Avis du vol Air Astana Kiev Almaty en classe Economique

Compagnie Air Astana
Vol KC402
Classe Economique
Siege 40A
Avion Airbus A320
Temps de vol 04:50
Décollage 01 Jui 18, 22:05
Arrivée à 02 Jui 18, 05:55
KC 10 avis
nissimpasa
Par 948
Publié le 4 juillet 2018
Bonjour à tous et à toutes,
Bienvenu pour ce nouveau FR,

Un billet pour Almaty, svp !



Fiftytwo avait vu juste ! Direction l'Asie Centrale. Après l'Azerbaijan, continuons à travers le monde post-soviétique. De la mère de toutes les villes russes à la ville des pommes ! Et oui, Almaty - anciennement Alma-Ata sous l'ère soviétique, signifie en kazakh « la ville des pommes ». Et la cousine de Elma (pomme en turc) n’est autre que Alma (pomme en kazakh). Cette proximité linguistique s’explique par le fait que le kazakh appartient au groupe des langues turques au même titre que l’azéri, l’ouzbek, le kirghiz, le turkmen… Il est donc très utile d’avoir des bases de turc même si le russe reste très majoritairement parlé dans la région. Cette langue partage avec les autres une construction grammaticale similaire, le principe de l’harmonie vocale ou encore du vocabulaire.
Almaty est la capitale économique du Kazakhstan et ancienne capitale politique, avant 1997 et la sortie de terre de Astana qui a pris la relève.

Bref, je m'égare. Nous en étions à la question fatidique… Vais-je avoir ma correspondance ?

Bien sûr que non.

Les plus affutés auront immédiatement remarqué la compagnie et le numéro de vol et auront donc compris qu'il s'agit d'un re-routing (il aurait pu s'agir d'un partage de code, mais Air Astana et UIA ne sont pas partenaires). Me voilà en porte D2, où mon vol n'est carrément plus affiché. J'arrive et présente mon BP à l'agent en demandant si c'est bien la porte pour Almaty. Elle me regarde comme si j'étais un extra-terrestre et me dit que l'embarquement est fini depuis belle lurette. Elle me conseille de me rendre au comptoir information plus loin dans le terminal, faisant d'elle mon premier intermédiaire pour obtenir un re-routing…
photo img_7331

Je refais le chemin dans l'autre sens et me retrouve à nouveau devant cette grande chaise. Après recherche (car ça commence à me titiller l'esprit), elle fait la pub de Sandalyeci, une enseigne turque de magasins de meuble présente dans de nombreux pays.
photo img_7332

Objectif rapidité, je refais le chemin inverse. Ici la porte D3 d'où part le vol PS 533 pour Astana une heure plus tard. À ce moment là, je me dis que si je fais vite, UIA pourra me mettre sur ce vol et me transférer ensuite sur un des nombreux TSE-ALA. L'objectif étant de ne pas être coincé à Kiev pour 24 heures.
photo img_7333

J'arrive rapidement au comptoir "Informations". C'est du n'importe quoi, il n'y a aucune queue, plusieurs personnes sont autour du guichet en train de gueuler en ukrainien. Je tente de me faire une place. Je découvre une dame qui a l'air vraisemblablement débordée par les requêtes de personnes qui avaient l'air assez désagréables et surtout impatientes. Elle sera la deuxième intermédiaire sur la route de mon nouveau billet. Je profite d'un blanc pour lui glisser mon BP en lui disant que j'ai manqué mon vol. Elle me dit de retourner au niveau arrivées au bureau transit où l'on m'a réimprimé mon BP.
photo img_7334

Je redescends donc et retourne à ce bureau, voir la même personne. J'en profite pour prendre un air "bah bien sûr que j'ai raté mon vol, tu m'as réimprimé un BP 5 minutes après la fermeture de la porte d'embarquement". Troisième intermédiaire, elle m'indique alors le "ticket office UIA" côté landside.
photo img_7335

Je me dirige donc vers le dernier point de police ouvert vu que le terminal côté arrivées est désormais désert et récupère un beau tampon Boryspil sur mon passeport.
photo img_7336

Les tapis à bagages.
photo img_7337

Je sors et remonte au niveau départs et arrive dans le grand hall de l'aéroport.
photo img_7339

Je me dirige vers ces comptoirs pour faire connaissance avec une quatrième intermédiaire. Elle me demandera mon passeport, et effectuera en 2min un re-booking.
photo img_7341

Et me voilà doté d'un bout de papier qui me garantit une place sur le vol KC 402 qui part dans un peu plus de 2h.
photo img_7342

J'obtiens ainsi un nouveau routing…


Istanbul Atatürk (IST) - Kiev Boryspil (KBP)
Ukraine International Airlines (PS) 714, Boeing 737-900ER, Y
cliquez ici

Kiev Boryspil (KBP) - Almaty International (ALA)
Ukraine International Airlines (PS) 537, Boeing 737-900ER, Y

non-effectué

Kiev Boryspil (KBP) - Almaty International (ALA)
Air Astana (KC) 402, Airbus A320 (WL), Y
[vous êtes ici]

….

Bon maintenant que je suis là, je vous explique rapidement pourquoi j'ai acheté un billet UIA. Pour aller à Almaty, pas grand choix : Pegasus, mais je voulais faire un peu dans la nouveauté surtout que 6h dans un 737 haute densité = non merci, Turkish/Air Astana en direct mais trop cher, ou enfin Aeroflot, mais depuis que le Kazakhstan a intégré l'union douanière avec la Russie, le Moscou-Almaty est considéré comme vol domestique, résultat il me fallait un visa de transit double entrée : trop cher et trop compliqué. Enfin UIA était le billet le moins cher et ne posait pas de problèmes apparents, alors je me suis laissé tenter…

KC 402 pour ALA


À vrai dire, je suis très heureux de ce changement de vol pour plusieurs raisons. D'abord, j'ai un peu de temps pour visiter Kiev-Boryspil et je récupère deux tampons ukrainiens sur mon passeport. Ensuite, je vais pouvoir découvrir le produit d'Air Astana, réputé très bon, sur un vol de nuit. Et puis en perdant 2h45 à Kiev, j'arrive à 6h à Almaty, ce qui est bien plus agréable que d'arriver à 4h. Je pourrais à la fois profiter d'un (demi-)sommeil plus long, d'une arrivée sur Almaty au lever du soleil, et je m'économiserais un taxi puisque les bus commencent à fonctionner à 6h justement. Le vol Air Astana est plus court (4h50) que celui d'UIA (5h35), car il survole l'espace aérien russe, ce que ne peut faire un avion ukrainien, qui doit donc le contourner en passant par le Caucase.

Voici le trajet du KC 402.
photo capture dcran 2018-06-28  11.43.44

Et celui du PS 537.
photo capture dcran 2018-06-28  11.43.29

Un détour de 800 km qui rajoute approximativement 45 minutes de vol.

Me voilà passé de passager UIA à passager KC. Il me faut donc logiquement aller m'enregistrer aux comptoirs d'Air Astana. Une autre vue du hall des départs.
photo img_7347

Les vols de la soirée. Deux vols d'Air Astana ce soir, un pour Almaty l'autre pour Astana. Le check-in n'a pas encore commencé. Il me faudra attendre une bonne demi-heure au total entre le moment où j'ai récupéré mon nouveau billet et le début de l'enregistrement.
photo img_7348

Les comptoirs d'enregistrement sont divisés en trois sections : drop-off pour ceux qui se sont enregistrés en ligne, economy et business.
photo img_7350photo img_7351

Je récupère mon troisième BP de la journée.
photo img_7352

Je passe ensuite PIF-PAF, sans faire de photos, je n'ai pas envie de risquer mon vol à nouveau pour avoir photographié quelque chose qu'il ne fallait pas. Cela sera expédié très rapidement. J'arrive ensuite côté airside et tombe sur cet E190 de Belavia (qui est sur ma liste de compagnies à prendre).
photo img_7356

Un copain. L'A330-200 de TK pour IST. TK utilise ses LC sur beaucoup de liaisons MC aussi bien CDG/FRA/AMS/LHR/BCN… pour une question de demande je suppose que sur des KBP/ATH/OTP pour compléter des plannings.
photo img_7357

Je repasse à un café et obtient un sandwich coppa-tomates-mozzarella ainsi qu'une bouteille d'ice tea en échange de 150 hryvnias (~5€).
photo img_7359

Je repars faire un tour dans le terminal et en jetant un coup d'oeil j'aperçois un coucou arriver.
photo img_7361

Il s'agit de mon avion. P4-KBB, un A320 wingleté d'Air Astana, qui vient à peine de fêter ses 5 ans.
photo img_7362

L'appareil arrive au contact, ça s'active en salle d'embarquement. Les passagers commencent à se lever alors que l'avion est vidé de ses précédents locataires.
photo img_7365

Une dernière vue du terminal de KBP qui se vide peu à peu…
photo img_7367

Je m'aligne sur les passagers et embarquent très rapidement.
photo img_7368

Après contrôle du BP/Passeport, il faut descendre de deux niveaux pour accéder à la passerelle.
photo img_7369

Le vol


Accueil très chaleureux en russe, langue de liaison entre peuples d'ex-URSS.
photo img_7370

Passage par la J en 2-2, de quoi impressionner quand on a l'habitude des A320 européens.
photo img_7371

J'ai oublié de faire une photo de la cabine Y en rentrant. Je me retrouve avec des sièges étrangement similaires à ceux de UIA : look ancien, mais plutôt confortables, encore plus ici vu que le pitch y est plus généreux.
photo img_7372

En arrivant je découvre cet oreiller qui arbore le logo de la compagnie.
photo img_7373

Le contenu de la pochette :
La fiche de sécurité qui rejoindra elle aussi la collection.
photo img_7374

Deux magazines, l'un sur la compagnie et son univers, l'autre est un catalogue duty free.
photo img_7375

Je feuillette le magazine Tengri sur le compagnie en attendant la fin de l'embarquement. Il y a un article sur Lviv assez intéressant et qui donne envie de visiter cette ville de l'ouest de l'Ukraine. À côté je découvre les fréquences opérées par Air Astana vers l'Ukraine.
photo img_7377

Le réseau d'Air Astana. On voit bien que la position géographique du Kazakhstan en fait un hub d transit idéal à travers l'Eurasie. Seul bémol, le réseau est à cheval sur deux hubs Astana et Almaty, et les vols sont répartis de façon assez incompréhensible.
photo img_7378

Les lumières sont éteintes, le mood-lighting mis en route ce qui annonce un départ imminent.
photo img_7379

Nous repoussons…
photo img_7380

Je n'aurais pas de voisin puisque le siège du milieu restera inoccupé.
photo img_7382

Les consignes de sécurité sont présentées sous forme de vidéo.
photo img_7383

Une vue de la cabine pendant le roulage. Je vous épargne les photos de piètre qualité de l'extérieur.
photo img_7387

Alignement.
photo img_7393

Décollage vers le nord et survol de Kiev.
photo img_7397photo img_7399

Les PNC distribuent avec un grand sourire un sac en tissu à chaque passager…
photo img_7400

…qui contient : un masque, des bouchons d'oreilles, des chaussons, une brosse à dents et du dentifrice.
photo img_7401

Des serviettes chaudes sont ensuite distribuées.
photo img_7405

Ainsi que des écouteurs aux couleurs de la compagnie.
photo img_7406

Ils permettent de suivre le film diffusé sur les IFE au plafond grâce à une prise dans l'accoudoir. Cependant pas besoin car j'ai mon téléphone et mes propres écouteurs qui me permettent de lancer le premier épisode de 3%, fraîchement téléchargé à KBP.
photo img_7407

Si le logo recharge de mon téléphone est activé, ce n'est pas grâce à la powerbank qui est restée au fond de mon sac mais aux prises qui se trouvent sous chacun des sièges.
photo img_7408

Juste avant le repas, l'équipage distribue une boîte de confiseries avec notamment le fameux chocolat kazakh fabriqué par Rakhat (en haut à gauche). Cette société a commencé sa production en 1942, alors que les usines soviétiques de confiseries avaient été déplacées vers l'est. Après la guerre, l'usine de Rakhat est restée à Almaty et continue de produire ce chocolat devenu symbole kazakh.
photo img_7409

La cabine alors que les PNC distribuent le repas.
photo img_7410

Pendant que l'IFE diffuse un film.
photo img_7411

Le repas est servi.
La salade est plutôt bonne, accompagnée de viande fumée. Le plat principal consiste en boulettes de boeuf, purée, légumes. Malgré une tête pas très appétissante le repas est très satisfaisant (l'autre choix était pâtes et poulet de mémoire).
photo img_7412

Monsieur PNC sert du vin. Je lui demanderais s'il est possible d'avoir une bouteille ayant très soif, il me répondra que non vu qu'ils n'ont que des grandes bouteilles mais qu'il peut me servir plusieurs verres d'eau.
photo img_7413

Après le repas, la cabine est préparée pour la nuit, il est alors presque 23h30 heure de Kiev (1h30 heure d'Almaty).
photo img_7419

Une couverture est distribuée pour venir à bout de la clim.
photo img_7421

Je m'endors quelques heures et me réveille lorsque le soleil recommence à pointer le bout de son nez.
photo img_7415

Nous sommes déjà au-dessus du Kazakhstan, mais encore loin d'Almaty. En fait la majore partie du vol se déroule au-dessus du Kazakhstan (un peu plus de 3h), tant ce pays est grand.
photo img_7417

Le soleil apparaît peu à peu.
photo img_7422

Puis totalement.
photo img_7430

Nous survolons les steppes.
photo img_7431

Nous commençons à descendre vers l'ancienne capitale du Kazakhstan, alors que nous approchons du lac de Kapchagaï que l'on aperçoit au fond.
photo img_7440

Nous faisons un virage à 90° au-dessus du lac pour nous aligner.
photo img_7441

Début de descente finale vers Almaty avec la vue sur les montagnes qui entourent la ville et sépare le Kazakhstan du Kirghizistan.
photo img_7447

Vue rapprochée du winglet.
photo img_7452photo img_7453

Finale au-dessus des champs.
photo img_7454

Almaty-International


Puis nous touchons le sol avec 20 minutes d'avance.
photo img_7459

Passage devant le terminal. Un Boeing 767-300ER et un A320-200W de KC.
photo img_7461

Encore un A330-200 de TK, décidément.
photo img_7462

Du local avec plusieurs F-100 de Bek Air.
photo img_7463

Parking, avec la vue sur un TU-154.
photo img_7467

Une vue lors du débarquement qui se fera par paxbus, plus rapidement qu'à Kiev.
photo img_7470

Une dernière vue de notre appareil. Un beau destrier.
photo img_7472

Dans le bus qui roule, je m'arrête sur des queues de F100.
photo img_7476

Arrivée dans le terminal. Il y a un peu d'attente pour passer les contrôles vu que c'est l'heure de rush où plusieurs vols de nuit arrivent. Heureusement nous sommes arrivés en premier.
photo img_7480

Crevé comme j'étais, je n'ai pas fait plus de photos. Une fois le contrôle expédié et la carte d'immigration en main (important de la garder si vous allez au Kazakhstan !!!), je sors. Dans le terminal côté landside, les taxis se jettent sur vous. C'en est insupportable, même quand je retire des tenges au distributeur on vient m'harceler. Dégouté du taxi, je me rabattrais vers le bus qui pour quelques centimes d'euros m'amènera dans le centre-ville.
Checkpoint de sécurité à la sortie de l'aéroport.
photo img_7481

Bonus


Pour finir et vous faire patienter en attendant la suite, un petit bonus vous attend ci-dessous…

Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air Astana

8.9/10
Cabine8.5
Equipage10.0
Divertissements8.5
Restauration8.5

Kiev - KBP

7.3/10
Fluidité6.0
Accès6.5
Services6.5
Propreté10.0

Almaty - ALA

7.5/10
Fluidité6.5
Accès7.0
Services6.5
Propreté10.0

Conclusion

Et bien je dois dire que je ne suis pas déçu d'avoir raté mon vol avec Ukraine International Airlines. Si j'étais curieux de savoir quel produit elle proposait sur un vol de 6h en 737 NG, je suis ravi de découvrir celui de Air Astana qui est sûrement bien mieux.

AIR ASTANA
Cabine : cabine assez récente à l'exception des sièges qui font vieux mais sont confortables. L'absence de voisin a joué aussi.
Équipage : très attentionné et réactif surtout, même au milieu de la nuit. Je demanderais de l'eau à plusieurs reprises et lorsque j'ai demandé s'il y avait un service de petit-déjeuner pensant l'avoir raté, il me dira que non mais m'apportera un café.
Divertissements : manque un IFE perso pour que cela soit parfait.
Repas : très acceptable, un peu dommage qu'il n'y ait pas de petit-déjeuner mais c'est compréhensible car il faudrait réveiller tout le monde, ce qui après 3h de sommeil, peut être assez désagréable, et 3h après le déjeuner peut être inutile.

KIEV-BORYSPIL
Fluidité : PIF-PAF fluide, mais la note est pénalisée par la sécurité pour le transit qui est particulièrement lente et chaotique.
Accès : N/A note neutre
Services : minimum syndical, il n'y a pas masses de chose côté airside, c'est même compliqué de trouver une prise.
Propreté : ràs de ce côté.

ALMATY-INTERNATIONAL
Fluidité : PIF-PAF très lente aux heures de pointes, puisque l'aéroport fonctionne comme un hub bien réglé, les arrivées/départs de KC se font généralement à des plages horaires précises.
Accès : bus de/vers le centre-ville mais bonne chance pour comprendre les itinéraires/fréquences. Le fait que j'ai réussi à prendre le bus relève plutôt du coup de chance qu'autre chose. Taxis à la sortie, arnaques garanties. Il est possible de commander un taxi officiel au guichet "Informations" ou alors un Yandex (Uber soviétique) vous amène en ville pour 3-4€.
Services : minimum syndical aussi, surtout niveau arrivées : un ATM, un point Informations quelques billetteries de compagnie....
Propreté : de même, parfaitement clean

Voilà c'en est fini de cet épisode et me voici arrivé au Kazakhstan,
À bientôt pour la suite,
nissimpaşa

Sur le même sujet

22 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 453109 by
    wowote 1669 Commentaires

    добрый вечер !

    Merci pour ce FR. Je trouve que vous avez largement gagné au change !
    Bon service, pochette bien remplie et attentions sympathiques.
    Destination mythique.
    Merci pour le bonus
    A bientôt

  • Comment 453119 by
    KL651 4515 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Service excellent pour un vol de 4H30 c'est presque trop en terme de catering, mais le kit confort et la couverture sont clairement appréciables.
    On est à des années lumières d'UIA.
    Dommage qu'Air Astana ne fasse pas de vols en correspondance car ils sont en effet bien placés et le service fait envie.
    Je pensais qu'Alma Ata serait plus jolie, Astana a l'air intéressante dans le genre neuf clinquant.

    • Comment 453154 by
      nissimpasa AUTEUR 155 Commentaires

      J’ai déjà vu des billets Aur Astana notamment pour la Thaïlande depuis la France mais la faible desserte de Paris (3 vols hebdo) ne permet pas de concurrencer les ME3 par exemple.
      Almaty est plus sympa que les photos ne le laissent paraître, j’ai bien aimé cette ville, très contrastée par rapport au reste de la région : moderne, très occidentale... En revanche, de toutes les personnes que j’ai croisé pas une ne m’a dit que Astana était une destination indispensable : c’est une capitale toute construite, cela semble intéressant à voir par curiosité mais sans plus.

  • Comment 453120 by
    Benoit75008 7283 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Comme indiqué par Dorothée, vous y avez largement gagné au change, car sur un tel vol, PS n'aurait pas proposé quoi que ce soit gratuitement à bord!

    Couverture et accessoires, écouteurs et catering correct, je trouve la prestation largement correcte.

    Pour les soucis du départ, en Ukraine, pour m'y rendre fréquemment, c'est toujours le bordel, il faut simplement vivre avec, pour mieux appréhender tout type de problème! :-)
    Le détour rajoute quand à lui 45 minutes de vol, mais la situation s'enlise tellement dans le Donbass qu'il est préférable de continuer d'éviter la zone!

    Bonne soirée et encore merci pour ce beau FR!

    • Comment 453155 by
      nissimpasa AUTEUR 155 Commentaires

      Merci.
      Oui c’est sûr, au final je n’etais pas particulièrement pressé ni stressé, mais ne restant que peu de temps à Almaty, j’aurais aimé ne pas perdre 24h à Kiev.
      Le détour de 45min permet d’eviter le territoire et par extension l’espace aérien russe qui est fermé aux avions ukrainiens. Cependant le reste des vols, y compris celui-ci contourne effectivement le Dombass ce qui est compréhensible vu ce qui est arrivé au MH17...

  • Comment 453133 by
    Esteban TEAM GOLD 15977 Commentaires

    iyi aksamlar Nissim,

    Merci pour cette suite ! Donc la correspondance est ratée mais tu y gagnes largement au change avec en plus deux coups de tampons d'Ukraine (je vois que toi aussi tu aimes bien les passeports bien remplis !)

    Je crois que tu as inversé les deux cartes si ma géographie est bonne :)

    La qualité des prestations proposées est époustouflante, Air Astana possède une qualité de service indéniable, entre la serviette chaude, les confiseries, le plateau repas et les attentions de l'équipage, je suis conquis.

    A très vite pour de nouvelles aventures !

    • Comment 453157 by
      nissimpasa AUTEUR 155 Commentaires

      Merci !
      Et oui remplir son passeport c’est un mode de voyage comme un autre :)
      En effet, bien vu ! Je corrigerais ça plus tard merci.
      Le prochain relèvera plus de l’aventure que d’un simple vol... à bientôt !

  • Comment 453137 by
    fiftytwo SILVER 1052 Commentaires

    Bonsoir

    jai gagne !!!!

    lhistoire des pommes metait reste dans la tete , mais finalement javais vu juste = alma/elma , et sachant que tu as dit voyager loin , donc il ne restait que quelques options possible .... et toutes se terminaient par ..stan !

    Finalement au depart , en transit et a larrivee , TK est toujours la . cest simple cest le seul point commun avec coca cola

    Bon je pensais que tu allais attendre 6/12 heures ton prochain vol , la tu as eu du bol car les vols vers le kazakhstan yen a pas 38947 par jour

    si mes souvenirs sont bons , chez PS , le boarding pass est gratuit au depart de ALA/TSE , de meme que le repas a bord de/vers ces aeroports , donc on verra ce qua donne le vol retour

    KC est en train de rajeunir sa flotte , si tu voles avec eux vers leurope de lest tu verras les nouveaux coucous.

    Javais prevu dy aller lannee derniere donc jai pas pu , mon choix setait porte sur KLM , mais ils ont jamais mis cette ligne dans les promo awards pendant une autre saison que lhiver .. puis ils ont annule la liaison AMS/TSE/ALA , donc plus que SU, LO ou PS , au final jai du reporter car jetais trop occupe

    Pour TK je confirme , tout ce qui part distanbul coute quand meme une blinde , compare aux gens en transit (dixit allemagne) , cest le revers de la medaille dhabiter a cote dun hub , javais le meme probleme quand jetais en turquie

    Sinon pour le visa de transit tu est sur de toi ? je nai jamais entendu parler de cela . Tu as vu cela ecrit ou ?

    bye

    • Comment 453159 by
      nissimpasa AUTEUR 155 Commentaires

      Et oui bien joué ! Faut dire que la desserte depuis Kiev ne relève pas de celle d’un Dubaï... les destinations sont moins nombreuses.

      TK le rappel’e bien souvent : elle est la compagnie qui vole vers le plus de pays dans le monde. Pas étonnant de la retrouver ici du coup, Kiev est desservi à foison alors qu’Almaty reçoit deux vols quotidiens il me semble.

      Oui effectivement, j’ai moi même été très surpris . Je n’etais Pas particulièrement stressé par rapport à ce qui allait m’arriver après avoir raté mon vol, mais je ne m’attendais pas à une solution aussi simple et rapide.

      Oui Istanbul reçoit aussi leurs nouveaux joujoux !

      Exactement, ce qui est assez frustrant. Le tableau était le même quand j’à du aller à Tunis : PC/AZ via FCO était le moins cher, Tunisair était plus cher et TK était encore beaucoup plus cher.

      J’avais vu cela écrit sur des sites spécialisés sur les visas russes. Je m’etais Aussi renseigné au près du consulat russe à Istanbul. Bien que je pense qu’il n’avait pas bien compris ma requête, ils m’avaient quand même indiqué qu’il fallait un visa de transit. Pour en être totalement sûr, ill faudrait interroger Aeroflot la dessus, ils doivent être renseignés la dessus.

      Merci pour ton commentaire !

  • Comment 453142 by
    mogoy BRONZE 10464 Commentaires

    Merci pour ce FR Nissim
    Jamais effectivement un ratage de correspondance n'a été aussi bénéfique. Sur PS, il y aurait peut-être du BoB alors que la prestation est complète.
    Trousse avec chaussons ! Fichtre. Très belles vues à l'arrivée.

  • Comment 453152 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8880 Commentaires

    Merci de ce partage. Cette correspondance ratée a été un mal pour un bien avec au final la découverte d'Air Astana. Vol très agréable à bord de cet Airbus A320 avec un équipage aux petits soins, un kit pour le vol , des ecrans centraux , un bon pitch et un repas complet. Tout cela est certainement bien mieux que sur Ukraine Intl ! En revanche ca semble avoit été bien compliqué à KBP pour arriver à avoir la carte d'embarquement.

    • Comment 453161 by
      nissimpasa AUTEUR 155 Commentaires

      Oui c’est très clairement un mal pour un bien.
      Au final, je pense que je m’en sors plutôt bien à Kiev. Mais un passager lambda en transit entre Paris et la Thaïlande aurait peut-être eu plus de difficultés.

  • Comment 453156 by
    Chevelan GOLD 16479 Commentaires

    Finalement, c'est ce qui pouvait arriver de mieux... Rater son vol avec UIA, pour se retrouver à bord d'un avion d'Air Astana !
    Quelques incertitudes au départ pour obtenir le nouveau sésame
    Des PNC au top, le catering est tout à fait correct, le pitch aussi... Distribution d'un kit confort et d'une polaire... Que demander de plus ?
    Un arrivée qui permet de s'écarter, (difficilement), des taxis charognards... Le bus est le moyen de transport le plus économique pour se rendre en ville.
    La station de métro ressemble fort à celles de Moscou ou Saint Petersbourg...

    Merci pour le partage !

    • Comment 453162 by
      nissimpasa AUTEUR 155 Commentaires

      Le service était vraiment impressionnant. Bien différent de ce que j’ai l’habitude de voir.
      Effectivement le bus coûte vraiment rien, à peine 10 ou 20 centimes d’euros. Le métro est un tout petit peu plus cher, mais c’est l’un métro soviétique : profond, grand, très très propre, alors on le paye avec plaisir !

  • Comment 453257 by
    AirBretzel GOLD 9564 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Je suis bluffée par les prestations d'Air Astana, heureusement que le vol avec UIA à été loupé.
    A bientôt

  • Comment 453297 by
    LUCKY LUKE 2782 Commentaires

    Un rerouting "tout bénef" comme cela a déjà été souligné à juste titre. La qualité de ce FR (pas facile qui plus est car vol de nuit) est à l'image de celle de la compagnie Air Astana. Merci pour ce FR insolite et pour ce partage.

  • Comment 453353 by
    Kolia BRONZE 615 Commentaires

    Très bon produit sur du 320, merci du partage de ce vol sympa :D

  • Comment 453508 by
    akivi BRONZE 2779 Commentaires

    Il y a des galères qui se transforment en coup de chance, que ça soit pour l'auteur ou pour les lecteurs :)

    Très belle découverte que ce vol de nuit sur lequel on ne s'attend pas forcément à grand-chose, et pourtant ! PNC, cabine, catering, amenities... On se croirait sur du LC, à un IFE près ! Comme quoi, un red-eye ne laisse pas forcément que des mauvais souvenirs :)

    Merci pour le partage et à bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.