Avis du vol Icelandair Reykjavík Paris en classe Economique

Compagnie Icelandair
Vol FI 542
Classe Economique
Siege 10E
Temps de vol 03:25
Décollage 09 Aoû 20, 07:40
Arrivée à 09 Aoû 20, 13:05
FI   #56 sur 94 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 74 avis
Pucinet
Par 1479
Publié le 5 octobre 2020

Routing


Bonus sur le musée national de l'aviation islandaise d'Akureyri 


Comme promis, le vol retour vers Paris après 17 jours en Islande. Magnifique destination avec peu de visiteurs cette année. C'était top ! pour nous
Au mois de juin reçois un mail pour m'annoncer le changement d'horaire de notre vol. Initialement devions partir à 10h55 vol FI540 pour une arrivée à 16h25 au T1 de CDG et avions sélectionné les sièges 12 A, 12 B.
Or maintenant il n'y a plus que le premier vol qui est assuré et encore pas tous les jours. C'est déjà pas mal que ce soit le bon jour mais 7h40 c'est très tôt. Heureusement que j'ai réservé un hôtel à une demi heure de l'aéroport.
 Sur l'application ai pu voir qu'on nous avait attribué les sièges 10 E, 10 F. Avons gagné 2 rangs, c'est déjà ça.


photo fi543_134-0707

La veille enregistrement en ligne via l'application.
Le jour J c'est la tempête dans la presqu'ile, il fait 9°C, il pleut. Après un peu de route en suivant le flot de voitures allant toutes dans la même direction, celle de l'aéroport, à cette heure c'est bien normal. Il faut déposer les clés de la voiture de location, marcher sous la pluie jusqu'à l'aérogare. Zéro photo il tombe des cordes, on court pour se mettre à l'abri. Pas facile avec les bagages.
Il est 5h45 on rentre dans l'aéroport (je l'écris pour m'en souvenir car c'est pas mon habitude). J'arrive à ouvrir les yeux à cette heure là, c'est déjà pas mal. Il y a beaucoup de monde, c'est carrément bondé. C'est fini les vacances tranquilles, le calme, la quiétude et les sites désertés.
On fait d'abord la queue au guichet de la détaxe pour déposer le formulaire. Ce fut long. Le bureau est fermé, il est cependant possible de laisser son formulaire au bureau de changes. On n'est pas les seuls à vouloir récupérer quelques euros. Pendant ce temps je suis allé imprimer les cartes d'embarquement à l'autre bout du terminal en zone d'enregistrement et ensuite les étiquettes bagages vu le monde qu'il y avait aux comptoirs d'enregistrement.
Une demi heure après être entrés, on dépose nos bagages à la zone dédiée. C'est assez rapide. Il y a encore beaucoup de monde pour attendre que ce soit au comptoir avec agent et dans le terminal.


photo fi542_076

Ensuite il faut rejoindre l'étage départ


photo fi542_077

Et c'est l'encombrement pour rejoindre le PIF. Tout le monde est masqué, heureusement. Il y a de nombreux vols qui partent tôt comme le nôtre


photo fi542_084photo fi542_083

Illustration du "pas mal de monde" au PIF.
En Islande, la distance recommandée à respecter entre les personnes était de 2 mètres. En théorie. Car ici ce n'était absolument pas le cas bien qu'il y ait des affichettes le précisant.


photo fi542_085

Nous voici passé, une demi heure après être arrivés à l'étage des départs.
On se retrouve en zone commerciale avec des espaces fermés à cette heure bien matinale. 
On a le temps d'acheter une bouteille de sirop de groseille au duty free qu'il est déjà l'heure de rejoindre la porte C34. Souvenirs liquides à partager. 


photo fi542_075

Il est 7 h00 voici les vols européens à venir au départ, 5 vols à la même heure que le nôtre à 7 h 40, 10 vols avant 8 h 00 et 12 vols le reste de la journée


photo fi542_005

En route vers le terminal C


photo fi542_006

Mais qui vois-je ? Notre bel avion que nous avons déjà emprunté pour venir en Islande il y a plus de 15 jours déjà, TF-ISX un Boeing 757-300 de février 2000 arrivé chez Icelandair en mars 2018 aux couleurs du drapeau national, baptisé þingvellir, du site du premier parlement mondial (voir le FR du vol aller pour les images de cet endroit)


photo fi542_008

Oui il pleut et à travers la vitre ça donne un effet flouté


photo fi542_007

Je vais marcher un peu, pour me dégourdir les jambes et voir ce qu'il y a comme appareils au contact. Que du local de ce coté ci


photo fi542_016

On patiente quelques minutes avant l'embarquement, passerelle vitrée mais sous la pluie c'est pas terrible. On a attendu avant d'être invité à embarquer par zone de rangées


photo fi542_009

Enfin j'arrive à faire le fuselage shot que je n'avais pas réussi au départ de Paris mais pas évident avec cette vitre sécurisée


photo fi542_015photo fi542_010

A la différence de l'aller, il y a trop de monde à me pousser pour immortaliser l'instant porte. On voit le chariot pour le service à bord. On se sert d'une bouteille d'eau, unique prestation offerte, Covid oblige. Accueil cordial avec le bonjour.
Il y a le wifi à bord, je n'ai pas testé car je ne m'en suis pas souvenu une fois à l'intérieur.
Pour la signature de la livrée, voir mon FR du vol aller et son bonus


photo fi542_011

Le chariot avec les bouteilles. Je sais c'est un peu flou


photo fi542_012

Nous sommes au rang 10 pas loin de l'entrée. Les coffres à bagages sont ouverts. Il y a de la place


photo fi542_013

La carte d'embarquement en dur, plus vite à dégainer qu'un téléphone et la petite bouteille d'eau de 33 cl récupérée à l'entrée


photo fi542_017

Me voici installé, pas mal de place sur cette seconde rangée de la classe éco. On peut dire royal pour moi


photo fi542_022

Par le hublot je vois cet embarquement en faux contact, voyageurs sous la pluie. Pas top. OK tu peux faire une photo, mais t'es trempé ce matin


photo fi542_014

C'est la fin de l'embarquement des bagages. On va pouvoir partir ?


photo fi542_018

Et ben il en reste encore un peu. Les derniers bagages sont chargés. Les passagers étaient invités à laisser leur bagage à main volumineux, gratuitement, de façon à respecter les mesures Covid d'avoir un seul petit bagage à main à bord.


photo fi542_021

La porte et la PCN, on attend les derniers passagers.


photo fi542_019photo fi542_020

Un autre 757, appareil toujours remisé depuis mars


photo fi542_023

Ecran actif dès l'entrée 


photo fi542_024

Au revoir Monsieur. Il est 7 h 40 on va rejoindre la piste avec quelques minutes d'avance si je crois fligthaware.
Le commandant prend la parole, annonce un vol de 3 h et la route empruntée via Londres


photo fi542_025

C'est bien par là. Petit roulage dans la grisaille


photo fi542_026

La piste n'est pas loin du terminal où nous étions tout à l'heure


photo fi542_027

Et c'est parti, sous la pluie


photo fi542_028

Bel éclairage bleuté pendant la montée


photo fi542_029

A l'extérieur, ça travaille


photo fi542_030

Jusqu'à percer les nuages


photo fi542_031

Le bel écran tactile, réactif avec un grand choix de musique, films


photo fi542_032photo fi542_033

La chef de cabine passe pour la distribution d'un devoir. Nous avons eu une explication sonore en français du pourquoi ce travail.
Eclairage agréable tout comme la cabine


photo fi542_034

Distribution d'un formulaire Covid pour les autorités françaises… Ca doit en faire des cartons de papier à conserver dans un endroit bien surveillé. Ca passe le temps de remplir en respectant bien les cases


photo fi542_035

Ai oublié de vous montrer le vomito qu'il y avait pour ce vol retour (à la différence du vol aller)


photo fi542_036

On arrive en Ecosse, à mi parcours


photo fi542_037photo fi542_038

Il fait bien beau par ici. Un air du pays pour ce moteur Rolls-Royce


photo fi542_039

On poursuit, toujours sur la verdoyante Ecosse 


photo fi542_040

Du coté de la côte sud de l'Angleterre. Farnborough peut-être ?


photo fi542_041

La côte anglaise avec la station et plages de Brighton


photo fi542_042

Epaisse couche nuageuse au dessus de la Manche avant d'atteindre les côtes normandes


photo fi542_043photo fi542_044

Les Mureaux


photo fi542_045

le Nord Ouest parisien sous le soleil


photo fi542_074

Facile, c'est écrit Le Bourget


photo fi542_046

On approche


photo fi542_047

Il est 10h44 heure islandaise, on arrive à Paris Charles de Gaulle il est 12 h 44


photo fi542_048photo fi542_049photo fi542_050

Le roulage de 8 minutes commence


photo fi542_051

Parking Hop majoritaire


photo fi542_052

C'est fini pour ce gros 380


photo fi542_053

Brochette locale, autant de l'autre côté du terminal


photo fi542_054

Un 737 visiteur turc


photo fi542_055photo fi542_056

Un gros canadien


photo fi542_057

Une zone en travaux


photo fi542_058

Et notre voisin américain près duquel on vient de s'arrêter. Ca va être bon pour le bus tout ça = photo possible, yeah


photo fi542_059

Pendant le roulage annonce en français de la procédure pour sortir, un rang à la fois. C'est une voix d'homme. Je ne sais pas si c'est enregistré ou l'un des officiants au poste de pilotage car pas de PNC masculin. C'est la même voix qui a fourni les explications pour le formulaire covid pour les autorités françaises.
Là la chef de cabine rappelle à une personne de s'asseoir illico-presto, privée de Danette aujourd'hui.
Elle a bien ramassé les copies qu'elle tient en main


photo fi542_060

Ouverture de la porte et entrée d'une vague de chaleur… Il fait 38 °C dehors et 9 ou 10 °C au départ…. Un choc thermique nous attend


photo fi542_061

Yes, je peux photographier et je n'ai pas eu droit au "no photo"


photo fi542_062photo fi542_063

Il est vraiment beau sous le soleil


photo fi542_064

Direction le bus où c'était de l'entassement. L'agente Alyzia a tout fait pour qu'il y ait le maximum de personnes à embarquer dans le premier bus, en pressant les passagers et venant voir s'il restait encore un millimètre pour charger plus de personne, absolument aucun respect des distances… C'était la vie d'avant, telle qu'on a pu la voir en Islande mais ici c'était du grand n'importe quoi. Ca a râlé un peu, un vrai retour en France quoi.


photo fi542_073

Ces passagers vont vers le second bus. Nous sommes partis en route vers le terminal avec un chauffeur débutant ou ne maitrisant pas la machine conduisant par à-coups pas agréables du tout.


photo fi542_066

Un des rares japonais, le 777 en livrée  Sky eco, programme SORAIKU de la JAL


photo fi542_065

Un beau A350 de Singapore Airlines, fini le 380 sur Paris


photo fi542_067photo fi542_068photo fi542_069

Notre parking d'arrivée


photo fi542_070

L'arrivée à l'immigration. Entre le moment où nous avons franchi les portes et ce moment là, plusieurs agents viennent prendre leur guichet. Donc finalement on est passé avec vite, plus vite que ne laisse penser l'image, avec une agente efficace qui dirigeait les personnes. Le transport en cobus fut long, plus de 8 minutes autant que le roulage
On a mis plus de 25 minutes entre l'entrée dans l'aéroport et la récupération des bagages.
Une de nos valises est sortie la  dernière. Quelques secondes de stress en pensant qu'elle n'a pas été chargée. 


photo fi542_082

Le trajet


photo iti542-1photo fi542_071

Et sa variante


photo fi542_072

Le trafic a repris sur une partie de l'Europe comme on peut le voir


photo iti542-4

Merci d'être arrivé jusqu'ici et de votre attention
A la prochaine… pour un vol européen si tout va bien.
 La version vidéo est ci-dessous 



Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Icelandair

7.5/10
Cabine8.5
Equipage8.0
Divertissements8.5
Restauration5.0

Reykjavík - KEF

7.6/10
Fluidité7.0
Accès7.5
Services8.0
Propreté8.0

Paris - CDG

7.0/10
Fluidité7.5
Accès7.0
Services5.5
Propreté8.0

Conclusion

Un vol agréable bien que bien trop matinal pour moi dans une magnifique livrée. Très heureux d'avoir eu le même avion à l'aller et au retour avec Icelandair, incroyable !!
IFE très correct avec beaucoup de choix de films et musiques. A cette heure-là ça me convenait. Géovision correcte que l'on pouvait avoir en vignette à l'écran
Ai apprécié ce vol Icelandair, même si une petite bouteille d'eau comme service c'est peu.
Ai été surpris du confort du siège et ravi de l'offre de divertissement même sans magazine.
Compte tenu du contexte je n'avais pas de grandes attentes, ai été préalablement informé des limitations. Je pense que je pourrais reprendre cette compagnie.
L'aéroport de Keflavik bondé de bondé, par sûr que ce soit pertinent par ces temps de pandémie, avec des passagers qui flippent au PIF en déposant leurs affaires ou touchant les bacs.
Du au Covid pas de service à bord hormis la mise à disposition d'une bouteille d'eau de 33 cl à l'entrée. Les enfants ont reçu une box. Je n'ai pas vu complètement ce quelle contenait, un yaourt à boire, une compote et un sachet de biscuits il m'a semblé et de quoi dessiner sur un livret je crois.
Avions de très bonnes places à l'avant de la cabine éco, généreuses en espace. Plus qu'à l'arrière là où nous étions au vol aller
Survol du Royaume Uni que j'ai pu photographier sous le soleil
Arrivée sous une chaleur étouffante à Paris avec transport en bus depuis l'avion jusqu'au terminal 2. Bof, bof mais bon ça m'a permis de photographier ce TF-ISX avec une belle lumière. Donc indulgence de ma part.
Passage relativement rapide de l'immigration. Ai craint à l'entrée dans la pièce que ça allait être typique de CDG avec seulement 2 postes d'ouvert mais finalement non, des agents sont venus prendre leur service et ai été dirigé vers une file avec 1 seule personne devant moi.
Pour la distribution des bagages, rien de nouveau chez Paris Aéroport avec un affichage de l'horaire pour 13 h 22 (on est arrivé en porte à 12h52) mais ça c'est l'heure pour annoncer le début de mise en service du tapis roulant, pas du début de la livraison des bagages... Notre deuxième valise est délivrée à 13h37 l'une des dernières. Peut mieux faire une fois de plus. Certains autres aéroports internationaux y arrivent très bien et c'est pas l'affluence de ce 9 août qui serait la cause.
Je sanctionne la note services pour CDG car pas vraiment de choix pour déjeuner à l'arrivée hormis un Paul, un McDo ou un Starbucks... mais moi je voulais manger, pas grignoter un truc pas très bon.

Informations sur la ligne Reykjavík (KEF) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 20 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Reykjavík (KEF) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Icelandair avec 7,3/10.

La durée moyenne des vols est de 3 heures et 29 minutes.

  Plus d'informations

10 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 564651 by
    nicobcn TEAM GOLD 7497 Commentaires
    Merci pour ce FR retour !

    J'ai modifié l'appareil car vous avez volé sur un très rare B757 version 300 :)

    Mis à part l'absence de repas, la prestation d'Icelandair est vraiment pas mal du tout. Très belles vues tout le vol,

    A bientôt !
  • Comment 564663 by
    AirBretzel GOLD 11308 Commentaires
    Merci Charles pour ce FR.
    Le jour J c'est la tempête dans la presqu'ile => courir avec les valises sous la pluie c’est pénible.
    Que de monde au PIF, les départs sont en effets très concentré sur ce créneau horaire bien matinal.
    Björk est bien représenté dans la sélection musicale de l’IFE.
    Il est vraiment beau sous le soleil => oui très élégant.
    Sympathique bonus d’un musée qui donne envie de visiter cette région islandaise.
    A bientôt
    • Comment 564668 by
      Pucinet AUTEUR 355 Commentaires
      Merci Valérie pour ce commentaire.
      Beaucoup de monde au PIF en effet, après on est tous négatifs au Covid car tout le monde a été testé. Cependant ça faire un peu bizarre de se retrouver dans "la vie d'avant"
      Agréable petit musée à Akureyri en effet. Région beaucoup moins touristique que la côte Sud de l'Islande.
  • Comment 564679 by
    scorph GOLD 2130 Commentaires
    Bonjour Charles et merci pour ce vol retour avec FI qui parait tellement dépaysant dans le monde "d'après". Belle machine, la même qu'a l'aller avec des belles vues sur le royaume uni en route. Pour la prestation à bord c'est très light mais il faut dire que ce n'était pas Byzance avant non plus ^^. Par contre l'IFE et le siège donne envie pour un vol de 3h30.

    Joli bonus 100% av-geek, j'ignorais que le F27 était encore en état de vol, le DC3 est lui aussi magnifique.
    • Comment 564687 by
      Pucinet AUTEUR 355 Commentaires
      Merci Hugo. Oui j'étais super content d'avoir le même bel appareil au retour.
      Il était bien confortable avec un IFE top et j'avais vraiment de la place.
      En passant par Akureyri je me devais d'aller voir ce petit musée.
  • Comment 564715 by
    AirOne 2461 Commentaires
    Merci pour ce FR bien complet à bord d'un beau 757-300 avec cette livrée plus sympa que la classique d'Icelandair. " unique prestation offerte, Covid oblige." pas trop de regret car il n'y a qu'un BoB en au sein de cette compagnie.

    À bientôt !
  • Comment 564784 by
    momolemomo GOLD 9521 Commentaires
    Tout ce monde! Je n’ose même pas imaginer le bordel en temps normal.
    Ce siège a l’air confortable et le legroom est excellent.
    Belle livrée sur cet avion et c’est inattendu de tomber sur le même avion qu’à l’aller.
    Merci pour ce FR!
    • Comment 564791 by
      Pucinet AUTEUR 355 Commentaires
      Merci Moritz. Oui comme toi je choisirais un autre horaire que cette heure matinale pour quitter l'Islande.
      Le même appareil, c'est un beau cadeau d'Icelandair pour terminer les vacances :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.