Avis du vol KLM Cityhopper Amsterdam Lyon en classe Economique

Compagnie KLM Cityhopper
Vol KL1419
Classe Economique
Siege 24F
Temps de vol 01:35
Décollage 15 Aoû 15, 20:25
Arrivée à 15 Aoû 15, 22:00
WA   #20 sur 68 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 444 avis
ItchyMumfy
Par 966
Publié le 21 août 2015
Bonjour,

Avec un peu de retard, FR de mon retour d'Amsterdam, le 15 août 2015.

Pour l'aller, entre Lyon et Amsterdam, le 7 août 2015, c'est http://flight-report.com/fr/report-11217.htmlici.

Départ de la gare de la gare d'Amsterdam Sloterdijk, plus proche de notre hôtel. Les billets pour l'aéroport s'achètent facilement au guichet ou à la borne automatique.

photo IMG_9628

Comme à l'aller, le train est une sorte de RER B.

photo IMG_9629

Le trajet jusqu'à l'aéroport est plutôt rapide, 10-15 minutes. L'arrivée a lieu dans une gare souterraine.

photo IMG_9630

Direction le Hall des départs

photo IMG_9632

Pas de queue pour récupérer son boarding pass, imprimé comme à Lyon sur un papier beaucoup plus fin qu'avant

photo IMG_9633

Dépose bagages automatique, une première pour moi ! Le personnel est là pour aider en cas de besoin.

photo IMG_9634

Le passage de la sécurité est rapide, puisque cette zone est très moderne et très fonctionnelle. Si tous les aéroports pouvaient s'en inspirer, ce serait une bonne chose !

photo IMG_9635

Nous arrivons donc en en airside, zone bien fréquentée en ce samedi soir du mois d'août.

photo IMG_9637

Un 737 Air Europa attend l'autorisation de partir



Au loin, un 747 China Airlines cargo arrive

photo IMG_9640

Le Boeing 767 G-BNWX British Airways vient d'arriver aussi, un avion plutôt original pour un vol moyen courrier européen.

photo IMG_9645photo IMG_9646

Des compagnies européennes classiques

photo IMG_9647

Le N738MA affreté en été par une compagnie touristique du groupe TUI attend ses passagers. Sa livrée et son espèce d'autocollant Arkefly ne donne vraiment pas envie de monter à bord !

photo IMG_9650

Alors que l'A320 EC-LML de Vueling s'en va pour Ibiza

photo IMG_9651

L'A319 D-AILT de Lufthansa s'apprête à s'en aller pour Frankfurt.

photo IMG_9653

Il est l'heure de manger, et Amsterdam ne manque pas de commerces pour ça. pour un peu moins de 10 euros, on peut manger ça, ce qui est très correct.

photo IMG_9655

Beaucoup de KLM ici

photo IMG_9656

Beaucoup moins par là

photo IMG_9657

L'heure d'embarquement approche, direction la jetée B, qui nous offre une vue sur le hub Cityhopper

photo IMG_9658

Beaucoup de difficultés pour trouver une prise. Tant pis, j'espère que ma batterie tiendra. en attendant, je photographie mon avion, un Embraer 190, le PH-EZZ.

photo IMG_9659

Un CRJ d'Estonian Air tente d'entrer en douce, mais il ne porte pas le bon bleu, et devra se contenter de l'autre côté de la jetée.

photo IMG_9660

Un Airbus A318 d'Air France arrive en provenance de Marseille

photo IMG_9661photo IMG_9662

Notre vol est annoncé à l'heure. cependant, une mauvaise nouvelle tombe : le vol est surbooké, et nous ne decollerons pas tant qu'un passager ne se sera pas desisté et n'acceptera pas de partir demain matin. Cette annonce me surprend un peu, je pensais que c'était réservé aux low cost ! La file d'attente s'énerve un peu, certains viennent de loin, et sont fatigués par leurs voyages. Dommage pour l'image renvoyée.

photo IMG_9664

L'embarquement finira par commencer, avec une file Skypriority et une file normale

photo IMG_9665

Embarquement par une fausse passerelle

photo IMG_9667

Nous approchons de notre avion

photo IMG_9669

Vue sur le moteur

photo IMG_9673

La vue sur la fausse passerelle

photo IMG_9674

L'intérieur de l'avion est plutôt moderne, les sièges ont en cuir, rien de bien surprenant sur un Embraer de KLM

photo IMG_9675photo IMG_9677

Je mesure toujours un peu plus d'1m80, mais j'arrive à m'asseoir correctement. Les genoux collent à peine au siège devant, mais on peut s'étaler un peu, donc ce n'est pas bien gênant.

photo IMG_9679

Vue du hublot

photo IMG_9676

L'embarquement est assez compliqué. Les PNC, qui en sont à leurs dernier vol de la journée, ont l'air fatigués, et le surbooking n'arrange rien. une passagère russe ne parlant ni français, ni anglais, ni néerlandais aura donc beaucoup de mal à se faire comprendre par l'hôtesse, qui aura également du mal à lui faire comprendre qu'elle doit s'asseoir à son siège, et ne pas rester dans les allées.

La cabine sere pleine ce soir

photo IMG_9683

Nous finissons tout de même l'embarquement sans trop de retard. Derrière nous, un groupe de passagers vient vraissemblablement de loin, et essaye de s'occuper pour faire passer un peu plus vite ces deux dernières heures avant le retour à la maison. Au programme : planification de l'apéro du soir, commentaires à propos de tout ce qui se passe autour de l'avion (vraiment TOUT), et le tout à voix haute. La cabine est pleine, tout ceci n'est pas très agréable.

Derrière nous, au loin, les avions cargos qui se chargent ou se déchargent

photo IMG_9685

Et nous finissons par enfin repousser

photo IMG_9687photo IMG_9688photo IMG_9690

Roulage pas très long jusqu'à la piste, on évite le polder cette fois, puisque les décollages ont lieu face au Sud.



Et c'est enfin à nous de décoller

photo IMG_9698

Les photos sont floues, puisque le décollage est plutôt agité (il y a du vent et de la pluie). Cela aura le mérite de calmer le groupe de derrière, qui semble enfin avoir décidé chez qui ils boiront le pastis.

photo IMG_9700photo IMG_9701photo IMG_9703

Les nuage sont bas, c'est dommage, puisque la vue au dessus des Pays Bas est magnifique normalement

photo IMG_9704photo IMG_9707photo IMG_9709

On traverse les nuages, et on arrive sur une vue sur le soleil couchant (un peu derrière nous puisque la route vers Lyon n'est pas tout à fait en ligne droite : on file vers le Luxembourg, la Franche Comté, et on revient sur Lyon par l'Ain)

photo IMG_9713photo IMG_9718photo IMG_9719

Le hublot pas très propre, les qq cristaux de glace, et la faible luminosité ne facilite pas la prise de photos.

Les rideaux à l'avant de la cabine sont tirés, la prestation business est servie. Excellente remarque du groupe derrière : Ils ont pas compris que le rideau laissait passer les odeurs. Et oui, même à l'arrière, on a les odeurs des plats servis à l'avant. Dommage, nous devront nous contenter de ça :

photo IMG_9717

C'est du classique en Europe.

Visiblement, ce n'est pas assez, puisqu'un PNC clandestin fait son apparition pour servir des madeleines à son entourage

photo IMG_9722

Le vol se poursuit, et nous seront bientôt dans le noir complet



Il fait nuit dehors, les photos en extérieur ne rendront rien. La cabine se prépare pour l'atterrissage (les lampes seront éteintes, évidemment)

photo IMG_9734

Tour de piste main droite, puis alignement face au Nord

photo IMG_9735photo IMG_9743

Et nous atterrissons enfin, à l'heure. Passage devant le hub régional Hop!, et un A320 Air France sharklets (il faut me croire)

photo IMG_9749photo IMG_9750

Le Boeing 777-300 d'Emirates s'en va, et ce Boeing 737 de Transavia arrive

photo IMG_9761

Les bagages vont commencer à pouvoir être déchargés

photo IMG_9755photo IMG_9757

Passage devant ce panneau annonçant les vols du lendemain

photo IMG_9763

Direction de hall de livraison bagages

photo IMG_9764

Les bagages de mes parents et de ma soeur arrivent assez vite, j'attends le mien, et soudain.. le tapis s'arrête. Non, c'est pas vrai, encore une fois ? Souvenez vous l'année dernière, je rentrais aussi d'Amsterdam, et nos 4 bagages y étaient restés. Une correspondance assez courte pouvait expliquer ce problème, mais cette fois, pas de correspondance, mon bagage était enregistré à Amsterdam.

photo IMG_9765

Le service bagages d'Air France sera assez reactif, me fera remplir le formulaire (je commence à avoir l'habitude). Seul problème : mon bagage n'est localisé nulle part pour le moment, ni dans l'avion, ni à Amsterdam, ni dans aucun vol pour aucune destination exotique. Je quitterai donc une nouvelle fois l'aéroport les mains vides (c'est plutôt confortable en fait).

Mon bagage sera livré le lendemain en fin d'après midi, donc un dimanche (bon point de livrer le dimanche d'ailleurs). La camionnette du livreur était remplie de sacs, j'ai l'impression que cette mésaventure est plus que courante (en même temps, 1% des bagages perdus, ça fait 1 passager par Embraer, 2 par Airbus A320, et 5 par A380).

Sur deux vols entre Amsterdam et Lyon, 100% de mes bagages ne sont donc pas arrivés. J'hésite à retenter ma chance. La 3ème fois sera-t-elle la bonne ?
Afficher la suite

Verdict

KLM Cityhopper

7.3/10
Cabine8.0
Equipage7.5
Divertissements6.5
Restauration7.0

Amsterdam - AMS

6.9/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services3.0
Propreté7.0

Lyon - LYS

7.1/10
Fluidité7.0
Accès7.0
Services7.0
Propreté7.5

Conclusion

Vol classique en Europe. Il est cependant un peu regrettable qu'on se sente plus dans une navette pré- ou post- long courier, que dans un avion à destination ou au départ d'Amsterdam, capitale du beau Royaume des Pays-Bas.

L'aéroport d'Amsterdam devrait avoir une note plus élevée en Services et animations : même mes bagages adorent cet aéroport et décident de passer leur vie là bas. Mais là j'en suis à 100% de mes bagages qui ne reviennent pas d'Amsterdam, ça commence à faire beaucoup.

Informations sur la ligne Amsterdam (AMS) Lyon (LYS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 22 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Amsterdam (AMS) → Lyon (LYS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est KLM avec 7.4/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 34 minutes.

  Plus d'informations

2 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.

Connectez-vous pour poster un commentaire.