Avis du vol Azul Campinas Rio De Janeiro en classe Economique

Compagnie Azul
Vol AD2639
Classe Economique
Siege 14D
Temps de vol 01:05
Décollage 05 Aoû 18, 19:45
Arrivée à 05 Aoû 18, 20:50
AD 43 avis
nissimpasa
Par 526
Publié le 9 août 2018
Petit FR express pour vous parler de mon expérience à VCP et le vol vers Rio de Janeiro. Bientôt la reprise de l’Asie centrale.

Pour rappel et ceux qui auraient manqué le tronçon précédant :

  1. Paris Orly (ORY) - São Paulo-Viracopos (VCP)
  2. Aigle Azur (ZI) 35, Airbus A330-200, économique
  3. São Paulo-Viracopos (VCP) - Rio de Janeiro-Santos Dumont (SDU)
  4. Azul (AD) 2639, Embraer ERJ-190, économique [vous êtes ici]

Je vous avais laissé à l’immigration. L’attente durera un peu tout en restant raisonnable. Devant faire tamponner un visa d’un an, je passe 10 minutes avec la police fédérale pour qu’ils valident mon entrée. Ayant 2h30 d’escale, je ne suis pas pressé.
photo img_9527

Une fois le tampon sur mon passeport. Je peux continuer. Cependant, à partir de là, plus aucun panneau n’indique « Conneções domesticas » qui m’avaient jusque amené à la police. Je suis donc le mouvement jusqu’aux corridors à bagages. Je regarde sur le reçu bagage et ma valise semble être enregistré jusqu’à SDU, la personne au check-in ne m’ayant pas spécifié quoi que ce soit, j’imagine que mon bagage est en circuit correspondance sans trop me poser de question.
photo img_9528


Je chemine donc vers l’extérieur et quitte la zone sous douane. Il n’y a pas de passage direct entre arrivées internationales et départs domestiques. Dernière étape avant la sortie le duty-free.
photo img_9529

Quand je passe les portes, je demande à un agent où faut-il aller pour les correspondances domestiques. Il me répond de suivre le ruban bleu au sol qui indique le chemin. Je fais 100m et tombe sur une file avec plein de gens munis de chariots à bagage. Les gens attendent face à un ascenseur où ils laissent leurs bagages à des agents qui les prennent en charge vers les départs. Je comprends alors que j’aurais sûrement dû récupérer ma valise pour l’amener à ce point et qu’elle soit introduite dans le circuit domestique.
photo img_9530


Je vais voir un agent du service bagages qui dans un anglais un peu bancal mais plein de bonne volonté m’explique qu’il fallait effectivement récupérer la valise et l’amener ici. Il m’emmène vers la zone sous douane où il me laisse à l’entrée à une autre agente qui elle ne parle pas anglais. Le premier agent m’explique que je vais devoir attendre ici. Il doit retourner à ses occupations et me laisse la. Dans un portugais aussi bancal, je demande à l’agente comment cela va se passer. Elle me dit qu’il faut que j’attende qu’il n’y ait plus personne sous douanes et que ils récupéreront ensuite ma valise.

Je commence à me poser des questions pour ma correspondance. Au bout de 15 minutes elle me fait venir. On m’emmène dans la partie sous douane, là où les douaniers procèdent au contrôle de bagages (partie « something to declare »). Ma valise apparaît soudain, tirée par un agent. 2-3 questions, ma valise passe au scan et on me laisse repartir vers l’extérieur.

Je repasse donc pour la deuxième fois la fameuse porte qui sépare l’espace sous douanes de la liberté et suit le même ruban bleu.

(Désolé à ce moment là je n'ai pas fait beaucoup de photos car j'étais plus focalisé sur ma valise)

Alors que j’approche du comptoir bagages en correspondance, le premier agent me voit et vient à ma rencontre. Il m’explique qu’il faut que je monte à l’étage départ et que je suive les indications vers l’embarquement, tout en attrapant ma valise dont il s’occupera. Très sympa, comme globalement tous les agents que j’ai rencontré dans cet aéroport, qui malgré une maîtrise très hétérogène de l’anglais donne de l’envie et de la sympathie.
photo img_9532


Direction donc les départs. Passage devant le FIDS.
photo img_9533photo img_9534

L’aéroport est bien vide à cette heure pourtant pas si tardive. Je veux passer au comptoir d’enregistrement histoire de faire modifier mon 14D pour avoir un hublot. J’y arrive et la dame me fait ça en 2 minutes sauf qu’elle me fait remarquer que j’ai déjà un hublot. Je lui demande si elle est sûr que D est un rang hublot et elle me dit que oui. Un peu dubitatif je repars donc avec un siège pas modifié, j’avais en fait tout simplement oublié que je volais sur Embraer E-190 et qu’ils sont configurés en 2-2.
photo img_9538photo img_9539

Je me dirige donc vers la sécurité.
Passage éclair en 2 minutes. Pas de soucis cette fois comme à Orly.
photo img_9540

Mon BP, imprimé à Orly.
photo img_9542

Retour en airside. L’aéroport n’est pas transcendant, voir même plutôt moche à vrai dire. Il y a un food court, deux-trois magasins mais pas de quoi casser trois pattes à un canard.
photo img_9543photo img_9544

Le plan du terminal.
photo img_9545

Le hall principal, avec au fond l'accès au pier B (vols internationaux).
photo img_9547

Je prends le tapis roulant direction le pier C.
photo img_9548

C’est tout blanc, aseptisé, on se croirait à l’hosto.
photo img_9551

J’arrive donc en chambre C02… euh pardon en porte C02. Elle se situe comme son numéro l’indique au début du pier.
photo img_9552

J’ai 30 minutes à attendre avant que l’embarquement commence. Il sera expédié en 5 minutes.
photo img_9553

L’oiseau du jour. PR-AZD, un Embraer ERJ-190LR, âgé de 9.3 ans.
photo img_9554

Embarquement à l'heure comme vous pouvez le voir.
photo img_9555

Un peu d’attendre pour rejoindre l’avion mais ça avance très rapidement.
photo img_9557

Pour arriver à la cabine. Azul serait donc la troisième meilleure compagnie du monde d’après le Trip Advisor Travellers’ choice.
photo img_9558

Accueil avec un grand sourire puis découverte de cette cabine très peu colorée et assez tristounette.
photo img_9560

Mais qui enfin de compte est plutôt confortable. Première impression : on se croirait vraiment dans un avion de JetBlue notamment avec les lecteurs de CB sur l’IFE.
photo img_9561

IFE qui est d’ailleurs de bonne taille mais ne servira à rien d’autre ce court vol qu’à diffuser des pubs.
photo img_9562

Fiche sécu.
photo img_9563

Un E195 vient de nous rejoindre.
photo img_9566

Consignes de sécurité en vidéo.
photo img_9567


Nous repoussons à l’heure. On voit au loin l'E195 avec le drapeau brésilien.
photo img_9570

Et qui voilà au loin. F-HTIC qui repart pour Paris via un vol de nuit au-dessus de l’Atlantique. Avec son fuselage gris, l’avion se faufile dans l’obscurité comme un vaisseau fantôme.
photo img_9571

Azul vente Paris sur ses IFE mais je n’ai pas trop compris pourquoi vu que jamais il n’est mentionné son partenariat avec Aigle Azur.
photo img_9572

Direction la piste. TIC s’élance devant nous.
photo img_9576

Puis ce sera à notre tour.
photo img_9580

Dès que nous atteignons notre altitude de croisière l’hôtesse passe dans les rangs prendre les commandes de boisson. Il n’y aura pas de chariots pour ce si court vol de 40 minutes. Cette hôtesse était un peu cœur de pierre et ne dégager aucune émotion, assez froide.
Elle revient 5 minutes plus tard. Avec les boissons. Elle repassera encore 5 minutes après pour distribuer friandises sucrées et salées. J’obtiens un assortiment de chips, cacahuètes, bonbons et petits gâteaux. Sacrément équilibré.
photo img_9586

L’hôtesse passera avec une poubelle ramasser tout ce qui traîne car nous amorçons déjà notre descente. Nous survolons l'état de RJ en suivant le littoral.
photo img_9589

On voit bien la côte se dessiner sur l’immensité de l’océan.
photo img_9598

Approche sur Rio merveilleuse. La vue est incroyable.
photo img_9600

Au-dessus de la ville.
photo img_9601

On longe la baie. L’approche sur SDU se finit par un virage pour s’aligner car cela permet d’éviter GIG et ses couloirs (c’est similaire lorsqu’on atterrit/décolle de l’autre côté vu qu’il y a le Pain de Sucre).
photo img_9605

L’atterrissage est impressionnant. Les roues touchent 15 mètres après le début de la piste et les inverseurs de poussée sont à fond, le bruit est assourdissant. On croirait atterrir sur un porte-avions.
photo img_9615photo img_9616photo img_9623

Roulage très court. Nous contournons un 737 de GOL qui semble ne pas vouloir bouger de son taxiway. Arrivée au parking, entre deux E-jets de Azul.
photo img_9625

Débarquement rapide.
photo img_9626photo img_9628

Vu sur le voisin "rêve bleu".
photo img_9631photo img_9632

Quand j’arrive dans le terminal, des passagers attendent d’embarquer pour retourner à VCP.
photo img_9634

Le terminal n’est pas grand mais très sympa. Tout en verre. Quelques commerces.
photo img_9635

Descente au niveau arrivées.
photo img_9636

Il y a deux corridors à bagages, c’est tout petit.
photo img_9638

La valise arrivera assez vite.

J’ai oublié de faire des photos en sortant (la fatigue) mais vous êtes quasiment immédiatement dehors (le terminal n’est pas fermé). Il y a des taxis en face mais sinon si vous traversez l’avenue qui longe l’aéroport il y a le tram et les arrêts de bus. On est vraiment en plain centre-ville immédiatement.
Afficher la suite

Verdict

Azul

7.5/10
Cabine8.0
Equipage6.5
Divertissements7.5
Restauration8.0

Campinas - VCP

7.0/10
Fluidité10.0
Accès5.0
Services6.0
Propreté7.0

Rio De Janeiro - SDU

9.1/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services6.5
Propreté10.0

Conclusion

J’ai été un peu déçu par la connectivité à VCP : vous êtes obligé d’attendre et de récupérer votre valise tout ça pour faire 50m avec et la refiler à un agent. Surtout qu’avec une connexion un peu courte, l’attente immigration/bagages peut être dangereuse. Dans pleins de pays dans le monde, on peut passer de l’international au domestique sans récupérer son bagage. VCP devrait s’y mettre s’ils veulent attirer plus de liaisons internationales. Attention donc si vous êtes en transit, je publie ce FR en grande partie pour ça, histoire que d’autres ne tombent pas dans le piège.

Plutôt satisfait par Azul. Ses IFEs mentionnent qu’elle est la compagnie la plus ponctuelle du Brésil. Elle a prouvé qu’elle mérite son titre (10 minutes d’avance sur un vol d’officiellement 1h05).
Un peu déçu par VCP ça fait vraiment aéroport low-cost. On se croirait à Stansted, avec la voiture de luxe à gagner en moins. Cependant, le personnel y est très sympa !
SDU est parfait. On atterrit vraiment en plein centre-ville, c’est très pratique. En plus il est a taille humaine, plutôt mignon. Et que dire de l’approche… J’adore !

AZUL
- Confort (8) : très correct, mais je n’ai pas eu le temps de me rendre vraiment compte : j’ai à peine eu le temps de m’asseoir sur le siège que nous étions arrivés à destination.
- Équipage (6.5) : une hôtesse souriante au départ et à l’arrivée mais celle qui s’occupait du service m’a semblé glaciale. L’équipage ne gravera pas ma mémoire.
- Divertissements (7.5) : l’IFE est un plus mais n’a pas été activé. J’imagine que comme sur JetBlue il sert au BoB et à pouvoir regarder du contenu moyennant un paiement.
- Restauration (8) : quatre snacks et une boisson sur un vol de 40 minutes en low-cost c’est vraiment pas mal.

SP-CAMPINAS/VIRACOPOS
- Fluidité (10) : rien à redire.
- Accès (5) : note neutre.
- Services (6) : on est vraiment sur du minimum.
- Propreté (7) : un peu déçu. Toilettes pas terribles.

RJ-SANTOS DUMONT
- Fluidité (10) : rien à redire
- Accès (10) : bus, tramway, et Uber/Taxi. Il m’aurait fallu dépenser 9 R$ (~2€) pour rejoindre mon Airbnb à 15 minutes de route.
- Services (6.5) : peut-être le point un peu faible, il y a 3-4 commerces (restaurants, papeteries, etc) mais rien de plus.
- Propreté (10) : ràs

Voilà fin de cette combinaison ZI-AD de Paris à Rio de Janeiro. J'espère que cela aura renseigné ceux qui envisagent cette option pour le Brésil que je recommanderais dans l'ensemble.

A bientôt pour le retour du Kazakhstan !
nissimpaşa

Sur le même sujet

11 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 458788 by
    Esteban TEAM GOLD 14865 Commentaires

    Merci Nissim pour le partage de la suite !

    Dure la correspondance avec bagage à VCP, j'ai l'impression que même un avgeek aurait du mal, en tout cas, moi j'en aurais eu.

    Mais la plupart des employés sont avenants et cherchent à aider ce qui améliore bien l'expérience.

    A bord c'est du Azul classique : simple, efficace et sérieux.

    A bientôt pour la suite !

  • Comment 458791 by
    Benoit75008 7283 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Un petit parcours du combattant en arrivant dans le terminal.

    Une cabine bien confortable ou il ne manque qu'un IFE activé!

    Catering correct pour un court vol!!

    Dommage pour la PNC un poil lunatique!

    Bonne soirée et à bientôt

  • Comment 458966 by
    mogoy BRONZE 10464 Commentaires

    Merci pour cette suite.

    Une ligne originale !

    J'ai fait exactement la même erreur une fois au Brésil il y a bien longtemps. J'avais pu aussi récupérer mon bagage mais directement sur le carroussel (c'était il y a bien quinze ans).
    " d’après le Trip Advisor Travellers’ choice." c'est de la provoc sur ce site !
    SDU est vraiment mythique par son emplacement et son environnement.

    • Comment 492975 by
      nissimpasa AUTEUR 155 Commentaires

      Merci pour ton commentaire !

      Hahaha, qu'en dit FR???

      Oui SDU ferait rêver n'importe quel amateur d'aviation, mon objectif c'est de gratter une place en jumpseat pour un atterrissage ou décollage de SDU.

  • Comment 458977 by
    jules67500 GOLD 5642 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    VCP s'est vraiment transformé en hub depuis quelques années. Mais l'expérience à l'américaine pour les bagages est à revoir... Dommage !

    A bord, Azul maitrise et les IFE font vraiment très classe dans un E190

    A bientôt !

  • Comment 459143 by
    Chevelan GOLD 15814 Commentaires

    Un transfert un peu chaotique, mais tout s'arrange après cet épisode rocambolesque, on constate la bonne volonté du personnel au sol
    Mieux vaut t'il avoir une hôtesse "coeur de pierre" et très efficace que le contraire ? = Les 2 mon capitaine !
    Catering satisfaisant et abondant sur ce genre de vol
    "On croirait atterrir sur un porte-avions" Expérience vécue ?

    Merci pour ce FR !

  • Comment 496558 by
    Hypo 1 Commentaires

    Bonjour Nissimpasa
    Merci pour ton FR !
    As tu aussi fait le vol retour pour Paris ?
    Je dois faire un vol retour de SDU à Orly en passant par VCP avec bagages en soute. J'ai qu'une 1h d'escale.. penses tu que ça sera suffisant ? Ou il faut recommencer le check in etc...? Et Aigle Azur attendra Azul ? Je panique un peu ahah

Connectez-vous pour poster un commentaire.