Avis du vol American Airlines Los Angeles Kailua en classe Premiere

Compagnie American Airlines
Vol AA247
Classe Premiere
Siege 3C
Avion Airbus A321
Temps de vol 05:45
Décollage 04 Jan 19, 17:35
Arrivée à 04 Jan 19, 21:20
AA   #77 sur 131 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 402 avis
pititom
Par GOLD 927
Publié le 7 août 2019

Voyage de fin d'année 2018 pour nous, constitué de deux billets nichés l'un dans l'autre. Nous profitons d'un bon tarif entre Istanbul et Hawaii sur BA, que j'ai détaillé au fil des FR précédents, et nous intégrons un second billet au milieu pour aller en République Dominicaine depuis Los Angeles où nous avons posé une étape.

Les vols zig-zaguent à travers les USA mais c'est volontaire : augmenter ainsi la distance et le nombre de vols participe à renouveller plus vite mon statut oneworld, à gagner plus de miles et à faire baisser le prix. C'est donc gagnant sur toute la ligne sauf celle du temps, puisqu'au total deux jours complets dans les vacances sont perdus à cause des excroissances de voyage. Celles-ci se déroulent toutefois dans de bonnes conditions, donc pas de raison de ce plaindre. Les vols se ressemblant néanmoins forts, je ne publie donc pas tout.

 Je reprends à partir de notre retour à Los Angeles. Pour la suite, il est important de bien voir que c'est la le point de pivot de nos billets nichés : le CLT-LAX qui m'amène est le dernier vol du billet LAX-CLT-PUJ-CLT-LAX et le LAX-KOA qui semble être en correspondance est en fait la suite de notre aller CDG-LHR-JFK-LAX-KOA.

Tout ceci s'imbriquant dans un routing complet ci-dessous :


Routing


Rien de marquant sur les vols de retour à part la présence d'un "animal de soutien émotionnel", la dernière combine en vogue aux USA pour voyager avec toute sa ménagerie…


photo LAXKOA-01

Sur le papier, mon montage est cohérent. Mais ce que je n'avais pas anticipé, c'est d'être poursuivi par ce SSSS pendant tout le voyage.

Aux USA, les contrôles n'ont lieu que sur le premier vol : toutes les connexions étant ensuite garanties en zone sous douane. Donc seul le premier boarding pass est frappé du sceau de l'infâmie, car c'est sur lui que repose les contrôles. Mais en étant sur deux billets totalement séparés, il n'y a aucune connexion pour le système puisqu'un billet se termine ici et que l'autre me voit reprendre après une sortie à Los Angeles. Les deux vols sont donc soumis à un contrôle approfondi.


photo LAXKOA-02

Bien que je sois déjà en zone sécurisée en sortant de mon vol de Charlotte, je ne peux pas me présenter en porte à LAX : sans tampon de la TSA, le personnel en porte à consigne de me refuser l'embarquement. Et je ne vais quand même pas sortir pour rentrer, juste pour me faire recontrôler !

Je me présente donc à l'arrière de sécurité, et interpelle un agent en lui montrant ma carte d'embarquement. Première fois qu'il est confronté à la situation, il appelle donc son superviseur qui vient et qui est bien embêté : le protocole, comme je l'ai déjà indiqué, prévoit de bloquer toute une ligne, ce qui ralentit fort les contrôles. Et le superviseur n'a pas envie de le faire pour contrôler un passager déjà contrôlé, qui arrive de la zone sécurisée et qui demande à se faire re-contrôler ! Mais il sait que s'il n'appose pas le tampon je vais être refoulé. Et que s'il l'appose sans me contrôler, il engage sa responsabilité à la légère…

Il finit par trouver la quadrature du cercle : il laisse son personnel qualifié sur leurs lignes, appelle deux stagiaires qui ne connaissent que la théorie du SSSS et leur fait ouvrir une ligne sur le côté pour une exercice pratique, et leur confie le contrôle. Comme ça c'est fait, et si CLT a bien fait son travail, il n'y a pas de raison que les stagiaires passent à côté de quelquechose.

Ce qui change pour moi, c'est l'attitude du superviseur qui est presque amusé de la situation, qui me remercie de me prêter à la formation de ses stagiaires, qui s'excuse du côté ubuesque de la situation et il s'ensuivra une intéressante conversation sur son métier et les contraintes de la TSA.

Une fois tout cela terminé, direction le salon Qantas First que j'ai plusieurs fois présenté.

Chez oneworld les salons First sont accessibles sous statut et pour cela, il n'y a pas toujours la débauche de luxe d'un salon dédiée à cette classe. Mais déjà, ce qui reste dans les clous ici est l'espace moyen par passager.


photo LAXKOA-03

Et l'offre de service est complète. Si un passager First voulait travailler (ça peut arriver !), le salon dispose de deux grands bureaux individuels d'environ 20m2  entièrement équipés, et qui permettent même de faire une petite réunion de groupe.


photo LAXKOA-04photo LAXKOA-05

On y trouve également une imprimante, et déjà plus réfléchi mais logique, une broyeuse à documents confidentiels.


photo LAXKOA-06

Mais pour ceux qui ne sont pas d'humeur studieuse, on trouve aussi un grand bar, avec de personnel derrière celui-ci, ce qui facilite grandement le service !


photo LAXKOA-07

Et comme en parlant du personnel, celui de la zone restauration n'a pas l'air débordé, nous décidons de nous y arrêter pour déjeuner (le vol CLT-LAX était un vol du matin avec un service petit-déjeuner).


photo LAXKOA-08

Carte des vins, où là encore on pourrait discuter. L'absence d'un vrai Champagne Premium millésimé manque peut-être, mais le choix de 4 références me va bien. Pas de grands Bordeaux pour Mogoy, mais une belle palette américaine et australienne…pour un salon QF aux USA, ça se tient aussi, non ?


photo LAXKOA-09

Je vous laisse découvrir les entrées, et les sandwiches. Oui, les sandwiches "ça ne fait pas First", mais c'est sacré en Australie : on ne plaisante pas avec le sandwich ! Et notez que même les bouseux du Tennessee savent écrire Gruyère dans les règles, avec sa majuscule et son accent.


photo LAXKOA-10

Liste des plats, que je ne testerai pas, puisque nous avons un dîner dans l'avion qui suit juste après. Je ne doute pas que j'aurais mieux manger au salon qu'en vol, mais il faut bien faire son devoir de Flight-Reporter ^^


photo LAXKOA-11

J'attaque par un des plats signature de Neil Perry :
"Crevettes piquantes, chou et radis marinés au poivre de Sichuan et à la coriandre".


photo LAXKOA-12

L'entrée était à tomber. Comme je ne prends pas de plat, je commande un croque-monsieur par curiosité plus que par appétit, dans la liste des sandwiches. Je vous le montre pour être totalement transparent : même si le goût y est, il y a une absence totale de présentation. Dommage.


photo LAXKOA-13

Pour remonter le niveau, nous finirons sur une note sucrée (enfin, pas moi, si vous me connaissez ^^) qui devrait plaire aux amateurs de desserts du site ;)


photo LAXKOA-14

Puis nous rejoignons le T5 d'où part notre vol, via le connector (le salon QF se trouvant au TBIT)


photo LAXKOA-15photo LAXKOA-16

Le départ est prévu à l'heure et l'embarquement commence par les PMR juste au moment de notre arrivée. Il suivra par appel de groupe.


photo LAXKOA-17

Génération récente du siège American, qui est confortable mais un peu comprimé dès lors que le voisin du devant abaisse son siège, ce qui est sûr d'arriver sur ce vol assez long. Il est donc important d'avoir le premier rang, ce que nous n'avons pas pu avoir.


photo LAXKOA-18

On voit mieux les volumes du siège sur cette photo de la rangée voisine (occupée par un Pititom en mode Grand-Père  ^^ ?)


photo LAXKOA-19

Une boisson de bienvenue est proposée pendant l'embarquement : je reste à l'eau après avoir profité de (quelques) coupes de Perrier-Jouet au salon.


photo LAXKOA-20

Nous repoussons et c'est parti…


photo LAXKOA-21photo LAXKOA-22

C'est un vol long. Malheureusement, il n'est opéré qu'en A321 depuis LAX, alors que DFW profite d'un B767 en configuration internationale.


photo LAXKOA-23

Pour passer ce temps, l'IFE est bien chargé et il y a des prises pour profiter de ses appareils personnels.


photo LAXKOA-24

Une fois libérés, les PNC commencent par une distribution d'oshibori et de la déclaration d'agriculture propre à Hawaii.


photo LAXKOA-25

Et le service s'enchaine rapidement : bien que ce soit un vol de jour, la cabine est plongée dans le noir et le service accéléré, pour ceux qui voudraient dormir.


photo LAXKOA-26

L'entrée n'est pas mal du tout ; la salade est un mélange original.


photo LAXKOA-27photo LAXKOA-28

Le plat a été précommandé en ligne, j'ai opté pour un surf'n turf, qui est un combo classique américain de boeuf et de crevette. Aussi bon (malgré une viande cuite évidemment à l'américaine) que mal présenté ;)


photo LAXKOA-29

Passé le plat, les PNC procéderont au débarassage du plateau et à la distribution des bouteilles d'eau, pour ceux qui veulent dormir. Le service de dessert aura lieu ensuite.


photo LAXKOA-30

Les niveaux des verres sont refaits à l'occasion de ce passage.


photo LAXKOA-31

Et le trolley est de retour ensuite, avec notamment les sundays qu'on trouve sur tous les vols longs AA. Les toppings sont au choix, ça sera mangue pour mon ami et pas de dessert pour moi !


photo LAXKOA-32

Un oreiller et une couverture ont été placés sur ce vol…je vais en faire usage le temps d'une petite sieste, qui se terminera en marmottage.


photo LAXKOA-33

Je me réveille quand les lumières sont rallumées et que la descente sur Kona débute.


photo LAXKOA-34

Arrivée sur l'île et débarquement directement sur le tarmac.


photo LAXKOA-35

A bientôt !

Afficher la suite

Verdict

American Airlines

7.5/10
Cabine6.5
Equipage7.5
Divertissements8.5
Restauration7.5

Qantas First Class Lounge - TBIT

9.0/10
Confort9.0
Restauration8.5
Divertissements9.0
Services9.5

Los Angeles - LAX

7.9/10
Fluidité7.5
Accès7.5
Services8.5
Propreté8.0

Kailua - KOA

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

D'habitude assez content de trouver de vrais sièges Business aux USA quand j'arrive d'Europe, je dois dire que même cette configuration assez confortable atteint ses limites sur un vol de 5h comme ici.

Chez AA, les vols à partir de 2200 miles reçoivent normalement un service complet en plusieurs temps qui aide à faire passer le vol, mais ici le service a été accéléré pour permettre le sommeil. Ca peut être bien, mais dommage pour ceux qui n'ont pas sommeil (il n'était que 17h à LAX au départ). Sur les vols Hawaii, un deuxième service avec snack plus important est proposé, mais là pour le coup je marmottais.

Au final, un vol sans relief où tout s'est bien passé mais rien ne laisse vraiment de souvenirs. Heureusement, il reste le salon QF de LAX, qui est pour moi un des meilleurs salons sur le sol américain (certes, c'est le pays des aveugles ^^).

A bientôt !

Sur le même sujet

19 Commentaires

  • Comment 515312 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4211 Commentaires

    Merci Thomas pour ce FR.
    animal de soutien émotionnel => c'est le troisième FR ou un de ces chiens est à bord, visiblement c'est devenu fréquent aux USA.
    Un vol long, qui permet de marmotter un petit peu.
    Le sunday à la mangue donne envie.
    A bientôt

    • Comment 515325 by
      pititom GOLD AUTEUR 10100 Commentaires

      Salut Valérie !

      Oui, c'est la nouvelle brèche et tout le monde s'y engouffre...ce qui tuera sûrement la bonne intention du début. J'avais vu quelque part un pax qui avait embarqué avec une dinde...

      Le marmottage était peu efficace dans de simples recliners...merci la fatigue mais aïe les articulations ^^

      Tu ne préfères pas la coupe du salon :) ?

      A+

  • Comment 515322 by
    Esteban TEAM GOLD 9366 Commentaires

    Merci Tom pour le partage !

    La plaie ces contrôles SSSS quand même, sur ce coup là tu as eu un peu de chance quand même ^^

    A bord la prestation solide AA est meilleure que celle de DL sur ses vols vers Hawaii où les plateaux sont bien plus lights.

    A bientôt !

    • Comment 515326 by
      pititom GOLD AUTEUR 10100 Commentaires

      Salut Stephan !

      Le problème vient aussi de mes vols trop rapprochés. Dans cette discussion, j'ai appris que dès mes premiers contrôles, j'étais "validé" et que le superviseur fait alors une saisie dans ce sens, mais que cela met quelques jours à redescendre et à mettre à jour les systèmes des compagnies. Comme j’enchaînais tous mes vols, j'émettais mes BP avant le retour d'information, donc j'étais systématiquement recontrolé....au final j'ai du être "clearé" par JFK, LAX, MIA et CLT, donc ca doit être bon cette fois ci ^^

      Je ne connais pas DL sur Hawaii, mais moins que cela, ça ne donne pas trop envie :( C'est light quand même ici pour 5h30 de vol...

      A+

  • Comment 515344 by
    Lhdbzh SILVER 407 Commentaires

    Bonjour Thomas et merci pour ce nouveau FR,

    La malediction des 4S se poursuit, ça en devient risible n’était-ce-ce La perte de temps.

    Salon très confortable et la carte est très bonne pour les US. Un peu plus légère sur les vins mais ça reste solide avec 4 champagnes dont 1 rosé.

    L'entrée est appétissante, le croque un peu moins. Je n’aurais pas eu ton abnégation de dîner en vol, j’aurais privilégié un plat principal.

    La cabine est elle aussi confortable mais un simple recliner pour 5h de vol, c’est un peu juste.

    La prestation à bord est correcte sans plus.

    A bientôt avec un bonus d'Hawaï ?

    • Comment 515417 by
      pititom GOLD AUTEUR 10100 Commentaires

      Comme me l'expliquais l'officier, normalement les gens font un A/R simple avec 10 jours sur place. Ca leur laisse le temps de saisir leurs résultats avant que le touriste ne reparte et il y a bien souvent un seul contrôle...mais comme j'ai fait pas loin de 6 vols le temps qu'ils saisissent mon premier résultat de contrôle, il a fallu le refaire à chaque fois...

      Oui, un peu légère dans les références, du moins ce jour là. Je ne sais pas à quelle fréquence est renouvelée la carte.

      Oui ce genre de cabine / prestation qui fait bien le job en 3h ne le fait plus en 5 ! On ne peut même plus comparer avec nos business "siège neutralisée" en Europe car à 5h, on se retrouve quand même souvent sur gros porteur (à part le CDG-AMM qui plait tant à Esteban ^^)

      Bonus prévu, car Kona est une très belle destination loin des plages bétonnées d'Oahu.

      A+

  • Comment 515350 by
    BESMRS GOLD 1449 Commentaires

    Merci pour le FR :o)

    Ah la joie des 4S...

    Questions en vrac:
    - N'était-il pas possible de faire apposer le tampon salvateur sur les deux BP à Charlotte ?
    - Quid d'une réédition du BP avant le boarding ? La mention SSSS aurait elle été maintenue ?
    - Si on présente un BP sur son smartphone, la TSA fait comment pour le tampon ? Sur la main ou sur le smartphone ? :o)

    Pour les animaux émotionnels, si j'ai tout compris, tout part d'une décision rendue par une juridiction ayant un jury populaire (comme pour toute affaire de plus de 100 $ ou presque là-bas). interprétant le Air Carrier Access Act of 1986 (ACAA) (Title 49, Section 41705 of the U.S. Code, cf https://www.law.cornell.edu/uscode/text/49/41705) comme impliquant nécessairement qu'un animal servant de "traitement" (sic) soit admis en cabine sans restriction avec quelques dommages punitifs à la clef.

    Depuis les compagnies US ont la trouille du procès (on parle de millions de dollars pour chaque refus désormais)...

    Sauf que si l'usage d'animaux à but thérapeutique existe (et est médicalement et scientifiquement documenté), le reste ... hum hum ...

    Je vais bientôt envisager un éléphant thérapeutique rien que pour voir la tronche des agents d'escale et de la TSA :o) :o) :o)

    L'Amérique et ses curiosités juridiques :o)

    • Comment 515419 by
      pititom GOLD AUTEUR 10100 Commentaires

      - Non. Etonnament, chaque aéroport à sa procédure, ce n'est pas totalement fédéral, et donc chaque aéroport fait ses contrôles. Mais je rappelle que dans le cadre d'une "vraie" connexion, il n'y aurait pas eu de marque sur le deuxième BP.

      - La compagnie ne contrôle pas juste parce que SSSS est appliqué (je pourrais aussi faire un faux BP ^^). C'est intégré dans la réservation et le BP sonne rouge à l'embarquement. Ce que l'employé vérifie, ce n'est pas la présence du SSSS mais celle du contrôle complémentaire.

      - C'est pour cela que j'indiquais à chaque fois que l'enregistrement en ligne n'est pas possible et que je dois me diriger au comptoir à chaque vol : la réservation est également bloqué pour tout type d'émission de BP or guichet en aéroport (pas même les bornes du-dit aéroport).

      Il y a toujours une bonne origine, mais ici c'était le chien de compagnie du passager qui n'avait aucun trouble visible.

      Moi je réfléchis à une mygale tiens :)

  • Comment 515404 by
    Numero_2 SILVER 8919 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Oh, le SSSS je risque fort de l'avoir dans un mois. C'est quasiment systématique pour les allers simples. ^^

    Sinon il est vrai que les recliners sont limites pour les vols vers Hawaï : Désormais je cible les cabines internationales mais avec comme inconvénient de devoir passer par HNL ou lieu d'arriver directement sur les îles périphériques.

    Il a l'air bien ce surf'n'turf !

    Je n'ai pas souvenir de ce formulaire propre à Hawaï, que ce soit en arrivant de YVR ou de MAJ...

    A bientôt pour la suite.

    • Comment 515420 by
      pititom GOLD AUTEUR 10100 Commentaires

      Salut Clément !

      Un aller simple depuis le Caire :-) ? Histoire d'être bien sûr ^^ Pour le coup, je suis revenu ensuite aux USA en aller-simple 3 mois plus tard (https://flight-report.com/fr/report/41846/american-airlines-aa170-tokyo-nrt-los-angeles-lax) et aucun contrôle approfondi, ni en sécurité, ni en immigration, ni en douane !

      AA opère également KOA depuis DFW en 767. Mais pour OGG ou LIH, c'est 321...

      C'est un classique d'Hawaii pourtant. Ca et le scan des baggages à l'arrivée et au départ avant l'enregistrement (agriculural check).

      A+

  • Comment 515469 by
    Carlito_mrgt 34 Commentaires

    Merci pour ce FR!
    Les attentes au niveau du salon et du vol n’étaient apparemment pas au rendez-vous, même si cela reste satisfaisants.
    Les entrées distribuées dans l’avion, étaient elles, au rendez-vous!
    Bonne journée/soirée!

    • Comment 515532 by
      pititom GOLD AUTEUR 10100 Commentaires

      Oh si, les attentes ont été répondues au salon. Je ne venais pas en terre inconnue et comme je dis en conclusion, c'est un des meilleurs salons aux USA. Mais comme je le connais bien, j'expérimente certains points de la carte et ça marche ou pas en fonction des goûts :)

      A bientôt !

  • Comment 515512 by
    sconnie83 GOLD 1777 Commentaires

    Merci Thomas pour ce FR !
    L'explication sur le contrôle lié au "SSSS" est intéressante, et sans doute plus facile à rédiger qu'à vivre en direct.
    Pas mal le croque-monsieur avec du (vrai?) gruyère.
    La présentation du premier plat est très réussie.
    Pas de gros-porteur sur ce vol long mais au moins il y a la largeur et le confort d'un siège en domestic first qui compense en partie.
    Un plateau copieux servi à bord.
    A bientôt !

    • Comment 515533 by
      pititom GOLD AUTEUR 10100 Commentaires

      Arrivé à ce vol, j'avais une très bonne expérience du contrôle et ça allait plus vite, sachant très bien où me placer pour les fouilles, comment ouvrir la valise, quoi présenter en direct, etc...

      Plat copieux à bord en effet, mais je trouve qu'un service en plusieurs fois (d'abord le plateau, puis ensuite le plat chaud amené une fois l'entrée finie) aurait été plus sympa.

      A+

  • Comment 515516 by
    aurel-lil 4215 Commentaires

    Merci pour ce FR Tom !

    Ah ce fameux SSSS, tu en es devenu un adepte qui peut presque en rire désormais, mais le pax qui ignore cela serait bien vite en stress.

    La carte du salon dans l'ensemble est plaisante on peut y trouver son bonheur à condition de ne pas chipoter pour le luxe^^

    A quand un A321T sur cette liaison ? un jour peut-être si cet appareil devient la norme sur les vols "longs" en dehors du NYC-LAX. Après le confort en comparaison de l'Europe est très bien, mais quand on sait qu'on peut parfois avoir mieux pour le même prix, il y a toujours une part de frustration à contenir c'est certain.

    A bientôt.

  • Comment 515610 by
    lagentsecret SILVER 10463 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Je trouve l'offre nourriture des plats du salon sans grande recherche et pas vraiment au niveau d'un salon First mais ça reste très au dessus de l'offre
    du salon *A

    A bord la cabine est effectivement peu confortable pour un vol de cette durée

    Le catering est du catering US pur jus sauf l'entrée saumon/endive qui parait bonne et originale

    A bientôt

  • Comment 515927 by
    mogoy GOLD 9424 Commentaires

    Merci Thomas pour ce FR.

    Supplétif à la forrmation de la TSA, on aura tout vu, tu as eu de la chance de tomber sur un superviseur bien luné.

    « Pas de grands Bordeaux pour Mogoy, mais une belle palette américaine et australienne…pour un salon QF aux USA, ça se tient aussi, non ? » mouais, on peut faire local et ne pas négliger l’indispensable !

    « même les bouseux du Tennessee savent écrire Gruyère » reste à s’assurer que c’en est bien, any champagne for your PDB, Sir !

    La cabine est ok pour un vol de cette durée et à cet horaire, en revanche je plains les pax du vol de retour qui j’imagine est effectué de nuit.

  • Comment 516136 by
    Chevelan GOLD 11859 Commentaires

    Te voilà voué à jouer le rôle de cobaye pour pouvoir avoir accès à bord ! ^^
    La carte au salon est intéressante et le dessert m'a l'air tout à fait mangeable :))
    A bord le dossier du siège descend bien bas !
    Un catering pas mal, mais une compagnie Européenne sur un segment moins long fit aussi bien, à suivre...
    Un vol sans histoire pour gagner une terre de vacances

    Merci Thomas pour le partage, à bientôt.

Connectez-vous pour poster un commentaire.