notre sillage


photo img_2675aphoto img_2676a

Aucun autre appareil au roulage à proximité : il ne seraient pas pour nous, et pourquoi donc ?


photo img_2677a

Certainement pas pour ce 787 Air India, en tout cas


photo img_2678a

Un 777 AF décolle en arrière plan


photo img_2679a

Dernier virage


photo img_2680a

Ces engins sont bien pour nous. Mais que se passe-t-il?


photo img_2682a

Un robocop jaune s’approche


photo img_2683a

Ce n’est qu’alors que le CdB prend la parole : « Vous avez probablement remarqué les camions de pompiers qui sont auprès de notre avion. Il y a depuis deux minutes une odeur suspecte à l’arrière de l’appareil : ils vont inspecter les soutes. Vous n’avez rien à craindre ; le débarquement s’effectuera normalement dès que nous aurons le feu vert. »


photo img_2684a

Débarquement et arrivée landside


Traversée de la cabine Y+


photo img_2685a

Puis de la cabine J+


photo img_2686aphoto img_2688a-14667

Nous sommes arrivés au bloc avec 5 minutes d’avance : rien à dire sur la ponctualité


photo img_2689a

Les camions de pompiers sont toujours là, et je n’en saurai pas plus.


photo img_2690a

Arrivée dans la salle de livraison des bagages


photo img_2691a

Les premiers bagages à apparaître sont étiquetés B : pas de respect des priorités ?


photo img_2692a

Non, en fait, ce très long tapis est alimenté par deux arrivées de bagages, et à la deuxième arrivent les bagages prioritaires, dont les nôtres


photo img_2693a

Long cheminement devant tous les tapis de livraison pour atteindre la sortie


photo img_2694a

Et long cheminement en sens inverse de l’autre côté de la cloison de verre une fois landside


photo img_2695a

L’accès au RER est presque au niveau Départ


photo img_2696a

A380 d’une compagnie aérienne ayant multiplié les investissements malheureux


photo img_2697a

Pas d’attente aux distributeurs de billets car on est le dimanche de Pâques, au milieu d’un pont de trois jours : les étrangers sont arrivés la veille, les Français rentreront le lendemain.


photo img_2699a

Il ne reste qu’à monter dans le RER, où le quai n’est relevé qu’à l’extrémité, comme s’il fallait réduire au minimum l’accessibilité PMR.


photo img_2700a

Nous sommes arrivés à destination, et s'il vous reste un peu de patience et de temps, je vous propose un bonus sur Tōkyō


Bonus : Tōkyō, au hasard des rues


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.5/10
Cabine9.0
Equipage8.0
Divertissements7.0
Restauration6.0

JAL Sakura lounge

8.2/10
Confort9.0
Restauration8.0
Divertissements7.5
Services8.5

Tokyo - HND

9.5/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services8.0
Propreté10.0

Paris - CDG

8.8/10
Fluidité8.5
Accès7.5
Services9.0
Propreté10.0

Conclusion

Le supplément pour voyager en siège duo est un bon rapport qualité-prix grâce au pitch accru qui permet d'utiliser son PC même si le PAX devant incline son dossier.
L'équipage a fait son travail; la mise en garde initiale de ne pas prendre de PNC en photo est bien passée.
Passé le côté ludique de la simulation de l'avion, la géovision est à la fois décevante et agaçante, car beaucoup trop imprécise et se mettant en boucle entre des visualisations sans intérêt pour moi dès qu'on cesse de toucher l'écran.
On ne voyage en avion pour la gastronomie, surtout en éco, mais AF mais la barre de l'attractivité de la nourriture à un niveau inacceptablement bas.

Fluidité optimale à HND grâce à l'accès Skypriority, mais cela semblait correct pour le PIF ordinaire, l'immigration étant commune et rapide.
L'accessibilité de HND est excellente, pour tous les PAX bien sûr.

Fluidité correcte à CDG, mais les cheminements sont trop longs; l'accès souffre de l'inadaptation du RER pour la desserte de l'aéroport.

A part la vue sur le tarmac, il n'y a pas de différence sensible entre Sakura Sky View Lounge et Sakura Lounge; il est dommage que le second soit fermé dans l'après-midi. Les espaces sont dégagés et l'affluence était modérée au Sakura Lounge (l'autre ne compte pas, étant près de fermer).
La restauration n'est pas éblouissante, mais néanmoins satisfaisante pour un salon japonais.
Le divertissement dans un salon, c'est pour moi la vue sur le tarmac, bonne dans le premier, absente dans l'autre.

Informations sur la ligne Tokyo (HND) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 23 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Tokyo (HND) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Japan Airlines avec 8.1/10.

La durée moyenne des vols est de 12 heures et 36 minutes.

  Plus d'informations

22 Commentaires

  • Comment 503470 by
    Dams971 53 Commentaires

    Merci pour ce bon Fr Mr qui mesure tout sur tout! Par contre votre appareil est un B777-200ER et non un 300Er comme vous avez indiqué.

  • Comment 503486 by
    phileas75 156 Commentaires

    Merci pour ce FR très détaillé et précis! En effet c'est un excellent point qu'AF n'oblige pas ses passager à baisser le volet du hublot! Le programme géovision n'est pas à la hauteur malheureusement, alors que c'est un des programmes les plus consultés à bord!
    Côté catering, AF baisse en qualité su ce vol et c'est bien dommage vu la durée du trajet...

    • Comment 503591 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      A l’aller, en revanche, un PNC m’a rappelé à l’ordre à plusieurs reprises pour que je baisse mon cache-hublot alors que le jour était déjà levé depuis longtemps en heure japonaise.

      La géovision a été conçue comme un jeu et non pas comme un outil de localisation. Je ne vois aucune impossibilité technique : les PAX qui veulent cette dernière fonctionalité ont été tout simplement oubliés.

      Le cost cutting sur le catering chez AF ne m’incitera pas à acheter un repas spécial, mais à changer de crèmerie.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 503541 by
    NZ1 SILVER 1187 Commentaires

    Merci pour ce FR !
    Encore et toujours cette multitude de petits détails qui font du Japon un pays agréable, des tapis d’enregistrement à HND aux sonomètres dans le bonus. La mesure des vibrations m’étonne tout particulièrement
    Un duo de sièges à l’arrière de la cabine, c’est l’assurance d’avoir un peu plus d’espace et d’être sur de voyager avec Madame. Mais il faut parfois sacrifier un peu de son temps au débarquement et son choix de plat. Pas de problèmes à ces niveaux ?
    ”Je trouve d’ailleurs plutôt malpratique de devoir utiliser l’écran pour régler l’éclairage individuel (ou de "réveiller" l'IFE si l'on veut appeler un PNC, même en pleine nuit)” : Je trouve ça toujours plus pratique que les boutons qui se trouvent dans l’accoudoir et qu’on active sans s’en rendre compte
    Jolis clichés à l’atterrissage qui permettent une visite de Paris vu du ciel
    Et comme d’habitude, un bonus insolite d’une ville pourtant très connue. Mention spéciale pour les modalités des élections Japonaises qui sont contraires aux nôtres et qui raisonnent avec l’actualité Européenne
    A bientôt

    • Comment 503592 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Le Japon devient d’autant plus agréable que l’expérience permet de mieux profiter de nombres de détails facilitant la vie des usagers.

      Pas de problèmes de son temps au débarquement et son choix de plat?

      Ayant enregistré deux valises en soute, débarquer en dernier ne changeait rien, notamment car les sas PARAFE de nouvelle génération sont beaucoup plus efficaces que les précédents : il n’y avait pas d’attente notable à la PAF.
      Nous avons eu chacun un plat chaud différent, comme souhaité, de même qu’à l’aller où nous n’étions que quelques rangs plus devant.

      Je trouve (l’IFE) toujours plus pratique que les boutons qui se trouvent dans l’accoudoir et qu’on active sans s’en rendre compte.

      Je suis parfaitement d’accord

      Jolis clichés à l’atterrissage qui permettent une visite de Paris vu du ciel

      Il est rarissime que je bénéficie dune aussi belle luminosité. Qui plus est, les vents dominants sont vers l'ouest, et non vers l'est.

      Ces voitures de propagande électorale sont une exception dans un pays où l’on évite généralement les nuisances sonores dans l’espace public. Les Japonais ne sont heureusement pas en permanence en période électorale !
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 503544 by
    Chevelan GOLD 12617 Commentaires

    Comme toi, je préfère HND à NRT, plus facile d'accès depuis le centre de Tokyo
    Voilà que Marathon commence à faire du lounge hopping ! On aura tout vu sur FR ^^
    Je remarque que le catering en Y devient peau de chagrin à bord des avions AF sur LC, c'est bien dommage.
    Un vol sans histoire et à l'heure.
    Lorsque je suis dans la capitale Nippone, je monte à chaque fois au sommet de l'hôtel de ville ou la vue est tout simplement grandiose, sans compter l'accès gratuit !

    Merci pour cette contribution, à bientôt.

    • Comment 503593 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Les vols vers HND sont malheureusement souvent plus nettement plus chers que ceux vers NRT.
      Outre le caractère éphémère de mon statut à moyen terme, je préfère quand même consacrer mon temps airside à du spotting (et Mme à se poser quelque part jusqu’à l’embarquement).
      Le cost cutting sur le catering chez AF est d’autant plus dommageable que c’est ce que le PAX remarque le plus.
      Grand beau temps cette semaine là à Tokyo, mais pas au point d’apercevoir le Mt Fuji.
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 503587 by
    AirBretzel TEAM GOLD 5174 Commentaires

    Merci François pour ce FR.
    Un lounge hopping by Marathon !! Mogoy sort de ce corps !!
    le moteur gauche a pris feu au décollage de HND. L’atterrissage a été interrompu. => pour pinailler je pense plus au décollage.^^
    Quand je compare le catering d'AF à celui que j'avais eu il y a quelques années sur cette ligne, c'est très décevant, et assurément pas bon.
    Ces sièges duo sont très bien pour s'assurer d'un plus grand confort.
    Superbes photos en cours de vol et de la capitale, même à cette distance la Tour Maine-Montparnasse est moche.
    Une arrivée avec les pompiers, mais rien de grave heureusement.
    A bientôt

    • Comment 503710 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      C’est effectivement Mogoy qui m’a appris que l’on pouvait se présenter à plusieurs salons successivement. Je ne suis pas allé jusqu’à suggérer à Mme de faire l’ouverture du Sakura Lounge à 4h30 du matin, à suposer que l’enregistrement ait ouvert à cette heure-là !

      Le 777 KE n’avait en effet pas eu besoin d’atterrir, n’ayant pas encore décollé :)

      Le catering d’AF en éco semble être passé de « quelconque » à « médiocre ».

      On le sait à la lecture exhaustive de mes FR (que je recommande à tous, insomniaques ou non ^^), je ne suis guère adepte de l’achat de « sièges plus », mais j’ai trouvé correct le rapport qualité-prix de ceux-ci.

      Luminosité suffisante, absence de nuages et pistes orientées vers l’est : j’ai rarement eu le tiercé gagnant en atterrissant à CDG !

      Ces camions de pompiers m’ont bien intrigués ; je me demande combien de PAX aux hublots les avaient remarqués avant l’annonce du CdB

      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 503596 by
    Leadership TEAM GOLD 4346 Commentaires

    Merci François pour toute cette série et ce dernier FR.
    Le sens du détail et des remarques toujours justes même si visuellement les deux prestations repas présentent bien avec enfin le nouveau plateau noir qui rend l’ensemble un peu plus joli.
    De beaux paysages pour cette route très au nord.
    Intéressant bonus avec un visage de Tokyo différent et plein d’anecdotes pour se coucher moins bête !
    À bientôt ;)

    • Comment 503822 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      En effet, ces plateaux noirs présentent bien ; je n’y avais pas fait particulièrement attention.
      La Sibérie enneigée est un peu monotone, mais je ne me résous jamais à être en contre-jour pendant la majeure partie du vol pour avoir un éclairage favorable sur l’Europe.
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 503609 by
    Esteban TEAM GOLD 10430 Commentaires

    Merci pour le partage François !

    Bon, je me réjouissais de te dire que ton spotting était parfait avec aucune erreur d'identification, mais c'était sans compter que tu as créé un nouveau type d'avion :

    1330-300 China Eastern : ah non ce modèle n'existe définitivement (pas) encore ^^

    Et si le maître se met à faire du lounge hopping mais où va Flight-Report ??

    Les prestations à bord sont correctes mais malheureusement pas à vos goûts, c'est dommage !

    A bientôt !

    • Comment 503824 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Faute de frappe corrigée ; tu ne laisses vraiment rien passer ;)
      Ce lounge hopping a de bonnes chances de rester pour moi une occasion unique qui était donc à saisir, malgré le surcroît de photos à commenter.
      A tout prendre, je préfère ne pas aimer la gastronomie en vol et apprécier celle à destination, même quand elle est déroutante.
      A bientôt !

  • Comment 503612 by
    Donfredo 528 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Difficile de faire plus complet et détaillé !
    C'est la première fois que je vois l'échappement d'un avion en aussi gros plan :)
    A bord, le catering n'est pas bon mais ces sièges duo apportent un petit confort en plus qui ne se refuse pas.
    Pas besoin d'IFE, les paysages survolés sont très beaux.
    Super bonus qui me permet de faire quelques repérages.
    A bientôt.

    • Comment 503825 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      J’ai un très lointain souvenir de photos d’APU en très gros plan par un autre contributeur de Flight Report. Cette fois-ci, à la fin du repoussage, l'avion s'est immobilisé pile dans l'axe de ce 777 au contact.
      Les paysages sibériens s’accommodent d’une géovision mal pensée, puisqu’il n’y a quasiment pas de détail remarquable à repérer.
      Les quartiers de Tokyo fourmillent de détails à découvrir à chaque nouvelle visite.
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 503662 by
    Papoumada SILVER 5647 Commentaires

    Merci François pour ce FR.

    L'offre de surclassement me paraît honnête voire bien modeste par rapport à une expérience récente que je me ferai dans quelques semaines un devoir de rapporter (teasing !!) Sur un vol de nuit pour un grand gabarit voyageant seul, cela peut prêter à réflexion. Beaucoup moins sur un vol de jour !

    J'avais oublié l'excellente redondance de la signalétique japonaise. Mais quid des déficients visuels?^^

    Sans parler de l'art de la queue.

    Le sakura view lounge est agréable. Je ne donnerai pas d'avis sur l'offre à quelques minutes de la fin du service.

    Echange en monde "protection de son territoire" avec le PNC toujours déroutant d'entrée. D'autant que la famille Marathon ne paraît pas, a priori du genre fauteurs de trouble potentiels... Mais deux semaines au Japon ont peut-être changé la donne...^^

    "AF trouve utile de me fournir la localisation précise de la Tour Eiffel," ===> mode E.T. appelle Maison?^^

    Les 5 centimètres supplémentaires du doublet valent la peine d'attendre au fond de l'appareil si on n'a pas de correspondance à prendre et d'exigence pour le choix de plat principal.

    " j'ai déclenché l'appel PNC par mégarde, sans pouvoir l'annuler, et sans que cela se traduise par une réaction de ceux-ci" ===> it rings a bell...

    Repas principal assez décevant, visuellement.

    Madame ne parvient pas à rester de glace devant les facéties du Mètre !!!

    La lecture du bonus permet de conclure le commentaire en ayant appris quelque chose... dès potron minet.

    A bientôt !

    • Comment 503834 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Tarif de surclassement en effet raisonnable par rapport au tarif de la J, mais s’il s’agit de dormir, j’ai tellement mieux au sol pour tellement moins cher !

      Les déficients visuels ont des bandes rugueuses jaunes, comme en France. Je ne sais pas si comme à Taïwan, un aveugle est pris en charge au départ, à l’arrivée et à la correspondance par des employés successifs, ainsi que je l’ai relaté dans un de mes FR taïwanais d’antan.

      Les foules massées sur les quais du RER parisien doivent constituer un choc culturel pour les primo-arrivants japonais.

      La mise en garde initiale de ce PNC serait très mal passée s’il ne s’était pas immédiatement déridé.

      Je me demande quel est l’intérêt de présenter la Tour Eiffel et sa localisation. A quel visiteur cette information pourrait-elle faire défaut ?

      Si AF vend une correspondance, c’est qu’elle est réaliste, même en étant au dernier rang dans l’avion. Quant au plat principal, je n’ai guère d’illusion sur ce que je peux perdre en n’ayant pas le plat chaud que je souhaiterais. Etre au fond n’est donc pas un problème ; de plus, l’air chaud sortant des réacteurs est d’autant plus dilué et dégrade donc d’autant moins la netteté des photos.

      A quoi bon faciliter l’usage du bouton d’appel des PNC, puisqu’il ne s’agit que d’un bouton-placebo ?

      Dans la mesure du possible comme dans les possibles mesures, il ne faut céder ni à la routine, ni à l’aveuglement dans une relation de couple ;)

      J’ai encore beaucoup de choses à apprendre et donc à enseigner sur le Japon. Il me faudra revenir. A bientôt !

  • Comment 504291 by
    lucas330 1047 Commentaires

    Merci pour ce fr.
    Toujours un plus d'avoir des sièges duo sur un 777.
    Je suis toujours d'accord avec vous, cette vidéo de sécurité d'AF m'énerve aussi.
    Rien de mieux qu'écouter du classique en avion. C'est le meilleur style de musique pour l'aviation.
    Un catering assez moyen, la quantité ça passe mais la qualité assez moyenne.
    Très belles photos des paysages.
    Merci et à bientôt.

    • Comment 504664 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Rien de mieux qu'écouter du classique en avion. C'est le meilleur style de musique pour l'aviation.

      Cela fait tellement longtemps que je n'ai plus entendu de musique classique en fond sonore en avion que j'ai oublié où et quand.
      Un catering assez moyen, la quantité ça passe mais la qualité assez moyenne.

      Dégrader la qualité de l'alimentation est l'un des moyens de réduction de coût les plus faciles et discrets qui soient. C'est gagne-petit à court terme, coûteux en image de marque à long terme.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 505069 by
    mogoy GOLD 9849 Commentaires

    Merci François pour ce FR très cliniquement détaillé.

    Je reste toujours estomaqué par la surcote des prix en miles par rapport aux prix en EUR. Du grand banditisme…

    «  Un détail d’aménagement bien pensé » tellement évident que personne n’y avait pensé.

    Les noms des salons n’aident effectivement pas à choisir.
    Le salon n’est pas si mal à HND pour le catering. Bien vu d’avoir osé boire le liquide radioactif vert.

    « il y a un sachet d’apéritif qui n’a pas été nettoyé » Aïe, crime de lèse marathon, juste après avoir reçu les accolades pour un pas plus grand qu’escompté.

    « Répartition inégale des sièges » quel manque de galanterie !

    Globalement décevant le catering sur ce vol pourtant le menu paraissait pas si mal.

    Super bonus !

    • Comment 505082 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Je reste toujours estomaqué par la surcote des prix en miles par rapport aux prix en EUR. Du grand banditisme…

      J'ai tellement intégré mentalement que les tarifs en miles sont non pertinents que je ne les avais même pas vus.

      Les noms des salons n’aident effectivement pas à choisir.

      Le choix a été simple : aller voir d'abord celui qui allait fermer. D'aucuns auront décelé une lointaine influence de tes propres récits multi-salons ;)

      Le salon n’est pas si mal à HND pour le catering.

      Il est nettement au-dessus du panier japonais, lequel panier est sur une étagère plutôt basse.

      Bien vu d’avoir osé boire le liquide radioactif vert.

      Ce n'est pas ce breuvage qui m'inciterait à renouveler mon statut.

      « il y a un sachet d’apéritif qui n’a pas été nettoyé » Aïe, crime de lèse marathon, juste après avoir reçu les accolades pour un pas plus grand qu’escompté.

      Il m'en a fallu, des photos de moquette propre, pour enfin saisir une telle scène de crime !

      « Répartition inégale des sièges » quel manque de galanterie !

      Je plussoie.

      Globalement décevant le catering sur ce vol pourtant le menu paraissait pas si mal.

      Il y a longtemps que je ne me fie plus aux intitulés alimentaires (je n'ose écrire "gastronomiques") d'AF.

      Super bonus

      Merci pour le commentaire !

Connectez-vous pour poster un commentaire.