Avis du vol Twin Jet Milan Marseille en classe Economique

Compagnie Twin Jet
Vol T79016
Classe Economique
Siege 5C
Temps de vol 01:10
Décollage 17 Sep 19, 20:25
Arrivée à 17 Sep 19, 21:35
T7 8 avis
massiliensis
Publié le 18 septembre 2019

un vol très moyen sur cette micro-compagnie française


Pour rentrer d'une mission professionnelle, mon entreprise m'a réservé un vol sur Twin Jet, cette petite compagnie basée à Aix-en-Provence. Elle opère uniquement des Beechcraft pour exploiter de petites liaisons entre aéroport régionaux délaissées par les grandes compagnies. Les tarifs sont très élevés à bord de ces petits avions de 19 places, les vols sont donc essentiellement empruntés par une clientèle d'affaires. Malheureusement, la qualité de service ne suit pas forcément. Lors de ce trajet Milan Malpensa - Marseille Provence, l'embarquement a rencontré quelques soucis et le vol en lui même m'a paru assez "artisanal". Voici une chronologie du déroulé.



Alors que l'heure de départ indiquée sur la carte d'embarquement est de 20h25, l'écran au comptoir de l'aéroport indique 20h30, sur Flight-Radar il est même prévu pour 20h45. Drôle de décalages qui ne participent pas à l'impression de confiance et de professionnalité de la compagnie / de l'aéroport. Il y a 14 passagers pour ce vol, essentiellement des voyageurs d'affaires en binôme. 4 autres passagers semblent plutôt effectuer un vol loisir. Après un contrôle des billets et pièces d'identité très rapide, nous patientons jusqu'à 20h53 derrière des barrières. Le groupe est dirigé vers un autobus vieillot, surement un modèle mis au rebus par le réseau de transport public milanais. Il est en très mauvais état. A 21h03, le personnel nous demande de sortir du bus, celui est en panne. On nous renvoie donc vers la salle d'embarquement puis immédiatement nous demande de gagner un autre bus, tout aussi usé mais qui fonctionne. Nous arrivons devant l'appareil à 21h14 pour enfin pénétrer à bord de l'appareil.



Nous sommes accueillis par le commandant et l'unique hôtesse, souriants. Les consignes de sécurité sont diffusées sur un petit écran placé sur la paroi à l'avant et via la sonorisation. A 21h22, les moteurs sont mis en route et font nettement vibrer l'appareil. Le Beechcraft se dandine, il est bruyant et émet toute une symphonie de petits bruits étonnants. Les lumières s'éteignent et se rallument plusieurs fois avant de s'éteindre durablement le temps du décollage. Le roulage est long, puis à 21h41 nous décollons sur une très courte distance de piste, avec plus d'une heure de retard. Les lumières se rallument 5 minutes après le décollage et ne permettent plus d'observer à travers les hublots en raison des reflets. Mon sonomètre relève 84 décibels pendant la phase d'ascension.



Je mesure 1,90m et le siège est très étroit à mes yeux. La cabine n'est pas si petite vu la taille de l'appareil mais l'ensemble est vieillot. Tout semble d'origine, les plastiques sont jaunis, des coutures se défont des sièges. L'impression n'est globalement pas satisfaisante pour un vol aussi cher. Le confort n'est pas présent, heureusement le trajet est court (1h de vol). Dans la pochette on retrouve un magazine de la compagnie tout corné, un sac à vomi et un carton d'instructions de sécurité. Le magazine fait la promotion des turbopropulseurs sur les dernières pages.



Après 15 minutes de vol, l'hôtesse nous propose des sandwichs : jambon ou fromage. J'opte pour le fromage (brie). Il est plutôt bon mais pas généreusement garni, simplement une longue tranche de brie, une feuille de salade et deux lichettes de beurre. Plus tard, l'hôtesse passe parmi les passagers pour le demander ce qu'ils souhaitent boire. Elle revient avec les boissons demandées. J'ai commandé un Coca, qui m'est servi dans un gobelet à café et qui ne contient pratiquement plus aucunes bulles (surement une vieille bouteille dégazéifiée avec le temps).



Le poste de pilotage n'est pas isolé du reste de la cabine, il ne peut pas être fermé par une porte. Si cela permet d'observer les faits et gestes de l'équipage et de jeter un coup d'oeil sur les instruments comme sur la vue à travers le pare-brise, cela ne confère pas une impression de sécurité globale. Le vol se déroule sans encombre, il y a très peu de turbulences grâce à une météo extrêmement favorable. Nous croisons à 7400 m d'altitude et à une vitesse d'environ 490 km/h. A 22h25, la descente est entamée à hauteur de Fréjus. L'approche sur l'aéroport de Marseille se fait par le nord et n'est pas très douce. Le pilote pique à deux reprises pour perdre de l'altitude, provoquant la chute d'un bagage dans la soute arrière dans un vacarme surprenant. A 22h45, les roues touchent la piste et l'appareil se dirige immédiatement vers son parking situé derrière le terminal T2, au niveau du terminal de Fret. Nous récupérons nos bagages au pied de l'appareil et embarquons immédiatement dans un autobus pour arriver dans le Hall A du terminal T1.

Afficher la suite

Verdict

Twin Jet

5.4/10
Cabine4.0
Equipage9.5
Divertissements3.0
Restauration5.0

Milan - MXP

3.2/10
Fluidité4.0
Accès4.0
Services3.0
Propreté2.0

Marseille - MRS

7.5/10
Fluidité10.0
Accès6.0
Services5.0
Propreté9.0

Conclusion

Un vol accusant une heure de retard, un service à bord juste correct et une cabine vieillotte... Ce n'est pas satisfaisant au vu du tarif des billets. Heureusement que je n'ai pas payé ce vol (voyage professionnel), car j'aurai été considérablement déçu par la prestation globale. L'aéroport de Milan Malpensa est particulièrement sale, notamment au niveau des sanitaires, et la climatisation était défaillante car il faisait très chaud dans l'aérogare (34 degrés à l'extérieur et probablement autour de 28 à l'intérieur). L'aéroport de Marseille à l'arrivée étant quasi-désert à cette heure tardive, tout s'est fait très fluidement.

Sur le même sujet

12 Commentaires

  • Comment 522799 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4920 Commentaires

    Merci pour ce FR .
    Servir une collation : sandwich et boisson sur un vol aussi court est à saluer, mais celle-ci n’est pas qualitative non plus.
    L’avion accuse son âge.
    Le seul point positif est le vol direct qui permet de gagner du temps.
    A bientôt

  • Comment 522836 by
    Esteban TEAM GOLD 10128 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage !

    Effectivement beaucoup de laisser aller de T7 sur ce vol, c'est dommage. La ou justement la compagnie pourrait jouer sur le sentiment d'exclusivité elle manque de le faire.

    A bientôt !

  • Comment 522896 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7768 Commentaires

    Merci de ce récit original et très avgeek sur cet appareil rare.
    La cabine est très vintage et l'absence de racks a bagages la rend très spacieuse en hauteur. Pour le reste heureusement que le vol est court.
    Hôtesse et service à bord : la taille du sandwich est correcte mais il manque du beurre avec ce brie ! Pour le coca il a du faire plusieurs rotation et ses bulles se sont envolées avec chaque voyage.
    C'est en tout cas sympa mais en effet les tarifs Twin Jet ne sont pas connus pour être donnés.

  • Comment 523025 by
    FFlyerCDG 2818 Commentaires

    Merci pour cette publication en mode "Tout ce qui est rare est cher"
    Il est incontestable que ce petit appareil plus tout jeune ne manque néanmoins pas de charme !
    Amusant...
    A bien y réfléchir j'ai l'impression de me décrire LoL
    Bref... Un appareil faisant son âge et un produit sans grand intérêt en dépit de la présence de ce sandwich et, pour couronner le tout, un prix prohibitif mais l'ensemble rend probablement de grands services à une clientèle professionnelle peut regardante de ses deniers...

  • Comment 523047 by
    okapi GOLD 3287 Commentaires

    Je comprends parfaitement que d'un point de vue passager lambda, ce vol manque clairement de confort mais c'est pour tout passionné avgeek un must en pleine Europe. Quelle autre occasion de voir ce qui se passe en cockpit maintenant que tout est aseptisé?
    Ceci dit, je conçois que le rapport qualité/prix soit loin de vos attentes. Au moins, il y avait un catering minimum.
    Merci pour cet intéressant partage.

  • Comment 523179 by
    akivi GOLD 2153 Commentaires

    Merci pour ce FR sur une compagnie que je vois régulièrement passer mais que je n'ai jamais eu l'occasion d'essayer ! Il faut dire que, aussi AvGeek que je sois, je ne serais sans doute pas prêt à autant délier ma bourse pour ce produit :) Ne me reste plus qu'à être basé à Milan et avoir une réunion à Marseille, ou l'inverse, le tout en comptant sur la générosité de mon employeur, ce qui fait beaucoup de "si" :)

    A une époque j'ai pris de l'ATR Alitalia sur la même route, je ne sais pas s'ils le font encore.

    A bientôt !

  • Comment 523204 by
    Michelg GOLD 1483 Commentaires

    Ce n'est pas confortable, l'avion est ancien le service approximatif mais la curiosité pousse à découvrir le FR le coté AVGeek est à considérer.
    Merci pour ce FR qui sort des sentiers battus.

Connectez-vous pour poster un commentaire.