Avis du vol Finnair Helsinki Osaka en classe Economique

Compagnie Finnair
Vol AY77
Classe Economique
Siege 46L
Temps de vol 09:35
Décollage 11 Nov 17, 17:25
Arrivée à 12 Nov 17, 10:00
AY   #34 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 206 avis
marathon
Par GOLD 2744
Publié le 30 novembre 2017
C’est le deuxième segment de ce voyage au Japon :

CDG – HEL : AY1574 (A320)
HEL – KIX : AY077 (A330-300) vous êtes ici
KIX - HEL : AY078 (A330-300)
HEL - CDG : AY1577 (A319)

(Note : on a les exclusivités qu'on peut, et ce FR est le premier sur un vol HEL-KIX, toutes classes de voyage confondues)

Je vous ai laissé à la fin du FR précédent (CDG – HEL) à l’embarquement, et ce récit commence à la porte de l’avion qui va nous emmener à KIX.
photo img_4478a
Dans ma comparaison de prix entre notamment AF et AY, j’avais inclus un modeste supplément de 6 EUR par personne pour choisir mon siège dans cet A330 dans lequel, neuf mois à l’avance, il y avait l’embarras du choix.
photo clipboard03c
L’un des critères décisifs, c’était précisément la configuration 2-4-2 des A330 Finnair, à opposer au 3-4-3 des 777 AF, et donc la possibilité d’avoir un doublet, idéal pour Mme qui préfère pouvoir me déplacer et pour moi, accroc aux hublots, surtout si le vol est presque entièrement au-dessus de terres émergées (surtout de nuit à l’aller, mais entièrement de jour au retour).
photo img_4479a
Un coussin vert pomme et une couverture en polaire sont disposés sur le siège ; le hublot est bien aligné.
photo img_4480a
Pas de problème de place dans les coffres à bagages, car nous n’avons que deux petits sacs à dos pour tout bagages à main, et ils tiendront sous les sièges devant nous.
photo img_4481a
Sous les sièges (et dans l’allée), la moquette est propre
photo img_4482a
Mauvaise nouvelle : il y a un boitier IFE. Bonne nouvelle : la miniaturisation de l’électronique n’est pas un vain mot et la taille de ce boitier est réduite. Malheureusement, on verra que les programmes de l’IFE sont réduits à due proportion, voire plus.
photo img_4483a
L’écran de l’IFE est certes tactile, mais de faibles performances.
photo img_4491a
La télécommande se trouve dans l’accoudoir, protégée des actions intempestives par un capot.
photo img_4494aphoto img_4498a
Paradoxalement, le pitch est nettement moins généreux que dans l’A320 du vol CDG-HEL
photo img_4485aphoto img_4486a
Même en retirant les magazines, on ne récupère que 3 cm d’espace pour les jambes, et cela fait toujours 5 cm de moins que dans l’A320.
photo img_4487a
Ce n’est pas l’emballage de plastique oublié au fond de l’aumônière qui change quoi que ce soit.
photo img_4488a
Pour ce qui est de la largeur du siège, ce n’est pas très généreux non plus
photo img_4495a
L’accoudoir (photographié ici au débarquement) ne se relève pas plus que cela, ce qui gêne un peu pour se déplacer. Il me semble que cela n’aurait pas été difficile de permettre qu’il se relève jusqu’à être dans l’alignement du dossier (comme dans les A32x AF, par exemple).
photo img_4783a
Les ouïes d’aération peuvent être refermées, contrairement à d’autres appareils où de l’air parfois glacés tombe impitoyablement sur les PAX.
photo img_4497a
Mme trouve toujours un peu désobligeant de considérer qu’une femme est unijambiste, ou que la décence lui impose de conserver les jambes serrées au maximum.
photo img_4730a
La fiche de sécurité recto-verso
photo img_4499a
Des repas standard sont offert dans les vols LC, au contraire des vols européens : seule la page de droite de la carte du BOB est applicable
photo img_4501a
Mais notez la restriction en petit caractères, pour une dizaine de destinations dont KIX ne fait pas partie.
photo img_4500a
Non seulement il fait nuit depuis longtemps à HEL, mais il pleut : le spotting sera très limité
photo img_4484a
Le 787 de la JAL repousse avant nous
photo img_4492aphoto img_4493a
On repousse, et voici mon excuse pour l’absence de photos extérieures pendant le roulage
photo img_4503a
Démonstration de sécurité sur les IFE
photo img_4504a
L’échangeur entre les autoroutes E75 et E18, cette dernière étant entièrement masquée par l’aile. Si ce décollage avait été à une autre saison, donc de jour, on a aurait très bien vu l’aéroport d'Helsinki-Malmi, au fond à droite de l’autoroute E75. Je n’aurai quasiment rien vu de plus de la Finlande, car le plafond de nuages est très bas.
photo img_4509a
L’IFE sur la cloison à l’avant de cette 2° cabine éco diffuse la géovision
photo img_4513aphoto img_4511a
Je ne vois guère l’intérêt de fournir l’heure dans le fuseau horaire où se trouve l’avion, mais pourquoi pas.
photo img_4516a
Winglet in the night
photo img_4514a
De la publicité de Finnair pour les classes avant.
photo img_4518aphoto img_4519a
Distribution d’un petit oshibori
photo img_4520a
C’est déjà trop tard pour cette PAX qui s’est effondrée dans son siège
photo img_4521a
L’offre musicale est squelettique : elle tient en à peine plus de deux écrans.
photo img_4522aphoto img_4523a
Sérieux, pas un seul album de musique classique ? Sibelius doit se retourner dans sa tombe.
photo img_4524a
Je n’ai pas jugé utile de tester les écouteurs que voici :
photo img_4496a
Ils sont à brancher là :
photo img_4528a
Le repas est servi ainsi, de manière particulièrement souriante (comme lors de toutes les interactions avec les PAX)
photo img_4530a
Voici l’ensemble déballé.
photo img_4536a
Des boulettes de viande avec de la sauce à la crème : voici qui ne me change guère de la Suède
photo img_4532a
En revanche, l’entrée – des 蕎麦 soba – est on ne peut plus japonaise.
photo img_4542a
D’ailleurs, l’assaisonnement de là-bas.
photo img_4539a
Là, j’ai vraiment atteint mes limites linguistiques, car le finnois, c’est bien pire que du chinois pour moi. A droite, il y a une histoire de lactose, mais justement, c’est après le vol que mon ami Google Translate m’apprendra que cela veut dire « sans lactose ».
photo img_4543a
La coupelle de droite est en fait un fromage fondu pour tartine, fabriqué avec du lait d’une vache qui n’avait pas le cœur à rire, vue la fadeur du produit.
photo img_4545a
Mme choisit souvent un plat différent du mien en avion, ce qui permet notamment de les échanger si l’un d’eux ne convient vraiment pas à l’un de nous mais est acceptable pour l’autre. Justement, ce bœuf au riz ne l’a pas du tout enthousiasmée.
photo img_4546a
Les Marathon sont très « chocolat noir », donc ce chocolat blanc n’a aucune chance de valoir un bonus à Finnair
photo img_4548a
Tout cela était mangeable, en quantité suffisante, mais franchement pas terrible (à part les soba, mais ça, c’est mon côté nippophile). En particulièrement, Mme n’a pas tellement aimé le bœuf-riz et j’ai trouvé les boulettes de viande – purée très fades. Bref, je ne suis pas convaincu par l’avenir de certains écoliers finlandais dans une carrière chez une entreprise de catering aérien.
photo img_4529a
J’ai accompagné tout cela d’un verre de jus de pomme (et par la suite d’un café)
photo img_4535a
A la santé de mes lecteurs !
photo img_4537a
Passons à la dernière étape du jeu : le compactage des déchets. Pour rendre les choses plus intéressantes, je vais ajouter la barquette du plat chaud de Mme, qui n’est pas du même modèle et qui s’empile donc mal.
photo img_4547a
Il en faut plus pour me dissuader, et tout est rassemblé ainsi :
photo img_4550a
Les emballages ainsi compactés tiennent alors dans l’aumônière sans la salir
photo img_4552a
Le dossier ne s’incline pas beaucoup, mais déjà trop pour utiliser confortablement son ordinateur derrière s’il l’est. De toute façon, il est l’heure de prendre un peu de sommeil.
photo img_4553a
C’est bien plus tard dans le vol que la situation se dégrade, et la conversation avec un PNC dans le galley tourne en boucle dans mon esprit :

La cabine est neuve, mais c’est un vieil appareil. J’étais contre le fait de repartir après avoir si rapidement réparé la canalisation hydraulique ; je ne sais pas si elle tiendra.

Et maintenant, nous sommes là dans un avion qui danse dans la descente. Le régime moteur ne cesse de varier : manifestement, les pilotes ont perdu les gouvernes et luttent pour contrôler la trajectoire par la poussée différentielle des moteurs.

Dans ces situations, c’est tout le monde… ou personne , m’a murmuré le PNC lors de la vérification de la cabine. Mais je n’ai aucun doute, je survivrai pour poster LE flight report de ma carrière.

La cabine est d’ailleurs totalement silencieuse – ah, cette impassibilité japonaise quand la situation semble sans espoir !

Et tout à coup apparait la limite d’une forêt : l’avion fait encore une embardée et passe de justesse la cime des arbres, et apparait (« comme dans un conte de fée », me glisse Mme) l’herbe d’une clairière, plutôt la limite d’un aéroport. Mais le train n’est pas sorti : c’est un atterrissage sur le ventre que tentent les PNT ! Je farfouille pour mettre la main sur mon appareil photo – comment pouvais-je ne pas déjà l’avoir en main ? C’est mon appareil photo de secours que je trouve, je l’allume mais dans ces moments-là, on cafouille et je l’éteins par mégarde. C’est trop tard pour la photo de la lisière de la forêt, mais je pense déjà à la photo de titre de mon FR : l’appareil au sol à moitié détruit, plein cadre.

Mais soudain, le régime moteur redevient normal, et dans la cabine obscure, je raconte mon cauchemar à Mme qui conclut :

Quand même, tu dois être un peu déçu de ne pas avoir une telle aventure à raconter… ;-)

photo img_4557a
Eh bien si, je l’ai racontée ! mais trois heures de sommeil chrono, cela fait court, car nous n’en sommes encore que là. (Mme se rendormira)
photo img_4556a
Le programme de géovision a l’énorme défaut à mes yeux de boucler entre différentes présentations de l’information, dont certaines ne me conviennent pas du tout, comme celle-ci où la position de l’avion est totalement masquée par les données de temps et de distance.
photo img_4564a
Le programme boucle aussi entre trois versions linguistiques (finnois, anglais, japonais), et je soupçonne que beaucoup de PAX non japonais ont du mal avec cette langue.
photo img_4573a
Là, on a de la chance : l’avion n’est pas caché, mais tout le monde ne sait pas forcément lire ウランバートル (Oulan Bator)
photo img_4583a
C’est quand ce fichu pavé d’information disparait qu’on découvre qu’on passe pas très loin d’イルクーツク – vous avez compris Irkoutsk, bien sûr.
photo img_4582a
La présentation « aux instruments » est très geek, mais très irritante quand on voit (de jour) une ville par le hublot sans pouvoir immédiatement se localiser sur la carte.
photo img_4584a
Le concepteur de ce programme doit être très fier d’avoir bien modélisé l’A330 sous tous les angles, mais une fois qu’on l’a vu une fois ou deux, c’est encore une séquence qui masque l’information utile sans apporter quoi que ce soit.
photo img_4579aphoto img_4585a

On l’aura compris, assez vite après le départ deヘルシンキ (Helsinki, bien sûr), cette géovision m’a beaucoup déçu, tout comme Mme a été déçue par le programme audio (et aussi l’offre de films également squelettique).
photo img_4574a
Je profite d’une visite de Mme aux toilettes pour aller à l’arrière de l’appareil.
photo img_4590a
Dans le galley arrière, il y a des boissons, limitées à de l’eau, des jus de fruit
photo img_4591a
… et quelques petites canettes de soft drinks
photo img_4593a
J’ai demandé et obtenu sans difficulté du café
photo img_4595a
Une corbeille de sachets de gâteaux salés et sucrés, et des bonbons au chocolat au lait. C’est vraiment service minimum.
photo img_4592a
Instant porte en vol
photo img_4596a
Tant qu’à être là, autant jeter un coup d’œil aux toilettes.

Le chinois et l’anglais sont (dans cet ordre) les deux langues les plus utilisées dans le monde. En bonus, les Japonais comprennent le sens général d’un texte écrit en chinois (alors que l’inverse n’est pas vrai). Non seulement le finnois est dans les profondeurs du classement du nombre de locuteurs, mais comme tous les Nordiques, les Finlandais sont très bons en anglais : Finnair ne se donne même pas la peine de traduire la signalétique en cabine dans sa langue nationale. Combien de compagnies aériennes legacy font de même ?
photo img_4597aphoto img_4599a
Que faut-il déduire du fait que la recommandation de ne jeter que du papier hygiénique et de tirer la chasse d’eau après usage n’apparaisse qu’en chinois ?
photo img_4601a
Quelle que soit la langue pour l’écrire, les toilettes de cet appareil sont impeccables ; je n’en attendais pas moins des PAX à bord d’un vol HEL-KIX.
photo img_4598a
Finnair fait partie de ces nombreuses compagnies aériennes qui réservent aux femmes le change des bébés.
photo img_4600a
Sur la cloison arrière, côté droit, ce cadre contient une fiche plastifiée rappelant les consignes en cas d’urgence.
photo img_4602a
Voici ce que les PNC auraient appliqué si mon cauchemar avait été la réalité
photo img_4606a
Vue latérale du galley, laissant des PNC hors champ à gauche.
photo img_4607a
Retour dans la cabine obscure. Je note au passage que les PNC de Finnair ne passent pas pour faire fermer les cache-hublots lors d’un vol de nuit, contrairement à leurs homologues Korean Air qui imposent de les fermer lors d’un vol de jour (c’est un grief tenace de ma part).
photo img_4608a
Le jour apparait progressivement, mais assez rapidement, car l’avion vole vers le sud-est maintenant.
photo img_4613aphoto img_4615a
L’éclairage du soleil apparait sur les parties inférieures de l’aile
photo img_4618aphoto img_4619a
Le winglet éclairé seul
photo img_4622a
Cette protubérance de section circulaire m'a fait penser à un vide-vite des réservoirs, mais BESMRS (merci à lui) dément leur existence
photo img_4625aphoto img_4627a
Le winglet, orné du sobre logo de Finnair
photo img_4628a
Un peu de neige sur les crêtes dans un paysage informe
photo img_4629a
Quand le voisin de devant incline son dossier…
photo img_4631a
… l’utilisation d’un PC est décidément assez peu ergonomique
photo img_4632a
Winglet à l’aube
photo img_4633a
Les avions aperçus dans l’espace aérien chinois sont trop éloignés pour tenter de les identifier
photo img_4635a
Le PAX devant moi releve son dossier : utiliser mon PC devient soudain ergonomiquement beaucoup plus facile.
photo img_4642a
On en est là dans le vol
photo img_4643a
Vous n’imaginez quand même pas de voir Beijing !
photo img_4645a
Mais avez-vous vu ce qu’il y a à voir ici, plein cadre ?
photo img_4649a
Non ? C’est normal : il faut un traitement d’image musclé pour faire apparaître PEK vu à 30 000 pieds, dont quelques milliers de pieds de pollution atmosphérique, surtout en hiver, quand les Chinois se chauffent avec du charbon de mauvaise qualité.
photo img_4649ba
Et là ? Pas mieux ?
photo img_4661a
Le traitement d’image révèle la base aérienne de Beijing Tongxian
photo img_4661ba
Le vol continue au-dessus des riantes campagnes chinoises
photo img_4663a
… alimentées en électricité par de riantes centrales thermiques au charbon bien soufré
photo img_4666a
L’éclairage est revenu dans la cabine
photo img_4667a
On contourne Tianjin
photo img_4670a
… mais on ne le sait que par intermittence, car le programme immuable surimpose des photos de sites touristiques, comme ici le Temple du Ciel de Beijing, masquant la position de l’avion. C’est d’autant plus exaspérant que la photo ne correspond pas du tout à la localisation de l’avion : au retour, nous avons eu droit à ces mêmes photos de Beijing sans être jamais entrés dans l’espace aérien chinois
photo img_4669a
Le petit-déjeuner est servi ainsi
photo img_4671a
Le même après déballage
photo img_4673a
Inutile de vous décrire dans le détail, je suppose ? le combo petite saucisse – omelette – légumes est un grand classique du petit déjeuner en éco long-courrier
photo img_4674a
Voici la composition détaillée de ces 165 grammes de nourriture
photo img_4672a
Du yaourt et du jus d’orange : j’ai fait des progrès remarquables en finnois depuis le dîner de la veille
photo img_4676a
Je dois à OH-LWE, un commentateur de la version anglaise de ce FR, d'avoir appris que ceci était un "Karjalanpiiras", une pâtisserie traditionelle faite de riz au lait dans une croute de farine de seigle. Je l’ai mangé, sans enthousiasme, et Mme a fait l’impasse
photo img_4678a
Du lait écrémé avec des matières grasses non lactées, de nature inconnue.
photo img_4679a
Tout ceci se compacte sans difficulté
photo img_4683a
… se remballe tout aussi facilement…
photo img_4685a
… et se range proprement dans l’aumônière avant débarrassage
photo img_4686a
Entre temps, on a atteint la péninsule coréenne, sans voir ICN pour cause de couverture nuageuse. De toute façon, Séoul et son aéroport étaient à gauche de l’avion.
photo img_4690a
Ca se dégage progressivement
photo img_4692a
Je ne sais pas où nous sommes - toujours cette géovision mal fichue – mais je trouve cela beau
photo img_4694aphoto img_4695a
Les panaches de fumée de centrales thermiques ; là, c’est moins beau, mais un connaisseur de la Corée du Sud pourra peut-être identifier l’endroit
photo img_4697a
Les nuages se sont complètement dissipés
photo img_4702a
Encore des centrales électriques
photo img_4708a
On quitte la Corée ici
photo img_4717a
Vue de la côte, sans traitement d’image. On appréciera la différence de clarté de l’atmosphère par rapport à la photo de PEK.
photo img_4718aphoto img_4721a
Là, j’ai augmenté le contraste, pour mieux faire ressortir une infrastructure intéressante sur la côte
photo img_4728a
C’est l’aéroport d’Uljin (UJA), qui a été construit sans étude de marché sérieuse et où aucune compagnie aérienne n'a voulu s"installer, ce qui fait qu'il est resté inachevé (je l'avais identifié, mais merci à Mogoy d'avoir attiré mon attention sur la particularité de cet éléphant blanc coréen).
photo img_4723aphoto img_4729a
Arrivée sur la côte japonaise, côté Mer du Japon
photo img_4733a
Il n’y aura rien à voir lors de la traversée de l’île de Honshū : les nuages s’accrochent obstinément au relief.
photo img_4734a
A défaut d’être du bon côté de l’avion pour voir le détroit de Naruto 鳴門 et (peut-être) ses célèbres tourbillons vus lors de ce vol, voici le détroit entre Shikoku 四国 et l’île Ōge 大毛 qui est la véritable rive sud du détroit de Naruto.
photo img_4739a
Strictement parlant, cette partie de la ville de Naruto n’est pas l’extrémité est de Shikoku, mais une île séparée par un bras de mer
photo img_4740a
Paysage de nuages et leurs ombres à contre-jour
photo img_4741a
La petite île Nu 沼島, au sud de l’île Awaji 淡路島 où se trouve la rive nord du détroit de Naruto
photo img_4743a
Au premier plan, l’île Jinoshima 地島.
photo img_4746a
Vue la trajectoire de l’avion, ce sera un atterrissage piste 06L ou 06R
photo img_4747aphoto img_4748a
Apparition de la piste 06R : le toucher des roues est imminent
photo img_4751a
Toucher des roues très doux
photo img_4752a
Déploiement des spoilers
photo img_4753a
Vu à contre-jour, un A330-300 Asiana Airlines
photo img_4756a
Un A320 Peach Aviation (la flotte de ce LCC étant monotype, ça aide l’identification ;)
photo img_4757a
Arrivée d’un A320 Jetstar
photo img_4760a
Le voici au sol
photo img_4764a
Il fait beau, mais le côté droit de l’avion n’est pas le bon pour du spotting pendant le roulage. Quand même, en zone de fret, voici un A300 DHL
photo img_4767a
Un 747 cargo China Airlines
photo img_4768a
Il cache ici trois autres appareils cargo ; je ne sais même pas à quel compagnie appartient le dernier.
photo img_4770a
A330 Malaysia Airlines
photo img_4772a
777 Cathay Pacific
photo img_4775a
Le pont mixte routier – ferroviaire qui est le seul lien entre KIX et la terre ferme.
photo img_4771a
Les Japonais sont de grands utilisateurs du vélo pour les déplacements de proximité et ont été furieux de découvrir trop tard qu’aucune piste cyclable n’avait été prévue sur ce pont, alors que cela aurait été si facile. (Panneau photographié en salle de livraison des bagages, manifestement à l’intention des cyclotouristes étrangers qui croyaient pouvoir partir directement en vélo)
photo img_4801a
Il n’y a que dans mes cauchemars que j’ai vu de tels engins se préparer à l’action pour mon atterrissage
photo img_4777a
Arrivée à proximité de la porte : un 767 ANA repousse à côté d’un A330 Eva Air au contact.
photo img_4778a
Dernier virage auprès d’un 777 Thai Airways
photo img_4779a
Débarquement en traversant la seconde cabine J : siège au hublot
photo img_4784a
Et sièges centraux
photo img_4786a
Je ne pourrai pas faire mieux comme photo de l’avion
photo img_4787a
… mais au moins, j’ai la confirmation du type (ça fait toujours un coup de fouet en moins ;-)
photo img_4789a
Le 767 ANA s‘en va
photo img_4788a
Le 777 de la Thai. Les passerelles ont échappé à la banque hongkongo-shanghaïenne bien connue.
photo img_4790a
La longueur du terminal est telle qu’un transport hectométrique est obligatoire pour atteindre la zone d’arrivées. Ce n’est pas ce court trajet qui pose problème, mais la queue à l’immigration qui serpente interminablement, et comme dans les parcs d’attraction, on n’en voit pas que la moitié initialement. Le seul bon point, c’est qu’elle finit par déboucher par un nombre important de guichets en service et où la transaction est rapide, ce qui fait que la queue avance en permanence, ce qui est psychologiquement beaucoup plus tolérable que quand on attend à l’arrêt. Mme aura en plus la malchance de se trouver dans une « mauvaise » queue, derrière une PAX dont le traitement prendra plus de temps que pour les autres. Le chronométrage de mes photos modère mes souvenirs : il ne s’est écoulé que 25’ entre cette photo et la suivante, ce qui ramène donc le temps d’attente à l’immigration à guère plus de 20’, trajet en navette déduit. Comme quoi une impression peut être trompeuse.
photo img_4791a
La communication du fait accompli ? Contrairement à ce que ce panneau d’accueil laisse entendre en anglais et dit beaucoup plus explicitement en japonais et en chinois, rien ne prouve qu’Ōsaka va accueillir l’Expo 2025 : la décision ne sera prise qu’en novembre 2018. Aujourd’hui, Ōsaka n’est que candidate, et j’ai découvert à cette occasion que Paris l’est aussi (vous le saviez ?).
photo img_4792a
L’attente a été suffisamment longue à l’immigration, ou plutôt les bagagistes de KIX ont été suffisamment efficaces…
photo img_4793a
… pour que les bagages sont déjà arrivés, et ont été assez soigneusement rangés par des employés.
photo img_4794a
Pendant que Mme va inspecter les toilettes qui sont propres…
photo img_4797a
… j’espère partager avec une PAX qui l’a repérée avant moi cette prise électrique derrière cet extincteur (j’ai une multiprise).
photo img_4799a
Hélas, cette prise est vicieusement d’un type incompatible avec les types A et B habituellement en usage au Japon, et je n’ai même pas trouvé quel est ce type exotique (je suis preneur de la référence…). Donc pas moyen de recharger mon PC qui commence à avoir un peu faim – c’est dans le vol de retour que j’ai découvert qu’il y avait une prise secteur cachée sous notre doublet de sièges dans l’A330 Finnair.
photo img_4796a
Arrivée airside : il y a pas mal de choix de cartes SIM data
photo img_4809a
… mais pas de cartes SIM « voix » (et le prospectus d’une carte SIM data précise qu’elle n’est pas compatible avec les applications téléphoniques, du genre Skype je suppose) : il est apparemment impossible pour un étranger non-résident d’en obtenir une, d’après un FRiste qui il y a quelques années m’a dit que cela avait été particulièrement laborieux pour lui quand il s’est installé dans le pays. En revanche, cette boutique propose des téléphones dont la location et l’utilisation sont chères.
photo img_4810a
Si en arrivant à KIX, vous avez un appareil électronique qui crie famine, souvenez-vous de ce qui suit. Montez à l’étage.
photo img_4813a
Passez le long de ce comptoir Starflyer ornée d’une maquette de l’un de leurs A320
photo img_4811aphoto img_4812a
… et allez tout au fond à droite, en direction de cette supérette Family Mart
photo img_4814a
Là, tournez à gauche au-delà du comptoir Jetstar : il y a au fond un guichet de poste ouvert tous les jours (qui pour quelques centaines de yen nous a permis comme la dernière fois d’envoyer un cadeau un peu encombrant mais pas fragile à des amis japonais)
photo img_4817a
A droite, il y a deux ATM, qui comme tous les ATM de la poste japonaise et comme ceux des supérettes du genre Family Mart ou 7-Eleven sont compatibles avec les cartes bancaires étrangères (contrairement aux ATM des banques).
photo img_4819a
Et en bas du mur à droite, pas seulement au ras des ATM, il y a des prises de type B alimentées, qui n’attendent que vous.
photo img_4818a
Un dernier aperçu aéronautique avec des dérives China Airlines (Taïwan), T’way Airlines (Corée du Sud) et Juneyao Airlines (Chine), de gauche à droite.
photo img_4820a
Une jolie découpe dans le bâtiment de la gare, en face du terminal. Cette fois-ci, l’attente est très raisonnable pour acheter nos passes de train régionaux (il y a une modeste réduction de 1000 JPY quand on les commande à l’avance sur internet, mais on les paye sur place, contrairement au JR Pass national qui est nettement plus cher sur place que si on l’a acheté à l’étranger à l’avance)
photo img_4822a
C’est la fin de ce trajet aérien qui de bout en bout a été guère plus long qu’un vol direct, car la correspondance à HEL est courte et le détour géographique négligeable.

Comme dans le FR précédent, je vous propose deux bonus, et le premier est avgeek, avec un peu de spotting à Ōsaka.

Bonus : Cliquez pour afficher


La conclusion du bonus précédent me permet une transition vers ce bonus beaucoup plus « Japon traditionnel », car même si le renouvellement des générations n’est plus assuré, il nait encore des bébés au Japon.
Bonus : Cliquez pour afficher


Merci de m’avoir lu !
Afficher la suite

Verdict

Finnair

7.8/10
Cabine8.5
Equipage9.0
Divertissements6.0
Restauration7.5

Helsinki - HEL

9.1/10
Fluidité10.0
Accès9.0
Services7.5
Propreté10.0

Osaka - KIX

8.6/10
Fluidité7.0
Accès10.0
Services7.5
Propreté10.0

Conclusion

Le bilan de ce trajet CDG-HEL-KIX est nuancé, mais il est nettement positif. Commençons par le vol LC lui-même.

Les sièges sont plutôt étroits et le pitch n’est pas généreux, mais le diagramme 2-4-2 permet aux couples d’avoir un doublet pour un surcout très modeste. Cela n’a l’air de rien, mais un 3-4-3, c’est au contraire l’assurance d’avoir un des deux PAX désavantagé, ou d’être séparés par un inconnu en siège milieu (le pari du siège milieu neutralisé n’est pas une pratique courante, et marche au mieux une fois sur deux).
L’IFE est techniquement dépassé et son programme est indigent. Je me suis agacé du programme en boucle de la géovision, Mme de la nullité de l’offre audio/vidéo (et au retour, de la médiocrité de l’ergonomie d’un jeu).
Le catering en LC fait le job, comme on dit d’un service effectué a minima des exigences.
Le seul critère où Finnair sort indiscutablement son épingle du jeu, c’est celui des PNC qui sont dans le très haut de gamme du sourire agréable et crédible, et qui sont tous au minimum anglophones.

Ce n’est pas le marché domestique qui fait vivre Finnair et HEL, et l’impressionnante batterie de guichets manuels et automatiques à la frontière Schengen / non Schengen montre que tout est fait pour faciliter les transits. Reste que le cheminement est plutôt long : il n’est pas question de traîner ou de faire du shopping airside sur le trajet (ou alors en express, en sachant bien ce que l’on veut et où l’acheter).
Ca manquait de prises électriques au voisinage de la porte d’embarquement, mais j’ai découvert au retour qu’il y en avait à bord.

La queue à l’immigration à KIX semblait démesurée, mais elle avançait en fait plutôt vite. Une fois regardé le chronométrage, l’attente était raisonnable et surtout les bagagistes avaient été rapides. Les prises électriques utilisables ne sont pas faciles à trouver (ou alors, je ne connais pas encore bien cet aéroport). La desserte ferroviaire de KIX est efficace, ce qui n’a rien d’étonnant dans un des pays les plus ferroviaires de la planète.

Informations sur la ligne Helsinki (HEL) Osaka (KIX)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 3 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Helsinki (HEL) → Osaka (KIX).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Finnair avec 7,3/10.

La durée moyenne des vols est de 9 heures et 27 minutes.

  Plus d'informations

30 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 421007 by
    BESMRS 2407 Commentaires
    Merci pour le FR ?

    Ce n’est pas le vide-vite car… il n’y en a pas !!
    Obligatoire pour les A340 (et d’autres comme l’A380), il est optionnel pour certains modèles d’A330 (mais je ne pas le détail des versions avec d’office le fuel dumping ou non) suivant les masses autorisées et les équipements (réservoir central).
    J’ai cru comprendre que les A330-200 l’avaient d’office et pas les autres mais c’est sans certitude !

    La prise électrique est bizarre ? Inconnue au bataillon !!!
    • Comment 421009 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      Je me disais aussi que le capotage de cette protubérance était bien hermétique ;) J'ai corrigé, merci pour les précisions.
      Installer des prises d'un modèle propriétaire ou obscur est un moyen efficace pour empêcher le branchement d'appareils non autorisés.
      Merci pour le commentaire !
  • Comment 421012 by
    Bradtrotter 91 Commentaires
    Merci pour ce FR :)
    Attention par contre, je pense qu'il y a votre nom sur l'écran de selection du siège !
  • Comment 421014 by
    mogoy 10181 Commentaires
    Merci François pour ce FR.



    "La cabine est neuve, mais c’est un vieil appareil. J’étais contre le fait de repartir après avoir si rapidement réparé la canalisation hydraulique ; je ne sais pas si elle tiendra. " Bigre tu as appris rapidement le finlandais ! Quel dommage pour les PNCs d'évoquer ce genre de point en anglais devant les pax.

    " je raconte mon cauchemar à Mme" Ce n'est plus de la dévotion, c'est du fanatisme FRien ! Cela t'apprendra à avaler des "spice boulettes" au cannabis.

    UJA... pas de vol régulier... aéroport qui n'a pas été terminé car aucune compagnie ne souhaitait le desservir. Quelle gabegie !

    Un vol juste correct pour de la Y aidé par la résa du doublet. Le comble restant de profiter d'un pas moins important que la cabine plus du pré acheminement.
    • Comment 421099 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      Dans ce rêve, c’était une conversation à bâtons rompus dans le galley qui m’avait alerté sur l’état de l’appareil. Chacun appréciera le réalisme de la communication de l’équipage ;)

      Rêver de vivre un atterrissage d’urgence montre à quel point je cherche à renouveler mes récits de vol nordique en vol nordique ;)

      Merci beaucoup pour avoir attiré mon attention sur le statut de cet aéroport fantôme, encore plus intéressant que je ne le croyais quand je l’ai aperçu, puis identifié.

      Chacun a légitimement ses critères prioritaires : un couple de petite taille sera plus intéressé par AY qu’un PAX de grande taille voyageant seul.

      Merci pour le commentaire !
  • Comment 421017 by
    Esteban GOLD 20269 Commentaires
    Merci beaucoup pour le partage François !

    Le vol en lui même est tout ce qu'il y a de plus "normal" mis à part l'épisode "cauchemar" :) Je trouve les quantité de catering un peu juste par contre, c'est pas la folie chez AY. La barre chocolatée en dessert, c'est un peu limite.

    Presque déçu de ne pas avoir de coup de fouet à porter sur ce FR, une mention "très bien" sur ce report, élève spotter Marathon ^^

    Superbe bonus des cérémonies traditionnelles japonaises, vraiment très instructif. Merci !!
    • Comment 421100 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      J’ai eu l’impression d’une quantité de nourriture correcte, impression sans doute faussée par une offre généreuse de Marathon Catering SARL sur le trajet CDG-HEL. Je suis bien d’accord qu’il ne faut pas choisir de voler sur AY en éco pour la gastronomie.

      A défaut d’un atterrissage d'urgence réussi, j’ai réussi mon spotting ;)

      Merci pour le commentaire !
  • Comment 421025 by
    Bargi62 SILVER 3586 Commentaires
    Merci pour ce FR Marathon et cette exclusivité.
    J’avais rédigé un FR sur ce segment dans le sens inverse et sur leur vieil A340,remplacé par l’A350:dommage que vous n’avez pas volé sur ce dernier.
    AY semble constant dans leur prestation et j’aime assez bien cette compagnie:confort,couleurs de la cabine,ambiance marimeko.
    Pour ton prochain LC remplace le café par une tisane;)
    Je note l’amélioration concernant le comportement des Pncs.
    KIX est un superbe aéroport pour le spotting:il y a des plateformes dédiées pour ça.
    J’ai lu avec intérêt tes bonus en particulier cette cérémonie traditionnelle pour ce nourrisson.
    merci encore pour ce partage.
    • Comment 421101 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      Le diagramme des sièges dans l’avion était un critère de choix important, mais pas le modèle de l’avion. Cependant, une autre fois, Mme (qui n’écrit pas de FR pendant un vol) valorisera probablement un avion ayant un IFE plus satisfaisant.

      J’ai été très favorablement impressionné par la qualité relationnelle des PNC sur les quatre segments de ce voyage (au point de rêver que l’un d’eux me faisait des confidences sur l’état de l’avion ^^). Ce n’est pas une statistique à l’échelle d’AY, mais c’est néanmoins un bon point en faveur d’AY pour un futur voyage.

      Il nous est arrivé de repartir de KIX un après-midi de beau temps et j’avais imposé à Mme une visite de la plateforme d’observation. Cela m’avait coûté un peu cher en achats duty-free en compensation ;)

      Merci pour le commentaire… et pour tes FR d’il y a quatre ans que j’ai découverts à cette occasion !
  • Comment 421040 by
    Chevelan GOLD 16950 Commentaires
    Grosse différence de confort entres les 2 cabines ^^
    Comme Esteban, je suis surpris par le dessert ! Une barre chocolatée, c'est bien maigre
    Le contenu de l'iFE est pire que celui proposé par MS...
    Il m'est arrivé de rêver de catastrophe aérienne lors d'un vol LC sur AZ, je m'étais réveillé en sueur et pas vraiment rassuré :)
    Un vol honnête sans plus... Le tarif explique peut être cela ?
    J'ai beaucoup aimé le bonus traditionnel, un autre monde...

    Merci pour ce FR
    • Comment 421102 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      est serré et la durée de trajet très compétitive par rapport à un vol direct. OK, l’IFE est moins bien que celui de MS, mais j’aurais du mal à « vendre » un transfert à CAI à Mme, alors qu’elle n’a pas d’objection à voler AY à nouveau. AY, c’est « no frills », mais acceptable au sol et à bord.

      La conclusion de Mme était parfaitement exacte : j’ai été déçu dans mon rêve que l’histoire s’arrête ainsi, du genre « mais non ! il ne fallait pas couper ici ! ». On est accroc à l’écriture de FR ou on ne l’est pas ;)

      Nos vacances au Japon sont toujours un dépaysement assuré dans ce pays que nous croyons bien connaître et que nous ne cessons de découvrir.

      Merci pour ce commentaire !
  • Comment 421072 by
    LGaddict 1262 Commentaires
    Merci pour cette suite ;-)

    Étonnante combinaison entre entrée japonaise et plat chaud nordique, décidément, les boulettes te poursuivent ;-)

    Le siège a encore l'air confortable, mais effectivement, l'espacement semble très juste comparé au vol précédent. L'offre minibar est très limitées, mais il ne faut pas prendre une compagnie nordique pour espérer faire bombance en Y.

    Merci pour les boni nippons ;-)
    • Comment 421103 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      Ce mélange hétérogène de catering m’a amusé, mais ces soba, c’est quand même une astuce pour faire japonais tout en serrant les coûts au maximum.

      Je déconseille de choisir un siège pas au couloir à un PAX mesurant 30 cm de plus que moi (il y en a beaucoup, notamment dans les pays nordiques ^^).

      Merci pour le commentaire !
  • Comment 421073 by
    Kilmarnock SILVER 6754 Commentaires
    Merci pour ce récit Finnair en LC, ce qui est rare sur FR!
    Marrant de voir les sous titres en finlandais... ça fait bizarre je suis pas habitué à visualiser cette langue ^^
    Globalement c'est une bonne prestation éco que tu as eu.
    Joli bonus aérien et nippon!
    A bientôt.
    • Comment 421104 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      Une vingtaine de vols LC au départ de HEL reportés, dont sept seulement en éco à ce jour : Finnair attire peu les FRistes alors que le rapport qualité-prix est bon pour atteindre l’Extrême-Orient. (Finnair est dans le fond du classement Flight Report des legacy en éco, mais il ne prend en compte que la qualité, pas le prix)

      A l’écrit comme à l’oral, le finnois est une langue très exotique !

      Merci pour le commentaire !
  • Comment 421105 by
    Papoumada GOLD 7407 Commentaires
    Merci François pour ce reportage qui même habilement réalité et fiction.

    Pas emballant ce produit AY : ni dans le catering, ni dans l'espace de survie, étonnamment limité par rapport au MC, encore moins l'IFE. Et il faut faire appel à BoB pour améliorer l'ordinaire.

    Evidemment, le bonus offre un moment de culture rare pour l'Occidental. Merci.

    A bientôt !
    • Comment 421106 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      Mes amis japonais apprécient AY : le produit est adapté à des PAX de taille et de budget limités, valorisant la qualité de service et de l'organisation, et habitués à un certain dépouillement. Ce sont des critères dans lesquels je me retrouve bien également ;)

      Merci pour le commentaire !
  • Comment 421121 by
    jules67500 GOLD 6155 Commentaires
    Merci François pour ce FR ;)

    AY tend vers le low-cost avec ce BoB sélectif, heureusement pour les passagers à destination de NY et autres, c'est au moins une boisson gratuite en sus de la prestation.

    Le bonus me rappelle des souvenirs, notamment lorsque tu évoques le "surstromming" ^^

    A bientôt pour le retour !
    • Comment 421222 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      Nous avons reçu avant le voyage deux courriels de FInnair nous proposant de commander un repas pour le vol CDG-HEL : on pouvait découvrir à ses dépens à l'achat du billet que c'était BOB sur ce vol (pas moi), mais pas une fois en vol.

      Je soupçonne que le surströmming restera une référence gastronomique pour initiés : il y a ceux qui y ont été confrontés physiquement, et les autres ;)

      Merci pour le commentaire !
  • Comment 421278 by
    Jetstream95 195 Commentaires
    Merci pour ce FR ! :)

    Etonnant que aucune consigne écrite dans l'avion ne soit en Finlandais
    Avec ce vol en plus de tes navettes en suède, tu vas finir par être le spécialiste nordique de FR ! ^^

    surprenante l'étroitesse de cette cabine ! pas trop inconfortable en largeur surtout au niveau des épaules ?
    En couple ca doit être moins gênant ! en revanche, comme tu le précise, l'assise à 2 est un vrai plus pour les amoureux !

    Les PNC souriants et attentionnés font bien passer l'offre de divertissement limités ...
    Le catering a quant à lui l'air correct est fait le job :)

    Tu m'as fais frémir avec ton rêve, j'y ai vraiment cru au début ! ahah ^^

    A bientôt pour la suite !
    • Comment 421425 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      Moi, spécialiste nordique de FR ? Je ne suis spécialiste que du Terminal 2 d'ARN, ce qui est beaucoup plus modeste !
      Il y a des trajets en avion où je me félicité d'être un petit gabarit. Ca passe pour moi, mais peut-être pas pour le PAX moyen sur cette ligne.
      AY a compris qu'un sourire ne coûte rien et aide à faire oublier l'absence de prestations qui elles auraient eu un prix de revient.
      Moi aussi, j'y ai cru, à ce rêve... tant que c'était un rêve !
      Merci pour le commentaire, à bientôt pour le retour !
  • Comment 421287 by
    indianocean SILVER 7574 Commentaires
    Ce plan de cabine est très coloré. Normal en période de noël.
    Je vois que le siège Economy Comfort est plus cher qu'un siège offrant plus d'espace pour les jambes. Personnellement, s'il fallait arriver à cette échelle de tarif supplémentaire, je préfère les sièges verts.

    Que vois-je? Les snacks sur les vols intercontinentaux sont payants?
    Comme tu l'écris si bien, entre une qualité de repas vraiment pas terrible et le simili BoB, "C’est vraiment service minimum"

    La mesquinerie ne semble pas être une marque de fabrique unique à BA. En espérant qu'elle ne se propage pas à toutes les compagnies OW.

    Merci pour ce FR
    • Comment 421427 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      La non-disponibilité des sièges 24E et 25E m'a intrigué. Il y aurait des PAX qui se jettent sur les sièges milieu disponibles, neuf mois à l'avance ?
      J'ai eu du mal à déceler ces sièges Economy Confort lors de l'embarquement. Par rapport à un siège en issue de secours, il ne faut pas hésiter.
      Snacks payant, pour tout ce qui dépasse l'offre dans le galley pendant le vol. You get what you paid for.
      Les ambitions long-courrier de Joon me laissent craindre que la mesquinerie ne se limite pas à OW.
      Merci pour le commentaire !
  • Comment 421494 by
    SKYTEAMCHC GOLD 10299 Commentaires
    Merci de ce partage très intéressant. Dommage que ce vol soit assuré en 330 et non en 350 dont la cabine est plus récente. Le 2X4X2 est un réel avantage lorsque l'on voyage en couple.
    Le catering est assez moyen mais fait le job pour de l'eco. La différence semble être l'équipage qui est disponible et souriant : un vrai plus sur de longs vols. Ton cauchemar / rêve m'a fait sourire : c'est pour cela que tu as consulté la notice équipage en cas d'urgence ?
    • Comment 421976 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      Je pense que j’aurais été déçu par le confort de l’A350 Finnair : ma seule expérience de vol dans cet appareil est un A/R DOH-SIN dans un avion complètement vide dans les deux sens !

      Le diagramme 2-4-2 fait de Finnair une option très attractive pour nous vers l’Extrême-Orient : le succèe de la stratégie du siège milieu neutralisé dans un vol direct AF n’est pas du tout garantie !

      Faire un cauchemar dans un vol avec un équipage aux sourires aussi charmants : on pourrait croire que c’était pour compenser :)
      C’est après que j’ai consulté cette notice de sécurité : l’idée de cette photo m’est venue naturellement en la voyant sur la cloison.

      Merci pour le commentaire !
  • Comment 422297 by
    Rl 777 802 Commentaires
    Merci pour ce FR.

    “Non seulement il fait nuit depuis longtemps à HEL, mais il pleut : le spotting sera très limité“
    - Great shot, I believe it looks cool with the rainy effect on the picture. Although admittedly, it was more than just an "effect" this time.

    “et E18“
    - Nice catch of the E18, but in Finland instead :).

    “L’offre musicale est squelettique“
    - I will make sure to include my own offline playlist if I fly AY A330 long-haul in the near future (although chances for that are almost non-existent).

    “Le repas est servi ainsi“
    - I have never seen as much rye bread in one spot as I did in a grocery store in Turku, the presence of rye bread in your meal does not surprise me.

    “des jus de fruit“
    - This honestly made me crave some juice, I believe a glass could be consumed before going to bed.

    Fantastic aerial shots!

    Nice spotting shots at KIX.

    Great spotting bonus (including the final picture with the view at dusk).

    What an interesting second bonus, thank you for sharing!

    Have a good one, see you.
    • Comment 422960 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      I had been warned that November is a rainy month in Sweden ; no surprise that there are some leftovers for Finland.
      Route E18 is somewhat of an international fantasy, since it hops across several seas.
      This rye bread was arguably the most tasty part in the meal.
      I like these juices for rehydrating after some sport
      Plane spotting while taxiing in KIX would have been much better from a window on the other side – you can’t optimize that.
      Thanks for your comment !
  • Comment 422720 by
    Kethu GOLD 2664 Commentaires
    Merci pour ce second FR japonais !

    Le catering me semblait pas mauvais au visuel, visiblement, le goût était moins au rendez-vous... Au moins le plat est local, et l'entrée adaptée à la destination, c'est déjà pas mal et mieux que l'international "poulet ou pâtes" que l'on retrouve beaucoup.

    Dommage l'IFE bien réduit. L'imagination a compensé le manque de films visiblement... Avec un tel scénario catastrophe, tu aurais sans doute atteint le record de visionnage d'un FR sur ce site pourtant !

    La pollution à Pekin... Prévisible, mais impressionnant. Et ça ne donne que peu envie d'y aller. En parlant de pollution, je comprends l'énervement des japonais, ne pas prévoir de pistes cyclables sur un équipement sensiblement moderne... Dommage.

    Merci sinon pour la petite histoire de l'aéroport d'Uljin (et merci à mogoy), comme quoi, il n'y a pas que les britanniques qui fassent des aéroports pour... rien (ou les allemands, même si pour BER l'espoir est encore permis, malgré les dernières rumeurs qui repoussent l'ouverture à 2021).

    Ce bonus culturel (et kimono-esque) m'a beaucoup intéressé. Une plongée dans la culture japonaise que l'on ne peut pas vraiment ressentir en tant que simple visiteur, sans connaitre quelqu'un sur place... Merci beaucoup, donc.

    A bientôt !
    • Comment 422962 by
      marathon GOLD AUTEUR 10171 Commentaires
      Le catering évitait la banalité, mais il était très fade.

      Je n'ai pas l'habitude de me "faire tout un film" des risques en avion (à défaut de film méritant d'être vu dans l'IFE), et je doute que beaucoup de PAX penseraient à préparer leur FR pendant ce genre de rêve :)

      Pour ce qui est de l'accessibilité à la force humaine, HEL n'est pas mieux que KIX. Une relation d'affaires dont le bureau était à moins de 2 km du terminal de HEL m'a dit un jour son agacement de ne pas pouvoir y aller à pied : ce n'était tout simplement pas prévu.

      Il n'y a pas qu'à BER que le mythe de l'efficacité allemande se fendille : la mise en service du terminal 3 de FRA est déjà repoussée à 2023.

      Il faut au Japon beaucoup de temps pour entrouvrir des portes qui sont fermées aux simples visiteurs.

      Merci pour le commentaire !

Connectez-vous pour poster un commentaire.