Avis du vol LTU International Essen Essen en classe Economique

Compagnie LTU International
Vol LTUSPL
Classe Economique
Siege 5B
Temps de vol 01:00
Décollage 25 Sep 11, 10:00
Arrivée à 25 Sep 11, 11:00
LT 2 avis
LUCKY LUKE
Par GOLD 751
Publié le 1 juillet 2020

Bonjour à tous, 


Le souvenir de ce voyage résume bien les heurs et les malheurs d'un avgeek en quête d'un oiseau rare pour étoffer son flightlog… 


Le récit du vol qui va suivre pourrait s'apparenter à un "joli coup" ou à un vol sans problèmes, sauf que pour en arriver là il m'aura fallu… trois tentatives, ce qui signifie que les deux premières se sont avérées vaines. 


Petit flash-back en 2011 : je prends contact avec l'association allemande qui a restauré et remis en vol l'unique De Havilland Dove encore en service aux couleurs d'une compagnie aérienne l'ayant réellement exploité par le passé : LTU. Je ne sais plus comment j'avais déniché ce tuyau mais comme souvent dans pareil cas, il avait fallu plusieurs échanges avant de tomber d'accord, et bien entendu verser la somme demandée pour être de la fête : 219€ pour une soixantaine de minutes de vol au départ de l'aéroport de Essen-Mülheim, situé à une trentaine de kilomètres de celui de Düsseldorf.


Ce petit flyer recto-verso détaille le programme de l'année et les caractéristiques techniques de ce petit avion qui, en dépit de sa capacité très réduite, fût bel et bien utilisé en 1957 et 1958 sur le réseau charter de LTU entre l'Allemagne et diverses destinations touristiques. Il est vrai qu'avec un rayon d'action de presque 6 heures, malgré sa vitesse modeste, il pouvait aisément atteindre les côtes méditerranéennes.


photo img_8879

Je m'inscris donc pour le vol du dimanche 24 juillet et je quitte mon lieu de villégiature estivale habituel la veille afin de rejoindre la lointaine Ruhr en passant par la Suisse. Le FR relatif à la première étape de ce voyage se trouve ici :
https://flight-report.com/fr/report/49213/air-glaciers-agv614-calvi-cly-sion-sir
Heureusement, me direz-vous, que j'avais pu accrocher ce Beech 200 d'Air Glaciers au passage, car tout juste arrivé à Düsseldorf après avoir effectué Sion-Zurich en train et ZRH-DUS en avion, je reçois un coup de fil de "LTU-Classic" m'informant que le vol du lendemain est "annuliert" car la météo ne s'annonce pas bonne. Je suis donc bon pour un retour bredouille vers mon île de prédilection, après une nuit pour rien à destination…


Qu'à cela ne tienne, je décide de tenter une nouvelle fois ma chance sur le prochain vol programmé, à savoir trois semaines plus tard, en l'occurrence pendant le "pont" du 15 août. Je me trouve cette fois en villégiature en Normandie et je vais devoir m'extraire des festivités familiales avec je ne sais quelle excuse bidon pour faire un A/R express vers l'Allemagne. En ce dimanche 14 août 2011, je quitte donc les côtes de la Manche vers 4h du matin en voiture et je roule vers CDG afin d'attraper le 1er vol de la journée vers DUS. De là, je prends un taxi (pas donné un dimanche en Allemagne, genre 50€ pour 30km) pour me rendre à l'aéroport d'Essen où j'arrive vers 10 heures… sous les trombes d'eau ! Les autres pax du vol sont déjà là et tout le monde scrute l'horizon avec angoisse quand un des organisateurs se présente pour informer cette petite assemblée que l'on attend une amélioration pour le début de l'après-midi et que l'on est priés de patienter. Il revient régulièrement nous indiquer que ça va être OK, que les prévisions sont bonnes etc… pour finalement, sur le coup de 14 heures, annoncer ce qui semblait une évidence en levant la tête vers le ciel : le déluge continue et il n'y aura pas de vol aujourd'hui. En guise de consolation, nous avons droit à un tour dans le hangar où est précieusement stationné le Dove. Après cette séance dont j'ignore alors si elle sera ma seule expérience réelle de cet avion, sans jamais voler à son bord, je fus bon pour une nouvelle course en taxi vers DUS Flughafen, un retour vers CDG sur AF et plus de deux heures de route vers la Normandie où j'arriverai environ 18 heures après en être parti, et toujours bredouille ! Le plein d'essence, le péage, le billet AF, le taxi A/R entre DUS et ESS, et… les explications fallacieuses en famille pour justifier mon absence, ça fait cher la journée en bois. Y'a des jours comme ça…


photo 20110724-essen-1

Les gouttes d'eau sur la verrière témoignent du fait que les organisateurs avaient dans un premier temps sorti l'avion du hangar, prouvant leur bonne volonté d'effectuer le vol, mais sans doute sans avoir pris soin de vérifier que la météo du jour ne le permettrait pas.


photo 20110724-essen-3

Pas évident de garder le sourire quand le pilote tient absolument à vous photographier… Ca permet au moins d'avoir un avant-goût de cette magnifique cabine, totalement "dans son jus" d'antan avec ses sièges en cuir rouge, les têtières LTU et les "porte chapeaux" avec leurs filets sur lesquels ont été disposés coussins et couvertures… 


photo 20110724-essen-4-33900

Il aurait été trop cruel que les choses en restent là. Mais le temps passe et il ne reste plus beaucoup de possibilités de voler dans ce Dove en 2011. Je m'inscris donc pour une troisième et dernière tentative prévue le 25 septembre, dernière date à laquelle l'avion est programmé cette année-là. J'avoue avoir passé la semaine précédente à analyser les bulletins météo de la Ruhr car cette fois-ci il n'y aurait pas eu de quatrième chance et avec ce genre d'associations de bénévoles qui maintiennent des vieux avions en vol, c'est comme avec certaines compagnies aériennes éphémères : le cash peut vite manquer et l'on est jamais sûr que les vols reprendront l'année suivante. Mais en cette belle matinée de début d'automne, les choses semblent enfin tourner dans le bon sens, et j'aperçois même l'aérodrome d'Essen depuis l'avion d'AF qui m'emmène de CDG alors que l'on est en approche vers DUS.


photo imgp3427

Mon billet est toujours le même depuis deux mois, mais cette fois-ci, je vais enfin pouvoir l'utiliser !


photo img_8907

La bête a été sortie du hangar, même si ce n'est pas un gage absolu que le vol va se faire, comme on a pu le voir un mois auparavant.


photo imgp3431-75709

Il fait beau, l'avion est prêt, mais… il y a un petit problème. On attend le CdB qui n'est pas là et on va avoir du retard…


photo imgp3435

Notre CdB finit par arriver à l'heure où nous aurions dû être en train de partir. Il descend de… son Dove personnel, ce D-IKUR dont la livrée "alu" laisse peut-être présager d'un passage futur à des couleurs d'une autre compagnie aérienne ayant exploité ce type d'avion ? Il n'en fût rien, la dernière photo de cet avion disponible sur le web remontant à 2016, toujours sous cette livrée totalement anonyme.


photo imgp3433

Nous voilà enfin à bord du "vrai" Dove de LTU, dont la cabine m'est déjà familière pour les raisons que l'on sait. Petit briefing par le copi avant le départ. Comme souvent sur ce genre de vols "historiques" on remarque que la clientèle est plutôt âgée. Peut-être des nostalgiques de leur baptême de l'air et/ou de leurs premières vacances en charter vers le soleil. Il est vrai que la surpuissante LTU, première compagnie charter allemande durant plusieurs décennies, a transporté bien des touristes allemands vers leur lieu de vacances entre 1955 et 2007, avant d'être absorbée par Air Berlin. LTU restera pour moi une référence, ayant eu la chance de voler sur leurs TriStar, B757, B767, MD-11, A320 , A321 et A330. Terminer cette liste par un Dove est assez paradoxal…


photo imgp3439-71886

Les consignes de sécurité comportent le logo LTU de l'époque à laquelle cet avion était exploité en service commercial. Sans doute une ré-impression à partir de l'original… 


photo img_93781

… en ajoutant le téléphone portable dans les interdits. Quant au fait de ne pas utiliser son téléviseur personnel à bord, j'ignore si c'était déjà le cas dans les années 50, le transistor étant déjà plus "d'époque".


photo img_93791

Nous quittons le parking avec 40 minutes de retard.


photo imgp3440

Le terrain d'Essen-Mulheim héberge aussi ce zeppelin, que javais déjà aperçu depuis "là haut" à bord de l'avion qui m'emmenait à DUS un peu plus tôt.


photo imgp3441

Et voilà, on décolle avec une météo radieuse, ce qui est bien apprécié vu les péripéties subies sur ce plan là au cours des tentatives précédentes…


photo imgp3443

La fait d'avoir pris place au quatrième et dernier rang me permet d'avoir une vue complète vers l'extérieur, sans être gêné par l'aile.


photo imgp3444

On prend peu à peu de l'altitude et notre ombre va progressivement se réduire.


photo imgp3445

Petite incursion à gauche alors que l'on va survoler la ville d'Essen.



Le terrain vu d'en haut après un virage à plus de 180°. 


photo imgp3449

Nous voilà au dessus non pas du Rhin mais du fleuve Ruhr, avec la zone balnéaire de Baldeney.


photo imgp3451

Le moteur droit, dénommé Gispy Queen, en pleine action.


photo imgp3462

On a mis le cap vers le sud, en direction de Cologne, et l'on survole une carrière.


photo imgp3455photo imgp3454

A mi-chemin, la ville de Leverkusen, célèbre par la présence des établissements Bayer…


photo imgp3461

… et par l'équipe de football du même nom qui joue dans ce stade, baptisé BayArena.


photo imgp3470

Le vol se poursuit en atteignant le Rhin, avec un passage à proximité du port fluvial de Cologne.



Cologne que voici.



Gros plan sur la fameuse cathédrale.


photo imgp3483photo imgp3485

C'est le point de demi-tour du vol, puisque notre Dove effectue un 180 autour du centre historique de Cologne…


photo imgp3484

… avant mettre le cap vers le nord pour revenir à Essen.


photo imgp3490

Cette région est une alternance de jolis paysages verdoyants, notamment au bord du Rhin, et d'horreurs sur le plan environnemental. Après la carrière vue à l'aller, voici un magnifique décor industriel et post-industriel qui témoigne de l'activité intense de la Ruhr dans le domaine. Ça laisse quelques traces…



La région est très urbanisée avec ses 5,5 millions d'habitants, c'est le moins que l'on puisse dire, alors que l'on survole déjà Düsseldorf.


photo imgp3499

… dont voici l'aéroport international.


photo imgp3500photo imgp3504

Un dernier aperçu des alentours en poursuivant vers Duisbourg, puis Essen de nouveau.



Approche finale avec les volets en position maxi.


photo imgp3513

On se pose après une heure de vol.


photo imgp3514

Arrivée au parking dans les instants suivants, à côté du Dove privé de notre CdB.


photo imgp3515

Tout le monde descend, avec plein d'images de la Ruhr ensoleillée dans la tête.


photo imgp3520

Ce vol restera aussi pour moi un excellent souvenir, sans doute augmenté par la satisfaction d'avoir enfin pu voler en Dove après deux tentatives infructueuses.


photo imgp3521

Une dernière photo de ce splendide avion et sa magnifique livrée LTU des années 50, devant la façade de l'aérogare d'Essen-Mulheim où il coule des jours heureux pour une retraite bien méritée mais très active, en continuant de régaler le public de survols de la région où la compagnie a connu LTU ses heures de gloire.


photo imgp3525

Merci pour votre lecture.

Afficher la suite

Verdict

LTU International

6.9/10
Cabine9.5
Equipage5.0
Divertissements8.0
Restauration5.0

Essen - ESS

5.5/10
Fluidité9.0
Accès3.0
Services5.0
Propreté5.0

Essen - ESS

5.5/10
Fluidité9.0
Accès3.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Un vol très agréable dans un avion préservé tel un joyau, qu'il s'agisse de son aspect technique, de sa livrée extérieure ou de sa cabine qui est une vraie merveille.

Voler à bord de ce Dove plus d'un demi-siècle après que LTU l'ait retiré du service est une chance extraordinaire.

En ce qui me concerne, cela méritait bien de subir quelques aléas, comme d'avoir eu à affronter les vicissitudes de la météo, pas toujours radieuse dans la Ruhr, où j'ai dû me rendre à trois reprises avant de parvenir à mes fins.

Sur le même sujet

26 Commentaires

  • Comment 557629 by
    AirBretzel TEAM GOLD 7891 Commentaires

    Merci Luc pour ce FR.
    J'ai transmis ta demande.
    3 tentatives pour ce vol exceptionnel, c'est un budget et du temps d'être un passionné.
    Très beau scenic flight.
    A bientôt

  • Comment 557630 by
    Bargi62 SILVER 3223 Commentaires

    Merci Luc pour ce superbe FR:
    On reconnait un Avgeek passionné à sa ténacité !
    Heureusement ta troisième tentative fut la bonne et valait vraiment le coup car cet avion est magnifique autant la livrée que la cabine intérieure.
    Le parcours du vol est en plus très intéressant.
    Si tu lis mon dernier DXB- CDG il y a un bonus sur le petit musée aéronautique de Sharjah où il y a également un Dove de Gulf air mais qui ne vole plus !
    Merci pour ce partage.

    • Comment 557771 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

      Merci à toi Philippe pour le comm.
      Je viens de lire ton FR et effectivement je découvre par son bonus ce musée de l'aviation de Sharjah que j'ignorais totalement, et qui mérite vraiment le détour car on y trouve non seulement un DH.104 Dove de Gulf Aviation mais aussi un DH.114 Héron qui sa version allongée et quadrimoteur. Superbe !
      A bientôt.

  • Comment 557632 by
    Kilmarnock 5223 Commentaires

    Dove et la douche froide? Jamais 2 sans 3 comme on dit ;)
    C'est vraiment pas de bol ces 2 premières tentatives infructueuses, où tu as du entre autre te justifier auprès de ta famille... j'imagine qu'ils te connaissent, et ont du se douter de quelque chose, du genre "Où est ce qu'il va encore?" haha
    Mignon ce petit avion en tout cas, il pourrait faire penser à un petit appareil que l'on pourrait retrouver dans des manèges ^^
    Super scenic flight avec ces survols de localités allemandes!
    Merci pour ce récit Luc et à bientôt.

  • Comment 557642 by
    scorph SILVER 1210 Commentaires

    Bonjour Luc merci pour ce nouvel opus à la chasse au classic prop liner des années 50, extérieurement ce petit Dove semble en parfait état. Il faut reconnaître qu'il à une sacrée bouille typique des Dehavilland de cette époque. En tout cas je viens de regarder leur site qui semble toujours actif même s'ils n'ont pas prévu de vol cette année à cause du Covid... Toutefois leur dove est revenu de maintenance moteur ce qui semble être unbon présage pour la suite...

    bon vols !

  • Comment 557648 by
    F-OITN 1641 Commentaires

    Merci beaucoup Luc pour ce récit dédié à cet avion ancien et rarissime.
    Avec son cockpit surélevé, il a un petit air de 747 avant l'heure !
    Un avion aussi vieux que confortablement et relativement peu bruyant pour un zinc à pistons ! Un sentiment que je garde précieusement en mémoire, ayant eu l'immense chance d'avoir volé à son bord lors de la "grande messe aéronautique" de la Ferté Alais, édition 2017.
    On peut retrouver ce vol dans le bonus du FR suivant :
    https://flight-report.com/fr/report/24858/AvantiAir-AF-5475-Tarbes-Lourdes-LDE-Paris-ORY
    (pardon pour cet instant auto-promotion ! La ferté Alais n'étant pas un aéroport habituel de voyageur, je n'ai pu lui consacrer un FR à lui tout seul).

    Un superbe survol de la région et de la ville, belle Cathédrale et jolies rives. On ne peut voler fréquemment à bord de ces vénérables machines qui nous rappellent le temps d'avant : celui des aviateurs. Ces moments rares nous procurent des instants précieux et de merveilleux souvenirs qui ne s'effacent jamais.
    Merci encore !

    • Comment 557669 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

      Merci à toi Cyrille. Après avoir été voir ton FR, j'ai réalisé que je l'avais lu et commenté à l'époque mais je l'avais sincèrement oublié sinon j'en aurais bien évidemment fait état dans ma rédaction. Tu n'auras donc pas eu à subir les aléas de la météo allemande pour voler sur ce Dove et je t'avoue que si en 2011 on m'avait dit que j'aurais pu attendre six ans de plus pour le prendre tranquillement à la Ferté, je n'aurais pas fait toutes ces acrobaties d'emploi du temps. Mais on sait bien qu'il est toujours très difficile de prédire la longévité de certains avions dans les flottes des compagnies qui les exploitent (même sans Covid...) et que le "mieux vaut tenir de courir" reste la règle. A bientôt.

  • Comment 557650 by
    Esteban TEAM GOLD 12654 Commentaires

    Merci beaucoup Luc pour le partage et ce nouveau FR historique.

    LTU a bercé ma jeunesse aussi, avec ses magnifiques Tristars et autres MD11.

    Trois essais pour y arriver, mais ça vaut le coup :)

    A bientôt !

    • Comment 557671 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

      Merci Stephan. Ah c'est sûr que LTU c'était, avec Condor, LA référence des vacances des allemands dans les années 80/90. Tout ceci semble bien loin maintenant qu'on va à Palma ou à Malaga avec easyjet ou Ryanair... A bientôt.

  • Comment 557653 by
    AirOne 2320 Commentaires

    Merci pour ce super FR avec un avion très original et vraiment mignon ^^ la troisième tentative aura donc été la bonne. Je dois avouer avoir un petit coup de coeur pour le "mensonge" à la famille, pour faire un petit tour à Düsseldorf ahah.
    Le prix n'est pas donné, mais le plaisir est là ^^

    À bientôt !

    • Comment 557672 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

      Eh oui il faut parfois mentir pour profiter d'un peu de liberté. Il est vrai qu'au cours de cet été 2011 ce Dove m'a quand même "coûté" 3 week-ends, en plus du reste... Merci pour le commentaire.

  • Comment 557659 by
    BESMRS 1940 Commentaires

    Merci pour cette énième pépite !!! :)

  • Comment 557664 by
    okapi GOLD 3959 Commentaires

    Certains vols se méritent plus que d'autres. Celui-ci en est la démonstration parfaite. Vues sublimes avec du temps et suffisamment peu de recul pour pouvoir en profiter, au Diable les machines modernes! Quel retour sur investissement!
    Merci Luc pour ce régal supplémentaire.

  • Comment 557696 by
    tsow GOLD 1653 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Que de difficultés pour pouvoir effectuer ce vol, mais la troisième fois fut la bonne.

    Voilà qui plus est une prise vraiment originale que cet avion au dessin absolument unique (et, je trouve, assez joli). Difficile en revanche d'imaginer qu'il pouvait être amené à faire des vols de 6 heures...

    Les vues aériennes sont également très dégagées.

    À bientôt!

    • Comment 557763 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

      Merci pour le comm'. J'ai moi aussi été surpris de lire que l'autonomie de cet avion était de 5h50, ce qui a sa vitesse lui permettait en théorie de faire Dusseldorf-Marseille ou des trucs comme ça... mais en prenant soin d'éviter les Alpes pour ne pas trop tirer sur les limites de la machine... A bientôt.

  • Comment 557787 by
    Michelg GOLD 2184 Commentaires

    Jamais deux sans trois ? Heureusement que non, ta ténacité à payée quitte à être obligé de faire un pieux mensonge pour se délivrer quelques hheures de l’emprise familiale mais un AVGeek peut t’accorder l’absolution.
    Il a des airs de vilain petit canard cet avion et ca le rend sympathique.
    Belle balade au-dessus de l’Allemagne industrieuse, le survol de Cologne à basse altitude est un grand moment.
    Merci Luc pour cet autre superbe reportage et à bientôt.

    • Comment 557989 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

      Merci Michel. Le plus vilain dans l'histoire je en sais pas si c'est l'avion ou son passager, obligé de raconter des salades en (belle-) famille pour s'échapper en plein week-end... Mais, bon, si je ne mentais pas parfois pour parvenir à mes fins, mon flightlog serait beaucoup plus léger... :-) A bientôt.

  • Comment 557835 by
    lagentsecret GOLD 12462 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Il a fallu trois tentatives pour accrocher cet avion à la dégaine bizarre à votre tableau de chasse mais il en vaut la peine !
    Ses hublots font penser à des fenêtres de wagon

    De très belles vues aériennes

    A bientôt

    • Comment 557990 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2719 Commentaires

      Ah c'est sûr que des hublots rectangulaires dans ce sens ça ne court pas les rues. Un détail de plus pour donner un look très peu courant à cet avion. Il est tellement atypique qu'il en est forcément sympa. A bientôt.

  • Comment 558022 by
    Chevelan GOLD 14403 Commentaires

    Hi Luc

    Quand on aime on ne compte pas, hein ?
    La troisième tentative fût la bonne, heureusement que tu n'étais pas Pinocchio, je ne te dit pas la longueur de ton nez au retour dans la belle famille... ^^
    Un très bel engin qui rappel les heures de gloire de cette célèbre compagnie allemande.
    Il est superbement conservé, ça qui accentue le plaisir de voler avec.

    Merci beaucoup pour le partage, à bientôt.

Connectez-vous pour poster un commentaire.