Avis du vol KLM Amsterdam Toronto en classe Economique

Compagnie KLM
Vol KL691
Classe Economique
Siege 41K
Temps de vol 07:55
Décollage 09 Aoû 19, 09:45
Arrivée à 09 Aoû 19, 11:40
KL   #52 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 642 avis
marathon
Par GOLD 1452
Publié le 2 septembre 2019

Routing : le mien et la révision par AF/KL


Comme mentionné dans le FR du vol précédent, je n’avais pas du tout prévu de passer à AMS pour aller à Toronto. Mon routing acheté auprès d'AF était celui-ci :


Routing

  • AF344 - Economique - Paris → Montréal - Boeing 777-300ER Non reporté
  • WS3533 - Economique - Montréal → Toronto - Dash 8 - 400 Non reporté
  • AF8419 - Economique - Ottawa → Montréal Non reporté
  • AF349 - Economique - Montréal → Paris - Boeing 777-200ER Non reporté

Mais quelques mois après l'achat, c'est un courriel de KL qui m'annonçait l'annulation de deux vols


photo clipboard001a-77312

Ni le vol AF6553 (qui est en fait le vol WS3533), ni le vol AF347 n’étaient réellement annulés :

- AF a remplacé un routing AF + WS qui les obligeait à acheter au prix fort à Westjet deux places YUL – YYZ par un routing KL + KL qui restait «maison ». Le décollage de CDG était avancé de 13h15 à 7h10, ajoutant au décalage horaire un horaire de la muerte à CDG, et nous obligeant à tenir jusqu'à la fin de la journée à destination au lieu d'aller nous coucher presque immédiatement.

- Le vol de retour n’était pas annulé non plus : nous l’avons vu partir sous nos yeux depuis le salon à YUL. Ce n'était même pas un changement d'appareil, car le vol AF347 a bien été assuré par un 77W comme prévu. AF a donc choisi de nous « offrir » trois heures d’attente supplémentaires au salon de YUL, et aussi le plaisir d’enchaîner directement l'arrivée à CDG en fin de matinée avec le travail au bureau l’après-midi. 

  J'ai protesté : AF a confirmé en termes relativement transparents mon interprétation du changement à l'aller et nous a accordé une aumône de 5 000 FB miles chacun, pas même de quoi compenser le coût du taxi devenu incontournable pour aller à CDG.


Routing


On notera que le seul survivant dans ce jeu de massacre était le vol Ottawa - Montréal. Mais allez-vous en savoir pourquoi, les modérateurs de Flight Report ont opposé leur veto à la publication du récit de ce vol XDS - YUL, exploité en partage de code par KLM sous numéro de vol KL300. Cela devient dur de poster des exclusivités avec une politique éditoriale aussi restrictive ! :)


photo img_7379a

Bien sûr, toutes les réservations de sièges avaient sauté (et allaient sauter à nouveau pour cause de changement d’appareil pour le vol CDG – AMS).


photo clipboard010a

Ce n’était pas le vol qui me convenait, mais autant choisir les sièges qui me convenaient


photo clipboard01a

J’ai tenté cette fois encore le pari du siège milieu neutralisé au fond de la cabine.


photo clipboard05a

A partir de 479 euros le surclassement en J à l’OLCI? C’est peut-être raisonnable par rapport au tarif que j’aurais acquitté à l’achat de nos billets, mais je peux avoir tellement mieux pour 2 x 479 EUR à destination que la question ne se pose pas.


photo clipboard03a

Correspondance express à AMS


Une fois planté le décor, arrive le jour du voyage, et je vous ai laissés à la fin de mon FR CDG – AMS devant ce FIDS.


photo img_3987a

Notre vol suivant se trouve là :


photo img_3983a

Et plus précisément ici. Bonne nouvelle, il n’est pas geannuleerd, mais simplement naar de gate a.u.b. 


photo img_3985a

Les portes E, c’est par là


photo img_3988a

Et plus précisément par ici : la sortie de l’espace Schengen


photo img_3989a

La liste des nationalités dont les passeports sont reconnus par les portails automatiques est longue : les 28 pays de l’Union Européenne, Suisse, Australie, Canada, Hong-Kong, Japon, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud et Etats-Unis. Une fois décompté ceux qui ont moins de 16 ans, cela fait pas loin d’un milliard de PAX qui pourraient faire la queue ici, mais ils n’étaient heureusement pas tous là.


photo img_3990a

Nous n’avons pas pris la meilleure file : un poteau oblique à l’extrême gauche empêche la constitution de files d’attente pour les deux guichets de gauche, ce qui veut dire que la file la plus à gauche aboutit à trois guichets d’un coup, contrairement aux autres.


photo img_3991a

Cheminement un peu long ensuite, mais bien signalé.


photo img_3992a

La durée de la correspondance à AMS nous interdit toute velléité de passer au salon, alors qu’avec mon routing CDG-YUL-YYZ, je comptais profiter du salon à YUL à l’aller :(


photo img_3993a

L’appareil qui va nous emmener à Toronto est ce 777 KLM Asia à nez blanc


photo img_3994a

Nous arrivons à la porte précisément quand l’embarquement est lancé ; les priorités sont respectées.


photo img_3995a

Passerelle aveugle


photo img_3996a

Instant porte


photo img_3997a

Fuselage shot


photo img_3998a

Le siège de KL en 777


Voici la cabine arrière, encore quasiment vide. Ces dossiers vont se révèler inacceptablement durs : heureusement que le retour (de nuit) sera avec AF.


photo img_3999a

La même, vue vers l’avant


photo img_4002a

Bonne nouvelle : le hublot est bien aligné


photo img_4003a

Un coussin et une couverture sont déposés sur chaque siège – je ne me servirai ni de l’un, ni de l’autre.


photo img_4004a

La moquette est propre


photo img_4005a

Je compte ce lien oublié comme une tolérance technique du nettoyage


photo img_4006a

Prise secteur multistandard, mais pas de prise USB (on a cependant souvent un adaptateur)


photo img_4007a

La tablette se déploie en deux parties


photo img_4008a

La carte des lignes de KLM et de ses partenaires est du type fouillis inextricable – il y en a plusieurs pages dans le même style.


photo img_4016a

Le pitch est beaucoup plus généreux qu’en CC/MC


photo img_4009a

C’est compensé par une possibilité d’inclinaison des dossiers, inévitable dans un avion appelé à effectuer de longs vols de nuit.


photo img_4013a

En revanche, il n’y a pas de miracle dans un 777 en 3-4-3 : les sièges sont nettement plus étroits que dans un 737 ou un A32x.


photo img_4010a

Instant F-OITN


photo img_4090a

La cabine se remplit, un PNC a répondu à Mme que le vol serait complet et de fait, PAX41J arrive à notre rang.


photo img_4011a

PAX 41J, ayant vu que nous voyageons ensemble, propose à Mme de se mettre en siège milieu à côté de moi, mais elle tient à son accès au couloir et décline la proposition. Il me propose à son tour son siège milieu : il ferait beau voir que je cède un siège hublot !
Il s’installe donc d’assez mauvaise grâce entre nous, exprimant clairement qu’il n’aime pas se retrouver entre mari et femme, de manière verbale et non verbale, avec un manspreading et une annexion bilatérale des accoudoirs assez caricaturale.


photo img_4060a

Le CdB annonce qu’en raison d’un problème de visa, un PAX doit débarquer et donc qu’il faut décharger ses bagages de soute, ce qui est en effet en train de se faire


photo img_4022a

C’est dans le troisième conteneur que se trouvent les bagages à débarquer ; en voici sur le tarmac


photo img_4023a

A 10h13, le CdB annoncé que les valisés ont été identifiées et que les soutes vont bientôt être refermées. Les conteneurs repartent dans la soute de l’appareil


photo img_4025a

Ce doit être toute une famille qui s’est vu refuser l’accès au Canada, car il y a sur cet engin plus d’une demi-douzaine de bagages, dont certains assortis.


photo img_4026a

Il est 10h22, soit ETD+37’, quand nous repoussons


photo img_4028a

Spotting pluvieux et décollage


777-300ER en livrée Orange Pride


photo img_4029a

Un petit clin d’œil taïwanais : la fleur de pêcher de China Airlines apparaît fugitivement sous l’aile


photo img_4031a

787-9 Turkish Airlines


photo img_4032a

La démonstration de sécurité utilise des dessins animés évoquant des carreaux de Delft


photo img_4034aphoto img_4042a

L’A321 Air France qui nous a emmenés à AMS rentre à CDG


photo img_4036a

A321 Level


photo img_4038a

Un A220 airBaltic décolle derrière un A330 Delta Air Lines


photo img_4040a

737-800 Travel Service, équipé de winglets scimitar


photo img_4046a

A320 Austrian Airlines


photo img_4048a

777-200ER KLM Asia


photo img_4049a

L’A321 Air France décolle sur la piste trempée


photo img_4050a

737-800 KLM


photo img_4052a

E-175 KLM Cityhopper


photo img_4053a

L’A330 Delta Air Lines prêt à décoller


photo img_4056a

A330-300 KLM


photo img_4059a

787 El Al et A32x Easyjet


photo img_4062a

La maquette d’entraînement des pompiers


photo img_4064a

Un 777-200ER KLM Asia s’aligne pour le départ


photo img_4070a

A320 Easyjet


photo img_4068a

Décollage piste 24 : la fourche à la sortie du périmètre de l’aéroport entre les voies ferrées à gauche et les voies dédiées à des bus (R-Net) à droite, en provenance du terminal.


photo img_4078a

L’échangeur entre l’autoroute A4 et la N201. Le centre de logistique dans le coin inférieur gauche a poussé depuis la prise de la photo actuellement publiée par Google Earth.


photo img_4079a

Une future Flight-Reporteuse ? PAX40L est une fillette blonde de 8-10 ans


photo img_4081a

Premier virage : au premier plan à droite, la gare de Nieuw-Vennep, sur les voies en provenance d’AMS, en lisière de la ville éponyme.


photo img_4082a

Virage plus prononcé


photo img_4083a

Bien que presque orienté nord-sud, ce canal à droite marque la frontière entre les provinces de Hollande Méridionale à gauche et de Hollande Septentrionale à droite, au niveau de Poelpolder.


photo img_4084a

L’IFE extérieur ne dure pas : l’avion traverse la couche de nuages.


photo img_4087a

Les PNC distribuent une petite bouteille d’eau et une serviette rafraîchissante


photo img_4088a

Le paysage est complètement occulté


photo img_4089a

Air-to-air avec un 787 KLM


photo img_4091a

Monika


(Pour les plus jeunes sur le site : "Monique" a été le prénom fictif attribué à une PNC particulièrement désagréable par un Flight Reporteur il y a de nombreuses années, et repris régulièrement par la suite dans ce sens).

11:35 : le service commence de l'arrière vers l'avant… à partir du rang 40, juste devant le nôtre. Un peu frustrant, parce qu'incompréhensible. PAX41J qui n'est pas du genre accommodant fait des gestes aux PNC qui répondent qu'ils font le tour.
Le choix de plats chaud a été annoncé de manière peu intelligible en anglais (mon néerlandais n’était vraiment pas à la hauteur non plus) : j’ai compris du poulet ou bien des pâtes avec quelque chose d’indéfini.


photo img_4097a

La PNC, que nous appellerons Monika,  arrive enfin à notre rang, le dernier à être servi dans la deuxième cabine.
- Chicken or pasta ?
Mme et moi répondons l'un comme l'autre "Pasta with what ?". Monika s'esquive immédiatement, ne prenant pas la commande de PAX41J, et revient avec deux plateaux "vegetarian with pasta". Réaction immédiate (en anglais, bien sûr) :
- Je vous avais demandé "Pasta with what ?"
- C'est végétarien
- Je peux avoir du poulet ?
- Non, il n'y en a plus

Vous vous souvenez de la CC de mon vol CDG-FRA le mois précédent, dont les rides avaient immortalisé ses sourires ? Monika avait à l'inverse gravé dans son visage sa mauvaise humeur naturelle, comme certaines collègues (heureusement rares) croisées au cours de ma carrière. Annoncer le choix alors que l'un des articles est épuisé, c'est une technique éprouvée en éco pour donner l'illusion à la moitié environ des PAX qu'ils avaient le choix, car ce qu'il reste est justement ce qu'ils veulent, mais il y a l'art et la manière de gérer l'autre moitié des PAX.


photo img_4098a

Avez-vous remarqué une anomalie dans la photo ci-dessus ? La tablette du siège milieu est en effet restée vide, et PAX41J s’en inquiète :
- Et moi, je peux avoir quelque chose ?
- Vous vouliez un repas ?
- Vous êtes partie sans me demander !

Cet échange agace quelque peu PAX41J qui enchaîne en demandant pourquoi le service part du rang 40 juste devant nous pour nous servir en dernier. En substance, Monika lui répond d'un ton peu amène que c'est leur protocole et que c'est comme ça, refusant d'apporter la moindre explication au fait de commencer à ce rang là plutôt que du fond de la cabine.

Après lui avoir apporté son plateau, elle revient spécifiquement pour lui faire la leçon d'un ton à la fois condescendant et agressif pour lui marteler qu'il y a une certaine proportion de menus chargés dans l'avion et que les derniers servis n'ont pas le choix.
PAX41J réagit un peu et elle en remet une couche, du ton moralisateur d'une institutrice à un cancre éternellement perturbateur. Si l’on m’autorise ce néologisme créé à partir d’un néologisme, c’est le plus bel exemple de womansplaining qu’il m’a jamais été donné d’entendre et de voir.

Après son départ, PAX41J et moi nous nous regardons, avec le même sourire sidéré. L'un comme l'autre habitués aux voyages aériens, nous n'avions jamais vu cela.

 (Mme souriait intérieurement pendant cette édifiante interaction en me voyant à deux sièges de distance noter sur mon PC tout ce qui précède.)


photo img_4099a

Voici donc après déballage le plan B des PAX auxquels le plan A était refusé.


photo img_4100a

Ce n’est pas un hasard si c'est le poulet qui a été épuisé en premier : ni Mme ni moi n’avons aimé ces pâtes noyées dans de la crème et vaguement accompagnées de débris de légumes.


photo img_4101a

Le coca de Mme et ma bouteille d’eau


photo img_4102a

Comment faire tenir tous ces déchets ensemble ?


photo img_4103a

La serviette en textile non tissé a tout juste la taille nécessaire pour revisiter le furoshiki 風呂敷 japonais


photo img_4104a

Les boissons arrivent un peu plus tard. Cette fois-ci, c'est le PNC qui est à la manœuvre : il demande ce que souhaite Mme, au couloir, et zappe complètement mon voisin et moi-même pour passer immédiatement au rang suivant. Il n'aura pas un mot d'excuses quand mon voisin le rappelle. 


photo img_4105a

Evidemment, le chariot repasse une dernière fois pour commencer le service du thé/café au rang 40, juste devant nous, mais cette fois-ci, PAX41J parvient à obtenir du PNC qu'il dévie de son protocole et serve aussi le rang 41, de part et d'autre du couloir.


photo img_4110a

PAX 41J sera beaucoup moins envahissant dans la suite du vol, en croisant les bras pour regarder des films et en resserrant suffisamment les jambes. Il n'y a rien de tel que l'adversité pour créer une empathie entre inconnus, et la médiocrité de ces PNC est tellement caricaturale que nous avons fini par en rire tous les trois, comme le font les victimes d’un sketch de caméra cachée quand ils finissent pas comprendre qu’une situation absurde ne peut être qu'un coup monté.
(Malheureusement pour l’évaluation de KLM, le CCP n’est pas venu révéler que tout ceci était un sketch et nous remercier pour notre participation involontaire…)


photo img_4111a

Les nuages se dissipent : où est-on ?


photo img_4112a

L’avion va passer nettement au large de la pointe sud du Groenland


photo img_4113a

La géovision des appareils LC d’AF/KL est bien connue : une modélisation soignée de l’avion affichée à un écran tactile réactif et de bonne qualité.


photo img_4115a

Malheureusement, la localisation est trop imprécise pour permettre d’identifier une infrastructure aperçue à terre.


photo img_4116a

Plus agaçant, à peine a-t-on arrêté de se déplacer virtuellement autour de l’avion (c’est très ludique, la première fois), la géovision se met automatiquement en mode d’affichage cyclique de ses différents mode d’affichage, y compris ceux qui ne m’intéressent pas, comme par exemple de très courtes notices touristiques sur telle ou telle ville.


photo img_4117a

J’ai compris pourquoi tant de PAX apportent leurs propres écouteurs ou casques, plutôt que d’utiliser ceux qui sont fournis à bord.


photo img_4014a

Que l’on puisse massacrer ainsi avec des écouteurs crachotant l’écoute de son œuvre la plus célèbre doit faire se retourner dans sa tombe Giovanni Battista Draghi (1710 – 1736), plus connu sous le nom de Pergolèse.


photo img_4119a

Tout ce que vous vouliez savoir sur ce petit trou d’environ 1 mm de diamètre dans la double paroi du hublot est expliqué par BESMRS dans ce FR BES-ORY 


photo img_4120a

J’aurais peut-être pu voir l’extrémité sud du Groenland…


photo img_4121a

… s’il n’avait pas été sous les nuages


photo img_4122a

Tout ce que je peux vous dire à son sujet…


photo img_4123a

… c’est que le paysage est aussi blanc que la carte le laisse entendre.


photo img_4124a

Mme va aux toilettes : mon voisin en profite pour faire de même et moi aussi.


photo img_4125a

Il y a un maigre assortiment de friandises et de boissons en libre-service à l’arrière


photo img_4126aphoto img_4130a

Instant porte arrière


photo img_4127a

Siège de structure


photo img_4128a

La cabine, vue de l’arrière


photo img_4129a

Quid des toilettes ? Elles ne sont pas particulièrement exigües pour de l’éco


photo img_4134a

La table à langer est à usage féminin chez KLM


photo img_4131a

Je ne sais pas si le personnel a vérifié l’endroit peu avant mon passage, mais c’est propre


photo img_4133a

… et le sceau de cette garniture est intact


photo img_4132a

Il est interdit de fumer


photo img_4136a

… et il y a un cendrier pour éteindre en sécurité votre cigarette


photo img_4135a

De retour à mon siège, voyons de près ce que KLM offre à ses PAX ayant accès à l’arrière.


photo img_4138a

L’emballage bleu annonce que le contenu est « intens puur »


photo img_4139a

Il contient du chocolat pur et du soja, ce qui fait que l’ensemble n’a rien de pur


photo img_4140a

Quant aux 15 grammes de bretzels de ce sachet, ils sont végétariens (cela vous surprend ?), sans conservateurs (encore que le sel soit notoirement utilisé dans ce but), colorant ou OGM.


photo img_4141a

Il pourrait y avoir des traces de moutarde.


photo img_4142a

Voici le contenu


photo img_4146a

Pour finir, voici la barre de muesli, au sujet de laquelle je n’ai pas trouvé la justification du « + ».


photo img_4147a

On arrive sur le continent nord-américain


photo img_4148a

… mais il faut croire la géovision à ce sujet


photo img_4149a

Toujours pas de terre en vue, mais elle défile sous la couche de nuages


photo img_4152a

Pour la deuxième prestation, les chariots commencent de même à servir à partir du rang 40. Ce protocole qui fait servir en dernier les quatre derniers rangs de l'avion reste un mystère pour moi; je veux croire qu’il y a une raison logistique à cela, mais ce n'était pas la PNC désagréable de notre section de l'avion qui risquait de nous la fournir.

Cette mini-pizza nous est servie par une autre PNC, qui elle est particulièrement souriante. C'est pourtant facile de sourire, mais c’est trop tard pour effacer l’impression imprimée par ses collègues.


photo img_4150a

Hum, KLM servait vraiment déjà des pizzas en 1919 ?


photo img_4154a

Ça se mange très très vite : on a largement le temps avec les 52 minutes de vol restantes.

Mais la boisson (non, pas de café, je prendrai un verre d'eau gazeuse) sera servie par Monika qui a décidément rayé le sourire de son vocabulaire non-verbal. Elle passe un peu plus tard prendre les déchets, mais je n'ai pas le temps de lui donner mon gobelet : elle est déjà partie. J’ai un sourire de connivence avec mon voisin : cela fait partie du tableau, et nous avons pris le parti d’en rire silencieusement, tellement ce tableau est caricatural.


photo img_4153a

Un peu de géographie dans la descente


La rivière des Outaouais qui sépare l’Ontario à gauche du Québec à droite, au niveau de Point Alexander, à quelques 160 km en amont d’Ottawa.


photo img_4155a

Deep River, un peu en aval


photo img_4159a

Les photos ci-dessus ont été prises en zoomant dans ce panorama


photo img_4158a

Minden, au centre de la photo


photo img_4163a

Même si on peut faire apparaître le terrain sous l’avion en transparence, cette géovision est décidément inutilisable pour se localiser, même a posteriori, car ce n’est pas la position exacte de l’avion.


photo img_4164a

C’est à sa forme que j’ai identifié ici le lac Gull, avec les très modestes Moore Falls à l’extrémité du nuage de gauche, ce qui m’a permis d’identifier en retour Minden en amont (à l’extrémité droite de la photo), et de localiser de proche en proche toutes les autres photos du début de la descente.


photo img_4165a

Descente sous la couche supérieure de nuages


photo img_4167a

Gamebridge, sur la rive est du lac Simcoe


photo img_4169a

Voici ce que m’affiche à ce moment-là la geovision : le lac Simcoe se trouve un peu en dessous de l’avant du fuselage de l’avion.


photo img_4170a

La descente se poursuit : l’extrémité du golf de Pheasant Run dans le coin inférieur gauche de la photo


photo img_4172a

Dans le quart inférieur droit de la photo, le champ de course privé d’Adena Springs North à Aurora, à une quarantaine de kilomètres au nord-est de YYZ.


photo img_4175a

Dans le quart inférieur gauche de la photo, le centre commercial Vaughan Mills, avec notamment le parc d’attraction Legoland Discovery Center. La gare de triage de MacMillan est hors champ au-delà du bas de la photo.


photo img_4176a

L’autoroute à péage A407 ; on aperçoit l’extrémité des bretelles de l’échangeur avec l’A400 en bas à droite


photo img_4177a

Entre les nuages apparait YYZ, l’aéroport international de Toronto.


photo img_4178a

Le voici presque entièrement dégagé


photo img_4180a

Les terminaux, le doublet 15L/33R et 15R/33L au centre de la photo, le doublet 06L/24R et 06R/24L moins visible dans le quart supérieur droit de la photo, et une partie seulement de la piste 5/23 à l’extrémité droite de la photo


photo img_4181a

Voici la quasi-totalité de l’aéroport.


photo img_4184a

Au centre de la photo, l’extrémité d’Eglinton Avenue, un cauchemar récurrent pour les automobilistes en raison de la construction depuis des années d’une ligne de tramway sur le terre-plein central. Non seulement les travaux la rétrécissent dans certaines sections (non visibles ici), mais elle est également difficilement franchissable en raison de la neutralisation de carrefours.
Elle aboutit ici à un double échangeur entre les autoroutes 407 (à péage) et 401 (gratuite et régulièrement saturée). Un nuage mal placé cache YYZ.


photo img_4182a

Arrivée à la rive du lac Ontario, au niveau de Humber Bay


photo img_4185a

Zoom sur les tours de Humber Bay Shores et sur la Gardiner Expressway


photo img_4187a

L’avion va faire son demi-tour au-dessus du lac Ontario.


photo img_4190a

Le centre de Toronto, vu depuis le lac Ontario


photo img_4194a

J’aurais beaucoup aimé atterrir ici, à l’aéroport Billy Bishop (YTZ), mais les billets étaient nettement plus chers.


photo img_4195a

YTZ a la particularité d’être situé sur une île séparée de la ville par un étroit bras du fleuve : les usagers et le personnel de l’aéroport traversent par un tunnel piéton ou par un ferry qui fait la navette.


photo img_4196a

Presque sur la rive, le dôme blanc du Rogers Centre, le stade de baseball des Toronto Blue Jays.


photo img_4200a

Zoom sur les gratte-ciel du centre-ville, en face de YTZ


photo img_4202a

Zoom sur les gratte-ciel de Humber Bay Shores, en couleurs naturelles


photo img_4208a

… et après traitement d’image


photo img_4204a

Le centre de maintenance ferroviaire à Toronto de Via Rail Canada, traversé par l’extrémité sud de l’avenue Islington.


photo img_4210a

En bas à gauche, un raccordement en T (les nord-américains disent en Y) du dépôt avec une autre ligne


photo img_4212a

Vue dans l’enfilade : la Gardiner Expressway (et la Queensway à sa gauche) et le centre de Toronto à l’horizon.


photo img_4214a

L’échangeur entre l’autoroute 427 et la Gardiner Expressway


photo img_4215a

L’avion est désormais aligné sur la piste 33L
Echangeur entre l’autoroute 427 et Dundas Street


photo img_4216a

Comment imaginer un grand aéroport international sans son environnement de golfs ?


photo img_4217a

Les barres en zigzag des Masters Condomiums


photo img_4218a

Le Centennial Park, traversé – qui l’aurait imaginé ? - par le sinueux Boulevard Centennial Park


photo img_4221a

Le Centennial Mini Indy, un terrain de karting


photo img_4222a

Traversée de l’autoroute 401, célèbre dans la région pour ses bouchons en heure de pointe, au ras du périmètre de l’aéroport.


photo img_4224aphoto img_4225a

Traversée du doublet ouest (6L/24R et 6R/24L)


photo img_4226a

 Le Terminal 1, de l’autre côté du doublet central de pistes


photo img_4229a

Arrivée à YYZ


Posé des roues à 12h01, heure locale, soit STA+21’


photo img_4232a

767-300ER Eastern Airlines, une compagnie aérienne créée en 2010 mais ayant récupéré les droits au nom de la défunte Eastern Air Lines (1926 – 1991)


photo img_4238a

Derrière, un 787-8 Westjet


photo img_4236a

Un autre 767 Eastern Airlines


photo img_4239a

Décollage d’un petit jet


photo img_4242a

Il est exploité sous la marque American Eagle ; je laisse les pros identifier le type


photo img_4243a

767-300ER Air Canada Rouge


photo img_4245a

777 cargo Aerologic


photo img_4246a

Aviation d’affaires et appareils commerciaux stationnés au large


photo img_4248a

Encore un aéroport desservi par Emirates en A380


photo img_4249a

737-800 à winglets « split scimitar » Westjet


photo img_4251a

Dernier virage à proximité d’un A330-200 Air Transat


photo img_4252a

767-300ER Air Canada Rouge


photo img_4253a

Dash 8-300 Air Canada Express


photo img_4259a

Débarquement


photo img_4260a

Passage dans la cabine J


photo img_4261a

737-800 à winglets « split scimitar » Westjet


photo img_4262a

Dash 8-400 Westjet


photo img_4263a

Long corridor partiellement aveugle


photo img_4264a

Deux Dash 8-300 Air Canada Express


photo img_4265a

787-9 Air Canada


photo img_4266a

Un dernier coup d’œil au 772 qui nous a amenés ici et à son équipage inoubliable.


photo img_4271a

Le circuit d’arrivée commence par une déclaration de douane sur des bornes en libre-service qui délivrent un formulaire imprimé « ticket de caisse »,


photo img_4267a

… identiques à celles-ci, inutilisées le long du corridor débouchant dans la salle ci-dessus. La queue pour l’immigration est ensuite très longue, mais avance rapidement en raison du nombre d’aubettes en service. Qui plus est, quand nous atteignons la fonctionnaire qui dispatche les PAX vers les aubettes, elle me pose quelques questions banales et mes réponses tout aussi banales lui suffisent apparemment pour nous dispenser de nous présenter à une aubette.


photo img_4272a

Dix minutes seulement pour atteindre la salle de livraison des bagages, malgré l’impression d’une foule nombreuse et un peu désordonnée dans la salle des bornes de saisie de déclaration de douane.


photo img_4273a

Le temps d’arriver ici, trois quart d’heures après être arrivés au contact, notre valise a déjà été livrée et extraite du tapis.


photo img_4274a

Par ici la sortie !


photo img_4275a

Comme à TPE, on peut attendre confortablement assis les PAX qui arrivent landside, mais contrairement à TPE, il n’y a pas de place pour tout le monde. Nous étions attendus : les vacances commençaient !


photo img_4277a

Après un cheminement plutôt long parce que la voiture était garée au plus près des arrivées domestiques (typique « délit d’habitude » d’accueillir des PAX locaux…), nous sommes en route vers le centre-ville par l’autoroute 401 qui n’est pas encore surchargée du trafic de départ des navetteurs, mais il ne fallait pas tarder.


photo img_4282a

La suite appartient à un petit bonus local


Bonus : quelques aperçus de toronto et de ses alentours


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

KLM

4.6/10
Cabine6.5
Equipage0.0
Divertissements6.5
Restauration5.5

Amsterdam - AMS

8.1/10
Fluidité7.5
Accès7.0
Services8.0
Propreté10.0

Toronto - YYZ

7.9/10
Fluidité6.5
Accès7.0
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

Le siège de ce 777 en 3-4-3 est encore plus étroit que celui d'un 737, lequel est plus étroit que celui d'un A320. Le pitch est acceptable pour du long courrier en éco, mais ce qui tient lieu de rembourrage à ce siège est probablement trop dur pour y dormir confortablement.
La réalité dépasse la fiction : l'interaction de cette PNC avec les PAX ne serait pas crédible dans un film, et son collègue n'était pas irréprochable non plus (Mme est beaucoup plus sévère que moi à l'égard de ce dernier). Exceptionnellement, j'inflige un zéro pointé pour cette prestation exceptionnellement mauvaise.
L'IFE dispose d'un écran de bonne qualité, mais pâtit d'écouteurs de très mauvaise qualité. La modélisation de l'avion dans la géovision est plaisante, mais le mode cyclique par défaut est très agaçant et la localisation beaucoup trop imprécise.
Comme cette PNC l'a martelé à mon voisin de manière particulièrement désagréable, le choix du plat chaud n'est pas garanti en éco. N'empêche que le plat qui restait était franchement médiocre : il est possible de faire mieux en végétarien que des pâtes noyées dans de la béchamel. L'annonce orale et difficilement compréhensible du menu était un handicap supplémentaire, contrairement au menu papier distribué par AF, ou affiché à l'IFE sur certaines autres compagnies aériennes.
C'est donc un bilan très décevant pour KLM, en deçà de mes attentes sur tous les critères d'évaluation.

Un peu d'attente au PIF, avec un ressenti dégradé par l'existence d'une file rendue beaucoup plus rapide que les autres de par la configuration des lieux, mais rien de catastrophique. Au contraire des salons, le cheminement vers les portes d'embarquement est bien signalé, mais néanmoins assez long pour une correspondance Schengen - long courrier.

Chaque étape du trajet d'arrivée est plus rapide que les apparences (une foule auprès des bornes de saisie des formulaires de douane, une queue interminable à l'immigration) ne le laissent craindre, mais il a quand même fallu trois quarts d'heure pour atteindre la salle de livraison des bagages, ce que je trouve très excessif. Au moins, notre valise nous attendait quand nous y sommes arrivés. J'ai noté aussi l'existence de sièges, en nombre certes insuffisant, pour ceux qui attendent les PAX.

Informations sur la ligne Amsterdam (AMS) Toronto (YYZ)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Amsterdam (AMS) → Toronto (YYZ).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est KLM avec 7.4/10.

La durée moyenne des vols est de 8 heures et 10 minutes.

  Plus d'informations

41 Commentaires

  • Comment 520026 by
    BESMRS GOLD 1522 Commentaires

    Merci pour le FR :o)

    J’ai un peu du mal à comprendre : si les vols ne sont pas annulés, AF n’a pas le droit de vous rerouter… donc c’est un refus d’embarquement (avec 600 € par pax à la clef si le retard excède le seuil réglementaire) …

    Perso, cela me serait arrivé je pense que j’aurais légèrement élevé la voix.

    Monique a été nommée ainsi le 21 janvier 2013 par Anthony
    https://flight-report.com/fr/report/3078/Air_France_AF4097_Los_Angeles_LAX_Paris_CDG

    Pas le choix de plat alors que tu es Platinum ? Mettez Monika en soute !!!!!

    Bon bah j’attends la suite :o)

    • Comment 520072 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Ce n'était pas un refus d'embarquement, car le vol a été changé des mois à l'avance. J'aurais certes pu demander le remboursement intégral et changer de crèmerie, mais cela ne m'arrangeait pas non plus.

      Merci pour l'origine historique de "Monique" - je me souvenais bien de l'auteur, moins du trajet à l'occasion duquel il avait choisi ce prénom de manière arbitraire .
      J'étais Platinum à l'achat du billet, mais un FB-Gold lors du vol, et ce statut ne m'a jamais valu la moindre considération à bord.

      Merci pour le commentaire, à bientôt !

      • Comment 520079 by
        BESMRS GOLD 1522 Commentaires

        Sans vouloir être méchant: le vol et les horaires sont contractuels. Ils ne peuvent pas être modifiés par le transporteur sans votre accord (toute clause contraire est nulle de plein droit) sauf cas de force majeure (ce qui n'est pas le cas ici).
        Le vol n'a pas été annulé: vous aviez le droit contractuel d'emprunter les vols pour lesquels vous aviez réservés et payé votre contrat de transport.

        La réglementation européenne prévoit certains clauses d'indemnisation pour des modifications unilatérales des conditions de transport avec des barèmes standardisés minimaux.
        Le droit français ne prévoit pas de barème mais prévoit la responsabilité du transporteur en cas de faute (ici une modification unilatérale du contrat sans votre accord). Bref ce n'est pas 5000 miles qui feront la différence ou une indemnisation correcte.

        Le taxi est du, les frais supplémentaires aussi, etc. Et cela même s'ils changent cela 8 mois à l'avance.
        Vos vols n'ont pas été annulés, ce n'est donc pas un cas de force majeure (vu la date de changement), bref ils sont morts...

        Avez vous demandé à garder les mêmes vols ? Si oui, cela ressemble bien à un refus d'exécution du contrat de transport...

        En plus tout ca pour finir avec Monica !!!!
        :) :) :) :) :)

        PS: on peut en parler le 28/09 :o)

  • Comment 520041 by
    Helvet 496 Commentaires

    Bonjour merci du report,

    Inacceptable ce que AF à fait, vous payez une prestation AF s’y tient même pas...

    Par contre je dois dire que je comprend entièrement le pax au siège milieu, certaines fois être au siège du milieu en plus entre un couple...

    • Comment 520073 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      La confiance que j'avais envers AF en a pris un sale coup à l'occasion; ni la compensation en miles, ni le courriel d'accompagnement n'ont été à la hauteur du préjudice subi.
      Nous sommes bien d'accord que les sièges milieu sont les pires dans un avion. C'est cependant la première fois qu'un PAX placé entre nous se plaint, et qui plus est aussi ouvertement.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 520065 by
    Esteban TEAM GOLD 10189 Commentaires

    Merci pour le partage François.

    Alors qu'il n'y a pas d'erreurs de spotting voilà que tu fais pire : tu vas à Toronto et tu mets la trace radar d'un vol arrivant à YUL. Tout ça pour voir si je lis bien ton report entièrement hein ?

    Les Monika de KL n'ont rien à envier aux Monique d'AF. Celle ci étant particulièrement gratinée.

    Un bonjour à Françoise et à très vite !

  • Comment 520087 by
    Christian Gerber 2 422 Commentaires

    Merci de ce moment!
    Depuis longtemps je me demandais si j'étais le seul à faire des cauchemars durant mes vols KL en Y...
    5000 miles "généreux par nature" ah non ça c'était avant.

  • Comment 520102 by
    saintpiev SILVER 590 Commentaires

    Merci pour ce FR avec de belles vues de Toronto à l’atterrissage.
    Bon j'avoue que je n'aurai pas aimé être à la place du pax du milieu, mais finalement la Monica vous a en quelques sorte réconcilié !!
    A bientôt

    • Comment 520135 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      A la condition expresse de la prendre au second degré, l'interaction avec les PNC était assez divertissante, avec le bonus de créer de la bonne humeur entre des PAX qui n'avaient pas choisi de voyager ensemble. Elle avait aussi le mérite de me fournir quelque chose à raconter au sujet des PNC.
      J'ai eu la chance d'être du bon côté et avec un ciel dégagé pour profiter de ce demi-tour avant l'atterrissage.
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 520131 by
    hippocampe 22 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR.
    Quelle catastrophe ce service KL en Y. Et comme toujours, c'est la qualité de la relation humaine des PNC qui joue pour beaucoup.
    Le changement de vol qui vous a été imposé n'est pas commercial non plus.
    Je vous souhaite de plus heureuses expériences pour vos prochains vols !
    A bientôt.

  • Comment 520155 by
    Papoumada SILVER 5629 Commentaires

    Merci François pour ce Monika Report.

    Il y a indubitablement des séquences où rien ne fonctionne comme prévu et où tout nuit et conspire à (te) nuire.

    Effet nord-américain je suppose, mais le catering proposé sur ce vol n'est absolument pas convaincant. J'ai de bien meilleurs souvenirs avec KL en Y au départ de l'Asie.

    D'ordinaire les PNC sont l'atout principal de KL. Mais il vaut mieux éviter les fonds de cabine.^^

    Belle leçon de géo en descente et rafraîchissant bonus Niagara.

    Quelque chose m'a peut-être échappé mais pourquoi le vol Ottawa - Montreal est-il non grata?

    A bientôt !

    • Comment 520184 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Je reconnais avoir éprouvé une certaine Schadenfreude à voir ces PNC aggraver leur cas alors que la situation était aussi banale que simple à gérer, et rendre a contrario ce FR moins banal.

      J'ai moi aussi de bons souvenirs de KL Asia sur la ligne AMS-TPE, pour le catering comme pour les PNC, mais la clientèle n'est pas la même. Je vois mal la clientèle asiatique tolérer Monika.

      Quelque chose m'a peut-être échappé mais pourquoi le vol Ottawa - Montreal est-il non grata?

      Une sombre histoire d'appareil absent dans la base de données. Ce n'était quand même pas difficile d'ajouter le Provost H3-45 ;)

      A (presque) bientôt pour le vol de retour !

  • Comment 520176 by
    jules67500 GOLD 4597 Commentaires

    Merci François pour ce FR !

    C'est une véritable honte. AF t'a vendu un billet précis, et changer ce billet pour raison financière n'est absolument pas tolérable. La réponse est encore plus minable avec ces 5'000 miles... Du foutage de gueule !

    Je comprends le passagers du milieu, mais c'est dommage de s'être mis à dos ses compagnons d'infortune dès le début. Heureusement, avec les malheurs, on sent un réchauffement des relations ^^

    Monika a contribué à ce mauvais vol, encore une preuve s'il en fallait que l'équipage donne le ton d'un vol réussi ou non.

    Quant aux repas, je ne suis pas emballé ni par la première prestation ni par le bout de pizza de la seconde. Encore moins par le fait qu'un passager Elite Plus n'a pas eu son choix sécurisé...

    A bientôt !

    • Comment 520374 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      « Se mettre à dos », n’exagérons pas. Défendre son territoire oui, envenimer les relations d’un voisinage qui n’a pas été choisi, non.

      La pizza avait l’avantage de se manger vite et bien, sans encombrer la tablette.

      Pour le reste, AF/KL n’est pas ressorti grandi de ce trajet aller.

      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 520185 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4978 Commentaires

    Merci François pour ce FR.
    Il m’est arrivé exactement la même chose avec un retour de Montréal. J’avais sciemment acheté un YUL-YYZ-CDG : un mois avant je découvre que mon vol YUL-YYZ est marqué comme annulé alors qu’il ne l’a jamais été, et après d’innombrables appels à la hotline on m’informe que j’ai la chance d’être rebooké sur un direct qui s’avèrera être en configuration COI sans climatisation, bref l’un de mes pires vols à ce jour. Bref AF ne me verra plus sur une destination Canada.
    les modérateurs de Flight Report ont opposé leur veto => oui mais cela reste possible sur bus report.^^
    Il s’installe donc d’assez mauvaise grâce entre nous => en plus un beau bébé en termes de gabarit, le vol a du être long pour lui.
    Une future Flight-Reporteuse ? => il n’est jamais trop tôt pour apprécier l’avion.
    gravé dans son visage sa mauvaise humeur naturelle => j’en ai aussi croisé, je plains toujours son entourage.
    Encore heureux qu’un bretzel est végétarien, par contre la forme n’est pas du tout réglementaire.^^
    Merci pour le bonus, Niagara n’a pas changé…

    • Comment 520375 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Je n’ai jamais eu de tels soucis en allant en Extrême-Orient : les exigences de qualité de service ne sont pas les mêmes.

      Quand on a la malchance d’être grand, mieux vaut choisir son siège en conséquence.

      gravé dans son visage sa mauvaise humeur naturelle => j’en ai aussi croisé, je plains toujours son entourage.

      Je fais partie de l’entourage professionnel d’une telle personne :(

      Faute de protection légale du mot, on peut affubler n’importe quoi du nom de breztel

      L’érosion fait actuellement reculer les chutes canadiennes de 30 cm par an, mais il va s’écouler des dizaines de milliers d’années avant qu’elles ne disparaissent.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 520210 by
    AirOne 1525 Commentaires

    Eh bien on ne peut pas dire que ce vol KLM sera mémorable dans le bon sens, dans l'autre par contre ... Quelle catastrophe de bout en bout quand même. Le protocole partant du rang 40 est vraiment incompréhensible, le tout rajouté avec un siège extrêmement dur et voilà la recette du drame. Ce changement de vol est si médiocre qu'effectivement 5000 miles ressemblent plus à une blague qu'autre chose hélas.

    • Comment 520376 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Le mot « drame » est excessif, mais l’image d’AF/KL a été passablement écornée. Cela ne nous a pas empêché de passer d’excellentes vacances.
      KL aura l’occasion prochainement de se racheter… ou pas. A suivre !

  • Comment 520233 by
    Quebecer 2 Commentaires

    Merci pour ce report,
    Malheureusement, j'ai l'impression que tu as enchainé les mésaventures de bout en bout... j'ai en effet jamais eu de problème avec les PNC de KLM (sur une dizaine de LC avec eux)...comme quoi l'équipage ça peut totalement changer le ressenti d'un vol.
    merci pour ces belles photos de l'approche sur YYZ et le bonus sur Toronto (PS: c'est probablement le lac Ontario et non pas le Lac Erié)

    • Comment 520377 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Un (ou une) PNC peut être un rayon de soleil ou une catastrophe ambulante à lui tout seul, tout particulièrement en éco où la prestation prévue n’est jamais éblouissante. J’en ai connu un certain nombre, heureusement plus souvent de la première catégorie que de la seconde.
      Merci pour votre mansuétude pour mon erreur d’étourderie géographique !

  • Comment 520252 by
    tnec 189 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Vraiment limite ce changement sans ton consentement: aucune considération du client. Cette procédure de servir les dernières rangées à la fin est vraiment limite aussi.
    Le repas ne donne vraiment pas envie et l'équipage était médiocre. Heureusement que l'IFE récent rehausse un petit peu l’ensemble.
    Dans l'ensemble ça donne surtout l'envie d'aller voir la concurrence.

    • Comment 520378 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      J’ai trouvé ce service commençant au rang 40 beaucoup moins « limite » que très intriguant. Cela m’aurait beaucoup intéressé d’en avoir l’explication, mais il n’y avait malheureusement rien à espérer de la communication avec cet équipage.
      La géovision est esthétique, mais elle ne localise l’appareil que de manière très approximative.
      AF/KL ne fait pas grand-chose pour conserver ma fidélité le jour où je n’aurai plus de déplacements professionnels ex-CDG en vols directs.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 520437 by
    Lhdbzh GOLD 852 Commentaires

    Bonjour François et merci de ce FR,
    Un vol très mitigé qui commence par un re-routing imposé par AF/KL qui bouscule tout l'agenda : lever très matinal, exit les salons, ...
    Une cabine bien spartiate, le confort régresse et atteint les limites du tolérable pour des LC. Il serait temps d’arrêter ce petit jeu, je ne pensais pas que KL serait dans le peloton de tête dans le domaine.
    Un service étonnant : il faut bien qu'il y ait un 1er et un dernier servi mais pourquoi le rang 41 en l'occurrence...
    On rajoute par la-dessus une couche de PNC qui en tiennent une bonne et la recette n'est clairement pas réussie : le service est pitoyable et d'oublier (sciemment ?) des PAX démontre le niveau de professionnalisme et de respect des clients qu'ont ces personnes : elles ont un peu oublié le sens du C dans PNC.
    Concernant le catering, il est a l'avenant : médiocre et limité..

    ces pâtes noyées dans de la crème et vaguement accompagnées de débris de légumes.

    Cette description m'a bien fait rire, elle pourrait figurer tel quel sur le menu ! Les débris de légumes, on visualise bien !

    Clairement une expérience qui met une claque à la perception qu'on peut avoir de KL qui pourtant s'en sort bien dans les différents FR publiés.
    Merci pour ce beau bonus des chutes et de l'architecture de cette ville.

    A bientôt pour d'autres (mes)aventures !

    • Comment 520797 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Merci pour cet excellent résumé !
      KL s'est révélée nettement plus satisfaisante à l'occasion du vol LC suivant, mais il faudra attendre quelque peu la publication du FR afférent.
      A suivre !

  • Comment 520739 by
    K2World 1778 Commentaires

    Merci pour ce FR
    Après un re-routing sur KLM et un vol pas terrible, vous deviez être content d'être arrivé à bon (aéro)port !
    "Zoom sur les gratte-ciel du centre-ville, en face de YTZ" : à cette heure là je devais sur l'île de Toronto. Si j'avais su !
    A bientôt

    • Comment 520800 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Nous ne sommes pas encore au point où en levant les yeux vers un avion dans le ciel, on se demandera quel est le Flight Reporter à bord (mais on y travaille ;)
      Merci pour le commentaire, les vacances n'ont souffert en rien de l'horaire et du déroulement de ce vol.
      A bientôt !

  • Comment 520919 by
    lucas330 994 Commentaires

    Merci pour ce fr.
    Dommage pour le choix de KLM avec ces sièges pas très confortables.
    Un ife très correct qui passe bien chez AF et KLM.
    Sublime l'équipage, déjà proposer du poulet alors qu'il y en a pas, j'adore.
    Oublier de servir le voisin et tirer la gueule, puis faire la morale, la note de 0 est bien méritée, c'est hallucinant ce comportement. Si elle n'aime pas ce qu'elle fait, qu'elle change de métier. C'est comme les commerçants qui font comprendre qu'on les fait chier quand on entre dans leur magasin ou les cuisiniers (restauration un secteur que je connais bien) qui gueulent quand il y 'a des tables. Si ça vous emmerde, changez de métier. Quelle horreur d'avoir un équipage comme ça. Mais bon comme vous dîtes, mieux vaut en rire.
    Dommage que le ciel était nuageux, aucune vue sur le Groenland, mais au moins cela permet d'être entièrement coupé du monde.
    Merci et à bientôt.

    • Comment 520957 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Je ne sais pas ce qui m'étonne le plus : que ces PNC qui n'étaient pas des débutants soient encore dans un métier de service alors qu'il ne leur convient pas, ou que KLM les y maintient alors qu'ils ne font pas l'affaire (encore faut-il que des PAX se plaignent, ce que je devrais faire).
      J'ai l'impression que le paysage est majoritairement occulté par les nuages quand je prends l'avion, mais il est vrai que je survole rarement des zone arides.
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 521526 by
    momolemomo GOLD 5709 Commentaires

    Drôle d’histoire de la part d’AF. J’aurais rouspété un peu plus par principe, surtout pour les sièges.
    Le passager du milieu pensait pouvoir récupérer un hublot ou un couloir mais c’est raté.
    Monika s’était levé du mauvais pied. Le pire est qu’elle revient en remettre une couche.
    Finalement le changement de vol est encore plus rageant après cette expérience.
    Merci pour ce Fr!

  • Comment 521678 by
    marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

    J'avais beaucoup d'autres priorités que ces billets d'avion.
    Le PAX du milieu voulait aussi ne pas être dérangé par des communications entre ses deux voisins.
    On ne m'ôtera pas de l'idée que c'était là le comportement habituel de Monika.
    Ces vols (et le retour, pas encore publié à ce jour) n'étaient pas la raison d'être de ce voyage, ce qui limitait l'impact de ces déconvenues. En revanche, je me fais un plaisir de les partager ici avec ceux qui y attachent une bien plus grande importance que moi.
    Merci pour le commentaire !

  • Comment 522362 by
    NZ1 SILVER 1187 Commentaires

    Merci pour le partage !
    La famille Marathon qui voyage vers l’ouest, c’est une première dans l’histoire de Flight Report et ça mérite d’être souligné
    Quel dommage d’être tombé sur une PNC de ce genre alors que les reports concernant KLM font souvent état d’équipages professionnels et consciencieux. Il y a des brebis galeuses dans toutes les compagnies, malheureusement
    C’était aussi mal parti avec le voisin et son comportement mais la médiocrité de la PNC à permis de vous ”unifier”, c’est assez drôle
    Tres belles vues de la capitale de l’Ontario lors de l’approche. Le choix d’un hublot coté droit à été le bon
    ”Traversée de l’autoroute 401, célèbre dans la région pour ses bouchons en heure de pointe” : Parait-il que c’est l’autoroute la plus empruntée d’Amérique du Nord, une vingtaine de voies dans ses parties les plus larges mais rien n’y fait car beaucoup de véhicules et de zones de travaux (surtout en période estivale)
    Joli bonus d’une ville que j’affectionne
    A bientôt

    • Comment 523852 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      Pour nous, six heure s de décalage horaire, c'est banal, mais pas dans ce sens là :)

      Je veux croire que cette PNC restera l'exception confirmant la règle qui, de mon expérience limitée, est d'avoir de bons équipages chez KLM.

      Il y a toujours une part de hasard dans le choix du côté du hublot, faute de connaître à l'avance la route aérienne à l'arrivée.

      La notoriété de l'autoroute 401 semble avoir largement dépassé les limites de Toronto : tous nos interlocuteurs semblaient la connaître.

      Merci (tardivement) pour le commentaire !

  • Comment 524881 by
    mogoy GOLD 9749 Commentaires

    Merci François pour ce FR.

    il n’est pas geannuleerd, mais simplement naar de gate a.u.b.

    Reste poli, tout de même.

    Ces nouvelles cabines sont un progrès mais que c'est étroit !

    Le catering est toujours aussi peu intéressant.

    Seconde prestation conforme aux standards du marché nord américain.

    • Comment 525891 by
      marathon GOLD AUTEUR 9514 Commentaires

      il n’est pas geannuleerd, mais simplement naar de gate a.u.b.

      Reste poli, tout de même.

      As-tu déjà vu un seul S.V.P (a.u.b. en néerlandais) à CDG ? ;)
      Ces nouvelles cabines sont un progrès mais que c'est étroit !

      L'homme moderne grossit et la place dans les avions moderne rétrécit. On vit une époque formidable...
      Le catering est toujours aussi peu intéressant.

      Qui voyage encore pour les repas à bord en éco ? La tendance est plutôt à proposer des suppléments pour avoir moins médiocre.

      Merci tardif pour le commentaire !

Connectez-vous pour poster un commentaire.