Avis du vol Air Panama Albrook Isla Colón en classe Economique

Compagnie Air Panama
Vol 7P
Classe Economique
Siege 11A
Avion Fokker 50
Temps de vol 00:45
Décollage 05 Mar 21, 13:00
Arrivée à 05 Mar 21, 13:45
7P 2 avis
PastimeParadise
Publié le 26 mars 2021

Petit week end pour s'évader de LA CIUDAD DE PANAMÁ


Quoi de mieux de profiter du week-end dans un pays tropical pour se rendre sur une île paradisiaque ? 
Les comarcas indigènes étant fermées et l'archipel de San Blas faisant parti du lot des lieux interdits pour les étrangers au Panama, Bocas del Toro situé au nord du Panama proche de frontière avec le Costa Rica semble faire amplement l'affaire pour ce petit week-end loin de la réalité actuelle. 
Reste une problématique : comment y aller. 
Il existe trois solutions pour se rendre à Bocas del Toro. La voiture, le bus et l'avion.  
Le problème de la route est le temps que cela prend. Bien qu'à vol d'oiseau cela soit à 300km, du fait de la géographie du pays, en voiture c'est à 650km et pas loin de 10 heures de routes en comptant le ferry à la fin. En avion, certes le billet coûte 170$ aller/retour, mais cela prend moins d'une heure : le choix est donc vite fait.  
  
Air Panama n'étant jamais été reporté et ayant remarqué cela, bien que petit contributeur sur le site même si des petites choses "rigolotes" sont à venir d'ici à juin, si le Covid ne s'énerve pas trop en Amérique Latine d'ici là.   

Routing tout simple pour ce petit week end


Routing

  • 7P683 - Panamá Albrook -> Bocas del Toros - F50 Vous etes ici
  • 7P980 - Bocas del Toro -> Panamá Albrook - F50 (vol machine à laver) Non reporté

L'Aérodrome de Panama Albrook - gelabert


L'aérodrome/aéroport d'Albrook, plus petit aéroport de Panama derrière le grand aéroport de Tocumen au sud de la ville et l'aéroport de Panama-Pacifico au nord de la ville. Il est situé à une dizaine de minutes du centre en voiture et en métro. 

À l'origine, cet aéroport était une base aérienne militaire à l'époque où le Canal était encore sous administration américaine. Aujourd'hui il n'a qu'une vocation civile, pour jet privés, avions de loisirs et vols régionaux vers les autres région du Panama, le Costa Rica voisin ou le nord de la Colombie quasiment tous opérés par Air Panama. 


Entrée du terminal, on peut pas dire qu'on est dans un grand aéroport internationale. Les belles affiches du MINSA (Ministère de la santé panaméen) sont présentes pour bien nous rappeler la réalité actuelle… 


photo c86c108b-67eb-4b9a-9cc8-135827d5a218_1_105_c

À l'intérieur du terminal, pas grand chose à voir. On voit les comptoirs d'enregistrements d'Air Panama sur le côté. Le "food court" affiché en était fermé, et il ne restait qu'un café en face des comptoirs d'enregistrement. Du reste, c'est tout. Albrook est un petit aéroport régional et cela se sent. 


photo 18a4cf6e-30b7-4167-83d0-39a4b0bcadfe_1_105_c

Côté Airside, quelques distributeurs, des toilettes, des sièges pour attendre, et c'est tout. Une salle d'attente


photo 0cf7f60a-326c-4e63-9f56-f523a8b5ff87_1_105_c

Embarquement


L'embarquement devait commencer aux alentours de 12h50 pour un départ annoncé à 13h20. Très probablement la météo a fait qu'il en a été autrement et dès 12h30, l'embarquement a commencé. Mesures covid oblige chacun était appelé rangées par rangées en commençant par l'avant de l'appareil. 


Ici, pas besoin de jetbridge ou d'autre paxbus. Embarquement directement sur le tarmac. 


photo 29d6d604-9de0-44bd-bf3f-d3242058dac2_1_105_c

Le coucou du jour est un Fokker 50. 
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne s'agit pas d'un avion récent, celui là a réalisé son premier vol en septembre 1989 avec SAS. 
Dès la fin des années 90 il est passé entre les mains d'Air Baltic avant d'arrivé à Air Panama en 2013. 

Le Fokker 50 est un avion qui tend à se raréfier aujourd'hui : on en trouve majoritairement aujourd'hui en service dans des armées ou dans des petites compagnies régionales. 


photo 77c82c46-fc4a-445e-abf9-249c598f8c01_1_105_c

Fuselage shoot 


photo ac898e57-2b03-40fb-9b38-45fb43bc970f_1_105_c

La cabine


Une fois à bord, je remarque une cabine clairement vieillotte et très certainement pas rénovée depuis… sa mise en service ? 
Les coffres à bagages eux sont tout petit, et ne permettent clairement pas de mettre autre chose qu'un sac à dos. 
Les sièges ? Ils existent. Le mood lighting ? Néon. Air conditionné ? Peut-être.  
La cabine était pleine à 90%, seul la dernière rangée n'était pas pleine, à savoir : la mienne.  


photo 5f18c2d5-8381-4e13-b3a5-4a3ea8221e3c_1_105_c

Les plafonniers trahissent toujours l'âge d'un avion … 


photo 96643c4e-d89d-45c5-a560-aa6e718cb4b4_1_105_c

Je mesure 1m85. Le legroom est correct… Et puis pour un vol de moins d'une heure cela n'a pas une importance extrême. 


photo d3211cbf-82d3-461a-b285-618e616e3821_1_105_c

Instructions de sécurité en espagnol et en anglais. 


photo 49ced324-4eb6-4879-a7ea-7408e48a5242_1_105_c

Vue du siège. La cabine est assez mal faite en 2-2 avec certaines rangées aveugles. 


photo 312f89c5-7b8c-471d-b888-0ab1bfe16d48_1_105_c-99751

et c'est parti !


A peine le temps de finir l'embarquement, 2 minutes plus tard l'avion s'aligne sur la piste, allume ses moteurs à la sonorité digne d'un moteur de tondeuse à gazon (RIP mes oreilles à ce propos) 

Vous m'excuserez de la qualité mauvaise de la vidéo du décollage. Mon siège n'était pas aligné avec le hublot et le décollage n'était pas franchement "doux".  



Photo d'après décollage au dessus du parc métropolitain 


photo 2e09673c-4afe-45af-b177-4660b3cdfcd6_1_105_c

Nous avons le droit  ensuite à un beau panorama sur le canal de Panama : 
on voit ici la nouvelle écluse construite lors de l'agrandissement du canal dans les années 2000 et l'écluse de Miraflores qui elle date  de 1903, même si son creusage date de l'époque de de Lesseps, à la fin des années 1890. 


photo 6b88c3f2-033e-4029-b027-7fe486763e11_1_105_c

Ici on voit toujours les écluses avec en fond l'entrée côté Pacifique du canal avec le pont des Amériques qui le traverse. 
A gauche c'est le port de Balboa, à droite les plages de Veracruz.  


photo 96558c0b-0b45-4e2b-befb-81fe43deffae_1_105_c

Après une dizaine de minutes de vol, le Pacifique laisse sa place à l'Atlantique (si ça c'est pas du vol transcontinental rapide) 


photo cbefcdca-d574-4f60-9a99-257b02ce9348_1_105_cphoto 27051b32-5af2-4043-9925-636a63a032c0_1_105_c

La majorité du vol se passe d'ailleurs au dessus de l'Atlantique avant subitement de revoir des terres insulaires se dessiner à l'horizon 


photo 1f88bda5-df51-42be-b28d-d3076ab8a49a_1_105_c

Début de descente 



Quelques mangroves avant l'arrivée 


photo fe85c923-2d93-44f9-be5b-81a360fa9ae9_1_105_cphoto 7cd0c7ae-eb4b-40c2-a16d-17ef6b298a2e_1_105_c

Pas de doutes, on arrive bien sur des îles des Caraïbes 


photo 4b0d4017-f0f1-4874-afda-578e4de84428_1_105_c

Atterissage


J'ai bien cru que l'avion allait se désintégrer (il y avait beaucoup de vent ce qui n'a pas du simplifier les choses) 
Mais, nous y voilà enfin, après 40 minutes de trajet.  


photo 6837806b-8489-4866-bf82-15f8327ffa60_1_105_c

Dernier coup d'oeil sur l'appareil qui continue sa route sur Changinola, ville frontalière avec le Costa Rica, avant de revenir sur Bocas del Toro et enfin la ville de la Panama. 

Vous remarquerez le terrain de football situé juste après la piste - après tout avec moins de 10 mouvements par jour, cela ne doit pas être très dérangeant 


photo af6e9be7-99a6-44b4-a4e3-3b03d0acd073_1_105_c

Ensuite, viens le moment de récupérer son bagage. 
Ici, pas de tapis bagage. Tout est posé à la même sol au bout de ce "hall d'extérieur". Un chien renifleur vérifie juste qu'on apporte pas avec soi quelques "trucs" de la ville. On récupère son bagage, et on arrive dehors… Au moins, c'est Covid friendly  


photo 55417b0d-9dc8-4133-8323-21976cfae6ee_1_105_c

5 minutes de taxi plus tard : le week-end peut commencé ! 


photo fed4453b-5dbe-478d-a442-63705f12fe45_1_105_c
Afficher la suite

Verdict

Air Panama

7.2/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements8.0
Carte payante5.0

Albrook - PAC

8.8/10
Fluidité9.0
Accès10.0
Services7.0
Propreté9.0

Isla Colón - BOC

6.5/10
Fluidité3.0
Accès10.0
Services5.0
Propreté8.0

Conclusion

Bus dans les airs pour éviter de faire 9-10h de route. Vol plus pratique que agréable/confortable. Je tiens à préciser par rapport à mon vol retour s'étant fait entièrement avec une météo capricieuse que ce vol peut se transformer en machine à laver et qu'il faut mieux alors avoir l'estomac accroché.
Pas de restauration à bord : même pas un verre d'eau (mesure covid ?). Une seule hôtesse est présente à bord, et ce sont les pilotes qui s'occupent du débarquement. La cabine certes vieillotte est néanmoins propre.

Sur le même sujet

10 Commentaires

  • Comment 572542 by
    scorph SILVER 1219 Commentaires

    Bonjour et merci pour cet excellent report ! Compagnie confidentielle, aéroport secondaire, appareil en voie de disparition tous les ingrédients d'un FR captivant et pour le coup dépaysant ! Quel rêves les paysages à l'arrivée...
    Hâte de voir le FR du vol retour qui s'annonce mouvementé

    Bon vols !

    • Comment 572570 by
      PastimeParadise AUTEUR 22 Commentaires

      Merci pour ce commentaire.
      C'est vrai que c'est en dehors des sentiers battus comme vol.
      Malheureusement, je n'ai pas assez de photos du vol retour, bien qu'une petite vidéo d'un F50 au décollage sous une pluie diluvienne aurait pu être intéressante (pour celui qui le regarde, pas celui qui filme ;) )

  • Comment 572545 by
    Kilmarnock 5229 Commentaires

    Merci pour ce récit et le dépaysement!!
    Content de revoir un FR en Fokker 50 :)
    Marrant le terrain de foot derrière la piste, ça peut influencer le score final d'un match haha
    A bientôt.

  • Comment 572557 by
    AK SILVER 872 Commentaires

    Merci pour ce FR où tout est très original : le modèle de l'avion, les aéroports (si petits mais tout de même internationaux) et la destination ! J'aimerais aussi partir en week-end dans un endroit aussi charmant !

    • Comment 572572 by
      PastimeParadise AUTEUR 22 Commentaires

      Cela nous rappelle qu'au delà du faste des aéroports habituelles et des compagnies luxueuse, l'avion peut permettre aussi parfois une continuité territoriale plus utilitaire qu'autre chose, et l'Amerique latine particulièrement est pleine de ces aéroports arrêt de bus, avec un PIF bien rigoureux tout de même

  • Comment 572588 by
    LUCKY LUKE GOLD 2719 Commentaires

    Merci pour ce superbe FR et pour le dépaysement. Le Fokker 50 devient effectivement très rare dans le ciel et ses opérateurs encore actifs en 2021 se comptent sur les doigts des deux mains. Savez-vous si Air Panama exploite actuellement d'autres types de machine ou si les F50 sont les seuls en service ? Merci d'avance pour la réponse.

    • Comment 572631 by
      PastimeParadise AUTEUR 22 Commentaires

      D'après les on m'a dit du boulot c'est une compagnie qui est quelque peu en déliquescence, et qui la victime de Copa Airlines dans la région. La compagnie vivote de subvention et a perdu une partie de sa flotte composée de Fokker 100. Outre que Copa, pour certaines petites lignes internationales, les low-cost font que ce genre de petites compagnie meurent une a une dans la région. Wingo a monopolisé les lignes pas chère sur la Colombie et compte aussi se déployer depuis Panama (étant d'ailleurs propriété de Copa Airlines) sans parler du marché intérieur colombien qui est aujourd'hui complètement modernisé.
      Pour tuer Air Panama, il suffirait que Copa se déploie plus sur des lignes intérieures dont celle sur Bocas del Toro et cela signerait probablement l'arrêt de mort de la compagnie

  • Comment 572597 by
    Esteban TEAM GOLD 12682 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage !

    Quel bonheur de retrouver un Fokker 50 qui se fait tellement rare. Ca fait du bien aussi de revoir un vol "exotique".

    Je trouve la cabine plutôt sympathique pour l'âge de l'avion.

    A bientôt !

  • Comment 572623 by
    AirBretzel TEAM GOLD 7954 Commentaires

    Merci pour ce Fr.
    Un vol comme j'aimerai en faire : compagnie et destination exotique à souhait.
    A bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.