Avis du vol Avianca Bogota Cartagena en classe Economique

Compagnie Avianca
Vol AV9758
Classe Economique
Siege 29A
Avion Airbus A321
Temps de vol 01:31
Décollage 14 Aoû 19, 10:15
Arrivée à 14 Aoû 19, 11:46
AV   #70 sur 71 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 110 avis
Mendes
Par GOLD 183
Publié le 30 octobre 2019

Bonjour à tous et bienvenue dans la poursuite de ce routing estival à l'autre bout du monde avec au menu cette année, le trio gagnant : Équateur, Colombie et Panama.


Après quelques jours pleins de surprises passés dans la capitale Colombienne, direction la prochaine étape, toujours en Colombie : la très touristique Carthagène des Indes !
J'ajouterai bien évidemment à la fin du FR un petit bonus touristique sur Bogota, stay tuned !


Pour rappel, le routing de ce voyage de 3 semaines est le suivant :


Routing


Aéroport international El Dorado - Bogota


Malgré un trajet sous la pluie depuis La Candelaria, le trafic est relativement fluide pour l'heure matinale : il aura fallu grosso modo 30 minutes pour rejoindre l'aéroport depuis le centre historique.


C'est fraîchement délesté d'environ 5$ par notre taxi du jour que nous débarquons devant le hall des départs de BOG.


photo img_2604

Au vu du temps incroyable passé à la PAF lors de mon arrivée à BOG, je décide de ne pas perdre de temps et me dirige directement vers les comptoirs d'enregistrement AV.


De chaque côté de l'allée se trouvent des comptoirs AV et au milieu, un certain nombre de bornes de self-checkin. Apparemment leur utilisation est obligatoire pour récupérer sa BP et ses étiquettes bagages. On remarque au passage que quelqu'un a oublié son BP sur la borne.


photo img_2608

 L'interface est simple et ergonomique.


photo img_2605

Après une petite minute, la borne me "vomit" mon précieux sésame.


photo img_2606photo img_2618

Direction les comptoirs de gauche "Bagage drop off" où la file d'attente est déserte. 
Malheureusement, je me ferai refouler à l'entrée par la dragonne sous prétexte que ces comptoirs sont réservés uniquement aux personnes n'ayant pas fait le "self checkin"… 


photo img_2611

Direction donc l'autre côté, où la file est bien plus importante


photo img_2612

Après une dizaine de minutes d'attente, l’hôtesse me souhaite la bienvenue… et retire mon étiquette bagage pour en remettre une autre ! 
Niveau optimisation on est au top : attendre plus longtemps pour mettre ses tags soi-même, pour finalement tout devoir faire faire par les locaux : efficacité 100% ! 


Allez restons positifs, le check-in m'aura pris un bon quart d'heure, ce qui reste tout à fait correct. Direction maintenant la PIF, non sans passer au préalable devant le FIDS présentant les vols partants dans les 3 prochaines heures.


photo img_2609

2 vols pour CTG en 4 minutes, pas mal. Directement la porte 73. On peut noter la précision du retard pour Cali avec +17 minutes.


photo img_2610

Les indications directionnelles sont claires avec un code couleur et des grandes icônes. Facile de s'y repérer.


photo img_2613

Dehors, vue sur le tarmac avec pas mal de mouvements et une belle brochette AV version domestique


photo img_2614photo img_2615photo img_2616

Juste avant de rejoindre la PIF, on traverse un long couloir avec des boutiques souvenirs


photo img_2617

Contre toute attente, la PIF sera expédiée en moins de 3 minutes, faisant définitivement oublier ma mésaventure du vol aller. 
Juste après, on retrouve la classique zone Duty-Free 


photo img_2619

Quelques travaux dans le terminal domestiques mais une signalétique toujours très claire et efficace. La zone d'embarquement propose une multitude de boutiques et de cafés pour se détendre.


photo img_2620

Dernier coup d’œil au FIDS : on est toujours à l'heure et à la même porte !


photo img_2621

Au niveau de notre porte, on remarque qu'elle est subdivisée en 7 portes distinctes : la 73 à l'étage et les 73A à F au sous-sol pour les pax-bus. Heureusement pour nous, nous resterons à l'étage.


photo img_2623

Dans la zone d'attente, il y a de nombreux sièges et des zones de recharge secteur/usb ainsi que des comptoirs avec des consoles PS4 en libre service


photo img_2635

Dehors on s'active car notre avion se présente en porte avec 20 minutes d'avance : c'est bon signe pour nous



Juste avant d'embarquer, petit tour aux toilettes pour apprendre comment bien se laver les mains


photo img_2624

L'embarquement débute avec des annonces faites uniquement en espagnol. Les priorités seront respectées et la Y embarquera par zones


photo img_2636

Direction l'étage inférieur avec une dernière vue sur le tarmac


photo img_2639photo img_2640

Puis la terrible passerelle aveugle


photo img_2641

Pour déboucher sur l'instant porte et l'instant playstation


photo img_2642photo img_2644

Et à nouveau l'instant porte en bonus


photo img_2645

L'avion : A321-200 (N810AV)


Informations sur l'avion
- Immatriculation : N810AV 
- Type : Airbus A321-231 
- MSN : 6294
- Mise en service : octobre 2014 (4.8 ans)

Informations sur le vol
- Code : AV9758
- Durée de vol officielle : 1h31 
- Durée de vol effective : 1h01
- Distance : 653 nm / 1.209 km
- Altitude de croisière : 36.000ft
- Piste de Départ / Arrivée : 13L / 01


L'accueil en porte sera assez quelconque avec à peine un bonjour marmonné… ça commence bien


Passage d'abord par la cabine J, positionnée en 3-3 avec le siège du milieu neutralisé. Certains sièges ne sont pas équipés de protection pour les appui-têtes.


photo img_2646

En arrivant à mon siège, je constate que le ménage aura été fait à la va-vite (ou même pas fait tout simplement)


photo img_2651

Le gilet de sauvetage pendouille presque sous mon siège. On remarque au passage la présence de prises de courant sous les sièges


photo img_2649

Malgré que l'appareil ait moins de 5 ans, il semble déjà bien abîmé 


photo img_2648

La plafonnier par contre transpire le neuf


photo img_2652

Le pitch est excellent, même avec le siège de devant baissé


photo img_2647

Et vue avec la tablette déployée


photo img_2653

Dehors, le Sharklet pointe fièrement vers le ciel


photo img_2650

Dans la pochette on retrouve les consignes de sécurité ainsi que le magazine Avianca avec la liste de tous les appareils de la compagnie



Le roulage et le vol


L'embarquement sera rapidement expédié. Le repoussage débute alors, sans aucune annonce du cockpit


photo img_2658photo skbo2

Durant le roulage, les PNC se lèveront pour effectuer les démonstrations de sécurité.
La première faisant plus attention à son brushing qu'aux manipulations des masques à oxygène et le second devra quant à lui du s'y reprendre à 3x pour l'enfiler. Consternant…


photo img_2661

Arrivé au seuil de piste, le CdB passera enfin son annonce pour nous souhaiter la bienvenue à bord et nous annoncer des turbulences en vol qui, je cite "ne mettent pas en danger la sécurité du vol". Rassurant tout ça
Avant même la fin de son speech, l'OPL mettra plein gaz, interrompant le discours d'accueil…


photo img_2665photo img_2666

Tout de suite après le décollage, nous entamons un virage serré à gauche pour partir plein Nord


photo img_2667

On peut distinguer derrière l'aéroport de Bogota


photo img_2669

La montée se poursuit jusqu'à une première couche nuageuse qui nous vaudra de nombreuses turbulences à bord. La consigne lumineuse des ceintures restera allumée tout le vol


photo img_2668photo img_2672photo img_2673

Après une dizaine de minutes de vol, la couche nuageuse est traversée et l'on peut admirer le ciel bleu et quelques paysages colombiens


photo img_2675photo img_2676photo img_2680

Le service débute alors dans l'indifférence totale des PNC. Au menu : une simple boisson (eau, café ou jus), rien de solide.


Je demanderai en espagnol un jus de fruit. La PNC me dira qu'il n'y en a plus, tout en se moquant de mon accent avec son collègue. Bon… ce sera un café alors.
Je constaterai ensuite qu'elle distribuera des jus de fruits aux autres pax. Du n'importe quoi ! 


photo img_2678

Le sketch continuera lors du débarrassage des déchets où les PNC ne feront même pas l'effort de ramasser les objets que leur tendent les pax. Ils se contenteront de présenter le sac poubelle en le posant soigneusement sur les pax assis côté allée.


L'approche et l'arrivée


Après toutes ces péripéties, nous débutons notre descente sur Cartagène, non sans être ballotés dans tous les sens par les turbulences.


photo img_2682photo img_2687

On commence à distinguer la côté Nord du continent sud-américain


photo img_2691

Et le bout de la ville de Cartagène


photo img_2694

On distingue au loin la Skyline avec toutes les grandes chaines hôtelières.


photo img_2697

Les quartiers Est…


photo img_2698

Le toucher des roues sera des plus doux


photo img_2700photo skcg

Après un demi-tour en bout de piste, nous rejoignons notre emplacement de parking à côté du LATAM parti de Bogota juste avant nous. 


photo img_2701photo img_2704photo img_2705

Il n'y a aucune passerelle à CTG, le débarquement se fait à pied.


photo img_2706

Nous aurons le droit à l'instant Danette à bord bien évidemment. Le débarquement commence à l'avant chez les J. Pendant ce temps, un autre escalier est apporté à l'arrière pour faire sortir les rangées 25 et plus.
Je vous laisse deviner l'attitude des PNC lors de débarquement… au final ils se sont cachés dans le galley pour discuter et rigoler, laissant les pax se débrouiller. 


photo img_2709

Le débarquement à pied nous offrira de très belles vues sur notre avion du jour. On remarque qu'à cause de la chaleur ambiante, les volets sont laissés en position 1.



Nous rejoignons ensuite le "tunnel" d'accès au terminal


photo img_2715photo img_2717

Dernière vue sur notre oiseau du jour


photo img_2720

Une fois le choc thermique absorbé, direction les tapis à bagage, non sans passer d'abord devant un bar à touristes


photo img_2721

Les bagages seront déjà disponibles sur les tapis. Très efficace !


photo img_2722photo img_2723

Il suffira ensuite de suivre les marquages au sol pour trouver les "Taxis officiels" avec moins de 2 minutes d'attente.


photo img_2725

Un comptoir de côté permet d'obtenir un ticket avec le montant prédéfini de la course : très pratique


photo img_2726

Bonus touristique - Bogota


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Avianca

4.5/10
Cabine7.0
Equipage1.0
Divertissements6.0
Restauration4.0

Bogota - BOG

9.0/10
Fluidité8.0
Accès9.0
Services10.0
Propreté9.0

Cartagena - CTG

9.2/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services8.5
Propreté8.5

Conclusion

Un vol très décevant comparé à tout les autres AV que j'ai pu expérimenter. Malgré un avion assez récent, certains éléments de la cabine font vieux et le ménage non fait n'améliore guère l'expérience à bord.
Un équipage honteux qui devrait clairement changer de métier. Je leur met 1 pour avoir fait l'immense effort de venir "travailler" ce matin-là...

BOG : bien meilleure expérience dans le transit qu'à l'aller, vol domestique oblige malgré le couac lors du check-in
CTG : petit aéroport avec tout ce qu'il faut. J'ai adoré le débarquement à pied au milieu des avions.

A très bientôt pour la reprise de ce routing avec des expériences bien meilleures que celle-ci !

Informations sur la ligne Bogota (BOG) Cartagena (CTG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 9 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Bogota (BOG) → Cartagena (CTG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est LAN Airlines avec 7.7/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 24 minutes.

  Plus d'informations

10 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 528509 by
    Hamzarom26 487 Commentaires

    Et bein ! Encore du Avianca décidément.
    Je n’ai jamais fait de self check in pour les vols, ne perds pas de temps avec ça et va direct au comptoir ça ira plus vite ;-).
    A bord c’est quoi ces vieux sièges ? Et même pas de vrai business. Très décevant. encore une fois sur 4 vols internes j’ai chaque fois eu une cabine top avec IFE et sièges J. Bizarre.
    Pour les PNC ils sont en général neutres mais jamais désagréables comme toi.
    Je pense que tu as eu une mauvaise expérience ou bien c’es moi qui ai eu 4 fois de la chance...
    A bientôt !

    • Comment 528540 by
      Mendes GOLD AUTEUR 435 Commentaires

      Merci du commentaire !
      J'ai l'impression que c'est la loterie chez AV pour les PNC et les cabines. C'était le seul faux-pas de mes 4 vols avec eux.
      Je te rejoins sur la cabine vieillotte et pourtant l'avion n'a que 4 ans !
      A bientot !

  • Comment 528530 by
    Esteban GOLD 16831 Commentaires

    Merci pour le partage Vincent,

    Décidément c'est la semaine AV :)

    Quelle horreur l'attitude de l'équipage, le 1/10 est dans ce cas là même trop généreux ^^

    A bientôt !

  • Comment 528662 by
    Topps 75 Commentaires

    Merci pour ce FR, effectivement pas de chance avec cet équipage, comme Hamzarom26 sur 3 vols en avril jamais nous ne sommes tombé sur un équipage comme ça, une note mérité.

  • Comment 528669 by
    SKYTEAMCHC GOLD 9114 Commentaires

    Merci pour ton récit et ce très beau bonus !
    Equipage qui ne mérite pas de travailler sur une compagnie de ce niveau avec une attitude non seulement je m'en foutisme mais également désagréable. Pas de solide avec le café . Un petit biscuit aurait été un plus mais de plus en plus de compagnies font le strict minimum quand ce n'est pas carrément du bob.

    • Comment 529218 by
      Mendes GOLD AUTEUR 435 Commentaires

      Merci pour le com ;)
      Effectivement, le solide commence à disparaître tout doucement. Si c'est une question de timing, on a LH qui distribue directement à l'embarquement, si c'est pour les coûts (ce qui semble probable), c'est bien dommage...

  • Comment 528923 by
    AirBretzel GOLD 9926 Commentaires

    Merci Vincent pour ce FR.
    Un équipage qui devrait changer de métier, c'est honteux.
    Superbe bonus, la ville peut en effet se visiter sur une journée.
    A bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.