Avis du vol Air France Hop Paris Biarritz en classe Economique

Compagnie Air France Hop
Vol AF7658
Classe Economique
Siege 23F
Temps de vol 01:25
Décollage 31 Jul 22, 09:30
Arrivée à 31 Jul 22, 10:55
AF   #47 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 1005 avis
watchbird
Par BRONZE 521
Publié le 14 octobre 2022

introduction


Bonjour et bienvenu dans ce flight-report,

Nous voilà dans le quatrième vol de la série de l'été. Un vol différent des autres puisque court courrier domestique alors que tous les autres sont des long courriers internationaux. Vous trouverez dans le premier vol de la série une petite explication du choix des vols et bien sûr ci-dessous le lien vers les précédents reports.


Routing



A la suite d'un vol Dubai - Paris rendu beaucoup plus agréable par un upgrade en Premimum Eco, il me faut faire la correspondance 2E/Porte K vers le 2G. Ca fait une belle promenade qui va occuper un bonne partie de ce report. Je ne suis globalement pas pressé puisque arrivé à l'heure du vol précédent et ayant une correspondance longue (3h30).

Quelques belles vues sur Bayonne à l'arrivée !
 


Correspondance 2E - 2G



Je vous avais laissé au niveau des portes 2E/K, il y a une signalétique jaune pour la correspondance, il faut d'abord se séparer du flot de passagers qui va passer la PAF dans ce terminal 2E/K en passant à droite. Et on est content de pas y aller à cette PAF, c'est totalement saturé ! Ensuite un petit couloir permet d'accéder à un escalator pour remonter au niveau des départs. Il faut ensuite aller vers la gare du petit train qui permet d'accéder aux portes L & M avant de faire demi-tour pour accéder au couloir 2E/K vers 2F. Ce dernier petit virage / demi-tour est un peu siouxx à ne pas rater mais bon le reste est bien signalé.
 



Pour moi prendre ce petit couloir est toujours une bonne nouvelle, cela veut dire un PIF et PAF dédié aux correspondances que je n'avais jamais vu saturé jusque là…



Et là c'est la catastrophe :-), une très belle queue au PIF où seuls 3 filtres sont ouverts, 1 pour les prioritaires et 2 pour les autres… Pendant que je suis dans la file, un quatrième filtre ouvre et ça change tout… Au final, j'y passerais 33 minutes PIF et PAF (celui-ci n'était pas saturé du tout avec du Parafe opérationnel en quantité). Moralité il ne faut pas arriver trop tôt à CDG…



Ensuite on reprend notre route vers le 2F pour aller chercher le bus pour le 2G… Son arrêt est situé au rez-de-chaussée. Le terminal 2G a repris son activité normal depuis quelques mois à ce moment là (post-covid) avec des vols sur la France et l'Europe vers des destinations secondaires assurées par les Embraer de Hop et A220 d'Air France.



Petite attente du bus qui est quasi vide et c'est parti ! Quelques photos d'avions au niveau du 2F et à noter qu'Air France indique le contenu de la cargaison sur l'avion maintenant… Ce container je veux bien le récupérer… même si ça ne vaut pas l'armagnac :-)



On passe le long et dessus les portes L & M avec quelques long-courriers en porte avant d'arriver au 2G… où on trouve notamment de l'A220 (pas encore pris, il y en pas encore à Dubaï…).



Le terminal 2G est plutôt en bonne forme je trouve. Un petit rafraîchissement a été fait depuis mon dernier passage qui date un peu… Rien de très compliqué mais c'est assez fonctionnel et je trouverais facilement de quoi m'assoir et recharger mon téléphone… Au passage petit bilan de la correspondance : 1h ! Tout pile… Dans mon cas pas de stress puisque j'avais largement le temps mais si le timing est plus serré ça peut être un peu un souci… Bien sûr le fait que mon vol reparte du 2G n'a pas aidé, on peut gagner 15-20 minutes si on repart du 2F. Il semblerait qu'il y avait autrefois un bus 2E-2G mais je n'en suis pas sûr !



Mon avion est déjà là. Le vol de 9h30 est son premier ce jour là… Il s'agit de F-HBLN (numéro de série 769, né 3 ans auparavant, un petit jeune quoi…). Ce sera mon premier vol avec lui.



Petit repos sur l'un de ces sièges style "boudin" qui sont plus confortables qu'ils n'en ont l'air ! Il y a une vue sur les approches des pistes sud qui permet de se distraire. Mon avion commence à s'animer avec l'ouverture de la porte donc j'en profite pour me dégourdir les jambes en attendant l'embarquement.



embarquement


Vers 9h la porte G33 commence à s'agiter, sa couleur est assez flashy, ça réveille ! Là aussi les groupe 1 à 5 ont droit de cité mais groupé avec les Skypriority (vrai et faux) ensemble et les économes de l'autre côté. Les priorités seront respectées.



Quelques mètres à parcourir seulement pour rejoindre l'escabeau et me voilà à bord…



Pas de surprise une fois à bord, la cabine standard Embraer est bien là avec une bonne largeur aux coudes et un pas tout à fait correct pour du court-courrier.



A la vue de ce qui est chargé en soute pas de doutes sur la destination (à moins que Brice ne soit à bord…).


photo 20220731_092251

Petites vues sur les alentours pendant l'embarquement et nous repoussons.



Embarquement terminé, porte fermée, salut à la japonaise bien sûr et nous voilà en route vers la piste un 767 de Delta en fin de roulage pour décoller. Ils en ont encore pas mal l'air de rien des 767… une quarantaine actifs apparemment… surprenant et ça rappelle des souvenirs (en particulier un CDG-SLC il y a un moment) !



Quelques photos prises lors du roulage, la diversité est au rendez-vous avec l'A350 d'AF qui commence à être bien visible à CDG, un petit Q400 de Luxair ou un 777 Qatar.



Le vol


Notre roulage est assez court et nous nous élançons après un A321 sur la piste 26R alors qu'un autre tout blanc atterri sur la 26L.



Gaz et en un rien de temps nous voilà en l'air bien avant le terminal 2A-2C ou encore la zone d'Air France Cargo, plus loin la zone maintenance d'Air France Industries.



Nous passons de l'ombre à la lumière enfin au-dessus des nuages… Et très vite nous sommes sur la Loire !



Une prestation très classique nous est servi à ce moment. Jus de pomme et galettes bretonnes.



L'estuaire de la Gironde et la bonne vieille ville de Bordeaux font leurs apparitions. L'aéroport de Bordeaux Mérignac fief de Dassault Aviation est bien visible.



Le bassin d'Arcachon où se déroule malheureusement encore à cette date un incendie majeur. Pas sûr qu'on voit grand chose… J'ai bien essayé de distinguer quelque chose mais c'est pas hyper clair si ce sont des nuages ou un panache de fumée. Mais je vous laisse vous faire une idée par vous même. Puis le péage de Saint-Geours-de-Maremne annonce le début de la descente.



Je vous laisse apprécier la verdoyante campagne du sud des Landes autour de l'Adour avant que n'apparaisse la piste de Biarritz Parme et que l'on puisse admirer la bonne vieille ville de Bayonne. C'est à ce moment que je réalise que le grand angle de mon téléphone permet de voir le stabilisateur et l'aile sur une même photo… On n'arrête pas le progrès !



Les attraits principaux de Bayonne en quelques images… En commençant par Ikea bien sûr :()



Et voilà aérofreins sortis, nous rejoignons l'A220 de Swiss sur le parking qui lui repart vers Genève. Il y aussi un CRJ-1000 de Hop qui est stationné là.



Arrivée


Instant Danette classique et débarquement rapide malgré un avion plein. Ca sent les vacances !



Le parcours dans l'aéroport est très court, une paire d'escalator plus tard se trouve le tapis à bagages.



Le tapis se met en route quelques minutes plus tard et ma valise arrive intacte. Elle a eu le temps de faire la correspondance aussi ! Je vous mets le temps entre la porte de l'avion et l'arrivée de la valise : 6 minutes… Imbattable :-). L'arrivée s'étant faite avec quelques minutes d'avance, je quitte l'aéroport à 11h03 pour une arrivée prévue à 11h… Merci Hop Air France !


photo 20220731_110004-49742photo 20220731_110254
Afficher la suite

Verdict

Air France Hop

5.3/10
Cabine8.0
Equipage7.0
Divertissements3.0
Restauration3.0

Paris - CDG

5.5/10
Fluidité4.0
Accès3.0
Services7.0
Propreté8.0

Biarritz - BIQ

7.8/10
Fluidité10.0
Accès7.0
Services6.0
Propreté8.0

Conclusion

Au moment de rendre le verdict des notes, un vol plutôt agréable, c'est très court donc les interactions avec l'équipage sont faibles et le besoin de divertissement quasi nul (j'étais équipé de mon côté). La partie restauration est minimale comme attendu.
Pour ce qui concerne CDG, bien sûr un parcours compliqué entre le 2E et le 2G, c'est clairement un bon tour du pays qui souffre surtout d'un PIF saturé en ce début de journée. Il faut "simplement" ouvrir un filtre de plus vers 6h plutôt que 6h30 et le problème est résolu.
A Biarritz, parcours ultra court et livraison des bagages très rapide et en plus le soleil est au rendez-vous !
Merci de m'avoir lu jusque là.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Biarritz (BIQ)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 7 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Biarritz (BIQ).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 24 minutes.

  Plus d'informations

2 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 613514 by
    LeMatheuxVoyageur BRONZE 919 Commentaires
    Bonjour et merci pour ce FR très complet ! Du beau monde à CDG et de belles destinations à partir du 2G. Par ici, le 2G est souvent qualifié d'aéroport régional au sein de CDG par sa taille et la taille des avions qu'il reçoit. Il me semble que la majorité des A220 partent tout de même du 2F... A bientôt pour la suite !
    • Comment 613520 by
      watchbird BRONZE AUTEUR 446 Commentaires
      Merci pour le commentaire. Je pense que vous avez raison pour les A220, ils remplacent les A318 et A319 plutôt à ce stade donc c'est du 2F mais il y en avait quelques uns stationnés au 2G ce matin là. Est-ce juste en stationnement avant un positionnement en porte ou ils opèrent effectivement du 2G je ne saurais le dire.

Connectez-vous pour poster un commentaire.