Avis du vol Iberia Madrid Paris en classe Economique

Compagnie Iberia
Vol IB3410
Classe Economique
Siege 10A
Avion Airbus A319
Temps de vol 02:00
Décollage 17 Jul 12, 17:35
Arrivée à 17 Jul 12, 19:35
IB   #82 sur 120 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 218 avis
DEUCALION
Par 3458
Publié le 15 août 2012
Il m'?est arrivé un drôle de truc, l?'autre jour, en revenant de Madrid. D'?ailleurs, j'ai écrit à la direction d?'IBERIA une lettre pas piquée des hannetons. Ils n'ont pas répondu. Pas étonnant. Ils doivent être bien embêtés. Mais je ne lâcherai pas. Ils sont coincés. J?'ai des preuves. J?'ai pris des photos.

Tout avait bien commencé. On était arrivés à Barajas à 16h, avec du temps pour l?'enregistrement.

photo ph1mphoto ph2yd

Moi, j'?avais déjà choisi mon siège par internet et je n'?avais pas de bagage en soute. Ce n'?était pas le cas de mon compagnon de voyage.

photo ph3f

Pendant qu?'il faisait la queue, j'?ai regardé autour ce qui pourrait être photographié. Vers le fond, il y avait des sculptures.

photo ph4k

En m'approchant, je vis qu'?il s'?agissait apparemment de trois femmes, la Coqueta, la Senadora et la Realista. A chacune d'?elles avait été dédié un poème.

photo ph5l

Il y avait aussi, tout près, une jeune et jolie personne avec un petit garçon (José, environ 7 ans) et une petite fille (Carmen, disons 2 ans de moins), qui faisaient ce que font tous les enfants : l'?éducation de leur mère. Galopades, glissades, chutes, hurlements stridents ; natte tirée, bras mordu, hurlements stridents. Impossible de rétablir l?'ordre : « si vous n'?êtes pas gentils, la grosse dame en fer va vous gronder ». Même pas peur. La maman était au bord des larmes.

photo ph6di

Je me suis senti tenu d'?intervenir : Senora, permitame presentarme (Madame, permettez-moi de me présenter). Soy El Tiburon Lobo. A los pies (je suis Le Requin Loup. Mes hommages). Me gustan mucho los ninos. Con patatas bravas (j?'aime beaucoup les enfants. Avec des patates en sauce relevée). Puedo ayudarle ? (puis-je vous aider ?). Désolé pour l?'absence d'?accents appropriés, de signes de ponctuation et de tilde, mais ils ne sont pas reconnus.

Sans moufter, les amuse-bouche virtuels ont filé se réfugier, en s?'agrippant à sa jupe, derrière leur mère. Elle a décliné très aimablement mon offre, tout en me demandant mon numéro de téléphone, juste au cas où… Je le lui ai donné, en garantissant une intervention dans les 5 minutes, ce qui a achevé de calmer les moutards.

C'est là, je crois, que mon destin a basculé. Sur le coup, je n'?y ai pas attaché d'?importance, mais j'?ai trouvé que la Senadora me regardait d'un sale oe'il. Croyez en mon expérience, même si elle a été demi-finaliste au festival du thon de Concarneau, aucune fille n?'apprécie qu'?on se serve d'elle comme épouvantail. En plus, elle a dû être révoltée par ce sadique qui prenait plaisir à terroriser des enfants.

photo ph7v

Pendant ce temps, mon compagnon de voyage avait obtenu sa carte d'embarquement. Au début, tout s'est passé comme d'?habitude. Le métro très moderne, très confortable, très propre.

photo ph8iphoto ph9r

Les escalators, très modernes, très confortables, très propres.

photo ph10

La salle d'embarquement, dont les toilettes sont très modernes?, très confortables, très propres.

photo ph11x

Là, j'?aurais dû avoir un petit doute : alors que l'?aéroport est très moderne, très confortable, très propre ? et dispose de plus de place qu'il n'?en faut, l?'avion n'?était pas là. Il a fallu prendre un bus.

photo ph12f

La ballade n?'a pas été désagréable, et a permis de voir un Airbus A319, décoré d'une hirondelle,

photo ph13

Un morceau d'?Airbus A340 d'?IBERIA

photo ph14

Un B 767-300 de LAN

photo ph15

Un A319 d?'IBERIA

photo ph16

Mais à l'?arrivée : l'?horreur !

IBERIA, qui a certainement vendu ses appareils récents pour rétablir ses finances, a remis en service un de ses vieux coucous d'?après-guerre, en essayant de le déguiser en Airbus A 319. Je comprends pourquoi l'?avion ne s'?était pas garé au bout de la passerelle télescopique. Ils avaient trop honte.

photo ph17

Les autres passagers n'?y ont vu que du feu y compris mon compagnon de voyage, qui ne saurait pas distinguer un Zeppelin d'?un A380. Mais j'?ai l'?oeil.

photo ph18

Pour faire illusion, ils ont collé, au bout des ailes, des raclettes (vous savez, ces machins en plastique qu?'on utilise pour dégivrer ou déneiger les pare-brise, l'?hiver).

photo ph19

Ils ont aussi caréné les hélices dans de l'albal.

photo ph20tphoto ph21h

Simplement, un détail cloche : la peinture. Ils ont oublié de repeindre les vraies couleurs d?'IBERIA. C'est vrai aussi que ça aurait mis du temps à sécher.

photo ph22photo ph23

Je fais part de ma surprise et de mon mécontentement aux membres de l'?équipage qui accueillent les passagers. Ils se bornent à me montrer le logo près de la porte. Je comprends qu'?ils me signalent qu?'un avion se périme moins vite qu'?un yaourt et que notre appareil peut voler pendant 80 ans.

S?'enfuir n'est pas envisageable : il faudrait faire au moins deux kilomètres à pied au milieu des pistes. Le coup est bien monté.

photo ph24

Pas de surprise à l'?intérieur. C'?était bien un vieux coucou malhabilement retapé.

photo ph25photo ph26q

L'?hôtesse, pour distraire l?'attention, s'?agite au milieu de l'?allée dans un paletot jaune canari un peu ridicule avec son sifflet orange. Moi, la dernière fois que j'?ai eu autant d'espace pour les jambes, c'?était dans un Bréguet-deux-ponts Provence, en 1955, pour un vol Marignane -? Le Bourget.

photo ph27

En fouillant un peu dans ma mémoire, je parviens à reconnaître le personnage qui fait la couverture du magazine de la compagnie : Luis Mariano, le chanteur d'?opérette. Vous vous en souvenez ?
Mec- hicô, Mec-hihiiiiiôôôô, tes femmes sont charr-man-teu hiiiiiiiiiiiiiiiii
Ou encore : la Bêêleu de Cadiz a des yeux de velours? tchicatchicatchic aïe aïe aïe

photo ph28o

A l?'extérieur, le paysage a changé.

photo ph29q

Le terminal ultra moderne qui était là, il y a moins d'?un quart d'heure, pffuitt, il a disparu. Remplacé par un vieil entrepôt.

photo ph30v

Je me demande si on ne va pas décoller sur une piste en terre.

photo ph31v

Peut-être que si je dormais un peu, en me réveillant, tout redeviendrait normal. Je prie donc l'hôtesse de ne pas déployer de nappe ni de servir le dîner et simplement de bien vouloir m'?apporter un verre d'eau. Elle paraît un peu déconcertée par mes propos, mais revient immédiatement avec le sourire et le verre d'eau. J'?y noie une aspirine. Malheureusement, mon compagnon de voyage me parle (ce qui, d'un autre côté, couvre le bruit des pistons), et je ne peux m'?endormir tout de suite. Je l'?interromps de temps en temps pour prendre quelques photos.

Survol d?'Euskadi

photo ph32

Donostia

photo ph33p

La côte et les étangs de Lacanau et de Hourtin

photo ph34

L'?embouchure de la Gironde. Là, je parviens à m?'assoupir.

photo ph35photo ph36

Au réveil, je ne vois que des avions à hélices.

photo ph37photo ph38m

Sauf ça. C'est quoi, ça ? Un V2 pour bombarder la City !

photo ph39

Je ne sais pas du tout où on est. Je ne reconnais pas le Bourget. Ça n'est ni Brétigny /Plessis Pâté, ni Villaroche / Réau. Ah ! On passe sur une autoroute. J'?y suis ! On a atterri à Villacoublay, et vu le temps q'u'on met, on finit le voyage en roulant jusqu?à Issy les Moulineaux. J'ai un mal de crâne épouvantable.

photo ph40

Je n?'ai pas vraiment à me plaindre. Ici, tout le monde est très gentil avec moi.
Quand même, j'?aimerais bien revenir en 2012, même si j'?ai souvent détesté l?époque.
J'a'imerais bien revoir la vie en rose.
Faites quelque chose.
A L'?AIIIDE !!!
Afficher la suite

Verdict

Iberia

7.8/10
Cabine10.0
Equipage10.0
Divertissements5.0
Restauration6.0

Madrid - MAD

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Paris - ORY

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Blague à part, le vol a été très sympa.

On est partis avec un quart d'heure de retard à cause d'un couple de français avec enfant qui ne savaient pas qu'il fallait prendre le métro pour rejoindre la porte d'embarquement. De là, le bus a fait le voyage rien que pour eux trois. Je connais des compagnies moins complaisantes. Le retard a été quasiment rattrapé à l'arrivée (5 mn de retard).

Confort royal au rang 10. Alphonse XIII n'a pas eu mieux quand il a inauguré la ligne Madrid/Barcelone.

Personnel très sympathique : un commandant de bord vintage d'une exquise courtoisie, heureux de constater que j'appréciais l'avion qu'il pilotait. Des hôtesses répondant du tac au tac aux taquineries sur les implications pour elles de la reconstitution historique.

Le repas...oui : la question serait de savoir s'il vaut mieux avoir un jus de tomate et huit mini gressins inclus dans le prix d'une compagnie partant de CDG, supérieur de 150 euros au tarif pratiqué par IBERIA pour ce vol. De toute façon, à 17:30, il est trop tôt pour dîner.

Informations sur la ligne Madrid (MAD) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 31 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Madrid (MAD) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Iberia avec 6.8/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 0 minutes.

  Plus d'informations

32 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.