Avis du vol Air Canada Fort-de-France Montreal en classe Affaires

Compagnie Air Canada
Vol AC955
Classe Affaires
Siege 2A
Temps de vol 05:25
Décollage 14 Fév 19, 15:30
Arrivée à 14 Fév 19, 19:55
AC   #52 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 284 avis
ilyes
Par GOLD 880
Publié le 15 novembre 2019
Après 4 jours passés en Martinique, il est temps pour moi de rebrousser chemin !

J’arrive 2 heures avant le vol à l’aéroport de Fort de France. Les formalités de restitution de la voiture de location ont été rapides et la navette me dépose devant le terminal où Air Canada opère.



Je suis accueilli par une file d’attente assez longue : par sécurité, les agents de l’aéroport ont une liste des passagers qu’ils orientent selon le statut de leur réservation.

photo 74582983_2983371791677705_455422213055578112_n_2983371785011039photo 75388422_2983371755011042_310264284229664768_n_2983371745011043

C’est dans ces moments-là que je bénis la priorité : une fois autorisé à rejoindre la file, tout va aller très vite…

… mais l’agent au sol sera un peu perdue et ne semble pas avoir l’habitude des passagers en transit vers l’Europe depuis FDF avec Air Canada : dois-je récupérer mon bagage et le ré-enregistrer ? Dois-je le laisser sur place ? Elle me demandera d’aller le récupérer à Montreal et le ré-enregistrer (ah bah super, avec la courte escale de 55 minutes que j’ai …)

Quoiqu'il en soit, elle me remet mes 3 cartes d'embarquements avec une petite bizzarerie sur l'une d'entre elles (à vous de la trouver)



Le PIF et la PAF me prendront 10 minutes en tout et pour tout.

photo 75056041_2983371951677689_6063103785851420672_n_2983371935011024

Etant donné qu’Air Canada ne propose pas de salons pour les passagers éligibles, je patiente avec un sandwich et une bouchée au thon.

photo 74577933_2983372105011007_6994283610798817280_n_2983372101677674

L’embarquement commence avec une dizaine de minutes de retard et dans un cafouillage encore maitrisable.
Le passage par le jetbridge vitré me permet de vous offrir ce beau soleil martiniquais du mois de Février.

photo 69348604_2983372441677640_1187592456305115136_n_2983372431677641photo 73071518_2983372458344305_7865637685228994560_n_2983372455010972

Feu XL Airways…

photo 74496191_2983372691677615_7284717640180826112_n_2983372681677616

Je retrouve la cabine empruntée quelques jours plus tôt.

photo photo4

Le pitch est toujours aussi bon.

photo 74360258_2983372665010951_7723466893272547328_n_2983372651677619

Mon sac trône fièrement sur le siège passager, vide.

photo 74918015_2983372765010941_2741694310431850496_n_2983372761677608

Une boisson est proposée : de l’eau pour commencer !

photo 78117436_2983372778344273_5238582734896496640_n_2983372775010940

Je profite de l’embarquement et des IFE déjà disponibles pour lancer un beau film : Ava.

photo 75492505_2983372855010932_1827949037639172096_n_2983372838344267

Vingt minutes après avoir lancé le film, le jetbridge nous dit au revoir et on peut décoller.

photo 75279379_2983372891677595_9147244836749836288_n_2983372885010929

Le roulage prendra plus de 10 minutes, étonnant pour un aéroport avec une activité aussi restreinte à cette plage horaire de la journée.



« Que des numéros 10 dans ma team »

photo 74336547_2983373095010908_5342299357506961408_n_2983373091677575

Décollage !

photo 74670737_2983373108344240_3929815232397967360_n_2983373105010907

Les vues sont saisissantes et j’en profite jusqu’à ce que nous montions au-dessus des nuages.



Le menu est distribué, que voici.

photo 75565680_2983375278344023_6769842913561018368_n_2983375261677358

Les boissons sont indiquées sur le verso.

photo 75375633_2983375375010680_3809374999274323968_n_2983375368344014

Je profite de l’absence de voisin pour lancer la géolocalisation sur l’IFE du siège vide et lancer un film sur mon IFE.

photo 75271470_2983375411677343_2651456137009823744_n_2983375401677344

Un oshibori chaud est distribué, puis repris une minute plus tard.

photo 74489976_2983375441677340_1073142186435936256_n_2983375435010674

Vingt minutes après, un chariot fait son apparition avec un choix de boisson alcoolisées et non-alcoolisées.
On part sur « un blanc de Nouveau Zélande », pas marquant.

photo 74227318_2983375525010665_7662784288189841408_n_2983375521677332

Un refill est proposée et je le décline au profit d’un verre d’eau pétillante.
A ce moment-là, notre commande est prise et je demande un poulet.

Le plateau m’est donné comme suit, avec une luminosité qui ne rend pas justice au plat principal.

photo 75134161_2983375691677315_9129267332009426944_n_2983375685010649

La salade n’avait pas grand intérêt.

photo 76765475_2983375725010645_7839680650943660032_n_2983375721677312

De mémoire, c’est un blanc chilien qui m’est servi pendant le repas. Meilleur que le vin précédent.

photo 77261917_2983375731677311_5318356684358287360_n_2983375728343978

Je n’ai mangé que le poulet qui m’a plu, contrairement au dessert que j’ai trouvé bien trop sucré.

photo 76192853_2983375755010642_5725426920099676160_n_2983375748343976

Mon plateau est vite repris et je peux travailler en ayant pour fond sonore un film.

photo 74523004_2983375811677303_5935516478039130112_n_2983375808343970

Une boisson chaude est proposée : ce sera un thé vert à la menthe poivrée.

photo 74905548_2983375828343968_2128083336558542848_n_2983375818343969

Je retourne vous présenter le petit coin.

photo 76683398_2983375881677296_6521394461535109120_n_2983375875010630photo 77393141_2983375851677299_1609709152190332928_n_2983375835010634

A mi-vol, des « grignotines » sont proposées.

photo 75210707_2983375971677287_8917746484808515584_n_2983375965010621

1h30 plus tard, on commence à s’approcher de Montreal…

photo 75418945_2983376145010603_2321103079555989504_n_2983376141677270photo 78164825_2983376068343944_1762903432978497536_n_2983376058343945

… jusqu’à arriver au point où…

photo 75424668_2983376241677260_3863653322787389440_n_2983376225010595

On touche !

photo 74413087_2983376251677259_5636282558883823616_n_2983376245010593

Excepté le Dreamliner de BA et le 767 Air Canada Rouge, on est sur une belle brochette de gros porteur AC.

photo 72245999_2983376338343917_7901998058018177024_n_2983376335010584

Mais on ne prendra pas ce chemin là et on se retrouve à côté d’un single-aisle Air Transat.

photo 74862390_2983376358343915_2686065065085370368_n_2983376355010582

Ma correspondance étant plutôt short (je dois aller chercher mon sac et le ré-enregistrer), je ne ferai pas d’autres photos et je mettrais mon énergie à courir pour vite receptionner mon sac… la suite à venir 
Afficher la suite

Verdict

Air Canada

6.5/10
Cabine7.0
Equipage5.0
Divertissements7.0
Restauration7.0

Fort-de-France - FDF

6.9/10
Fluidité7.0
Accès6.5
Services6.0
Propreté8.0

Montreal - YUL

7.5/10
Fluidité7.5
Accès7.5
Services7.5
Propreté7.5

Conclusion

Ce vol m'a laissé une impression moins favorable que sur le précédent.
La cabine n’a pas changé et le catering était acceptable, mais l’équipage faisait plus les choses par mécanisme que par volonté de bien faire le travail… et l’humain, ça compte.

Sur le même sujet

3 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.