Avis du vol Corsair International Paris St Denis en classe Economique

Compagnie Corsair International
Vol SS910
Classe Economique
Siege 15J
Temps de vol 10:55
Décollage 25 Mai 19, 21:20
Arrivée à 26 Mai 19, 10:15
SS   #11 sur 68 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 160 avis
Patou974
Par 5060
Publié le 10 novembre 2019

Bonjour à toutes et à tous de Paris,


Routing


Après cette brève escapade touristique parisienne, le chemin du retour s’impose mais Madame ayant du mal à quitter les magasins, c’est avec un peu de retard sur le planning que je m’étais fixé que nous arrivons à Orly 4 (ex Orly Sud, c’est la première fois que j’y reviens depuis le changement de nom il y a 2 mois, exception faite de notre arrivée du 18/05/2019) à 20.00 h. C’est tout juste 20 minutes avant la fermeture de l’enregistrement. Le stress était quand même présent pour ma part en souhaitant qu’il n’y ait aucun incident sur le trajet.

Les comptoirs de Corsair n’ont pas bougé à l’extrémité droite du terminal 4 mais ils ont été renumérotés en zone 41. Vu l’heure, il n’y a plus grand monde et c’est tant mieux.


photo 20190525_195914


Direction à l’étage pour commencer le circuit PIF-PAF.

Sur le site Internet de Paris Aéroport pour présenter les 4 nouveaux terminaux, il est indiqué « Un parcours passager entièrement revisité et simplifié avec une signalétique plus visible et plus claire »


photo orly-4


Bilan : je ne sais pas de quand date ce texte car rien n’a changé depuis mon dernier passage l’année dernière, à part le nom du terminal ! Le parcours est toujours aussi long ! Premièrement, il y a 2 agents qui attendent les passagers et scannent leur billet, ensuite le parcours passager commence et est dans un premier temps stoppé au hasard par 2 agents installés dans un petit coin pour questionner sur le contenu des valises cabines et des sacs, ensuite, c’est direction l’étage pour atteindre les nombreux postes d’inspection filtrage (les contrôles de sûreté) non sans avoir marché un peu et là où c’est encore plus long, c’est pour atteindre les postes de la Police de l’Air des Frontières, il faut poursuivre à droite des PIF, redescendre d’un étage, marcher encore et après avoir sélectionné son couloir (Union Européenne, Etranger, postes automatisés PARAFE) faire les serpentins et enfin se présenter à un agent ! 30 minutes chrono sans embouteillage ! En fait tout a été surdimensionné pour faire attendre longtemps les passagers dans les couloirs en cas d’affluence mais sûrement pas pour traiter rapidement le flux migratoire, sauf peut-être pour les nombreux PIF s’ils sont ouverts. Pour résumer, ça prend du temps pour un aéroport soi-disant modernisé. Encore une fois, un stage à Singapour ou à Hong-Kong pourrait être utile. Même à Bangkok, le circuit est nettement plus rapide s’il n’y a pas de passagers mais comme il y en a très souvent LOL.

Ce sera donc direction sans trop tarder vers la porte F30 à l’extrémité gauche du terminal cette fois-ci. Merci Corsair de nous faire marcher autant ! Même du salon de la compagnie, il faut marcher puisqu’il se trouve juste à la sortie de la PAF


photo 20190525_203039


A peine arrivés que l’appel pour l’embarquement commence, par zones : les 2 extrémités de l’avion dans un premier temps. Nous nous engouffrons dans les passerelles et arrêtés presqu’aussitôt : les portes de l’avion ne sont pas encore ouvertes et nous sommes à 30 minutes du départ


photo 20190525_204830


Au moins, l’avion est là. Ce soir, ce sera le B747-400 immatriculé F-HSEA, un des 3 derniers de son espèce avec bientôt 27 ans d’âge et ayant appartenu comme les 2 autres à United Airlines avant d’intégrer la flotte Corsair le 13/07/2005. Je me rappelle qu’il n’y a pas si longtemps encore, Corsair avait des 747-400 immatriculés F-HSEA, F-HSEX et F-HSUN. F-HSEX a quitté la flotte depuis. Bien évidemment, je les ai tous fait.

Pour rappel, ils sont équipés de 521 sièges en 3 classes depuis 2017 comme suit : 12 classe Affaires Business, 18 Premium Grand Large, toutes les 2 situées au pont supérieur et 491 Economie Economy avec une zone Eco+ à l’avant des portes 1 avec un pitch amélioré.


photo 20190525_204744


Enfin à 21.00h, les portes s’ouvrent. Vite direction la zone Eco+ et ses petits coffres à bagages.

Les IFE sont déjà opérationnels, ainsi que le système de divertissement Corsair On Sky détaillé dans mon vol aller


photo 20190525_211109


Ma carte d’embarquement que je n’ai pas pu prendre en photo auparavant car de l’enregistrement des bagages à l’embarquement, il n’y a eu aucun temps mort.


photo 20190525_210714


A 21.16 h, annonce du CdB pour attendre les 10 derniers passagers, temps de vol de 10h17 et quelques légères turbulences sur l’Italie.

21.20 h, fermeture des portes. Je suis stupéfait de la rapidité de l’embarquement et l’avion semble plein donc quand on veut, on peut !

21.25 h annonce que l’embarquement est terminé.

21.28 h, repoussage


photo 20190525_213307


21.30 h, un PNC annonce le nom du CdB de ce soir, M. LELOUCHE

21.32 h, consignes de sécurité sur l’IFE. Comme je l’avais indiqué pour le vol aller, il s’agit des nouvelles consignes vidéo un peu décalé de Corsair car se déroulant sur terre et sur mer et non pas dans un avion et mêlant des images touristiques de La Réunion et quelques touches humoristiques. En français, en anglais et en langage des signes. La vidéo est disponible sur YouTube



photo 20190525_213240


Le tracteur s’en va…


photo 20190525_213341

… et revient


photo 20190525_213427


Pendant ce temps, les consignes de sécurité continuent à être diffusées


photo 20190525_213502


21.37 h, en route vers la piste à l’autre bout des terminaux… Merci Corsair LOL mais heureusement qu’on ne doit pas marcher. Donc nous avons visité Orly 4 d’ouest en est l’extérieur d’est en ouest.

21.47 h, décollage

Environ ½ heure après commence le service des repas commandés mais il faudra encore attendre ½ heure de plus pour qu’arrivent nos repas Gourmet, soit à 22.50 h. Ils doivent être plus long à préparer ou il y avait beaucoup de plateaux repas commandés. Le service repas général a commencé tout de suite après.


photo 20190525_224824


Quoiqu’il en soit, je ne suis pas déçu comme d’habitude et en plus ça semble correspondre au menu vu en agence.


photo 20190525_224852photo 20190426_182332


Donc, au menu de ce soir :

Foie gras de canard et pain d’épice, salade de jeunes pousses, haricots verts et tomate cerise en entrée


photo 20190525_225928

Ça ne m'aurait pas dérangé d'avoir la tranche complète de foie gras.

Suprême de poulet farci au foie gras, sauce demi glace, bâtonnets de carottes et courgettes sautées, écrasé de pomme de terre persil et coriandre


photo 20190525_225221photo 20190525_230116


C’est certain que si le blanc de poulet n’était pas farci au foie gras, ç’aurait été un peu sec.

Couverts en métal dans un tissu de bonne facture (cf le FR du vol aller pour les couverts en métal)


photo 20190525_225345


Fromages, dessert et petite boîte de chocolat complètent le menu et je m’aperçois que je n’ai pas photographié le dessert.


photo 20190525_231243


Bilan du repas Gourmet : plateaux vides. Raison : c’était très bon.

Le choix pour les autres : paëlla ou pâtes.

23.35 h, service thé / café

A la fin du service, nous survolons la pointe de l’Italie.


photo 20190525_234124


Après avoir trainé un peu, aux toilettes, sur Corsair On Sky, je me décide de dormir un peu. Il est presque minuit vingt.


photo 20190526_001919


A tout à l'heure…





Il est 5 heures du matin lorsque je me réveille. Presque 5 heures de sommeil, ce n’est pas si mal mais j’ai soif et il y a encore du chemin. Il me semble qu’à cet endroit, il doit rester un peu plus de 3 heures de vol.


photo 20190526_050018


Comme il y a un open bar en boissons soft et snacking, je vais me ravitailler.


photo 20190526_050525


Ce soir, c’est jus de pomme, jus d’orange, Coca-Cola, un autre soda, de l’eau et du snacking sucré et salé. Toujours agréable d’avoir cela à disposition, j’apprécie toujours en espérant que le nouvel actionnaire ne va pas rogner là-dessus aussi, comme pour le petit-déjeuner.

Lorsque je retourne à ma place, nous avons franchi les côtes et sommes passés sur l’Océan Indien


photo 20190526_051236

 
Petit-tour sur les magazines proposés par Corsair On Sky




Pour le choix des films, cf mon vol aller. Il s'agit des mêmes programmes.

Finalement, je vais essayer de m’assoupir encore un peu, jusqu’au petit-déjeuner, non pas que les magazines ne soient pas intéressants mais plutôt parce que je n’ai pas envie de lire.

Il est 6.27 h lorsque je me réveille à nouveau, l’activité de la cabine ayant agi sur mon subconscient. Où en sommes-nous ? Pointe nord de Madagascar. A cet endroit, il doit rester grosso modo 1h30 de vol.


photo 20190526_062710


Les lumières cabine sont déjà allumées et les PNC arrivent avec les chariots repas.

Voilà j’ai la confirmation que la boîte de Corsair a bel et bien disparu


photo 20190526_062901


Au passage, c’est super rapide pour la distribution, plus qu’un plateau et plus que la boîte. Ce sachet en papier n’a pas besoin de garder sa forme et les PNC peuvent en prendre plus dans leur main. D’ailleurs la distribution devance rapidement le chariot sur lequel se trouvent aussi les boissons.

Voyons le contenu


photo 20190526_063012


Il n’y a pas grand-chose et il n’y a plus grand-chose je serais tenté de dire, juste un croissant et une compote de pomme. Lors de mon vol aller, le petit-déjeuner comportait encore, en plus de celui-ci, une seconde viennoiserie fourrée de fromage, du beurre et de la confiture. Dois-je en conclure que les économies d’échelle de bout de chandelle continuent avec cette collation ? Je pense que oui.

Les couverts plastiques sont dans la pochette bleue


photo 20190526_063432


C’est ainsi, peut-être qu’il y aura une option petit-déjeuner amélioré un jour.

A 7.44 h soit 9.44 h à destination, le CdB prend la parole pour donner quelques informations sur le reste du trajet : début descente, parking à 10.15 h.


photo 20190526_074429


Le niveau 100 est annoncé pour les PNC 10 minutes plus tard et il nous est demandé de redresser nos sièges.


photo 20190526_075649photo 20190526_075818


10.03 h, rotation à gauche et on aperçoit la côte nord-ouest de l’île de La Réunion, avec la ville du Port.


photo 20190526_080428


Puis la Route du Littoral, la route la plus chère de France


photo 20190526_080454


10.05 h, sortie des trains d'atterrissage et annonce PNC préparez-vous pour l'atterrissage.

10.07 h, atterrissage imminent après 10h20 de vol


photo 20190526_080706


N'ayant pas pu prendre la photo juste au moment de l'atterrissage, vous verrez presque la fin de la piste avec le hangar d'Air Austral


photo 20190526_080828


Demi-tour, direction le terminal. French Bee, Air France et Air Austral, tous en provenance de Paris, sont là. Je pense que Corsair ne va plus tarder, c'est en général le dernier vol à arriver de Paris.


photo 20190526_080902


10.11 h, PNC dernier virage.

En approche de la porte


photo 20190526_101253


En porte à 10.12 h. Le CdB s'est trompé de 3 minutes.


photo 20190526_101338


7 minutes pour que la porte 1G s'ouvre et 2 minutes d'attente pour laisser passer les passagers Premium situés au pont supérieur mais sortant par la porte 2G. Peut-être mon dernier vol en 747.


photo 20190526_102131


Au revoir… et merci de m'avoir lu.

Afficher la suite

Verdict

Corsair International

8.1/10
Cabine8.5
Equipage8.0
Divertissements8.0
Restauration8.0

Paris - ORY

7.4/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services6.0
Propreté7.5

St Denis - RUN

7.5/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services7.0
Propreté7.0

Conclusion

Comme à l'aller, un très bon vol dans cette cabine éco+ avec plus d'espace entre les sièges et située à l'avant du 747-400 de Corsair. Cet espace supplémentaire par rapport au reste de la classe Economie est largement appréciable et fait toute la différence pour bien se reposer et avoir un vol très agréable, d’autant plus que les sièges sont suffisamment confortables. Comme je l'avais dit auparavant, l'idéal aurait été aussi d'avoir des sièges plus larges, des sièges comme on en trouve dans les Airbus A330 aménagés en 2+4+2.

L'autre option que j'apprécie, le repas Gourmet, apporte ce plus au plaisir de voyager. Par contre, la seconde collation est indécente pour 11 heures de vol, il ne reste plus que 2 choses à manger, une viennoiserie et une compote de pomme. Corsair a baissé sa prestation.

En ce qui concerne les divertissements, je n’ai pas profité non plus de l’IFE sur ce vol retour mais le choix de programmes vidéos et audios est assez intéressant et avec l'application de streaming via WiFi Corsair On Sky, il est possible d'avoir une meilleure expérience multimédia sur son smartphone ou tablette que sur l'écran tactile récalcitrant de Corsair.

Rien à redire de l'équipage, professionnel et assurant bien son service.

Etant un vol domestique, l'arrivée à La Réunion se passe de PAF et c'est très bien. La livraison des bagages n'est pas un modèle de rapidité mais néanmoins, les notres sont arrivés parmi les premiers au bout de 10 minutes. Par contre, je plains les autres passagers pour l'attente. Vivement dans 2 ans, la nouvelle zone des arrivées.

Informations sur la ligne Paris (ORY) St Denis (RUN)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 67 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Paris (ORY) → St Denis (RUN).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air Bourbon avec 9.3/10.

La durée moyenne des vols est de 11 heures et 8 minutes.

  Plus d'informations

10 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 529761 by
    Esteban TEAM GOLD 16486 Commentaires

    Merci pour le partage !

    La première prestation fait vraiment envie, l'argent est bien investi sur ce plateau, mais le petit déjeuner (juste oser l'appeler comme ça me fait mal ^^) est une farce !

    A bientôt !

    • Comment 529780 by
      Patou974 AUTEUR 434 Commentaires

      Oui Stephan, malheureusement je crains fort que cela soit la tendance pour le petit-déjeuner chez Corsair... à moins que le nouvel actionnaire s'intéresse à l'avis des clients.
      A la limite, s'il veut économiser des sous, il pourrait laisser planer le 747 de temps en temps, ça ferait des économies de carburant ?
      Le repas Gourmet vaut le coup, après bien sûr il y a le prix de 28 €.

      A bientôt.

  • Comment 529771 by
    AirOne 2395 Commentaires

    Merci pour ce FR retour à bord de ce très beau 747 dont vous aurez profité jusqu'au bout. La prestation repas semble tout à fait à la hauteur même si je trouve le prix pas donné, mais bon il faut savoir ce faire plaisir ^^

    Merci et à bientôt!

    • Comment 529781 by
      Patou974 AUTEUR 434 Commentaires

      Merci pour les commentaires AirOne,
      Certes le prix n'est pas donné pour le repas Gourmet même si j'ai utilisé mes avoirs mais comme vous dites il faut savoir se faire plaisir, de temps en temps ?
      Le 747 va disparaître un peu plus vite que prévu de la flotte de Corsair puisque le dernier sortirait au deuxième trimestre 2021.

      A bientôt.

  • Comment 529923 by
    Avionic_Waterproof SILVER 403 Commentaires

    Je trouve la nouvelle vidéo très sympathique. Spécialement le B787-8 Air Austral qui décolle en arrière-plan
    Et puis, ça met en avant notre île.

    Voilà un menu qui devrait faire beaucoup recette sur les vols vers New York

    Plutôt que de se différencier vers le haut pour le petit-déjeuner, Corsair fait le contraire. Dommage

    Merci pour ce FR

    • Comment 530030 by
      Patou974 AUTEUR 434 Commentaires

      Merci pour les commentaires Avionic_Waterproof,

      Spécialement le B787-8 Air Austral qui décolle en arrière-plan

      ? je ne l'avais pas vu, tellement concentré sur l'hôtesse... pour les consignes de sécurité ?
      Oui sympa que Corsair est choisi notre île pour cette vidéo
      Voilà un menu qui devrait faire beaucoup recette sur les vols vers New York

      Bien vu ?
      Je ne sais pas comment est encore le PDJ sur Air Austral vers et de la métropole mais franchement là Corsair m'a sidéré !
      A bientôt.

  • Comment 529960 by
    Leadership TEAM GOLD 5295 Commentaires

    Merci pour ce FR,
    Très appétissant ce repas Premium, des produits nobles contrairement au nouveau plateau « tradition » d’AF.
    Sympa de pouvoir encore voler en 747 en France.
    Le PDJ est en effet une vraie déception.
    À bientôt

    • Comment 530031 by
      Patou974 AUTEUR 434 Commentaires

      Merci Leadership ?,
      Oui, j'aime aussi ce plateau Gourmet ? Corsair a mis des menus au-dessus, d'Orly un menu Prestige froid à 69 € (en classe Economy) avec du homard bleu, du caviar et du saumon de chez Petrossian et de La Réunion un menu Signature à 49 € (prix en Economy) élaboré par un chef local !

      Sympa de pouvoir encore voler en 747 en France.

      Plus qu'un an et demi chez Corsair ?
      Le PDJ est en effet une vraie déception.

      Nous sommes d'accord là-dessus ?
      A bientôt.

  • Comment 533892 by
    pacha25 34 Commentaires

    Ca deviens n'importe quoi leurs petits dèj

Connectez-vous pour poster un commentaire.