Avis du vol KLM Cityhopper Amsterdam Luxembourg en classe Economique

Compagnie KLM Cityhopper
Vol KL1751
Classe Economique
Siege 17F
Temps de vol 01:00
Décollage 12 Jui 18, 12:55
Arrivée à 12 Jui 18, 13:55
WA   #49 sur 94 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 527 avis
Edmond_Dantesque
Publié le 13 juin 2018
Bonjour à tous !

Dernier tronçon aujourd'hui de mon périple en Oman avec le retour final depuis Amsterdam vers Luxembourg. L'occasion pour moi de vous reporter ce tronçon, opéré par KLM Cityhopper. Je ne l'avais fait que brièvement à l'aller en bonus du AMS-MCT car du fait de l'horaire matinal, je n'avais pas pris beaucoup de photos. Cette fois j'ai plus de matière à faire un FR détaché, que voici.

Pour rappel voici le routing :

Aller
Luxembourg (LUX) - Amsterdam (AMS) - KLM Cityhopper, ERJ-175 (non reporté, mais présenté en bonus sur le FR suivant)
Amsterdam (AMS) - Dammam (DMM)* - Mascate (MCT), KLM Royal Dutch Airlines, A330-200 : Cliquez ici !

Retour
Mascate (MCT) - Dammam (DMM)* - Amsterdam - KLM Royal Dutch Airlines, A330-300 : Cliquez ici !
Amsterdam (AMS) - Luxembourg (LUX) - KLM Cityhopper, ERJ-190 : vous y êtes

(*l'escale à Dammam est une escale opérationnelle, on ne descend pas de l'avion)

Aujourd'hui le départ du vol est prévu à 12h55, ce qui me donne laaaargement le temps. Nous commençons ce FR aux alentours de 7h du matin. Pour rappel je suis arrivé vers 6h30 à Amsterdam depuis Mascate. Après avoir passé le PIF dédié aux correspondances, je ressors dans le terminal et me dirige vers la zone schengen.
photo 20180312_070139

Le vol est déjà prévu, Hall B. C'est une bonne chose que Schiphol annonce les portes dès le matin pour les vols de la mi-journée, et ce bien que trois avions vont de succéder avant le mien à la porte. Le Hall B est la jetée située la plus au sud du terminal. Voici une vue du trafic depuis le tapis roulant menant vers les portes B. TAP Portugal est déjà prêt au roulage.
photo 20180312_071028

A gauche, je laisse derrière mois le Hall C, l'autre jetée de la partie Schengen de Schiphol. Les 737 de KLM et Transavia y occupent une belle place. Notez qu'à Amsterdam, il n'y a que deux jetées, B et C, destinées aux vols schengen, alors qu'il y en a 4 pour les vols hors-schengen, en tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, D, E, F et G. Une septième jetée, la M, tout à l'Ouest, est utilisée par les low-cost, essentiellement EasyJet (on peut l'apercevoir sur mon FR AMS-MCT).
photo 20180312_071031

Un A319 de TAP, immatriculé CS-TTC. Espérons que le prix affiché du billet le soit tout autant !
photo 20180312_071221
J'arrive au niveau de ma porte (pardonnez-moi j'ai oublié le numéro…), je m'assoie sur un siège et, fatigué par ce vol de nuit (j'ai malgré tout dormis 3 heures mais cela ne m'a pas suffit), je m'endors. A mon réveil une bonne demi-heure plus tard, le jour est désormais bien levé. Un A320 d'Air France est apparu. Mais je ne rentrerais pas à Paris cette fois-ci, Luxembourg étant plus pratique pour moi depuis Nancy.

photo 20180312_101719
A sa droite, un A321 de Finnair
photo 20180312_101824_001photo 20180312_101825_002photo 20180312_101831

Le bout de la jetée B offre une vue intéressante sur l'activité au niveau des pistes 06 et 36R. Dès 9h, les gros-porteurs de KLM s'activent pour les premiers vols long-courriers de la journée.
777 et 747 KLM
photo 20180312_102541

A partir de 10h, le soleil fait son apparition. Ce 737-700 sera le seul avion de KLM que je verrais au contact des portes B.
photo 20180312_102936

Notez le 737 d'Air Baltic derrière venant de Riga. Malheureusement les CSeries n'étaient pas déployés sur Amsterdam ce jour-là.
photo 20180312_102948

Lassé par ce ballet somme toute très banal d'A320 et de 737 de compagnies européennes, je décide de retourner vers la zone commerciale du terminal, assez éloignée de ma porte.

Non, durant ce court laps de temps Schiphol ne s'est pas transformé en Atlantide et l'espace des bornes libre service n'a pas été envahi par les poissons. En revanche, il y a bien un grand aquarium d'eau de mer installé par un restaurant orienté poisson/Asie. On y retrouve des chirurgiens jaunes, Zebrasoma flavescens, chirurgiens bleus, Paracanthurus hepatus, des demoiselles, Crysiptera hemicyanea, et bien d'autres. Ceux-là ne risquent pas de finir en sushi dans le restaurant.
photo 20180312_103742

Vous l'avez compris, on s'amusent comme on peut à Schiphol, et 6 heures de correspondance, c'est long ! Environ une heure avant mon vol, et ayant pris le temps de faire le tour de l'ensemble des commerces et de la jetée C, je décide finalement de retourner vers les portes B. Ce qui est idiot de ma part, c'est que je n'ai pas pensé à visiter la terrasse avec le Fokker, j'aurai largement eu le temps. Tant pis, ce ne sera pas pour cette fois.
Voici un aperçu du couloir menant à la jetée B. Comme c'est un peu loin, on peut y accèder par des tapis roulants.
photo 20180312_103909

mon destrier poney du jour, PH-EZH, un ERJ-190STD de KLM Cityhopper. Il a été livré neuf à la compagnie en octobre 2009. Les ERJ-190 de KLM sont un peu plus anciens que les ERJ-175, comme pris à l'aller, ces derniers ayant essentiellement été livrés l'an passé pour remplacer les derniers Fokker 70.
photo 20180312_123133photo 20180312_124552

L'embarquement se fait rapidement, le vol est plein mais l'avion n'est pas gros.
photo 20180312_124623

D'un côté de la jetée B, il y a des passerelles télescopiques pour les A320 et 737, ceux que j'ai photographié précédemment. De ce côté, les portes sont plus resserrées et destinées aux avions régionaux, essentiellement les Embraer de KLM Cityhopper. Il n'y a pas de passerelle télescopique, il faut descendre sur le tarmac.
photo 20180312_124738

Nous y voici
photo 20180312_124800

Notez que sur la trappe du train d'atterrissage, ZH est bien l'immatriculation mais 319 n'est pas le modèle de l'avion !
photo 20180312_124806_001

L'accueil à bord est très courtois. Il y a deux PNCettes sur ce vol, ravissantes, il faut le souligner. Voici la vue depuis le hublot avec le PH-EZK, un sister-ship. Les hublots sont plus grands que sur les Airbus, ce qui est agréable. En revanche ils sont un peu plus éloignés entre eux, certaines rangées ont un mauvais alignement. Ce n'est pas le cas de la mienne heureusement.
photo 20180312_125725

On repousse à l'heure et j'en profite pour photographier ce CRJ-900 de LOT Nordica. Il s'agit du nouveau nom d'Estonian Air, qui a été reprise l'an dernier par la compagnie polonaise LOT.
photo 20180312_130546

Plus loin, un 777-300ER de Cathay Pacific…
photo 20180312_130727
… et un autre de chez KLM.
photo 20180312_130801

On s'aligne piste 18L. Le vent a changé car au petit matin les vols atterrissaient face au Nord.
photo 20180312_130942

Au revoir Amsterdam !


On laisse le Schtroumpf Jumbo au seuil 24. C'était depuis cette piste que je m'étais élancé vers Mascate il y a neuf jours.
photo 20180312_131019photo 20180312_131024
Quelques hectomètres plus loin, rotation !
photo 20180312_131026
La zone fret
photo 20180312_131036
On rentre les volets avant de traverser les nuages.
photo 20180312_131052photo 20180312_131156photo 20180312_131209

Et on se retrouve de l'autre côté de la couche nuageuse.
photo 20180312_131445
Peu de temps après, la collation est servie. KLM se moque vraiment du monde, puisqu'il s'agit d'un minuscule sachet de cookies (20g environ), et de 86mL d'eau, mieux vaut ne pas avoir trop soif. Pas de jus de fruit, pas de soda, pas de choix sucré salé… On se plaint du court courrier d'Air France et Hop, mais chez KLM c'est encore plus restreint. Notez que j'ai sorti un cookie du sachet pour la photo, il devait y en avoir 6. Je comprends que le vol est court, à peine 35 minutes, mais quand même. Comme pour le long courrier, un moulin est dessiné sur la serviette, reflétant l'esprit hollandais de la compagnie.
photo 20180312_132143

La tablette une fois débarassée.
photo 20180312_133635

A peine la montée finie et le service effectué que l'on débute la descente.
photo 20180312_134442

Passé l'épaisse couche nuageuse, on aperçoit le sol luxembourgeois.
photo 20180312_134541
La finale est assez ventée, l'approche se faisant pour la piste 24 du Findel. Ce qui est impressionnant c'est que l'aéroport semble surélevé, un peu comme sur un plateau, la campagne n'étant pas du tout plate.
photo 20180312_134938

On passe l'A1 luxembourgeoise (celle menant à Trèves), ça turbule pas mal et on a l'impression de raser les sapins !
photo 20180312_135050

Et on touche le tarmac en face de la zone fret dédiée à Cargolux
photo 20180312_135058

Les aérofreins sont sortis. En face se trouve le terminal passager.
photo 20180312_135116

On quitte la piste et on se dirige vers la jetée dédiée aux avions régionaux. Une tondeuse aux couleurs locales nous y accueille.
photo 20180312_135301

Le roulage est court, on s'arrête au niveau de la porte 4. Nous sommes suivis par un CRJ de Lufthansa "Regional" CityLine qui s'est posé juste après nous.
photo 20180312_135544

Je ne sais pas d'où il vient pas il a dû faire un vol à peu près aussi court que le nôtre.
photo 20180312_135604

Il pleut au Luxembourg. Retour en Europe, cela change d'Oman !
photo 20180312_135949_010
On rejoint la jetée à pied, comme à Amsterdam ou au 2G à Roissy.
photo 20180312_140017_001

Un dernier salut à PH-EZH, qui a parfaitement rempli sa mission. Peu après nous verrons passer l'équipage qui, curieusement, découche à Luxembourg. En fait, ils opéreront le vol matinal du lendemain à 6h, car chaque jour un ERJ "dort" à Luxembourg. Pour éviter que l'équipage ne passe qu'une nuit de quelques heures, il y a un roulement : l'équipage qui fait AMS-LUX le midi fait LUX-AMS le lendemain matin et celui qui fait le AMS-LUX le soir fait le LUX-AMS le lendemain midi. Il y a deux rotations de KLM Cityhopper par jour vers LUX.
photo 20180312_140036

Voici un aperçu furtif de l'intérieur du terminal.
photo 20180312_140143
Pour rejoindre la partie centrale du terminal, il faut emprunter un long couloir avec un tapis-roulant. Celui-ci donne sur le tarmac, mais la vue est obstruée par le revêtement anti-soleil des vitres. On aperçoit le Q400 de Luxair vu tout à l'heure.
photo 20180312_140223_004

La sortie vers la zone de récupération des bagages se fait sans encombre. En revanche, la livraison des valises fut plus laborieuse. Il a fallu attendre un certain temps avant qu'elles n'arrivent au compte-goutte. J'ai eu la mienne relativement rapidement, et j'ai été chanceux. Une dizaine de passagers, dont des gens avec qui je voyageais, n'ont pas eu la leur. En revanche, une demi-douzaine d'autres valises sont arrivées sur le tapis, sans propriétaire. La photo prise ci-dessous montre un agent de l'aéroport de Luxembourg récupérer ces bagages arrivés de façon fortuite à Luxembourg.

photo 20180312_142647

Le périple n'est pas fini car une fois récupéré sa valise il y a la douane. Et oui, même si nous sommes en zone schengen, les douaniers luxembourgeois sont particulièrement zélés. Sur ce vol, ils ont fait fouiller (c'est à dire ouvrir et vider entièrement, je vous raconte pas le temps d'attente puis le temps que ça prend), quasiment la moitié des passagers. Et ils étaient particulièrement désagréables, dans la même veine que le personnel rencontré au PIF à l'aller (cf mon FR AMS-MCT, narré dans le bonus d'intro). Pour ma part ce fut bon, je n'avais rien à me reprocher. Mais je n'ai jamais vu, sur aucun aéroport d'aucun continent que ce soit du personnel aussi zélé, emmerdant et désagréable qu'à l'aéroport de Luxembourg. En tout cas, malgré la proximité avec la Lorraine, cela ne donne pas envie d'y retourner.

Apparemment, concernant les bagages perdus l'explication qui a été donnée à mes compagnons est qu'il y a eu une interversion de bagages à Schiphol, leurs bagages sont partis sur un autre vol et ceux-ci se sont retrouvés à Luxembourg alors qu'ils devaient être expédiés vers une autre destination. Le service de KLM a été peu efficace ensuite pour rendre les bagages à leur propriétaire. Dans le meilleurs cas la livraison s'est faite en trois jours au domicile en France. mais pour quelqu'un d'autre ça a été plus compliqué puisque ces foutues douanes luxembourgeoises ont voulu fouiller le bagage. Quelle idée de fouiller un bagage devant être livré en France alors que la personne n'est pas là puisqu'il s'agit d'un bagage perdu ! Il fallait que la propriétaire retourne obligatoirement au Luxembourg la récupérer ! Sauf que mon amie, qui n'habitait pas en Lorraine, ne pouvait pas se rendre à Luxembourg. Elle a donc demandé à KLM qu'on lui réachemine son bagage par un autre aéroport, chose que propose habituellement les compagnies, sauf qu'apparemment cela n'était pas possible, car la douane refusait de rendre le bagage à KLM. Ddans la mesure où celui-ci allait quitter le pays puisqu'il n'y a qu'un seul aéroport au Luxembourg, ils se foutent vraiment de la gueule du monde. Elle a dû profiter du long week-end de Pâques pour faire un A/R à Luxembourg depuis le sud-ouest de la France en jonglant avec les grèves SNCF, 300€ de frais, qu'à l'heure actuelle KLM refuse de prendre en charge. Evidemment la douane n'a rien trouvé dans sa valise, tout était en règle.

Et comme si cela ne suffisait pas les roues de sa valises étaient cassées, en revanche KLM a accepté de faire une indemnisation.

Quant à moi j'ai vraiment eu de la chance d'avoir ma valise le jour même.
Afficher la suite

Verdict

KLM Cityhopper

6.0/10
Cabine8.0
Equipage9.0
Divertissements5.0
Restauration2.0

Amsterdam - AMS

8.8/10
Fluidité8.0
Accès9.0
Services9.0
Propreté9.0

Luxembourg - LUX

4.0/10
Fluidité2.0
Accès7.0
Services5.0
Propreté7.0

Conclusion

Le vol commercial le plus court que j'ai eu l'occasion de faire. Alors évidemment, pas grand chose à dire, si ce n'est que le catering est malgré tout indigent et que l'avion et l'équipage était bien.

Schiphol est un aéroport plaisant, quitte à passer 6 heures bloqué dans une aérogare je préfère le faire à Amsterdam qu'à de nombreux autres endroits.

Luxembourg en revanche fait tout pour vous donner l'envie de ne pas y revenir. C'est en passe d'être gagné.

Informations sur la ligne Amsterdam (AMS) Luxembourg (LUX)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Amsterdam (AMS) → Luxembourg (LUX).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est KLM Cityhopper avec 7,2/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 0 minutes.

  Plus d'informations

16 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 450209 by
    SKYTEAMCHC GOLD 10219 Commentaires
    Merci pour ce récit qui pourrait s’intituler « Comment passer 6 heures en correspondance à Amsterdam » avec spotting, snoring ? et snorkeling ( pour l’aquarium ) . Pour la collation je te trouve dur compte tenu de la durée du vol réduite ! Mais chacun son ressenti !
  • Comment 450258 by
    NicoWK 1661 Commentaires
    Merci pour ce FR!

    Quelle longue attente à AMS, mais bon quand on a pas le choix...

    Vol rapide avec une prestation certes légère mais dans la norme européenne. Sur un GVA-ZRH de environ 40 minutes c'est une petite bouteille d'eau et un chocolat.

    Je peux comprendre les contrôles douaniers, sur ce coup c'est un peu exagéré à moins qu'ils avaient des informations sur quelques chose... En revanche c'est clairement de la mauvaise volonté pour les bagages arrivés en RUSH.

    à bientôt!
    • Comment 450545 by
      Edmond_Dantesque AUTEUR 206 Commentaires
      Merci pour le commentaire.
      Comme cela revient souvent dans les commentaires, je vais revenir sur la collation : Pour avoir pu comparer avec Hop sur plusieurs lignes en France métropolitaine ces derniers mois (non reportées car ces vols n'avaient rien d'exceptionnels, sauf la dernière dont je vous ferais part prochainement), et en voyant sur ce site ce qui est proposé sur des destinations analogues de KLM, je trouve le traitement de Luxembourg en deça. La destination n'est peut-être pas assez concurrentielle pour que KLM propose mieux, mais c'est dommage. Même concernant le sachet de biscuit, je le trouve quantitativement (et aussi qualitativement, car il n'y a pas de choix), moins bien que ce qui est proposé par Air France et HOP. Cumulé avec cette gamelle d'eau ridicule (à la rigueur mieux vaudrait une petite bouteille de 20cl, là on parle de 8,6cl d'eau !), une note basse me semble justifiée.
  • Comment 450274 by
    Benoit75008 7191 Commentaires
    Merci pour ce FR,

    Étonnant ce catering "minimaliste de chez minimaliste"!!
    Le temps de vol est quasiment identique que pour AMS-FRA ou un sandwich est proposé^^

    Les joies des restrictions de catering en vol :-(

    Bonne journée et à bientôt
  • Comment 450314 by
    Esteban GOLD 20112 Commentaires
    Merci pour le partage !

    Je vous trouve aussi très dur sur le catering, sur les vols les plus courts (01:00 ou moins), il n'est quasiment pas possible d'effectuer un service complet. Oui, Air France le fait, mais KLM donne des horaires à rallonge pour englober le temps de roulage souvent très long à AMS. Alors, sur un temps annoncé de 01H00 il n'y a souvent que 20 à 30 minutes en l'air, ce qui est insuffisant pour faire un service complet sur une cabine pleine. A moins de rajouter un PNC, mais ça, c'est une autre histoire :)

    A bientôt.
  • Comment 450409 by
    flodu55 503 Commentaires
    Bonjour et merci pour le FR.
    6 heures de correspondance ça laisse le temps de visiter AMS c'est sûr ! J'étais content de voir LUX dans un FR mais l'arrivée y fut un peu compliquée. Un aéroport que j'aime bien par sa dimension à taille humaine et où je n'ai jamais eu aucun problème avec la douane en revenant soit de Malaga soit de Venise avec des vols luxair. Et quand je dis aucun problème, c'est que je n'ai jamais vu la douane luxembourgeoise en action !!!
    J'en conclue que c'est la ville de départ de l'avion qui les stimule autant ! Surtout qu'ils ne sont pas plus embêtant (visibles) sur la route quand on se rend au Luxembourg. Après peut-être avaient-ils des informations sur ce vol. Avis des autres reporters sur la liaison AMS-LUX
    Cordialement, Florent
    • Comment 450549 by
      Edmond_Dantesque AUTEUR 206 Commentaires
      Merci pour le message.
      Mes deux passages à Luxembourg ne m'auront pas donné une bonne image de cet aéroport, au moins concernant le personnel (agent au sol, agents PIF, douane). Pour le reste, c'est vrai que le terminal est à taille humaine, et assez propre.
  • Comment 450448 by
    BESMRS 2406 Commentaires
    Merci pour le FR :o)

    Les douanes luxembourgeoises ne sont normalement pas censées contrôle les bagages venant de l'Union européenne. Elles en revanche censées contrôler tous les bagages provenant d'un point situé en dehors de l'UE soit par déclaration, soit par contrôle physique.

    Est-ce que la fouille ne concernait que des bagages provenant de l'extérieur de l'UE (absence de "green tag") ?
    • Comment 450550 by
      Edmond_Dantesque AUTEUR 206 Commentaires
      Merci pour le message.
      Je pense que sur le vol AMS-LUX de KLM, quasiment tous les passagers sont issus d'une précédente correspondance. Donc difficile à dire d'où viennent les bagages, d'autant plus que la sélection de la part des douaniers se faisait à la sortie de la salle de récupération des bagages, à la tête du client, et sans que les douaniers ne regarde l'origine de la valise. Donc effectivement il est difficile de savoir s'ils cherchaient quelque chose de précis, car leur méthode de tri ne l'était pas.
  • Comment 450495 by
    mogoy 10181 Commentaires
    Merci pour ce FR très agréable à lire,
    Quel dommage que ce soit gâché par ces douaniers, effectivement ils sont plus ch*** qu'en Iran !
    • Comment 450554 by
      Edmond_Dantesque AUTEUR 206 Commentaires
      Merci pour le message.
      Les agents de sécurité étaient d'ailleurs assez cool en Oman, malgré le flux de passagers assez important. D'ailleurs, c'est un peu à l'image des omanais en général. De toutes les populations du monde arabe, ce sont sans nul doute les plus zens et les plus flegmatiques que j'ai visité.
  • Comment 450619 by
    AirOne 2461 Commentaires
    Un vol court enrobé d'un un "long" FR très agréable. Effectivement l'absence d'un choix de boisson à minima est regrettable. Cest l'horreur cette douane qui refuse de laisser repartir le bagage pour son contrôle en mode ultra zélé. Surtout quand on connaît la politique qui favorise l'exil fiscale et qui là se montre très pointilleuse.
    Merci pour le FR et à bientôt
    • Comment 450960 by
      Edmond_Dantesque AUTEUR 206 Commentaires
      Merci pour le commentaire. Sans faire de politique, je trouve que la politique zélée du personnelle luxembourgeois en matière de douane et d'hyper-sécurité n'est pas de nature à rendre attractive la plate-forme pour les passagers des pays voisins. Pas malin car il y a pourtant du potentiel dans la région.

Connectez-vous pour poster un commentaire.