Avis du vol AeroMexico Buenos Aires Mexico City en classe Affaires

Compagnie AeroMexico
Vol AM31
Classe Affaires
Siege --
Temps de vol 11:00
Décollage 13 Jan 18, 11:55
Arrivée à 13 Jan 18, 19:55
AM   #37 sur 132 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 60 avis
Tomseg
Par SILVER 1035
Publié le 29 avril 2018
Rebonjour,

Suite du voyage retour.


CDG-ATL : 27/12/2017, Boeing 777-200, AF, Business
ATL-EZE : 28/12/2017, Airbus A330-300, Delta, Business
AEP-USH : 27/12/2017, Boeing 737-700, Aerolineas Argentinas, Economy
USH-AEP : 9/01/2018, Boeing 737-700, Aerolineas Argentinas, Economy
EZE-MEX : 13/01/2018, Boeing 777-200, Aeromexico, Business (vous êtes ici)
MEX-CDG : 13/01/2018, Boeing 787-900, Aeromexico, Business


Nous avions choisis pour le trajet retour de voyager avec Aeromexico qui était plus intéressant financièrement.
Ayant pris à plusieurs reprises leurs dreamliner sur des lignes long courrier, nous savions à quoi nous attendre quant à la prestation que je trouve de plus en plus satisfaisante, compte tenu du tarif. Lors de la réservation, la liaison devait être effectuée en 777-200 (dont il ne reste que 3 appareils en service dans la flotte Aeromexico). Cela a de l'importance puisque la cabine n'est pas rétrofitée. Nous réservons ce vol malgré tout, le deuxième vol vers Paris étant effectué en 787-9.

Tout commence à l'aéroport d'Ezeiza que nous avons rejoins en taxi. C'est l'affluence dans toutes les files et nous patientons une bonne trentaine de minutes avant d'enregistrer.
photo 1



Les départs du jour :
photo 5photo 7

Vues de la zone d'enregistrement :
photo 3photo 9

L'accès à la salle d'embarquement se fait par un contrôle automatisé des billets. On se sent presque dans le métro.
photo 10

Une file prioritaire est dédiée pour le passage des contrôles de sécurité. Le passage de la sécurité est fluide et se fait très rapidement.
photo 12

On ne pourra malheureusement pas en dire autant de la PAF…
photo 14

Obligation de passer le duty free pour accéder aux portes.


Quelques européens sont au contact. On verse une petite larme devant Air France qui nous aurait conduit plus rapidement à destination.


Direction le salon Condor. Pour se faire, on grimpe à l'étage supérieur où se trouvent le Centurion et le salon Condor.



Le salon a été divisé en 3 salles.

Salle n°1 :
photo 38

Où se trouve une salle de jeux pour les chicos.

photo 42photo 40

On trouve dans cette salle boissons chaudes et glaces.
photo 44

Vue sur le parking…voitures.
photo 46photo 48

2 ème salle :



On y trouve des alcools, des snacks, des boissons chaudes et du sandwich industriel dans toutes les déclinaisons possibles (si vous aimez les sandwichs, ce salon est fait pour vous !). Pas de plat chaud. Bref, l'offre alimentaire est très pauvre.


Notre (maigre) sélection.
photo 78

La 3ème salle qui sert de lieu de repos. Il y a des fauteuils massants. La salle est quasiment vide et sans fenêtres et n'est donc, pas très agréable.
photo 56photo 64

On trouve dans cette salle les douches, les toilettes et le bidet !


Direction la porte.


photo 82

Un italien est garé à côté de nous. J'aime bien la couleur alu de notre avion, ce n'est plus très courant de nos jours.


Je pense que la livrée va finir de s'effacer avec notre vol… Ca ne fait pas très propre quand même…
photo 90

Instant porte alu.
photo 92

Accueil souriant à bord. Premier aperçu de la cabine en configuration 2-3-2. La configuration fait ancienne et on se sent "tassé" mais la cabine semble bien entretenue.
photo 94

Le siège où la couverture et le casque nous attendent déjà.
photo 96photo 98

Le airbridge est retiré.
photo 100

Les consignes de sécurités sont diffusées. Le système vidéo se coupe au bout d'une minute. Remise à zéro, on nous repasse à nouveau la première minute avant que la vidéo ne coupe à nouveau. 3 ème tentative qui s'avérera être la bonne, malgré plusieurs coupures de son. A ce moment du vol, on trouve ça drôle…

Roulage et décollage très rapide.


Traversée de la couche nuageuse.


Les toilettes sont propres (on est à 30 min de vol) mais il n'y a rien de particulier.


D'autres vues de la cabine.
photo 148photo 150

Un micro oshibori est distribué.
photo 152

Premier plantage du système video. Rebootage, ça ne marche pas… Nouveau rebootage, ça ne marche toujours pas. Message de l'équipage qui demande d'attendre une trentaine de minutes avant de régler le problème.
photo 154

Le passage au dessus des andes provoque des turbulences et l'interruption du service pendant une quarantaine de minutes. L'ife ne marche toujours pas.
photo 158

Reprise du service sans sourire. Du fromage sans gout est servi.
photo 160

Couverts en métal ciglés.


Gros P sur le verre pour Clase Premier, le nom de la business Aeromexico.
photo 166

Le système video se remet en route. La définition et le son étaient meilleurs sur une game boy mais au moins, ça marche !


L'hotesse arrive à notre niveau et nous propose le plat végétarien. Nous lui demandons les autres plats (poulet ou boeuf) mais nous répond qu'elle n'a plus qu'un plat de poulet et des plats végétariens.

Voici donc le plat végétarien : un plat de pâtes à la sauce tomate et des haricots verts froids. Soit on n'aime pas les végétariens chez Aeromexico, soit c'est une plaisanterie… Les pâtes sont fades et trop cuites. Les haricots dégoulinent d'eau. C'est mauvais…
Petite cerise sur le gâteau, la salade était moisie…
photo 174

Le plat de poulet n'était pas assaisonné et on retrouvait les mêmes haricots en entrée. A ce moment, je regrette de ne pas avoir stocké les sandwichs du lounge.
photo 176

On se rattrape avec une tartine de beurre ? non… le pain est rassis et le beurre a eu trop chaud, une couche d'huile flotte au dessus du pot.
photo 178photo 180

On se rattrapera peut être avec le dessert… non plus… Le gâteau, un gâteau au yaourt sec et sans goût. Rappelons que le service se fait toujours sans sourire.


Petit verre de bailey's pour oublier ce repas.
photo 188

Une bouteille est distribuée.
photo 192

La cabine est plongée dans le noir.
photo 194

C'est à ce moment que le système video se coupe et ne fonctionnera plus…
photo 196

Vous voulez trouver un PNC ? Personne…

photo 198photo 200

Nouvelle tentative de rebootage.

photo 202

Nouvelle surprise (dont je ne m'explique toujours pas la logique). 2 ème service de la collation d'arrivée en plein milieu du vol à 3h47 de l'arrivée, soit 3h30 après le précédent service. Les gens qui faisaient la sieste sont réveillés…

Au moins, c'est bon cette fois.




Je demande un espresso, la machine est cassée. Café américain du coup….
photo 210

On tente d'écouter un peu de musique pour s'occuper ? ah non, ça ne marche pas non plus…
photo 212

Dehors, le soleil se couche.
photo 216

La fiche de sécurité.
photo 218photo 220

La cabine est rallumée et préparée à l'atterrissage.


Atterrissage à l'heure.
photo 246

Parking à côté d'un 787 que j'aurais préféré prendre.
photo 248photo 250

Merci de m'avoir lu.

A bientôt
Afficher la suite

Verdict

AeroMexico

3.5/10
Cabine4.0
Equipage4.0
Divertissements3.0
Restauration3.0

Condor Aerolineas Argentinas

7.3/10
Confort8.0
Restauration5.0
Divertissements8.0
Services8.0

Buenos Aires - EZE

7.3/10
Fluidité7.0
Accès7.0
Services7.0
Propreté8.0

Mexico City - MEX

8.4/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services7.0
Propreté9.5

Conclusion

Un vol business qui n'en était pas un. Siège inconfortable ne s'inclinant pas entièrement, catering plus que décevant, hôtesses impassible, système vidéo inutilisable une bonne partie du vol.
On peut comprendre les problèmes liés à l'âge de l'avion mais je ne m'explique pas la différence de service et de catering avec les vols que j'avais déjà pû effectuer sur cette compagnie et le vol suivant.

Sur le même sujet

13 Commentaires

  • Comment 442927 by
    okapi GOLD 3209 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR. C'est le premier de la série que j'aborde, je sais, je ne suis pas toujours le sens du courant mais là, je ne suis pas déçu du tout. Bon, d'accord, on ne doit pas rire du malheur des autres mais il faut avouer qu'il était difficile de tomber plus bas. S'il y a bien une poubelle volante, c'est ce 772 Aeromexico et mis à part le côté purement avgeek qui me pousserait à le prendre comme l'avait fait Lucky Luke -> https://flight-report.com/fr/report/26596/AeroMexico-AM176-Mexico-City-MEX-Tijuana-TIJ

    Je vous trouve bien généreux dans vos notes avec ce fiasco total qu'est la prestation catering. On est quand même en droit d'attendre le minimum syndical quand on paye le tarif J et force est de constater que c'est un zéro pointé. Si en plus la machine à café est aussi naze que l'IFE, il ne reste plus que le Baileys pour se consoler. C'est bien maigre. L'alliance Skyteam a de gros progrès à faire avec l'ensemble de ses compagnies partenaires dans le monde latin. AZ, UX, AR et AM : tous des parents pauvres n'offrant qu'un service vraiment décevant.

    Merci pour ce partage. Je file lire le reste de l'aventure; à bientôt!

    • Comment 442944 by
      Tomseg SILVER AUTEUR 121 Commentaires

      Bonjour Okapi, niveau catering, c'était un 3 pour dire qu'on avait au moins eu à manger :) Mais il est vrai que je n'avais jamais fait un vol business aussi mauvais. C'est vraiment dommage car jusqu'à présent, je n'avais jamais été déçu par Aeromexico qui, bien qu'étant moins bien que ses partenaires, offrait un siège et un service business (hormis le catering) à des tarifs abordables. Je pense continuer à voler avec eux à l'avenir, à condition que le vol se fasse en 787. Merci de m'avoir lu. A bientôt.

  • Comment 442933 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7556 Commentaires

    Aie Aie Aie ! Cabine d'une autre époque, équipage qui a laissé son sourire à Mexico et catering euh .. comment dire ? catastrophique avec des pates version cantine et un poulet fadasse servi avec une patate et un peu d'épinards. Ne parlons même pas de l'antique IFE qui tombe en panne. Quelle tristesse . Dommage de ne pas avoir eu leur Dreamliner qui est vraiment supérieuR. Quand aux PNC ... no comment .
    Merci de ce récit qui n'honore pas Aeromexico

    • Comment 442945 by
      Tomseg SILVER AUTEUR 121 Commentaires

      Rebonjour skyteamchc, nous avons effectivement regretté leur dreamliner que nous avons pris à plusieurs reprises (et qui effectuait la liaison EZE-MEX certains jours). Ce vol aura été une expérience et nous aura fait d'autant plus apprécié le vol suivant vers Paris :)

  • Comment 442947 by
    Christian Gerber 2 405 Commentaires

    Un vol déjà devenu historique...Merci pour ce témoignage.

  • Comment 442960 by
    Leadership TEAM GOLD 4284 Commentaires

    Merci pour ce récit intéressant.
    En effet les 777 d'Aeromexico sont sur le départ et ils n’opèrent plus que MEX-EZE-MEX (de mémoire) mais cela n’excuse pas l'IFE si peu fiable.
    Catering vraiment très mauvais, équipage indifférent et protocole idiot, cela ne m'étonne pas vraiment...
    Je vais lire la suite en 789 qui sera probablement bien plus satisfaisant, surtout au niveau du hard.

  • Comment 442965 by
    Tomseg SILVER AUTEUR 121 Commentaires

    Effectivement, pour avoir pris plusieurs fois les 787 d'Aeromexico, je n'ai vraiment pas compris la différence de qualité de catering, de protocole (pas de menu, pas de trousses) et l'indifférence de l'équipage sur ce vol... Le vol suivant (MEX-CDG) en 787 a d'ailleurs été largement au dessus en terme de qualité.

  • Comment 442992 by
    Esteban TEAM GOLD 9664 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage !

    Et bien, que dire ? Le catering est d'une médiocrité sans nom, j'ai dû revoir deux fois les photos pour être sûr à quel point c'était nul. Les pâtes ne font aucunement envie et que dire du poulet ? C'est un plat de régime ? La seconde prestation est à peine mieux.

    La cabine est décevante visuellement et l'IFE qui ne marche pas ajoute à l'ambiance générale. Et si on compte l'équipage absent et antipathique, on atteint des summums. J'aurais été moins généreux dans mes notes :)

    Je vais lire la suite histoire de voir si le 787 améliore l'image d'ensemble !

    • Comment 443178 by
      Tomseg SILVER AUTEUR 121 Commentaires

      Merci Esteban pour ce commentaire qui m'a fait beaucoup rire. Effectivement, tous les codes du plats de régime étaient dans ce catering (cuisson sans graisse, pas de sauce) mais ajouté à cela, l'absence d'assaisonnement. Heureusement que le vol en 787 a fait remonter dans notre estime la perception de ce voyage vers Paris. A bientôt :)

  • Comment 442997 by
    RYRthebest GOLD 1924 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Entre ce que j'ai vécu en Business sur Eva Air et ce vol, j'ai l'impression qu'il ne s'agit pas de la même classe de voyage tellement tout est nul !
    Longue attente au sol, salon très moyen, cabine préhistorique, catering mauvais et PNC en mode Monique, bref il n'y a vraiment rien pour sauver le soldat Aeromexico, à part peut-être de bons tarifs.
    J'espère qu'Austrian va faire un retrofit sur le 777 qu'elle va recevoir d'Aeromexico (logiquement oui), sinon ça va être la bête noire de leur flotte !
    A bientôt !

    • Comment 443179 by
      Tomseg SILVER AUTEUR 121 Commentaires

      Bonjour RYRthebest, j'espère également qu'Austrian fera un retrofit. Il me semble de toute façon impossible de remettre en service dans une autre compagnie, une cabine comme celle ci. Le comportement des PNC était vraiment dommage puisque même sur un vol qui n'est pas terrible, un comportement sympathique et pro des personnels de cabine peut remonter l'impression générale du passager. Ce sera un vol dont on se souviendra:) A bientôt.

  • Comment 443311 by
    mogoy GOLD 9580 Commentaires

    Hello et merci pour ce FR, le premier de la série que je lis.
    N'ayant jamais pris AM en J, celui-ci a attiré mon attention. Et j'ai bien fait de le lire.
    Non seulement car c'est très détaillé et argumenté, mais aussi pour constater la piètre prestation d'AM.
    11h dans ce trucs alors qu'ils ont des 787 en Cirrus ? Ils font vraiment le grand écart, ces Mexicanos.

Connectez-vous pour poster un commentaire.