Avis du vol Qatar Airways Doha Tokyo en classe Economique

Compagnie Qatar Airways
Vol QR806
Classe Economique
Siege 14J
Temps de vol 10:05
Décollage 18 Aoû 14, 01:45
Arrivée à 18 Aoû 14, 17:50
QR   #2 sur 115 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 539 avis
Scott05
Par 3882
Publié le 1 septembre 2014
  • Paris Charles de Gaulle - Doha Hamad International / QR040 / Boeing 777-300ER (http://flight-report.com/fr/report-7889.html
  • Doha Hamad International - Tokyo Narita / QR806 / Boeing 777-300ER (Ici)
  • Tokyo Narita - Doha Hamad International / QR807 / Boeing 777-200LR (Plus tard)
  • Doha Hamad International - Paris Charles de Gaulle / QR039 / Boeing 777-300ER (Plus tard)

_______________________

Après ce vol d'acheminement depuis Paris, je fais mes premier pas dans un pays du Golfe, et dans le tout nouvel aéroport de Doha. Je ne cache pas que la première impression en débarquant est un Waouw non dissimulé, surtout après avoir embarqué à CDG1. J'étais donc prêt à découvrir ce terminal de fond en comble pendant mes deux heures et demie d'escale.

Premier passage aux toilettes avant de repasser la PIF, il y a de l'espace mais l'endroit est sale, de l'eau partout. Pas une très bonne impression. La PIF est passée rapidement, apparemment seul notre vol arrivait à cette heure là donc nous sommes redirigés rapidement vers l'étage inférieur et le grand hall au nounours géant :

photo P1040291

Ce pauvre ours qui a une lampe incrustée dans la tête, je n'ai pas bien compris le message que ça voulait faire passer ^^'

Les FIDS, dont j'avais vu qu'ils étaient le résultat d'une étude sur les passagers, sont jolis au premier abord, avec le logo de chaque compagnie représenté par la dérive. Je m'approche pour scruter mon vol. Je le trouve et ua moment ou je jette un oeil au numéro de porte, toutes les destination changent. En fait tous les écrans alternent les horaires, et obligent à attendre que notre vol s'affiche pour consulter les informations à nouveau. C'est totalement stupide et je n'en voit pas l'intérêt.

Bref pour nous ça sera la porte C8, dans le grand concourse central, qui sera agrandi dans l'avenir.

On fait un petit tour dans le hall, mais comme à CDG il y a surtout des boutiques de luxe dont on a vite fait le tour. Je trouve d'ailleurs certaines parties un peu labyrinthiques. Dès qu'on quitte le hall central, on se retrouve dans des couloirs bas de plafond, les panneaux ne sont pas très clairs et indiquent des directions fantaisistes. Preuve en est qu'au retour nous sommes tombés sur le food court que nous n'avions pas du tout remarqué lors de notre premier passage.

photo P1040292

Les jeux d'enfants sont par contre originaux, organisés autour d'espaces internet:



Voici l'entrée de la porte C8. A Doha, les salles d'embarquement sont fermées par des vitres, et l'embarquement est annoncé une heure avant le départ, le temps de rassembler tous les passagers dans la salle avant de lancer le véritable embarquement. Je n'adhère pas à ce système, car si certaines portes comme la nôtre bénéficient de quelques banquettes côté pré embarquement, les sièges ne sont pas en nombre suffisant, et les portes dans les jetées A et B sont plus petites et n'ont aucun siège à l'extérieur.

(Désolé pour les photos penchées, je ne comprends pas pourquoi elles s'affichent ainsi sur le site alors qu'elles sont bien affichées en mode portrait sur mon ordinateur… Si quelqu'un s'y connait plus que moi… ^^)

photo P1040304photo P1040305

Un vol en partage de code avec ANA de Star Alliance… Bizarre sachant que d'autres vols sont aussi en code share avec JAL, de oneworld, ce qui est plus logique.

photo P1040306

L'embarquement est donc appellé à 00h45.

DING DONG Attention please. Passengers for Qatar Airways flight eight zero six to Narita are kindly requested to proceed to the gate for immediate boarding number C8.

Ces annonces sont pré enregistrées et sont les mêmes qu'à Heathrow T5 par exemple. Il y a en a toutes les 30 secondes dans l'aéroport, en arabe et anglais systématiquement, puis dans une troisième langue parfois. On ne peut pas dire que ça participe au calme quoi.

Tout le monde entre donc dans la salle d'embarquement. L'hôtesse qui contrôlera mon BP et mon passeport me saluera avec un grand sourire et un Thank you Leo. C'est très agréable, et j'ai noté que le personnel au sol de DOH essaye d’appeler le plus de gens par leur nom, même si au retour elle aura eu du mal avec mon nom de famille à consonance bien française !

Voilà notre avion de la nuit, rien d'original un 777-300ER comme le vol précédent, immat A7-BAQ et en service depuis 2010.

photo P1040307

La salle d'embarquement, où la température est tellement basse que je suis tombé malade pendant trois jours…

photo P1040309


A partir de là, très peu de photos du vol à cause de la nuit et du fait que je n'étais pas au hublot (de toute façon mon appareil est ancien et les photos de nuit rendent très mal). Mes excuses…

Nous sommes accueillis à bord par un équipage quasi entièrement sud asiatique. Toutes les hôtesses m'ont semblé dans l'ensemble moins chaleureuses et plus robotique que sur le vol précédent et avec le recul c'était le moins bon équipage sur mes 4 vols.

Distribution habituelle des serviettes rafraîchissantes et du bonbon, et décollage dans la foulée.

Le dîner est rapidement servi. Des menus en papier ont été distribuée, je suis désolé j'ai oublié de prendre la photo, mais au retour elle y sera :) Je crois qu'il y avait un choix de viande ou poisson occidental, plus un menu japonais.

Mon plateau occidental poisson, avec en entrée une salade d'olives vertes, maïs et d'autres… trucs. Puis le plat, poisson blanc, pâes et haricots verts. Puis une salade fruit disons caoutchouteuse et un yaourt aux fruits rouges. Le tout n'était pas mauvais, à part la salade de fruit. Je l'ai arrosé d'un Ginger Ale.

photo P1040311photo P1040312


La nuit se passe… Je ne fini aucun film que je regarde. Une famille du Koweït est assise derrière avec des enfants très impolis (coups dans le siège, parlant forts et jouant avec la tablette) sous le regard totalement indifférent de la mère. La plus grande à même dormi par terre alors que le signal était attaché. Bref, arrivé au Japon j'ai immédiatement changé les sièges du retour pour la dernière rangée où au moins on allait éviter ce genre de personnes derrière nous.

Il fait nuit noire dans la cabine pendant presque tout le vol, quant bien même la moitié se déroule en plein jour puisque nous arrivons en fin de journée au Japon. Je n'ai pas aimé parce que du coup on ose pas ouvrir le hublot et je n'ai rien vu de tout le vol, mis à part la descente… dans les nuages.

Le mood lighting se met en route. Je n'en avais jamais vu et c'est vrai que c'est nettement plus agréable que la lumière hôpital.

Deux heures avant l'arrivée, et après de nombreux passage de l'équipage pour proposer boissons diverses (un bar était installé dans le galley, mais je n'y suis pas allé), un second repas est servi. Je ne sait pas si ça correspond à un déjeuner très tard (il est quand même 15h30 au Japon) où à un petit déjeuner qatari. Je choisi cette fois l'option japonaise.

En entrée, des nouilles froides, puis ce que je pense être du boeuf frit servi avec des petits légumes et du riz gluant, et je ne me souvient plus si l'élément à droit est une omelette où une saucisse de poulet… x) Le tout accompagné d'un sushi.
C'était plutôt pas mal.

photo P1040313

Je photographie le kit de nuit, avec chaussettes et masque, plus brosse à dent et dentifrice que j'ai utilisés.

photo P1040315

Et on s'approche par le Sud

photo P1040316

Ensuite une belle photo prise par mon compagnon avec un meilleur appareil :

photo P1040317

Et l'atterrissage, à 17h50. Les PNC devait rejoindre leur place plus de 20 minutes avant l'atterrissage, ce que je trouve un peu excessif, mais c'était comme ça sur tous les vols… Après un roulage interminable nous nous parquons au Terminal 2.



Et voilààà ! Très peu d'attente à l'immigration, nous rejoindrons le centre de Tokyo par la voie la plus rapide, le Keisei, même si ce n'est pas le plus économique !

photo P1040331
Afficher la suite

Verdict

Qatar Airways

7.9/10
Cabine8.5
Equipage6.5
Divertissements8.5
Restauration8.0

Doha - DOH

6.8/10
Fluidité9.0
Accès7.0
Services5.0
Propreté6.0

Tokyo - NRT

8.5/10
Fluidité8.5
Accès8.5
Services8.5
Propreté8.5

Conclusion

Pour conclure sur ce segment aller, et en particulier sur ce vol :

J'ai été déçu par l'aéroport de Doha, qui est présenté par les dirigeant de QR comme un lieu d'exception, et bien je lui ai trouvé de nombreux défauts, notamment un manque flagrant d'attentions portée aux détails (déjà énormément de malfaçons, de spots éteints, d'éléments démontés) et un terminal au final encore en travaux dans de nombreux recoins. Il est aussi bruyant et les boutiques proposées sont limitées et sans grand intérêt.

A bord, un équipage en dessous du précédent, mais qui fait son travail et veille à ce que les passagers ne manquent de rien. Le siège est confortable, mais il s'incline trop. C'est agréable pour soi même, mais désagréable quand la personne devant vous incline à fond et vous vous retrouvez avec l'écran à 10cm du visage.

Voilà, j'espère que ce FR vous a plu malgré son niveau de qualité un peu bas, et je vous retrouve rapidement pour le retour :)

Informations sur la ligne Doha (DOH) Tokyo (NRT)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Doha (DOH) → Tokyo (NRT).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Qatar Airways avec 8.3/10.

La durée moyenne des vols est de 9 heures et 53 minutes.

  Plus d'informations

4 Commentaires

  • Comment 116860 by
    aurel-lil 4214 Commentaires

    Merci pour ce FR daté du 18/09/2014 :) pour les photos de travers, la première des meilleures choses à faire est de les réaliser en mode paysage peut être !!

    sans vouloir leur jeter la pierre, un aéroport tout de même encore 'neuf' peut avoir quelques dysfonctionnements et travaux à encore réaliser dans les mois suivants son ouverture.

    pour le reste, c'est du classique visiblement !

    • Comment 300609 by
      Scott05 AUTEUR 563 Commentaires

      Merci !
      Oups, je me trompe à chaque fois, je rectifie !
      Je comprends, mais certaines photos rendent mieux dans l'autre sens, tant pis...
      Je pense que je ne suis pas tendre avec DOH, parce que je me suis intéressé d'assez prêt au projet, vu que je savais que j'y transiterai, et j'ai vu les propos d'Akbar Al Baker qui supervisait les travaux et semblait ne laisser passer aucun défaut (il faisait son show comme d'habitude). C'est donc avec cet esprit que je suis arrivé, et j'ai donc repéré immédiatement tous les défauts, quitte à être un peu intransigeant peut être ^^

  • Comment 116872 by
    pof 83 Commentaires

    Merci pour ce deuxième tronçon.

    Je crois que vous n'avez vraiment pas de chance avec les petits garnements indisciplinés ;-)

    L'aéroport ne m'a pas l'air si mal que ça, malgré les défauts que vous pointez. Il existe bien pire ! Mais c'est clair qu'avec ce que nous annoncaient les dirigeants de QR, ont était en droit d'attendre quelque chose d'exceptionnel.

    Pour le catering, ce me semble encore correct

    Au plaisir de lire le vol retour

Connectez-vous pour poster un commentaire.