Avis du vol Georgian Airways Yerevan Tbilisi en classe Economique

Compagnie Georgian Airways
Vol A9726
Classe Economique
Siege 17A
Temps de vol 00:30
Décollage 12 Avr 19, 06:00
Arrivée à 12 Avr 19, 06:30
A9 10 avis
02022001
Par 361
Publié le 30 septembre 2019

15 jours avant le vol, je reçois un mail de Georgian Airways mentionnant une modification de l'horaire de départ du vol. Déjà en train de me demander comment j'allais pouvoir gérer ça, le vol n'est en fait avancer que de 30 minutes (06h00 à la place de 06h30). Soulagement.

C'est donc le jour J, après une nuit quasi inexistante (invitation chez un ami du coin qui s'est éternisée), sur les coups de 04h00 du matin, que le taxi arrive nous prendre à notre hôtel en plein centre ville. 30 minutes de trajets suffisent pour rejoindre l'aéroport, ce qui nous fera arriver une petite heure et demie avant le départ :


photo img_4615photo img_4616photo img_4617

Rappel du routing :


Début janvier de cette année 2019, la fatigue étant déjà présente, m'est venu l'idée de regonfler un peu mon compte miles chez Aegean. Il fallait aussi profiter des surclassements et accès aux salons J offerts avec mon statut. Le tout était de trouver la destination idéale (ni trop loin, ni trop chère), et dont les dates convenaient à chacun.

Les destinations ayant faits débat furent Le Caire, Beyrouth, Tel Aviv, Tbilissi, Erevan, Kiev et Istanbul. Les 2 premières étaient trop chères, Tel Aviv n'allait pas au niveau des dates, Kiev non plus. Istanbul, je connais déjà largement. Finalement, j'ai un bon souvenir de la Géorgie et l'Arménie, et je me rappel de certaines choses dont je n'avais pas eu le temps de visiter. Nous décidons alors de coupler ces 2 destinations de manière expresse (5 jours au total).

L'achat des billets fut plutôt compliqué : il faut jouer avec les dates (il n'y a pas de vols tous les jours), l'ordre des destinations, les villes de départ et de retour. Comme d'habitude, je préfère regarder les vols en aller simple, ce qui permet plus de flexibilité. Je commence par acheter un AMS-EVN pour 123 euros par personne (sans bagage vue la durée du séjour). Je trouverai un retour quelques jours plus tard, aussi en passant par AMS, au départ de TBS, pour 144 euros par personne, en promo.

A cela, il faut rajouter les trajets BRU-AMS et AMS-BRU avec Flixbus à l'aller et Eurolines au retour pour 25 euros ttc. Ne reste plus alors qu'à trouver le moyen de rallier EVN et TBS. Les 2 capitales sont assez proches. Il serait tout à fait possible de voir sur place ou de louer une voiture. Mais par manque de temps sur place, j'aimerais simplement avoir quelque chose d'un peu organisé. Je sais que le train couchette de nuit est une bonne alternative, mais bien entendu il n'y en a pas le jour voulu (le train roulant dans un sens les jours pairs et dans l'autre les jours impairs). Je décide alors simplement de voir avec Georgian airways, ce qui finalement est une bonne idée pour un avgeek. Le prix est fixe, 71 euros avec un bagage. Cher pour un vol de 30 minutes, avec un horaire assez dure mais qui permet au moins de ne pas perdre de temps et de profiter de la journée entière à TBS. De plus, l'embraer est un appareil que j'apprécie vraiment. La liaison n'est pas encore reportée. Je précise que le système de réservation de la compagnie est assez sommaire, ce qui m'aura valu quelques déconvenues^^.

Fin janvier, je m'occupe d'appeler Aegean pour utiliser mes coupons (2 disponibles). Je décide d'utiliser le premier sur le second tronçon de l'aller, afin de pouvoir profiter des avantages Business sur l'entièreté du voyage (à savoir surtout les bagages en soute, ce qui me permettra de ramener du vin). Je fais de même pour le segment de retour. En liste d'attente, le tout me sera confirmé 48h avant chacun des vols. Je ferai aussi une offre de surclassement à 50 euros pour le premier tronçon du segment retour, qui sera acceptée. Je ne ferai pas d'offre sur le AMS-ATH, le montant minimum étant trop cher pour la prestation reçue. Le compagnon de voyage fera pareil que moi mais il y aura quelques surprises…

Voici donc le programme complet de ce voyage rapide :


Routing


Extérieurement, le terminal est artistiquement bien pensé, aux couleurs locales (le orange surtout). A taille humaine, son architecture est bien pensée, avec une facilité dans le cheminement des passagers ; même si j'accorde que c'est plus simple à réaliser dans une si petite structure  :


photo img_4618photo img_4632photo img_4633

Les comptoirs de la compagnie nationale sont assez simples à trouver. Pas de file ; enregistrement rapide avec un monsieur très poli mais pas spécialement sympathique. Le tour est joué en moins de 3 minutes :



Le terminal donne une impression d'espace, il est clair et très propre. On peut même constater des effets design comme le bout du tapis à bagage qui rappel les formes d'un avion. Plusieurs autres vols sont au départ à des heures similaires (vers Moscou surtout) :



Je ressors alors pour vous montrer les vestiges de l'ancien terminal en rotonde, à l'architecture plus archaïque, à l'image de la tour de contrôle toujours en activité :


photo img_4629photo img_4630

Le tableau des départs :


photo img_4634

Direction la gate ! Le passage vers la sécurité et l'immigration se trouve en dessous de cette magnifique fresque. Il y a d'abord une vérification manuelle des BP et passeports :



Les passagers arrivent alors dans un duty free, assez grand et bien garni. J'y achèterai 2 vins que je n'avais pas eu le temps de trouver en ville :


photo img_4643photo img_4644

Ce que cela donne airside. Il n'y a pas beaucoup de portes mais cela reste suffisant vu le trafic. Les salons se trouvent derrière les baies vitrées à l'étage :


photo img_4645photo img_4646-98681photo img_4647-97199

Un peu de trafic (LOT, TAROM, S7) :


photo img_4649photo img_4652photo img_4655

Un petit café/sandwicherie, pour s'occuper :


photo img_4651

L'embarquement va commencer, alors qu'un Cobus arrive à l'étage inférieur :


photo img_4653photo img_4654-50023photo img_4657

Un peu de brouhaha :


photo img_4658-86776photo img_4660-20555photo img_4662-88639

Finalement, nous regagnons les escaliers après passage dans la première partie de la passerelle : 


photo img_4663photo img_4664

Le bus nous attend sagement :


photo img_4667-92701

Nous croiserons S7 et Ukrainian, ainsi que Nordwind. Mais surtout une livrée arménienne que l'on croise peu par ici :


photo img_4668-66180photo img_4672photo img_4673

Et voici la bête du jour, nommée Batumi :



En ce qui concerne la cabine, on sent tout de suite qu'elle est vieillotte, même si bien entretenue. On commence avec la vraie cabine Business en 2-1 :


photo img_4687photo img_4688

Puis ma cabine à moi, l'éco, en 2-2, avec une carlingue basse et étroite :



IFE disponible mais non allumé (logique sur court vol, mais est-ce aussi le cas sur des vols plus longs ?) :


photo img_4695photo img_4696

Le pitch est très correct et les magazines de bords sont existants :


photo img_4697photo img_4706

Aperçu de la cabine qui sera pleine à un peu moins de 50% : 


photo img_4698

Commence alors une attente de 30 minutes, qui nous feras démarrer le roulage à 06h15. Durant ce temps, plusieurs vérifications seront faites (ceintures attachées, tablettes redressées, …). Décollage rapide, avec de belles montagnes au décollage, avec le lever de soleil : 



Remarquez ces magnifiques sommets enneigés :



Le réseau :


photo img_4741photo img_4742

Après 10 minutes de vol commence l'approche. Eh oui, c'est très très rapide ; pas le temps de s'emmerder. L'atterrissage se fera à 06h41, après seulement 21 minutes de vol :



Il y a quelques appareils intéressants dans le coin :



Débarquement :



Le passage à l'immigration se fera encore et toujours dans une humeur massacrante. Ce sera rapide au moins :


photo img_4762photo img_4763-97667

Les bagages seront là en moins de 2 pour le dire :


photo img_4764photo img_4765photo img_4768

Tableau des arrivées : 


photo img_4766

Rien à déclarer (bien entendu). Tiens, y a t'il déjà quelqu'un qui est passé du côté "quelque chose à déclarer" ?


photo img_4767

Et finalement, en zone des arrivées. Time to change money, trouver un taxi (ce qui ne fut pas une mince affaire), … :


photo img_4769photo img_4770photo img_4771-89641

***


Notation du vol (Eco) :

Cabine :
• Visuel de la cabine : 2/4
• Esthétique du siège : 2.5/4
• Aménagement de la cabine : 3.5/4
• Installation à bord : 2/2.5
• Confort du siège : - Inclinaison : 2/2.5
- Pitch : 2.5/3
- Rangements : 1.5/1.5
- Autres : 2/3
• Ponctualité : - Respect de l’horaire : 6.5/7.5
- Annonces/informations : 2/2.5
• Amenities (si applicable) : */1.5
• Autres (personnel) : 2.5/4
TOTAL : 15.1/20

Equipage:
• Respect des priorités : 1.5/2
• Professionnalisme : 3.5/5
• Proactivité : 3/5
• Equipage au sol : 2.5/4
• Linguistique : 1/1.5
• Autres (personnel) : 1.5/2.5
TOTAL : 13/20

Divertissement :
• Presse : 0/2
• Magazines : 2.5/3
• IFE : 0.5/5
• Autres (personnel) : 10/10
TOTAL : 13/20

Restauration :
• Présentation : 0/3
• Gout : 0/6
• Boissons : 0/3
• Service : 2.5/3
• Autres (personnel) : 5/5
TOTAL : 7.5/20 

Afficher la suite

Verdict

Georgian Airways

6.1/10
Cabine7.5
Equipage6.5
Divertissements6.5
Restauration4.0

Yerevan - EVN

6.5/10
Fluidité8.5
Accès4.0
Services3.5
Propreté10.0

Tbilisi - TBS

6.4/10
Fluidité8.5
Accès4.5
Services5.0
Propreté7.5

Conclusion

Un vol très court ou il y a peu de possibilités de pouvoir prester pour les passagers, même si tout est toujours possible. La prestation globale est bonne. Il y a un certain confort à bord, mais il faut voir ce que cela donne sur un vol plus long.

A voir ce que deviendra cette compagnie dans le futur, partant du principe que la Géorgie est un pays qui sort peu à peu de son anonymat.

A bientôt pour la suite ;)

Sur le même sujet

14 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.