Avis du vol Loganair Stronsay Orkney Islands en classe Economique

Compagnie Loganair
Vol LM727
Classe Economique
Siege 01A
Temps de vol 00:08
Décollage 29 Jul 18, 18:19
Arrivée à 29 Jul 18, 18:27
LM   #1 sur 142 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 21 avis
F-OITN
Par GOLD 435
Publié le 13 novembre 2018

Routing


CONSTRUCTION DU ROUTING (RAPPEL)


Bonus : Cliquez pour afficher


Un retour bien humide !



Nous nous retrouvons donc pour la dernière étape de ce jour en direction de Kirkwall depuis Stronsay.
photo p1540004

Le dernier échange de passager est en cours, 2 personnes y descendent, et 2 personnes nous rejoignent. Le vol est donc toujours complet (8 personnes à bord).
photo p1540005

Pendant ce temps, la météo ne s'arrange guère, voire empire. Le vent dépasse les 30kn et la pluie continue de tomber fortement. Voyez plutôt sur la vidéo (et écoutez le son de la pluie sur le fuselage ^^) :


Nous ne nous attarderons pas plus longtemps, démarrage des moteurs et réglages du GPS avec un vol direct VFR pour EGPA (Kirkwall).


Nous sommes maintenant quasi prêts.
photo p1540011

Et c'est parti sous les trombes d'eau !
photo p1540012

Décollage (en vidéo pour une meilleure immersion).


Dans ces conditions dantesques, difficile de prendre des photos et nous volons en limite des nuages à une altitude toujours aussi faible (300 pieds).
photo p1540017

La mer est plus calme dans la baie de Sainte-Catherine, mais ce n'est que temporaire.
photo p1540016

Nous passons l'extrême sud-ouest de Stronsay, au niveau de Rothiesholm.
photo p1540019

Une légère amélioration de la météo permet de gagner 100 pieds, nous volons désormais à 400 pieds au cœur de fortes turbulences.
photo p1540023

L'instant F-OITN est plus que jamais d'actualité ;)
photo p1540024

La grosse houle du large apparaît alors que nous sommes aux abords de Shapinsay, mais la mer moutonne de moins en moins. La météo s'améliore sensiblement dirait-on.
photo p1540025

Petit focus sur le moteur gauche…
photo p1540026

…ainsi que sur la roue gauche du train principal.
photo p1540027

Shapinsay est désormais en vue. J'adore la vue de ces paysages aux falaises déchirées sortant d'une brume marine. Cela me rappelle les récits et photographies des premières visions des navigateurs arrivant dans les terres arctiques et antarctiques.
photo p1540029photo p1540028

Ces falaises balayées par les vents sont le lieu de villégiature favori des célèbres macareux-moines, mais leur saison de présence aux Orcades est courte (avril-juillet).
photo p1540031photo p1540032

Vue plus générale.
photo p1540033

Tandis que sur notre gauche, c'est la côte bien basse de la pointe de Tankerness qui défile sous nos yeux.
photo p1540034

Nous arrivons sur Mainland, l'île principale où se trouve Kirkwall. La météo s'est un peu améliorée, le vent et la pluie sont moins drus que tout à l'heure. La mer plate n'est qu'une apparence de calme trompeuse vu que le vent vient de la terre, et non du large.
photo p1540035

Il est temps de se mettre en configuration d'approche. Flaps sortis à moitié (sur la photo), puis totalement ; puissance des moteurs (manettes bleues) au maximum.
photo p1540037

Nous nous poserons sur la petite piste 14/32. Sa longueur structurelle est de 2231m mais en réalité, seuls 680m sont exploitables pour les décollages et 570m pour les atterrissages, le reste de la piste dans le prolongement du côté du seuil 32 est utilisé comme taxiway menant au parking.
photo p1540039

En courte finale piste 14.
photo p1540041

Atterrissage et arrivée au parking en vidéo :


10min 36 de temps de vol pour un temps commercial de 8min : la faute au vent de face. Notons toutefois notre heure de départ avec une petite minute d'avance sur l'horaire prévu.
photo p1540043

Gros plan sur le manche orné du logo du constructeur.
photo p1540046

Je profite que la pluie se soit calmée pour immortaliser notre vaillant Islander, en commençant par cette vue "sous l'aile"
photo p1540048

Vue plus générale.
photo p1540049

Détails.
photo p1540050photo p1540047

La pluie revient et il est temps de se mettre à l'abri. Direction le terminal de KOI, d'aspect beaucoup plus conventionnel même si là encore, le parcours de sortie est d'une simplicité enfantine !
photo p1540052

dernier regard vers notre oiseau, tandis que le chef d'escale s'en va chercher les bagages.
photo p1540055

La sortie s'effectue par le même endroit où nous avions embarqué le matin même, avec le tapis très cosy aux couleurs de Loganair.
photo p1540057

C'est avec un plaisir immense de se retrouver en milieu chauffé ! J'aime le froid certes, mais en plein été, c'est plus dur à tenir ;) 8°C à 12°C ici, 37°C au même moment à Paris, je n'ai pas à me plaindre et j'avoue que j'aime ce climat froid, rude et dépaysant (avec modération tout de même ^^ Mais entre une canicule et le froid, je préfère encore le froid).
photo p1540056

Les bagages arrivent sous une pluie de nouveau battante.
photo p1540060

Je récupère mon dû bien trempé, mais heureusement, rien de fragile dedans et qui craint l'humidité.
photo p1540062

Du côté des départs vers le continent, c'est le calme plat, et il faut dire que le dernier vol de la journée vient tout juste de finir d'embarquer et ne tardera pas à décoller.
photo p1540065

Laissons donc cette partie du terminal derrière ce magnifique vitrail car le lieu qu'il délimite m'intéresse au plus haut point.
photo p1540064

Il a beau n'être que 18h30, le jour commence à décliner aussi rapidement que la faim progresse rapidement. Je décide donc de me restaurer ici, en gardant à l'esprit que le dernier bus passe ici à 20h, donc faudra pas trop traîner non plus.
photo p1540063

Un délicieux burger, voilà qui me rassasie avec joie ! Et ce pour un tarif moins cher que 2 malheureux croissants à CDG ou ORY.
photo p1540066

Un vombrissement retenti alors et je délaisse momentanément ma pitance pour photographier ce magnifique Saab 340 assurant le dernier vol pour le continent.
photo p1540067

Puis, je regagne mes appartements avec le bus, en mode navette privée comme le matin même ^^
photo p1540069

Me doutant qu'il y aurait peut-être plus rapide que de faire le trajet Travel-Centre (terminus de la ligne) > Auberge sous le déluge, je demande donc au conducteur quel est donc l'arrêt le plus proche de l'Auberge de jeunesse en lui montrant sa position sur google maps, ce qui est inutile vu qu'il n'y en n'a qu'une et connue de tous ici, mais cela pallie mon piètre accent écossais.
photo p1540070

Le conducteur me répondra "Don't worry my boy !" Et là, ce chauffeur absolument sympathique ne va pas se contenter de s'arrêter à l'arrêt le plus proche : il fera carrément le détour pour me déposer juste devant l'entrée de l'Auberge de jeunesse !!! On est à des années lumières d'Orlybus ;)

Ainsi se termine cette longue mais ô combien magique journée, qui m'a comblé au-delà de toutes mes attentes. Mais rassurez-vous, ce n'est pas encore fini et le clou du spectacle reste encore à venir. Mais là, ce sera pour les prochains opus ! ;)

Merci beaucoup pour votre lecture ! :)

A très bientôt !
Afficher la suite

Verdict

Loganair

8.8/10
Cabine7.5
Equipage10.0
Divertissements10.0
Restauration7.5

Stronsay - SOY

9.4/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services7.5
Propreté10.0

Orkney Islands - KOI

9.8/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services9.0
Propreté10.0

Conclusion

Encore un vol totalement atypique et difficile à noter ! Avec respect des horaires, malgré des conditions difficiles, Loganair nous prouve encore une fois que sa gestion des vols inter-îles, sous une image apparente de simplicité pour le passager, est extrêmement efficace.

Sur le même sujet

16 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.