Avis du vol Air France Hop Turin Paris en classe Economique

Compagnie Air France Hop
Vol AF1703
Classe Economique
Siege 8F
Temps de vol 01:30
Décollage 21 Déc 19, 15:10
Arrivée à 21 Déc 19, 16:40
AF   #40 sur 72 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 744 avis
guilhem
Par GOLD 482
Publié le 1 février 2020

Tout d'abord, je tiens à vous souhaiter une bonne année même nous sommes déjà en février. En effet, je n'ai pas eu le temps de publier depuis mon aller-retour à Manchester au mois de Novembre de l'année passée !

Après plusieurs mois passés à Turin pour mes études, il est temps pour moi de rentrer à Toulouse pour les fêtes de fin d'année. J'ai préféré l'avion aux autres moyens de transport en commun car il est plus rapide malgré l'escale à Paris, en bus par exemple il m'aurait fallu une bonne dizaine d'heures et cela m'aurait certainement coûté plus cher.

Le routing est donc le suivant : 


Routing

  • AF1703 - Economique - Turin → Paris - Embraer 170 Vous etes ici
  • AF7524 - Economique - Paris → Toulouse - Airbus A321 A venir

Enregistrement en ligne


Air France me propose un surclassement pour ce vol au prix fort, à savoir 99€. Pour un vol au milieu de l'après-midi, sans repas chaud servi à bord, sans cabine améliorée ni siège neutralisé, je trouve que c'est excessivement cher.

Je pense qu'une offre à 49 ou 59€ serait beaucoup plus adaptée à première vue compte tenu de l'offre à bord (pas de siège neutralisé, repas froid) et à l'aéroport.


photo surclassement-1

J'avais obtenu le 9D, et finalement j'opterais pour le siège 8F avec une fenêtre tout en évitant la rangée 10 qui je le sais par expérience peut ne pas comporter de hublot.

Pour le moment, la cabine n'est pas remplie mais je ne doute pas que le vol sera pratiquement complet étant que le vol est prévu le samedi juste avant Noël.


photo enregistrement-13716-82557

En route pour l'aéroport de Turin-Caselle


La dernière fois, je m'étais rendu à l'aéroport en bus depuis Porta Susa (la station de train dans l'arrière plan). Le trajet durait 55 minutes pour seulement 15 kilomètres à cause des arrêts multiples. Cependant, depuis le début du mois de décembre 2019, il y a un bus direct qui fait le trajet en seulement 30 minutes.

Aujourd'hui, j'ai choisi d'essayer de prendre le train opéré par Gruppo Torinese Trasporti (GTT) pour me rendre à l'aéroport. La première étape consiste à se rendre à la station Dora de Turin et pour le moment je me suis déjà rendu à Piazza XVIII Diciembre depuis chez moi.


photo trn-cdg-dec-2019-001

Il devait ne pas faire beau aujourd'hui et finalement nous avons le droit à un grand soleil et une très bonne visibilité sur les montagnes. La station Dora est accolé au bâtiment sur la droite de la photo.


photo trn-cdg-dec-2019-002

Station Torino Dora


photo trn-cdg-dec-2019-003

Il faut se rendre à l'intérieur pour acheter un billet, il y a un automate qui est hors-service et un guichet auprès duquel j'obtiendrais mon ticket. Le ticket coûte 2,80€ pour la course jusqu'à l'aéroport, ce qui est moins cher que le bus depuis Porta Susa (7€ l'aller simple ou 12€ l'aller-retour avec un supplément de 1€ si vous acheter le ticket à bord).

A noter qu'il existe aussi un ticket combiné à 3€ (ticket integrato B) mais à Turin la logique veut qu'il soit impossible d'acheter de tickets aux arrêts de bus ni même à bord de ceux-ci mais seulement dans les stations de métro et de train. Il y a aussi une application sur smartphone qui permet d'acheter des tickets mais pas celui-ci.


photo trn-cdg-dec-2019-004

Je devais prendre le train de 12h13 mais je l'ai manqué à quelques secondes car mon bus était en retard alors je dois attendre le prochain qui partira dans 30 minutes. Il y a justement une petite salle d'attente juste à côté du guichet qui permet de ne pas attendre dans le froid.


photo trn-cdg-dec-2019-005

Quelques minutes plus tard, le train SFMA 31 pointe le bout de son nez. Nous partons à 12h43 pour arriver à l'aéroport à 13h02, ce qui fait un trajet de seulement 19 minutes en comptant les arrêts. 


photo trn-cdg-dec-2019-008

Aéroport de Turin-Caselle


Le trajet s'est bien passé, il y avait quelques personnes à bord et pas mal de places assises tout à fait confortable, en tout cas nettement plus que le bus que j'ai testé la dernière fois. Et puis la vue sur les montagnes du Piémont était mieux.
 
Le train me dépose en face de l'aéroport qui est se rejoint en passant par un sous-terrain.


photo trn-cdg-dec-2019-006

Il semble y avoir une extension de l'aérogare qui est fermée, je me demande à quoi ça peut bien servir.


photo trn-cdg-dec-2019-007

Sur le chemin je consulte le Flight Information Display System (FIDS), mon vol pour Paris CDG enregistre aux comptoirs B09 et B10.


photo trn-cdg-dec-2019-009

Je poursuis mon chemin et j'arrive pile en face des départs mais il faut faire le tour par les arrivées. Parce qu'il n'y a pas d'entrée au niveau des départs…


photo trn-cdg-dec-2019-010

Il y a pas mal de monde ici, ça sent le début des vacances !


photo trn-cdg-dec-2019-011

L'enregistrement se situe à l'étage des départs, le premier étage. Il n'y a pas de bornes pour Air France, mais seulement pour Alitalia et Czech Airlines.


photo trn-cdg-dec-2019-015

Je suis un peu surpris que le groupe Air France-KLM possède ses propres comptoirs, je pensais qu'ils auraient fait appel à Alitalia pour leurs enregistrements compte tenu du peu de vols vers Paris CDG.

Seulement le comptoir Sky Priority est ouvert pour le moment et complètement désert (photo prise après mon passage), l'agente était sympathique et parlait bien français. 

Je demande également à avoir ma carte d'embarquement, l'agente me demandera pourquoi étant donné qu j'ai déjà fait l'enregistrement en ligne. Et bien je préfère, c'est tout et il y a plein de raisons pour cela et puis elle sont cartonnées ici.


photo trn-cdg-dec-2019-018

Voilà justement la carte d'embarquement en question, c'est tout de même mieux dans ce format !


photo cdg-tls-dec-2019-004

Ensuite, je passe le contrôle de sûreté sans soucis. Il y avait pas mal de monde et les contrôles étaient plutôt poussés mais j'aurais passé ce contrôle en moins de 10 minutes.

Comme dans la plupart des aéroports modernes, le passage dans le Duty Free de l'aéroport est obligatoire mais je ne m'y arrêterais pas.


photo trn-cdg-dec-2019-012

Piemonte Lounge


Puis, souhaitant essayer le salon VIP de l'aéroport, j'emprunte l’ascenseur pour monter au niveau de la mezzanine.


photo trn-cdg-dec-2019-013

L'accès se fait en passant par une coursive à l'étage, au bout de laquelle il y avait une porte automatique neutre et opaque. J'aime assez le côté privé de ce salon.


photo trn-cdg-dec-2019-016

L'accès au salon vous est offert par les compagnies suivantes en fonction de votre classe de voyage et de votre programme de fidélité.


photo trn-cdg-dec-2019-020

Il est également possible d'entrer dans ce salon avec des cartes de membre suivantes.


photo trn-cdg-dec-2019-017

Sinon, la dernière option est de payer l'entrée à 25€ sur place ou en réservant à l'avance au même prix.


photo trn-cdg-dec-2019-019

L'accueil était très bien, l'agente parlait anglais et s'est occupée de mon enregistrement auprès du salon sans me donner plus d'informations sur le fonctionnement du salon.

Il y avait une consigne à bagages automatisée, le système fonctionne en scannant sa carte d'embarquement pour déposer son bagage dans la consigne puis le récupérer au moment de partir en scannant une nouvelle fois sa carte d'embarquement. Sauf que ça ne fonctionnait pas, et je n'ai pas insisté plus que ça.

Le salon dispose de plusieurs salles qui se ressemblent avec des fauteuils dans les tons beiges, ils sont plutôt confortables et offrent un espace privé pas trop mal. En tout cas, c'est clairement mieux que le salon Monteverdi, n'est-ce pas Okapi


photo trn-cdg-dec-2019-046

Je m'installe dans un angle dans la salle principale pour profiter à la fois d'une belle vue sur la piste et les opérations au sol…


photo trn-cdg-dec-2019-022

… et sur les aires de parking au large ainsi que sur le Piémont.


photo trn-cdg-dec-2019-021

Mes premières impressions sur ce salon sont plutôt bonnes, il est confortable et offre une très belle vue sur l'aéroport.

Allons voir ce qu'il y a à boire ici ! Il faut demander au bar pour être servi mais il n'y a pas de carte et le personnel ne parle pas forcément anglais ou français. Je demanderais une coupe de Prosecco et je constaterais une première fausse note, la coupe n'avait pas l'air particulièrement propre. En fait, elle avait certainement été lavée mais pas séchée, un détail qui change tout.

Le Prosecco s’avérera pas trop mal bien que la bouteille a du être entamée il y a un moment vu la quantité de bulles. 


photo trn-cdg-dec-2019-025

Par contre le buffet n'est pas terrible, il y a quelques pâtes froides, du taboulé, des haricots, des fruits, et des déserts. Il y a également un peu de charcuterie et de fromages et des yaourts dans le présentoir réfrigéré sur le côté.


photo trn-cdg-dec-2019-023

Deuxième fausse note, les assiettes ne sont pas propres, soit elles sont encore mouillées, j'ai dû en refuser une douzaine avant d'en trouver une qui soit acceptable et encore. C'est vraiment une honte !


photo trn-cdg-dec-2019-041

Les couverts ne sont pas beaucoup mieux.


photo trn-cdg-dec-2019-024

Je prends quelques pâtes ainsi qu'un peu de charcuterie qui ne semble pas être de première fraîcheur étant donné que la mortadelle a commencé à changer de couleur. Elle devait être là depuis pas un moment… ça commence à faire beaucoup.

Les penne ne sont pas trop mal, mais les fusilli sont clairement trop cuites. La cuisson est trop loin de l'al dente. Sinon, la charcuterie n'est pas de la meilleur des qualités mais cela reste acceptable.


photo trn-cdg-dec-2019-037

Air Dolomoti s'en va pour Munich en Embraer 195 (I-ADJS).


photo trn-cdg-dec-2019-026photo trn-cdg-dec-2019-027photo trn-cdg-dec-2019-028

Ciao


photo trn-cdg-dec-2019-029

Ma deuxième sélection est composée de carottes cuites à la vapeur assez bonnes, des artichauts en boites pas bons et une sorte de taboulé pas trop mal mais j'ai trouvé qu'il manquait quelques ingrédients pour apporter un peu plus de fraîcheur.


photo trn-cdg-dec-2019-031

Pour accompagner tout ça, je demande une bière au bar et encore mauvaise surprise ce n'est pas une bière italienne mais une allemande de marque inconnue pour moi, et au goût insipide.

Pourtant, il y a plein de marques de bière en Italie à des prix tout à fait abordables comme Peroni, Moretti ou encore Nastro Azzurro.

Si vous vous plaigniez de la bière Heineken servie par Air France dans ses salons, celle-là est bien pire encore.


photo trn-cdg-dec-2019-032

Le salon propose également un menu payant, ce qui pourrait être une bonne idée si l'offre de base était correcte…


photo trn-cdg-dec-2019-043

Blue AIr s'en va.


photo trn-cdg-dec-2019-030photo trn-cdg-dec-2019-033photo trn-cdg-dec-2019-034

S7 Airlines, une compagnie russe présente à Turin depuis quelques années.


photo trn-cdg-dec-2019-035

Il s'en va vers Moscou, ciao !


photo trn-cdg-dec-2019-036photo trn-cdg-dec-2019-038

Je me laisse tenter par quelques petits gâteaux en guise de dessert, ce sera le seul point positif de ce repas, ma foi décevant. Le gâteau était plutôt bon, la tartelette également avec une crème pâtissière un peu comme dans les sfogliatelles.


photo trn-cdg-dec-2019-039

Il y a aussi des fruits mais ils sont en piteux état…


photo trn-cdg-dec-2019-040

Pour terminer ce repas, je demande un espresso au bar du salon.


photo trn-cdg-dec-2019-042

Il y a une offre de presse mais elle est essentiellement consacrée à la presse italienne.


photo trn-cdg-dec-2019-045

Pareil sur le présentoir, il y a seulement une maigre partie d'un exemplaire du Figaro sinon il n'y a vraiment pas beaucoup de journaux internationaux. Il y a également les magasines des compagnies Alitalia et Lufthansa mais ni Air France ni KLM.


photo trn-cdg-dec-2019-044

Pourtant, le salon est mis en avant par Air France alors que l'offre est largement en-dessous de ce à quoi on peut s'attendre.


photo depliant-salon-n1photo depliant-salon-n2

Oh, voilà mon carrosse qui arrive.


photo trn-cdg-dec-2019-048

Il rejoint son aire de stationnement au large, ce qui veut dire que j'aurais le droit à un embarquement en bus.


photo trn-cdg-dec-2019-050

Avant de partir, je demande un petit digestif au bar, j'ai opté pour du Limoncello. Mais celui-ci m'a été servi en quantité industrielle !

Si je bois ça, je vais me faire débarquer et j'ai horreur de devoir jeter de la nourriture mais là j'ai vraiment pas le choix.


photo trn-cdg-dec-2019-051

Avant de partir, j'ai le temps de voir atterrir cet Airbus A320 d'Alitalia qui nous vient de Rome.


photo trn-cdg-dec-2019-053

Bien que l'embarquement n'est pas encore annoncé, je quitte le salon car il devrait l'être insensément sous peu et que la porte d'embarquement se situe à l'autre bout du terminal.


photo trn-cdg-dec-2019-054

Direction la porte d'embarquement 16


Je quitte le salon sans regrets, et je rejoins l'aérogare grâce en passant par l'escalier cette fois.


photo trn-cdg-dec-2019-055

Sur le chemin, je croise un magasin flying tiger copenhagen, j'aime beaucoup cette enseigne et je suis ravi de les trouver ici mais ça n'est pas au programme aujourd'hui.


photo trn-cdg-dec-2019-056

Une fois au bout du hall principal, il faut encore continuer en passant sur la droite. Il y a une zone avec un espace de bookcrossing, des sièges pour patienter et quelques boutiques plutôt spécialisées (vêtements, etc.).


photo trn-cdg-dec-2019-057

Embarquement


Le temps d'arriver en porte, les passagers Sky Priority ont déjà été appelés, embarqués et rappelés. Je suis arrivé au bout moment, je rejoins la file normale.


photo trn-cdg-dec-2019-058

L'embarquement avance assez vite et je suis ravi de retrouver l'agente qui s'est occupé de mon enregistrement au comptoir tout à l'heure.

Lors du passage de ma carte d'embarquement, l'agente s'arrête et marmonne quelque chose en italien et tape quelque chose sur son ordinateur. Vais-je avoir une surprise ? Et bien, non ça ne sera pas pour cette fois.


photo trn-cdg-dec-2019-084

Dommage, pas de journaux dans la passerelle à l'aéroport de Turin, il faut passer obligatoirement par l'application Air France Play.


photo trn-cdg-dec-2019-059

Puis, nous patienterons ici pendant une quinzaine de minutes avant de pouvoir avancer et pouvoir monter dans le bus. Ce n'est pas beaucoup mieux que les pré-embarquements des compagnies à bas coûts.


photo trn-cdg-dec-2019-060

Ryanair est au contact repousse pour Barcelone mais ça n'est pas au programme non plus aujourd'hui.


photo trn-cdg-dec-2019-061photo trn-cdg-dec-2019-062

Sans surprise, nous avons le droit à un embarquement en bus puisque l'appareil est garé au large. Sur la route, nous croisons, un vieux Boeing 737-400 de Blue Panorama en partance pour Tirana en Albanie, qui n'a pas moins de 27 ans.


photo trn-cdg-dec-2019-063

Nous avons le droit à une passerelle couverte qui ne sera pas bien utile aujourd'hui mais vu le temps qu'il peut faire à Turin, je ne doute pas de son utilité par d'autres temps.


photo trn-cdg-dec-2019-064

Quel plaisir de pouvoir profiter d'une aussi belle vue aujourd'hui avant d'embarquer et de s'envoyer en l'air !


photo trn-cdg-dec-2019-066photo trn-cdg-dec-2019-095

La porte pour notre très fidèle lecteur que je tiens à remercier encore une fois !


photo trn-cdg-dec-2019-067

Fuselage shot


photo trn-cdg-dec-2019-068

La vie à bord


Pas de passagers en classe affaires pour le moment à cause de l'embarquement en bus. Ils vont se retrouver parmi les derniers à embarquer.


photo trn-cdg-dec-2019-069

La cabine est agréable, elle est à la fois spacieuse et confortable mais les hublots sont très mal positionnés dans cette configuration. Pour le coup, je n'ai pas plus de la moitié d'un hublot.


photo trn-cdg-dec-2019-094

La notice de sécurité est dans un sale état.


photo trn-cdg-dec-2019-072photo trn-cdg-dec-2019-073

L'embarquement est annoncé terminé vers 15h25, puis la porte est fermée dans la foulée.


photo trn-cdg-dec-2019-077

Depuis ma place, je peux observer le chargement des bagages et vérifier que ma valise est bien chargée à bord.


photo trn-cdg-dec-2019-070

Étonnant de voir un hélicoptère atterrir sur la même piste de laquelle nous décollerons dans quelques instants.


photo trn-cdg-dec-2019-075

Un Boeing 717 (EI-FBM) de Volotea qui s'en va pour Naples, je suis ravi de tester ce vol dans quelques semaines.


photo trn-cdg-dec-2019-076

Le commandant de bord nous annonce un temps de vol de 1h15 avec une météo claire sur le parcours. Puis, nous sommes repoussés à 15h35, soit avec 25 minutes de retard qui ne sont a priori pas gênantes pour ma correspondance à Paris CDG.

Je profite des derniers vues au sol sur la région du Piémont qui m'accueille depuis quelques mois et de ce bel aéroport que nous avons à Turin.


photo trn-cdg-dec-2019-078photo roulage-1photo roulage-2

A 15h37, les moteurs vrombissent et nous prenons notre envol depuis l'unique piste de l'aéroport de Turin.


photo decollage-1

Nous passons devant les bâtiments de Leonardo, qui est notamment l'entreprise italienne faisant partie du consortium ATR avec Airbus.



La montée offre des vues sympathiques.



Rapidement, nous survolons les montagnes !


photo trn-cdg-dec-2019-090

Le service débute quelques minutes plus tard, un muffin au caramel au beurre salé est proposé. Parfait pour l'heure du goûter mais je le  mangerais plus tard.

Et pour ne pas changer les traditions, j'opte pour un jus de tomate !


photo trn-cdg-dec-2019-112

Air France commence enfin à se débarrasser des emballages et des couverts en plastique depuis le temps que je le demande. Je suis plutôt impressionné par la vitesse de déploiement bien que cela ne soit pas encore disponible sur tous les vols


photo trn-cdg-dec-2019-113

Le muffin au caramel au beurre salé que j'ai gardé pour le petit-déjeuner le lendemain matin, il était très bon et la quantité était généreuse.


photo trn-cdg-dec-2019-114

Air France recommande de réutiliser ces gobelets (pas forcément recyclables ou recyclés), pourquoi pas mais ce n'est pas évident de se trimbaler dans l'aéroport avec les gobelets.


photo trn-cdg-dec-2019-115

Aéroport Paris-Roissy CDG


Après un vol qui s'est bien passé, nous atterrissons sur la piste 26L à l'aéroport Paris CDG à 16h43 après quelques légères turbulences pendant l'approche et pas mal de cisaillement pendant la courte finale.


photo trn-cdg-dec-2019-096photo trn-cdg-dec-2019-097photo trn-cdg-dec-2019-098

Nous sortons de la piste et nous patientons quelques instants, le temps de former un groupe, avant de traverser la piste 26R qui est utilisée à ce moment pour les décollages.


photo trn-cdg-dec-2019-099photo trn-cdg-dec-2019-100photo trn-cdg-dec-2019-101

Nous traversons la piste 26R, nous sommes suivis par un Airbus A320 (F-HEPH) en provenance de Dublin.



Nous sommes également suivi par un autre Airbus A320 encore sous sa livrée Joon (F-GKXV) qui vient de Lyon. J'espère tomber sur une livrée Joon pour mon prochain vol vers Toulouse.


photo trn-cdg-dec-2019-106

Airbus A330-200 d'Air France immatriculé F-GZCG en partance pour Victoria, capitale des Seychelles.


photo trn-cdg-dec-2019-107

Nous rejoignons notre point de stationnement après 9 minutes de roulage vers le terminal 2G, à peine l'avion est arrêté que tout le monde se lève.

Instant danette 


photo trn-cdg-dec-2019-108

Fuselage shot


photo trn-cdg-dec-2019-109

Je rejoins le terminal 2G de l'aéroport Paris CDG qui possède ce style particulier complètement différent des autres terminaux.


photo trn-cdg-dec-2019-110

Nous sommes arrivés avec 12 minutes de retard, a priori cela ne devrait pas être gênant pour ma correspondance qui était de 55 minutes entre l'arrivée et la fermeture de la porte (1h15 de bloc en bloc).


photo trn-cdg-dec-2019-111

Je jette un dernier regard sur l'avion qui nous a emmené jusqu'ici.


photo trn-cdg-dec-2019-116

Je vous laisse ici pour ce premier opus de ce retour en France, la correspondance à Paris CDG sera présentée avec le prochain vol à destination de Toulouse.

Le prochain vol sera pour le coup surprenant sur plusieurs points avec au programme une correspondance intrigante, ainsi que des rencontres fortuites

A bientôt ! 

Afficher la suite

Verdict

Air France Hop

7.6/10
Cabine6.0
Equipage8.0
Divertissements7.5
Restauration9.0

Piemonte Lounge

5.0/10
Confort8.0
Restauration2.0
Divertissements4.0
Services6.0

Turin - TRN

8.5/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté10.0

Paris - CDG

8.8/10
Fluidité8.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

L'aéroport de Turin est facilement accessible grâce au train depuis la station Torino Dora et à un bon prix. L'aéroport est moderne, beau, confortable et globalement propre.

Cependant, le salon VIP de l'aéroport de Turin est exceptionnellement mauvais. Il y avait beaucoup de manquements d'hygiène, le buffet n'était pas bon, les boissons ne semblaient pas de très bonne qualité à l'image du reste de l'offre.

La cabine était confortable avec un bon pas et une bonne assise mais avait un mauvais alignement avec les hublots. L'équipage était bien, sans fioritures. L'offre de divertissement est bien fourni grâce à Air France Play, mais j'aime bien la presse papier aussi et il n'y en avait pas à Turin. Le service à bord était bien pour un vol à l'heure du goûter, j'ai beaucoup aimé le muffin.

Que dire de Paris CDG ? La réponse au prochain épisode !

Informations sur la ligne Turin (TRN) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 6 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Turin (TRN) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 30 minutes.

  Plus d'informations

8 Commentaires

  • Comment 540305 by
    BESMRS 2047 Commentaires

    Merci pour ce FR ?

    L’accès à l’aéroport est intéressant, les bizarreries en matière de billets ne sont pas une exclusivité italienne. Dois je évoquer Paris, Londres ou Lyon ?

    Je trouve le salon moyen bof (pour le prix).

    L’interdiction des emballages plastiques (enfin de certains résulte de la loi), les compagnies s’adaptent mais écoulent les stocks.

    Le gobelet est réutilisable en cas de refill ?

    • Comment 540541 by
      guilhem GOLD AUTEUR 561 Commentaires

      Merci Didier pour le commentaire !

      L’accès à l’aéroport est intéressant, les bizarreries en matière de billets ne sont pas une exclusivité italienne. Dois je évoquer Paris, Londres ou Lyon ?

      Effectivement, les bizarreries sont présentes un peu partout.
      Je trouve le salon moyen bof (pour le prix).

      Je pense que c'est le moins que l'on puisse dire. Ici la gestion des stocks a été poussée à son paroxysme au détriment des passagers. Heureusement que je n'ai pas payé l'entrée bien chère.
      L’interdiction des emballages plastiques (enfin de certains résulte de la loi), les compagnies s’adaptent mais écoulent les stocks.

      En soit, c'est une bonne chose mais qui arrive bien tard à mon goût. En tout cas, j'encourage les compagnies dans cette direction.
      A bientôt

  • Comment 540321 by
    AirBretzel TEAM GOLD 8662 Commentaires

    Merci Guilhem pour ce FR fort bien détaillé.
    Ce salon ne vaut pas la peine pour son offre alimentaire.
    A bientôt

  • Comment 540332 by
    Esteban TEAM GOLD 13465 Commentaires

    Merci Guilhem pour le partage et le clin d'oeil ! Excellente année à toi aussi :)

    Le salon est assez moyen dans son ensemble, ça reste un lieu d'attente amélioré mais rien de bien transcendant. Le verre de limoncello fait peur, j'en connais d'autres qui n'auraient pas pu le descendre non plus ^^

    Pour le "re-use" du gobelet, je pense qu'AF souhaite qu'on le réutilise à bord pour les boissons suivantes, dans l'idée le trimballer dans l'aéroport ne me parait pas une idée lumineuse :)

    A bientôt !

    • Comment 540544 by
      guilhem GOLD AUTEUR 561 Commentaires

      Salut Stephan, ke te renouvelle mes vœux et je te souhaite une excellente années pleine de miles !

      Le salon est assez moyen dans son ensemble, ça reste un lieu d'attente amélioré mais rien de bien transcendant. Le verre de limoncello fait peur, j'en connais d'autres qui n'auraient pas pu le descendre non plus ^^

      Je rejoins ton avis, ça reste un espace d'attente amélioré mais rien de plus.
      A bientôt

  • Comment 540338 by
    AirOne 2340 Commentaires

    Merci pour ce FR, malgré un salon très décevant et aux conditions d'hygiène qui semblent un peu douteuse dans son ensemble quand même .... Autant dire que ça ne donne pas envie de commander des Sushi à des prix pas forcément sympathiques en plus. Au moins la vue sur le tarmac est sympa. L'offre durant le vol est pas mal avec un gros muffin qui donne envie et le passage au carton/papier pour les gobelets est un petit plus. Comme les précédents commentaires je pense que l'idée de le garder tiens surtout aux différents passages en vol.

    À bientôt!

    • Comment 540546 by
      guilhem GOLD AUTEUR 561 Commentaires

      Merci AirOne pour votre commentaire !
      Je confirme que les conditions d'hygiène étaient vraiment douteuses lors de mon passage ce jour-là. Je suis ravi de voir que vous avez eu la même réaction que moi face aux menu des sushis.
      A mon sens, une telle offre ne devrait pas exister si le degré de satisfaction du salon n'est pas suffisant et/ou si le prix est trop élevé.
      Le seul point positif est le confort et la vue sur le tarmac.

      L'offre durant le vol est pas mal avec un gros muffin qui donne envie

      J'ai beaucoup apprécié ce muffin ! ??
      Comme les précédents commentaires je pense que l'idée de le garder tiens surtout aux différents passages en vol.

      Pourquoi pas, mais je n'ai jamais assisté à un second passage même sur des vols de plus de 3 heures avec Air France.
      A bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.