Avis du vol Air France Los Angeles Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF65
Classe Economique
Siege 41L
Temps de vol 10:50
Décollage 20 Avr 20, 15:20
Arrivée à 21 Avr 20, 11:10
AF   #47 sur 122 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4393 avis
Boair
Par 2747
Publié le 4 mai 2020

Bonsoir,

Ce soir, un vol un peu spécial effectué en pleine crise du coronavirus. Contrairement aux apparences, ce vol est un vol régulier, et non un vol de rapatriement puisque malgré les conditions Air France assure encore 6 vols/semaine entre la France et les Etats-Unis avec 3 vols hebdomadaires sur LAX et 3 autres sur JFK en plus d'un certain nombre de vols cargo. Pour le pourquoi du comment je me suis retrouvé à bord de ce vol, je vous conseille de lire le report précédent.
Le routing était:    


Routing


Je vous avais laissé lors du report précédent lors du débarquement de notre PHX-LAX. Une fois airside, on choisi de se rendre directement au TBIT passer les 7h40 d'escale plutôt que de patienter au T3. Delta propose un transfert airside en bus entre le T3 et le TBIT, seul problème, c'est a partir de 11h30. Hors il est 8h. Pas question de patienter 3h30, après avoir demandé à des employés Delta, on apprend que le TBIT est accessible en moins de 10 minutes de marche mais il faut pour cela repasser landside. Qu'importe, on quitte rapidement le terminal 3 d'ou opère Delta avant de se retrouver à l'air libre. On peut déjà apercevoir le TBIT au loin 


photo unadjustednonraw_thumb_257

L'air est rafraichissant et après 2 mois passés dans le désert ca fait du bien de respirer un peu d'air marin. En temps normal j'aurais surement choisi de découvrir un peu la ville, ou au moins aller à Santa Monica qui n'est pas très loin mais vu la situation mieux vaut éviter sans compter que la Californie est quand même en confinement. 
Une chose est frappante, la route est déserte. A l'exception de cette navette bleu et de la voiture de police, aucun véhicule ne circule 


photo unadjustednonraw_thumb_259

L'arrivée au TBIT après quelques minutes de marche est irréel… Y'a quelque qu'un ? 


photo itfoahgcroiuggyalorew_thumb_25b

Et bien non… 


photo je7yul8rpwqpmgs1lj42g_thumb_25c

C'est complètement désert, on se demanderait presque si le terminal est ouvert !


photo unadjustednonraw_thumb_25d

Avisant une borne AF, j'imprime un nouveau billet espérant cette fois un billet aux couleurs AF avec un peu plus d'informations que le BP édité par Delta ce matin. Peine perdu, c'est presque pareil que celui édité a PHX 


photo img_2244

Boarding pass en main, aucun besoin d'enregistrer la valise donc on peut directement se diriger vers le PIF. Il faut évidement respecter les distances de sécurités au passage de l'unique poste ouvert armé de seulement 3 ou 4 agents pour tout le terminal !
Coup de chance, le scanner corporel ayant besoin d'un recalibrage après le passage de la personne qui me précède, je suis orienté vers un simple détecteur a métaux. Aucun contrôle d'explosif non plus sur les mains, je n'ai jamais passé un PIF aussi rapidement aux US ^^  On débarque alors airside ou l'atmosphère est tout aussi irréelle. L'effet est en plus accentué par la démesure du lieu 


photo img_3115

La quasi totalité des commerces sont fermés, quelques uns restent ouvert dont le Starbucks: 4 personnes y sont visible sur la photo, deux employés de l'aéroport et 2 employés Starbucks. Mauvaise nouvelle par contre pour les habitués des salons situés à l'étage, ils sont tous fermées, tout comme la quasi totalité des restaurants à l'exception de 1 ou 2 enseigne 


photo pdrezdxqtivgcdzspxuia_thumb_25e

Face ce terminal désespérément vide, je me dirige vers les portes ou j'y trouve un unique avion, mais pas n'importe lequel puisque il s'agit du PH-BVA "Orange Pride" ! Il occupe actuellement notre porte mais doit partir un peu avant l'arrivée de notre avion


photo img_3109

En zoomant uniquement sur le nez, la livrée est encore plus impressionnante. Il n'y a pas a dire, il a une sacré gueule. Pour la petite histoire, il s'agit de sa toute première visite à LAX. Avec le retrait précipité des 747 KLM, la route est passée en 777 il y a quelques semaines à peine mais nul doutes qu'il devrait devenir un habitué de la plateforme 


photo img_3111

Retour au centre du TBIT ou je pars un peu en exploration 


photo ad7xeg8zqweenq5igssa_thumb_25f

Au milieu du terminal je trouve un espace derrière les boutiques avec quelques canapés donnant sur le 777 ANZ aperçu lors du report précédemment. Je m'y installerais une petite heure pour profiter de l'excellent wifi de l'aéroport pour appeler ma famille 


photo img_3116

Après cette petite pause, je pars explorer la 2e partie du terminal qui est tout aussi déserte que le reste. Les seuls signes de vie sont quelques rares agents d'entretien


photo unadjustednonraw_thumb_262

Mais l'aéroport a beau être désert, on ne devrait pas mourir de soif :) 


photo unadjustednonraw_thumb_264

A l'extrémité du terminal je trouve le 3è et dernier avion présent au TBIT: un A320 NEO Volaris a destination de Guadalajara. D'après ce que j'ai pu l'avoir, l'avion était presque vide 


photo unadjustednonraw_thumb_265

Retour vers le food court, j'ai encore du mal à réaliser que je me ballade seul ou presque dans cet immense terminal ou règne un silence inhabituel pour ce lieu souvent très fréquenté 


photo unadjustednonraw_thumb_266

Heureusement j'arrive à trouver âme qui vive. Et pour cause, il est 10h30 et mon ventre réclame pitance :) Ne sachant pas vraiment à quoi m'attendre comme prestation à bord et n'ayant de toute façon rien mangé depuis le réveil à 2h45, je finis par débourser 15$ au Panda Express, une enseigne de restauration asiatique ou je serais servis par des mexicains, le tout accompagné de musique mexicaine. Ambiance ambiance ^^ Pour cette somme, j'aurais le droit à ce plat ainsi qu'a la boite rouge visible en haut et qui était rempli d'un excellent poulet au miel. Je n'ai pas pris de photo du food court mais outre le Panda Express, il y avait 2 autres restaurants ouverts et quelques passagers attablés  


photo unadjustednonraw_thumb_269

Ce repas terminé, j'achète une bouteille d'eau et un gel hydroalcoolique auprès de l'équivalent local de Relay qui fait partie des très rares commerces ouvert avant de ressortir prendre une photo du FIDS


photo unadjustednonraw_thumb_26a

Vous avez ici la totalité des vols au départ du TBIT de la journée auquel il faut ajouter le vol vers Guadalajara déjà parti et un vol vers la Chine qui était en 2e page. Pour le 3e aéroport du monde en terme de passagers, c'est désespérément vide, surtout vers l'Europe 


photo unadjustednonraw_thumb_26b

Retour à notre porte, il nous reste encore 3h d'escale mais le 777 KLM devrait bientôt repousser après avoir embarqué une poignée de passagers seulement. A mon plus grand étonnement, les sièges en face de la porte se sont remplis de pax, essentiellement des chinois en combinaison de protection intégrale avec masque, lunette et chausson. J'ai du mal à comprendre ce qu'ils font la, est ce qu'ils attendent un autre vol ou sont ils prévus sur notre vol vers CDG ? Je n'ai pas pris de photo non plus mais c'était impressionnant de voir toutes ces personnes en blouse blanche alors que j'étais vêtu d'un simple t-shirt et d'un masque en tissu  


photo img_3118

Entre temps quelques avions sont arrivés quand même, à gauche un 788 JAL qui ne repars pas avant le lendemain 


photo img_3120

A droite, un 772 cette fois ci, toujours JAL mais qui devrait bientôt repartir. Peut être que nos mystérieux passagers doivent l'emprunter avant d'effectuer une correspondance vers la Chine ?  


photo img_3117

Entre les deux, le 777 repousse pile a l'heure… 


photo img_3121

… le tout sous les yeux de l'agent AF/KLM n'en perd pas une miette 


photo img_3123

Après un repoussage un peu particulier vu la position de la porte, le grondement des GE90 résonne dans le terminal 


photo img_3125

Mais je ne peux pas rester trop longtemps, notre avion ne devrait pas tarder à se poser donc je me dirige vers l'extrémité du terminal pour voir son atterrissage 


photo img_3114

Vos excuserez la piètre qualité des photos qui suivent mais entre le lumière, la chaleur et *insérer plus d'excuses* il est difficile d'obtenir un résultat potable…  Aucun doute possible par contre, c'est bien notre 777 qui est en final (vu le faible trafic de toute façon difficile de se tromper ^^) 


photo img_3127

Soudain le KLM apparait au décollage ! Belle image que ce duo de 777 AF/KL qui se passe le relai


photo img_3128photo img_3131

Impossible de faire plus de photos, les deux avions sont ensuite masqués par une passerelle. Retour à notre porte, je passe prendre une rapide photo de l'autre coté ou un 787-9 BA est arrivé juste avant notre 777. Il repartira en meme temps que nous avec à peine 20-30 pax a son bord 


photo img_3141

De l'autre coté, photo de profil de la monture du jour qui arrive au parking. Immatriculé F-GSQU, il a été livré a Air France début 2007 et c'est un des 777 équipé de La Première


photo img_3135

Le même avion une fois connecté. Sur un plan purement avgeek, j'aurais probablement préféré n'importe quel autre combo avion/compagnie que ce 77W AF quand même bien banal et surtout déjà emprunté mais ce n'est que mon 4e vol en 777 et vu la situation actuelle je ne vais certainement pas faire la fine bouche… Et ca reste un avion que j'adore donc autant en profiter ! Par curiosité, on suit le débarquement des passagers arrivant de CDG au travers du couloir vitrée des arrivées, 30-40 personnes tout au plus sortent avant que l'équipage ne débarque à son tour et contemple stupéfait la salle d'embarquement et ses nombreux passagers en combinaison qui semblent tout droit sortis d'un film apocalyptique 


photo img_3147

En attendant l'embarquement, je m'installe un peu plus loin pour profiter une dernière fois du catalogue Netflix US, le tout via le wifi de l'aéroport 


photo unadjustednonraw_thumb_26d

Au final cette longue escale passe assez rapidement, il est maintenant temps de faire un dernier tour au petit coin avant l'embarquement


photo unadjustednonraw_thumb_267

C'est propre et spacieux ce qui vu l'affluence n'est pas vraiment surprenant 


photo unadjustednonraw_thumb_268

En porte le chargement suit sont cours


photo img_3149photo img_3150

Alors que j'effectue ces photos, les agents AF effectuent quelques annonces pour appeler des passagers pour "Travel document verification". Vu les noms appelés, je commence à me dire que ces nombreux passagers chinois son peut être sur notre vol ce qui laisse présager un remplissage bien plus important que ce que j'espérais.
L'embarquement est finalement lancé à l'heure, les annonces sont effectuées en français et en anglais, les passagers étant appelés par rangées. Alors que je m'approche de la porte les agents sont presque en train de hurler sur les passagers ne respectant pas les 6 pieds (2m) de sécurité…
La situation est quand même un peu absurde puisque personne ne disait rien quand ces mêmes passagers étaient collés en salle d'embarquement vu qu'aucun siège n'est neutralisé et qui vont de toute façon passer les 11 prochaines heures à quelques centimètres les uns des autres… Je veux bien qu'on applique les règles à la lettre mais dans ce cas il faudrait le faire partout non ? 
Les agents AF distribuent ensuite (et sans gants ou autre) des attestations de déplacement international, nécessaire pour pouvoir rentrer sur le territoire français. A gauche celle distribuée par AF, à droite celle que j'avais imprimé par précaution 


photo img_2247

 Instant nez, la première passerelle n'est pas connectée, l'embarquement s'effectue uniquement via la porte L2 


photo img_3142

Passerelle opaque malheureusement donc pas de fuselage shot possible 


photo img_3151

Accueil avec le sourire, tous les PNC sont évidement équipés de masques. Pour les passagers, ce n'est pas obligatoire et plusieurs des français à bord n'en portent pas. Passage par la J, je me dirige vers le fond de cale et découvre cette cabine Best sur 777, ne l'ayant pour le moment essayé que sur 789


photo img_3152-59676

Mon siège, le 41L est situé à la 3e rangée de la dernière cabine éco 


photo img_3154

Coussin, casque et couverture y sont déjà déposés


photo img_3155

Le pitch est bien connu sur ce site, rien d'exceptionnel mais c'est tout à fait suffisant vu ma taille 


photo img_3157

La moquette est propre 


photo img_3159

Et l'aumônière aussi. Vous remarquerez que comme sur Delta, virus oblige, le magazine de la compagnie a disparu. On y trouve désormais uniquement le vomibag…


photo unadjustednonraw_thumb_26e

… et la Safety card


photo unadjustednonraw_thumb_2a3

A gauche personne encore donc je garde un maigre espoir de bénéficier du triplace pour moi 


photo unadjustednonraw_thumb_270

Espoir vite déchu puisque petit à petit la cabine se remplit… J'hérite rapidement de deux voisins, un jeune couple de chinois en combinaison intégrale avec masque gants et lunettes de protection. J'apprendrais par un Stewart qu'il reste moins de 100 sièges de libre, essentiellement en business et en premium, La Première étant déserte.
Pourquoi alors ne pas plutôt envoyer un 777 tri-classe ou COI ? La capacité en J et en Y+ est sensiblement la même (sauf en J pour les COI) mais il y a beaucoup plus de sièges en éco permettant une plus grande distance entre chaque pax… Et ca reste un 777-300ER, aucun surcout pour AF par rapport à ce 777 qui sera quasiment vide sur la première moitié de l'avion mais plein à l'arrière… Bref, je suis surtout surpris que notre vol soit remplit alors qu'on voit partout des avions quasiment vide avec et compagnies comme Delta ou United qui laissent de nombreux sièges bloqués à la réservation.
En attendant je pars à la découverte de l'IFE qui est de bonne taille et équipé d'un port USB 


photo unadjustednonraw_thumb_26f

Mais mauvaise surprise, une fois la langue sélectionnée on est obligé de visionner une publicité Hertz de 30 secondes avant de pouvoir accéder au menu 


photo unadjustednonraw_thumb_271

Heureusement la vue sur l'extérieur est plutôt pas mal, j'aurais préféré être un peu plus en avant mais il restait très peu de sièges hublot disponible lors de l'enregistrement en ligne 


photo img_3161

Une fois l'embarquement terminé, on quite la porte a l'heure prévue. Cruel destin cependant puisque 7 semaines plus tôt jour pour jour, à 1h près j'arrivais de CDG en porte 157, juste à coté de la notre et visible sur la photo, heureux et soulagé de pouvoir enfin débuter mon long séjour aux US pour continuer mes études… Aujourd'hui retour à la case départ 


photo img_3164

Sur une note plus joyeuse, les consignes de sécurité sont lancées même si le fameux "Love is in the air" a disparu depuis que Air France a été accusé de plagiat en 2018


photo unadjustednonraw_thumb_272

Le roulage est ensuite très rapide, aucun autre avion ne semble en mouvement 


photo img_3166

En quelques minutes on atteint la piste et on peut directement s'aligner


photo img_3167

Les manettes sont poussées en avant, on s'élance sur la 25R en croisant le 787 BA 


photo img_3169

Rotate ! On peut voir qu'il semble y avoir un peu plus d'activité au niveau des terminaux nationaux 


photo img_3170

Par contre toujours assez peu d'avions au TBIT même si ce n'est plus terminal désert vu ce matin. Asiana et Korean, habituellement en A380 ont réduit la voilure et le 777 ANZ fait toujours du béton avec aucun vol prévu vers AKL aujourd'hui 


photo img_3172

Coté maintenance, les photos parlent d'elle même: c'est plein d'avions cloués au sol 


photo img_3173

Le plus surprenant sera surement la présence de 2 ou 3 A380 Qantas, probablement stockés ici pour bénéficier des installations de maintenance dont dispose la compagnie à LAX 


photo img_3174

Décollage face à l'Ouest oblige, on survole rapidement l'océan Pacifique ce qui offre une belle vue sur Santa Monica et Venice Beach au loin


photo img_3175

Puis long virage à gauche pour éviter de croiser l'axe du doublet nord 


photo img_3176

Sortie de virage après un long tour, on survole désormais Los Angeles 


photo img_3178

A mon plus grand bonheur on passe à la vertical de l'aéroport qui est assez difficile à photographier vu notre position 


photo img_3180

Malheureusement les nuages apparaissent rapidement, empêchent de profiter des dernières vues sur la ville


photo img_3181

En attendant un éventuel service, présentation du casque disposé sur le siège lors de l'embarquement. Ayant heureusement pris mon casque avec moi, je ne l'ai finalement pas utilisé 


photo unadjustednonraw_thumb_2a2

Toujours beaucoup de nuages dehors mais ces sommets enneigés restent visible au dessus de la couche 


photo img_3182

Je décide de regarder un premier film mais malgré le choix abondant, j'aurais du mal à en trouver un qui me donne envie. Je lance finalement un peu par défaut OSS 117 que je n'avais encore jamais vu


photo unadjustednonraw_thumb_280

Heureusement dehors la vue se dégage, on peut désormais apercevoir Victorville, bien connu des avgeek pour son célèbre aéroport qui sert de lieu de stockage pour les avions et dont les parking regorgent actuellement de toute sorte de machines qui attendent des jours meilleurs pour retourner sillonner les cieux 


photo img_3184

A peine 40 minutes après le décollage, les PNC passent servir les quelques passagers qui vont manger. Principalement les français finalement, mes voisins ne mangeront rien et autour de moi je n'ai vu presque aucun autre passager manger. Le service me semble être le meme que d'habitude, exception faite du 2e passage pour les boissons chaudes qui ne sera pas effectué et de l'absence de distribution du menu (que je trouve inutile de toute façon en éco). Seul problème, il faut évidement enlever le masque pour pouvoir manger… En plus, contrairement à Delta lors du vol précédent, aucune lingette désinfectante n'est distribuée donc heureusement que j'ai acheté une bouteille de gel hydroalcoolique à l'aéroport 


photo unadjustednonraw_thumb_274

L'entrée est très bonne, carottes râpés et raisin sec 


photo unadjustednonraw_thumb_275

Pour le plat, pas de choix, c'est Farfalle aux 3 fromages pour tout le monde


photo unadjustednonraw_thumb_276

Au final rien de très original mais ce n'était pas mauvais non plus


photo unadjustednonraw_thumb_277

US oblige, pas de Camembert Président mais du cheddar pour finir. Alors que j'attaque le désert, un brownie au chocolat visible sur la première photo, les PNC passent déjà ramasser les repas ! Voyant que je n'ai pas encore finis, il me laissent mon plateau… Mauvais choix   


photo unadjustednonraw_thumb_278

Je termine finalement à mi-chemin entre Las Vegas et Denver, 1h seulement après le décollage 


photo unadjustednonraw_thumb_27a

Dehors les paysages sont magnifiques, typiques de l'Ouest américain 


photo img_3186

J'abandonne mon film pour profiter du meilleur des IFE


photo img_3187

En jouant avec la géo vision (qui est vraiment d'excellente qualité), je constate avec plaisir que Denver devrait apparaitre sur la droite de l'avion


photo unadjustednonraw_thumb_27b

Pour l'instant ce sont encore les Rocheuses coiffées de leur chapeau de neige éternelle 


photo img_3188

Mais les montagnes laissent rapidement place aux plaines…


photo img_3189

Malgré tous mes efforts, impossible de localiser Denver qui semble cachée par les nuages à droite 


photo img_3190

Je vais donc faire un rapide tour aux toilettes avant que la cabine ne s'endorme. C'est encore très propre, et pour cause, aucun ou presque des nombreux passagers ne semble les utiliser. Pendant tout le vol, ni mes deux voisins, ni aucun des passagers des rangées situées devant et à aucun moment je ne verrais de file d'attente 


photo unadjustednonraw_thumb_27c

Contrairement aux autres toilettes à bord, c'est spacieux ce qui permet d'accueillir des passagers handicapés 


photo unadjustednonraw_thumb_27d

Retour en cabine, avisant une PNC dans le galley, je lui demande si il est possible d'avoir un thé qui m'est donné avec le sourire. Vous pouvez apercevoir sur la gauche mon plateau repas, toujours pas débarrassé et que j'avais oublié de signaler aux PNC  


photo unadjustednonraw_thumb_27e

Les thermos n'étant pas de sortis aujourd'hui, c'est un bon vieux sachet de thé et un verre d'eau chaude qui me sont remis 


photo unadjustednonraw_thumb_27f

A l'extérieur la lumière baisse progressivement 


photo img_3191photo img_3193

Cela fait deja 3h qu'on a décollé et on approche alors des grands lac séparant les Etats Unis et le Canada 


photo unadjustednonraw_thumb_285

On croise encore à notre premier niveau, le FL330. La vitesse sol est de 601 mph soit 967 km/h ce qui trahit un vent arrière assez fort mais pas inhabituel vers l'Europe 


photo unadjustednonraw_thumb_286

Alors que je profite des derniers rayons de soleil, on effectue notre premier changement de niveau de vol très facilement décelable vu le bruit de nos GE90. J'avais oublié à quel point le 777 est bruyant ^^


photo img_3195

Avisant un des rare passage des PNC en cabine, je demande au stewart si c'est possible de débarrasser mon repas (2h après quand même). Il me débarrasse avec le sourire avant de me demander tout de suite si je veux boire quelque chose. Je demande un nouveau thé qui m'est apporté très rapidement


photo unadjustednonraw_thumb_287

Dernière photo potable avant la nuit noir 


photo img_3198

Je profite ensuite de l'obscurité pour tester le wifi. J'arriverais à m'y connecter rapidement, c'est gratuit pour les messages et ca fonctionne plutôt bien même si je l'ai très peu utilisé au final. Les tarifs pour surfer sur internet sont correct mais l'équivalent en miles me semble être du vol pur et simple 


photo untitled-1

Alors que je m'apprête a dormir un peu, mon regard est attiré par d'étranges lumières au loin… Aucun doute, ce sont des orages ! Malgré tous mes efforts impossible d'en capturer un en photo alors il faudra vous contenter d'une photo de l'aile et de ma parole :) Des orages de nuit, c'est un spectacle dont on ne se lasse pas et je resterais finalement les contempler une bonne demi heure avant qu'ils ne disparaissent


photo img_3204

J'éteins alors l'IFE et essaie de dormir un peu… Premier réveil après une petite demi heure de sommeil avant de me rendormir. Nouveau réveil, on est cette fois ci au dessus de l'Atlantique. On est trop au sud, et de toute façon je suis du mauvais coté pour pouvoir espérer voir des aurores boréales donc je me rendors a nouveau


photo unadjustednonraw_thumb_28a

3e et dernier réveil en plein milieu de l'Atlantique après un total de 2h de sommeil. Il reste encore 3h19 de vol mais pas question pour autant de dormir… Et pour cause, le meilleur moment du vol arrive !


photo unadjustednonraw_thumb_28b

Je parle bien évidement du lever de soleil :)


photo img_3225

Petit à petit les premières lueurs de l'aube font leur apparition 


photo img_3232

La transition jour/nuit devient alors clairement visible 


photo img_3234

On a ensuite le droit aux nombreuses teinte de rose… 


photo img_3237

…. avant de passer au orange 


photo img_3239photo img_3240

Trop rapidement malheureusement, le jour s'installe et les vues deviennent moins intéressantes avec un océan toujours couvert de nuages 


photo img_3242

Je fais donc une rapide présentation de l'IFE, il est connu de tous et avec le quota de 150 photos je serais bref 


photo unadjustednonraw_thumb_28f

La selection de films est abondante comme toujours avec AF, on en trouve un peu pour tous les gouts


photo unadjustednonraw_thumb_290

Plusieurs séries sont également disponibles mais je trouve dommage que ce soit à chaque fois 2 ou 3 épisodes piochés un peu au hasard 


photo unadjustednonraw_thumb_291

Sur la page compagnie, on y retrouve la magnifique vidéo réalisée sur le vol en formation effectué entre un 747 AF et la PAF et que je regarderais pour la 100e fois toujours avec le meme plaisir ^^


photo unadjustednonraw_thumb_293

Voyant que mes voisins semblent être réveillés, j'en profite pour aller faire un tour à l'arrière histoire de me dégourdir les pattes 


photo unadjustednonraw_thumb_297

On a beau être en fin de vol, c'est toujours propre et l'affluence est toujours aussi faible 


photo unadjustednonraw_thumb_298

Dans le galley arrière, je me rattrape en effectuant l'instant porte oublié lors de l'embarquement 


photo unadjustednonraw_thumb_296

Je glisse également mon téléphone dans le hublot histoire de changer un peu de vue avec cette fois l'aile gauche 


photo unadjustednonraw_thumb_295

De l'autre coté du galley on trouve quelques gourmandises  sur la porte droite 


photo unadjustednonraw_thumb_29b

A coté sur un strapontin des sandwichs, des brownies et une sorte de lait aux fraises. Un trolley avec plusieurs boissons est également disponible en libre service pour les passagers, les PNC étant retranchés derrière les rideaux. Je resterais finalement quelques minutes dans le galley à discuter avec des amis voyageant avec moi  


photo unadjustednonraw_thumb_29c

Retour en cabine, beaucoup de passagers dorment encore 


photo unadjustednonraw_thumb_29d

Je déballe ma maigre sélection prise au cas ou aucun service n'est assuré pour petit déjeuner 


photo unadjustednonraw_thumb_2a0

Autopsie du sandwich composé de ce malheureux morceau de salade se battant en duel avec une tranche de jambon 


photo unadjustednonraw_thumb_2a1

Ce maigre repas avalée,  je lance mon 2e et dernier film 


photo unadjustednonraw_thumb_294

Mais quelques instants plus tard le survol de l'Atlantique touche à sa fin alors que les cotes Irlandaises apparaissent au loin 


photo img_3243

D'après Google maps, il s'agit ici de Loop Head  


photo img_3245

Finalement un peu plus d'une heure avant l'arrivée, les PNC passent distribuer le petit déjeuner. Etonement ils ne semblent pas le proposer à tout le monde, ils sont passés en cabine sans trolley et se sont directement dirigés vers certains passagers, dont moi. 
D'après ce que j'ai vu sur d'autres report, c'est le panier petit déjeuner habituel désormais servi sur les longs courriers et que j'expérimente pour la première fois 


photo unadjustednonraw_thumb_2a5

Le tout une fois déballé. Mieux vaut ne pas avoir très faim. Pour une seconde prestation sur un vol aussi long c'est vraiment faible lorsque il s'agit du service habituel, surtout comparé au service que propose Air Tahiti Nui sur cette ligne mais vu les conditions particulières du jour, l'offre est quand plus simple à servir et a le mérite de réduire les interactions, aussi bien pour les PNC que pour les pax


photo unadjustednonraw_thumb_2a6

Dehors on a déjà quitté l'Irlande, on est désormais au dessus de Cardif


photo img_3249

C'est ensuite la campagne anglaise…


photo img_3250

… avant d'atteindre Bristol


photo img_3251

On quitte finalement les terres anglaises au niveau de Southampton et Portsmouth


photo img_3252photo img_3253

Les PNC ne passant pas ramasser les repas, je me débrouillerais comme je peut en trouvant enfin une utilité au crochet au dessus de l'IFE ^^


photo img_3269

Rapide traversée de la manche, on aborde les cotes françaises alors que la descente vient de débuter 


photo img_3255

Au loin il me semble apercevoir les falaises d'Etretat et Le Havre 


photo img_3254

L'arrivée est ensuite très rapide, en quelques minutes on se retrouve à Rouen


photo img_3256photo unadjustednonraw_thumb_2a9

Instant F-OITN alors que les signaux "Attachez vos ceintures" sont allumés. Les PNC effectuent une annonce en français et en anglais pour les pax en correspondance vers Guangzhou… J'ai donc enfin l'explication de la présence de tous ces passagers à bord mais je reste surpris par ce routing hautement improbable 


photo img_3258

Dehors l'approche s'effectue par le Nord, la capitale est visible, notamment la Tour Eiffel et la tour Montparnasse 


photo img_3259photo img_3260

Longue finale, les volets sont sortis 


photo img_3261

Le doublet Sud étant fermé, tous les décollages/atterrissages s'effectuent au Nord 


photo img_3262

L'avantage est qu'on peut bien voir les installations de maintenance ou sont stockés quelques-uns des A380 AF qui ont depuis été convoyé vers Teruel en Espagne… Vont ils seulement revoler aux couleurs d'Air France ?  


photo img_3263

Posé en douceur, au niveau du T1, c'est tout simplement hallucinant: toutes les portes sont occupées par des avions AF


photo img_3265

Aucun n'est sur le départ, tous ces avions sont simplement stockés ici 


photo img_3267

Miracle cependant, un A320 AF décollera sous nos yeux mais ce sera le seul avion en mouvement que je verrai à CDG aujourd'hui 


photo img_3268

L'atterrissage s'étant effectué sur le doublet Nord, il faut désormais rouler assez longtemps vers notre porte. C'est l'occasion de passer en revue les nombreux autres avions AF stockés sur la plateforme avec ici de nombreux 777 mais aussi un 787 et un 330


photo img_3271photo img_3272

On passe ensuite le 2E entre le S3 et le S4 avec encore une fois des avions AF à toute les portes, bâchés et passerelle déconnectée comme on peut le voir sur ce 772. Si a LAX le trafic était faible, ici c'est carrément désert. Rien ni personne ne bouge, l'aéroport semble abandonné 


photo img_3276

Seul le 2E Hall K et le 2F sont encore ouvert au trafic passagers. L'A350 de China Southern dont la dérive est visible se prépare à rentrer sur Guangzhou avec à son bord une bonne partie des passagers de notre 777 


photo img_3277

Arrivé au bloc pile dans les temps, on se gare aux coté d'un 77W AF après presque 15 minutes de roulage 


photo img_3278

Tout le monde se lève rapidement, le stewart de notre rangée sera très sympathique et me demandera si tout s'est bien passé avant de me souhaiter une bonne journée. Je prendrais congé de l'équipage avant d'effectuer cette photo un peu particulière alors que je traverse la J.  J'ai pu apercevoir sur les sièges les mêmes sacs pour le petit déjeuner que ceux distribués en éco ce qui semble indiquer que le service habituel de la J a été supprimé 


photo img_3279

Passage par La Première que je découvre pour la première fois et qui était déserte aujourd'hui 


photo img_3280

Une fois dans la passerelle, fuselage shot pour compenser l'impossibilité de le faire à LAX 


photo img_3281

Dernière vue de notre avion


photo img_3282

Beaucoup de monde dans les couloirs, uniquement des passagers de notre vol. Tout ce petit monde se séparera au niveau du couloirs des correspondances, on sera finalement 20-30 passagers seulement à s'arrêter à Paris, tous les autres étaient en correspondance sur Guangzhou
Passage très rapide de la PAF qui est déserte même si l'attestation de déplacement sera demandée. Aucun contrôle sanitaire n'est effectué  à l'arrivée, ni fiche sanitaire, ni contrôle des températures, rien.
La récupération des bagages sera assez longue, une petite demi heure quand même et c'est là seulement que la joie de voler retombe et que s'effectue le dur retour à la réalité… Ici ce n'est plus l'ambiance assez cool que je connaissais a Phoenix, l'ambiance est beaucoup plus lugubre et le confinement est une réalité. 
Je quitterais ensuite CDG en taxi, très peu de voitures sur la route, en à peine 30 minutes le trajet sera effectué jusque à Paris.

Désormais bloqué en France, j'ai heureusement de la famille qui peut m'accueillir mais j'attends impatiemment de voir l'évolution de la situation et surtout l'ouverture des frontières pour pouvoir j'espère rentrer au Maroc à défaut de pouvoir poursuivre mes études qui sont pour l'instant de nouveau à l'arrêt, probablement pour plusieurs mois encore.
 
150e et donc dernière photo, la trajectoire du jour:


photo capture-decran-2020-04-22-a-104702

En attendant le déconfinement qui ne devrait plus tarder, j'espère que ce report vous permettra de découvrir l'expérience de voyage en cette période de crise sans précédent et de voir l'énorme impact du virus sur notre vie de tous les jours, et en particulier au travers de ce report sur l'aviation. 
 
Merci de m'avoir lu et à bientôt pour le prochain report ! 

Afficher la suite

Verdict

Air France

8.0/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements8.5
Restauration7.5

Los Angeles - LAX

8.2/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services7.5
Propreté9.0

Paris - CDG

8.0/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services7.0
Propreté8.0

Conclusion

Que dire de ce vol ? Si le trajet peut sembler banal, je ne suis pas près de l'oublier ce vol...
La distanciation sociale est difficile, voir impossible à appliquer dans un avion donc je ne peut pas trop en vouloir à AF de ne pas neutraliser les sièges du milieu comme le font d'autres compagnies... Quand au port du masque, il n'était pas obligatoire pour les passagers et de nombreux français n'en portaient pas contrairement aux passagers chinois beaucoup plus disciplinés. Quelques modifications du service à bord mais globalement j'ai trouvé qu'il y avait moins d'efforts que sur Delta.
En dehors du vol, ambiance très particulière à l'aéroport de LAX complètement désert lors de notre arrivée ce qui m'avait vraiment marqué. Quand à CDG, je m'attendais à plus de contrôles lors de l'arrivée avec au moins une prise de température ou un questionnaire.
Quoi qu'il en soit, c'est un vol en dehors de tous les standards habituels et la note n'a pour moi que très peu d'intérêt pour ce report.

Informations sur la ligne Los Angeles (LAX) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 64 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Los Angeles (LAX) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 10 heures et 34 minutes.

  Plus d'informations

18 Commentaires

  • Comment 553305 by
    nicobcn TEAM GOLD 4573 Commentaires

    Merci pour ce FR que j'attendais !

    Un vol un peu surréaliste dans ces conditions, surtout la vue du terminal de LAX complètement désert. Je suis d'autant plus étonné que les avions volent encore pas mal aux US, les taux de remplissages doivent être absurdes...

    A bord on sent qu'il n'est pas possible de respecter la distanciation sociale, et tu as bien raison sur le manque de cohérence. Nous n'étions que mi-avril, nul doute que des progrès vont être faits.

    Concernant ta remarque sur le 777 envoyé en configuration Premium, je suis entièrement d'accord avec toi, mais sache que les 777 COI volent presque tous en ce moment grâce à la facilité de disposer du cargo en cabine sur des sièges Eco vs J. Après, un 777 en configuration Loisir non COI aurait pu être envoyé aussi, c'est déjà mieux que le 777 avec First.

    A bientôt !

    • Comment 553741 by
      Boair AUTEUR 557 Commentaires

      Merci du commentaire !
      D'après ce que j'ai pu voir (et lire) les taux de remplissage tournaient autour de 20-30% aux US sur la plupart des vols mais la situation est déjà en train de s'améliorer avec de plus en plus de vols et des taux de remplissage plus important.
      Merci pour ta remarque concernant les 777 COI, je ne savais pas qu'ils volaient autant ! Après tu as raison, les 777 loisir seraient déjà plus adaptés que ceux équipés de First (qui a mon avis ne devrait même pas être proposée en ce moment vu l'absence de service).
      A bientôt !

  • Comment 553307 by
    indianocean GOLD 6821 Commentaires

    Je ne suis pas fan de la foule mais je dois avouer que de voir un grand aéroport aussi vide, c'est vraiment déprimant.
    Même j'avais la possibilité de voyager, le plaisir de prendre l'avion n'aurait pas été le même que d'habitude.

    Ce foutu virus va sans nul doute complètement chambouler toutes nos petites habitudes à l'exemple de vos voisins.
    C'est à se demander si on va retrouver le plaisir de prendre l'avion.

    Vous avez eu des prestations à bord et c'est tant mieux car certaines compagnies ont décidé de faire du LCC sans BoB pour ne pas propager le virus

    Merci pour ce FR.

    • Comment 553742 by
      Boair AUTEUR 557 Commentaires

      Merci du commentaire,
      Je préfère aussi rester loin de la foule mais la c'était presque angoissant...
      Pour le plaisir de voyager, c'est un peu compliqué. Si l'ambiance est très différente d'un vol normal, le plaisir de voler l'emporte quand même sur le reste. Le plus difficile est le retour a la normal après le vol, surtout pour moi qui était habitué a un semi-confinement.
      A bientôt !

  • Comment 553311 by
    momolemomo GOLD 6349 Commentaires

    C’est surréel de voir le TBIT de LAX aussi vide!
    Ça doit vraiment faire tout drôle d’être aussi seul dans cet aéroport. Sympa et amusant mais presque flippant.
    Jolie photo du duo KLM et Air France.
    Tous ces avions long-courrier avec 30-40 pax…
    Finalement ce vol a été bien plus rempli que je l’aurais imaginé.
    Le service de repas post-covid va être un vrai challenge pour les compagnies aériennes.
    Les orages de nuit depuis un avion, c’est un magnifique spectacle. J’ai trouvé une manière un peu brute de faire des photos. Faire une vidéo et ensuite prendre des captures d’écrans du moment où apparaît l’éclair. Ça rend parfois pas trop mal.
    LAX-CDG-CAN, ça fait long et je me demande la logique dans ce routing.
    Merci pour ce Fr et à bientôt :)

    • Comment 553743 by
      Boair AUTEUR 557 Commentaires

      Merci du commentaire !

      Finalement ce vol a été bien plus rempli que je l’aurais imaginé.

      Moi aussi ! Mais il semble que j'ai été assez malchanceux pour le coup et que sur les autres vol c'était loin d'être le cas.
      J’ai trouvé une manière un peu brute de faire des photos. Faire une vidéo et ensuite prendre des captures d’écrans du moment où apparaît l’éclair.

      Merci pour le conseil ! J'avais essayé des photos en longue exposition mais après une vingtaine d'échec j'ai abandonné ^^
      LAX-CDG-CAN, ça fait long et je me demande la logique dans ce routing.

      J'avais beaucoup de mal a comprendre cette logique mais au final il semblerait que ce soit une des seuls option pour se rendre en Chine depuis LAX.
      A bientôt !

  • Comment 553321 by
    guilhem GOLD 549 Commentaires

    Salut Adrian, merci pour ce report.
    L'aéroport de Los Angeles est désert c'est tout simplement hallucinant, personne n'aurait imaginé que cela irait jusque là.
    Le vol est un vol régulier mais il ressemble beaucoup à un vol de rapatriement.

    Bref, je suis surtout surpris que notre vol soit remplit alors qu'on voit partout des avions quasiment vide avec et compagnies comme Delta ou United qui laissent de nombreux sièges bloqués à la réservation.

    Pour le coup, je pense que tu n'as pas eu tellement de chance avec le remplissage qui était plus élevé que ce qui l'aurait pu avec les passagers en correspondance vers Guangzhou. Difficile de bloquer un siège sur 3 dans ce cas, car personne ne voudra payer, compliqué de dire aussi à ceux qui veulent rentrer chez eux qu'ils pourront pas parce que leur siège doit être neutralisé. J'ai cru comprendre que Delta effectuait des surclassement systématiques en porte, ça me semble être raisonnable.
    Sinon c'est difficile de comparer les compagnies américaines qui ont reçu des dons de leur état alors qu'Air France bénéficie de prêts garantis qu'ils vont devoir rembourser (sans parler des autres compagnies qui n'en ont pas).
    La prestation à bord est dans l'air du temps, mais je ne peux pas m'empêcher de penser qu'à une époque sur un transatlantique plus court on avait le droit à 2 plateaux avec 2 plats chauds.
    Vont ils seulement revoler aux couleurs d'Air France ?

    Compliqué de se prononcer ?
    Désormais bloqué en France, j'ai heureusement de la famille qui peut m'accueillir mais j'attends impatiemment de voir l'évolution de la situation et surtout l'ouverture des frontières pour pouvoir j'espère rentrer au Maroc à défaut de pouvoir poursuivre mes études qui sont pour l'instant de nouveau à l'arrêt, probablement pour plusieurs mois encore.

    Je te souhaite bon courage pour tes études, j'espère que tu pourras réaliser tes projets et que tu pourras trouver un emploi. Ne lâche rien ?
    A bientôt

  • Comment 553323 by
    pititom GOLD 10697 Commentaires

    Le passage à l'aéroport est plus irréel que le vol, qui reste dans les clous.

    Comme avec l'attestation de déplacement, je trouve dommage de monopoliser les forces de l'ordre pour vérifier l'administratif et non pas les actes concrets. J'aimerais également souligner l'engagement des PNC qui - le travail étant quand même approximatif - n'avaient pas signé pour ça et répondent présents sur ce vol.

    Personne ne s'y attendait...Et bienvenu à la réalité...En effet je partage votre avis que la réalité était mieux en Arizona, mais c'est ainsi... Bon courage pour la suite des études perturbées !

    A+

  • Comment 553324 by
    lagentsecret GOLD 12384 Commentaires

    Merci pour ce FR

    "on apprend que le TBIT est accessible en moins de 10 minutes de marche mais il faut pour cela repasser landside"
    Pas de chance car de l'autre côté du TBIT au terminal 8 le terminal connector permet de tout faire airside

    Un TBIT vide mais heureusement Panda Express et ses mexicains sont fidèles au poste pour vous sustenter ;)

    Très jolie cette livrée spéciale KL

    "Belle image que ce duo de 777 AF/KL qui se passe le relai"
    Superbes photos : plus de complicité qu'il n'en aura jamais existé entre les deux compagnies ^^

    "Pour les passagers, ce n'est pas obligatoire et plusieurs des français à bord n'en portent pas"
    AF n'est pas fan du principe de précaution :(

    "Pourquoi alors ne pas plutôt envoyer un 777 tri-classe ou COI ?"
    La question est posée !

    "Au final rien de très original mais ce n'était pas mauvais non plus"
    Catering éco US qui pourrait être servi sur n'importe quelle compagnie

    "c'est le panier petit déjeuner habituel désormais servi sur les longs courriers"
    Effectivement avec tout ce plastique/cellophane c'est parfait pour l'ère post Covid ;)
    Junk food à gogo !

    "mais je reste surpris par ce routing hautement improbable "
    Des encartés Flying Blue !
    Il n'y a peut-être pas beaucoup de choix possibles pour se rendre en Chine depuis les USA

    "pour pouvoir j'espère rentrer au Maroc "
    Easyjet a programmé plusieurs vols LYS-TNG à partir du 20 mai (ma nièce rentre ce jour là)
    Il doit certainement y avoir des vols depuis Paris sur d'autres villes marocaines

    "La distanciation sociale est difficile, voir impossible à appliquer dans un avion donc je ne peut pas trop en vouloir à AF de ne pas neutraliser les sièges du milieu comme le font d'autres compagnies..."
    D'accord avec ça le siège neutralisé n'est qu'un réconfort psychologique
    par contre pas d'accord pour l'absence de masque obligatoire

    A bientôt

  • Comment 553334 by
    AirBretzel TEAM GOLD 7120 Commentaires

    Merci Adrian pour ce FR.
    Un vol bien particulier et qui restera en mémoire.
    LAX aussi vide c'est surréaliste, et dire que je devais m'y rendre demain.
    A bord c'est fou les différences de protection : des chinois en mode extrême avec des combinaisons, masque, lunette et des français en passager ordinaire.
    Les masques sont obligatoires à bord maintenant.
    Prestation pour le coup plutôt pas mal car ne rien proposer à manger n'est pas non plus la solution.
    A bientôt

  • Comment 553336 by
    ilyes SILVER 1808 Commentaires

    Merci pour ce FR,

    Quel calme assourdissant...

    Lors de mon dernier passage à LAX, j'ai aussi cédé aux sirènes du Panda Express (et j'avais trouvé ça bon).

    Le catering est plus qualitatif que je ne pensais - j'avais un peu pris peur en lisant les annonces d'Air France dans cette période COVID. Et tant pis pour l'absence de choix !

    Le LAX-CDG-CAN doit être un sacré périple mais c'est probablement le seul routing faisable pour rallier LAX à CAN. J'ai vu il y a deux semaines des Paris - Tokyo - Mexico pour rallier la France au Mexique....

    A bientôt !
    Ilyes

  • Comment 553338 by
    Chevelan GOLD 13835 Commentaires

    Il fallait s'attendre à découvrir un aéroport fantôme, c'est à la limite perturbant...
    "... et plusieurs des français à bord n'en portent pas. " => Evidemment, les français sont malins, la maladie n'arrive qu'au autres. ^^
    Etonnant de constater que ton triplet de sièges étaient occupé, il est vrai que les chinois sont très concerné, il étaient habillés en conséquence.
    Les PNC ont bien joués leur rôle, c'est rassurant.
    Le catering n'a pas souffert du confinement, c'est aussi la bonne nouvelle.
    Je suis atterré de constater qu'aucune mesure d'hygiène ne soit d'actualité en arrivant en France !
    Une expérience qui restera gravée dans les mémoires, à coup sûr...

    Merci pour le partage, bon courage pour la suite.

  • Comment 553349 by
    APBFR 12 Commentaires

    Merci pour ce report. Ca faisait partie des types de reports les plus attendus en ce moment... Le long vol doit être assez flippant à côté de 2 passagers en combinaisons et masques. Je n'aurais pas aimé être à la place des passagers faisant le trajet jusqu'en Chine, surtout que le vol depuis LA!

  • Comment 553350 by
    Kilmarnock SILVER 4930 Commentaires

    Merci pour ce récit collector... malheureusement...
    Très triste de voir de gros aéroports internationaux vide d'activité. Je vais quand même pas dire que je vais en pleurer, mais ça fout un petit coup au moral quand même. Vivement que la situation s'améliore, que ce soit pour l'économie, la santé, et notre quotidien.
    Tu as pris de très belles photos à LAX, notamment celle du combo KL orange + le AF à l'atterrissage!
    Je chipote un peu mais le 787 JAL est le model -9 et non -8 ^^
    A bord, l'ambiance est évidemment particulière, je plains ces pauvres chinois "obligés" de passer par Paris...
    A bientôt Adrian, j’espère que tu pourras bientôt reprendre le chemin de tes études ;)

  • Comment 553354 by
    Leadership TEAM GOLD 4742 Commentaires

    Un grand merci pour ce FR que j'attendais avec impatience, la rédaction et les photos sont soignées, c'est très agréable à lire.
    Quelle tristesse de voir le TBIT ainsi, qui l'aurait cru, cette ambiance apocalyptique est déprimante et autant prendre l'avion me manque, devoir voyager dans ces conditions m'enthousiasme guerre.
    AF aurait en effet pu mettre un 77W 42J ou COI, mais on ne connait pas le remplissage aller en J (voir P), c'est aussi moins bien pour les pax J qui passeraient d'une config Best à un Nev4. Aussi, AF n'a décidé de garder qu'une sous flotte active, donc difficile d'avoir une entière flexibilité sur la machine, d'autres paramètres sont à prendre en compte.
    Vraiment pas de chance de tomber sur un vol quasi plein en cette période, avec autant de siège libre devant, la distanciation aurait pu être améliorée en procédant à des surclassements.
    Bonne surprise pour la prestation à bord qui semble proche d'un vol normal avec cependant des elements protégés sous cellophane. Finalement, le plastique ce n'est pas si mal...
    A+

  • Comment 553383 by
    AirOne SILVER 2201 Commentaires

    Merci pour ce FR, à nouveau dans des conditions qui semblent extraordinnaire mais qui ressemble bien à notre quotidien pour l'instant. "Soudain le KLM apparait au décollage ! Belle image que ce duo de 777 AF/KL qui se passe le relai" superbe photo, bravo. D'ailleurs, le spotting avant le départ est vraiment chouette même si vous avez fait avec ce qu'il y a, c'est à dire pas grand chose. Je suis un peu surpris par la possibilité d'avoir une boite en libre accès pour la nourriture, niveau hygiène ce n'est pas top top. Tout comme l'absence de lingette désinfectante.
    Je vous trouve un peu "rude" avec la note sur le divertissement, entre l'IFE complet et le Wifi je ne pense qu'il est difficile de faire beaucoup plus.
    J'espère en tout cas que vous pourrez reprendre vos études, même si tout est à l'arrêt pour le moment.

    À bientôt et encore merci!

  • Comment 553465 by
    Esteban TEAM GOLD 12107 Commentaires

    Merci Adrian pour le partage !

    Ce récit est vraiment une exclu sur ce que le transport post-Covid pourrait être très prochainement.

    A bientôt !

  • Comment 553484 by
    tsow SILVER 1409 Commentaires

    Merci pour ce FR très intéressant!

    L'attente à LAX est surréaliste...

    Le vol est presque plein en Y, mais effectivement cela ne me surprend qu'à moitié car beaucoup de "hubs" asiatiques ayant interdit le transit dans leurs aéroports (Taipei pour CI et BR, Singapour pour SQ, Hong Kong pour CX et HX, et évidemment les aéroports chinois), les options pour se rendre des US en Asie doivent être moins chères en passant par l'Europe.

    À bord, au final vu le cost-cutting intensif pratiqué par AF en Y sur les derniers mois (plus d'apéritif, sac en papier au pdj...), la prestation reste quasiment inchangée... au final, ce cost-cutting était quasi-visionnaire. Je trouve également que c'est une bonne chose de ne proposer de repas qu'à ceux qui le souhaitent: ce n'est pas compliqué a mettre en place et cela permet de réduire les interactions sans trop dégrader le produit. Dommage cependant pour le débarrassage du plateau...

    À bientôt!

Connectez-vous pour poster un commentaire.