Avis du vol Air France Paris Miami en classe Premium Eco

Compagnie Air France
Vol AF90
Classe Premium Eco
Siege 83F
Temps de vol 10:05
Décollage 17 Fév 18, 13:25
Arrivée à 17 Fév 18, 17:30
AF   #42 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3936 avis
verco91
Par 2934
Publié le 26 juin 2018
Bonjour et bonne lecture,

Voici un récit des dernières vacances d'hiver 2018 accompagné de ma femme et ma fille : Il s'agit d'un départ pour la Floride bien venu pour se remettre des températures scandinaves de cet hiver.
Nous nous sommes fait une petite folie pour voyager en Premium Economy sur cet A/R. La classe éco est une corvée me concernant, pour les longs voyages, avec mes grandes guiboles.
Le surcout, par rapport au billet éco lors de la réservation en juillet, est d'environ 100€ par personne et trajet. Somme qui me parait justifiée et raisonnable.

Nous choisissons le confort du VTC bien que nous habitions près d'une gare du RER B.
Départ du nord de l'Essonne 4 heures avant le vol, pour assurer le coup, en ce premier jour de vacances des parisiens.

Ce trajet de mi-journée se déroule sans le moindre ralentissement, hormis sur les derniers hectomètres.
Le chauffeur nous recommande une dépose aux arrivées pour gagner du temps. Bonne option.

Le hall de 2E est forcément assez encombré en ce samedi particulier.
photo 20180217_101847-2

Ces écrans évoquent toujours, chez moi, des envies de dépaysement. Notre vol est surligné de la flèche blanche.
photo 20180217_101853-3photo 20180217_103455-2

Nous gagnons la zone calme et "privilégiée" de la Sky Priority pour enregistrer nos bagages en soute. Le personnel y est détendu et aimable. Probablement que l'atmosphère de travail moins peuplée joue en cette faveur…


Le passage de la Police aux Frontières par l'accès N°1 est extrêmement rapide comparée à la file voisine.
photo 20180217_103735-3photo 20180217_103740-2

La sureté est toute aussi fluide.
photo 20180217_111625-3

Nous voici en quelques minutes prêts à emprunter la navette automatique Lisa vers la jetée M, terminus de la courte ligne.

B777-300 au repoussage.
photo 20180217_105137-2

Une vue sur cet Airbus A340 qui finira prochainement sa carrière chez Joon ou à la ferraille.
photo 20180217_111652_hdr-2

Une animation est proposée à l'entrée du Duty Free.
A l'occasion du nouvel An chinois, nous sommes sollicités par des hôtesses asiatiques pour accrocher sur cet arbre une photo Polaroïd des passagers que nous sommes ainsi qu'un ruban porte-bonheur. Nous sommes en avance; nous nous y prêtons de bonne grâce.
photo 20180217_112152-2

Ce terminal est vraiment agréable avec ses allures de spacieux centre commercial moderne et lumineux. Il faut cependant un compte en banque bien rempli pour espérer se faire plaisir dans ces luxueuses enseignes.

Les classiques toilettes dans le style contemporain d'Aéroport de Paris : Lumineuses, fonctionnelles et propres.
photo 20180217_111924-2

Le "Captain" rejoint son A350 asiatique bleu. Devinette ?
photo 20180217_114616-2

Beaux volumes, clarté et vue imprenable . V'là que je me prends pour S. Plazza !
Cette jetée est vraiment une réussite esthétique. Le mur végétal et les boiseries amènent un indéniable cachet.

L'incontournable piano. Cette mode passera t'elle ?
photo 20180217_120722-2
Une zone dédiée aux petits et plus grands.
photo 20180217_121032-2photo 20180217_121014-2

Miami est une destination touristique hivernale. Le vol quotidien est assuré en A380 en haute saison puis en B777-300 à partir de la mi-mars.
Aujourd'hui officie le F-HPJB , numéro de série 40, livré en juin 2009 à la compagnie.
Une volumineuse cargaison de fret est chargée en soute.
photo img_8235photo img_8267

Nous rejoignons la passerelle pour embarquer. Ma femme a droit à une fouille aléatoire minutieuse, passage au détecteur de traces d'explosif inclus.
photo 20180217_130256-2photo 20180217_130418-2

Que dire de l'offre de presse… Mais nous étions dans les derniers à embarquer.
photo 20180217_130529-2

L'excitation monte. Premier vol en A380 pour mes accompagnantes.
photo 20180217_130757-2

Le panneau de commande de la passerelle téléscopique.
photo 20180217_130825-2-2

La bête s'offre à nous. Les vacances commencent vraiment à cet instant.
photo 20180217_130833-2photo 20180217_130837-2-2


La cabine premium est au pont supérieur. Située en queue de fuselage, entre la Business et un court tronçon de classe éco.
Elle est composée de 38 sièges en configuration 2/3/2.
La têtière est réglable en hauteur et ajustable latéralement, un inutile repose-pieds est présent sous le siège précédent. Les rangements sont vastes.
La cabine est encore d'origine. Plus vraiment au gout du jour mais néanmoins agréable dans cette classe de voyage.

La place pour les jambes est la véritable plus-value de cette Premium.
photo 20180217_131306-4

Je remarque l'absence de ma bouteille d'eau dans l'espace de rangement dédié. Je contacte le steward pour en demander une. Non pas que j'y tient tant mais c'est pour tester la réactivité de l'équipage. On est Flight-Reporteur ou pas ?
De longues minutes se passent, je me dis que ma sollicitation est passée aux oubliettes. Le steward me la ramène juste avant le repoussage.
+ one point !

Le repoussage débute avec 25 minutes de retard. Une broutille facile a rattraper sur long-courrier.
La caméra extérieure n'offre pas une définition sensationnelle mais elle a le mérite d’être présente; Contrairement aux récents B787.

Après 1h15 de vol, arrivent l'apéritif et le plateau enfant. Je jette mon dévolu sur un Gin Tonic. Les feuilletés apéritifs sont savoureux.
Quant au menu enfant, la vinaigrette de la salade de lentilles est trop relevée pour être appréciée par ma fille. Je la consomme à sa place; Je confirme, elle arrache bien !
Les couverts enfants sont astucieusement conçus pour s'emboiter et ainsi ressembler à un avion.

Le menu Lenôtre était pré-réservé pour les adultes.
photo 20180217_153318-3

Plus raffiné avec une épaisse serviette en tissu, couverts en métal et un vrai verre. Les produits sont de qualité satisfaisante. Le poisson est justement cuit et assaisonné.
L'inconvénient majeur est d’être servi avant les plateaux ordinaires, du coup la boisson arrive alors que le plat chaud est bien entamé.
photo 20180217_153150-2photo 20180217_154908-2

La sélection de vin rouge pour Madame et blanc pour Monsieur. Nous ferons finalement un compromis moitié-moitié pour se partager cet ignoble vin rouge alors que le blanc est excellent.
photo 20180217_154619-3

Je disserte peu sur les possibilités et le contenu de l'écran IFE maintes fois détaillés.
C'est avec le film Suburbicon que j'entame le café puis le digestif, qui n'est d'ailleurs pas spontanément proposé.
Je trouve le casque intégré au siège de bonne qualité avec une réduction de bruit honnête.
Peu de passagers ont utilisés les protections hygiéniques jetables pour les écouteurs, fournies dans la trousse de confort.
Les prises de courant USB individuelles n'auront jamais fonctionné durant le vol malgré une demande en ce sens.


Le vol se poursuit sans fait particulier. Les hublots sont fermés à la demande de l'équipage. Passage au pont inférieur et les toilettes pour se dégourdir.
Les toilettes sont propres et relativement grandes. Contrairement à d'autres, je ne suis pas fan des images de cuvettes !
Les PNC passent régulièrement proposer de l'eau.


Le bar dans le galley arrière. je tente avec peu d'espoir le Champagne; La bouteille est vide. Aucune offre solide à grignoter.
photo 20180217_205855-3

Environ 1h15 avant l'atterrissage, un dernier passage des chariot à boissons à lieu. Une collation est distribuée composée d'un panini, une salade de fruit et un fromage blanc.

L'arrivée sur la Floride se fait attendre. La caméra sur la dérive ne rend rien avec le soleil de face sur tout le trajet; celle qui filme le sol à la verticale non plus avec la sous-couche nuageuse persistante.


La piste 09 est alignée.
photo 20180216_213837-2

Le point de contact est tout proche de l'extrémité de la piste. Le retard minime au départ est rattrapé.
Le débarquement se réalise par passerelle.
Passage devant un B777 et un B767, tous deux LATAM mais désormais chacun aux anciennes couleurs.
Le B777-300 Swiss arrive tout juste.


Le terminal n'est pas réjouissant, très gris, bas de plafond.
Au carrousel à bagages, l'écran des vols à l'arrivée indique avec une dizaine de minutes de retard le numéro du tapis de distribution.
Nous récupérons nos bagages prioritaires rapidement.
photo 20180217_182601-2-2photo 20180217_182729-2
Le passage de la frontière est le point noir du vol. Alors que le cheminement en guide-files est quasiment vide, Il nous faut 45 minutes pour passer le contrôle d’immigration alors que nous sommes seulement la troisième famille dans la file d'attente de notre poste de filtrage.
Je n'ose imaginer ce qu'il devient des passagers qui arrive simultanément de la classe éco AF et des vols suisse, autrichien et sud-américains qui déboulent simultanément, formant une file d'attente de 100/150 mètres.

Un cheminement assez fastidieux par trottoirs-roulants puis train automatique mène vers les transports en commun et le gigantesque terminal des loueurs de voitures. Cette navette ferrée offre, en compensation, une belle vue sur les avions parqués aux terminaux et en zone de maintenance.

L'Amérique commence dès le parking des loueurs !
photo 20180217_191145-2photo 20180217_191135-2

Pour l'anecdote, nous récupérons notre voiture 2 heures après l’arrêt des réacteurs.
Inimaginable de louer cet engin en France à un tarif abordable !
photo 20180217_193309-3

Sauf que nos bagages volumineux rentrent au chausse-pieds et rendent impossible l'ouverture du toit de cette Chevrolet Camaro. C'est ballot pour un circuit itinérant !
Dans la soirée, nous revenons changer de véhicule après s’être délesté de nos bagages à l’hôtel. Le loueur nous remplace, sans difficulté, le véhicule par un confortable modèle SUV Buick plus adapté à nos vacances familiales.
photo 20180218_094420-2

Je ne présente point le vol retour. Un retard de 43 heures, un changement d'appareil et la tristesse de rentrer à Paris ont eu raison de ma motivation.

Afficher la suite

Verdict

Air France

7.9/10
Cabine7.5
Equipage9.0
Divertissements7.0
Restauration8.0

Paris - CDG

8.1/10
Fluidité8.5
Accès6.0
Services9.0
Propreté9.0

Miami - MIA

5.0/10
Fluidité2.5
Accès5.0
Services6.0
Propreté6.5

Conclusion

+
L'Airbus A380 demeure un avion agréable car silencieux.
La Premium offre une expérience de vie à bord appréciable et permet d'envisager sereinement les longs trajets.
Le choix de films est très convenable
Le personnel commercial fut attentionné, souriant et dynamique.
Vol arrivé à l'heure.
Les trajets pédestres dans l'aéroport de CDG sont longs mais le terminal M est convivial. Aucun problème de lenteur aux points de contrôle.

-
Prises de rechargement inopérantes. Faible définition des écrans IFE.
Cabine vieillissante
Contrôle aux frontières laborieux et terminal peu accueillant à Miami.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Miami (MIA)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 20 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Miami (MIA).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 9 heures et 58 minutes.

  Plus d'informations

7 Commentaires

  • Comment 451849 by
    Esteban TEAM GOLD 10192 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage !

    La premium économique se vaut, comme dans votre cas, quand le supplément entre l'éco et la premium n'est pas trop élevé, sinon, c'est une perte d'argent pour un catering loin d'être transcendant et un siège beaucoup trop dur. Qui plus est, le repas enfant n'est même pas premium avec une entrée et un dessert très bas de gamme.

    Le plateau Lenôtre lui, fait envie, toujours avec le même problème des repas spéciaux : l'équipage qui ne propose pas de boissons avec et il faut donc attendre le service de boissons du service "régulier" pour avoir à boire. Pas top.

    Que c'est il passé pour accumuler 43H de retard au retour ?

    Magnifiques prises de vues en bonus, la Floride est un très bel état avec beaucoup de possibilités de visites.

    A bientôt.

    • Comment 451850 by
      verco91 AUTEUR 163 Commentaires

      Merci pour ton retour Esteban.
      C'est effectivement une destination hivernale idéale pour se dépayser avec un climat sec agréable variant entre 25 et 30 degrés.
      Le vol CDG/MIA préalable au retour a fait demi-tour au large de l'Irlande pour ramener un passager malade à Paris.
      Notre retour a immédiatement été reprogrammé deux jours plus tard sur un vol supplémentaire opéré en A340. Air France à fait preuve de beaucoup de négligence de ne pas faire le nécessaire pour un retour plus précoce.

  • Comment 451858 by
    dams 608 Commentaires

    merci du partage.
    elle commence vraiment à daté cette W.
    le plat Lenôtre est vraiment une valeure sure, lors de mon dernier voyage avec AF le vin était servie en même temps que le repas et du vin de la business était proposée pour ceux qui avait commandé un plats spéciaux (ou payant plutot).
    A bientôt.

    • Comment 451874 by
      verco91 AUTEUR 163 Commentaires

      Merci Dams.
      Je n'ai pas eu cette chance des vins de la business. Le même désagrément concernant les boissons en retard m'est aussi arrivé chez Air Caraïbes.
      Du coup, j'hésite à renouveler mon expérience des plateaux "améliorés". Un point à revoir par les compagnies.

  • Comment 451890 by
    Benoit75008 GOLD 7094 Commentaires

    Merci pour ce Fr,

    Le cout est bien réduit pour passer du Y à Y+, bon point!

    Catering correct mais j'ai toujours du mal avec les couverts en plastique.

    Cabine très agréable pour un vol de jour!

    Beau bonus!!

    Merci et bonne journée

  • Comment 451899 by
    cdbamj 52 Commentaires

    Bonjour William,
    4 mois après ton retour, je re-découvre ton Flight-report (déjà consulté lors de sa parution) bien agréable à lire et à voir qui me rappelle de si sympathiques souvenirs..
    Je le trouve très détaillé et complet pour les prises de vues et les commentaires..
    Il aurait appelé plus de commentaires de la part des lecteurs.
    J'ai trouvé tout comme toi un intérieur cabine totalement obsolète au niveau des écrans en éco, et également défraîchi concernant les parties rangements, galleys, toilettes à l'arrière de l'appareil, revêtements muraux si l'on peut appeler cela comme ça.. les PNT m'annonçant une transformation de l'appareil d'ici 2 ans.. à mon goût bien trop tard..
    Nous n'avons pas attendu du tout dans le secteur immigration, notre vol arrivant vers la toute fin de soirée.. je pense en dehors des arrivées massives des longs courriers ?
    A bientôt pour ton prochain Flight-report !

    • Comment 451903 by
      verco91 AUTEUR 163 Commentaires

      Merci Anne-Marie pour ton avis.
      Le restylage de la cabine me semble une priorité pour rester dans la course par rapport aux compagnies asiatiques et du golfe Persique. 2 ans sont longs à l'échelle du consumérisme aéronautique !

  • Comment 452394 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7796 Commentaires

    Merci pour ce partage ! Beaux volumes, clarté et vue imprenable : tu m'as bien fait rire avec Stephane Plazza , on s'y croirait. Il est vrai que ce terminal est très agréable.
    A bord une cabine qui va en vol de jour mais que je trouve inconfortable en vol de nuit. Bizarrement le modele de cabine premium de Joon long courrier semble de meilleure qualité.L'A380 a vraiment besoin du retrofit annoncé !
    Bonne notes pour l'équipage qui semble avoir bien fait son job. Repas choisi de qualité mais quel dommage que les boissons arrivent si tard.

  • Comment 452472 by
    Leadership TEAM GOLD 4336 Commentaires

    Merci William pour ton FR, texte et photos au top comme d’ha, la difference de prix a en effet été raisonnable dans ton cas. Toujours de nous présenter les plateaux spéciaux (Kids et Lenotre ici)
    PS: il serait bien de flouter les visages, surtout des PNC, merci ;)

Connectez-vous pour poster un commentaire.