Avis du vol American Airlines Memphis Dallas-Fort Worth en classe Premiere

Compagnie American Airlines
Vol AA74
Classe Premiere
Siege 2F
Temps de vol 01:40
Décollage 04 Jan 17, 19:30
Arrivée à 04 Jan 17, 21:10
AA   #62 sur 113 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 332 avis
pititom
Par 833
Publié le 27 août 2017
Sur ce routing, j'ai décidé de ne pas reporter tous les vols. En effet, la plupart n'ont pas véritablement d'intérêt en soi, n'apportant pas de nouveauté par rapport à ce qui est connu.

Nous voici donc déjà à la fin de routing condensé, dont la construction est comme à chaque fois détaillé dans le premier épisode :

  1. Un week-end à Barcelona avant de rejoindre Miami B777
  2. Un side-trip à Tampa en A319
  3. Un séjour à Punta Cana dont on revient en A330
  4. Sur le chemin du retour, stop-over à Memphis en ERJ-175 (vous êtes ici)
  5. Et finalement, retour au pays en A340 (ne sera pas reporté)

Pourquoi Memphis ?

Nous passions un séjour très agréable en République Dominicaine…alors pourquoi est-on allé à Memphis ? C'est vrai, en plein mois de Janvier, l'Amérique continentale peut être un challenge. Mais forcément, on n'y pensait pas en réservant et on avait le droit à un stop-over n'importe où. Et il y a plusieurs choses que je voulais voir à Memphis, alors ce fut notre choix dans ce routing (expliqué dans le premier FR de la série).

Memphis, en Janvier, ce n'est pas Punta Cana.

photo MEMDFW-01

Et quand le blizzard souffle, ben il souffle. Ce jour là, on voit la liste des vols annulés et ça fait peur. Alors on appelle AA une nouvelle fois en demandant d'être rebookés sur un vol un peu plus tôt, pour se donner de la marge. Encore une fois, pas de souci.

photo MEMDFW-02

On tente la Main Street de Memphis, là où se trouvent les bars qu'ont écumé Elvis Presley, Johnny Cash, Isaac Hayes et tant d'autres. Mais là par -20°, on veut surtout être à l'intérieur des bars ^^

photo MEMDFW-03

Le Lorraine Motel, où Martin Luther King a été assassiné en 1968, et qui donc a conservé son aspect d'origine. Il est préservé entre autre par sa reconversion en musée.

photo MEMDFW-04

Pour un peu de chaleur, visite de l'usine Gibson où sont façonnées à la main chaque guitare. Très intéressant et hautement recommandé, mais aucune photo permise pour un bonus.

photo MEMDFW-05

Et puis pour se réchauffer, vous connaissez sûrement mon faible pour la boisson locale du Tennessee. Comme on y est, autant en profiter :)

photo MEMDFW-06

Après deux jours de froide visite, nous reprenons la route de l'aéroport.

photo MEMDFW-07

Il est de second plan en terme de trafic, mais c'est le premier aéroport de fret des USA car c'est la base principale de FedEx.

photo MEMDFW-08

Circulation parmi les contrôles et jusqu'à l'avion fluide. Pas de passage au salon car il n'y en a pas, et installation dans la cabine configurée 1-2.

photo MEMDFW-09

Nous sommes installés et devons attendre un feu vert de DFW où les annulations de vol se succèdent : les jetbridges ne sont donc pas libérés et les avions arrivant commencent à encombrer le tarmac sur place.

photo MEMDFW-10

On patiente donc avec un peu de Chardonnay !

photo MEMDFW-11

Finalement, nous sommes autorisés à fermer la porte et à repousser.

photo MEMDFW-12photo MEMDFW-13

Un peu de spotting au hublot pendant qu'on roule vers la piste. Bon, c'est surtout du FedEx.

photo MEMDFW-14

Du FedEx, et encore du FedEx !

photo MEMDFW-15photo MEMDFW-16

Oh, surprise, un FedEx :)

photo MEMDFW-17

Bref, on est chez FedEx !

photo MEMDFW-18

On se dirige sur DFW avec du retard, mais sans inquiétude, notre vol pour LHR sera très certainement retardé également.

photo MEMDFW-19

Pour patienter, pas de plateau sur ce vol relativement court. C'est boissons au choix, et cochonneries alimentaires en portions généreuses (et emportables ^^)

photo MEMDFW-20photo MEMDFW-21

On commence la descente et on aperçoit bientôt DFW.

photo MEMDFW-23photo MEMDFW-24

Comme prévu, notre vol est retardé. De manière indéterminée pour l'instant, donc nous avons le temps de passer au salon. Et plutôt que d'attendre un dîner à bord à une heure hypothétique, nous profitons de notre statut Emerald pour aller dîner au salon dans la zone First.

photo MEMDFW-25

On est dans un salon américain, donc rien à voir avec ce qu'on pourrait attendre d'une vraie table First, mais au moins il y a de quoi faire un vrai repas complet et pas juste des cubes de fromage.

photo MEMDFW-26photo MEMDFW-27

Et les bulles sont correctes, on peut donc commencer par un petit grignotage apéritif.

photo MEMDFW-28photo MEMDFW-29

On finit par obtenir une notification de notre vol. C'est particulièrement tard, car bien que DFW soit un très gros aéroport, il n'y a quasiment plus aucun vol après 22h en temps normal.

photo MEMDFW-30

Du coup, on a même le temps d'immortaliser la Une avant de rejoindre la porte.

photo MEMDFW-31

Bon signe, on y trouve un avion en train de faire son chargement !

photo MEMDFW-33

Nous avons opté pour deux sièges l'un derrière l'autre dans la mini-cabine avant de ce B777. C'est plus intime mais c'est très bruyant entre les toilettes et le galley. J'y reviendrai dans un autre FR à venir.

photo MEMDFW-34photo MEMDFW-35

La prépartion de la cabine est faite, c'est habituel chez AA.

photo MEMDFW-36photo MEMDFW-37

Distribution du menu de ce soir, mais nous avons bien mangé au salon et ce sera marmottage direct pour moi.

photo MEMDFW-38photo MEMDFW-39

Surtout que le vol dans ce sens est beaucoup trop court pour profiter du service et faire une nuit complète.

photo MEMDFW-40

Par contre, les annonces s'enchainent sur le retard qui continue à s'accumuler. Toujours pas d'autorisation de quitter DFW, il faut patienter…

photo MEMDFW-41

Je commence à m'assoupir quand le commandant sort de son poste avec une tête qui en dit long. Pas besoin d'être devin pour savoir que ça ne va pas aller.

photo MEMDFW-42

Deux mauvaises nouvelles. Premièrement, nous ne pourrons pas partir car à force de cumuler les retards, l'équipage a dépassé son temps de travail autorisé et ne peut plus opérer le vol. Deuxièmement, il faut donc se faire rebooker mais vue l'heure, l'aéroport est quasiment fermé et tout le personnel est rentré chez lui.

En gros, je décode qu'il y a deux agents pour rebooker un 777 et que cela prendra la nuit. Je saute de mon siège pour filer directement au comptoir sans rien prendre, laissant mon ami s'occuper de nos affaires et quitter l'avion à la fin tranquillement.

photo MEMDFW-43

Je suis ainsi le deuxième en attente sur une file de 300 personnes qui s'allonge dans les couloirs vides de DFW. De toute façon, les agents ne peuvent pas faire de miracles…avec toutes les annulations du jour, tous les avions sont complets, ramenant déjà des gens reprotégés.

photo MEMDFW-44

Finalement, nous trouvons deux places en Y pour rejoindre LAX le lendemain matin, où Air Tahiti Nui peut nous ramener à Paris. Nous laissons derrière les autres infortunés de notre vol dans un aéroport désert.

photo MEMDFW-45

Cerise sur le gâteau, avec toutes les annulations, tous les hôtels de la zone aéroport sont complets. AA ne peut donc pas nous loger pour la nuit, à moins de nous emmener très loin. Hors, il est 1h du matin et notre vol pour LAX part à 6h. Pour rejoindre un hôtel à une heure de route, nous y arriverions à 2h pour devoir repartir à 4h…inutile.

Nous passerons donc la nuit dans l'aéroport. Petit geste d'AA : un lit de camp…et l'image parle d'elle-même : il n'y en a que pour la Business…

photo MEMDFW-46

Et c'est donc sur Air Tahiti Nuique nous rentrerons à Paris. Désolé… mais après une nuit de 4h dans le Terminal, un vol en Y archi-bondé jusqu'à LAX, aucune possibilité de prendre une douche car le salon ATN à LAX n'en propose pas (et qu'avec une carte d'embarquement pour un vol opéré par une compagnie qui n'est pas oneworld, nous ne pouvons pas avoir accès aux salons Emerald de LAX), et l'idée d'un vol en toboggan…et bien je n'ai pas fait de FR. Ne m'en voulez pas :)

photo MEMDFW-47

Conclusion, j'avais introduit cette série en montrant que parfois, le rebooking permettait d'ajuster ses vols au mieux. Mais parfois, c'est aussi une grosse comme on le voit ici.

Au final, ce dernier DFW-LHR-CDG se traduit par un DFW-LAX-CDG et on peut considérer que ce n'est pas un trop mauvais rebooking. Néanmoins, nous perdons beaucoup dans l'histoire :

- Beaucoup de stress bien sûr avec ces retards, cet embarquement puis débarquement, cette courte nuit dans l'aéroport sur un lit de camp,
- Une journée de travail, car au lieu d'arriver le dimanche après-midi à Paris, nous arrivons le lundi matin (posé à 9h30 à CDG, c'est trop tard…),
- Beaucoup d'inconfort car finalement, notre bon Cirrus a été remplacé par un mix de classe Economique et de Business en sièges toboggans,
- Des avios et des Tier Points, car le vol en Y a rapporté peu et le vol sur TN rien du tout (car TN n'est pas oneworld). AA aurait pu faire l'ORC (Original Routing Credit) chez eux mais pas chez BA où nous créditons. Pire que ça, nous manquons la requalification de statut car il nous manque alors un vol opéré par BA (nécessité d'en avoir quatre par an chez BAEC), le LHR-CDG qui clotûrait.

La loi européenne prévoit une indemnisation forfaitaire pour ce genre de cas. Dans le cadre d'un long courrier de plus de 3500 km comme ici, l'annulation du vol devrait être indemnisée 600€ (Je parle d'annulation et pas de retard car American ne peut pas être tenue responsable du retard, qui est d'ordre climatique et dépend de la décision de la FAA, mais elle est responsable de l'annulation de vol car elle aurait dû anticiper l'excédent de temps de travail de son personnel, ou bien prévoir une équipe de remplacement. In fine, la FAA avait donné l'accord pour que l'avion parte, et c'est AA qui a choisi de l'annuler).

Par contre, la loi européenne ne s'applique que pour les compagnies immatriculées en Europe ou bien toute compagnie partant d'Europe. Elle ne s'applique donc pas pour les compagnies non-immatriculées en Europe et qui y vont, comme c'est le cas ici.

Pour autant, ce n'est pas parce que le règlement européen ne s'applique pas que tout est perdu. Commercialement, il y a une vraie rupture de contrat : on vous facture un vol en Business, et vous l'effectuez en Economy. C'est comme acheter une BMW et recevoir une Dacia ; pas besoin de règlement européen pour savoir que le commerçant vous arnaque.

Et les autres points cités (perte d'une journée de travail, inconfort, miles perdus…) se valorisent aussi. Mais dans l'absence d'un cadre clair et précis comme il existe en Europe, c'est à vous de négocier avec les avocats de la compagnie. Un peu pénible mais comme toute négociation.

Dans notre cas, le deal s'est fait à 800€ par personne de remboursement.

photo MEMDFW-48

C'est bien une indemnité par rapport aux préjudices listés plus haut, et pas juste une contre-valeur par rapport au billet. Car au final, 800€ remboursés sur un billet à 1200€, c'est plutôt très bien (car rappelons que l'aller, le side-trip, et le retour de PUJ se sont très bien passés) et au final, c'est mieux que ce que l'Europe forfaitise.

Bref, une longue conclusion pour dire qu'au final, ce dernier vol était en mode bien galère mais tout est bien qui finit bien.

A bientôt pour une nouvelle série !
Afficher la suite

Verdict

American Airlines

6.9/10
Cabine7.0
Equipage8.0
Divertissements7.5
Restauration5.0

Memphis - MEM

7.6/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services5.0
Propreté7.5

Dallas-Fort Worth - DFW

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Le vol noté est celui entre Memphis et Dallas.

La cabine n'est pas généreuse mais confortable. Néanmoins, il n'y a pas d'IFE et c'est donc assez utilitaire.

Equipage qui fait son travail sans souci mais celui-ci est relativement réduit sur ce genre de vol.

MEM est fluide mais sans véritable service....c'est avant tout un aéroport cargo !

Toutes les galères qui suivront ne font pas changer mon avis positif pour American. Certes ils auraient pu envoyer un nouvel équipage à la volée, mais au final la compensation obtenue indique que la compagnie a bien pris en compte les conséquences néfastes de l'annulation pour ses clients. Et ça aussi, ça compte.

Sur le même sujet

27 Commentaires

  • Comment 410380 by
    Esteban 2954 Commentaires

    Salut Tom,

    Merci pour le partage et ces superbes photos de Memphis sous la neige !

    Petite coquille : tu n'as volé en M80 mais en Embraer, 170 ou 175 je ne saurai pas te dire.

    Annulation de vol pour overduty pas glop, finalement vous ne vous en tirez pas si mal que ça même si les conséquences sont fâcheuses.

    A bientôt !

      0
    • Comment 410397 by
      pititom AUTEUR 8485 Commentaires

      Superbes photos peut être mais la neige nous a bien mis dans la m*** ^^

      Coquille habituelle chez moi, lol. En plus on voit la config 1-2 sur une des photos. Le MD-80 était l'avion prévu au départ mais comme je le dis dans le texte, nous nous sommes fait reprotégé sur le vol précédent par sécurité. Aucune idée de l'avion mais je conserve ce souvenir de sièges peu larges, donc je vais rester sur le E175 jusqu'à correction par un membre plus érudit que moi en la matière (c'est à dire à peu près toute la communauté, lol).

      Non c'est clair que ca aurait pu être prévu. Donc pas glop. On s'en tire bien si on voit le routing complet pour 400€, mais au final, on aurait préféré payer notre billet comme prévu et le voler comme prévu. Comme quoi le prix ne fait pas tout !

      Merci Steph et à bientôt !

        0
  • Comment 410390 by
    Kilmarnock 2636 Commentaires

    Au niveau du trafic Fedex à MEM, on peut dire que c'est "Ohhh rock and rooolllll Ababeulouaaaaa" :p
    Bonus sympa du Tennessee en mode hiver!
    Décidément comme en mai 2016 tu as connu de belles péripéties avec AA...
    Une fin de voyage très fatigante et stressante, loin du confort d'une Business ou d'un "grand" carté OW ^^

    Merci Thomas! A+

      0
  • Comment 410400 by
    olivedel 186 Commentaires

    Que de péripéties...
    Par contre Air Tahiti et Air Tahiti Nui sont deux compagnies différentes, la première n'effectuant que le trafic intra-polynésien et la seconde n'effectuant que les vols internationaux et vers la métropole.
    ATN utilise bien un salon à LAX, l'un des "no name" du TBIT.

      0
    • Comment 410467 by
      pititom AUTEUR 8485 Commentaires

      J'ai rajouté le nom complet à chaque fois, merci.

      Ah je ne dis pas que ATN n'utilise pas de salon, nous y sommes même allé. Mais j'indique qu'il ne dispose pas de douches, et ça c'est un peu gênant quand on vient de passer la nuit en mode camping.

      A+

        0
  • Comment 410407 by
    asiantraveler 434 Commentaires

    merci pour ce FR avec cette fin de routing fortement perturbée

    la nuit en lit de camp au milieu de l'aéroport n'a pas dû être super agréable, mais la fatigue a sûrement aidé à trouver le sommeil ?

      0
    • Comment 410468 by
      pititom AUTEUR 8485 Commentaires

      Fatigue physique et mentale, donc oui nous avons dormi. En fait, nous avons emmené nos lits de camp par le mouver jusqu'à notre porte de départ et nous avons dormi sur place : 3 mètres en le lit et le jetbridge, on n'avait jamais fait mieux :D

        0
  • Comment 410509 by
    Gaetan 840 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Memphis est une ville agréable mais nul besoin d'y rester trop longtemps.

    Vol interne standard avec une citerne de Chardonnay et des cochonneries à manger.

    L'épisode de DTW nous rappelle que cela peut arriver à tout le monde ces imprévus. Vol en Y jusqu'à LAX et ATN pour la suite, ça n'envoie pas du rêve mais ça permet de rentrer en France ? les miles engendrés chez ATN ne sont pas cumulables sur Skyteam par exemple ?

    A bientôt !

      0
    • Comment 410582 by
      pititom AUTEUR 8485 Commentaires

      Bien sûr que ces imprévus arrivent à tout le monde. D'ailleurs, en ce moment même, tous les vols sont également annulés à Houston, pour d'autres raison, et laissent autant de monde sur le carreau.

      Malheureusement, les miles sont perdus. J'aurais pu créditer ATN sur un programme Skyteam, a condition que le vol ATN soit porté sur un billet Skyteam (par exemple émis par Delta ou Air France). Mais ici il est émis par American. Et chez BA c'est l'inverse : ce qui compte ce n'est pas l'émetteur du billet mais la compagnie qui opère ! Donc loupé. Au pire, j'aurais pu le créditer chez AAdvantage, mais mieux valait que je perde les miles et que je les fasse évalués dans la compensation comme expliqué en conclusion.

      Merci !

        0
  • Comment 410518 by
    K2World 1206 Commentaires

    Salut Thomas,
    "Mais forcément, on n'y pensait pas en réservant" : J'espère que vous n'aviez pas qu'un maillot de bain et une paire de tongs dans votre valise^^
    Retour galère, mais au moins cela t'aura permis de voler TN :-)
    Pourquoi BA n'aurais pu faire l'ORC ? Car c'est bien chez BA que tu crédites, peux-tu m'expliquer ?
    A bientôt pour de nouvelles aventures !

      0
    • Comment 410583 by
      pititom AUTEUR 8485 Commentaires

      Franchement, on était un peu légers en vêtements chauds. On était parti de Paris le 28 décembre, donc ça va, on était pas partis en short, mais bon on avait pas le gros stock non plus.

      Oui, comme ça j'ai essayé et je sais que je ne mettrai pas d'argent dedans ;) Pas terribles leurs sièges, et encore moins leur salon. Catering moyen également, mais équipage vraiment très bien :)

      Non, c'est AA qui n'envoie pas d'ORC chez BA. Ils le font si tu crédites chez Aadvantage (comme BA le fait pour leurs vols annulés) mais pas en cross-programs.

      L'année est pas terrible, les galère continuent, mais sans FR car du coup on fait annuler les billets avant le départ....

        0
  • Comment 410521 by
    Thomas TEAM 343 Commentaires

    Merci pititom

      0
  • Comment 410570 by
    ilyes 1626 Commentaires

    Il y a bien pire que moi à ce que je vois... 😐

      0
    • Comment 410585 by
      pititom AUTEUR 8485 Commentaires

      J'ai une bonne réputation de chat noir aussi tu sais ;) Entre cet épisode neigeux, les soupçons de la Homeland Security sur mon ex-Caire, QR qui annule nos vols à venir (du coup pas de FR), mon ami qui se casse la jambe (et impossible de faire deux routings prévus), on fait pas un bon score sur 2017 ^^

        0
  • Comment 410687 by
    Frednyon 987 Commentaires

    Merci pour ce FR à rebondissements.
    J'avais crû qu'il s'agissait d'un "boring" MEM-DFW en coucou, et on se retrouve dans une mini-série haletante avec bonus Memphis et arrivée à CDG via LAX. Wow.
    Comme quoi,
    1- voyager à deux sans bagages de soute, c'est mieux pour courir négocier un re-routing au comptoir débordé,
    2- faire une escale innocente à MEM n'est pas forcément une bonne idée en plein hiver,
    3- mieux vaut un bon statut pour une bonne compensation (aux US en tous cas)
    Memphis est un aéroport FedEx (surtout la nuit), comme Cincinnati est un aéroport DHL.
    Les salons P aux USA sont à peine moins minables que les salons J.
    Heureusement, tout s'est bien terminé plus tard avec la compensation.
    A bientôt

      0
    • Comment 410977 by
      pititom AUTEUR 8485 Commentaires

      C'est sûr, il vaut mieux voyager sans bagage soute. Cela simplifie les choses dans plein de situations, et même bien plus simples que celles ci.

      Pas sûr que le statut aide beaucoup dans la compensation qui s'est faite sur le préjudice, plus que sur le passager en soi.

      Et rétrospectivement, nous aurions préféré des vols où tout se déroule bien sans compensation, que l'inverse :)

        0
  • Comment 410744 by
    jules67500 2016 Commentaires

    Merci Tom pour ce FR !

    Tu es un chat noir, rappelle-moi de ne jamais voyager en duo avec toi sinon je rentre pas LOL

    Ca a du être bizarre de passer la nuit sur ces transats, tu n'aurais pas pu aller dormir au salon, ou est-il fermé?

    Sacré retour en tout cas, heureusement que le vol TN était en J, parce qu'en Y ça deviendrait vraiment limite.

    A bientôt !

      0
    • Comment 410978 by
      pititom AUTEUR 8485 Commentaires

      Comme il n'y a pas de vols la nuit, les salons ferment. Ils rouvrent tous ensuite entre 4 et 5h et nous sommes d'ailleurs passé prendre le café avant d'embarquer ainsi que de quoi grignoter (car nous étions en Y sur ce vol donc pas de service) mais rien de folichon car pas de salon Emerald dans ce terminal.

      Si le TN avait été en Y, on aurait continué à chercher une autre option, mais elle aurait sûrement été à J+2....

        0
  • Comment 410844 by
    Chevelan 6949 Commentaires

    Lorsque l'on vol souvent, on est bien sûr plus exposé que les autres aux divers avatars qui peuvent arriver...
    La première photo me rappel une visite à Seattle en février 2014 sous la neige, mais pas de retard pour autant pour les segments retour.

    Merci pour le partage... De cette galère ! A bientôt...

      0
    • Comment 410979 by
      pititom AUTEUR 8485 Commentaires

      En effet, c'est la dure loi statistique !

      Ce qui est marrant, c'est que ce n'est même la neige qui gêne, mais l'arrivée de celle-ci. Une fois le rythme hivernal pris, tout tourne sans problème (a moins de grosse tempête, bien sûr).

      A bientôt pour la prochaine galère ^^

        0
  • Comment 410930 by
    mogoy 4253 Commentaires

    Merci Thomas, pour ce FR.

    Quelle galère ce retour. Mais tu as fait plus que limiter la casse en anticipant. Sinon cela aurait pu être plus inconfortable.

      0
    • Comment 410981 by
      pititom AUTEUR 8485 Commentaires

      Tu t'imagines numéro 185 dans la file à 1h du mat' en te disant que ca ne sera pas ton tour avant 4 ou 5h...?

      Ces histoires font partie de la vie du grand voyageur. Tout n'est pas toujours rose entre Champagne et gros fauteuils à l'avant ;)

      A bientôt :)

        0
  • Comment 411207 by
    CDG Addict 1672 Commentaires

    Merci pour ce super reportage comme à chaque fois!

    A bientot

      0

Connectez-vous pour poster un commentaire.