Avis du vol Ryanair Brussels Nápoli en classe Economique

Compagnie Ryanair
Vol RYR1302
Classe Economique
Siege 16C
Temps de vol 02:00
Décollage 22 Mar 18, 07:00
Arrivée à 22 Mar 18, 09:00
FR   #22 sur 22 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 245 avis
Esco.B
Par 583
Publié le 2 avril 2018
Bonjour à tous,

Voici un nouveau Flight Report en direction de l'Italie:

Le routing est très simple :
22.03.2018 : Aéroport Bruxelles-Sud Charleroi (CRL) - Napoli Capodichino (NAP) B737-8
25.03.2018 : Napoli Capodichino (NAP) - Aéroport Bruxelles-Sud Charleroi (CRL) B737-8

La réservation s'est faite en Janvier pour 75€ A/R.

Le départ se faisant à 07:00 depuis Charleroi, et vivant à Bruxelles c'est au milieu de la nuit que le réveil sonne.
Pour rejoindre CRL depuis Bruxelles l'option la moins onéreuse est de prendre la shuttle qui, depuis la gare du midi, met un peu moins d'une heure à rejoindre CRL.
Nous prendrons celle de 4:30, ça nous a coûté 5€ à la réservation 1 mois plus tôt.
A cette heure là pas de transport en commun pour rejoindre la gare du midi, il faut prendre un taxi.

Evidement vu l'heure matinale tout le monde dort dans le bus. Tout le monde sauf deux irréductibles (et insupportables) français qui discuteront à voix haute pendant l'entièreté du trajet, et il fallait qu'ils soient assis juste derrière nous…
Le chauffeur allumera les lumières à la moitié du trajet.
photo img_20180322_051630

Arrivée à 5:15 sur le parking de CRL, à 3 minutes de marche de l'aéroport. Pour ça CRL est pas mal, on arrive sans embouteillages à l'aéroport et se gare à 3 minutes à pied du terminal.
photo img_20180322_051900

On passe par une tente où un contrôle aléatoire (au faciès ? ahehehehem) est effectué sur les passagers.
Et nous voici en deux minutes devant le terminal :
photo img_20180322_052104

Après être entrés, un couloir proposant de multiples offres de restauration sur la gauche :
photo img_20180322_052142

Et les comptoirs de check-in sur la droite :
photo img_20180322_052145photo img_20180322_052317

Je rappelle que sur RYR, si on a pas fait son check-in à l'avance, il faut acquitter d'un léger 55€ pour le faire à l'aéroport !!

Pour passer la PIF c'est tout droit : on doit scanner notre BP d'abord, puis on passe par une porte qui donne sur le PIF
photo img_20180322_052309

PIF ultra fluide, aucune attente.

Après la PIF, on a le choix d'aller se restaurer sur la droite au Food Hall, ou bien de passer par la zone duty free tout droit :
photo img_20180322_052807photo img_20180322_052844

On décide de petit déjeuner à ce moment là, direction le food hall donc.
L'offre du jour : 6€ pour une boisson chaude, un pain, un croissant, et une pâte à tartiner
photo img_20180322_053351

Maintenant rassasiés, on passe par le duty free qui propose, soit dit en passant, une superbe offre d'alcools:
photo img_20180322_061216

La FIDS de ce matin; Notez le vol pour Ovda, qui est en quelques sortes le CRL de la ville d'Eilat (je veux dire par là aéroport accueillant des vols low cost et -très- excentré) dans l'extrême Sud d'Israel. J'ai du mal à imaginer passer 5h sur un vol RYR, mais les tarifs sont très attractifs comparé à ce qu'il y a en connexion directe depuis la Belgique vers TLV.
photo img_20180322_060500

Une fois sortis du Duty Free, un petit comptoir Ryanair où l'on nous donnera les tags pour nos bagages à main. En effet depuis quelques mois RYR impose aux passagers qui se sont munis d'un second bagage à main de le mettre en soute, gratuitement, au moment de monter dans l'avion.
La seule manière de garder ses bagages à main dans l'avion est de payer pour un embarquement prioritaire.
Une manière certaine de gagner du temps à l'embarquement, mais peut être aussi un premier pas vers le bagage cabine payant chez RYR ?
photo img_20180322_061449

Le terminal est assez animé car beaucoup de vols partent dans le même quart d'heure que le notre.
On trouve un endroit où s'asseoir mais je me dirige naturellement vers les vitres pour spotter. à CRL il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent.
Voici notre avion pour ce matin, un B737-8.
On voit qu'on ouvre la porte de l'avion sur la seconde photo. L'avion va se transformer en une demi heure d'une carlingue froide et dormante en un appareil transportant près de 200 passagers à 900km/h !
photo img_20180322_062359photo img_20180322_062441

Petit tour aux toilettes qui sont assez propres malgré qu'elles soient bondées.

L'embarquement est lancé, et on attend que la file se résorbe.
Dans l'annone on demande aux parents de tenir leurs enfants par la main jusqu'à ce qu'ils soient dans l'avion !
Une pièce d'identité est demandée au moment d'embarquer.
photo img_20180322_064201

Il faut ensuite descendre ces chaleureux escaliers pour arriver au niveau du tarmac.
photo img_20180322_064640

RYR everywhere
photo img_20180322_064703

Le chariot à bagages dans lequel les passagers n'ayant pas opté pour l'embarquement prioritaire doivent déposer leur 2e bagage à main.
photo img_20180322_064716

La bête du jour.
On voit que les escaliers par lesquels on embarque à l'avant sont construits dans l'avion même. Moins confortable pour monter mais surement moins cher qu'un escalier mobile.
photo img_20180322_064727

En embarquement je croise par hasard une collègue de mon job d'étudiant !! elle me fera des grands signes et me dira 'you don't recognize me ?? come on !!' mais j'étais tellement ailleurs vu l'heure matinale que je ne la reconnaîtrai pas sur le coup…. honte à moi. Je me rattraperai au débarquement en lui disant bonjour à une heure plus raisonnable !

N'ayant pas réservé de siège spécifiquement, on se retrouve avec des places allouées aléatoirement au moment du check-in.
Et quelle ne fut pas notre surprise de découvrir que l'on a chacun une place en issue de secours, moi en 16C, et ma copine en 17C !
Admirez le pitch :
photo img_20180322_064958

Vue de la cabine, illuminée d'un agréable moodlighting.
photo img_20180322_065021

La cabine est équipée des nouveaux sièges, plus fins que les anciens. La consigne de sécurité est encore affichée sur le siège même. Pas de littérature de bord… cost cutting ?
J'ai quand même droit à une tablette qui se trouve dans l'accoudoir.
photo img_20180322_065024photo img_20180322_065039

J'aime beaucoup le plafond de ce -8, il donne moins l'impression d'étouffer.
photo img_20180322_071252

Un PNC vient briefer les deux rangées qui se trouvent aux issues de secours, en anglais.
Il fait bien son travail et explique consciencieusement en quoi réside notre responsabilité en cas d'évacuation d'urgence.
Ensuite ils feront les consignes de sécurité pour l'avion en général, les PNC demanderont à certains passagers d'enlever leurs écouteurs pour les écouter !
Je dis bravo à cela, car je n'ai jamais vu aucune autre compagnie le faire.
Une dame de l'autre côté de la rangée refuse d'enlever son châle qui enveloppe l'entièreté de son corps, ce n'est pas réglementaire pour une personne assise en sortie de secours… Le PNC après avoir insisté repartira l'air exaspéré.

On repousse avec 10 minutes de retard. Malheureusement étant au couloir mes photos de dehors sont pas terribles du tout…
Bye bye CRL
photo img_20180322_071640

Décollage sous la pluie, on restera dans une couche nuageuse jusqu'à environs 30 minutes après le décollage.
photo img_20180322_072130photo img_20180322_072726

Après le décollage une annonce est faite pour inviter les passagers à garder leurs ceintures, et le menu est expliqué oralement.

Petit tour aux toilettes, propres, rien à dire !


Très beau moodlighting qui durera durant l'entièreté du vol.
photo img_20180322_073423

Le ciel est maintenant dégagé:
photo img_20180322_073826

Le service se fait en prenant la commande, ce qui rappelle le service de Southwest si je ne me trompe pas.
Il rencontrera très peu de succès avec ce vol matinal.

A 8h c'est à dire en plein milieu du vol, une annonce est faite pour vendre des cartes à gratter qui permettraient de gagner 1 million d'€ ou d'autres prix, et permettent de sponsoriser une charité par la même occasion.

J'arrive à prendre quelques photos des Alpes autrichiennes :
photo img_20180322_080357photo img_20180322_080930

En tout je compte 6 PNC sur ce vol, ce qui est vraiment beaucoup je trouve, mais tant mieux. Je ne sais pas quelle est la réglementation de PNC minimal ou maximal sur un 737-8, si quelqu'un a des infos là dessus ?

20 minutes après l'annonce des cartes à gratter, le doux son d'une nouvelle annonce vient caresser mes tympans: Les parfums au même prix qu'en Irlande, avec une offre sur l'Armani préféré du PNC qui fait l'annonce… J'avais oublié à quel point c'était l'oppresse toutes ces annonces mais ne nous plaignons pas, ça va avec le prix.

Le moodlighting retourne au bleu pendant la descente :
photo img_20180322_090440

J'aurai réussi à dormir un petit 20 minutes avant la descente mais il faut dire que ces sièges sont de véritables planches à repasser !

J'arriverai à prendre quelques photos dont la plupart seront floues lorsqu'on est en approche finale, il me semble que l'on rase les maisons.
photo img_20180322_091355

Et nous voilà atterris à 9:15, nous sommes avons rattrappé nos 10 minutes de retard au repoussage.
Freinage musclé sur le tarmac de Capodichino qui finira certainement de réveiller les derniers passagers assoupis !
photo img_20180322_091503

Débarquement par l'avant, à nouveau sans passerelle mobile à l'avant et une passerelle à l'arrière :
photo img_20180322_092709photo img_20180322_092734

Le temps est maussade à Naples, 10 degrés et pluie ce qui n'est pas de saison pour fin mars !

Aeroclub di Napoli
photo img_20180322_092812

Nous marchons directement dans le hall à bagages, où une bonne partie de l'avion attendra tout de même un bagage embarqué en soute de gré ou de force…
Nous attendrons environs 10 minutes que le chariot se mette en marche.
photo img_20180322_092854photo img_20180322_094210

Et nous sortons ensuite dans la zone landside, fluidité parfaite, nous aurons peut être marché 200 mètres grand maximum depuis l'avion jusqu'à dehors.
Nous récoltons nos ArteCard qui nous permettront de nous déplacer en ville et d'avoir des réductions / musées gratuits, et puis prenons le Alibus jusqu'en ville.

L'arrêt se trouve à 3 minutes de marche en allant tout droit à la sortie de l'aéroport.
Le Alibus coûte 5€ jusqu'à la gare centrale/piazza garibaldi, on peut le payer cash directement au chauffeur.
Il y aura de la fille pour prendre le bus et on ne pourra pas monter dans le premier, on attendra donc en tout probablement 15-20 minutes pour avoir le bus qui sera bondé, et qui n'est pas construit pour des passagers ayant des bagages.
L'entrée en ville sera embouteillée mais on atteindra la gare en environs 30 minutes ce qui reste raisonnable si on regarde strictement la durée de trajet.

photo img_20180322_095805

Je vous joins un micro bonus de photos d'avion que j'aurai pu prendre depuis la ville, et qui témoignent de l'altitude très basse à laquelle les avions passent au dessus de Naples avant d'atterrir.

Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Ryanair

7.1/10
Cabine6.0
Equipage8.0
Divertissements7.0
Carte payante7.5

Brussels - CRL

8.0/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services7.5
Propreté8.0

Nápoli - NAP

7.9/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services7.0
Propreté8.0

Conclusion

Un bon vol à Ryanair, rien de plus rien de moins.
La cabine étiat agréable avec le moodlighting mais les sièges étaient vraiment inconfortables j'ai trouvé, en plus pas de pochette pour ranger des objets personnels.
Equipage très présent, multilingue, relativement patient et aimable.
Pour un vol si court et si tôt je ne note pas les divertissements donc je met une note qui n'influencera pas la moyenne des 3 autres catégories.
Restauration finalement égale à ce qu'on trouve sur SN, sauf qu'il n'y a pas de menu. J'aime qu'on vienne prendre commande ce qui explique ma note assez haute.

CRL vraiment pas mal, petit aéroport très pratique, fluide, accès pas engorgé contrairement à BRU qui peine aux abords du Ring de Bruxelles.

NAP aussi très bon, j'aime la proximité avec la ville, la sortie très directe depuis l'avion jusqu'au landside. Propre à part ça.

Sur le même sujet

6 Commentaires

  • Comment 439399 by
    Benoit75008 GOLD 7094 Commentaires

    Merci pour ce FR,

    Un aéroport de CRL qui me parait légèrement plus agréable que ce bon vieux BVA^^
    Les nouvelles cabines chez FR ont l'air très agréable et se rapprochent de celles des compagnies se définissant comme non low cost.

    Même si la différence commence à devenir fine!

    Bonne journée à vous !

    • Comment 442142 by
      Esco.B AUTEUR 57 Commentaires

      Bonjour Benoît et merci pour ton commentaire.
      Oui c'est le même style, petit aéroport, vols low cost, excentré par rapport à la capitale ;)
      Je suis curieux de voir le projet de développement de CRL qui accompagne l'arrivée d'Air Belgium dans cet aéroport.
      Je trouve la cabine vraiment agréable et l'usage du moodlighting aide beaucoup en cela. S'il y a une chose à améliorer ici c'est bien le confort de l'assise !
      A bientôt !

  • Comment 439444 by
    Esteban TEAM GOLD 10152 Commentaires

    Merci pour le partage !

    CRL fait très usine, tout comme la plupart des aéroports low cost. Après si ça peut permettre de voyager moins cher, tant mieux.

    RYR et ses annonces incessantes, non merci pour moi. Après il faut reconnaître qu'ils ont fait des efforts même si c'est encore beaucoup trop.

    Juste une petite précision, vous parlez régulièrement dans votre FR de 737-8, ce qui n'existe pas :) Il y a bien un MAX-8 mais RYR n'en a pas. La flotte FR ne compte que des 737-800 et un seul et unique 737-700.

    Concernant les PNC à bord, sur le 737-800 de Ryanair il y a 187 sièges, il faut donc 4 PNC au minimum, je présume que les 2 supplémentaires devaient être en formation.

    A bientôt.

    • Comment 442148 by
      Esco.B AUTEUR 57 Commentaires

      Bonjour Esteban !
      CRL n'est pas l'aéroport le plus agréable du monde mais je trouve qu'ils font des efforts, et cela rend le parcours dans le terminal tout de même plus agréable qu'il y a quelques années.
      Après c'est vrai qu'en pleine heure de pointe il n'y a pas grand chose à faire, ça fait usine.
      Ces annonces peuvent encore passer sur un vol l'après midi, mais de bon matin alors que tout le monde dort clairement en cabine c'est peu respectueux du passager, d'autant plus qu'ils ne feront probablement aucun chiffre sur la vente de produits à cette heure là.
      Merci pour les précisions terminologiques, je pouvais que l'écriture 737-800 pouvait s'abréger en 737-8 !
      A bientôt.

  • Comment 439518 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7778 Commentaires

    Merci de ce récit. Sièges avec consignes sur le dossier, annonces en vol et départ à un horaire qui pique , un bon point cependant pour les sièges en issues de secours qui permettent de s'étendre un peu. Si le billet n'est pas cher pourquoi pas ?

    • Comment 442149 by
      Esco.B AUTEUR 57 Commentaires

      Bonjour, et merci pour le commentaire,
      C'est là tout le vice de Ryanair... Billets vraiment bon marché, mais une expérience moyenne, quoi qu'il y a quand même des efforts avec la nouvelle cabine. En tant qu'étudiant je préfère ne pas casser ma tirelire pour un mini vol intra européen pareil, le choix est vite fait.
      Bonne continuation, à bientôt.

Connectez-vous pour poster un commentaire.