Avis du vol Vietnam Airlines Phnom Penh Hanoi en classe Economique

Compagnie Vietnam Airlines
Vol VN920
Classe Economique
Siege 19G
Avion Airbus A321
Temps de vol 03:25
Décollage 27 Oct 18, 17:50
Arrivée à 27 Oct 18, 21:15
VN   #40 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 229 avis
AK
Par 427
Publié le 6 novembre 2018

Dernier rappel de l'itinéraire !


Bienvenue dans ce dernier reportage Asiatique ! Après quatre jours sur place, il est temps de rentrer au bercail. Pour cela, je prends le même chemin que pour venir, mais en sens inverse. Je prends donc le vol VN920, qui fait le trajet bucolique Hô Chi Minh Ville -> Phnom Penh -> Vientiane -> Ha Noi. J'enchaîne ensuite sur un long courrier Ha Noi -> Paris. Et pour finir en beauté, je finis pas un voyage en TGV. Comme vous pouvez l'imaginer, ce fût long et douloureux ! Sans compter le choc thermique de -30° à l'arrivée….


Routing


Accès et enregistrement


Donc, après une grosse demie journée de tourisme que j'ai réussi à gratter, je me rends à l'aéroport en taxi. Vu les embouteillages monstres de la veille sur le trajet inverse (plus d'une heure pour faire 8 kilomètres), je ne prends pas de risque et je pars vers 15 heures, pour un décollage prévu à 17 heures 50. Finalement, le trajet ne prendra qu'une demie-heure. L'aéroport a l'air récent !


photo img_3874-33photo img_3876-44-98

J'arrive dans le terminal et je repère les comptoirs Vietnam Airlines. (au fond sur la photo) Il n'y a personne, alors je file aux toilettes pour me changer et enfiler les vêtements les moins légers dont je dispose. C'est très propre à l'intérieur.


photo img_3877-98

Je reviens vers les comptoirs 10 minutes plus tard. Mon vol est annoncé à l'heure !


photo img_3879photo img_3880photo img_3881

Par contre, je ne sais pas ce qui s'est passé, mais tout d'un coup il y a une file énorme qui s'est formée ! Je décide de tenter la file prioritaire car je pense y avoir accès avec ma carte Flying Blue Silver. Malheureusement il y a déjà 5 personnes au comptoir, qui ont chacune 3 ou 4 paquets à mettre en soute et c'est un b*rd*l sans nom. Et ça commence à s'invectiver de toutes parts…. Je reste donc stoïque en attendant que ça se passe.


photo img_3882-20-56

Après une bonne dizaine de minutes, un autre agent vient me demander si je n'ai pas de bagage à enregistrer. Je réponds par l'affirmative, et il part avec mon passeport et ma carte Flying Blue. Il donne le tout à une de ses collègues, qui commence à pianoter allègrement sur son clavier. Elle revient vers moi 5 minutes plus tard, avec mes cartes d'embarquement jusqu'à Paris et un superbe autocollant "transit" rose fluo à poser sur ma personne (ne me demandez pas à quoi ça sert, je n'en ai pas la moindre idée !). Le groupe devant moi n'a toujours pas fini de s'écharper avec l'hôtesse, mais j'ai l'impression que ça progresse car leurs bagages commencent à partir sur le tapis.


photo img_3904-28photo img_3890-36-33

Direction ensuite l'immigration puis la sécurité qui sont passées en un clin d’œil. Je débarque ensuite au Duty Free qui est assez grand. Je fais un tour mais je n'achète rien.


photo img_3883-27photo img_3884

Finalement, j'ai beaucoup d'avance, alors j'en profite pour regarder un peu les avions à quai. C'est légèrement exotique !


photo img_3885photo img_3886-67photo img_3887

Je me pose ensuite près de ma porte en profitant du wifi pour passer le temps. Il y a une prise à disposition.


photo img_3888

Mon avius (nouveau concept, à mi chemin entre l'avion et le bus) arrive au soleil couchant ! Il faut tout de même attendre un certain temps (voire même un temps certain) pour accéder à l'appareil.


photo img_3889

Sur la route de Vientiane


Je commence à connaître les A321 de Vietnam Airlines. Inutile de refaire le topo : le siège est largement supérieur à ce qu'on voit sur des MC Européens "modernes". Quand j'arrive, il y a toujours cette vidéo de promotion touristique, qui est diffusée avant le décollage puis avant l'atterrissage. Sachant que j'aurais eu six segments de vol en autant de jours, ça fait 12 passages de vidéo. Je commence à être un peu lassée ^^ ! Les consignes de sécurité passent ensuite, toujours sur les écrans collectifs. Et, à environ 3/4 de la vidéo, les écrans se rangent tranquilou, comme s'ils n'avaient pas envie de diffuser la fin ! L'équipage doit donc finir "à la main". A cette occasion je me rends compte que l'anglais du CC est tout à fait approximatif.


photo img_3892-8photo img_3894-79

On part environ à l'heure, à la tombée de la nuit….


photo img_3891photo img_3895

Et là, les photos commencent à être trop mauvaises pour vous infliger ça !


photo img_3896-72photo img_3898

La prestation en vol sur ce premier segment est une assiette froide. Ça ressemble fort à ce que j'ai eu à l'aller, mais c'est je vous assure que ce n'est pas exactement pareil !


photo img_3900

Il y a donc une assiette de légumes variés et charcuterie locale….


photo img_3902

Et trois demi-tranches de fruits coupés !


photo img_3903-17

J'ai bien aimé le goût des aliments, mais je trouve que ça manquait un peu de quantité. J'accompagne le tout d'un grand verre d'eau. Après, le personnel repasse avec du thé et du café, je prends donc un petit thé !


photo img_3905-57

Je vois des villes par le hublot, mais les écrans collectifs ne diffusent que des trucs sans intérêt. J'utilise donc ma géovision personnelle pour me situer !


photo img_3906

Je suis tirée de ma rêverie par l'annonce de la descente vers Vientiane. J'ai une belle vue sur la ville en arrivant.


photo img_3907-66photo img_3908-86

Vientiane, Vientiane, ciquante minutes d'arrêt !


Me voilà donc de retour à Vientiane. On se gare gentiment à proximité d'un avion Bangkok Airways.


photo img_3914-39

Les passagers à destination de Vientiane sont priés de descendre en montrant leur carte d'accès. A vue de nez, je dirais qu'entre un tiers et la moitié de l'avion descend ici. Un bon mélange de touristes majoritairement Européens et de locaux.


photo img_3915-33

Au sol, ça ne chôme pas, on fait le plein ! Par contre aucun PNC n'a la présence d'esprit de demander aux passagers de détacher leur ceinture pendant le plein. Je pensais pourtant que c'était la procédure ?


photo img_3916-63

Une fois que tous les passagers ont débarqué, la galère commence. Les PNC comptent les passagers restant à bord. Mais il y a des gens dans le couloir, aux toilettes, etc. Ils sont obligés de recommencer plusieurs fois. Puis ils annoncent pour la douzième fois que les passagers à destination de Vientiane sont priés de débarquer dans les plus brefs délais, mais personne ne bouge. Je me doute que le compte n'est pas bon. Ils repassent encore dans les rangs en demandent à chaque passager s'il n'aurait pas oublié de descendre. Chou blanc ! Au bout de dix minutes de ce cirque, je vois une passagère remonter l'allée pour aller voir le personnel. Je me dis qu'elle ne doit pas être douée…. Mais au bout de quelques instants, les PNC font un grand "Bon sang, mais c'est bien sûr !" et leur problème est réglé.

Il y a ensuite une deuxième étape qui consiste à vérifier que tous les bagages à main présents dans les coffres appartiennent bien à des passagers qui continuent vers Ha Noi. Et là aussi, une valise posera problème. Les pauvres PNCs feront 5 allers-retours avec la valise avant de trouver son propriétaire….

La troisième étape fût un nettoyage rapide et efficace de la cabine par une équipe de l'aéroport de Vientiane. On voit qu'ils ont l'habitude !

Et finalement, la dernière étape est l'embarquement des passagers sur ce dernier segment de vol. Une fois de plus, je trouve qu'il y a beaucoup de passagers qui sont montés à Vientiane.


Message à caractère informatif - Conseils aux voyageurs


L'embarquement des passagers se poursuit. A un moment, deux jeunes vietnamiens viennent s'asseoir juste derrière moi. Ils ont l'air ravis de rentrer à Ha Noi car ils n'arrêtent pas de discuter en rigolant. Finalement l'embarquement se termine. Je sens une étrange odeur flotter dans la cabine. Je commence à me demander qui a commencé l'apéro avec un cheddar trop affiné, quand soudain j'aperçois deux appendices suspects à ma gauche….


photo img_3917-34

Et aussi à droite….


photo img_3918-8

Mon conseil chers amis : si jamais vous avez passé une journée à faire du squash avec un K-Way au bord du Mékong en plein soleil et que vous devez prendre l'avion par la suite, vous êtes priés de prendre une douche avant, et/ou de garder vos pieds bien emballés dans des chaussures et des chaussettes !


Vers Ha Noi, enfin !


Enfin bref, ce n'est pas tout, mais il faut regarder les consignes de sécurité ! Cette fois-ci, elles s'arrêtent vers le milieu de la présentation, et les PNC finissent à l'ancienne. Ils ont l'air habitués….

On repart dans la pénombre. La lune était magnifique, mais les photos sont trop mauvaises pour lui rendre justice.


photo img_3920-55

Mon voisin est toujours aussi à l'aise !


photo img_3921-63

Je lui fais comprendre ma façon de penser en abaissant mon siège le plus brutalement possible dès l'extinction de la consigne lumineuse. Malheureusement, cela n'a aucun effet !

Il faudra l'arrivée du "snack" pour que cet individu enlève ses pieds puants de sous mon nez. A propos du "snack", les Laotiens sont priés de vivre d'amour et d'eau fraîche…. Mais surprise, en demandant de l'eau gazeuse, je me retrouve avec une grosse cannette de 33 cL ! Ce n'est pas de refus car j'ai beaucoup marché pendant la journée, sous une chaleur intense. La déshydratation et l'insolation me guettent, alors tentons de nous soigner avec les moyens du bord !


photo img_3923-83

Je finis le vol à contempler la nuit par le hublot.


photo img_3925-8


Au bout d'un moment, je remarque que la télécommande dans le siège a l'air active. Je branche mon casque à tout hasard, et je m'aperçois qu'il y a une douzaine de programme musicaux. C'est vraiment varié, il y a de la musique classique, de la K-pop, de la J-pop, des classiques, et même de la chanson frrrrançaise, messieurs-dames !


photo img_3924

Le vol est rapide (environ 50 minutes en l'air), et vers 21 heures, j'arrive ENFIN à Ha Noi. Malheureusement, c'est un débarquement par bus.


photo img_3926

Tout le monde est pressé de débarquer, sauf évidemment mon voisin ! Je suis évidemment pressée de sortir car je sens que je vais avoir un gros problème très bientôt si je ne trouve pas des toilettes dans les plus brefs délais. Cela promet un délicieux vol long courrier à suivre….


photo img_3927-45photo img_3928-23

La correspondance vers paris et un petit résumé de la fin du voyage


Je tente une photo au débarquement, personne ne fait de remarque.


photo img_3929-74-68

Après cent mètres de bus, on se retrouve au niveau des arrivées :


photo img_3930

Et finalement, je suis les panneaux pour les correspondances internationales. Il suffit de montrer sa carte pour le vol suivant. Il y a aussi un comptoir à côté pour les gens qui n'ont pas encore leur carte. C'est un peu la cohue, mais ça reste raisonnable.


photo img_3932-36-90

Après ça, on monte un escalier, qui nous fait arriver directement au contrôle de sécurité, que j'expédie sans encombres. Après ça, je peux enfin me précipiter aux toilettes, où je fais de mon mieux pour limiter les dégâts.

Je patienterai alors pour la correspondance. Le vol du retour se fera dans la douleur car je n'ai pas pris les médicaments utiles pour ma condition actuelle, et je n'ai pas jugé utile de prendre des photos. Si vous voulez voir ce que j'ai mangé, je vous invite à regarder le FR récent de Pucinet, ou l'un des miens (ce n'est pas comme si le menu changeait tous les mois). La seule chose appréciable fût que le siège du milieu était inoccupé. En bonne intelligence, on s'est arrangée avec ma voisine : elle a dormi la première moitié du vol sur les deux sièges, et je me suis roulée en boule sur la fin du vol. La sélection de films est toujours très plaisante, avec beaucoup de films Asiatiques qu'on n'a pas l'occasion de voir par chez nous. J'ai aussi noté que le premier service de repas commençait plus tôt que lors de mes vols précédents, et que le deuxième repas était servi un peu plus tard. C'est une amélioration notable à mes yeux, qui permet de se reposer un peu plus.

Mais une fois arrivée à Paris, la température extérieure était de 4 degrés, alors je vous raconte pas le choc thermique, et l'attente interminable de mon TGV…. Mais j'ai survécu, c'est l'essentiel !

Afficher la suite

Verdict

Vietnam Airlines

7.0/10
Cabine8.0
Equipage5.0
Divertissements8.0
Restauration7.0

Phnom Penh - PNH

7.8/10
Fluidité9.0
Accès6.0
Services8.0
Propreté8.0

Hanoi - HAN

7.9/10
Fluidité8.0
Accès7.5
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

C'était mon premier vol avec une véritable escale, je suis contente ! A bord, c'est très confortable. La prestation est minimaliste, mais a le mérite d'exister. L'équipage a été quant à lui assez transparent, comme souvent chez Vietnam Airlines. Je pense que le sourire est un supplément uniquement fourni en classe Affaires (et encore, je n'en sais rien). C'est dommage car ça pourrait vraiment améliorer mon impression générale concernant cette compagnie aérienne.

Les deux aéroports étaient modernes et très efficaces au niveau des contrôles. Aucun souci non plus au niveau services et propreté. C'est globalement agréable, avec suffisamment d'espace pour les passagers.

En tous cas merci aux personnes qui ont développé le nouvel éditeur, c'est vraiment plus simple et plus rapide !

Et à la prochaine fois !

Sur le même sujet

6 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 473972 by
    Esteban GOLD 20425 Commentaires
    Merci beaucoup pour le partage, jolie attitude de l'agent au sol qui a essayé et réussi à te faciliter la vie :)

    A bord, sur le premier tronçon, l'assiette froide fait plutôt envie. L'escale est assez bordélique, je présume que le badge remis aurait dû servir à identifier les passagers qui doivent rester à bord. Pas de badge = débarquement à l'escale.

    Le passager aux pieds nus est un indélicat de première, malheureusement ce n'est pas encore une espèce en voie de disparition.

    A bientôt !
  • Comment 474009 by
    lagentsecret 12184 Commentaires
    Merci pour ce FR

    Enregistrement un peu pagaille.
    Heureusement qu'un agent a pris l'initiative de vous aider

    A bord la collation a le mérite d'exister

    Le transit à Vientiane est vraiment mal organisé entre les pax qui oublient de descendre et
    les autres qui ne reconnaissent pas leur bagages.
    Il serait plus simple de faire débarquer tout le monde !

    Je me demande si vous n'auriez pas du faire comprendre au pax derrière vous que ses pieds
    ne sentaient pas la rose.

    Etre malade pendant un voyage est la pire chose qui puisse arriver.
    Dommage que ce dernier vol se soit transformé en épreuve

    A bientôt
  • Comment 474012 by
    Benoit75008 7191 Commentaires
    Merci pour ce FR!

    Catering plutôt bon mais je trouve le tout un peu réduit par rapport à la durée du périple. Décidément l'équipage fantomatique parait être une constante sur la compagnie vietnamienne...

    L'indélicatesse du PAX qui exhibe ses pieds est sans nom, heureusement que ce FR ne peut nous donner l'odeur :-)

    Bonne soirée et à bientôt
  • Comment 474045 by
    scorph GOLD 2169 Commentaires
    Bonjour Alice et merci pour ce report, je constate que les équipages VN sont toujours aussi peu regardant en ce qui concerne la sécurité des vols ... PN parlant à peine anglais, consignes élémentaires de sécurité oubliés (pour ma part j'avais eu lors de mes 2 vols aux issues sur A321 1 fois aucune consigne fournies par l'équipage, une seconde fois un look en me montrant l'affiche sur le coté de la porte...).
    Copax bien indélicat au pieds odorant un vrai plaisir ...
    Bon vols !
  • Comment 474067 by
    mogoy 10181 Commentaires
    Merci pour cette suite.

    C’est un parcours un peu rustique de bout en bout entre l’embarquement en mode contre bandier (ils devaient refuser de payer un excédent de bagages) et le passager aux pieds toxiques… Mais cela donne de bonnes choses à écrire dans le FR. Mais sur le moment ce doit être bien énervant en effet.

Connectez-vous pour poster un commentaire.