Avis du vol Volotea Marseille Palma De Mallorca en classe Economique

Compagnie Volotea
Vol V72474
Classe Economique
Siege 22F
Temps de vol 01:20
Décollage 27 Oct 18, 08:45
Arrivée à 27 Oct 18, 10:05
V7   #4 sur 21 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 101 avis
Traveller
Par 584
Publié le 17 novembre 2018
Bonjour à tous et bienvenu dans ce nouveau FR

On se retrouve ici pour un petit aller-retour entre Marseille et Palma de Majorque pendant les vacances de la Toussaint.
Une ligne déjà reportée mais il y a 4 ans et sur une autre compagnie (RYR), dans un autre terminal.

Pourquoi Volotea ?



Depuis Marseille, trois compagnies desservent l'aéroport de Palma, on a Vueling, Ryanair et Volotea qui effectuent la liaison, respectivement depuis le Terminal 1 Hall A, le Terminal 2 et le Terminal 1B . Autrement dit, on a l’embarras du choix.
Seulement, comme vous vous doutez certainement, ces vols là sont en réalité des vols saisonniers. Ainsi, devant partir la deuxième semaine des vacances soclaires, Ryanair ne me proposait pas de retour.
J'aurait très bien pu varier les plaisirs en mixant les compagnies, seulement Ryanair n'étant pas un "plaisir" particulièrement et pas seulement pour moi à en croire le dernier classement établit par le site (5,8/10 en moyenne et 21ème dans le classement), je n'ai pas eu envie de faire de mic-mac.
Quoi qu'il en soit, il ne nous reste que deux concurents en course, Volotea et Vueling. Vueling se trouvait dans la même situation que RYR donc plus d'hésitation, ce sera Volotea.

Prendre Volotea pour ce vol m'intéressait en plus d'avantage pour plusieurs raisons :
- Ce sera la première fois que je vole sur Volotea (je n'ai jamais volé sur Vueling non plus d'ailleurs)
- Ce sera la première fois que je vole sur B717 (ça commence à faire beaucoup de premières)
- C'est une compagnie très peu reportée sur FR (ironie au vu des nombreux FR sur V7 en ce moment, je ne suis hélas pas plus original !)
- Tarif assez attractif (100€ AR)
- Départ du T1B et non du T2 dédié aux low-cost qui n'est pas agréable, c'est le moins qu'on puisse dire !
- Volotea a une base à MRS avec deux B717 et il fallait bien un jour que j'essaye !

Trève de bavardage, voici donc le routing :

Routing



Le Flight Report



Le vol part à 8h45 (théoriquement ^^), avec un embarquement à 8h10. J'arrive donc au parking Super Éco de nuit (anciennement Chèque Parking).
Ce parking étant le plus éloigné de l'aéroport, l'aéroport met à disposition une navette. Je ratte la navette de peu mais je décide tout de même d'attendre la suivante. Il est 7h00.

photo img_4688-min

La navette mettra 15 min à arriver, soit le même temps que pour faire le trajet à pied ! Il semblerait en fait que les navettes alternant un aller-retour Parking Super Éco et un aller-retour vers la Gare Vitrolles Aéroport Marseille Provence, beaucoup plus loin, d'où l'attente un peu longue au vue de la longueur du trajet. La navette ne fait plus qu'un seul arrêt à la gare routière situé entre le terminal 1 Hall A et le Terminal 2. Sur ma carte d'embarquement, le vol étant annoncé au Hall B, il faut marcher. Pas de photos, désolé, du parvis.
J'arrive alors au Hall B (anciennement 3&4).

Le cube étant très lumineux, mon appareil a du mal à régler la luminosité.

photo img_4689-min2photo img_4690-min2

Jettons un coup d'oeil sur le FIDS

photo img_4691-min2photo img_4692-min2

Le vol est bien indiqué mais le FIDS indique que l'enregistrement à lieu au terminal 1 Hall B, enregistrement 2 (anciennement Hall 3) mais que l'embarquement s'effectue au terminal 1 Hall A (Embarquement 2) contrairement au vol pour Bastia par exemple qui embarque en 3 (soit ancien Hall 3, c'est-à-dire Hall B donc ici).

Étant déjà enregistré en ligne et n'ayant pas de bagage en soute, je me dirige vers le Hall A.

Déjà un peu de monde au PIF "embarquement 2"

photo img_4693-min2

Un peu d'attente au PIF, il faut dire que seul la moité des lignes étaient ouvertes. Cela ne sera malgré tout pas trop long non plus. On enchaîne ensuite directement avec la PAF.
Pas de photo mais à noter la présence de sas PARAFE. La PAF sera passé à la vitesse de l'éclair.

Me voilà airside en un peu moins de 15 min.

photo img_4695-min2

Quelques prises sont disposées sur les rangées de sièges

photo img_4696-min

L'aéroport est assez calme. On est samedi et il est 7h45. Dehors ce n'est pas non plus la cohue.

Dehors, on a un A320 d'Aigle Azur, avec en prime un magnifique reflet.

photo img_4694-min

Ici on a un Dornier Do-328 Jet appartenant à Sun-Air et qui fait des aller-retour sur Ausburg.

photo img_4698-min

Peu de monde en porte.

photo img_4699-minphoto img_4702-min

Un A320 Air Corsica arrive de Bastia

photo img_4703-minphoto img_4704-min

Notre avion est déjà en porte, avec là aussi un beau reflet de distributeur. Il s'agit du EI-FBJ, un avion âgé de 14 ans, livré en 2004 à Midwest Air puis ayant volé chez Click Mexicana avant d'aller chez Volotea en 2013.

photo img_4697-minphoto img_4710-min

En arrière plan on voit un Beechcraft 1900D de Twin Jet.

À 8h05, débute l'embarquement. Une agente appelle d'abord les rangées du fond. J'en fait parti.

photo img_4711-min

On attend alors 10 min dans le jet bridge.

photo img_4712-min

Un agent vient ensuite nous ouvrir et on descend à pied sur le tarmac.

photo img_4713-min

C'est l'Asturias Spirit

photo img_4714-min2-min
.
photo img_4715-min2-min

Le tracteur n'est pas positionné mais la barre l'est déjà. Volotea base deux B717 à Marseille, celui-ci a dormi ici. Je ne sais pas si il a été amené du parking avec le push back ou si il a passé la nuit en porte, le trafic étant calme à MRS la nuit.

photo img_4716-min

Fuselage shoot avec l'un des deux moteur Rolls-Royce BR715

photo img_4718-min

Accueil en porte souriant et fort sympathique, de même pour les PNC dans la cabine. De la musique est présente en fond sonore.

Vue de la cabine depuis mon siège.

photo img_4719-min

L'issue de secours arrière qui me fascine beaucoup.

photo img_4720-min

Mon voisin de droite ^^

photo img_4721-min

La vue depuis mon hublot.

photo img_4722-min

À ce sujet, je me trouve au 22F. La vue est assez dégagée au sens où elle n'est pas gênée pas le réacteur. Le rang 23 a une vue si on se penche un peu ^^ et les rangs 24 et 25 ont des hublots qui donnent sur le moteur !

photo img_4723-min

À 8h27, l'embarquement est achevé. L'avion n'est pas tout a fait plein. Des personnes changent alors de place. Les PAX sont essentiellement des personne qui partent en vacances.
À 8h40, le CDB prend la parole en anglais. Il annonce une durée de vol d'une heure MAIS que notre créneau de décollage à été modifié en raison de mauvaises conditions météorologiques à Majorque. Un retard de 40 min est prévu. (Quasiment aucune réaction en cabine !). Il explique ensuite que les distances de sécurité entre eux avions ont donc étés rallongées et qu'en rajoutant à cela le fait que nous sommes en week-end, il est difficile d'avoir un nouveau créneau. Il dit aussi qu'il a signalé à l'ATC que nous sommes prêts pour le repoussage mais il indique aussi qu'il est assez pessimiste sur le fait qu'on puisse avoir un créneau plus tôt. Une PNC prend alors la parole pour traduire très brièvement en français avec un accent espagnol. À l'annonce de 40 min de retard une réaction plus vive apparaît en cabine (–> c'est donc que personne n'écoutait/n'a compris tout à l'heure en anglais !). La musique reprend ensuite dans la cabine.

Dehors un A320 Air corsica qui repousse.

photo img_4725-minphoto img_4726-min

Ce qui nous dégage la vue sur un AF.

photo img_4727-min

Avant que le deuxième A320 Air Corsica ne repousse lui aussi.

photo img_4729-minphoto img_4730-min

Puis c'est au tour d'AF de repousser



Plus grand monde de ce côté

photo img_4736-min

La musique d'ambiance est une très bonne idée mais quand la playlist ne contient que quatre ou cinq chansons, on en fait vite le tour et elles repartent en boucle ! Surtout quand on attend 40 min !
Derrière mois des gens ironnisent sur la météo à Majorque : "On va revenir plus blanc que ce qu'on était !"
Le PNC à l'arrière est français. Il s'occupe alors de passagers au rang 25 s'inquiétant pour leur correspondance.

Dehors AF atterri

photo img_4738-minphoto img_4739-min

LH décolle en Embraer pour Munich

photo img_4740-min

Dedans on humidifie la cabine (léger voile visible). À noter que nous sommes sur APU pour pouvoir être tout déconnecté et 100% prêts pour l'ATC au cas où on aurai un nouveau slot.

photo img_4741-min

À 9h14, le CDB annonce un démarrage des moteurs dans 5 min.

Et c'est finalement à 9h17 qu'on repousse, soit avec un peu plus de 30 min de retard.

photo img_4743-min

Le Beech Twin Jet de tout à l'heure

photo img_4744-min
.
photo img_4745-min

Et le Dornier

photo img_4746-min

Je profite du démarrage du moteur 2 pour vous présenter la carte de sécurité et le pas par la même occasion. Un pas un peu serré mais convenable pour un vol de moins d'une heure (ce ne sera pas le cas aujourd'hui mais au retour oui)

photo img_4747-min

Dès que le tracteur est repoussé, on commence alors un taxiing court mais sutout très vif et très nerveux.



On décolle de la 31R. Il ne fait pas très beau.

photo img_4753-minphoto img_4754-min
.
photo img_4755-min

On décolle dans la foulée



On traverse une première couche, après un premier virage à gauche.



Les PNC seront très rapidement libérés.
C'est le moment pour moi de vous présenter plus en détail la carte de sécurité. Chaque passager en dispose une imprimée sur le siège (façon RYR) mais il y a aussi une carte de sécurité plastifiée entre chaque siège, sous l'accoudoir, puisqu'il n'y a pas de filet.

La carte imprimée sur le siège

photo img_4766-min

Et la fiche plastifiée, à noter que les issues de secours n'ont pas le même nom (pas les mêmes lettres), il ne faut donc pas mixer les deux cartes au risque de se mélanger.

photo img_4768-minphoto img_4769-min

Je m'attarderais sur ces deux endroits de la carte qui m'ont attiré l'attention :
Tout d'abord le mystère de la septième issue de secours, celle arrière s'éclairci peu à peu. À en croire le dessin, on détache un bout de la queue de l'avion pour sortir ! Hâte d'essayer ^^. Petit rappel de sécurité, à ne pas faire lors d'un amerissage au risque de provoquer une petite fuite dans l'avion

photo img_4770-minphoto img_4771-min

Enfin cette indication m'a fait sourire. Je pense que ça donnerait "En cas de surchauffe d'un de vos appareil électronique, merci de contacter un membre d'équipage". Le pictogramme est très réussi ^^

photo img_4772-min

Assez blagué, dehors on monte toujours.

photo img_4773-min

À l'avant, les PNC sont regroupés pour préparer le service.

photo img_4774-min

Mon voisin de droite se retrouve tout à coup plus silencieux, baisse de régime et fin de montée à 9h45. (Flightradar me confirmera que j'ai eu juste)

photo img_4775-min
.
photo img_4776-min

Quelqu'un sait-il à quoi sert cette chose ?

photo img_4777-minphoto img_4778-minphoto img_4779-min

Le service débute à 9h52 (si si le minutage est très important vous allez voir), à noter qu'un PNC a préalablement fait un tour de la cabine pour proposer la carte du Bob. Mea Culpa, je ne l'ai pas prise

photo img_4780-min

J'en profite alors pour présenter le plafonnier aux amateurs de plafonnier

photo img_4781-minphoto img_4782-min
.
photo img_4783-min

Et c'est à 9h55 que le CDB nous annonce un début de descente avec une arrivée prévue dans 30min à Palma, sous la pluie.
Nous avons donc eu seulement 10 min de croisière ! (FR24 confirmera là encore mon étonnement).

Le service est vite achevé, ne rencontra pas un grand succès surtout pour un vol aussi court et d'autant plus lorsque le CDB annonce le début de descente.

On voit la terre. On survole l'île (on aperçoit quelques champs).

photo img_4786-minphoto img_4788-minphoto img_4789-min

Seulement, on est en fait en circuit d'attente.

photo img_4790-min

Au sol, on peu voir une ville que je serais malheureusement incapable de nommer.

photo img_4791-minphoto img_4793-minphoto img_4794-min

On vire encore et encore à gauche.



La lueur du levé du jour est désormais lointaine. On tourne toujours.



Après un peu moins de 15 min d'attente, on se retrouve en finale.

photo img_4808-minphoto img_4809-min

On traverse quelques nuages.



Touché imminent

photo img_4817-min
.
photo img_4818-min

Touché puis rebond puis on retouche le sol. (La photo est un peu secouée tout comme nous ^^)

photo img_4819-minphoto img_4820-minphoto img_4821-min

On a atterri sur la 24L (sud) et notre zone parking est au nord.

photo img_4822-minphoto img_4823-minphoto img_4824-min
.
photo img_4825-minphoto img_4826-min

Un EZY nous passe sous le nez

photo img_4827-min

On longe maintenant la 24R.
La musique déjà entendu pendant l'embarquement et durant l'attente redémarre pendant cette dernière phase du roulage.

photo img_4828-minphoto img_4829-minphoto img_4830-min

On se gare au large.

photo img_4831-min

On met les cales et extinction des moteurs à 10h39 , soit avec 34 min de retard sur l'horaire.

photo img_4832-min

Un avion décolle de la 24R,
(la compression de l'image ajouté au au zoom, à une mauvaise mise au point et du mouvement donne une très mauvaise qualité mais on reconnait un Eurowings)

photo img_4833-minphoto img_4834-min

Le camion vient d'arriver pour faire le plein, tandis qu'un A321 Thomas Cook passe sur le taxiway

photo img_4837-minphoto img_4838-minphoto img_4839-min

Étant dans les derniers rangs, je serai dans les dernier à débarquer.

photo img_4840-min

Pas de no photo, profitons

photo img_4841-min2photo img_4842-min

Deux Paxbus sont là pour nous suivis de deux autres pleins, prêts à lâcher les fauves. Je saute donc vite dans un des deux qui m'attend (je ne suis pas le dernier je vous rassure)

photo img_4843-min2

Je profite là cette fois-ci d'une absence de film anti-spotting (et surtout ici en l'occurrence des portes qui sont encore ouvertes ^^)

photo img_4844-minphoto img_4845-min

Pas grand chose à voir

photo img_4846-minphoto img_4847-min

Notre avion au loin

photo img_4848-min

Nous sommes lâchés dans le terminal.

photo img_4850-minphoto img_4851-min

Et me voilà dehors à attendre la navette du loueur de voiture.

photo img_4852-min22photo img_4853-min22

Le vol selon Flight Radar 24 avec notamment le graphique qui montre les 10 min de croisière. À noter que FR24 a du mal avec notamment les B717 (mais aussi ATR, Q400, CRJ …) à basse altitude ce qui nous donne ce tracé très étrange lors de l'approche, puisqu'il a dû perdre le signal avant de le récupérer une fois en finale.



À noter aussi que Volotea m'enverra un mail d'excuses concernant le retard le lendemain.

Merci de m'avoir lu et à bientôt pour le retour ^^
Afficher la suite

Verdict

Volotea

7.6/10
Cabine6.5
Equipage9.0
Divertissements7.5
Carte payante7.5

Marseille - MRS

7.9/10
Fluidité7.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.5

Palma De Mallorca - PMI

7.9/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services8.5
Propreté7.0

Conclusion

VOLOTEA 7.6/10
Cabine : 6.5/10 : Un pitch un peu serré mais convenable au vue de la durée du vol.
Équipage : 9/10 : Au top !
Divertissement : 7.5 : Un système de divertissement à bord via le Wifi est dispo pour 1€99 si mes souvenirs sont bons. Il est payant mais à le mérite d'exister et peu être sympa sur les vols plus longs.
Restauration : 7.5 : Je n'ai pas pris la carte à bord mais je l'ai consultée sur le site de la compagnie et les prix ne paraissent excessifs.

MARSEILLE PROVENCE (MRS) 7.9/10
Fluidité : 7/10 : PIF avec une légère attente mais raisonnable et à coté une PAF déserte.
Accès : 8/10 : Je suis venu en voiture mais l'aéroport est lié a de nombreuses lignes de bus notamment. La nouvelle gare routière, le parvis et les accès ont aussi été refait récemment.
Services : 8/10
Propreté : 8.5/10

PALMA DE MAJORQUE (PMI) 7.9/10 :
Fluidité : 8/10
Accès : 8/10
Services : 8.5/10
Propreté : 7/10

CONCLUSION : Une première pour moi sur Volotea qui m'a paru assez positive malgré le retard, avec un bon équipage et tout le confort du T1 à MRS ce qui est pas mal pour une low cost. Volotea est une low cost qui parait moins "agressive" que RYR ou EZY par exemple. (je fais ici allusion à RYR notamment toujours à la recherche de quel supplément peut-on vous surfacturer. Attention cependant, ce n'est pas parce que V7 parait plus laxiste que les éventuels suppléments n'existent pas.).

Sur le même sujet

4 Commentaires

  • Comment 476128 by
    marathon GOLD 9566 Commentaires

    Je ne dirai jamais assez de mal des "musiques d'ambiance" diffusées au sol par les compagnies aériennes, tout particulièrement quand elles s'éternisent.

    Cette fiche de sécurité avec un cône arrière qui se détache est collector !

    La ville inconnue est facile à identifier grâce à son stade : il s'agit de Campos

    Merci pour le partage !

    • Comment 476159 by
      Traveller AUTEUR 55 Commentaires

      Merci pour le commentaire

      Au début je trouvais que la musique d'ambiance n'était pas forcement une mauvaise idée mais une fois qu'on a écouté plus de cinq fois la même chanson ça commence en effet à prendre la tête ^^

      Une carte collector sans doute, elle m'a fait assez rire mais je n'ai pas assez de réflexe avgeek, je n'ai pas pensé à la conserver !

      Merci de l'info pour la ville de Campos ;)

      À bientôt

  • Comment 476131 by
    Esteban TEAM GOLD 11659 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage !

    Volotea fait le job malgré le retard, mais qui n'est pas de son fait.

    Le 717 est vraiment un joli petit appareil.

    A bientôt !

  • Comment 476160 by
    Traveller AUTEUR 55 Commentaires

    Merci pour le commentaire.

    Tout à fait, Volotea fait le job et le fait assez bien (bons prix, base à MRS avec pas mal de lignes, départ T1, équipage au top ...). C'était une première pour moi et je dois avouer que j'ai été satisfait.

    Une première aussi pour moi en 717, un avion sympa qui à l'air vieillot mais qui ne l'est pas.

    À bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.