Avis du vol EVA Air Taipei Paris en classe Affaires

Compagnie EVA Air
Vol BR87
Classe Affaires
Siege 5K
Temps de vol 13:50
Décollage 03 Jul 20, 23:40
Arrivée à 04 Jul 20, 07:30
BR   #22 sur 121 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 123 avis
tsow
Par SILVER 2014
Publié le 8 août 2020

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans ce FR!


Au programme aujourd'hui, un vol que j'attendais avec un mélange d'appréhension et d'excitation. Il s'agira en effet, d'une part, du vol qui marquera la clôture de mon aventure asiatique de l'année 2019/2020 qui aura été bien plus belle et exaltante que je n'aurais jamais pu l'imaginer avant mon départ. Voilà pour la partie appréhension/tristesse. Mais ce serait oublier qu'il s'agira aussi d'une jolie découverte AvGeek/TravelGeek, puisque ce sera mon premier vol intercontinental en Affaires (et donc le premier dans une vraie cabine J)!


En prélude de ce report, je vous expliquerai les détails de la réservation de ce vol pour un tarif plus que modique. J'ai mis ces explications sous forme de bonus déroulant en deux parties; n'hésitez donc pas à passer sur ce qui vous intéresse moins!


En fin de report, je vous donne rendez-vous non pas pour un bonus touristique (limite de 150 photos oblige; ce report promet d'être long^^), mais pour un petit bonus "statistique" récapitulatif de mes aventures aériennes de ces deux semestres d'échange.


Bonne lecture!


Le contexte…


Pour ceux que cela intéresse le plus, les détails de la réservation via Aéroplan sont deuxième partie^^.


Bonus : Cliquez pour afficher

…D'une très bonne affaire


Bonus : Cliquez pour afficher

Après ces explications-fleuves, le routing apparaît décevant tant il est simple:


Routing

  • BR87 - J - TPE-CDG en Boeing 777-300ER Vous etes ici

Le 'In Town Check-in'


Nous nous retrouvons plus de treize heures avant mon départ, à la zone dédiée à l'in town check-in de gare centrale de Taipei.


BR y propose en effet, le jour du départ, un service d'enregistrement des bagages. Je compte bien en faire usage afin d'économiser le prix d'un taxi pour l'aéroport et de profiter de ma dernière journée à Taipei sans avoir à me soucier de mes bagages.


photo 20200703_120046

COVID oblige, les comptoirs BR sont fermés. L'enregistrement des bagages est automatisé; laissé aux soins des machines que l'on voit sur la droite. Quelques employés d'une entreprise de handling sont également présents afin d'aider les passagers à utiliser les machines.


Je me dirige vers lesdites machines. La file n'est pas trop dense…


photo 20200703_115218

…Et j'arrive bientôt à proximité d'un automate.


Un agent, flairant l'ignorance que trahit mon regard hébété, accourt m'en expliquer le fonctionnement.


Sa collègue, plus nonchalante, arrive quelques instants plus tard en pointant mon grand sac de sport (qui pèse tout de même 18kgs): "Vraiment désolé Monsieur; votre bagage n'a pas de roulettes et les machines ne prennent en charge que les bagages à roulettes". "Vous devrez enregistrer ce sac à l'aéroport". C'est bien la première fois que j'entends une chose pareille: pourquoi faudrait-il des roulettes à la gare mais pas à l'aéroport? Et surtout, pourquoi cela n'est-il précisé nulle part sur le site d'EVA Air?


Bref, je me résigne à n'enregistrer que ma valise à roulettes (en espérant tout de même qu'elle ne soit pas forcée d'aller jusqu'à CDG à la force de ses roulettes).


photo 20200703_115536

C'est donc un échec total pour mon opération in-town check-in: me voici avec la plus encombrante de mes deux valises sur les bras, obligé de prendre un taxi pour aller à l'aéroport le soir. Il me faudra aussi prendre un taxi pour retourner à ma résidence universitaire et y laisser ce maudit sac jusqu'au soir. Autant dire que je ne suis pas de la meilleure humeur pour aborder ma dernière journée à Taipei.


Heureusement, un très bel après-midi en compagnie de quelques amis et un dernier goûter au Din Tai Fung de "mon" quartier de Dongmen me feront vite retrouver le sourire: rien de tel que des chocolate dumplings pour conjurer la tristesse d'un départ.


photo 20200703_171726

Vers 18 heures vient l'heure de retourner à la résidence universitaire afin d'y récupérer les bagages que j'y avais laissés. Puis c'est le désagréable moment des adieux aux voisins et amis.


A 18h45, un VTC vient me chercher pour m'emmener dans le quartier de Ximen où j'ai rendez-vous avec cinq amis qui seront sur le même vol que moi et qui m'ont proposé de partager un van pour l'aéroport. Sitôt arrivé à Ximen, j'embarque dans le van avec mes amis et nous partons pour l'aéroport.


Le trafic sur l'autoroute est fluide, et nous voici devant le Terminal 2 après moins de 40 minutes de trajet. Il est à peine 20 heures.


photo 20200703_200856

TPE landside


En entrant dans le hall d'enregistrement, juste après le passage des contrôles de température, je me trouve face aux îlots d'enregistrement 14 et 15. Ils sont dédiés à l'enregistrement des passagers Royal Laurel et Infinity Mileage Lands Diamond (dénominations pompeuses pour la Business et le niveau Elite+++ du programme de fidélité BR).


Il y a plus d'employés BR que de passagers.


photo 20200703_201106

Face au Laurier Royal et aux TKID (Territoires de Kilométrage Infini Diamant, si l'on traduit dans la langue de Molière les grandioses nomenclatures BR), la modeste Priorité Céleste de China Airlines fait pâle figure.


photo 20200703_201120

Je devrai cependant attendre un peu avant d'aller fouler le royal tapis rouge: un ami m'a laissé le soin de garder son bagage cabine légèrement hors-format pendant qu'il allait s'enregistrer en zone 18, afin d'éviter qu'il n'attire l’œil affûté des agents BR.


La quasi-totalité des passagers que l'on voit sont en partance pour CDG. J'ai l'impression que ce sont pour la plupart des étudiants français, dont j'ai croisé bon nombre à un moment ou à un autre de mon séjour à Taïwan.


photo 20200703_201113

J'attends le retour de mon ami en contemplant cette œuvre d'art en forme d'aéronef (?) suspendu au plafond. Ce mélange abstrait entre le ballon de football, le ventilateur et le vaisseau spatial me laisse plutôt perplexe quant à sa capacité à être certifié par la FAA.


photo 20200703_201517

Mon ami coupera court à ces réflexions en venant récupérer son bagage. Il ne me reste plus qu'à m'avancer, les mais tremblantes d'émotion, vers ce précieux tapis d'un rouge subtil.


photo 20200703_202013-52423

Après avoir foulé ledit tapis et obliqué vers la droite (où m'attendait un autre tapis), me voici arrivé au royal comptoir.


L'accueil par l'agente y est quelconque; elle restera de marbre lorsque je lui expliquerai mes mésaventures du matin au check-in de la gare centrale.


photo 20200703_202115

Un filin est disposé afin d'assurer une distance d'1,5m entre le passager et les agents derrière le comptoir, mais la distanciation est plutôt symbolique puisque je remettrai mon passeport et mon BP mobile à l'agente de main à main.


Elle me donnera également plusieurs formulaires de traçabilité à remplir (dont un soi-disant à remettre à l'arrivée en France).


photo 20200703_202056

Mon bagage est ensuite orné d'un superbe tag "priority" aux reflets dorés, et part rejoindre les entrailles de TPE.


Même si j'ai déjà procédé à l'OLCI, je demande à l'agente d'imprimer mon BP en souvenir de ce vol qui promet d'être mémorable. J'avais choisi au préalable le siège 5K, un siège hublot dans la première cabine J.


Notez d'ailleurs le numéro de séquence 001^^


photo 20200704_164407

On me remet également un plan d'accès au salon The Infinity, où je suis gracieusement convié.


photo 20200703_203426-50962-24922

Je remercie ensuite l'agente et pars ranger mon chariot à bagages. Aussitôt en place, celui-ci sera scrupuleusement désinfecté par un agent d'entretien.


Une fois débarrassé de mon trolley, je descends au foodcourt du sous-sol accompagner mon ami qui a une petite faim. L'endroit est très calme…


photo 20200703_203717

…Mais quelques restaurants sont tout de même ouverts. Mon ami fait donc sa sélection, et nous remontons rejoindre notre groupe d'amis avec lequel nous nous sommes donnés rendez-vous devant une supérette du cinquième étage.


Arrivés au lieu du rendez-vous, c'est toujours le désert. Les cactus y sont d'ailleurs en pleine santé.


photo 20200703_210214

Nous restons un long moment à papoter tous ensemble dans cet environnement (il y a quand même un magasin, des tables et des chaises qui étaient hors-champ^^).


A l'approche de 22 heures, vient inévitablement le moment de redescendre à l'étage des départs. Une amie commune qui reste à Taipei est venue nous dire au-revoir. Après de dernières effusions, il est temps pour notre petit groupe de s'engouffrer dans le parcours des départs.


Notez le FIDS qui n'affiche presque que des vols annulés :(


photo 20200703_214007

Le passage du PIF sera très rapide. Il n'y a pas de file prioritaire, mais la faible affluence et le nombre relativement important de postes ouverts garantissent une fluidité optimale. Quant à la PAF, les sas automatiques fonctionnent très bien (avec obligation de retirer son masque pour la caméra) et nous serons airside en un clin d’œil. Taoyuan vous aime, mais elle préfère les preuves d'amour aux mots d'amour.


TPE Airside / EVA Air The Infinity Lounge


Nous sommes accueillis par la traditionnelle zone duty-free, entièrement ouverte malgré la faible affluence.


photo 20200703_215527

Pour ce qui me concerne, je prends la direction du salon The Infinity. Tous les salons (BR et autres) se trouvent à l'étage supérieur.


photo 20200703_215900

Me voici donc, un instant plus tard, sur l'escalator qui va me mener à l'éden. J'y vais avec un ami que j'ai bien envie d'inviter au salon. Je doute que ce soit possible (gratuitement) pour un "simple" pax Business non encarté, mais cela ne coûte rien de demander.


Après quelques instants de recherche (le plan fourni à l'enregistrement n'est pas très précis), nous sommes aux portes du nirvana. La couleur de la devanture change régulièrement, et se fixe sur ce rose vif pour célébrer notre arrivée.


C'est plutôt l'idée que je me fais de la façade d'une discothèque des années 90, mais ça a le mérite d'être un parti pris stylistique.


photo 20200703_220510

L'entrée est commune aux salons The Infinity (réservé aux pax Business) et The Star (destiné aux pax *Gold). Je suis surpris de voir que les pax Xiamen Air (Skyteam) sont également les bienvenus.


photo 20200703_223348

L'accueil n'est vraiment pas agréable; j'avais rarement vu ça à Taïwan. Lorsque je lui demande si j'ai droit à un invité, l'hôtesse me répond sèchement que ce n'est pas possible. C'est donc sous son regard agacé que j’expliquerai la situation à mon ami en lui disant que je le retrouverai après ma visite au salon.


On devine aisément chez cette hôtesse les restes d'un master DTCH (Dissimuler Toute Chaleur Humaine) de la MAGSA (Monique Academy of Ground Services Agents).


Bref, elle m'indiquera le salon The Infinity sans mot dire. Il se trouve sur la droite de l'entrée principale. La porte s'ouvre…


…Et, en fait d'infini, je découvre un espace relativement restreint. La première partie du salon s'organise en longueur avec bon nombre de places assises à gauche du couloir. Le salon est plutôt fréquenté, principalement par des passagers en partance pour SEA, BNE et YVR.


photo 20200703_223312

Sur ma droite, une pièce où des casiers sont mis à disposition…


photo 20200703_223256

…Ainsi que des ordinateurs (et une imprimante).


photo 20200703_223308

Un peu plus loin sur la droite du couloir, une offre de presse réduite en raison de la situation actuelle. Pour la plupart des titres, le passager est invité à consulter le kiosque en ligne de BR.


Heureusement, c'est bien connu, les lecteurs du Financial Times et de Top Gear (entre autres) ont une immunité naturelle à la COVID-19.


photo 20200703_220825

A l'extrémité du couloir sur la droite se trouve l'espace de restauration qui donne au salon une forme de "L". C'est d'ailleurs à peu près sa seule fonction, à en juger par l'abondance de l'offre du buffet.


photo 20200703_220857

Heureusement, sur la gauche de l'espace restauration, se tiennent deux ou trois agents qui m'expliquent qu'il existe un choix de plats chauds servis à la demande.


Me voyant prendre des photos, un des agents se propose gentiment de me montrer le choix disponible.


A gauche, des penne à la sauce tomate. A droite, des plats de nouilles accompagnés de légumes à la vapeur. Il y a également, hors-champ, du riz cantonnais. Comme il n'en restait qu'une seule barquette, l'agent ne trouve pas l'étal assez présentable pour me le faire photographier.


photo 20200703_220906

Bref, je le remercie et lui dis que je viendrai prendre commande quelques instants plus tard. Sur ses recommandations, je vais d'abord chercher une place assise afin de faciliter le service par la suite.


Je choisis une place dans l'espace qui forme l'angle du "L" du salon. Il est organisé de manière circulaire…


photo 20200703_221028-43107

…Autour de ce qui pourrait être décrit comme une sorte d'arbre de plexiglas paré de guirlandes luminescentes. Si c'est le fameux laurier avec lequel BR nous bassine depuis le début, il n'a pas grand-chose de royal :(


Ici aussi, la couleur de l'éclairage du plafond (ainsi que du simili-arbre) change constamment. C'est un peu désagréable à la longue.


photo 20200703_221031

Je retourne donc du côté des buffets, espérant pouvoir m'y composer le majestueux plateau qui sied au passager Royal Laurel. Je commence par le côté frais.


De succulents fruits exotiques y sont richement présentés dans de précieux plats d'argent.


photo 20200703_221320

Non loin de là, les productions du maître-boulanger embaument le salon d'une délicieuse odeur de pain frais.


photo 20200703_221325

Ici, des thés d'une incomparable finesse dont le passager se délectera dans des tasses en porcelaine de la plus grande élégance.


photo 20200703_221328

Là, les cafés les plus rares raviront les papilles des meilleurs connaisseurs aussitôt qu'un maestro sera venu rajuster les fragiles mécanismes de cette complexe machine italienne.


photo 20200703_222109

A l'extrémité gauche de l'étal un réfrigérateur renferme des boissons importées spécialement d'Amérique pour leurs fines bulles qui caresseront subtilement le palais du passager et pour leur fraîcheur qui ravira son gosier.


photo 20200703_222118

Inutile de dire que le meilleur houblon a été minutieusement sélectionné pour le plus grand plaisir des amateurs.


Juste en-dessous, des jus exquis ont été élaborés à partir des fruits du verger d'EVA Air. A l'étage inférieur, un grand cru de la région d'Atlanta vient parfaire ce superbe panel.


photo 20200703_222122

Vins, spiritueux et champagnes ont été retirés de la sélection: les études ont prouvé que SARS-nCoV2 aime se nicher sur les bonnes bouteilles. Heureusement qu'il est suffisamment bien élevé pour éviter les poignées des réfrigérateurs, les bouilloires pour le thé et les machines à café.


Bref, vous l'aurez compris, l'offre de *****BR a perdu quelques étoiles. Elle a même, pour ainsi dire, été réduite à peau de chagrin (il n'y a, par exemple, aucun dessert). Je trouve que l'absence de vins et spiritueux n'est pas très cohérente: si des plats chauds sont disponibles sur demande, il pourrait en être de même pour une sélection de vins et apéritifs.


A défaut, je me contenterai donc de deux canettes de Tonic, d'un paquet de crackers et d'une barquette de fruits. J'irai ensuite demander un plat de riz cantonnais à l'un des membres du personnel. Il prendra mon plateau, y posera la barquette de riz (la dernière qui lui restait) et me suivra pour apporter le tout à ma place.


Le riz cantonais n'est pas mauvais, mais les quatre morceaux de fruits insipides (dont deux tomates) feront un bien piètre dessert :'(.


photo 20200703_221455-73165

Ce n'est pas la (lointaine) vue sur le hall d'enregistrement qui rehaussera mon expérience dînatoire.


Le salon a le mérite de ne pas être aveugle mais une vue extérieure serait plus agréable et, de jour, permettrait de rendre le lieu plus lumineux.


photo 20200703_222257

Une quinzaine de minutes après être entré dans le salon, je rassemble mes affaires et commence à partir doucement vers la sortie. A tout hasard, je demande à un des agents s'il est possible de prendre une douche. Il me répondra par la négative, ce qui me laisse supposer que les douches étaient fermées à cause de la COVID.


Je quitte donc l'agora où j'avais pris place. Cette cloison décorée de bandes lumineuses et de fleurs rouges ne dépareillerait pas si BBC World (diffusée sur les écrans) était troquée pour de la disco d'il y a trente ans.


photo 20200703_222914

Je remarque aussi que bon nombre de sièges arrivent en fin de carrière.


photo 20200703_222250

Cette horloge analogique vient parfaire l'ambiance 80s/90s.


Je ne sais pas que penser du style de ce salon: d'un côté, je trouve l'endroit trop sombre et la décoration n'est guère à mon goût avec ces multiples illuminations qui changent constamment de couleur. D'un autre côté, EVA Air a réussi à y créer une identité unique.


photo 20200703_223000

Passage par les communs avant la sortie. Ce n'est pas extraordinairement bien tenu, avec de l'eau sur les surfaces en marbre et de l'essuie-mains qui pendouille. Par les temps qui courent, cela ne fait pas très sérieux.


photo 20200703_223112

Après cette visite au salon (dont on va dire que le principal mérite est d'être ouvert), je retrouve mon ami et nous prenons la direction des portes. Arrivés aux portes C, la plupart des magasins sont fermés.


Dire que j'étais passé ici pour rentrer à HKG en Septembre 2019[a] [/a]au retour d'un week-end à Taipei… loin d'imaginer que j'y serais à nouveau, quelques mois plus tard, dans un contexte si différent.


photo 20200703_224810

Je passerai quelques bonnes minutes à discuter avec mes amis. Vers 22h50, soit 20mn avant l'heure prévue d'embarquement, je décide de descendre à l'étage inférieur où se situe la salle d'embarquement pour la porte C6.


Une file prioritaire est aménagée pour l'accès à ladite salle, mais les deux files (générale comme prioritaire) sont vides…


photo 20200703_224836

…Ce qui me permettra d'accéder à l'étage inférieur sans aucune attente. Je suis surpris d'y trouver autant de monde, aussi tôt avant l'embarquement.


Les lieux manquent de charme…


photo 20200703_230434

…Mais ce n'est pas ce que je suis venu chercher en descendant ici. Je voulais surtout faire connaissance avec la machine qui s'apprête à m'emmener à CDG:


B-16739 est un superbe Boeing 777-35E(ER) livré à EVA Air le 17 Août 2017. Comme c'est l'avant-dernier 77W livré à BR (qui en exploite 34), il est équipé des cabines les plus récentes. En J, c'est une bonne chose puisqu'il s'agit de la version la plus évoluée du siège Cirrus que BR a installé sur tous ses 77W. La Y, en revanche, est configurée en 3-4-3 alors que la plupart des appareils sont équipés en 3-3-3.


J'aime beaucoup cette livrée, mais je préfère encore l'ancienne sur laquelle le vert "signature" du groupe Evergreen était encore plus présent.


photo 20200703_2303142

Une annonce retentit pour indiquer que notre embarquement va bientôt débuter.


Je suis un peu déconcerté par les annonces en anglais, qui s'adressent aux passagers du vol "Eee Vee Aye Airways 87 to Paris": je savais qu'EVA était un acronyme (EVergreen Airlines), mais je n'avais jamais entendu cette prononciation décomposée en E-V-A.


photo 20200703_230548

Quelques minutes plus tard, les passagers de la Zone 1 sont invités à embarquer. Comme à mon habitude, j'attendrai quelques instants avant de me présenter en porte.


Les pax W et Y commencent donc tout juste à embarquer lorsque je m'avance, fébrilement, vers la file des happy few.


photo 20200703_231737

Un agent scanne mon BP, et me voici officiellement admis dans les cercles de la gentry.


Pour les rois du laurier, c'est à gauche toute.


photo 20200703_231844

C'est plein d'excitation que je descends le jetbridge de gauche (malheureusement aveugle)…


photo 20200703_231853

…Mais mon impatience ne saurait me faire oublier l'indispensable Instant Porte, et la non moins indispensable dédicace à Esteban.


photo 20200703_231913

BR87: Installation à bord et premières impressions


Un protocole d'accueil bien rodé se met en place dès mon entrée dans le galley. J'y suis accueilli par la jeune PNC qui s'occupera de moi l'essentiel du temps: "Good evening Mr Tsow, welcome aboard".


La CCP, qui se tient juste à côté, m'invite à la suivre jusqu'à mon siège. Je découvre une belle cabine moderne, équipée de 23 sièges Cirrus en 1-2-1. Une deuxième cabine de 16 sièges se situe après les portes 2, pour un total de 39 sièges. Ce soir-là, je dirais qu'il y avait sept passagers dans la première cabine et trois dans la deuxième.


A l'instar du reste de l'équipage, la CCP porte une blouse, des gants, un masque chirurgical (qu'elle changera pour un masque FFP2 après le décollage) et des lunettes de protection (seules les PNC portant déjà des lunettes n'en ont pas).


photo 20200703_231937

La CCP m'indique mon siège, le 5K, côté hublot. Elle me promet de revenir immédiatement pour me proposer un choix de pyjamas.


En s'installant sur ce type de siège pour la première fois, comment ne pas être impressionné de trouver un environnement aussi vaste? Ce n'est pas tant la taille du siège qui me surprend, que l'espace dont on dispose autour: la console, sur le côté droit du siège, est presque aussi large que le siège lui-même! De fait, je ne m'attendais vraiment pas à ce que l'assise soit aussi éloignée des hublots.


La largeur considérable de la cabine du 777 doit encore accentuer cette impression d'espace.


photo 20200703_231954

Les harmonies choisies par BR pour ce Cirrus sont claires et relativement chaleureuses. Le vert olive délavé qui pare certains plastiques n'est pas des plus élégants, mais ce n'est pas dérangeant non plus.


On note également que l'écran a l'avantage de pouvoir se replier dans la paroi du siège, ce qui accentue encore la sensation d'espace. Ledit écran a cependant deux défauts: ses disgracieuses bordures en plastique blanc, et le sonore fracas qu'il produit quand on le replie.


photo 20200703_232025-79976

A peine suis-je assis que la PNC qui m'avait accueilli en porte vient me proposer des chaussons: "Mr Tsow, would you care for some slippers?".


Ce n'est évidemment pas de refus, d'autant qu'ils ont été dessinés par l'éminent Jason Wu, jeune styliste américano-taïwanais qui a notamment habillé RuPaul, Ivana Trump et Michelle Obama: je n'ose imaginer sa joie à l'idée de pouvoir ajouter mon nom à son portfolio.


photo 20200703_232554

La CCP vient ensuite, comme promis, compléter ma garde-robe en me proposant un pyjama by Jason Wu. Chouette, je vais avoir le même pyjama qu'Ivana Trump!


Je lui demande une taille M, mais elle insiste vivement pour me fourguer une taille L "because I see that you are very tall, Mr Tsow". Face à son pouvoir de conviction, je finis par accepter le pyjama taille L.


Entre Jason Wu et notre CCP (Cristina Cordula for Passengers), BR ne prend pas le style de ses passagers à la légère.


Ceci étant, peu de compagnies proposent des pyjamas à leurs pax J (surtout en cette période où sévissent cost-cutting et changements de protocole)!


photo 20200703_232749

Juste après le départ de la CCP, la PNC revient à la charge (on n'a pas un instant de répit!) pour me remettre un superbe casque réducteur de bruit Bang & Olufs… ah, en fait non :-(


Je me demande pourquoi des casques "normaux", lavés et désinfectés entre chaque vol, seraient plus dangereux que ces écouteurs.


photo 20200703_232841

Profitant de quelques secondes de tranquillité, je déballe les élégantes pantoufles de M. Wu. Elles mettent parfaitement en valeur mes pieds délicats, comme en témoigne le regard subjugué de cette PNC.


photo 20200703_233450

C'est justement ma PNC (en chair et en os) qui fait bientôt son grand retour pour prendre commande de mes repas.


Comme à chaque fois, elle s'agenouille à mon niveau pour me parler et m'appelle par mon nom. Pas de menus individuels, mais elle me donnera oralement le choix des plats chauds pour les deux prestations et me montrera un menu qu'elle me laissera prendre en photo. Ça n'a pas le lyrisme romanesque d'un menu AF, mais c'est plutôt appétissant.


Pour le dîner, je choisirai le "Pork Medallion Topped with Walnut and Herb Crust with Black Pepper Brown Sauce and Buttered Penne Pasta". Avec autant de majuscules, ça ne peut qu'être délicieux.


Pour le petit-déjeuner, je demanderai la "Pumpkin Quiche with Grilled Vegetables Delight". Il y a un peu moins de majuscules, mais ça me semble être une option originale. Pour le plus grand plaisir de ma dent sucrée, un "Crossiant" sera également présent sur le plateau.


photo 20200703_233010

La PNC me précise que le dîner sera servi après le décollage et que le petit-déjeuner sera servi deux heures avant l'arrivée à Paris. Elle me dit qu'au vu des circonstances sanitaires qui font que le service sera réalisé au plateau (BR pratique habituellement le service à l'assiette), elle pourra ajuster les horaires de mes repas à ma convenance. C'est une belle marque de proactivité de sa part, car il me semble que BR ne propose habituellement pas de dine on demand.


Comme les horaires annoncés me conviennent, je décline et demande juste à être réveillé pour le pdj.


L'hôtesse me demande, enfin, si je souhaiterai boire du champagne avec mon repas. Voilà une proposition que je ne peux guère refuser.


Une fois la PNC repartie, je prends quelques instants pour explorer mon proche environnement avant que nous ne quittions la porte.


A gauche, l'accoudoir est escamotable pour ménager un large espace de sommeil.


photo 20200703_233520

A droite, un panneau consacré à la connectique avec une prise secteur, une prise casque et deux ports USB. On y trouve également la télécommande tactile, qui se mettra bientôt à en faire des siennes (elle refusera de fonctionner pendant une bonne partie du vol).


Sur la gauche du panneau, un rangement ouvert accueille sans problème mes effets personnels.


photo 20200703_232912-61603

Juste en-dessous se situent les commandes du siège. C'est simple d'utilisation.


photo 20200703_233724

Encore en-dessous, un rangement suffisamment grand pour accueillir une paire de chaussures.


photo 20200703_235207

La littérature, elle, se range à côté de l'allée. BR ne fournit que les consignes de sécurité et le sac vomitoire.


photo 20200703_235212

Un regard de l'autre côté de l'allée, pour se rendre compte que les parois du siège ne sont pas aussi enveloppantes que sur les versions du Cirrus installées par AF ou CX. Personnellement, cela ne me dérange pas du tout.


Je pense d'ailleurs que le léger décalage entre les sièges de part et d'autre de l'allée doit préserver une bonne intimité quand la cabine est pleine.


photo 20200703_233501

La première impression que m'avait faite cette cabine est donc largement confirmée. A noter qu'en plus d'être ultra-spacieuse elle est très propre et bien entretenue, avec des finitions qui donnent une belle impression de solidité malgré l'abondance de plastique.


La CCP annonce la fin de l'embarquement. Elle déroule ensuite les discours de rigueur pour l'accueil à bord. Le CdB prend à son tour la parole. Il indique 20mn de retard au départ, puis 13h30 de vol: voilà qui devrait me donner le temps de profiter!


Alors que le pushback commence, une PNC vient me proposer une trousse de confort. Cette fois, c'est Salvatore qui s'y colle…


photo 20200703_234534

…Et il s'est plutôt bien débrouillé. La trousse est élégante, rappelant furieusement les trousses Rimowa que distribuait encore EVA Air jusqu'à début 2020.


photo 20200703_234804

Le contenu (pris en photo avant l'arrivée) me semble standard.


photo 20200704_100814

Une fine équipe fait ensuite irruption sur nos écrans pour nous présenter les consignes de sécurité…


photo 20200703_234829

…Dans une vidéo à thème "mission spéciale", qui se révèlera très réussie. 


Une fois cette source de divertissement épuisée, le roulage me paraîtra très long.


Vient ensuite le moment fatidique. Nous nous alignons sur la piste 05L, quatre mois jour pour jour après que j'y aie atterri le 3 Mars sur l'un des derniers CDG-TPE opérés par Air France.


photo 20200704_000123

Nos réacteurs montent en puissance. C'est souvent là qu'on se rend compte que c'est fini pour de bon: mon départ de Taïwan (et d'Asie) est réalité. Je sais que j'aurai bien des occasions de revenir et de revoir mes amis taïwanais ou hongkongais… Mais je sais aussi que ça ne sera plus tout à fait pareil tant cette période (encore plus à Hong Kong qu'à Taïwan) aura été hors-norme dans ma vie d'étudiant.


V1, Rotation, V2, au-revoir et merci Taïwan.


photo 20200704_000245

BR87: En Vol


Je me remets doucement de mes émotions alors que nous virons vers le Sud-Ouest et débutons la traversée du détroit de Formose.


Durant la montée, j'ai tout le loisir de me laisser impressionner par le superbe moodlighting qui équipe cette cabine. Le ciel est constellé d'étoiles et, en-dessous du signal lumineux "toilettes occupées", un Van Gogh inestimable s'offre à mes yeux ébahis.


photo 20200703_235621

Nous sommes encore en pleine montée lorsque l'hôtesse vient me proposer un surmatelas. Faisant fi du signal "attachez vos ceintures" encore allumé, je me lève pour la laisser procéder à l'installation.


Je ne peux m'empêcher de trouver les ajustements de protocole BR un peu étranges: nous n'en sommes pas encore au dîner et ce doit déjà être la 6ème interaction que j'ai avec l'équipage (accueil, distribution des divers éléments de confort…). Personnellement, je m'en réjouis mais à ce compte-là on se demande pourquoi le verre d'accueil et l'apéritif ont été supprimés… si ce n'est pour des raisons d'économies.


photo 20200704_001703-29889

Je me rassieds et passe le reste de la montée à écouter ma musique en utilisant mon casque.


Je tenterai de trouver un film sur l'IFE. La télécommande ayant cessé de fonctionner, j'utiliserai le tactile qui n'est guère pratique lorsque l'écran est si éloigné.


Rien n'attire mon attention dans la sélection cinématographique. Pour aider le passager indécis, BR a mis au point une fonction "how do you feel today?".


Comme on n'a (en gros) le choix qu'entre être heureux, joyeux, content ou guilleret, ladite fonction capture mal mon humeur du moment.


photo 20200704_001942

Une petite demie-heure après le décollage débute le service du dîner: pas de trolley à l'horizon, les hôtesses apportent les plateaux directement depuis le galley. COVID oblige, tout a été soigneusement emballé. La présentation est donc probablement moins élégante que d'habitude… Mais vu le contexte, ça me convient très bien!


Le pain et l'eau sont servis séparément.


photo 20200704_002055

Seule l'épaisse serviette en tissu n'a pas été mise sous plastique.


photo 20200704_002248

Elle renferme d'ailleurs les couverts.


photo 20200704_002541

Immédiatement après avoir posé mon plateau, la PNC s'enquiert de mon choix de vins: il y a deux rouges et deux blancs.


Comme il me semble qu'il n'y a pas de règle absolue en termes d'association de vins avec la viande de porc, j'hésite un peu et opte pour du rouge. Malheureusement, la PNC ne pourra pas me donner beaucoup de précisions sur les caractéristiques des deux vins rouges, si ce n'est que l'un est français et l'autre argentin. Va donc pour le français.


Quelques instants plus tard, elle viendra me présenter la bouteille. Il s'agit d'un Château Haut Condissas 2011, un vin du Médoc mis en bouteille avec amour par un certain M. Guyon. A en juger par les apparences (et par le prix des 75cl, qui se vendent autour de 40€), ça ne doit pas être de la piquette.


photo 20200704_002331

Quelques instants après m'avoir servi le Médoc l'hôtesse revient, désolée, m'expliquer que le Champagne n'est pas encore frais. Elle m'a apporté du Cava pour me faire patienter.


Me voici donc avec mes deux boissons (les verres sont peu remplis, mais c'est sur ma demande^^)…


photo 20200704_0026561

…Et il n'y a plus qu'à commencer les agapes!


Ouvrons les hostilités avec l'entrée. Il s'agit d'une petite assiette composée d'une mousse de foie gras d'oie, de deux tranches de jambon ibérique, d'une asperge, d'une demie-tomate cerise et d'une tranchette d'un végétal non-identifié. On ne risque pas l'overdose de légumes.


Le tout est secondé par un petit monticule de "gelée au champagne": champagne ou pas, je n'aime pas du tout la gelée et la laisserai donc de côté.


Pour le reste, c'est sans intérêt: les produits ne sont pas de très bonne qualité et leur association me semble hasardeuse.


photo 20200704_002223

Quand au pain, je soupçonne que le maître-boulanger soit le même que celui du salon.


photo 20200704_002232

Passons donc vite au plat principal, que je trouve déjà bien plus appétissant avec ses légumes colorés.


Le médaillon de porc aux noix et sa sauce au poivre sont très bons. Les légumes sont un délice; les pâtes sont bien cuites et remplissent leur office (comprenez: elles remplissent l'estomac du passager).


Je regrette simplement que la portion soit un peu chiche…


photo 20200704_002755

…Et que le mariage avec le Médoc choisi ne soit pas très heureux. Un vin rouge plus doux ou un vin blanc auraient été plus adaptés. La faute à mon amateurisme œnologique. Au moins le vin en lui-même était-il vraiment un plaisir à déguster.


Je ne peux pas en dire autant du Cava, dont je n'aurai réussi à boire que deux gorgées :(


Mon plateau est prêt à être débarrassé. L'occasion de vous montrer, au choix, que ma main est très grande ou que le plat est très petit.


photo 20200704_004645

Alors que la PNC vient débarrasser mon plateau, la CCP procède à un reset de tous les IFE de la cabine: je ne devais pas être le seul à avoir des problèmes de télécommande.


photo 20200704_003957

L'écran restera ensuite bloqué sur une carte antédiluvienne, où Taipei s'écrit Taïpeh et où seules Honolulu, Santiago, Auckland, Bangkok et Chicago sont dignes d'être affichées.


photo 20200704_004650

Il faudra procéder à un deuxième reset pour que l'écran et la télécommande daignent enfin fonctionner normalement.


photo 20200704_004938

Pour compenser ces terribles désagréments, l'hôtesse vient me proposer le plateau du dessert. Elle me précisera, affligée, qu'en raison de la situation actuelle il s'agira d'un dessert surgelé (je croyais pourtant que la COVID proliférait au froid; tout cela n'a guère de sens).


J'apprécie en tous cas le fait qu'elle ait eu l'honnêteté de me l'annoncer. Surtout qu'en avion, même "à l'avant", je me serais attendu à un dessert surgelé… Je n'avais pas encore bien intégré les standards d'une compagnie 5 étoiles; je devrais prendre LH plus souvent.


Bref, voici le plateau tel que remis par la PNC: "Selected Cheese and Crackers, Fruit and Cherry Cheesecake"… Sans oublier la tisane.


photo 20200704_005140

Le "Selected Cheese" a dû être "selected" par le stagiaire (en comptabilité)…


photo 20200704_005408

…Mais, heureusement, le cheesecake relève le niveau: c'est goûteux, et si l'on ne m'avait pas dit qu'il s'agissait d'un dessert surgelé je l'aurais à peine deviné. J'en prendrais bien un deuxième. Les fruits sont également très bons.


photo 20200704_005838

Nous arrivons au large des côtes de Hong-Kong lorsque s'achève ce repas. Petit pincement au cœur :'-(


photo 20200704_010124

Heureusement, m'ayant senti tout bouleversé, l'hôtesse m'apporte une lingette rafraîchissante au Polyaminopropyle Biguanide. Rien de tel pour se remonter le moral.


C'est la version COVID-compatible de l'oshibori: on m'en apportera au moins 5 ou 6 à diverses occasions durant le vol.


photo 20200704_010825

Quelques instants plus tard, la voici de retour avec celui que je n'attendais même plus: le champagne. Et quel champagne! L'hôtesse me présente un Krug Vintage 2004; je ne regrette pas d'avoir patienté pendant qu'il rafraîchissait :-)


Je ne pensais pas avoir de sitôt l'occasion de goûter un tel champagne; encore moins en avion.


Je suis impressionné par l'attention qu'EVA Air porte à sa cave: je manque d'éléments de comparaison, mais je ne suis pas sûr que toutes les compagnies proposent des bouteilles de ce prix (plus de 250€) à leurs passagers First. En Business, je pense que c'est unique.


photo 20200704_011051

Le divin breuvage m'est servi cérémonieusement par une PNC toujours aussi policée: "Mr Tsow, I am very sorry you had to wait so long for the Champagne". C'est vrai qu'après le repas, les conditions de dégustation ne sont peut-être pas idéales… mais je ne suis vraiment pas en situation de me plaindre.


L'hôtesse m'indique qu'elle se tient à ma disposition pour un refill, et elle revient me donner une bouteille d'eau minérale.


photo 20200704_011120

Même pour mes papilles encore mal éduquées ce champagne est, à l'évidence, exceptionnel. Il aurait juste mérité de passer encore quelques minutes supplémentaires au frais; dommage.


Ce fut en tous cas un excellent moment du vol…


photo 20200704_011713

…Et un joli au-revoir à l'Asie du Sud-Est et à ma chère Hong-Kong.


photo 20200704_010541

Après cet agréable interlude, je mets mon siège en position "nuit".


Notez la taille de la "boîte à pieds", qui offre une bonne largeur.


photo 20200704_011936

Avant d'aller faire dodo, je tente une incursion en Y pour aller papoter un peu avec mes amis. Manque de chance, le débarrassage est en cours et les allées sont encore encombrées de trolleys. Courageux mais pas téméraire, il n'en faut pas plus pour me forcer au repli.


Me voici donc contraint de retraverser la cabine W. Contrairement à la Y qui est pleine, la W n’accueille que sept passagers ce soir (sur 56 sièges)…


photo 20200704_012512

…Et la deuxième cabine J ne fait pas mieux.


photo 20200704_012542

Il ne me reste plus qu'à aller me préparer pour la nuit.


Je vais donc aux communs, où tout n'est qu'ordre et beauté. Des orchidées me chatouillent les narines de leur délicieuse odeur…


photo 20200704_012223

…Tandis que diverses déclinaisons d'eau de Cologne se chargent de parfaire ce voyage sensoriel.


photo 20200704_012216

C'est dans cet écrin de raffinement que j'enfile le pyjama dessiné de la main du maître Jason Wu.


Les matériaux sont rares, le dessin est moderne, la coupe est sublime: retrouvez-moi bientôt en une de Vogue Magazine.


photo 20200704_013139

Jason n'a pas l'air aussi enthousiaste.


photo 20200704_013122

En tous cas, il a fait un excellent travail car en plus d'un peu d'originalité dans le design (ça ne se voit pas sur la photo), ce pyjama est des plus confortables.


En ressortant dans le galley j'aurai droit à un regard approbateur de la CCP, tombée sous le charme de ce seyant accoutrement. Elle se félicite de m'avoir fait choisir une taille L: "I knew it would be right for you Mr Tsow". Cette phrase résume bien l’impression, difficilement descriptible, que dégage cette CCP: j'ai un peu le sentiment d'avoir affaire à la gouvernante de la petite famille Royal Laurel; assez austère, un peu pincée… mais toujours professionnelle, très active et un peu maternante.


Je la remercie pour ses conseils vestimentaires et échange quelques mots avec elle. Sur ces entrefaites, elle me souhaitera une bonne nuit avant de repartir fermer tous les hublots de la cabine.


Quand je reviens à mon siège, mon verre de Champagne a été débarrassé et un oreiller a été disposé.


photo 20200704_012611

Je m'endors sous les étoiles…


photo 20200704_015144

…Et me réveille 6h30 plus tard, au-dessus de l'Iran.


photo 20200704_074709

Je décide de tenter une nouvelle visite à mes amis en Y, mais je les trouve tous endormis :-(.


En repassant par le galley, une hôtesse me demande si je veux quelque chose à boire. Je prendrai un verre de jus de pomme…


photo 20200704_075217

…Et retournerai dormir une bonne heure. Lorsque je me réveille, nous sommes à la verticale de la Géorgie.


photo 20200704_092150

J'aurai donc dormi plus de 7h30 au total; un record absolu pour ce qui me concerne. Avec un siège ultra-spacieux en position "nuit" et d'excellentes aménités (surmatelas, couverture, pyjama…), la qualité du sommeil est largement au rendez-vous; c'est juste incroyable!


Après cette nuit d'un parfait repos, je décide d'aller faire un petit tour dans le galley pour me dégourdir les jambes. Quelques snacks (ainsi que les deux vins rouges) sont en libre-service.


photo 20200704_170250

"Ma" PNC, qui se tient dans le galley, doit lire dans mes pensées et me propose spontanément une boîte de pâtisseries (et un jus d'orange). Elle viendra me servir le tout à ma place.


La boîte est siglée de l'Osteria (un bon restaurant italien de Taipei). Voyons voir ce qu'Angie (ou Sergie?) nous a mitonné.


photo 20200704_094056

Heureusement, Angie cuisine mieux qu'elle n'écrit: les gâteaux secs que contient la boîte sont vraiment délicieux.


photo 20200704_094127

J’entr'ouvre mon cache-hublot, et profite un long moment du double régal des pâtisseries et du lever de soleil.


photo 20200704_0944021photo 20200705_1056301

Les hublots étant loin de l'assise, l'exercice impose quelques étirements, et il m'est difficile d'apercevoir l'aile et le moteur n°2. Que ne faut-il pas endurer pour voyager en Business…


photo 20200704_095236

Une fois le superbe spectacle du lever de soleil terminé, je me mets au travail en remplissant l'attestation de circulation internationale distribuée en début de vol (et qui n'était déjà plus obligatoire si je ne m'abuse). La version française de l'attestation, distribuée au comptoir d'enregistrement, est erronée puisqu'il s'agit d'une attestation de circulation vers les DOM-TOM…


Je remplirai donc la version anglaise, avec un superbe stylo BR dont une PNC m'a gracieusement fait cadeau.


photo 20200704_103509

Une fois à jour de mon obligation de citoyen-modèle, je décide d'aller faire un petit tour sur l'IFE.


L'interface est très fluide et intuitive. La sélection de films n'est pas très riche (ou du moins pas très à mon goût; beaucoup de navets américains et peu de nouvelles sorties). En revanche, du côté de la musique, c'est très fourni. Niveau séries et programmes TV, l'offre est plutôt large (à défaut d'être de grande qualité).


Le système de géovision, lui, est excellent avec une belle modélisation et une grande diversité d'angles de vue et d'informations.


Les deux principaux problèmes, ce sont la télécommande (qui est à nouveau en rade) et la qualité des écouteurs distribués. Heureusement, on peut connecter son propre casque à l'IFE…



…Et j'écouterai ainsi, pendant plus d'une heure, quelques titres de la sélection musicale en suivant la géovision.


Environ deux heures avant l'atterrissage, la PNC passe distribuer des lingettes rafraîchissantes. C'est annonciateur de l'arrivée prochaine du petit-déjeuner…


photo 20200704_105821

…Qui me sera effectivement servi quelques instants plus tard. Conformément à la commande prise au sol, le plateau contient le plat de quiche à la courge avec des légumes grillés. La PNC m'a également servi un thé noir (lui aussi commandé la veille), et un jus d'orange.


photo 20200704_110834

La quiche est sans intérêt; la pâte est détrempée et la garniture semble à peine cuite tant elle est dégoulinante de crème/fromage. Les légumes grillés sont, en revanche, très bons.


photo 20200704_111001

Pour le reste, les fruits sont moins bons que ceux du dîner et je laisserai de côté yaourt et confiture de fraise, dont je ne raffole pas. Les deux mini-croissants, servis tièdes, sont les seuls éléments qualitatifs du plateau.


Le jus d'orange s'apparente à une sorte d'Orangina sans bulles; même pour un jus chimique ce n'est pas ce qui se fait de mieux.


Dans l'ensemble, ce fut donc un bien piètre repas.


En fait, ce plateau a surtout le mérite d'être complet (et d'exister tout court) alors que bien des compagnies profitent de la crise pour multiplier les coups de rabot sur les secondes prestations.


photo 20200704_110933

Les plateaux du pdj sont progressivement débarrassés, dans une cabine qui passe doucement en mode "jour". Quelques passagers dorment encore, et leurs plateaux leur seront servis à mesure qu'ils se réveillent.


photo 20200704_112734

Dehors, le jour s'est installé depuis un bon moment. Je continue à profiter du confort et de l'espace du siège en écoutant de la musique…


photo 20200704_113315

…Et, alors que nous survolons la vieille Europe…


photo 20200704_120233

…Vient le désagréable moment de quitter mon uniforme de jet-setter pour retrouver la rugosité de mes oripeaux décatis.


photo 20200704_122659

Cela m'amènera d'ailleurs à transgresser sans scrupule l'interdiction de se lever (nous traversons une zone de légères turbulences).


photo 20200704_122707

Une fois incognito dans mes nippes de sans-dents, je tente une dernière virée en Y pour dire bonjour à mes amis… Mais j'y trouve à nouveau les trolleys en pleine allée en train de débarrasser le pdj :-(


Je retourne donc m'asseoir. Bonne nouvelle, notre GE90-115B est toujours là.


photo 20200704_123642

Un petit moment avant le début de descente, ma PNC passe s'assurer que les passagers aient bien rempli les formulaires. Je lui dis que le formulaire en français ne concerne que les déplacements vers les Outre-Mer, afin qu'elle puisse faire remonter l'erreur aux autorités compétentes.


S'ensuivra une très sympathique conversation, où elle m'interrogera un peu sur mon séjour et mes visites à Taïwan. Elle me conseillera, pour mon prochain voyage à Taïwan, de faire le tour du pays en scooter: "it's really dangerous, but it's really fun". Intrépide PNC.


Elle m'apprendra également que l'équipage rentrera à TPE après 48 heures confinés dans un hôtel de CDG, sur un des vols cargo opérés quasi-quotidiennement par BR en 77W.


Cette jeune PNC aura vraiment été professionnelle et attentionnée tout au long du vol, avec d'innombrables passages en cabine pendant la croisière.


Alors que le début de descente est annoncé, elle me demande si j'habite à Paris: je lui explique que je dois encore faire 2h30 de TGV et 1h de voiture pour rentrer chez moi. Prise de pitié, elle m'apportera quatre bouteilles d'eau et quelques snacks "pour la suite du voyage"…


photo 20200704_125747

…Ajoutant ce faisant au bric-à-brac qui encombre ma console: vision insupportable pour la CCP, qui viendra aussitôt me donner un sac pour faire disparaître ce capharnaüm.


Elle en profitera pour prendre congé, et me confiera son brûlant espoir de me retrouver bientôt sur les lignes EVA Air…


photo 20200704_125918

…Espoir largement partagé; j'aurais d'ailleurs volontiers prolongé ce vol.


Alors que nous survolons la campagne d’Île-de-France, je me dis que ce sera probablement mon dernier long-courrier avant de longs mois :-(


Je me demande aussi comment je vais retrouver la France, que j'avais quittée avant qu'elle ne subisse confinement et récession.


photo 20200718_141959

Nous y voici. Plus que quelques centaines de mètres…


photo 20200704_133048

…Et nous nous posons doucement en 26L. Clap de fin d'une série asiatique pleine de rebondissements, commencée 10 mois plus tôt à l'aéroport de Lyon.


photo 20200704_133139

Nous dégageons la piste…


photo 20200704_133444

…Et, alors que les couleurs du lever de soleil s'estompent, nous roulons vers le 2E Hall K.


photo 20200704_073817

Nous viendrons stationner à gauche d'un 77W tricolore, F-GSQH, qui partira bientôt pour LAX.


photo 20200704_073847

Une fois à l'arrêt, les passerelles mettront de longues minutes à être apprêtées. Voilà qui est rassurant: la France est toujours la France.


Les portes finissent par être ouvertes. Je jette un dernier regard à ce confortable écrin…


photo 20200704_074601

Et, arrivé en porte 1L, je remercie les PNC pour cet excellent vol dont je me souviendrai sans doute longtemps.


Il est ensuite, inévitablement, temps de s'engouffrer dans le finger. BR, AF et UA côte à côte au 2E, voilà qui n'est pas une vision courante.


Je pense d'ailleurs qu'elle appartient déjà au passé, UA (et certainement BR) ayant désormais migré au 2A/C.


photo 20200704_074747

Dernière photo de B-16739, qui m'aura emmené avec confort et efficacité sur un peu plus de 10000km.


photo 20200704_074803

C'est là, en débarquant, que je me rends compte du véritable intérêt de la classe Affaires: en fait d'un vol de 13h30, j'ai l'impression de sortir d'un vol d'1h30!


Le parcours des arrivées à CDG


J'attends mes amis à la sortie de l'avion et nous sommes évidemment accueillis par la traditionnelle déclaration d'amour, qui a survécu à la COVID.


photo 20200704_075000

La convivialité est également de mise dans la file de la PAF, où la distanciation est un abstrait concept.


photo 20200704_075446

Le passage prendra une grosse vingtaine de minutes; il faut croire que l'entrée de la file n°1 n'était pas mise en évidence puisque je ne la trouverai pas.


Les PAFmen ne portent pas de masque. Même s'ils sont dans leur box, je trouve que ça fait vraiment tâche pour des représentants de l'autorité publique dans un aéroport où le port du masque est obligatoire. En plus, il me semble que les box sont partagés par deux agents. Et pour ce qui est des passagers, des projections pourraient très bien tomber sur les passeports et autres documents échangés de main à main.


C'est donc certainement pour limiter les risques de contamination que le PAFman ne me dit ni bonjour, ni au-revoir, ni merci. Welcome back.


A noter qu'aucun des documents distribués au sol ou à bord ne m'ont été demandés… Confirmation s'il en fallait que la France est toujours la France (mais je suis sûr que c'est le cas dans bien d'autres pays).


Nous arrivons en salle de récupération des bagages plus d'une demie-heure après notre débarquement. Évidemment, la livraison n'a toujours pas commencé.


photo 20200704_081758

Mes bagages "prioritaires" n'arriveront que dix ou quinze minutes plus tard, parmi les derniers: ils ont dû être manutentionnés avec la douceur et l'amour qui caractérisent Paris Aéroports. Il ne faudrait surtout pas brusquer les nobles bagages du passager Royal Laurel.


photo 20200704_082517-70584

Après m'être séparé de mes amis (snif), je prends le chemin de la gare TGV. Une fois arrivé à ladite gare, l'ascenseur est pris d'assaut/en panne: il ne remonte qu'une fois toutes les cinq minutes et, après avoir laissé passer des personnes en fauteuil roulant, une vieille dame chargée de bagages et une petite famille sur le point de louper son train, je finis par jeter l'éponge.


J'abandonne mon trolley et trimballerai mes trois valises par les escaliers (un escalator sur deux est également en panne).


photo 20200704_090143

Passage devant le Grand Charles qui, a l'époque (il y a un mois) affichait quand même nettement moins de départs qu'aujourd'hui.


photo 20200704_090523

La gare étant très fréquentée, je décide de descendre sur le quai où j'attendrai moins d'une demie-heure mon TGV pour Valence. J'avais pourtant prévu très large, avec plus de deux heures entre l'atterrissage et le départ de mon TGV à 9h57.


photo 20200704_095606

Entre les 2h30 de TGV (inouï!) et la grosse heure de route jusqu'à chez moi, je serai à la maison vers 14 heures.


C'est ainsi que se termine ce FR, et ce qui fut en quelque sorte un "méga routing" débuté en Août 2019 qui m'aura emmené à Hong Kong, à Taïwan et dans plusieurs pays d'Asie du Sud-Est. J'ai eu grand plaisir à le partager avec vous; merci pour votre attention renouvelée à chaque FR!


Je vous retrouve au plus vite pour deux narrations "oubliées" de cette année asiatique: il s'agira de deux FRs d'un voyage de Hong Kong à Bali en Décembre 2019, dont je n'avais publié que le vol retour faute de temps.


Pour ceux que cela intéresse, un petit bonus recoupant quelques statistiques et "best-of" des vols de ce grand routing entre Europe et Asie est à retrouver juste en-dessous^^


Merci de m'avoir lu et à bientôt!


photo screenshot_20200704-092439_flightradar24

Remarquez une route très au Sud, due à de drastiques restrictions de survol de l'espace aérien chinois pour les appareils taïwanais. Le temps de vol en est considérablement rallongé (excédant parfois 14 heures pour une route directe qui serait de 10000km).


photo screenshot_20200704-092528_flightradar24
Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

EVA Air

8.4/10
Cabine10.0
Equipage9.0
Divertissements7.0
Restauration7.5

EVA Air / The Infinity

5.2/10
Confort7.0
Restauration3.0
Divertissements6.0
Services5.0

Taipei - TPE

9.1/10
Fluidité10.0
Accès8.5
Services8.0
Propreté10.0

Paris - CDG

6.2/10
Fluidité6.5
Accès9.0
Services4.5
Propreté5.0

Conclusion

Évidemment, pour un premier voyage dans ce type de siège, l'effet "wow" est de mise et je manque d'éléments de comparaison. Cependant, même en essayant d'être objectif, je ne vois pas grand-chose qui pourrait être amélioré sur ce siège: ultra-spacieux, très confortable, suffisamment intime, bien pensé... Les menus défauts du siège sont largement compensés par la qualité de l'armement cabine: pyjama, sur-matelas, oreiller, chaussons et trousse de confort sont d'excellente qualité et permettent un très bon repos. Ces aménités sont encore plus appréciables par les temps qui courent. 10.
Un très bon équipage, dirigé par une CCP un peu trop froide/austère à mon goût mais toujours professionnelle et attentive. La PNC qui s'est occupée de moi aura été, elle, vraiment adorable, proactive et attentionnée: de quoi contrebalancer largement la petite fausse note du champagne oublié. Les protocoles sont bien rodés, et les hôtesses auront effectué d'innombrables passages en cabine au cours du vol. 9.
Niveau divertissements, l'offre de musiques et séries est plutôt riche mais on ne peut pas en dire autant de l'offre de films. L'écran est grand et l'interface est agréable, et l'excellente géovision peut être regardée sur la télécommande. Dommage que la télécommande ait fonctionné de manière aléatoire, et que le casque ait été désavantageusement remplacé par des écouteurs de très mauvaise qualité. Heureusement, on peut utiliser son propre casque. Il existait une offre Wi-Fi, mais je ne m'y suis pas intéressé. Avec 1 point "malus" pour les écouteurs et 0,5 pour la télécommande, 7.
Un dîner de bonne tenue malgré une entrée sans intérêt. Le plus impressionnant, c'est surtout l'offre de vin avec cet excellent rouge et ce champagne qui n'est rien moins que hors-norme! A côté, le pdj fait pâle figure avec un plat chaud insipide (voire mauvais) et un jus d'orange des plus bas de gamme: son principal mérite est d'être consistant. Au global, 8 pour le dîner et 5 pour le petit-déjeuner, soit 6,5 en moyenne. Je ne tiens pas compte de la suppression du verre d'accueil et de l'apéritif, ni de la présentation au plateau. Avec 1 point "bonus" pour la cave qui m'a semblé exceptionnelle, 7,5.

L'un dans l'autre, ce fut un vol dont je me souviendrai longtemps. Il y a indéniablement l'excitation du premier LC en Business, mais je pense quand même pouvoir dire que le produit BR est d'un très bon niveau. Même en cette période, les ajustements de protocole sont minimes: les repas, même présentés sur un plateau, restent complets et élégamment servis (pas de trolley). Dommage que la qualité laisse à désirer sur certains aspects. La cave, même légèrement réduite, est impressionnante de qualité. Le service, même avec des masques, blouses et autres lunettes, reste très attentionné et hautement personnalisé. Le siège, enfin, garantit un immense espace sans aucun compromis ou presque sur les autres aspects (intimité, rangements...). En bref, une prestation restée très solide malgré la COVID... Et un excellent vol qui prouve que, même en cette période, il est possible de passer de très bons moments et de faire de belles découvertes en avion.

Au salon The Infinity, en revanche, ce n'est pas tout à fait la même chanson: le confort est correct sans être extraordinaire (il n'y a par exemple pas de zone dédiée au repos), et la surface du salon est faible.
L'offre de restauration est de très mauvaise qualité; je ne mets pas la moyenne malgré le fait que BR propose des plats chauds à la demande: le reste du buffet est beaucoup trop restreint et peu qualitatif. L'offre de boissons est également réduite à sa plus simple expression avec une machine à café qui ne fonctionne même pas.
En termes de divertissements, le salon fait le minimum avec la TV en live et une étagère dédiée à la presse mais dont on ne voit pas trop la cohérence puisque la moitié des titres sont en ligne "pour raisons sanitaires" et l'autre moitié est en libre-service...
Niveau services, il n'y a rien d'extraordinaire non plus: certes il y a des casiers et un espace avec des ordinateurs, mais l'accueil à la réception principale fut très désagréable. Les toilettes étaient moyennement bien tenues (sans compter le fait que les douches soient hors-service ce qui, à la rigueur, peut se comprendre).
Finalement, ce salon a surtout deux mérites: sa décoration, que je n'aime pas vraiment mais qui constitue un choix stylistique très original... Et le fait d'être ouvert malgré le faible nombre de vols au départ. A part ça, les cinq étoiles se sont fait la malle.

TPE offre une expérience fluide et agréable, avec bon nombre de services ouverts.

A CDG, la fluidité à l'arrivée était largement perfectible et bien des services utiles étaient fermés (bureau de change...), alors même qu'il y avait bon nombre de passagers à l'arrivée... Sans compter l'ascenseur surchargé de la gare TGV! Je sanctionne la note "propreté" pour le non-respect du port du masque par les agents de la PAF, et par l'application très laxiste de la distanciation sociale. La note "accès" concerne l'accès de/vers la province par TGV, qui est quand même pratique.

Informations sur la ligne Taipei (TPE) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 14 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Taipei (TPE) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est EVA Air avec 8.1/10.

La durée moyenne des vols est de 13 heures et 56 minutes.

  Plus d'informations

46 Commentaires

  • Comment 560286 by
    Falcon 14 Commentaires

    Cela change de la classe éco que j'ai l'habitude de côtoyer mais quand on a pas les moyens! Bravo pour ce FR!

    Hélas cette année, cela sera no fly pour moi!

    • Comment 560356 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour le commentaire!

      Cela change de la Y effectivement, mais on en profite d'autant plus quand on a payé le même prix (voire moins cher) qu'un billet éco^^

      2020 n'est pas vraiment propice au voyage, je me demande également quand sera mon prochain vol...

      A bientôt!

  • Comment 560287 by
    lagentsecret GOLD 12417 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Bravo : une très belle opération que cet achat bonifié de miles

    Par contre il y avait le risque de ne plus trouver de siège prime disponible à la date de votre choix
    mais avec l'environnement covid les demandes ne devaient pas être importantes et surtout BR a maintenu
    des sièges primes

    "je me convaincs d'essayer une dernière fois"
    J'ai connu à de nombreuses reprises ce stress de site qui plante parce que la promo attire trop de clients

    "ce qui me coûtera près de 50€ de hors-forfait"
    Dommage que AC n'ait pas de numéro en 0800 que vous auriez pu appeler gratuitement avec Skype

    "Bref, je me résigne à n'enregistrer que ma valise à roulettes "
    Personnellement je ne me serais pas résigné, j'aurais demandé à parler à un responsable, j'aurais téléphoné
    à BR, ou aurait attendu que cette charmante personne prenne sa pause !
    C'est une réponse complètement bidon : comme si les machines ne fonctionnaient qu'avec les roulettes des bagages.

    J'espère que vous avez pris des photos et fait une réclamation à BR

    Accueil quelconque à l'enregistrement et encore plus froid à The Infinity (and beyond ?)

    L'offre des salons BR est habituellement importante mais de qualité moyenne, en période covid
    elle est très réduite et la qualité n'a pas progressé

    "Inutile de dire que le meilleur houblon a été minutieusement sélectionné pour le plus grand plaisir des amateurs."
    Il y a de bonnes bières à Taïwan , bien supérieures aux bières US, et surtout à l'horrible Heineken

    "l'absence de vins et spiritueux n'est pas très cohérente"
    Tout à fait c'est seulement un cost cutting honteux et incompréhensible

    Le plateau servi ne pourrait même pas passer l'épreuve d'un mauvais fast food

    "Pour les rois du laurier, c'est à gauche toute."
    Votre traduction ironique dévalorise l'appellation ^^
    Moi je verrais plutôt le laurier royal qui ceignait le front des empereurs romains

    "Chouette, je vais avoir le même pyjama qu'Ivana Trump!"
    Pourrait-on avoir des élements de comparaison quand à la façon de le porter ?

    Le casque proposé est une disgrâce

    "si ce n'est pour des raisons d'économies."
    Là encore je ne peux qu'approuver votre sentiment et le sentiment que les compagnies se fourvoyent
    en mettant en place ce genre d'économies ridicules

    "le Champagne n'est pas encore frais. Elle m'a apporté du Cava pour me faire patienter."
    Manifestement on met le Cava au frais avant le Champagne chez BR :(

    Le repas ne servi ne vaut même pas une * : la disgrâce continue :(

    " qu'en raison de la situation actuelle il s'agira d'un dessert surgelé"
    Le ridicule, même surgelé, ne tue pas
    Par contre vous avez définitivement tué mon avis de voler en Business avec BR ^^

    " Il aurait juste mérité d'être servi un peu plus frais; dommage."
    Vu le temps qu'il a mis à arriver il doit y arriver un problème de refroidissement à bord
    Heureusement le dessert surgelé y a survécu

    • Comment 560357 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour le commentaire!

      il y avait le risque de ne plus trouver de siège prime disponible

      C'est vrai, mais le risque était mesuré car des primes étaient disponibles à d'autres dates assez proches, ou sur d'autres compagnies dont je savais qu'elles assuraient encore des vols (TK ou OZ en partenariat avec EY par exemple).

      Dommage que AC n'ait pas de numéro en 0800 que vous auriez pu appeler gratuitement avec Skype

      Il y en avait bien un, mais malheureusement les transactions nécessitant un paiement par carte devaient se faire par une ligne sécurisée qui ne supportait pas les appels via Skype :-(

      J'espère que vous avez pris des photos et fait une réclamation à BR

      Pour tout dire je n'y ai pas pensé, mais il n'est peut-être pas encore trop tard pour la réclamation^^

      Il y a de bonnes bières à Taïwan

      C'est vrai, mais je ne suis pas amateur de bière et je ne connais donc pas l'origine de la bière sur la gauche: peut-être est-elle taïwanaise?

      Moi je verrais plutôt le laurier royal qui ceignait le front des empereurs romains

      Ce serait donc plutôt l'Imperial Laurel^^

      Vu le temps qu'il a mis à arriver il doit y arriver un problème de refroidissement à bord

      C'est fort possible, mais du coup vous avez raison de vous demander comment le dessert surgelé et le Cava y ont échappé... Mais peut-être n'étaient-ils tout simplement pas dans les mêmes compartiments; laissons à BR le bénéfice du doute!

      Le repas ne servi ne vaut même pas une *

      Le plat principal était tout de même de bonne tenue et le dessert tout à fait correct à mon goût malgré qu'il ait été surgelé. Ce sont surtout l'entrée et le fromage qui ne ressemblaient pas à grand-chose...

  • Comment 560288 by
    lagentsecret GOLD 12417 Commentaires

    "retrouvez-moi bientôt en une de Vogue Magazine."
    Merci pour le partage
    Est-ce qu'il serait possible d'avoir un élément de comparaison avec Ivanka ?

    "mon verre de Champagne a été débarrassé"
    Un crime de lèse Numero_2 OMG !!!

    "me propose spontanément une boîte de pâtisseries "
    Après la CCP qui connait votre taille, voici la PNC qui connait vos péchés mignons ^^

    "En fait, ce plateau a surtout le mérite d'être complet ("
    Certes mais si la qualité en est médiocre...

    "Mais j'y trouve à nouveau les trolleys en pleine allée en train de débarrasser le pdj :-("
    Vos amis auront passé le vol à manger et dormir

    "elle m'apportera quatre bouteilles d'eau et quelques snacks "
    Biscuits de l'Osteria ?

    "A noter qu'aucun des documents distribués au sol ou à bord ne m'ont été demandés…"
    Expérience identique pour mon arrivée à LYS concernant agents du PAF et documents
    J'ai été contrôlé en gardant mon masque

    Une bonne première expérience en Business LC grâce à cet excellent siège et un très bon équipage
    La cave est effectivement de très bonne tenue, l'armement cabine de qualité
    mais tout le reste est largement perfectible

    Merci pour tous vos FRs et vos superbes bonus qui m'ont donné envie de retourner à Taïwan

    A bientôt

    • Comment 560360 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Est-ce qu'il serait possible d'avoir un élément de comparaison avec Ivanka ?

      Il faudra acheter le prochain Vogue pour le savoir!

      Un crime de lèse Numero_2 OMG !!!

      Une approximation dans le protocole?

      Vos amis auront passé le vol à manger et dormir

      Comme quoi, il y avait aussi des happy few en Y sur ce vol^^
      Et avec tout ça, même pas une minute pour papoter avec moi et rompre la solitude du pax J isolé dans son siège Cirrus :(

      Biscuits de l'Osteria ?

      Malheureusement non :(

      Content que cette série taïwanaise et les bonus associés vous aient donné envie de revisiter l'île, qui vaut en effet plusieurs visites à mon avis!

      A bientôt!

  • Comment 560291 by
    Esteban TEAM GOLD 12157 Commentaires

    Merci pour le partage Tiedel,

    Il est vrai que le catering ne fait pas vraiment envie, on sent l'effort de faire bien mais ça reste vraiment pas terrible.

    Par contre, l'équipage semble absolument formidable de bout en bout. Ils ont fait toute la différence.

    A très bientôt !

    • Comment 560361 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour le commentaire!

      J'ai trouvé le dîner correct malgré la déception de l'entrée, mais le pdj était au mieux quelconque... Après, mes exigences ne sont peut-être pas très élevées pour ce qui est du catering^^

      Globalement, je trouve effectivement que la cabine et le professionnalisme de l'équipage rattrapent largement les petits défauts du catering!

      A bientôt!

  • Comment 560292 by
    Numero_2 GOLD 9930 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Quelques péripéties pour enfin sécuriser ce vol.

    Je confirme que la taille M du pyjama est tout juste pour mon 1.80 !
    Quelle horreur ces oreillettes jetables. :(

    Dommage la disparition du menu qui était très qualitatif.
    Jolie trousse de confort.

    Dans une vidéo à thème "mission spéciale", qui se révèlera très réussie.

    La précédente sur le thème de la danse était un peu gnan-gnan.

    Service du repas escamoté... C'est bien dommage encore une fois.

    Ravi de voir que le Krug 2004 est toujours de la partie 2 ans après mon dernier CDG-TPE. Il se boit tout seul...

    Je n'ai eu qu'une fois un catering satisfaisant ex-TPE sur BR.

    Arrivée à Paris en fanfare avec les infrastructures en perpétuelle déliquescence.

    Un bon vol malgré les circonstances. Dommage de ne pas avoir pu profiter de la carte des vins plus en avant !

    A bientôt.

    • Comment 560362 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour le commentaire!

      la taille M du pyjama est tout juste pour mon 1.80 !

      C'est vrai que la L n'était pas immense non plus!

      Dommage pour les oreillettes jetables, d'autant que la jsutification sanitaire me paraît, là encore, un peu douteuse (mais pour le coup je doute que ce soit du cost-cutting car les "vrais" casques sont réutilisés de vol en vol et sont donc déjà achetés).

      Ravi de voir que le Krug 2004 est toujours de la partie

      Tout à fait, d'autant plus qu'il aurait aussi pu faire les frais de mesures de cost-cutting

      Dommage de ne pas avoir pu profiter de la carte des vins plus en avant !

      Et dommage surtout d'avoir mal accordé le seul vin que j'ai bu, si excellent eût-il été :(

      A bientôt!

  • Comment 560295 by
    south-flyer 91 Commentaires

    Merci pour ce report très agréable à lire!
    Quitter Taiwan à du être difficile mais de nouvelles occasions seront surement bientôt à saisir.
    L'achat de ce billet (vraiment peu cher) aura tout de même été un parcours semé d’embûche pour vous.
    A bord, la sensation de solitude devait être totale et les images du lever de soleil sont sublimes!
    L'équipage au petit soin est un vrai plus pour le confort et l’expérience passagers. En bref, même avec le covid, BR reste une compagnie à prendre.

    A bientôt!

    • Comment 560363 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour ce commentaire!

      L'achat de ce billet (vraiment peu cher) aura tout de même été un parcours semé d’embûche

      Heureusement, le jeu en valait la chandelle!

      la sensation de solitude devait être totale

      C'est vrai qu'entre le faible remplissage et l'espace offert par le siège, on a un peu l'impression d'avoir la cabine rien qu'à soi.

      Un très bon équipage qui aura été attentif du début à la fin; c'était peut-être facilité par le peu de sièges occupés ce jour-là mais ça n'en reste pas moins appréciable.

      A bientôt!

  • Comment 560299 by
    pititom GOLD 10702 Commentaires

    Merci pour ce FR,

    Pour une première en Business intercontinentale, c'est un très bon choix que ce vol long et sur une excellente compagnie. Il me semble qu'il y a encore beaucoup d'impact des mesures Covid sur le catering et le service, et que vous n'avez pas pu profiter de toute l'expérience. Et puis il reste les quelques suppressions...

    D'ailleurs, c'est assez perturbant : EVA sert un cava en verre d'accueil et ce luxueux Champagne en vol (une opposition qui m'a toujours laissé dubitatif). Le verre d'accueil est supprimé, mais on comprend que le Cava et le Champagne restent chargés tous les deux...la logique m'échappe :)

    A bientôt !

    • Comment 560301 by
      lagentsecret GOLD 12417 Commentaires

      mais on comprend que le Cava et le Champagne restent chargés tous les deux...la logique m'échappe :)

      Non seulement il est chargé mais lui il est mis au frais ^^
      Apparemment une partie du protocole n'a pas été actualisée et continue à être appliquée à la lettre ;)

      • Comment 560496 by
        tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

        Peut-être au contraire un ajustement subtil du protocole qui permet à BR de réaliser une autre économie: il faut encourager le passager à préférer le Cava au Champagne^^

    • Comment 560364 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour ce commentaire!

      vous n'avez pas pu profiter de toute l'expérience.

      J'imagine en effet que ça ne pouvait qu'être mieux avant la COVID, mais ça n'en est pas moins resté une belle découverte comme vous le soulignez. Et puis ce n'est qu'une raison supplémentaire de renouveler l'expérience à l'avenir^^

      Le verre d'accueil est supprimé, mais on comprend que le Cava et le Champagne restent chargés tous les deux...la logique m'échappe :)

      Je pense que lagentsecret doit tenir la bonne explication; le protocole n'a pas dû être correctement actualisé et le Cava est peut-être mis au frais par défaut avant même l'arrivée de l'équipage alors que le Champagne n'est peut-être rafraîchi que sur demande... C'est un peu incohérent, et je doute que beaucoup de pasagers préfèrent le Cava au Krug^^

      A bientôt!

  • Comment 560308 by
    AirBretzel TEAM GOLD 7145 Commentaires

    Merci Tiedel pour ce FR.
    Bravo pour cette optimisation du prix de ce billet.
    Je ne comprends pas pourquoi seules les valises à roulettes peuvent être enregistrées en ville.

    chocolate dumplings

    Rien que de les imaginer j'ai l'eau à la bouche.
    L'offre du salon n'est en effet pas géniale et encore moins 5 étoiles.
    A bord le catering n'est pas fou.
    Mais l'équipage lui oui.
    que je me rends compte du véritable intérêt de la classe Affaires: au lieu d'un vol de 13h30, j'ai l'impression de sortir d'un vol d'1h30; extraordinaire sensation.

    C'est pour moi l'atout principal d'un vol en J : la restauration m'importe peu, je préfère bien manger en ville, mais dormir correctement procure une récupération optimale.
    Un retour en France après une année aussi riche c'est un changement important.
    A bientôt

    • Comment 560365 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour ce commentaire Valérie!

      Je ne comprends pas pourquoi seules les valises à roulettes peuvent être enregistrées en ville.

      Un mystère que je suis également bien en mal de résoudre.

      Rien que de les imaginer j'ai l'eau à la bouche.

      Sans parler des golden lava buns et des truffle dumplings!

      En tous cas, c'est bien dommage, l'offre du salon ne fait pas honneur à la cuisine taïwanaise :-(

      A bord, le catering était globalement moyen, malgré un plat chaud convaincant au dîner...

      Mais l'équipage lui oui.

      Fou, j'espère que non! Mais ils auront en tous cas fait un excellent travail d'un bout à l'autre du vol.

      je préfère bien manger en ville, mais dormir correctement procure une récupération optimale.

      Exactement, au-delà du soft product le gain le plus important est celui d'arriver frais et dispos à destination voire de se remettre bien plus rapidement du décalage horaire.

      Gros changement que ce retour en effet; un peu en mode "retour à la réalité".

      A bientôt!

  • Comment 560344 by
    nicobcn TEAM GOLD 4580 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Un vol très bon marché au final, bien joué ! J'aurai quand même eu peur qu'au dernier moment le billet prime ne soit plus disponible^^

    Pour un vol en période Covid la prestation est pas mal du tout et le service à bord très attentionné.

    Effectivement une très belle référence en Champagne,

    A bientôt !

    • Comment 560366 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour ton commentaire!

      J'aurai quand même eu peur qu'au dernier moment le billet prime ne soit plus disponible^^

      C'est vrai mais le risque était plutôt mesuré puisque d'autres primes étaient disponibles à d'autres dates (qui certes m'arrangeaient moins, mais qui restaient praticables pour moi). D'autres options "sûres" étaient également disponibles avec TK et OZ par exemple. Mais bon, heureusement que la COVID a également réduit la demande sur les primes^^

      Pour ce que je peux en juger, la prestation à bord reste effectivement de très bon niveau malgré la situation actuelle.

      A bientôt!

  • Comment 560358 by
    grenouille 184 Commentaires

    Merci pour ce rapport si agréable à lire...

  • Comment 560368 by
    Leadership TEAM GOLD 4752 Commentaires

    Merci pour ce FR très complet bien sûr et agréable à lire.
    C'est une excellente idée de rentrer de son semestre d'étude dans de bonnes conditions même si la réservation n'a pas été aisée.
    Les salons BR n'ont jamais été terribles, surtout en comparaison avec ceux de CX, avec les mesures covid, c'est encore pire donc aucune raison d'y rester longtemps même si c'est mieux qu'ils soient ouverts.
    A bord, on retrouve cette cabine très confortable et spacieuse, un bon point pour le maintiens du PJ et des slippers, ce n'était pas gagné .
    Dommage pour l'absence de verre d'accueil, d'ailleurs le nombre d’interactions montre que le covid n'est qu'un faux prétexte...
    Là ou c'est moins bien, c'est clairement au niveau du catering, je comprend le service au plateau mais pas l'absence de nappe, le manque de choix ou la petitesse des portions.
    Le champagne est en effet exceptionnel (surtout pour une J) mais ne pas le mettre au frais / servir frais gâche tout, c'est malheureusement souvent le cas et c'est un irritant pour moi.
    Equipage très bien: pro, disponible, proactif mais sans familiarité, c'est parfait!
    Intéressantes statistiques, tu as bien d'en profiter pour voyager là bas, j'espère que tu pourras y retourner bientôt.
    A+

    • Comment 560402 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour ce commentaire Flavien!

      le nombre d’interactions montre que le covid n'est qu'un faux prétexte...

      Exactement, même si à choisir je préfère perdre le Cava du verre d'accueil et conserver le pyjama, les chaussons et autres surmatelas^^

      l'absence de nappe, le manque de choix ou la petitesse des portions.

      C'est vrai que je n'avais pas noté l'absence de nappe dans mon FR, et j'imagine qu'il y a au moins 3 choix de plats chauds honnêtement...

      ne pas le mettre au frais / servir frais gâche tout,

      C'est un peu dommage effectivement, mais il était quand même relativement frais; il ne manquait pas grand-chose.

      L'équipage aura été d'un professionnalisme sans faille en effet.

      Je compte bien retourner à HK/Taïwan aussi vite que possible^^

      À bientôt!

  • Comment 560376 by
    runlau 20 Commentaires

    Salut,
    Bravo, pour ce magnifique report, une très belle rédaction ponctuée d'humour, j'ai adoré.
    Je ne saurais faire de comparaisons, la Business class ne m'est pas encore accessible (Premium maxi), mais pour un temps de crise sanitaire semble avoir été satisfaisant, il y aurait pu avoir d'avantage de restrictions.
    Bon retour sur le territoire FR.

    • Comment 560403 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour ce commentaire!

      Grâce à des promos comme celle dont j'ai profité, la J peut devenir accessible de temps à autre mais c'est vrai qu'il faut être à l'affût :/

      il y aurait pu avoir d'avantage de restrictions.

      Oui c'est ce que j'aurais pensé aussi; je ne savais pas trop à quoi m'attendre non plus et j'ai été surpris de voir que les aménités étaient toujours distribuées (pyjama...).

      À bientôt!

  • Comment 560379 by
    airberlin GOLD 752 Commentaires

    Merci monsieur Tsow pour ce FR de haute couture. J’ai effectivement bien reconnu Ivana Trump dans le miroite habillée de ce superbe pyjama ^^. Le tout donne extrêmement envie. J’aurais mis 10 à l’équipage aussi. Ces petits plus font toute la différence mais c’est vrai que le service au sol a laissé un peu à désirer. Le style du report est vraiment emballant, ça apporte beaucoup de fraîcheur, merci pour cela, surtout en période de canicule ?

    • Comment 560406 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour ce sympathique commentaire!

      J’ai effectivement bien reconnu Ivana Trump

      Un véritable sosie^^

      L'équipage est excellent, mais effectivement l'expérience au sol laisse largement à désirer (et notamment pour ce qui est des interactions avec les personnels au sol)... Et ce, de la gare centrale au salon :(

      À bientôt!

  • Comment 560415 by
    Chevelan GOLD 13835 Commentaires

    Merci Tiedel pour ce récit de retour au bercail ! (Et toute la série de l'épisode Taïwanais)
    Et non, les pax sans statut ne sont pas autorisés à entrer au salon avec un invité !
    Le choix de BR pour rentrer en Europe en classe avant est judicieux, surtout pour le prix payé...
    Les PNC sont aux petits soins, il ne manque pas grand chose à la prestation d'avant crise.
    Mis à part le menu qui a disparu et les repas qui ne sont pas extraordinaires.
    Pour le reste, c'est du très haut niveau.
    Evidemment on apprécie le vol à sa juste valeur... Un peu moins l'arrivée à CDG, tumultueuse comme souvent !

    A bientôt !

    • Comment 560477 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour le commentaire Hervé!

      les pax sans statut ne sont pas autorisés à entrer au salon avec un invité !

      En même temps, vu ce qui m'attendait a l'intérieur du salon, ça n'a finalement pas été une grande perte^^

      Le vol fut vraiment un excellent moment pour moi, que j'ai d'autant plus apprécié qu'il aura été obtenu à prix doux!

      L'arrivée à CDG ne donne vraiment pas bonne impression pour un retour en France...

      À bientôt!

  • Comment 560441 by
    QuentinNZ 271 Commentaires

    Tout d'abord, merci pour ce super report, en quantité et qualité.
    Le crew est aux petits oignons, c'est indéniable. Si la même attention est là lorsque la cabine est pleine c'est royal (Laurel^^).
    Le Champagne est top tout comme le siege, le cirrus a fait ses preuves, donc avec un sur-matelas, top du top ! Ajouter à cela un pij' en J...
    Petite émotion à la lecture de voir la mascotte din tai fung, ca me remémore mes escapades singapouriennes et chinoise.
    Très bon calcul pour l'achat de Miles, car oui 800€ pour un vol de 13h en J c'est très bon marché, et vu la conjoncture actuelle, c'est le prix d'un Y....
    A+ dans l'airbus !

    • Comment 560479 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour ce commentaire Quentin!

      Si la même attention est là lorsque la cabine est pleine c'est royal (Laurel^^).

      Plus qu'à renouveler l'expérience dans quelques temps (quand les vols seront de nouveau pleins) pour le savoir!

      Petite émotion à la lecture de voir la mascotte din tai fung,

      En effet, derrière le sourire charmeur de ce sympathique dumpling une véritable institution taïwanaise (qui s'est bien exportée dans le reste de l'Asie)!

      Pour le reste, la cabine est effectivement ultra-spacieuse et elle est aussi ultra-confortable avec ces aménités de grande qualité... pour le prix d'une Y, ce n'est pas de refus^^

      À bientôt!

  • Comment 560515 by
    LUCKY LUKE GOLD 2706 Commentaires

    Merci pour ce récit fort intéressant et très agréable à lire. Tout a été déjà dit dans les commentaires précédents sur cette expérience parsemée de quelques "couacs" mais somme toute très positive vu le prix payé. A bientôt.

    • Comment 560643 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour ce commentaire!

      Exactement, les quelques bémols se pardonnent au vu du prix payé, du contexte... et du fait que c'était quand même une "première"pour moi.

      À bientôt!

  • Comment 560586 by
    nico83et13 SILVER 2128 Commentaires

    Merci pour le FR.

    Très bon choix de votre part d'avoir pu voler en J sur BR, en plus de ça le prix est plus que bon.
    Ca fait bizarre de voir un salon LC en pleine activité.
    Cabine de BR que j'aime bien en Cirrus. Dommage que le pyjama BR n'est qu'au maximum en taille L. Je fais comment moi ??? lol
    Dommage que la trousse de confort Rimowa ne soit plus là
    Carte des vins de haut vol avec ce Haut Condissas et le Krug. Comme vous, je trouve les portions ridicules pour le catering.

    A bientôt

    • Comment 560644 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour le commentaire!

      Le salon est certes en pleine activité et relativement fréquenté mais l'offre est largement réduite :(

      Dommage que le pyjama BR n'est qu'au maximum en taille L.

      Lol, la PNC ne m'a donné le choix qu'entre M ou L mais je serais surpris qu'elle n'ait pas d'autres tailles en réserve!

      C'est vrai que même si la nouvelle trousse reste jolie, Rimowa était un beau marqueur premium.

      À bientôt!

  • Comment 561201 by
    AirOne SILVER 2210 Commentaires

    Merci pour ce dernier FR, j'ai mis du temps à le lire car je me doutais qu'il serait long et qu'en l'absence de Wifi celui-ci ferait beaucoup de mal à mon petit forfait Internet Mobile de de 2Go (sans parler du confort moindre de la lecture sur un mobile). Mais l'attente en valait la peine, c'est une nouvelle fois un FR à la narration plaisante et complète sur un vol où vous avez su habilement profiter d'une vente de "miles" pour vous dégoter un billet à "petit" prix dans un grand confort. Je ne suis pas mauvais en recherche de bons prix, mais intégrer ce genre de chose n'est pas de mon niveau ahah.
    Le vol a été confortable pas de doute, la cabine est connue et agréable même si le vert laisse un aspect un peu cheap à mon goût. Une hôtesse pro, un diner tout à fait correct (enfin pas les portions) mais un pdj très limite.
    Je tenais aussi à vous remercier pour l'ensemble de vos FRs que j'ai suivi avec une grande attention, enfin je mentirai si je disais les avoir tous lu car c'est peut-être le cas mais ce n'est pas une certitude. Vous avez, dans le courant de cette année scolaire 2019-2020 été au cœur d'une aventure asiatique vous avez par vos FR participer l'histoire des différents événements sociaux et Covidiaux (c'est moche) que nous avons traversé. Bref c'est une page d'histoire à la sauce FR que vous nous avez compté.

    Merci à vous et comme toujours "à bientôt !"

    • Comment 561260 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour ce sympathique commentaire Erwan!

      celui-ci ferait beaucoup de mal à mon petit forfait Internet Mobile

      Aïe, je vous jure que je ne voulais faire de mal à personne :'-(

      intégrer ce genre de chose n'est pas de mon niveau

      C'est ce que je pensais aussi (que ça n'était pas de mon niveau), mais en fait avec les nombreux sites spécialisés qui envoient des newsletters fréquentes et qui expliquent comment profiter des promotions, ce n'est vraiment pas sorcier... Il faut juste regarder régulièrement ses spams car c'est souvent là qu'atterrissent les newsletters aha.

      C'est vrai que le vert de ces cabines n'est pas des plus réussis, mais ça n'agresse pas l’œil non plus.

      ce n'est pas une certitude.

      Sacrilège^^

      C'est vrai que l'année fut mouvementée et riche en découvertes pour moi, mais 2020 sera sûrement mémorable pour tout le monde (espérons que 2021 le soit pour de meilleures raisons)!

      Merci de cette fidélité et à bientôt pour les deux derniers FRs de cette série asiatique!

  • Comment 561228 by
    momolemomo GOLD 6378 Commentaires

    Cette offre était une superbe opportunité! La J d’EVA Air a en plus une très bonne réputation.
    Rien de mieux que Din Tai Fun pour retrouver le sourire :)
    C’est triste ce FIDS avec tous ces vols annulés…
    La cabine est jolie mais dans ce registre je trouve que China Airlines fait beaucoup mieux.
    C’est vrai que c’est dommage d’avoir enlevé la boisson de bienvenue, elle pourrait être servie en même temps que les chaussons.
    On dirait que l’hôtesse avait raison pour le Pyjama, il fallait du L.
    Quel magnifique lever de soleil!
    J’ai eu la même chose avec les papiers à remplir en rentrant d’Afrique du Sud une semaine après toi. Ils m’ont demandé de remplir plein de papiers pour au final n’en prendre aucun. Que serait la France sans un peu de bureaucratie inutile ;)
    Merci pour ce Fr et ceux de cette série. On le voit bien dans tes statistiques en bonus, il y a une belle variété de compagnies, d’avions et de destinations.

    • Comment 561263 by
      tsow SILVER AUTEUR 1429 Commentaires

      Merci pour le commentaire Moritz!

      La cabine est jolie mais dans ce registre je trouve que China Airlines fait beaucoup mieux.

      C'est vrai que CI a vraiment de superbes cabines sur 77W et A350, les sièges de BR font un peu "plastique" en comparaison... Mais ils sont néanmoins bien finis et, surtout, très confortables!

      elle pourrait être servie en même temps que les chaussons.

      Exactement, avec autant d'interactions on n'en est plus à une près (et de toutes façons il est un peu illusoire de croire qu'un vol de 14h va pouvoir se dérouler avec très peu d'interactions tout en conservant la qualité du produit; je me demande si, dans la mesure où les PNC sont ultra-protégés et où tous les pax portent le masque, il est vraiment utile de limiter les interactions).

      Que serait la France sans un peu de bureaucratie inutile ;)

      Surtout que les papiers distribués n'étaient même pas les bons... Après, en cette période, j'ai l'impression que ce type de tâtonnements administratifs ne sont pas exclusifs à la France.

      A bientôt!

Connectez-vous pour poster un commentaire.