Avis du vol Norlandair Vopnafjörður Thorshofn en classe Economique

Compagnie Norlandair
Vol FNA565
Classe Economique
Siege 01C
Temps de vol 00:15
Décollage 09 Jul 21, 16:20
Arrivée à 09 Jul 21, 16:35
XX 3 avis
F-OITN
Par GOLD 291
Publié le 28 septembre 2022


Bonjour à tous,
On entame le second vol de l'escapade Fjord Express à bord de l'antique Twin Otter qui m'a précédemment amené de Akureyri à Vopnafjörður. Cette seconde étape va nous emmener maintenant à Þórshöfn, un petit village également côtier mais situé plus au nord. Seulement 57 Km nous y sépare, avec un temps de vol prévu de 15min.


le routing


Routing


Vopnafjörður



Je reprend le fil de l'histoire là où je vous avais laissé, c'est-à-dire depuis le tarmac de Vopnafjörður où les pilotes nous ont laissé libre choix de se mettre au chaud dans l'aérogare durant les 15min d'escale ou de rester à bord de l'appareil. Pour ma part, j'ai choisi de patienter dehors dans le frais (il faisait une petite dizaine de degrés bien humides avec le brouillard) pour profiter au maximum de cet instant de liberté si rare : évoluer comme bon nous semble autour de ce bel avion !


photo 20210709_160145


Je ne me prive donc pas de le photographier sous toutes ses coutures !


photo 20210709_160157


Pour rappel (j'avais déjà évoqué son pédigrée détaillé dans le précédent opus), cet avion a effectué son premier vol en 1974, soit 47 ans au moment du vol. Je ne peux que refaire l'éloge sur son entretien absolument remarquable avec aucune trace d'usure visible extérieurement et intérieurement !


photo 20210709_161404


15min, cela passe vite et j'ai préféré rester dehors que de faire un tour dans le terminal. Néanmoins je vous le présente depuis l'extérieur.


photo 20210709_161050photo 20210709_161349-16784


Je profite que l'avion soit vide pour aller également photographier le cockpit dans tous ses détails. Souvent, sur les avions anciens, le manche est abimé au niveau du maintient des mains. Et bien ces manches là sont dans un état tout aussi impeccable que tout le reste de la machine !
Vraiment, on ne peut que féliciter la maintenance de Norlandair qui bichonne merveilleusement bien ses engins volants !


photo dsc_0912photo dsc_0923


Par ici, on retrouve les paramètres moteurs et carburant, ainsi que les 3 modules GPS (éteints).


photo dsc_0921


Le placement en hauteur des manettes gérant les moteurs est peut-être la plus célèbre caractéristique du Twin Otter, permettant un gain de place au sol conséquent.
A gauche, on retrouve la double manette des gaz qui actionne principalement l'angle d'attaque (orientation) des pales.
Au milieu, les manettes "PROP" permet de gérer la vitesse de rotation des hélices.
A droite, les manettes rouges gèrent l'injection de carburant.


photo dsc_0924


Ici, on trouve le bloc permettant de démarrer les moteurs, ainsi que l'allumage des feux d'atterrissage.


photo dsc_0925


Voici le panneau supérieur


photo dsc_0926

allez départ !



Je suis rejoins rapidement par 4 autres pax (2 se sont arrêtés à VPN et 1 a embarqué pour AEY). Je garderai mon même double siège 1B/1C pour ce tronçon. Il n'y a pas énormément de place pour les jambes mais ça passe bien malgré tout. Notez cette paroi superbe paroi en faux bois !


photo 20210709_162824


On met en route et l'équipage met en route tout en effectuant une annonce de bienvenue et de sécurité.




Förum !


photo 20210709_162015


Inutile de préciser que le roulage sera fort court !


photo 20210709_162117


A l'appel des pilotes, la bête se remet à ronronner de plus belle, puis on s'élance dans les stratus qui masquent toute cette partie du fjord.


photo 20210709_162158


Nous sortons rapidement de la couche et pouvons voir le massif du Smjörfjöll qui borde le sud du fjord.


photo 20210709_162309


Nous évoluerons à basse altitude, ce qui nous offre le magnifique spectacle de notre ombre jouant à saute-mouton avec le relief et les nuages.


photo 20210709_162522photo 20210709_162655


Le Ytri-Hágangur est en vue à nos 10h.


photo dsc_0936


Focus sur le Ytri-Hágangur qui domine les plateaux environnants du haut de ses 923m.


photo dsc_0935


Notre altitude de croisière ne dépassera guère les 1700 pieds.


photo dsc_0940


Comme vous pouvez le constater, la route est bien courte !


photo dsc_0941


Sans être mon vol le plus court (indétronable par le Westray - Papa Westray en 2min de vol), c'est l'un des 15 plus courts de mon flightlog :)


photo dsc_0942


Notre croisière à basse altitude nous offre un survol absolument splendide des terres sauvages qui défilent sous nos ailes :)
Ci-dessous, nous pouvons voir le lac Krókavatn.


photo dsc_0949


Notre ombre continue de danser avec le relief.


photo dsc_0950


Avec un peu de son pour l'ambiance, c'est encore mieux !




Quelques autres photos avec ces cours d'eaux qui virevoltent ci et là.


photo dsc_0963photo dsc_0965


Les bas stratus trahissent la présence de l'océan, signe que nous approchons de Þórshöfn.


photo dsc_0953


Notre vol est intégralement effectué en VFR, avec pour seule aide le GPS programmé en trace directe entre les 2 aéroports. C'est encore notre CDB qui officie sur ce tronçon.


photo dsc_0956


Sur notre droite, les montagnes dominant la péninsule de Langanes.


photo 20210709_163402



Au sommet, on aperçoit un petit bâtiment ressemblant à un observatoire.
Après quelques recherches, j'ai découvert qu'il s'agissait de l'observatoire de l'Iceland Space Agency qui y étudie notamment du matériel dédié aux futures explorations martiennes. On y a même lancé récemment une fusée expérimentale. Je vous mets en lien ci-dessous le site de l'agence islandaise :
https://www.icelandspaceagency.is/


photo dsc_0969


La baie du Bakkafjörður est maintenant visible. Le terrain de THO doit être tout proche même si je n'arrive pas encore à le repérer.


photo dsc_0977photo 20210709_162839


On vire légèrement sur notre droite et…


photo dsc_0976


…la piste est en vue.


photo 20210709_163529


Courte finale piste 01.


photo 20210709_163649


Encore quelques mètres…


photo 20210709_163705


Et chblouf ! Nous y sommes !


photo 20210709_163802


Vous pourrez revivre cette approche en vidéo ci-dessous :



Þórshöfn



Nous viendrons nous positionner au plus près de l'aérogare et de sa tour de contrôle.


photo 20210709_163922


Pour les passagers en transit, le cérémonial est le même qu'à Vopnafjörður : on est libre de rester à bord ou de se mettre au chaud dans l'aérogare. Alors que je descend de l'appareil pour immortaliser notre oiseau devant l'aérogare, l'agente d'escale sort de l'aérogare et m'interpelle : "Are you Mr. F-OITN ?"
J'imagine que mon mitraillage photographique lui a permit d'identifier le pax qui fait l'aller-retour avec l'avion ^^
Je lui demande s'il y a besoin de mon passeport pour l'enregistrement. Elle me répond que non, ce n'est pas la peine. Je suis donc autorisé à repartir pour le vol suivant sans même avoir besoin de récupérer une quelconque carte d'embarquement. Trop facile !
Quand je vous disais que ce pays est le paradis des avgeek ;)

Je vous présente ci-dessous l'aérogare de Þórshöfn, encore plus petite que celle de Vopnafjörður.


photo 20210709_164116photo 20210709_164408


Je vous propose quelques vues de notre vénérable Lima Charlie sous différentes coutures.


photo 20210709_164439photo dsc_0982


J'ai toujours trouvé que le Twin Otter avait un profil remarquablement bien dessiné, lui donnant une silhouette raffinée et élégante.


photo 20210709_164118-88057


L'agent technique termine de charger les bagages, aidée par l'agente commerciale (celle qui était venue me voir plus tôt).


photo 20210709_164134-70789


L'avion étant fin prêt, il ne nous reste plus qu'à patienter l'heure du retour à Akureyri.


photo dsc_0981


Mais comme tout cela vous sera narré dans le prochain opus, je vous laisse avec quelques photos du paysage entourant l'aérodrome.


photo dsc_0990photo dsc_0993


A quelques kilomètres au sud-ouest, on distingue le village de Þórshöfn.


photo dsc_0987


Tout là haut, l'agence spatiale islandaise veille…


photo dsc_0996


Ainsi se termine ce court vol entre fjords aussi magnifiques les uns que les autres, en espérant qu'il vous aura plus ! ;)

Merci pour votre lecture :)

A bientôt !

Afficher la suite

Verdict

Norlandair

8.8/10
Cabine7.5
Equipage10.0
Divertissements10.0
Restauration7.5

Vopnafjörður - VPN

8.8/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services7.5
Propreté10.0

Thorshofn - THO

8.8/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services7.5
Propreté10.0

Conclusion

Encore un superbe vol, bien que trop court ! La notation s'accorde assez mal avec ce type de vol, mais je vais nez-en-moins tenter de relever le challenge.

--- Norlandair ---
- Cabine : relativement confortable pour un avion aussi spartiate. Elle est surtout remarquablement entretenue !
- Equipage : un 10/10 s'impose !
- Divertissement : vu le spectacle proposé, pas besoin d'une autre forme de divertissement. Pire, ce serait un crime que de proposer autre chose que ce sublime paysage !
- Restauration : rien, donc note neutre. Mais c'est tout à fait normal pour un vol en Twin Otter.

--- Vopnafjörður & Þórshöfn ---
Un petit aérogare tout simple, sans PIF, chauffé, avec des agents d'escales très accueillants, et une déambulation libre sur le tarmac. Bref, on est dans l'aviation comme je la préfère !

Sur le même sujet

4 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 612517 by
    luclucliz 2 Commentaires

    Super Flight Reports ! Merci pour ce formidable récit. Pas trop compliqué les variations de pression pour les oreilles?

    A gauche, on retrouve la double manette des gaz qui actionne principalement l'angle d'attaque (orientation) des pales. Au milieu, les manettes "PROP" permet de gérer la vitesse de rotation des hélices. A droite, les manettes rouges gèrent l'injection de carburant.

    Petite correction. il me semble que les manettes de gauche controllent l'admission, celles du milieu l'orientation des pales et celles de droite le mélange air/essence.

    Hàte de lire la suite !

    • Comment 613174 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1817 Commentaires

      Merci beaucoup :)
      Pas trop compliqué les variations de pression pour les oreilles?
      On a en effet une différence de pression 1,5 fois supérieure à celle d'un appareil pressurisé, mais en sachant que le moment critique pour l'équilibrage des oreilles est au moment de la descente et que celle-ci s'étant faite à maximum -500ft/min, ça passe sans problème. D'ailleurs, le taux de changement de pression d'une cabine pressurisé est parfois légèrement supérieur à +/-500ft/min donc cela ne change absolument pas.

      Petite correction. il me semble que les manettes de gauche controllent l'admission, celles du milieu l'orientation des pales et celles de droite le mélange air/essence.

      Pour les appareils à moteurs à pistons, oui. Pour les turbopropulseurs, et selon les explications d'un pilote d'ATR avec qui j'avais eu cet échange, le principe est inversé pour la simple et bonne raison que changer l'angle d'attaque des pales est bien plus précis que celui du régime moteur. Et cela s'entend bien à l'oreille puisque la hauteur du son ne varie plus en croisière quelque soit la position de la "manette des gaz".
      A bientôt !

  • Comment 613430 by
    LeMatheuxVoyageur 189 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce 4ème FR de ce routing ! Merci pour le petit documentaire poste de pilotage. Paysages toujours aussi charmants. Je me demandes si en raison de la petitesse de l'avion, le bruit ne doit pas être trop fort...A bientôt !

    • Comment 615938 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1817 Commentaires

      Merci à toi :)

      le bruit ne doit pas être trop fort

      Le bruit est bien présent, surtout au décollage. En croisière, ça passe. En tout cas, ça fait parti du charme de ce genre d'avion (au moins, on sait que les moteurs ne sont pas en panne quoi ^^)
      A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.