Avis du vol Air France Hop Paris Rennes en classe Economique

Compagnie Air France Hop
Vol AF7638
Classe Economique
Siege 1F
Temps de vol 01:00
Décollage 11 Oct 19, 20:45
Arrivée à 11 Oct 19, 21:45
AF   #57 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 691 avis
Ricercare
Par 1248
Publié le 2 juin 2020

Captatio Benevolentiae


Tremblez ! Le navetteur fou est de retour. Sur un flash-back en forme de navette. Et quelle navette ! Encore plus réduite que de coutume, minimaliste, côtoyant à son apex les altitudes dévolues aux pigeons. « Less is more », eût dit Ludwig Mies. Cette nouvelle incarnation de mon extravagance s'articulera autour de trente-huit petites minutes de vol : vous voilà prévenus.

Et à trente-huit minutes de vol de Paris, on trouve Rennes – la folle épopée que je m'apprête à vous narrer s'avère ainsi être une transmutation fascinante et aventureuse de ma navette brestoise en une autre pâtisserie au beurre salé.

Trente-huit minutes de vol alors qu'une alternative ferroviaire existe à moins de deux heures trente, toutes taxes et pourboires compris ! Tant d'audace aurait de quoi pousser à me vouer aux pires gémonies, mais l'explication existe, si jamais besoin en est : j'avais en première intention fomenté le vil projet de sauter dans un TGV à Montparnasse tant la liaison Paris-Rennes en 1h30 est parfaitement acceptable après une journée de travail ; mais le tarif astronomique de ce billet du vendredi soir certes consulté à la dernière minute (peu ou prou le double de ce que me proposait Air France) a achevé de convaincre la bête assoiffée d'avions qui eût trouvé le temps long sans son vol du vendredi soir (hebdomadaire en cette époque de luxe, d'abondance et de liberté d'aller et venir).

Le routing, par conséquent, est tout simplement composé d'un vol aller le vendredi soir et de son symétrique le dimanche soir ; et comme vous n'avez pas été sages durant mes quelques mois d'absence, je vais vous infliger le récit des deux car, clou du spectacle, j'ai l'ambition de vous faire découvrir le salon de RNS. Mais nous nous régalerons plus tard de ce second salon breton accroché à ma boutonnière. Na !


Routing

  • AF7638 - Économique - Paris → Rennes - Embraer E170 Vous etes ici
  • AF7639 - Économique - Rennes → Paris - Embraer E170 A venir

Car en attendant cette expédition exclusive, je vous invite à me suivre dans une promenade pleine de charme à travers les RER et méandres du Terminal 2, qui aboutira à la cime du Parnasse 2-Gesque où nous tiendrons salon (et après, il y aura même un vol, et un bonus où je vous présenterai une galette de sarrasin saumon & saint-jacques, mais sans galette de sarrasin). Avanti !


Prooemium


Mon périple du jour commence en gare d'Haussmann-Saint-Lazare peu avant 17 heures. J'ai su fièrement m'extirper du bureau à une heure aussi peu vespérale que possible, ce qui me laissera tout le loisir de flight-reporter avec sérieux et dignité.


photo 20191011_164939-96198

Quelques courtes mais trépidantes minutes de trajet plus tard, j'arrive en approche de la Gare du Nord où je rendrai visite au RER B, parfaitement indiqué pour une transhumance vers Roissy-en-France, Le Mesnil-Amelot et consorts.


photo 20191011_165642

Un grand luxe ici-bas est de disposer d'une marge suffisante pour choisir astucieusement le train le moins chargé, si la chance nous sourit.


photo 20191011_170830

Je n'honorerai par exemple point celui-ci de ma distinguée présence, au risque de plonger dans les affres du désespoir ces pauvres hères qui s'y étaient massés dans l'espoir de me rencontrer.


photo 20191011_170836-59414

Mon astuce fut d'ailleurs couronnée de succès, étant donné qu'une place assise (certes quelque peu étriquée) s'offrit à moi dès que le prochain train fut entré dans cette élégante gare !


photo 20191011_172221

Un peu de poésie en chemin !


photo 20191011_175329

Et, de gravures contemporaines en escaliers mécaniques…


photo 20191011_175610

… j'arrive dans le vestibule de ma maison de campagne. Mon AF7732 habituel n'est pas encore affiché, couche-tard qu'il est. Mon vol du jour, en revanche, est bien indiqué à l'heure et partira du terminal 2G. Diantre, du changement !


photo 20191011_1757520-19802

J'entreprends donc ma courageuse migration parmi la sauvage faune roisséenne, tel un zèbre du Masaï-Mara se jouant des lions et autres crocodiles.


photo 20191011_175920-49819

Migration semée d'embûches : Paris m'aime tellement qu'il refuse catégoriquement de me laisser sortir à ma première tentative…


photo 20191011_180221-66511

mais pas à ma deuxième !


photo 20191011_180238-31350

Car avec un peu de conviction et d'astuce, le zèbre trouve toujours un gué pour traverser en toute sécurité les rives de la Mara. Heureux soient les astucieux, car le royaume de la navette N2 leur appartient !


photo 20191011_180304

Et dans ce royaume, je m'installe en 1F. Sans voisin, mais je ne sais pas si je dois en tirer une quelconque gloire. Par principe, je dégaine tout-de-même l'auguste geste Mogoyen pour célébrer cette victoire éclatante.


photo 20191011_180336

Excursion bucolique à Mitry-Mory


L'auto-glorification de mon génie misanthrope étant actée, le pilote de la navette s'arrache à la gravité (de notre situation immobile) et élance son fier vaisseau en direction du terminal 2G. Au passage, embrassons d'un regard ému le hall du 2E dont je n'avais en ce temps pas foulé le sol depuis deux longs mois.


photo 20191011_180516-45604

Je peux d'ailleurs admirer chemin faisant la porte L23 qui m'avait permis d'embarquer pour Marrakech [Ricercare, 2019] (auto-citons dans le plus pur style académique) à l'occasion de cette dernière visite.


photo 20191011_180547

Naturellement, ce qui me manque en ces lieux c'est le salon du satellite L se cachant précisément derrière ces murs !


photo 20191011_180556

Et c'est sans se laisser assaillir par la nostalgie, qu'après avoir doublé le satellite M…


photo 20191011_180714

… nous arrivons aux portes de ce finistère paisible. Où que j'aille, mon bout du monde n'est jamais loin !


photo 20191011_180949-30682

Premier réflexe que j'avoue honteusement : me rendre à l'enregistrement pour demander s'il reste des places sans voisin…


photo 20191011_181034-72202

… non pas que je préfère la compagnie des plantes vertes…


photo 20191011_181107

… mais j'aime l'espace et la quiétude. Je ne tarderai pas à être fixé : on ne peut pas dire que la foule des grands jours se masse à l'enregistrement en ce vendredi 11 octobre.


photo 20191011_181109-66946

En l'occurrence, le sympathique agent d'Air France m'indiquera que l'avion a un taux de remplissage tout bonnement égal à 100%. Je conserve donc mon 1F, qui me donnera l'avantage substantiel d'avoir de l'espace devant moi ! Suite à cette discussion et BP en main, je peux donc aller PIFer avec la réponse à toutes les graves, profondes et angoissantes questions existentielles qui m'assaillent. Et ce moment mérite bien un PIF-report, tant l'agent qui s'est occupé de moi était aimable : si je ne transportais pas ce jour-là une machine Enigma de poche, c'est ma montre qui a suscité son intérêt lorsque je l'ai posée dans le bac-à-oripeaux, appareils électroniques, garde-temps, et autres accessoires pouvant déclencher l'ire des portiques. « Je peux la toucher ? » me demande-t-il donc avec tact. Mais évidemment ! Sans bloquer qui que ce soit du fait de l'afflux on ne peut plus faible en cette soirée, nous prenons alors quelques minutes pour deviser sur le mouvement qui anime la bête, sur nos goûts respectifs en matière horlogère et échangeons quelques bons tuyaux. Puis, après nous être mutuellement souhaité un bon week-end au terme de cette sympathique discussion, me voilà airside !

Direction l'étage, comme il se doit au 2G, où je suis accueilli par une foule plutôt clairsemée. Notons l'astucieuse consécration de la moquette en tant que matelas en bas à gauche, seule solution de repli pour les bronzeurs ou (micro-)dormeurs adeptes de l'horizontalité quand les fauteuils des halls d'embarquement disposent d'accoudoirs qui les contraindraient sinon à un savant gainage.


photo 20191011_181844-15643

Entreprenons quant à nous tout aussi savamment un demi-tour pour révéler l'objet de ma convoitise…


photo 20191011_181858-93289

… j'ai nommé le salon !


photo 20191011_181920

Tenons salon après ces pérégrinations champêtres


Notons l'accueil remarquable de l'hôtesse qui s'est occupée de scanner mon BP et qui se montrera très attentionnée tout au long de mon séjour au salon ; ainsi que l'offre de presse, toujours variée et bien approvisionnée.


photo 20191011_181958-90919photo 20191011_182000-64344

Je n'aurai guère de difficulté à trouver une place où m'installer. Ceci étant fait, je fonds sur le buffet avec l'espoir tenace de trouver matière à esthétisation gastronomique de mon goûter de six heures trente. Je peux en chemin profiter de la vue remarquable proposée par les fenêtres de ce salon, permettant un spotting dépourvu de la nuée de points qui caractérise habituellement mes photos du tarmac…


photo 20191011_184011

… ou de l'espace goodies encadrant le FIDS.


photo 20191011_184029-15977

Le buffet est assez vide lors de mon premier passage, effectué juste avant son réapprovisionnement.


photo 20191011_182429

Buffet dépeuplé ou pas, notons la présence d'une offre chaude nettement plus variée que la farandole de bacon qui fut par le passé une signature des lieux !


photo 20191011_182401

Charles Heidsieck dans les seaux. Très bien, j'ai le casting de ma mise en bouche en attendant le réapprovisionnement.


photo 20191011_182342

Mise en bouche photographiée une fois de retour à mon fauteuil. La tourte (dont j'ai pris la dernière part sans nulle vergogne) était très bonne, le cake au saumon sans surprise et le fromage assez quelconque.


photo 20191011_182702

Cheers !


photo 20191011_182722

Plus que satisfait du goût de l'innovation culinaire du jour, je tente un second passage un petit quart d'heure plus tard pour prolonger mon apéritif de fin d'après-midi.


photo 20191011_184058

Le second objet de convoitise de ma soirée a été réapprovisionné, mais est visiblement victime de son succès.


photo 20191011_184107

Mon second service. Je vais à l'essentiel !


photo 20191011_184259photo 20191011_184302

Et par conséquent, re-cheers.


photo 20191011_184449

Miracle du hasard ou professionnalisme hors de pair, je finis ma mise en bouche au moment-même où l'hôtesse qui m'avait accueilli vient m'informer qu'une douche, dont j'avais demandé l'usage à mon arrivée, venait de se libérer. La propreté des salles de bains (qui sont peu-ou-prou les mêmes que celles mises à disposition au salon du 2E/L) était impeccable.


photo 20191011_182040

Et c'est donc ragaillardi que je retourne au salon, cette fois-ci pour dîner. Autour de huit heures, les buffets sont plus généreusement garnis, ce qui ouvre la voie à de fous excès de table.


photo 20191011_194152

Enfin, façon de parler.


photo 20191011_194711

Un peu de coleslaw (pas transcendant), un sandwich jambon-crudités (très correct) et une nouvelle part de cette tourte bienvenue feront office d'entrée/plat, tandis qu'une part de tarte et ces friandises chocolatées, aussi classiques que le coleslaw dans les salons du terminal 2 mais plus convaincantes, concluront ce festin.


photo 20191011_194718

Mon souper achevé et mon vol étant sur le point d'embarquer, j'entreprends de me diriger vers la sortie, perclus d'angoisses profondes à l'idée de devoir à nouveau me frayer un passage parmi mes semblables sans même un seul héraut me précédant en annonçant l'imminence de mon passage. C'est donc le bandana dans les cheveux, le couteau entre les dents et en braillant des "beeeeuuuuuaaaah !" gutturaux que je vais devoir rejoindre mon appareil. O tempora ! O mores !


photo 20191011_195825-72811

Mais avant cela, je tâcherai de remercier chaleureusement de son accueil la très professionnelle et attentionnée responsable des lieux ; s'ensuivra un court échange tout aussi élégant que ceux qui avaient précédé – c'est donc ravi que je tire le rideau sur mon lounging du jour.


photo 20191011_202058

Courage, Daniel !


Les portes s'ouvrent sur la fosse aux lions… [BESMRS, 2018] et après avoir pris une profonde inspiration, je m'y aventure… pour constater que l'embarquement n'a pas encore débuté. Dans le plus pur style 2Gesque, les portes d'embarquement sont annoncées au dernier moment.


photo 20191011_202133-27652

Mon sac et moi patienterons donc quelques minutes sur cette rangée on ne peut plus vide.


photo 20191011_202412-59554

La délivrance, accueillie par un concert de hourras, de fifres et de tambours, arrivera deux minutes plus tard.


photo 20191011_202449-90099

Avanti ! G38, c'est par ici.


photo 20191011_202641

Puis par-là.


photo 20191011_202804

(Moment suspendu où les parois vitrées de ce dédale me donnent à voir un Embraer 190 flambant neuf dans ses nouveaux habits :


photo 20191011_202722

) Offre de presse au passage, pour les adeptes de Beaumarchais, de Mozart ou de Rossini.


photo 20191011_202814

Et enfin, les portes d'emb… aaaaaaargh !


Les images qui vont suivre pourraient heurter la sensibilité du jeune public.


Enfer ! Malepeste ! Bigre ! Diantre ! MRKRPXZKRMTFRZ ! Que de monde !


photo 20191011_202825-58224

Et ce n'est guère mieux devant ma porte, où m'attendent des créatures à sept têtes et dix cornes, sorties des entrailles de la Terre pour me faire expier mes péchés !


photo 20191011_202858-82052

Orgueil, gourmandise, paresse… (je ne dirai rien des autres)… Pardonnez-moi, Seigneur !


photo 20191011_202907-22635

Aux portes de l'Eldorado


Il faut croire (oui, c'est tout l'enjeu) que ma prière a bien été entendue, puisque c'est en bonne position que je foule le tarmac, entouré d'élégants aéronefs sud-américains.


photo 20191011_203114photo 20191011_203122

Si certains se parent avec coquetterie des dernières tenues à la mode…


photo 20191011_203127-19820

… d'autres misent sur un classicisme de bon aloi.


photo 20191011_203135

C'est d'ailleurs le cas de mon appareil du soir !


photo 20191011_203149-90106photo 20191011_203151-13286

Ceci est un GE-CF34, moteur équipant notamment les CRJ-700 de la flotte d'Air France Hop!.


photo 20191011_203204

Tandis que ceci est un fuselage, ce qui est plus aisément identifiable !


photo 20191011_203210

Le Titre Sept


Une fois franchies les portes de l'Eldorado sous les vivats de l'équipage, je n'ai pas une route exagérément longue à suivre avant de rejoindre mon siège.


photo 20191011_203356

Comme toujours à cette place sur ces appareils, l'espace est conséquent.


photo 20191011_203502

Ne l'oublions pas : en octobre 2019, nous pouvions voyager au premier rang sans acquérir un billet J domestique ! (produit que j'ai par ailleurs essayé sur ma navette habituelle quelques semaines après sa mise en place, et qui m'a laissé un souvenir d'autant plus amer que le champagne, bien présent au galley sur ce vol du soir, n'avait été à aucun moment proposé par l'équipage ; mais je vous ferai grâce de ce report du fait d'une absence de photos prises ce soir-là.)


photo 20191011_203344

Les bagages sont chargés alors que l'embarquement se poursuit…


photo 20191011_203431-13453

… et que j'achève mon installation. L'application dédiée me permet de profiter de mon hebdomadaire préféré paraissant le samedi dès le jeudi soir, et c'est donc avec une satisfaction non-dissimulée que je lirai un 11 octobre un numéro paraissant le 12.


photo 20191011_203722

Cette bouteille d'eau facétieuse me suit à la trace !


photo 20191011_204222

Plafonnier, instant Cyrille et hop ! Nous push-backons et roulons gaiement. J'aurai entre temps hérité d'un voisin, ce qui était assuré sauf no-show providentiel.


photo 20191011_205219photo 20191011_205231

« PNC, préparez-vous pour le décollage » et instant porte (je ne sais pas s'il est vraiment homologable).


photo 20191011_205721

Alignement (ces photos nocturnes sont atroces avec l'éclairage qui est demeuré actif)…


photo 20191011_210017

Et nous prouvons empiriquement les principes de la mécanique des fluides régissant un vol à 21h04 précises.


photo 20191011_210416

Tentative d'immortalisation du Terminal 1 qui lui, ne m'a pas vu en ses murs depuis 2016 et mes vols sur OZ.


photo 20191011_210443

Les vues hublot étant très dispensables dans ces conditions, je vous offre une preuve différente de notre montée. Que peut-il se tramer derrière l'opacité de ce rideau ?


photo 20191011_210700

À la table de Trimalcion


La préparation d'un festin pétronien, pardi ! Servi sept minutes après notre décollage. Je me laisse veulement aller à la dégustation d'un jus de pomme et de galettes bretonnes, bienvenues sur ce trajet.


photo 20191011_211255

Re-re-cheers (j'espère pour sa santé que mon honorable lectorat ne se sent pas contraint de m'accompagner dans chacun de mes toasts du jour) !


photo 20191011_211306

Je ne sais pas si l'on peut porter un toast avec une serviette rafraîchissante ; mais la fin de la collation me verra procéder à mes ablutions rituelles quoi qu'il en soit.


photo 20191011_213128

Et puis, dix minutes après le service et un bon quart d'heure après le décollage…


Déjà ?!


… un instrument de vol assez fiable indique une dérivée négative pour notre courbe d'altitude.


photo 20191011_212429

À 21h34, le cockpit nous invite d'ailleurs à nous préparer à l'atterrissage…


photo 20191011_213414

… avant d'entamer un virage pour aller chercher l'axe de la piste, ce que je tente de vous indiquer au mieux en étant privé de ma capacité à faire des vues extérieures correctes.


photo 20191011_213800

Je me risque tout de même à vous proposer celle-ci, au moment du déploiement du train d'atterrissage…


photo 20191011_214020

… accompagnée d'une tentative de photographie de l'agglomération rennaise…


photo 20191011_214028

… et de celle-ci, au toucher des roues à décollage +38 minutes. Ce vol est peut-être plus court que la lecture du flight-report qui en découle !


photo 20191011_214217

Déambulation nocturne à Saint-Jacques (de La Lande)


C'est sans surprise après un court roulage que nous arrivons à notre point de parking…


photo 20191011_214420

… et c'est sans surprise non plus que je sors parmi les premiers, afin d'immortaliser frénétiquement la venue de F-HBXO sur le tarmac rennais.


photo 20191011_214905-27558

Mon devoir de portraitiste étant accompli, je me dirige vers le terminal non sans être épié par une saucisse d'acier !


photo 20191011_214959

Vite, hâtons le pas… une échappée s'est clairement formée et j'ai bon espoir de trouver un taxi.


photo 20191011_214925-18786

Mais avant cela, il convient de traverser ces halls où l'on m'accueille en gaélique. Le pays Gallo est historiquement celte, ne l'oublions pas !


photo 20191011_215025-91622

Pratique : il n'y a qu'à suivre les pas.


photo 20191011_215042-42692

Et en suivant les pas… tatras. Tous les taxis sont réservés ! Qu'à cela ne tienne, un bus passant quelques minutes plus tard et n'ayant aucune patience, je testerai les transports en commun rennais pour rallier la demeure de l'ami qui daigne m'accueillir sous son toit.


photo 20191011_215252-49489

C'est donc ici que prend fin mon récit du jour, qui sera suivi pour votre plus grand malheur par le récit du vol retour (qui lui sera l'occasion de vous offrir quelques jolies photos d'extérieur pour me racheter). Car Ricercare will return !
Je profite également de cette tribune pour vous assurer que malgré mes longues périodes d'absence dues à un temps qui m'était tout simplement confisqué par un agenda beaucoup trop rempli durant ces derniers mois, je continue à lire avec délices et attention les aventures de toute la communauté. Gageons que je pourrai par le futur renouer avec un rythme de bavardage, publications et commentaires plus soutenu !


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air France Hop

7.6/10
Cabine8.0
Equipage7.5
Divertissements7.5
Restauration7.5

Air France Lounge - 2G

7.8/10
Confort7.5
Restauration8.0
Divertissements7.5
Services8.0

Paris - CDG

8.2/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services7.5
Propreté8.5

Rennes - RNS

7.4/10
Fluidité10.0
Accès7.0
Services5.0
Propreté7.5

Conclusion

Ce fut en somme un vol du vendredi soir plutôt agréable du fait de la gentillesse des personnes croisées à l'aéroport, que ce soit au filtre ou au salon, et de sa durée très contenue.

CDG : le terminal 2G est plutôt agréable, surtout quand il est si paisible.

Salon Air France – terminal 2G : très bonne expérience, avec un personnel aux petits soins qui a su se distinguer par son accueil remarquable, et une offre chaude nettement plus conséquente et variée que par le passé (en plus d'être bonne).

AF7738 : pas grand-chose à signaler, fatalement ; l'équipage était efficace et la cabine des Embraer est agréable, surtout quand on peut profiter de l'espace royal du rang 1.

RNS : rien à signaler non plus, si ce n'est qu'il peut être utile de réserver son taxi à l'avance !

Informations sur la ligne Paris (CDG) Rennes (RNS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 10 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Rennes (RNS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 4 minutes.

  Plus d'informations

31 Commentaires

  • Comment 555450 by
    nicobcn TEAM GOLD 5119 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Un vol classique qui peut-être disparaîtra... Affaire à suivre car le TGV ne met pas 1h30 quand il s'agit de rejoindre CDG et non pas la Gare Montparnasse...
    Ton parcours est la preuve que vendre ces billets domestiques ne change rien niveau pollution, AF peut se permettre de brader les derniers sièges non occupés par des voyageurs en correspondance. Avec un ou deux passagers en plus, la consommation est quasi identique.

    T2G tournant à plein régime à cette époque là, à quand la réouverture...

    A bientôt !

    • Comment 555454 by
      Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

      Merci de ton commentaire Nicolas !

      Un vol classique qui peut-être disparaîtra... Affaire à suivre car le TGV ne met pas 1h30 quand il s'agit de rejoindre CDG et non pas la Gare Montparnasse...

      Absolument, pour avoir déjà fait un Rennes-CDG en TGV le temps perdu est tout de même considérable par rapport à la grosse demi-heure du vol Hop. J'avais compris dans les annonces initiales que les liaisons vers CDG seraient sanctuarisées, mais je suppose que tout cela peut évoluer dans les semaines et mois à venir...
      Ton parcours est la preuve que vendre ces billets domestiques ne change rien niveau pollution, AF peut se permettre de brader les derniers sièges non occupés par des voyageurs en correspondance. Avec un ou deux passagers en plus, la consommation est quasi identique.

      Je pense aussi en effet ! Je n'ai de fait pas eu trop mauvaise conscience en montant dans cet appareil.
      À bientôt !

  • Comment 555455 by
    easyjet35 179 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR te menant droit dans mon " Home Airport " !
    Dire que, le lendemain, je faisais EXACTEMENT le même trajet que toi mais en Embraer 190 (ancienne livrée/immat : F-HBLK). De plus, avec des vues de jour…
    Pour info, au début, quand tu mentionne le routing, tu as mis qu'on lisais le vol Rennes Paris alors que c'est le vol Paris Rennes que nous lisons^^
    L'embraer 170, un avion que j'espère emprunter le 12/07/20 prochain après avoir visité le vieux village de Goussainville si le déconfinement se passe bien…
    C'est bien aussi que tu ai précisé le type de moteurs qui équipent cet avion car, je me diais bien que les CRJ-700 et CRJ1000 HOP, ont le même son que les E-170...
    A bientôt !
    easyJet35 :-)

    • Comment 555461 by
      Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

      Merci de ton commentaire !

      Dire que, le lendemain, je faisais EXACTEMENT le même trajet que toi mais en Embraer 190 (ancienne livrée/immat : F-HBLK). De plus, avec des vues de jour…

      Absolument, j'avais d'ailleurs lu avec plaisir le report qui en a découlé, nettement plus documenté que le mien sur les appareils fréquentant le tarmac roisséen :-)
      Pour info, au début, quand tu mentionne le routing, tu as mis qu'on lisais le vol Rennes Paris alors que c'est le vol Paris Rennes que nous lisons^^

      Danke ! C'est corrigé.
      C'est bien aussi que tu ai précisé le type de moteurs qui équipent cet avion car, je me diais bien que les CRJ-700 et CRJ1000 HOP, ont le même son que les E-170...

      Merci de cette intéressante remarque ! Je ne m'en étais pas aperçu mais ils partagent en effet tous trois la même motorisation, quasiment exclusive aux jet régionaux de Bombardier et Embraer (j'ai d'ailleurs oublié de mentionner le CRK dans mon texte, qui est pourtant un avion que j'utilise souvent entre Brest et Paris... bien plus que son « frère cadet »... et que j'ai toujours trouvé extrêmement agréable pour son silence extrême).
      À bientôt, et espérons-le pour un report en ERJ-170 !

  • Comment 555460 by
    Esteban TEAM GOLD 12771 Commentaires

    Merci Bastien pour le partage !

    L'instant porte est parfaitement homologué :)

    A bientôt.

    • Comment 555462 by
      Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

      Merci Stephan pour la lecture et le commentaire !

      L'instant porte est parfaitement homologué :)

      Ouf ! Je n'ai donc pas commis d'impair en la matière, ce qui à mes yeux est im-porte-ant.
      À bientôt !

  • Comment 555463 by
    BESMRS 1971 Commentaires

    Merci pour ce FR ô condisciple du bout du monde… ?

    Mon premier (et unique) Paris – Rennes a été fait du temps d’Air Inter en Fokker 27 avec le merveilleux statut d’UM (ça en jette hein ? )…

    Les vols CDG-Rennes seront maintenus (alimentation d’un hub), à quelle fréquence ? Là est la question !

    Tiens une NAT à Haussman-Saint-Lazare ? On voit que la SNCF a joué petits bras sur ses commandes de Mi2N…

    En 1F dans un Citaro 2 ? C’est bien ça…

    Le style académique ? Mais c’est une citation de littéraire cela mon cher !!! A la rigueur de scientifique dur…
    Ricerdare, « Avis du vol Air France Paris – Marrakech en classe économique », Flight-report 2019, en ligne (https://flight-report.com/fr/report/43784/air-france-af1276-paris-cdg-marrakech-rak), site consulté le 2 juin 2020

    A quand même plus de gueule dans une note de bas de page (oui je sais que dans ta branche c’est plutôt des notes de fin de chapitre)…

    Grand Dieu, un non juriste me cite ? C’est la fin du monde … (enfin presque, M. Pangolin n’était pas assez doué pour cela, juste la fin d’un cycle économique et politique)

    « Le titre 7 » ? Tu fais dans le droit constitutionnel maintenant ?
    https://www.conseil-constitutionnel.fr/publications/titre-vii

    Dans la catégorie : vols avec XP et courts je te suggère :
    https://flight-report.com/fr/report/16331/Hop-A5-4168-Lyon-LYS-Clermont-Ferrand-CFE
    https://flight-report.com/fr/report/12861/Hop-A5-4162-Lyon-LYS-Clermont-Ferrand-CFE

    J’attends la suite ?

    • Comment 555474 by
      Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

      Merci de ton commentaire, cher partner in crime !

      Mon premier (et unique) Paris – Rennes a été fait du temps d’Air Inter en Fokker 27 avec le merveilleux statut d’UM (ça en jette hein ? )

      Ça fait même plus qu'en jeter ! Un Fokker 27, sacrée pièce d'anthologie.
      Tiens une NAT à Haussman-Saint-Lazare ? On voit que la SNCF a joué petits bras sur ses commandes de Mi2N…

      Absolument... à vue de nez je dirais que le RER E est désormais armé par des NAT sur un tiers de ses trajets ! De manière générale j'imagine que le STIF (pardon, Île de France Mobilités) a dû pour dimensionner ses lignes se baser sur une prospective de croissance démographique plus contenue que celle que l'on connaît !
      En 1F dans un Citaro 2 ? C’est bien ça…

      Ça aussi ça en jette ! Mon moment de gloire de ce jour.
      Le style académique ? Mais c’est une citation de littéraire cela mon cher !!! A la rigueur de scientifique dur…

      Bon, je plaide coupable. Mon état de scientifique dur et mon penchant littéraire me pousse à ce genre de crimes bibliographiques. Dans ma thèse, les références sont du type [Abc+XY] où Abc sont les trois premières lettres du nom de l'auteur ou du premier auteur, le + (optionnel) indique la présence de co-auteurs, et XY représentent les deux derniers chiffres de l'année de publication (ce qui ne donne aucune indication en soi dans le texte, puisque je cite entre autres des ouvrages d'Euler et Bernoulli, qui ont eu tendance à publier dans les années 1700 et quelques...). Et la biblio complète explicitant chacune de ces références est même citée en fin de manuscrit, et même pas en fin de chapitre ! Nous sommes barbares en section 26, je sais :-)
      Grand Dieu, un non juriste me cite ? C’est la fin du monde … (enfin presque, M. Pangolin n’était pas assez doué pour cela, juste la fin d’un cycle économique et politique)

      Hé hé ! Dieu merci je te cite sous pseudo, donc ta crédibilité scientifique ne pâtira pas de ta vile récupération par ma diabolique personne !
      « Le titre 7 » ? Tu fais dans le droit constitutionnel maintenant ?

      Je concède que j'ai plutôt fait dans le manque d'inspiration : est-ce à dire que le Conseil constitutionnel s'illustre lui aussi par cette caractéristique ? Merci de m'avoir fait découvrir cette revue au demeurant. Peut-être qu'elle finira par remplacer ce journal anglais fétiche qui me suit à la trace depuis ma sup'...
      Dans la catégorie : vols avec XP et courts

      Merci pour ces liens, témoignages d'une splendeur révolue. Pour faire le plein d'XP si jamais je suis à court pour le renouvellement de mon stock de Plutonium, je songe d'ailleurs à utiliser sans vergogne ton astuce ultra-manchoise au rapport XP-prix assez imbattable...

      • Comment 555482 by
        BESMRS 1971 Commentaires

        Le meilleur rapport qualité prix en XP que j'ai trouvé:
        Genève>CDG>LHR en J en AR (60 points Xp pour environ 350 € mais cela impose de passer au moins 1 nuit à Genève ou à Londres)...

        J'y pense car le COVID me met sacrément dans la panade (j'aurais 302 XP à la fin de l'année, 2021 s’annonçant plus light j'espère avoir des points d'avance. Ils prolongent mon abonnement de 6 mois et j'ai 5 mois de vols en moins... et 0 points Xp offerts ni aucune prorogation de la période de qualification ou de réduction du seuil, je l'ai franchement mauvaise [même si le statut AF est clairement moins important que des tas d'autres choses])...

        • Comment 555497 by
          Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

          Je t’avoue que c’est très tentant. ? Je suis également en-dehors des clous pour les prolongations de statut et abaissements de seuils offerts par FB (ma période de qualification est de mai à mai n+1) et compte-tenu de mon reliquat d’XP il me faudrait un peu plus de 200 de ces précieux points pour me maintenir d’ici mai 2021. Ce qui est aisé à acquérir en un an sur la base d’un planning de vols normal, mais je ne sais pas du tout comment le mien va être impacté !
          Mais comme tu dis, il y a des préoccupations plus sérieuses dans la vie. Ceci étant je saurai maintenant quelle route emprunter la prochaine fois que me prend l’envie de passer un week-end à Londres :-)

    • Comment 555475 by
      okapi GOLD 3960 Commentaires

      "M. Pangolin n’était pas assez doué pour cela" -> Je vous prierais de bien vouloir laisser mon collègue, le professeur Pangolin, tranquille. Okapi = ebola, Pangolin = Covid et affiliés, vous reprendrez bien encore un peu de confinement très cher?
      "J’attends la suite" -> et moi donc! Pas de Paris Brest à se mettre sous la dent?

      • Comment 555476 by
        Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

        Pas de Paris Brest à se mettre sous la dent?

        J'ai encore un peu de stock de Paris-Brest sous la main de mon côté (même si je concède que la majorité de mes navettes de ces derniers mois n'ont pas donné lieu à photo, étant donné que j'avais une tendance au sommeil assez anti-FResque sur mes vols de 22h...) ; et sans vouloir dénoncer mon estimé confrère, quelque-chose me laisse songer qu'il aurait de quoi faire au moins un Brest-Paris croisé avec ton serviteur :-)

        • Comment 555477 by
          okapi GOLD 3960 Commentaires

          Ces croisements de Paris-Brest en un éclair. Le congolais appréciera religieusement.

        • Comment 555483 by
          BESMRS 1971 Commentaires

          J'ai une dizaine de vol en stock (dont quelques belles briohettes même si je n'arrive pas à la cheville de Lucky Luke)... c'est le temps qui me manque!!!!

          • Comment 555495 by
            LUCKY LUKE GOLD 2723 Commentaires

            Merci pour le compliment mais pas de risque que les dites chevilles enflent en ce qui me concerne. Chacun publie ce qu'il peut en ce moment et c'est déjà très bien que ce site vive par des récits comme celui que nous a proposé Ricercare ici même, sachant que tout vol effectué ou tout avion pris avant le confinement, même récemment peut soudainement devenir collector par les temps incertains qui courent...

  • Comment 555505 by
    AirBretzel TEAM GOLD 8091 Commentaires

    Merci Bastien pour ce FR.
    auto-citons dans le plus pur style académique => qui pourrait être qualifié d’autophile.
    mon bout du monde n'est jamais loin => le bout du monde est là ou on veut bien qu’il soit.
    Un PIF man mostrophiliste ?

    qui ouvre la voie à de fous excès de table.

    En effet , nous n’avons pas tous le même appétit.
    en braillant des "beeeeuuuuuaaaah !" gutturaux

    Ricercare à fait Koh Lanta durant ces quelques mois d’absence ?
    A bientôt

    • Comment 555518 by
      Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

      Merci Valérie pour le commentaire !

      Un PIF man mostrophiliste ?

      Lui qui est entouré de FIDS, d'écrans de contrôle et autres joyeusetés qui indiquent tous la même heure à la seconde près : collectionner les montres mécaniques est peut-être une rébellion inconsciente contre cet univers d'exactitude oppressante...
      Ricercare à fait Koh Lanta durant ces quelques mois d’absence ?

      Dès que je peux exacerber ma virilité de culturiste hyperprotéiné en marcel kaki... beeeeuuuuuuuah !
      À bientôt !

      • Comment 555519 by
        Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

        Dès que je peux exacerber ma virilité de culturiste hyperprotéiné en marcel kaki... beeeeuuuuuuuah !

        Ce qui rejoint d'ailleurs mon caractère autophile parfaitement décelé. Mais uniquement des Jeeps avec des chaînes à neige, de fait.

  • Comment 555615 by
    Riton75 263 Commentaires

    Merci pour ce FR à la prose toujours aussi enlevée!

    Re-re-cheers (j'espère pour sa santé que mon honorable lectorat ne se sent pas contraint de m'accompagner dans chacun de mes toasts du jour) !

    Plus facile à suivre que le Big Challenge (qui consiste à suivre la conso de white russians du Dude, le héros de "The Big Lebowski")
    A bientôt!

    • Comment 555667 by
      Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

      Merci de ce fort sympathique commentaire, émaillé qui plus est d'une référence à mon maître-à-penser absolu. Hélas, mille fois hélas, la préparation du russe blanc n'est pas facilitée par les philtres laissés à disposition dans les salons d'aéroport !
      À bientôt !

  • Comment 555616 by
    lagentsecret GOLD 12460 Commentaires

    Merci pour ce FR

    En mode retour de l'enfant prodigue !
    Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?

    "Sans voisin, mais je ne sais pas si je dois en tirer une quelconque gloire."
    Tout de même : le pouce triomphant gainé de lumière céleste !
    Pas vraiment un symbole d'humilité ^^

    Passons au salon si j'ose dire

    "notons la présence d'une offre chaude"
    Qui se déssèche consciencieusement en attendant non pas Godot mais le chaland

    "La tourte (dont j'ai pris la dernière part sans nulle vergogne) était très bonne"
    Pâte feuilletée + pommes de terre : de quoi nourrir son homme

    "Cheers !"
    Heureusement les bulles tentent de rendre de l'altitude à ce roboratif encas

    "Mon second service. Je vais à l'essentiel !"
    C'est un véritable culte voué à Axomama ^^

    "où m'attendent des créatures à sept têtes et dix cornes, sorties des entrailles de la Terre pour me faire expier mes péchés !"
    Ne serait-ce pas du à l'abus de la tubercule adorée sous sa forme distillée ?

    "un souvenir d'autant plus amer que le champagne, bien présent au galley sur ce vol du soir, n'avait été à aucun moment proposé par l'équipage"
    Trop timide pour suggérer que les bouchons pouvaient sauter comme offrande musicale ?

    "mon honorable lectorat ne se sent pas contraint de m'accompagner dans chacun de mes toasts du jour"
    Certainement pas pour du jus de pomme et des galettes "bretonnes"

    "… j'ai demandé en guise de dessert une galette de sarrasin au saumon et aux noix de saint-jacques, mais sans galette."
    Une savoureuse idée !

    Un excellent retour que voilà !
    A bientôt pour le retour de ce retour

    • Comment 555670 by
      Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

      Merci Gilbert pour ce savoureux commentaire !

      Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?

      Cette galère lui tient au cœur.
      Pas vraiment un symbole d'humilité ^^

      "Je ne vous dirai pas, changez de caractère / Car on n’en change point, je ne le sais que trop". Les bêtes de l'apocalypse m'ont fait amèrement regretter cet énième péché d'orgueil.
      Heureusement les bulles tentent de rendre de l'altitude à ce roboratif encas

      Le paysan bas-breton qui se dissimule sous ses atours de paysan bas-breton aime accompagner ses patatesques excès de vins de champagne : indiscutable signature du parvenu ?
      C'est un véritable culte voué à Axomama ^^

      Et toujours un petit peu à Dionysos !
      Ne serait-ce pas du à l'abus de la tubercule adorée sous sa forme distillée ?

      Bigre ! Moi qui pensais passer incognito en censurant les photos de ce moment où, dans un élan où fougue et gloire se mêlaient à l'ivrognerie, j'ai bu d'une traite et au goulot le flacon d'eau-de-vie diaphane qui trônait au milieu du bar !
      Trop timide pour suggérer que les bouchons pouvaient sauter comme offrande musicale ?

      Je n'ose répondre tant la référence est parfaitement amenée !
      Un excellent retour que voilà !

      Merci derechef !
      A bientôt pour le retour de ce retour

      En une formule de congé teintée d'espoir, je répondrais à bientôt pour les retours portant sur le retour de ce retour !

  • Comment 555671 by
    rogertaylor GOLD 648 Commentaires

    Merci pour ce Report à l'écriture si lyrique

    A bientôt

  • Comment 555725 by
    Tidiane340 29 Commentaires

    Merci pour ce FR! On se croirait avec vous.
    Pas mal la livrée Air France Hop
    A bientot

    • Comment 555870 by
      Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

      Merci pour ces sympathiques commentaire & compliment !

      Pas mal la livrée Air France Hop

      N'est-ce pas ? Il s'agit de la livrée des Embraer récemment livrés à la compagnie. À terme, l'identité visuelle de la flotte devrait être harmonisée petit à petit !
      À bientôt

  • Comment 555768 by
    tsow GOLD 1675 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Le salon du 2G est bien à mmon goût niveau déco et l'offre, à défaut d'être pléthorique (et d'être chaude, grrrr) est bien appétissante. J'attends avec impatience de voir ce que donnera le nouveau salon du 2F!

    À bord, c'est un vol qui fait bien le job et dont on se demande effectivement s'il survivra à la restructuration du réseau domestique, je n'ai pas trop compris le sort qui allait être réservé aux vols vers CDG (par exemple, il est possible de faire Lyon-CDG en moins de 2h30 mais je vois mal AF abandonner la desserte de LYS...)

    À bientôt!

    • Comment 555871 by
      Ricercare AUTEUR 433 Commentaires

      Merci pour la lecture et le commentaire !

      Le salon du 2G est bien à mmon goût niveau déco et l'offre, à défaut d'être pléthorique (et d'être chaude, grrrr) est bien appétissante. J'attends avec impatience de voir ce que donnera le nouveau salon du 2F!

      La rénovation des salons du 2F sera plus que bienvenue : en toute logique ils devraient aligner leur nouveau produit sur les standards du 2E/L, Orly 3 ou du 2G. Espérons toutefois une constance plus notable dans l'offre chaude qu'au 2G, et un renouvellement des cold cuts dont l'invariabilité est à mes yeux un des gros points noirs !
      À bord, c'est un vol qui fait bien le job et dont on se demande effectivement s'il survivra à la restructuration du réseau domestique, je n'ai pas trop compris le sort qui allait être réservé aux vols vers CDG (par exemple, il est possible de faire Lyon-CDG en moins de 2h30 mais je vois mal AF abandonner la desserte de LYS...)

      De ce que j'avais cru comprendre (mais sans certitude), les vols depuis et vers CDG ne devraient pas pâtir de la restructuration annoncée, contrairement aux lignes transversales et à certaines radiales ex-ORY. Wait and see... mais la fréquentation sur les deux tronçons de cet aller-retour vers Rennes m'ont bien montré quoi qu'il en soit que la demande était forte sur cette ligne !
      À bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.