Avis du vol easyJet Budapest Mulhouse / Bâle en classe Economique

Compagnie easyJet
Vol DS1236
Classe Economique
Siege 2A
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:45
Décollage 08 Sep 19, 20:40
Arrivée à 08 Sep 19, 22:25
U2   #7 sur 11 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 689 avis
mogoy
Par BRONZE 473
Publié le 9 novembre 2019

Bonjour à tous et à toutes.


L'introduction


Après un interlude de la civilité avec des voyages en classe avant, il faut reprendre le joug et les vols en lowcost.

Je suis certain qu'ils vous ont manqué : la Tortuga et tous ses amis, le Squale, le Hérisson sans oublier le Papi iranien (aka le Coucou). De nouvelles aventures vont s'ensuivre avec tout de même quelques pauses en vol legacy ou certains vols low cost qui ne souffrent pas l'inconfort et l'incertitude des dites techniques.

Cette fois, je m'embarque pour Budapest, ville découverte il y a fort longtemps au détour d'une mission professionnelle … en plein hiver ! Réservé en janvier dernier dans la foulée de mon arrivée sur ma nouvelle base, c'est l'un des tout derniers vols de cette première vague de réservation. Pour 75 EUR au mois de septembre, il aurait été dommage de s'en priver.

Place au routing qui ne devrait pas occuper trop de mémoire vive de votre cerveau que je vais m’employer à rendre disponible du mieux que je peux.


Routing


Au programme de ce FR : riches to rag au terminal de BUD, la version noble du leberwurst, deux salons pas fameux, BUD ou OK Coral sur Danube et échec à la Tortuga en vol.


Le prélude


Pour rallier BUD, il n'y a guère d'autre moyen que le bus si on ne prend pas un taxi ou un VTC.
Et je voyagerai sans voisin, c'est déjà cela de pris.


photo dsc05637-46185

Le bus passe devant le terminal ultra low costissime par lequel  j'étais arrivé l'avant veille.
Difficile de faire moins glamour que ce hangar à bestiaux que l'on rejoint à l'air libre.

Ne nous plaignons pas : c'est l'été et il fait beau en ce dimanche, tout le contraire de la veille. 


photo dsc05640

BUD terminal 2B, curbside.


photo dsc05641photo dsc05642

Le FIDS. Pas beaucoup d'agent orange.


photo dsc05643

Une machine à privilèges attribue des quartiers de noblesse temporaires contre obole.


photo dsc05644

Mais, il n'y a pas grand monde alors pourquoi dépenser moins de 5 EUR pour cela ?


photo dsc05645-78478

Je mettrai tout de même 7 minutes à passer le PIF.
S'ensuit l'incontournable contournement du duty free. 


photo dsc05646

Et pourtant on ne lésine pas sur les moyens pour arrêter le pax en chemin.


photo dsc05647

Indice Campari, particulièrement bon marché. Mais plus cher que sur Auchan.fr !


photo dsc05648

Plus au nord, du Jägermeister.


photo dsc05649

Passons à du plus couleur locale, avec le vin des rois.


photo dsc05650

Il est bien connu que l'autre pays du foie gras, c'est la Hongrie.
Je me mets en quête d'un produit local du genre et je tombe sur une version à la "Leberwurst" question packaging.
Le prix au kilo est en revanche assez repoussant. 


photo dsc05651

La question philosophique du jour : est-ce meilleur ou pas ?


photo dsc05652

Les prix hongrois n'ayant rien à envier à la production nationale, je préfère esquiver.
Je mange Françaaaiiiiss moi, Môssieur. 


photo dsc05656

J'aurais bien pu me faire tenter par quelque produits plus roturier…


photo dsc05657

Ou nettement moins.


photo dsc05658

Mais par principe, mises à part les cigarettes, j'ai toujours eu le sentiment que l'achat en aéroport était un jeu de dupes.
Mon vol est certainement promis à un embarquement depuis un hangar, mais entre temps, je peux profiter comme tout à chacun du terminal. 


photo dsc05659

C'est plutôt agréable et cela n'a pas tellement changé depuis l'époque de Malev.


photo dsc05660photo dsc05661

Bref, mais ce sont les salons qui m'intéressent.
Il y en a trois d'annoncés à l'étage. 


photo dsc05662

Dont deux me sont accessibles en vertu de ma carte de magie noire.


photo dsc05663

Je passe devant l'entrée du premier, pour faire un tour de reconnaissance.


photo dsc05664

On trouve aussi à l'étage un food court classique mais  bien organisé.


photo dsc05665

Je n'ai malheureusement pas les lettres de crédit pour bénéficier des services de ce salon.


photo dsc05666

Le lounge report : Salon menzies


Alors, je tente ma chance dans le premier des deux salons.


photo dsc05667

L'accueil est souriant et efficace.


photo dsc05668

La décoration semble avoir été refaite récemment avec de jolis tons apaisant.


photo dsc05669

Les softs au frais compatibles avec #jefaismescoursesausalon.


photo dsc05670photo dsc05671

Bouteille de whisky au frais, directement. Il paraît que cela économise les glaçons et masque la qualité modeste du produit.


photo dsc05672

Yaourt, king size et autre bricoles laitières.


photo dsc05673

Mais à part cela, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent.


photo dsc05674

Il y au moins un peu de lumière naturelle.


photo dsc05675

Mais le salon est très petit somme toute.


photo dsc05676

Bref, rien qui me motive à rester. Autant allez s'assurer si l'herbe ne serait pas plus verte ailleurs.
Vue d'ensemble de la mezzanine. 


photo dsc05677

Le lounge report : Skycourt LOUnge


La prochaine étape est ici, avec un résidu de malev aux opérations.
Rien d'étonnant à ce que l'accueil soit nettement moins chaleureux. 


photo dsc05678

Le salon est bien plus vaste, mais aussi beaucoup plus froid.
Pas de fenêtre ouverte vers l'extérieur, et un décor très blanc cassé. 


photo dsc05679

J'arrive tout de même à trouver un siège avec une prise de courant au bout de deux tours du salon.
C'est assez rare ici alors qu'au Menzies cela ne posait pas problème. 


photo dsc05680photo dsc05681

La vue depuis mon siège : avec accès direct au FIDS, au centre l'entrée du salon et le bureau des dragonnes.


photo dsc05682

La presse ne présente aucun intérêt comme souvent dans les salons.


photo dsc05683

Les espaces restent assez bien compartimentés pour rompre avec la monotonie du décor.


photo dsc05684-69344photo dsc05685-63495

Les toilettes sont modernes et propres, un bon point.


photo dsc05686

Quant au buffet, si la présentation pêche, il y a déjà un peu plus de choix qu'au Menzies.


photo dsc05687

Mais tout est froid et n'inspire guère pour être honnête.


photo dsc05688

Voilà, voilà, voilà.


photo dsc05689

En revanche, la verrerie laisse envisager quelque pétillant local.


photo dsc05690

Mais c'est juste pour la forme : les vins tranquilles sont du style "qui rapproche les dents" et il faut se rabattre sur du hard pour trouver quelques chose de buvable sans rien de sensationnel.


photo dsc05691

De toute façon, un vin servi par ce genre de machine ne peut être que mauvais.


photo dsc05692

Les sodas à la rigueur, oui, le vin  : quel sacrilège !


photo dsc05693

Petite collation presque diététique !


photo dsc05694

N'ayant rien de mieux à faire, je passerai le reste de mon temps à FRiser.
Puis je quitte le salon. 


photo dsc05695

Pour rejoindre mes semblables dans un terminal aux faux airs de goulag.


photo dsc05696

Basel, c'est par ici.


photo dsc05697-82992

J'attends patiemment devant la porte que le maximum de pax rejoigne la queue.
Mode Tortuga enclenché, les derniers seront les premiers ! 


photo dsc05700-45439

Petite vue d'ensemble du centre de triage à bestiaux.


photo dsc05701

Et on fait la queue.


photo dsc05702

Mais pas trop quand même, il faut se garder d'être insérer dans un flux dont toute extirpation vous attirerait suspicion immédiate.


photo dsc05703

Mon Dieu, mais quelle horreur ce terminal. Une vrai catastrophe. Tout est canalisé et grillagé…
OK Coral pour la vente à bestiaux. 


photo dsc05704

Le chemin couvert, s'il vous plaît !


photo dsc05705

Allez enfin, la situation se décante, la file se résorbe et le pouce se lève. La Tortuga se réveille.


photo dsc05706

Vi mais, il y a un mais. Au royaume des lowcosts, c'est le confort du passager qui est la variable d'ajustement.
Un horrible preboarding grillagé à l'extérieur. Note to self : éviter cela pendant l'hiver. 


photo dsc05707-12866

Au moins, suis-je à peu près sûr d'avoir bien manoeuvrer. Derrière moi, c'est fermé !


photo dsc05708

Mais il a fallu ruser avant de rejoindre cet endroit. Plusieurs pax sont restés coincés au comptoir d'embarquement.


photo dsc05709

Mais pour le moment tout baigne. Je laisse prendre de l'avance mais il est clair que j'embarquerai alors que de nombreux passagers seront encore debout. Il est difficile dans ces conditions de scanner les sièges tortugables.


photo dsc05710

Un peu de spotting pour la forme.


photo dsc05711

Celui-ci est mon appareil.


photo dsc05712

Charming, isn't it ?


photo dsc05713

Le vol n'embarque que par la porte avant.
Entre temps, un agent de piste est passé devant moi ainsi que les deux derniers pax en souffrance derrière moi.
Je peux respirer. 


photo dsc05715photo dsc05716

L'instant porte.


photo dsc05717

Fuselage shot.


photo dsc05718

L'accueil est très moyen à bord. Les coffrezabagages débordent.


photo dsc05719-65843photo dsc05720

Les deux derniers pax s'installent en 1C et 1D et semblent bien à l'aise avec l'équipage, certainement des PNC oranges. 
Le vol semble assez plein mais puisque mon siège attribué en 2A est en tête de cabine, il ne m'est pas possible de préempter un autre siège plus bas dans la cabine. Ne nous plaignons pas, un siège 2A est vendu assez cher en préreservation.

Mais cela me coûte un siège milieu occupé ! 


photo dsc05723

Revue du siège.


photo dsc05724photo dsc05725

Test marathon pas net.


photo dsc05729

On repousse à 20h58 soit 18 minutes de retard.


photo dsc05731photo dsc05733

Roulage.


photo dsc05736

N'oublions pas le test horatius.


photo dsc05739

Et le lot de bord plutôt bien fourni sur DS/U2 pour une low cost.


photo dsc05740

En détail.



Le reste du vol se passe sans incident. Le service est fait avec un sourire plus franc que d'habitude.


photo dsc05748

Tandis que je m'assure que mon rendez vous ne sera pas gêné par mon retard.
C'est bon, AirBretzel est encore en vol alors que nous avons atterri avec seulement quatre minutes de retard.


photo dsc05750

L'instant danette (forcément moins scénique quand on est à l'avant de l'appareil).


photo dsc05751-53889

Débarquement.


photo dsc05752

Cette fois-ci OS est venu en jet.


photo dsc05753

BA 29 minutes de retard pour mon DS 9 minutes de retard, ce qui fait que c'est moi qui dois attendre Valérie.


photo dsc05754

Le temps de découvrir ce service bien  pratique de monnayeur landside.


photo dsc05755

Merci de m'avoir lu et place aux bonus.


Bonus : Budapest (part 2)


Bonus moins muséal que le précédent.

On commence par L’église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavár, aussi appelée l'église Matthias, d'après Matthias Corvin, le grand roi hongrois (né à Cluj, voir sa maison natale dans le bonus du FR).


photo dsc05595

Etienne 1er, le fondateur du royaume de Hongrie.


photo dsc05600

Le bastion des pécheurs dont l'accès est devenu payant depuis mon dernier passage.


photo dsc05602

Tout comme l'accès à l'église Matthias, victime de son succès.


photo dsc05603

Edifice remontant au XIIIème siècle mais très amplement reconstruit ou rénové.
Notamment son intérieur peint.
Photos en vrac.


photo dsc05607photo dsc05618photo dsc05619

Depuis la colline de Buda, vue sur le parlement.


photo dsc05627

Le bastion des pécheurs en contre plongée, forcément !


photo dsc05623photo dsc05624

Le pont des chaines.


photo dsc05628photo dsc05629

Le château de Buda.


photo dsc05631

L'église Matthias.


photo dsc05632

Clin d'oeil à FFlyerCDG.


photo dsc05634

Un intrus se cache dans cette photo, sauras-tu le retrouver ?


photo dsc05635

Santé !


photo dsc05636
Afficher la suite

Verdict

easyJet

6.4/10
Cabine5.5
Equipage7.0
Divertissements6.0
Carte payante7.0

Budapest - BUD

7.0/10
Fluidité6.0
Accès6.0
Services8.0
Propreté8.0

Mulhouse / Bâle - EAP

7.4/10
Fluidité8.0
Accès6.0
Services7.5
Propreté8.0

Conclusion

Rien que de très médiocre sur ce FR.
Deux salons assez médiocres dans l'ensemble pour des raisons différentes, un terminal d'embarquement extrêmement spartiate, un parquage à l'extérieur et pour couronner le tout, un échec à la Tortuga.

Notation vol.
Cabine : siège ok mais sans chichi.
Equipage : RAS.
Divertissement : il existe et pour chaque passager en mode papier.
Restauration : carte de BoB honnête.

Notation salon :
Confort : il y avait du monde dans ce salon et peu de prises électriques mais les sièges étaient confortables. Décoration d'un terne très hongrois.
Restauration : pas vraiment de quoi se réjouir, mais c'était pire dans l'autre salon.
Divertissement : peu de journaux sur place. Wifi qui fonctionne, Dieu merci.
Services : accueil pas bien agréable, mais service en salle assez réactif quand il a fallu remplacer une bouteille.

BUD : je conseillerai de rester le plus longtemps possible dans le terminal historique avant de rejoindre le parc à bestiaux.
EAP : RAS

Informations sur la ligne Budapest (BUD) Mulhouse / Bâle (EAP)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 6 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Budapest (BUD) → Mulhouse / Bâle (EAP).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est easyJet avec 6.6/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 41 minutes.

  Plus d'informations

18 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 529643 by
    AirOne 2447 Commentaires

    "Charming, isn't it ?" Il y a certain charme avec cette forme de cœur à l'envers ahah
    Eh bien, vu la tête du terminal low-cost j'ai bien fait d'opter pour Air France lors de mon retour de Budapest cet été, bon après Easy-Jet ce jour-là et Transavia n'y vient pas l'été ahah mais quand même. L'embarquement dehors doit être très sympa lorsqu'il neige... Pour le reste la prestation à bord est très low-cost mais fait le boulot qu'on lui demande, partir d'un point et terminer au point B.

    À bientôt!

    • Comment 530513 by
      mogoy BRONZE AUTEUR 10425 Commentaires

      Merci pour le com'.

      Il y a certain charme avec cette forme de cœur à l'envers

      Tout le monde n'y a pas été sensible.

      L'embarquement dehors doit être très sympa lorsqu'il neige...

      Quand on marche cela peut passer encore mais avec l'habitude des low costs de faire patienter la troupe, là cela pourrait très bien être dehors.

  • Comment 529645 by
    lagentsecret 12385 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Le premier salon est agréablement aménagé mais l'offre est pathétique

    "J'arrive tout de même à trouver un siège avec une prise de courant au bout de deux tours du salon."
    Le fauteuil a l'air plein de taches !

    "La presse ne présente aucun intérêt comme souvent dans les salons."
    Et pas que dans les salons ;)

    L'offre y est meilleure mais tout cela ne respire pas la qualité

    "et le pousse se lève"
    Le pousse pousse ?

    La tortuga échoue mais le siège attribué ne permettait pas à une
    exploration de la cabine

    Beau bonus mais que de touristes !

    A bientôt

  • Comment 529646 by
    lagentsecret 12385 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Le premier salon est agréablement aménagé mais l'offre est pathétique

    "J'arrive tout de même à trouver un siège avec une prise de courant au bout de deux tours du salon."
    Le fauteuil a l'air plein de taches !

    "La presse ne présente aucun intérêt comme souvent dans les salons."
    Et pas que dans les salons ;)

    L'offre y est meilleure mais tout cela ne respire pas la qualité

    "et le pousse se lève"
    Le pousse pousse ?

    La tortuga échoue mais le siège attribué ne permettait pas une
    exploration de la cabine

    Beau bonus mais que de touristes !

    A bientôt

    • Comment 530514 by
      mogoy BRONZE AUTEUR 10425 Commentaires

      Merci Gilbert pour le com'.

      mais l'offre est pathétique

      C'est pour cela que je n'y suis pas retourné.

      Le fauteuil a l'air plein de taches !

      Il suffit de les ignorer, ensuite elles sont cachées par son postérieur.

      Le pousse pousse ?

      Honte sur moi ! Même pas l'excuse de la faute de typographie.

      Beau bonus mais que de touristes !

      C'est pire qu'à Florence car les rues de la vieille ville sont plus étroites. Mais il suffit de faire cinquante mètre en dehors du flux pour retrouver un peu de calme.

  • Comment 529651 by
    Numero_2 TEAM 10143 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Le duty free de BUD se la joue très couleurs locales !

    Selon les aéroports les cigarettes, cigares, parfums et parfois champagnes et alcools forts peuvent être intéressants (cela s’entend par rapport aux prix du commerce en Suisse).
    Mais c’est sûr qu’il faut connaître !

    Je crois que la flaque de vomi à l’embarquement est une première sur FR.com ! ^^

    Assez drôle de voler en low cost et d’aller chez Gerbeaud qui est plutôt à l’opposé question prix. ;)
    Mais j’aime ce genre de contraste. ^^

    A bientôt.

    • Comment 530515 by
      mogoy BRONZE AUTEUR 10425 Commentaires

      Merci Clément pour le com'.

      Le duty free de BUD se la joue très couleurs locales !

      Ils auraient tort de s'en priver, mais pas de bonnes affaires proposées.
      Un attrape touriste de plus dans une ville qui n'en manque pas

      flaque de vomi à l’embarquement est une première sur FR.com

      Je ne choisis pas ce que je rencontre sur mon chemin !

      voler en low cost et d’aller chez Gerbeaud

      La prochaine fois, j'irai chez BK !

      Mais j’aime ce genre de contraste. ^^

      De toute façon, je ne t'en laisse pas le choix !

  • Comment 529653 by
    Esteban GOLD 16808 Commentaires

    Merci pour le partage Quentin !

    Photographier du vomi ce n'est une idée que j'aurais eue.

    A bientôt !

    • Comment 530516 by
      mogoy BRONZE AUTEUR 10425 Commentaires

      Merci Stephan pour le com'.

      Photographier du vomi ce n'est une idée que j'aurais eue.

      C'est pourtant un élément factuel de la vie d'un pax lowcost sur une destination de fêtards...
      Ce n'est pas un hasard que je sois tombé la dessus à PRG sur le parcours d'une low cost, même si cela peut arriver partout.
      En revanche, le "cas" aurait sûrement été nettoyé plus rapidement si nous avions été à l'intérieur.

  • Comment 529675 by
    Esteban GOLD 16808 Commentaires

    Merci pour le partage Quentin !

    Photographier du vomi ce n'est une idée que j'aurais eue.

    A bientôt !

  • Comment 529707 by
    Ateon GOLD 1598 Commentaires

    Merci pour ce FR Quentin.
    L'expérience au sol est difficile, entre les salons bof et le hangar à bestiaux... Après, U2 fait le job...
    OMG ! c'est quoi cette flaquasse sur le cheminement de l'embarquement ?!
    BUD est une destination qui me tente depuis longtemps. En revanche la cohue touristique dans l'église est peu engageante.
    A bientôt !!

    • Comment 530518 by
      mogoy BRONZE AUTEUR 10425 Commentaires

      Merci Stéphane pour le com'.

      Il s'agit bien des renvois d'une personne malade ou fortement alcoolisée.
      De plus en plus, il faudra voyager en hiver pour éviter que le charme soit rompu.

  • Comment 529732 by
    Kilmarnock SILVER 5808 Commentaires

    Merci pour ce récit Quentin!
    Ce terminal low cost de BUD est tout simplement honteux! 0 pointé en terme de confort. Je plains les paxs en transit durant l'hiver... Les panneaux des destinations font aussi pitiés. Des écrans TV sont ils trop cher? lol
    Joli bonus de Budapest.
    A bientôt!

    • Comment 530519 by
      mogoy BRONZE AUTEUR 10425 Commentaires

      Merci Benjamin pour le com'.

      Le problème d'easyJet c'est qu'on ne sait pas toujours à quoi s'attendre : les infra des grandes compagnies mais des prestations low cost (comme à ORY), ou cela qui fait plus penser à Wizz Air ou Ryanair.

      Je pense que BUD doit être un peu saturée et ne peut pas accueillir tout le traffic de U2 dans les bâtiments normaux.
      Et W6 doit leur mener la vie dure.

  • Comment 529902 by
    AirBretzel GOLD 9919 Commentaires

    Merci Quentin pour ce FR.
    la Tortuga et tous ses amis, le Squale, le Hérisson sans oublier le Papi iranien (aka le Coucou) => 30 millions d’amis.
    La question philosophique du jour : est-ce meilleur ou pas ? => pas besoin de philosopher : non
    Tu n’as pas testé l’Unicum , qui est « la » liqueur hongroise.
    Petite collation presque diététique ! => le gras suinte de la rondelle de saucisson.
    OK Coral pour la vente à bestiaux. => Quel est le cours du kilo de Mogoy ? ^^
    BA 29 minutes de retard => I lost the race

    • Comment 530521 by
      mogoy BRONZE AUTEUR 10425 Commentaires

      Merci Valérie pour le com'.

      pas besoin de philosopher : non

      Guère étonnant, quoi que n'y ayant jamais goûté, tout jugement définitif serait malhonnête.

      Tu n’as pas testé l’Unicum

      nope, la prochaine fois, ou le prochain foie.

      le gras suinte de la rondelle de saucisson.

      horreur !

      Quel est le cours du kilo de Mogoy ?

      L'élevage au Balik le place très haut !

      I lost the race

      same player shoot again.

  • Comment 530271 by
    jules67500 GOLD 5953 Commentaires

    Merci pour ce FR Quentin !

    Salons peu avenants, entre le vin en tireuse et le Tullamore Dew au frigo, on repassera.

    Finalement il y a pire que Billi, le terminal Low-Cost de BOD... Et franchement, à BUD c'est carrément un hangar !! Pour la propreté, on repassera également...

    A bientôt :)

    • Comment 530522 by
      mogoy BRONZE AUTEUR 10425 Commentaires

      Merci Jules pour le com'.

      il y a pire que Billi

      au moins le terminal n'est-il pas ouvert aux vents, ce qui était le cas ici.
      J'espère qu'en hiver ils ferment mais l'organisation du bâtiment ne me semble pas convenir pour héberger tout un appareil sur l'une des sous divisions.

  • Comment 531439 by
    Chevelan GOLD 16631 Commentaires

    Les salons de BUD ne sont pas terribles... Toutes alliances et autres confondues !
    Il aurait été élégant de nous épargner les scènes de retour de bringue, si tu vois ce que je veux dire ^^
    Easy mérite peut être mieux qu'un terminal abominable... ça change des salons feutrés de DXB !!! ;))

    Merci Quentin pour ce nouvel opus, à bientôt.

Connectez-vous pour poster un commentaire.