Flight-Report

Avis du vol Hong Kong Airlines Haikou Hong Kong en classe Economique

Compagnie Hong Kong Airlines
Vol HX108
Classe Economique
Siege 49A
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:25
Décollage 13 Jul 16, 13:35
Arrivée à 13 Jul 16, 15:00
HX 18 avis
marathon
Par GOLD 832
Publié le 22 juillet 2016
Troisième segment d’une semaine allongée de vacances en Chine :

CDG - HKG : AF188 (A380-800)
CAN - HAK : HU7010 (B738-800)
HAK - HKG : HX108 (A320) Vous êtes ici
HKG - CDG : AF185 (A380-800)

Le vol est court, mais autant vous prévenir, ce FR est très long.
Il commence par le trajet en taxi vers l’aéroport. Sur le boulevard urbain, la file de droite est réservée aux véhicules de police 公安车, mais les automobilistes n’en tiennent pas compte
photo img_4232a
Un boulevard urbain chinois, cela peut avoir 8 files par sens, y compris une pour tourner à gauche et deux pour tourner à droite.
photo img_4240a
C’est bien la direction de l’aéroport 机场, mais il faut lire le chinois pour le savoir
photo img_4242a
Remarquez à ce carrefour l’abri surmonté d’un auvent pour protéger des ardeurs du soleil (et de la pluie qui peut être torrentielle en cas d’approche d’un typhon) les pilotes de deux-roues.
photo img_4246a
Passage sous la ligne à grande vitesse qui relie Haikou à Sanya par la côte est
photo img_4251a
Et passage sous la gare
photo img_4255a
Le tracé de l’autoroute G98 est simple : elle fait le tour de l’île
photo img_4262a
Un pilotage sinueux par notre chauffeur de taxi, chinois jusqu’au bout des ongles qu’il avait tous fort longs (je n’avais jamais vu cela en Chine).
photo img_4267a
L’approche d’un A330 HU montre que nous sommes bien nous même à l’approche de l’aéroport
photo img_4270b
Ca se précise de plus en plus, et même en anglais
photo img_4272a
Arrivée au terminal de HAK : la course depuis le centre ville a coûté 70 yuan, soit le montant négocié avec le taxi dans le sens inverse, et la distance était à 10 mètres près les 25 km que j’avais retenus.
photo img_4274a
Le terminal international est indiqué (en haut à gauche), mais où est son accès ?
photo img_4276a
Il suffit de demander à ces policiers qui ne sont pas surchargés de travail de détection des explosifs.
photo img_4278a
Il faut ressortir du terminal domestique, et c’est là que je me rends compte que j’ai fait une lourde erreur en ne précisant pas au chauffeur de taxi que nous prenions un vol international (car pour ce qui est de l’immigration, HKG est à l’étranger).
photo img_4279a
Et ce terminal international est loin
photo img_4280a
Très loin (non, nous ne sommes pas passés par ce chantier)
photo img_4281a
Interminablement loin
photo img_4282a
Ca n’en finit pas, sous le cagnard en milieu de journée
photo img_4284a
Il apparait enfin
photo img_4285a
En fait, ce cheminement ne nous a pris que onze minutes, d’après l’horodatage de mes photos, mais sous la canicule, cela m’a semblé faire le triple.
photo img_4289a
Soit, HAK est un aéroport international, mais il ne déborde pas d’activité en milieu de journée
photo img_4290a
Qui plus est, le vol vers Séoul est en fait via Guangzhou.
photo img_4299a
Nous sommes un peu en avance : l’enregistrement n’est fait que de ETD-100’ à ETD-40’
photo img_4307a
C’est rappelé par ce panneau dans la file d’attente
photo img_4306a
Vous vous êtes déjà demandé ce qui est écrit sur ces écharpes rouges très voyantes de ces employées d’accueil dans les aéroports ?
photo img_4293a
Celle de droite est simple : 美兰机场欢迎您 : « L’aéroport de Meilan vous souhaite la bienvenue ».

Mais pour celle de gauche, j’ai dû appeler à l’aide un ami chinois : le slogan 星美兰馨服务 est un jeu de mot pas facile à détecter, entre les idéogrammes 星 (étoile) et 新 (nouveau) qui se prononcent presque pareil (xīng et xīn, respectivement). « Service client attentionné étoilé (ou nouveau) à Meilan », ; d’après les recherches sur internet par mon ami, c’est une allusion incompréhensible pour le PAX chinois lambda à la volonté de HAK d’obtenir 5 étoiles Skytrax.

Le chinois est une langue qui se prête idéalement aux jeux de mots à multiples tiroirs dont les Chinois sont friands, notamment dans leurs jeux du chat et de la souris avec la censure, mais quand un slogan relève de la devinette pour spécialistes, c’est un échec de communication.
photo img_4308a
Notre enregistrement a dû être fait dans les règles : la personne à gauche, un peu en retrait, était manifestement une superviseuse notant les faits et gestes de l’employée.
photo img_4309a
Une décoration florale sur le comptoir
photo img_4312a
Le terminal international de HAK met gracieusement quelques exemplaires du China Daily à disposition des PAX.
photo img_4315a
Le terminal international est à la mesure du trafic : de taille modeste. En trois photos, vous avez ici l’ensemble de la zone landside.

Il faut remplir les fiches de départ que nous n’avons pas reçues à ZUI.
photo img_4321a
Passage sans histoire de l’immigration, et nos passeports se retrouvent ornés de deux tampons chinois inhabituels : entrée par 九州 (Jiuzhou = ZUI, le port de Zhuhai), et départ par 美兰机场 (Aéroport de Meilan = HAK).
photo img_6453a
Depuis la zone airside, on aperçoit au dessus d’une cloison ces panneaux du circuit d’arrivée, indiquant les comptoirs délivrant les visas pour étrangers (外国人签证) à gauche et les « permis pour compatriotes Taïwanais » (sic) 台湾居民办证 : l’île de Hainan a la particularité d’offrir la possibilité de visa à l’arrivée à certaines nationalités dans certaines conditions, et par ailleurs les Taïwanais ne peuvent être désignés comme étrangers auxquels on délivrerait des visas, puisque la Chine revendique la souveraineté sur Taïwan.
photo img_4333a
Le pictogramme et l’anglais sont neutres, mais en chinois, il s’agit bien d’une pièce 室 pour bébé 婴 et sa mère 母.
photo img_4324a
Une vue du hall airside
photo img_4327a
Et de ses décorations nuageuses au plafond
photo img_4368a
La boutique duty-free est assez banale
photo img_4328a
… à part ces peluches de pandas. Certes, j’ai appris la veille dans l’excellent Musée de la Province de Hainan qu’il y a eu là des pandas à l’ère préhistorique, mais il y a belle lurette qu’il n’y en a plus à l’état sauvage que dans le Sichuan qui n’est pas tout près.
photo img_4329a
Il faut recevoir un code de déblocage par SMS pour accéder à internet par wifi, mais ici, et c’est la première fois que je le vois en Chine, un numéro de portable étranger est accepté.
photo img_4334a
Ce qui me permet de découvrir la Une de Flight Report ce jour là.
photo img_4339a
Un peu de spotting : il n’y a quasiment pas d’appareils stationnés face au terminal international, en raison du faible nombre de vols internationaux, mais on voit passer un nombre non négligeable d’appareils assurant des vols domestiques.
A330 HU
photo img_4325aphoto img_4404a
B738 HU
photo img_4341a
B738 CZ
photo img_4342a
A321 CZ
photo img_4356a
A320 MU
photo img_4383b
A320 JD (Capital Airlines), dans deux livrées différentes
photo img_4355bphoto img_4362a
A320 QW (Qingdao Airlines)
photo img_4358a
Il y a possibilité de recharger son joujou électronique
photo img_4367a
Les bâtiments forment un jardin intérieur
photo img_4345a
Des oiseaux en cage gazouillent
photo img_4347a
Et deux PAX prennent une consommation à ce bar
photo img_4348a
En revanche, il n’y a personne à cette terrasse en plein soleil qui est torride en milieu de journée
photo img_4350a
Les carpes multicolores se pressent dès qu’elles aperçoivent un PAX susceptible de leur jeter un peu de nourriture
photo img_4353a
Je ne sais si ces tridacnes sont des imitations, mais de toute façon, cette position n’a rien de naturelle (et qui plus est, cette eau n’est pas salée).
photo img_5597a
Pas question de s’attarder dans ce jardin à l’ambiance caniculaire, d’autant que l’A320 de HX vient d’arriver.
photo img_4370a
Mise en place de l’escalier et arrivée d’un petit train de conteneurs
photo img_4375aphoto img_4377a
Le face à face d’un A330 HU et de l’A320 HX : on ne peut ignorer à leurs livrées que ces deux compagnies aériennes font partie du même groupe HNA.
photo img_4380a
Arrivée de l’équipage de notre vol
photo img_4389a
Ah, ce n’était pas pour l’équipage qu’il fallait un fauteuil roulant ?
photo img_4394a
Bon, alors je l’apporte à l’avion, alors ?
photo img_4395a
Ils auraient pu me laisser le monter dans le minibus, par un cagnard pareil
photo img_4396a
Et encore ce n’est rien par rapport à mon copain qui en a deux à amener
photo img_4399a
Pff, que c’est lourd dans un escalier !
photo img_4403a
Faudrait savoir ce qu’il veulent, finalement il n’en veulent pas…
photo img_4408a
Tout ça pour montrer à un FRiste qu’on a des fauteuils roulants à HAK…

photo img_4409a
A dire vrai, je ne sais pas lire dans les pensées des Chinois, mais c’est ce que j’ai imaginé en observant cette scène.

Retour à des faits incontestables : l’embarquement est annoncé, et les PAX font une queue impeccable
photo img_4410a
Voici le PAXbus, photographié avant de monter dans l’avion.
photo img_4425a
Pour éviter le moindre doute, le vol était indiqué sur un panneau amovible
photo img_4412a
En Chine, les véhicules qui sont limités à un périmètre fermé hors voie publique ont une plaque d’immatriculation verte. Ici, la plaque a les idéogrammes 民航 (aéroport civil).
photo img_4426a
Le personnel de nettoyage attend à l’ombre qu’un bus vienne les rechercher
photo img_4413a
Dans le terminal climatisé ou sur le tarmac en pleine chaleur, c’est toujours une queue impeccable
photo img_4415a
C’est tout juste si on ne voit qu’une seule tête, mais on ne peut reprocher aux PAX qui voyagent en couple d’être côte à côte.
photo img_4416a
Le wingtip fence, décoré de la livrée du groupe HNA
photo img_4419a
Encore un peu de spotting avant de monter dans l’avion : A320 CZ
photo img_4420a
Et passage d’un 738 FM
photo img_4423a
Fuselage shot ; la fleur de bauhinia est l’emblême de HK (« Bauhinia » est l’indicatif de HX)
photo img_4427aphoto img_4428a
Les deux rangs de J, photographiés ici en sortant de l’avion, sont classiquement en 2+2
photo img_4558a
HX est encore une autre compagnie aérienne chinoise qui numérote sa classe éco à partir du rang 31
photo img_4432a
Une offre pléthorique de journaux, tant de « Chine du visa » que de Hong-Kong.
photo img_4433aphoto img_4434a
C’était particulièrement intéressant de comparer les manchettes de journaux, alors que venait de tomber la sentence du tribunal d’arbitrage de la Haye : les journaux du continent suivaient la ligne du parti en dénonçant un verdict « sans valeur par une juridiction non compétente en la matière », alors que le journaux de HK titraient en très gras sur l’écrasant revers subi par Beijing.

B-LPK a été mis en service le 01/03/2013, mais sa cabine était comme sortant d’usine, tellement elle était impeccable
photo img_4435aphoto img_4437a
Pas la moindre tache ou trace d’usure de la moquette
photo img_4439a
Un espace de 27 centimètres jusqu’à la pochette magazine,
photo img_4440a
… une largeur de 46 cm entre accoudoirs : c’était la place standard (et plutôt confortable) dans un avion monocouloir chinois.
photo img_4443a
Le motif du tissu des sièges – mon appareil photo en a changé la couleur pour des raisons inconnues.
photo img_4442a
La fiche de sécurité recto-verso
photo img_4453a
Cette photo illustre une saynète bien chinoise : lors de la vérification pré-décollage, la PNC a fait redresser le siège de la PAX en 49C, qui l’a incliné à nouveau à peine la PNC avait-elle tourné les talons… et idem pour l’atterrissage.
photo img_4488a
Les plafonniers
photo img_4444a
Les drapeaux aussi rouges les uns que les autres de l’aéroport, de la Chine et HNA.
photo img_4445a
Vue panoramique du terminal international sous un ciel menaçant
photo img_4446 panoa
Deux inattendus Xian Y-7 (copie chinoise de l'Antonov-24, merci LUCKY LUKE) aperçus pendant le roulage. Épaves ou pièces de musée en restauration ? l’extrémité de l’aile du premier n’est pas complète.
photo img_4456a
La démonstration de sécurité est sous forme de dessins animés simplifiés. Je préférais les naïades de HU…
photo img_4459a
C’est Mme qui a découvert que dans la revue de shopping duty-free
photo img_4462a
… il est précisé que les cartes et l’argent ne sont pas inclus avec ce porte-cartes. On ne sait jamais !
photo img_4463a
Décollage par cette piste équipée (seulement) CAT I
photo img_4467a
Prise d’élan
photo img_4468a
Et décollage à l’heure ; au sol, un appareil FM
photo img_4472aphoto img_4474a
Un probable avion d’affaires
photo img_4475a
L’extrémité de la zone aéroportuaire
photo img_4476a
La campagne au-delà de l’aéroport
photo img_4477a
Un golf
photo img_4481a
L’avion est parti plus ou moins plein est, et met donc quelques minutes avant d’arriver à la côte est de l’île de Hainan.
photo img_4483a
C’est un vol court et il ne faut pas espérer beaucoup de la collation : une petite bouteille d’eau et un sachet contenant quatre petits gâteaux.
photo img_4490aphoto img_4492a
Et une petite serviette désinfectante
photo img_4495a
Arrivée en vue de Hong-Kong. A partir d’ici, j’ai forcé les contrastes de la plupart des photos
photo img_4496a
L'île Beaufort au premier plan, et les deux péninsules de l’île de Hong-Kong qui encadrent la baie Tai Tam大潭灣
photo img_4497b
Les mêmes deux péninsules, sous un angle qui les rend moins identiables. Dans le coin supérieur gauche, c’est Stanley Market.
photo img_4498a
Une zone en chantier à Fat Tong Chau 佛堂洲, une ancienne île désormais rattaché à la terre ferme. Au premier plan apparait tout juste l’île Tung Lung Chau 東龍洲
photo img_4499b
Fugitivement aperçue entre les nuages, l’ancienne piste de l’aéroport de Kai Tak, au second plan.
Au premier plan, c’est le détroit de Lei Yue Mun 鯉魚門, extrémité est du port naturel de Hong-Kong, avec à gauche le Musée de la Défense Côtière, à l’emplacement de la forteresse qui le commandait.
photo img_4501b
L’archipel des îles Ninepin 果洲, au large au sud-est de l’île de Hong Kong
photo img_4502a
L’île de Tung Lung Chau 東龍洲 à gauche et l’extrémité sud-est très découpée des Nouveaux Territoires. Le Clearwater Bay Glof and Country Club est sur le promontoire en arrière du wingtip fence
photo img_4503b
Les îles Tiu Chung Chau吊鐘洲 (au centre) et Kau Sai Chau 滘西州 (à droite). Malgré son image de jungle de gratte-ciels, Hong-Kong comporte aussi beaucoup de jungle naturelle.
photo img_4508b
La nuée de bateaux de plaisances ancrés dans la baie de Hebe 白沙灣, littéralement le Golfe de Sable blanc.
photo img_4510a
Shatin, autour de la très canalisée Shing Mun River
photo img_4512a
L’extrémité sud-ouest de Shatin
photo img_4515a
Le réservoir de Shek Lai Pui, au premier plan
photo img_4517b
Rambler Channel, le port qui se trouve entre la terre ferme à gauche et l’île de Tsing Yi 青衣 à droite.
photo img_4521aphoto img_4522a
Cheung Wang Estate, sur les hauteurs de Tsing Yi. On aperçoit à l’arrière plan le pont suspendu situé à l’extrémité de Rambler Channel, et l’île de Hong Kong au fond.
photo img_4525b
Gros plan sur les installations portuaires de Rambler Channel et de Stonecutters Island (rattachée à la terre ferme) à l’extrémité du pont suspendu. Au fond, l’île de Hong-Kong.
photo img_4527b
Une illustration de l’omniprésence de la nature vierge sur les hauteurs et les pentes moins constructibles, ici sur l’île de Tsing Yi.
photo img_4528b
De même que lors de l’approche finale par le vol AF188 quelques jours auparavant, le viaduc partant de l’île de Tsing Yi à gauche
photo img_4530a
… desservant au passage la petite île Ma Wan
photo img_4532a
Et aboutissant sur l’île de Lantau à droite
photo img_4534a
La voie rapide et les voies de l’Airport Express sur la côte nord de l’île de Lantau
photo img_4537a
Des travaux d’extension de HKG
photo img_4538a
Atterrissage imminent piste 25R
photo img_4540a
HKG accueille des appareils de compagnies aériennes du monde entier
photo img_4543bphoto img_4544b
Mais ceux-ci sont des locaux : A330 CX
photo img_4545b
A320 Cathay Dragon (ex Dragonair, mais cet appareil n’a pas reçu la nouvelle livrée)
photo img_4547b
La nouvelle livrée de Cathay Dragon a une dérive identique à celle de CX, mais sur fond rouge
photo img_4548b
Roulage vers notre porte : un 738 Malindo (une low cost indonésienne)
photo img_4549b
Et un 738 Myanmar Airlines
photo img_4550b
Le même, vu de profil après arrêt complet de notre avion
photo img_4552b
Assemblage de winglets et de dérives
photo img_4554b
La cabine Y au débarquement
photo img_4555aphoto img_4556a
Il y avait deux employées à la porte attendant des PAX en correspondance. Mme a trouvé particulièrement réussi leur uniforme, dont la jupe est ornée de la fleur de bauhinia rouge, emblème de HK.
photo img_4569a
Long et immaculé cheminement, dont les baies vitrées ont vue sur quelques appareils au contact.
photo img_4563a
A320 Jetstar
photo img_4559a
787 Royal Brunei
photo img_4566a
A330 Fiji Airways
photo img_4570a
Pour une fois, l’attente à l’immigration sera raisonnablement courte à HKG, probablement parce qu’en milieu d’après-midi, ce n’est pas du tout une période de pointe.
photo img_4576a
Les valises sortant du convoyeur sont redressés par un « Ambassadeur [auprès] des bagages ». C’est juste après avoir pris cette photo que j’ai vu le panneau « Interdiction de photographier » que je trouve absurde, tant cette zone de l’aéroport est à la fois banale et peu sensible. Notre valise a été livrée peu de temps après notre propre arrivée ici.
photo img_4583a
Des ambassadeurs, il semble y en avoir beaucoup à HK, car j’ai vu lors de notre séjour cette « ambassadrice de sécurité de MTR (l’exploitant du métro) » répétait inlassablement aux usagers de se répartir le long du quai à l’heure de pointe.
photo img_4715a
Une sculpture faite de roues de bicyclettes, dans le hall landside
photo img_4585a
Le trajet en Airport Express (cher à l’échelle hongkongaise, mais pas plus cher que le RER-B parisien, dans un confort qui n’a rien à voir) était sans problème. Quand on est deux ou plus, il y a des tickets « de groupe » plus avantageux que le billet à l’unité : ces billets à utiliser conjointement ont coûté 170 HKD, contre 100 HKD pour un PAX seul.
photo img_4587a
C’est la fin de ce FR, et le début d’un bonus sur Haikou qui n’a jamais été évoqué sur Flight Report, car ce FR et le précédent sont les premiers postés sur HAK.
Haikou est la capitale de la province de Hainan, et à ce titre a un Musée de la Province, qui comme tous les musées provinciaux chinois (j’en ai visité une douzaine dans le pays) est flambant neuf, un peu excentré car construit récemment, gratuit, exige la présentation de son passeport ou de sa carte d’identité chinoise, et surtout remarquablement présenté et didactique avec des notules bilingues anglais. Bref, quand on passe dans une capitale de province chinoise, la visite de son musée (à ne pas confondre avec l’éventuel Musée de la ville) est incontournable.
photo img_5177a

L’île de Hainan, de même que l’île de Taïwan beaucoup plus tard, a été pendant plus d’un millénaire une terre d’exil pour les hauts fonctionnaires disgraciés. Déplaire à l’empereur n’était pas synonyme d’incompétence, et les états de service à Hainan de certains de ces exilés ont été tellement appréciés par la population qu’elle a érigé ce Temple des Cinq Ministres, ayant vécu à des époques très différentes et ayant chacun été de remarquables administrateurs dans leur terre d’exil.
photo img_3902a
Où manger un morceau ? En milieu de journée, il fait une chaleur torride dans cet excellent food court
photo img_3841a
Mais à la nuit tombée, il y règne une température et une ambiance très agréable
photo img_3949a
Vous pouvez manger dehors sur des sièges assez sommaires
photo img_3944a
Ou à l’intérieur sur des sièges en bois massif qu’un antiquaire français ne dédaignerait pas
photo img_4224aphoto img_4226a
Une particularité locale, c’est qu’il faut acheter et créditer une carte sans contact à des guichets à l’extérieur, ce qui fait que les échoppes ne manipulent pas d’argent liquide. La carte et son solde sont intégralement remboursables, ce qui rend ce système financièrement transparent pour un visiteur qui sait quand il ne reviendra plus.
Il y a l’embarras du choix, parfois traduit dans un chinglish savoureux, et toujours à des tarifs très abordables (1 EUR ~ 7 RMB à l’époque de ce voyage).

Contrairement à trop de villes chinoises qui ont rasé leurs centres historiques, en reconstruisant des pastiches sur une partie de la surface d’origine et des gratte-ciels moderne sur le reste, Haikou a conservé une vieille ville dont une partie est malheureusement assez délabrée.
photo img_5496aphoto img_5497a
Les rez-de-chaussée n’en sont pas moins utilisés par des commerces, et ce quartier est très vivant.

Les bâtiments sont beaucoup plus modestes derrière les alignements de maisons bourgeoises. Ce chantier de rénovation laisse apercevoir la réalité moins attractive de l’intérieur des pâtés de maison.
photo img_5516aphoto img_5514a
Une curiosité de la vieille ville de Haikou, c’est le fait que subsistent haut et clair des slogans de la grande époque maoïste qui ont souvent totalement disparu ailleurs. Ici : 伟大的中国共产党万岁!(Vive le grand parti communiste chinois !)
photo img_5494a
全世界人民 (Peuples de tous les pays) : il n’y avait pas la place pour le slogan en entier, mais tout le monde connait la fin de ce slogan communiste : Unissez-vous !
photo img_5546a
中国共产党万岁!(Vive le parti communiste chinois !)
photo img_5573aphoto img_5575a
Les deux photos qui précèdent ont été prises Rue Zhongshan 中山路, la seule qui ait été restaurée (ou refaite à neuf ?) et transformée en avenue piétonne.
photo img_5554a
Les bâtiments ont été rendus à leur état d’origine, mais cette avenue manque cruellement de vie, malgré les commerces qui sont ouverts.
photo img_5556a
Je n’en avais connaissance que par un dépliant touristique en chinois dans notre chambre d’hôtel, aucun chauffeur de taxi ne savait où il était, mais j’ai fini par trouver ce panneau indicateur à l’entrée de la rue Zhongshan 中山路
photo img_5553b
…qui m’a dirigé vers cette étroite ruelle.
photo img_5562a
En haut du portique, écrit traditionnellement de droite à gauche : 天后宫 (temple de Tianhou). Le panneau de gauche, dans la police de caractère habituellement utilisée à l’entrée de bâtiments administratifs, indique 海口妈租文化流协会 : Association culturelle de Matsu à Haikou.
photo img_5566a
Dans cette île qui a alimenté une part significative de la diaspora chinoise en Asie du Sud-est, je ne pouvais pas faire moins que de me rendre au temple de cette divinité traditionnelle protectrice des marins, adorée par tous les Chinois et Taïwanais de la mer.
photo img_5564a
C’est sans doute le plus petit des sanctuaires de Matsu et sa représentation la plus laide que j’ai jamais vus, mais il me plait d’imaginer que je dois à sa protection d’avoir traversé sans encombres la mer de Chine vers Hong-Kong.

Merci de m’avoir lu jusqu’ici !
Afficher la suite

Verdict

Hong Kong Airlines

7.6/10
Cabine8.0
Equipage9.0
Divertissements7.5
Restauration6.0

Haikou - HAK

9.0/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services10.0
Propreté10.0

Hong Kong - HKG

9.5/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

Un appareil à l'état neuf malgré ses trois années d'exploitation; pas d'IFE mais une offre de presse fournie, et une collation minimaliste, mais on n'a guère plus dans un vol européen d'une heure.
Se faire déposer au terminal domestique était une erreur de ma part, en revanche, il n'y aucune navette pour les étourdis. HAK est un peu loin de la ville, mais bien relié par une voie rapide et par la ligne de train à grande vitesse. Le terminal international est plutôt agréable, et l'accès internet (soumis à la censure chinoise) n'exige pas une carte SIM chinoise.
Rien à dire au sujet de HKG, dont on connait l'excellence. De jour, les spotters ont en plus l'occasion d'observer des avions d'origines très diverses.

Sur le même sujet

17 Commentaires

  • Comment 358974 by
    mogoy GOLD 9146 Commentaires

    Merci pour ce FR et ce bonus, Haikou fait partie des points d'interrogations comme destination de ma bucket list,

    Pas de navette entre les terminaux, ce qui en dit long sur HAK comme hub futur de la chine...
    Marrante, l'historiette des chaises roulants.
    Sinon vol solide, dans une cabine propre, mine de rien c'est pas si mal !
    Pas malin de critiquer le temple de Matsu après avoir pris le vol, hypocrite !
    Centre ville historique qui fait inmanquablement penser à Penang, Melakka, Singapour !

  • Comment 358977 by
    marathon GOLD AUTEUR 9333 Commentaires

    HAK a des liaisons avec toute la Chine, mais la relative proximité avec CAN et HKG rend hypothétique son développement comme hub international. Je doute donc qu'il y ait des PAX en correspondance domestique / international, et donc un besoin pour des navettes. En pratique, il faut se faire déposer au mauvais terminal comme je l'ai fait pour avoir besoin de transiter entre les deux.

    La ressemblance avec ces villes de la péninsule malaise est logique, car les liens avec Hainan étaient très forts quand elles se sont développées.

    On ne dénigre pas impunément le lieu de culte d'une déesse : la vengeance de Matsu a été terrible dans le vol de retour en France !

    Merci pour le commentaire :)

  • Comment 358985 by
    NicoWK 1734 Commentaires

    Merci pour ce vol retour.

    Vu le nombre de vols internationaux, l'oubli "d'y penser" pour le terminal est compréhensible.

    Très sympa la petite histoire du fauteuil roulant ;-)

    Spotting très variés tout comme à HKG, j'aime bien la nouvelle livrée de Dragon.

    Intéressant se soucis du détail dans le magasine duty free...il y a eu des précédents? ;-)

    Malgré que la quantité soit minim, les biscuits semble bon!

    Bonus toujours aussi joli et intéressant, merci!

    À bientôt!

    • Comment 358995 by
      marathon GOLD AUTEUR 9333 Commentaires

      Je suppose que les Chinois sont plus chicaniers que les Français, car il y avait exactement le même article dans le catalogue de duty-free d'AF dans le vol suivant, nettement moins cher... et sans cette mise en garde. ^^

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 359068 by
    indianocean SILVER 6235 Commentaires

    Marrant ce petit jeu de chaises...roulantes.

    "Cette photo illustre une saynète bien chinoise : lors de la vérification pré-décollage, la PNC a fait redresser le siège de la PAX en 49C, qui l’a incliné à nouveau à peine la PNC avait-elle tourné les talons… et idem pour l’atterrissage."--> ça va venir petit à petit. C'est déjà un bon début que l'embarquement se soit parfaitement déroulé.

    C'est marrant mais vu des airs, les terminaux international et domestique n'ont pas l'air si éloignés que ça.

    Tu es, il me semble, le premier à poster des photos du nouveau Midfield Concourse à HKG. Je suppose que tu as emprunté le transport hectométrique pour rejoindre le terminal principal où sont basés les comptoirs d'immigration et les tapis de livraison des bagages.

    Merci pour ce FR

    • Comment 359122 by
      marathon GOLD AUTEUR 9333 Commentaires

      "Marrant ce petit jeu de chaises...roulantes."
      - Une probable erreur de communication, amusante à observer de bout en bout

      "C'est marrant mais vu des airs, les terminaux international et domestique n'ont pas l'air si éloignés que ça."
      - J'ai eu la même curiosité et la même réaction : 700 m, ce n'est pas le bout du monde, même avec des valises (à roulettes!), mais en plein soleil dans la canicule et sans connaître a priori la distance, elle semblait beaucoup plus longue.

      "Tu es, il me semble, le premier à poster des photos du nouveau Midfield Concourse à HKG."
      - Je me disais aussi que ce cheminement était particulièrement neuf. En effet, il y avait un transport hectométrique à emprunter pour atteindre l'immigration et les tapis de livraison des bagages.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 359108 by
    pititom GOLD 9873 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Un vol tranquille mais finalement, je me dis que si HAK n'est pas un long fleuve tranquille pour un endurci de la Chine comme toi, c'est encore loin d'être hospitalié pour le touriste lambda (moi ^^).

    Joli bonus et beau temps tout le long du FR, c'est toujours agréable (malgré le cagnard ^^)

    A bientôt !

    • Comment 359123 by
      marathon GOLD AUTEUR 9333 Commentaires

      Un voyage en Chine sans incident de parcours, c'est comme un plat chinois sans piment : un peu fade^^

      "La prochaine fois, on fera ça au printemps", ont dit mes amis chinois qui eux aussi avaient trop chaud.

      Merci pour le commentaires!

  • Comment 359764 by
    LUCKY LUKE GOLD 2190 Commentaires

    Merci pour ce superbe FR, de haute lutte (la marche forcée au départ...) et surtout en tous points passionnant, et pas seulement pour la paire d'AN-24 photographiée lors du roulage à HAK.
    A propos de spotting, je me permets de signaler un détail : l'image précédant celle de l'A321 CZ est un B738 CZ.
    Nous aurions pu nous croiser à HKG ce mercredi 13 juillet, car j'y étais aussi de passage. Vivement la fameuse appli qui permettrait aux FRistes en balade de se localiser... A bientôt.

    • Comment 359765 by
      marathon GOLD AUTEUR 9333 Commentaires

      Identifier correctement deux An-24 et faire une erreur de débutant au sujet d'un 738 ! C'est vraiment trop bête ;)
      Dommage de n'avoir pas su que nous nous croisions, car nous avions du temps ce jour là.
      Merci pour votre mansuétude et votre appréciation de poids, venant d'un expert en exotisme aéronautique :)

      • Comment 360017 by
        LUCKY LUKE GOLD 2190 Commentaires

        Merci du compliment. Pour en revenir à ces An-24, il s'agit plus précisément de leur version "made in China" connue sous le nom de Yun-7, qui a évolué par la suite vers un avion plus original, en l'occurrence le MA-60 encore en production de nos jours. Les couleurs semblent être celles de Wuhan Airlines.

  • Comment 360007 by
    Chevelan GOLD 11381 Commentaires

    Mauvaise pioche que d'arriver dans le terminal opposé ! Heureusement que tu avais du temps devant toi...
    Un petit aéroport de départ aux heures creuses, c'est bien plus agréable que le contraire ^^
    Une compagnie qui gère l'intérieur de ses machines impeccablement, petit catering adapté au temps de vol.
    Coup de bol à HKG avec une file d'attente quasi déserte, ce n'était pas le cas lors de mon dernier passage ou j'avais attendu 45 minutes avant de me trouver à l'air libre D:))
    Comme mogoy, j'ai été interpellé par la ressemblance des bâtiments à eux de Malacca et Singapour...
    Merci pour ce FR ! Et son bonus

    • Comment 360068 by
      marathon GOLD AUTEUR 9333 Commentaires

      C'était objectivement un trajet facile, en heure creuse tant sur le trajet qu'à l'aéroport. L'erreur de terminal est de ma faute (encore que le chauffeur de taxi aurait pu me demander confirmation), et elle a d'autant moins porté à conséquences que l'embarquement n'avait pas encore commencé à notre arrivée.

      J'ai eu plusieurs fois jusqu'à une heure d'attente à l'immigration de HKG : ce goulet d'étranglement m'a toujours surpris de la part d'un aéroport par ailleurs bien conçu.

      Apparemment, ce sont les négociants Chinois qui, ayant fait fortune à Malacca, Penang et Singapour (surtout ces deux premières villes), sont retournés au pays et se sont construit à Haikou des maisons coloniales similaires à celles de ces villes.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 360305 by
    Papoumada SILVER 5398 Commentaires

    Merci François pour ce récit magistralement narré.

    11 minutes de course pour rejoindre le terminal idoine qui te paraissent durer le triple : il est temps de reprendre l'entraînement !

    Terminal très propre, cabine en excellent état et passagers disciplinés, voici une image de la Chine plutôt inattendue.

    Passionnant bonus géopolitico-social comme tu en as le secret. De l'importance de la connaissance de la langue également. Les slogans marxistes-léninistes-maoïstes attirent-ils encore l'attention de quelqu'un?

    Un voyage placé sous la protection de Matsu ne pouvait que bien se passer.

    A bientôt pour le vol final.

    • Comment 360377 by
      marathon GOLD AUTEUR 9333 Commentaires

      « 11 minutes de course pour rejoindre le terminal idoine qui te paraissent durer le triple : il est temps de reprendre l'entraînement ! »
      - Les blessures de cet hiver ont eu un effet catastrophique sur mon niveau sportif.

      « Terminal très propre, cabine en excellent état et passagers disciplinés, voici une image de la Chine plutôt inattendue. »
      - Les idées reçues sur la Chine se périment à la vitesse de la transformation du pays : très rapidement.

      « Passionnant bonus géopolitico-social comme tu en as le secret. De l'importance de la connaissance de la langue également. Les slogans marxistes-léninistes-maoïstes attirent-ils encore l'attention de quelqu'un? »
      - Indifférence, mais aussi agacement quand un étranger leur pose des questions au sujet de ces slogans : mieux vaut savoir les repérer et les lire soi-même. Ces slogans muraux font assez périmés à l’heure des réseaux sociaux inondés de propagande à cinq mao. [Une légende urbaine chinoise solidement ancrée veut qu’il y ait des cohortes d’internautes rétribués 5 mao = 0,5 yuan par commentaire favorable au régime posté sur internet]

      « Un voyage placé sous la protection de Matsu ne pouvait que bien se passer.
      A bientôt pour le vol final. »
      - Mieux vaut être dans les bonnes grâces de Matsu, comme le vol final l’a montré .

      Merci pour le commentaire !

Connectez-vous pour poster un commentaire.