Avis du vol Enter Air Lanzarote Island Paris en classe Economique

Compagnie Enter Air
Vol ENT846
Classe Economique
Siege 19F
Temps de vol 03:25
Décollage 19 Mai 13, 20:00
Arrivée à 20 Mai 13, 00:25
OF 13 avis
verco91
Par 3909
Publié le 25 juin 2013
Bonjour,

En complément du vol aller ci-joint :
http://flight-report.com/reportage/3984/enter-air/CDG-ACE.html

Voici le vol retour d'un séjour tour opérateur sur cette étonnante île de Lanzarote, la plus orientale des îles Canaries.
Nous sommes arrivés en famille deux heures avant l'embarquement; l'après-midi étant consacré aux dernières visites touristiques qui nous tenaient à coeur.
Trajet sans stress vers l'aéroport car nous n'avons jamais rencontré le moindre embouteillage de toute la semaine !

Arrêt à la station-service pour compléter le réservoir de la voiture de location. Belle vue sur la tour de contrôle.

photo ogkk


Dépose du véhicule au parking location de voitures, placé à une traversée de rue des bureaux des loueurs et situé au milieu du terminal: Rapide et pratique.

photo ovkm


Le terminal 2 au fond à droite, dédié aux vols inter-îles Canaries et Madère.

photo 2c72


Le terminal 1, dédié lui aux vols vers l'Espagne continentale et l'Europe.

photo 5te1

photo vj8p

photo 3u11


Le tableau des départs… So britanniques !

photo h9ov


Le tableau des arrivées aussi.

photo qrq0


Enregistrement des bagages.
A l'aller, ayant enregistré dans les derniers à CDG, nous étions placés à l'avant de la cabine et nous avions récupéré nos sacs dans les premiers sur le tapis bagages d'Arrecife.
Nous tentons donc un pari et laissons passer tous les autres passagers pour voir si cette situation se reproduit. Je vous donne tout de suite la réponse : Ce ne fut pas concluant !

photo gouq


Pendant que nous patientons à l'enregistrement, nous avons l'immense joie de découvrir, en direct, que notre vol de 20h00 est retardé à 21h25…

photo ze7s


Passage rapide au contrôle sureté sous les ordres d'un personnel aux injonctions quasi militaires… Uniquement en espagnol bien sur ! Quand on voit que 70% des touristes sont britanniques…

Donc pas de problème de temps pour se restaurer et visiter le terminal.

Les guichets d'embarquement ne possèdent pas de salles dédiées. Chaque file d'attente encombre l'unique passage du hall… Pas terrible.

photo 77qn


photo r3s2

photo 5iph


Les fumeurs apprécierons le prix.

photo 07o8


Les vitres permettent quelques photos.

photo m5ar

photo 9h


A l'extrémité nord du terminal, une terrasse extérieure permet aux fumeurs de se 'droguer' et aux autres de profiter des mouvements aériens.

photo n4q3

photo hqe7

photo v7lj

photo ilz0

photo 36lh

photo iydc

photo gkls

photo e4sl


Notre vol est désormais annoncé à 22h05. Les vols du lendemain commencent à s'afficher.

photo 1jgb


Un salon privatif accessible à un tarif étrange.

photo l7o7

photo b7qn


L'attente se prolonge. La nuit commence à tomber.Le terminal se vide. Curieusement l'aéroport n'est pas équipé d'un système d'annonces vocales. Des pancartes invitent les passagers à consulter régulièrement les écrans vidéos.

photo 5h10

photo kxr

photo 1jgb

photo frly


Une grande maquette en relief représente l'île, ses volcans, coulées de lave… et son aéroport.

photo pc0n

photo 6vca


Je scrute régulièrement l'arrivée de notre appareil à travers les vitres. Enfin le soulagement de voir notre avion couper les moteurs à 21h45. Le départ à 22h05 semble optimiste.
Nous embarquons à 22h10. Ma fille épuise ses dernières ressources pour galoper devant dans la passerelle.
L'avion est un Boeing 737-800 dit NextGen, ex-Air Berlin, immatriculé SP-ENW et accusant 14.5 ans d'age.

photo p9ru


Accueil toujours courtois en français option accent slave. L'uniforme bleu marine, ornementé d'un calot, est sobre et chic.

photo flpw

photo s66g


22h25, enfin nous repoussons. Nous sommes l'avant dernier vol de la journée à décoller. L'Air Europa passera la nuit ici.

photo g2k2

photo bwj4


La cabine est très propre. Les sièges fins en cuir gris sont identiques au nouveaux Recaro du groupe Lufthansa.
Contrairement à l'aller, pas de têtières en papier, ni de carte des snacks et boissons sur les dossiers.
Bien qu'équipé d'écrans vidéo rétractables sous les racks à bagages, ceux ci ne seront pas mis en fonction.
L'espace aux jambes est très correct (1m87 à caser !)
3 des 5 PNC ont officié sur notre vol aller dont l'hôtesse qui parle succinctement français.

photo lzzq

photo hpnn

photo xjew


Pour les amateurs d'évacuation.

photo m7jj

photo spzr


Je me dis, en pensant à ce FR, que si aucune excuse n'est présentée pour le retard ce sera un zéro pointé pour la ponctualité.
Le copilote prends la parole. Je pense qu'il est français à sa façon irréprochable de s'exprimer dans notre langue et sans le moindre accent.
Sont indiquées les classiques altitudes, températures, vitesse. Il précise que nous aborderons dans 50 minutes les cotes espagnoles, survolerons Madrid et Bordeaux.
Puis il présente longuement et à plusieurs reprises ses excuses pour le gros retard du, je le cite : A un manque de personnel au sol à Charles-de-Gaulle et aux forts vents contraires sur la précédente rotation.
Guère convaincu par les vents contraires qui ne semblent pas avoir affecté les vols arrivant de Grand-Bretagne.

Les PNC font un premier passage avec le chariot en ayant préalablement énoncé au micro, en anglais, les aliments et boissons disponibles.


Madrid est franchi.

photo 49v2


Un second passage des hôtesses pour le ravitaillement a lieu en fin de vol.
Nous avons acheté le nécessaire pour se restaurer à Arrecife donc aucun achat à bord.
Le copilote annonce un début de descente dans dix minutes. Pourtant nous amorçons la descente à peine 1 minute après son intervention.
Cette descente de 30 minutes nous semblera infiniment longue, secoués par les épais nuages et la pluie jusqu'au violent touché à 3h03. Je rappelle que l'atterrissage était prévu à 0h05.

photo c8hb

photo 0x1n

photo 8bu7


Embarquement en PaxBus seulement pour quelques dizaines de mètres.

photo axn5

Les éléments jouent décidément en notre défaveur. Du fait de notre arrivée tardive, une seule équipe bagages est disponible et est occupée à décharger un vol Europe Airpost en provenance de Larnaca.
C'est reparti pour 30 minutes d'attente au tapis bagages !

photo cwm9

photo sodj

photo mgca


J'immortalise l'instant ou nos deux bagages de soute sont récupérés : 3h41 !!!

photo bkwl


Hall arrivées.

photo rnko


Je pars chercher la voiture au parking P3 Resa attenant au terminal 3.
Quand je sors mon véhicule pour récupérer devant le terminal, femme, enfant et bagages, l'équipage du vol attend toujours sa navette hôtelière sur le trottoir.
Je pense que ce vol fut épuisant pour tout le monde.
Nous regagnons notre domicile, en Essonne à 5h00, contents d'aller enfin se coucher.


Bonus spotting de Lanzarote :

photo 4urb

photo vawl

photo fl64

photo 8pvx

photo wf9c

photo otuk

photo nrj6

photo csuc

photo joyt

photo p3ua

photo wel6

photo xyi9

photo uh4g
Afficher la suite

Verdict

Enter Air

6.8/10
Cabine7.0
Equipage9.0
Restauration4.5

Conclusion

Ponctualité : Juste sauvée par l'annonce et les excuses de l'équipage.

Confort : Cabine très propre et sièges modernes, pitch correct. sièges au dossier fins mais inclinables. -2 par rapport au vol aller pour l'absence des têtières et le non fonctionnement des écrans vidéo .

Personnel : Pro et souriant. Uniforme sympa.

Repas : -3 par rapport à l'aller pour l'absence de menus écrits. Choix limité.

Hormis le retard, je conserve ma bonne impression sur l'état des avions et la qualité du personnel navigant.

Informations sur la ligne Lanzarote Island (ACE) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 3 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Lanzarote Island (ACE) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est easyJet avec 6.6/10.

La durée moyenne des vols est de 3 heures et 30 minutes.

  Plus d'informations

12 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.