Avis du vol Air Tahiti Hao Papeete en classe Economique

Compagnie Air Tahiti
Vol VT942
Classe Economique
Siege NA
Avion ATR 72-500
Temps de vol 14:15
Décollage 29 Aoû 13, 16:40
Arrivée à 29 Aoû 13, 18:55
VT   #95 sur 112 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 64 avis
anthonytahiti
Par 4301
Publié le 24 septembre 2013
Un nouveau FR polynésien pour une ligne et une île encore non reportées, loin des circuits touristiques. Voyage professionnel à destination de Hao dans les Tuamotu

    [PPT – HOI, VT 951, ATR 72-500, classe éco, 27 août 2013] CLIQUEZ-ICI [HOI – PPT, VT 942, ATR 72-500, classe éco, 29 août 2013]
    C’est maintenant


Bonus touristique

Hao, ce n’est pas un atoll touristique avec des paysages de rêve, même si je pourrais le faire croire

Un bout de plage près de mon lieu de travail

photo FR82 HOI PPT (1)photo FR82 HOI PPT (2)

Au bord de la passe

photo FR82 HOI PPT (3)

Hao est plutôt marqué par son passé militaire :

Dans les années 1960 est créé le CEP, Centre d’Expérimentation du Pacifique, les essais de la bombe nucléaire française se dérouleront dans le Pacifique sud. Les atolls de Moruroa et Fangataufa deviennent des terrains militaires et le théâtre des explosions nucléaires aériennes (1966 à 1974) puis souterraines (1975 à 1996).

Hao est choisi comme base arrière par les militaires, la base aérienne 185 est créée et une piste de 3500 mètres est ouverte en 1965.

Durant plus de 35 ans la vie de l’atoll sera rythmé par l’activité militaire, la croissance démographique est très rapide, soutenue par la multiplication des emplois proposés par les militaires.

La population connaît une période faste, les installations des militaires n’ont rien à envier à la métropole d’alors, et tout est gratuit ou presque pour la population locale : cinéma, terrains de sport, base nautique… De nombreuses infrastructures profitent à tout le monde : routes, usine de désalinisation, hôpital… Les magasins subventionnés par l’armée sont accessibles à la population qui jouit ainsi d’un niveau de vie inégalé en Polynésie.

En 2000 la BA 185 est officiellement dissoute, l’aéroport devient un aérodrome territorial. Hao commence alors un long déclin qui n’en finit plus.

Certes les militaires ne sont pas tous encore partis, il y en a encore pour s’occuper de la réhabilitation de l’atoll. Encore quelques années avant le départ définitif.

Actuellement Hao, c’est surtout un immense chantier de déconstruction. Presque toutes les installations militaires sont détruites ou en passe de l’être pour effacer ce passé et rendre les terrains à la nature.

Ça ressemble à ça

photo FR82 HOI PPT (4)photo FR82 HOI PPT (5)

D’autres bâtiments sont encore debout, envahis petit à petit par la nature

photo FR82 HOI PPT (6)photo FR82 HOI PPT (7)

Quelques installations sont encore entretenues tant que quelques militaires sont encore présents, comme ces terrains de tennis cernés par la végétation qui gagne du terrain

photo FR82 HOI PPT (8)

Certains bâtiments ont été récupérés par les autorités locales, comme l’ancien hôpital recyclé en poste de soins

photo FR82 HOI PPT (9)

L’ancien bloc opératoire, à l’époque à la pointe de la technologie est désaffecté et n’est plus que l’ombre de lui même

photo FR82 HOI PPT (10)photo FR82 HOI PPT (11)

De cette glorieuse époque il reste des routes qui se rétrécissent sous la pression de la végétation…

photo FR82 HOI PPT (12)

… et des souvenirs pour un grand nombre de personnes passées par là

photo FR82 HOI PPT (13)

Pour le futur, après le départ des derniers militaires dans quelques années, je suis personnellement assez inquiet pour le devenir de cet atoll et de sa population. Pendant une quarantaine d’années, tout le monde n’a connu que l’opulence qui tombait du ciel. Aujourd’hui Hao n’a aucune ressource économique en dehors du coprah, aucun projet pour l’avenir. Hao reste l’atoll central des Tuamotu est – Gambier, accueillant le collège pour toutes les îles de cette région, mais c’est bien tout ce qu’il reste…


Flight Report

Après une dernière journée de travail, je quitte le village par la route qui remonte toute la piste de l’aéroport

photo FR82 HOI PPT (14)

L’aérogare, récente, semble posée au milieu de nulle part (l’ancienne aérogare militaire juste devant, devenue surdimensionnée, et surtout délabrée a été rasée depuis mon escale ici lors d’un vol vers les Gambier en 2009 (VOIR ICI)



Je rentre

photo FR82 HOI PPT (18)

Vue panoramique de l’intérieur

photo FR82 HOI PPT (19)

A gauche c’est la zone arrivée avec le tapis à bagages

photo FR82 HOI PPT (20)

A droite les 2 guichets d’enregistrement. Un pour les passagers, un pour le fret. Il y a peu de monde mais l’agente ne sera pas rapide. Ce n’est pas grave, on est dans les îles, on a le temps

photo FR82 HOI PPT (21)photo FR82 HOI PPT (22)

Carte d’embarquement manuscrite en raison d’une panne d’imprimante

photo FR82 HOI PPT (23)

Et complètement à droite le snack

photo FR82 HOI PPT (24)

qui n’en a que le nom puisqu’il n’y a rien à vendre

photo FR82 HOI PPT (25)

Je patiente en guettant les mouvements des pompiers dont l’agitation m’annoncera l’approche de mon avion

photo FR82 HOI PPT (26)

Voilà mon oiseau qui arrive à l’heure, ce sera « Hekeani » le voyageur du ciel

photo FR82 HOI PPT (27)

Le voilà qui revient au parking



C’est rapidement l’heure d’embarquer, en avance sur l’horaire

photo FR82 HOI PPT (31)

Le remplissage de ce vol ne sera que de 50 % pour le retour sur Tahiti

photo FR82 HOI PPT (32)

Je m’installe à un hublot coté droit vers l’arrière de l’appareil

photo FR82 HOI PPT (33)

Le contenu de la pochette : BOB, consignes de sécurité, magazine de bord

photo FR82 HOI PPT (34)

Avec 15 minutes d’avance nous quittons Hao

photo FR82 HOI PPT (35)

Ready for take off

photo FR82 HOI PPT (36)

Demi tour sur la droite qui me permet de voir cette grande piste au milieu d’un désert bleu

photo FR82 HOI PPT (37)photo FR82 HOI PPT (38)

Et en bout de piste un court taxiway vers l’immense parking et la petite aérogare

photo FR82 HOI PPT (39)

La passe de Hao, le courant est manifestement sortant

photo FR82 HOI PPT (40)

Le service intervient rapidement après décollage. Un simple jus d’ananas pour moi, je ne profite pas du BOB (j’ai déjà donné à l’aller)

photo FR82 HOI PPT (41)

Le premier atoll que j’aperçois sur notre droite est Hikueru, bien trop loin pour une photo correcte

photo FR82 HOI PPT (42)photo FR82 HOI PPT (43)

Un peu plus tard, je suis bien mieux placé pour le petit atoll inhabité de Reitoru, mais c’est la lumière qui commence à manquer à cette heure là

photo FR82 HOI PPT (44)photo FR82 HOI PPT (45)

Le dernier atoll que je verrais lors de ce survol des Tuamotu est Anaa, avec des couleurs inhabituelles dues au soleil couchant



Durant la dernière heure de vol le soleil décline pour de bon nous laissant peu à peu dans la pénombre

photo FR82 HOI PPT (51)

Lorsque nous nous posons en avance de 20 minutes sur l’horaire prévisionnel, il fait nuit noire

photo FR82 HOI PPT (52)

En moins de 5 minutes nous sommes au parking et nous pouvons débarquer

photo FR82 HOI PPT (53)

Direction le carrousel pour la livraison des bagages qui se fera en 5 minutes

photo FR82 HOI PPT (54)
Afficher la suite

Verdict

Air Tahiti

6.4/10
Cabine7.0
Equipage7.5
Divertissements6.0
Restauration5.0

Hao - HOI

8.5/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services5.0
Propreté9.0

Papeete - PPT

8.0/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services6.0
Propreté6.0

Conclusion

Compagnie Air Tahiti
Confort : comme le vol aller, RAS
Equipage : idem vol aller, service minimum (jus de fruit) mais avec le sourire
Repas : je suis moins sévère qu'à l'aller puisque je n'ai pas pris de sandwich cette fois ci, la moyenne pour le jus d'ananas qui est quand même un peu léger pour un vol aussi long.
Divertissement : comme d’habitude, ça se passe dehors, par le hublot
Ponctualité : parfaitement à l’heure

Aéroport Hao
Ressemble à toutes les aérogares récemment construites en Polynésie. Récente donc encore en bon état
Faible affluence à l’enregistrement mais l’agente n’était pas rapide
Snack inexistant

Aéroport PPT
Le trajet de l’avion à la voiture est toujours rapide en arrivant à PPT d’un vol domestique.

Sur le même sujet

24 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.