Avis du vol Air France Paris Milan en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF1130
Classe Economique
Siege 16A
Avion Airbus A318
Temps de vol 01:30
Décollage 06 Déc 21, 10:00
Arrivée à 06 Déc 21, 11:30
AF   #26 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5971 avis
F-OITN
Par GOLD 304
Publié le 20 avril 2023


Chers tous,

On entame le dernier routing de l'année 2021 avec un aller-retour express qui avait 3 objectifs : éliminer un dernier avoir Air France qui allait bientôt périmer, profiter des derniers jours de bonus XP et si possible, prendre l'A318 pendant qu'il volait encore partout.
Mon emploi du temps étant ultra-dense, je ne disposerai que d'une seule matinée de décembre pour y caser cet aller-retour. Mon choix portera à nouveau sur la liaison Paris-Milan que j'aurai décidément beaucoup empruntée cette année (mais pas de quoi faire de l'ombre à notre navetteur milanais préféré !) et qui était encore pas mal desservie par des A318, que ce soit vers Linate ou Malpensa.
Les horaires et les tarifs trancheront : ce sera MXP au programme !

Voici donc le routing ma foi bien simple :


Routing


CDG



Pour cet aller-retour en moins de 24h, c'est en voiture que je rejoindrai CDG où le tarif internet -24h me coûtera moins cher qu'un A/R en RER B, surtout que j'enchaînerai avec le boulot après ces 2 vols.
J'arriverai avec une confortable avance de 2h15, étant parti avant que le trafic ne se densifie. Comme souvent, c'est le Parking PR éco que je retiendrai.


photo 20211206_074223


Un petit coup de CDG Val…


photo 20211206_074427


…bien vide !


photo 20211206_074432-41507


Et me voici déjà dans la jonction entre les terminaux. La praticité et la rapidité d'accès depuis les 2 parking éco est telle que les parkings attenant aux terminaux n'ont strictement aucun intérêt ! Qui plus est lorsque l'accès aux terminaux est souvent saturé, contrairement aux secteurs de Roissypôle et Roissytech.


photo 20211206_075141


On est en pleine grosse tranche de départs matinaux et toutes les portes sont occupées.


photo 20211206_075231


On se retrouve au T2F, relativement calme.


photo 20211206_075404


Je passerai au comptoir récupérer un BP papier.


photo 20211206_075703


Le précieux sésame m'est délivré en quelques secondes.


photo 20211206_075723


Le tableau des départs est vraiment très chargé, en témoigne mon vol de 10h00 qui n'apparaît pas encore.


photo 20211206_075818


Un peu de monde m'attendra en PIF, et comme il n'y aura que 2 puis 3 postes d'ouverts, forcément ça coince. Néanmoins, je réussirai à franchir le tout en 15min.


photo 20211206_081542


Je rejoins ensuite la première jetée et sa belle verrière.


photo 20211206_081748


Le FIDS m'informera d'un petit changement de porte : je troquerai la F33 pour la F21, ce qui signifie un embarquement par paxbus.


photo 20211206_090533


Direction les entrailles de CDG !


photo 20211206_090546


Voilà qui me rappelle quelques bons souvenirs, lorsque les tous nouveaux 787-9 AF partaient sur Lyon. C'était en 2017. Le temps passe vite !


photo 20211206_090633


L'agent d'escale va procéder à une première vérification des documents sanitaires (encore obligatoires à l'époque) afin de fluidifier l'embarquement.


photo 20211206_091208-60277


L'embarquement est lancé avec un petit quart d'heure de retard. Notons que cette fois, nous aurons le droit à un vrai cobus et non un autobus de ville, peu capacitaires, surtout face aux nombreux bagages à main.


photo 20211206_094013-17454


Irons-nous rejoindre le T2E ou le parking au large du T2D ?


photo 20211206_095512


Et bien, ce sera le T2D !


photo 20211206_095608


Un peu de spotting avec ce 737-800 KLM et cet A220 AF.


photo 20211206_095622


Cet A320 Vueling est en livrée spéciale Ibiza.


photo 20211206_095705


Un A320 Eurowings opérant pour Lufthansa.


photo 20211206_095732


A320 Brussels, sans livrée spéciale, mais sans nouvelle livrée moche également ;)


photo 20211206_095803


Un peu de fraîcheur avec cet A320neo SK.


photo 20211206_095826


On rejoint le parking au large avec cette belle brochette de code-barres.


photo 20211206_095840


On repasse devant un énième A220 qui s'installe doucement mais sûrement dans le paysage local.


photo 20211206_095927

à bord du babybus



En attendant, c'est avec son prédécesseur que nous avons rendez-vous !


photo 20211206_095954


J'apprécie beaucoup cet embarquement au grand air. Je n'en ai pas eu beaucoup l'occasion lors de mes précédents vols sur cette petite machine qui se raréfie.


photo 20211206_100341


Les CFM56 semblent si gros par rapport au reste du fuselage. L'oiseau du jour est le F-GUGN, livré en 2006.


photo 20211206_100346


Je ne peux que me réjouir de cet aller-retour à venir !


photo 20211206_100437


Le petit instant porte qui va bien ;)


photo 20211206_100500


Après un accueil souriant, je rejoins le rang 16, situé derrière les ailes. Inutile de vous présenter cette cabine trop bien connue !


photo 20211206_100829


Si l'A318 en lui-même va me manquer, ce ne sera pas le cas de ses sièges fins et leur petites tablettes.


photo 20211206_100920


Nous repousserons avec un petit retard de 10min. Une pécadille qui toutefois ne m'arrange guère présentement puisque je repartirai avec le même avion tout à l'heure. Un temps d'escale écourté ne serait guère un cadeau !


photo 20211206_101102


Le soleil joue à saute-mouton, créant ainsi de belles couleurs.


photo 20211206_101517


Après avoir contourné l'extrêmité ouest du T2, il faut maintenant remonter plein est pour un départ piste 26 droite.


photo 20211206_101843


L'architecture du T2E tranche tellement avec celle vieillissante des T2A/C.


photo 20211206_101938


On passe le Hall L.


photo 20211206_102101


Puis le Hall M.


photo 20211206_102126


Et c'est partit !




Au revoir CDG ! Enfin, à tout à l'heure !


photo 20211206_102350


On entame la traversée de Paris (sans malles ni de cochon dedans), mais les nuages vont vite masquer la vue.


photo dsc_0004


J'ai toujours adoré les couleurs matinales à contre-jour sur les nuages. A condition d'avoir un hublot propre et non rayé ! (ce qui est le cas heureusement).


photo 20211206_102625


Puis on rejoint rapidement la haute altitude.


photo 20211206_103804


On est au meilleur endroit du monde, n'est-ce pas ? ;)


photo 20211206_103829


Au menu du jour, galette bretonne accompagnée par un chocolat chaud et un verre d'eau.


photo 20211206_105130


Ciel, j'allais oublier la traditionnelle revue de la safety card ! Je m'étais rendu compte qu'avec mes déplacements fréquents en compagnie d'AF, je n'en avais quasiment aucune récente en stock. Celle-ci subira donc les affres de la gravité ^^


photo 20211206_103109photo 20211206_103115


De même, n'avais-je point oublié mon instant favori ? Allez hop, on y remède !


photo 20211206_103902


La wifi du bord fonctionne à merveille, ce qui permet de suivre notre itinéraire. Nous volons ainsi à 39000 pieds et suivons la route habituelle par le nord-ouest de la Suisse. Passerons nous une nouvelle fois à la verticale de la Jungfrau ?


photo dsc_0017


Cela semble bien parti !


photo dsc_0027


Mais pour l'instant, les nuages semblent être peu coopératifs…


photo dsc_0026


En attendant que cela se dégage, petit focus sur un wingtip si emblématique d'Airbus qui, mine de rien, va avoir tendance à disparaître rapidement au profit des sharklets équipant les A320ceo/neo récents.


photo dsc_0020


Quelques hauts sommets suisses réussiront à sortir de la couche mais l'ensemble reste néanmoins bien bouché. Toutefois, grâce à l'effet de foehn, la couette nuageuse s'arrête net avant la plaine du Pô.


photo dsc_0032


Un sommet italien que je n'ai su identifier.


photo dsc_0043


C'est beau ! Même si l'enneigement en ce début décembre 2021 était fort déficitaire.


photo dsc_0052


On arrive à la frontière entre le nord-Piémont et la Lombardie.


photo dsc_0055

il laggo maggiore



Ce qui nous fait parvenir au clou du spectacle : le survol du magnifique Lago Maggiore, alias Lac Majeur en bon français, alias Lac en ré majeur pour bibi (car nos vaillants CFM56 émettent un beau ré bécarre à ce moment précis).


photo 20211206_111305


Au fond du lac, on est en Suisse avec l'embouchure du Fiume Ticino. Sur la rive droite (donc à gauche), on retrouve Locarno.


photo dsc_0058


Locarno, et son petit aérodrome au fond.


photo dsc_0059


Locarno sous un autre angle.


photo dsc_0067


Le massif des Préalpes de Lugano, dominé par le Monte Gambarogno (1734m).


photo dsc_0076


La petite commune de Maccagno con Pino e Veddasca, coincée entre les eaux et les pentes abruptes.


photo dsc_0078


Vu générale sur le Lago Maggiore, tandis qu'on aperçoit au fond à droite le Lac de Lugano.


photo dsc_0082


En-dessous, la ville de Germignaga


photo dsc_0080photo 20211206_111413


Le survol des Alpes nécessitant une altitude assez élevée, il nous faut désormais descendre tout en allongeant la trajectoire en direction de Varèse.


photo dsc_0087


Le lac de Lugano est coupé en-deux au niveau de Bissone par l'Autoroute suisse A2, une superbe route qui relie Côme à Bâle via Lucerne.


photo dsc_0089


On sort les spoilers pour accélérer notre descente.


photo 20211206_111658


La plaine n'est en réalité pas si "plate" que cela !


photo dsc_0093


Focus sur l'aéroport de Varese-Venegono.


photo dsc_0099


Au loin, Milan qui sort doucement de la brume matinale, le tout dans une atmosphère assez unique !


photo dsc_0101photo dsc_0103


Puis on se positionne pour une approche face à l'ouest, ce qui permet d'admirer cette fois les Alpes franco-italiennes avec Sua Maestà il Monte Rosa au centre !


photo 20211206_112447


Le Mont Rose…


photo dsc_0128


Le même au zoom max. C'est juste trop beau !


photo dsc_0136


On arrive en courte finale.


photo dsc_0138

milano malpensa



Et plouf ! Je retrouve Malpensa, un aéroport que je commence à fortement aimer, de part le cadre qu'il propose (et la qualité des points de restauration airside également !). Cependant, au moment de la rédaction de ce FR, j'étais bien plus parti de MXP que je ne m'y étais posé : c'était seulement mon second atterrissage ici. La première fois, c'était lors du vol inaugural ORY-MXP avec Aigle Azur.


photo 20211206_112946


On y retrouve encore pas mal d'appareils en livrée Alitalia, comme cet A330.


photo dsc_0146


La perfide hongroise, sur fond de montagnes immaculées.


photo dsc_0149


Puis on se positionne aux côtés d'un A320 Easyjet. Bonne nouvelle, nous sommes au contact, ce qui facilitera mon transit express.


photo 20211206_113446


Après avoir salué le CC (qui est loin d'imaginer qu'il me reverra dans 20min !), je me dirige au pas de course vers le circuit de transit, en espérant que ce dernier soit ouvert (pas comme à Bergamo !). Nous sommes positionnés sur une aile du terminal et il faut nécessairement se rejoindre la partie centrale.


photo 20211206_114241


Ouf ! Le transfert est ouvert ! J'aurai été un peu mal s'il avait fallut repasser un PIF.


photo 20211206_114411


Pas le temps de m'arrêter à Obica, ni au marchand de glace. Quand aux excellentes pizzas, il est bien trop tôt. Elle attendront mon prochain passage !


photo 20211206_114425


C'est reparti pour le même trajet en sens inverse, et à l'étage supérieur.


photo 20211206_114515


Le circuit complet m'aura quand même pris une dizaine de minutes. L'embarquement n'ayant pas encore commencé, je puis même prendre le temps de déguster un incontournable breuvage local !


photo 20211206_115333


La suite au prochain opus !

Merci pour votre lecture :)

A bientôt !

Afficher la suite

Verdict

Air France

8.1/10
Cabine8.0
Equipage9.0
Divertissements8.0
Restauration7.5

Paris - CDG

8.5/10
Fluidité7.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté10.0

Milan - MXP

8.6/10
Fluidité8.0
Accès7.5
Services10.0
Propreté9.0

Conclusion

Un excellent vol Air France, efficace et ponctuel, avec un service adapté et suffisant. L'équipage était très sympa et le survol du Lac Majeur était un moment assez inoubliable.

--- CDG ---
Les parkings PR/PX sont toujours aussi pratiques et le transfert vers les terminaux rapide.
Une attente un peu longue au PIF avec très peu de postes ouverts (comme souvent).

--- MXP ---
Un aéroport que j'apprécie de plus en plus, avec des points de restaurations de qualité et quelques zones très spotterfriendly.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Milan (MXP)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 17 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Milan (MXP).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 29 minutes.

  Plus d'informations

2 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 626656 by
    okapi SILVER 4224 Commentaires
    Mais quelle bonne idée d'aller à Milan. Je n'y ai jamais pensé.^^
    Avoue, tu y allais pour le 318 ou le caffè?
    "Un sommet italien que je n'ai su identifier." - Il monte Occapi, je pensais que tu l'aurais reconnu...
    Bref, un vol comme j'en ai fait des dizaines ou des centaines, je ne sais plus mais dont les vues au hublot ne lassent jamais. Et si c'est en Babybus, c'est encore mieux mais comme tout le monde ici n'est pas avgeek...
    Merci pour le partage!
    • Comment 626785 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 2000 Commentaires
      Merci Guillaume :)
      Avoue, tu y allais pour le 318 ou le caffè?

      Les deux mon capitaine ! ;)
      Il monte Occapi, je pensais que tu l'aurais reconnu...

      Les rayures n'étaient pas assez visibles :p
      mais comme tout le monde ici n'est pas avgeek

      Il n'y a point de vol banal, même sur une ligne reportée un milliard de fois ^^
      A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.