Avis du vol Air France Paris Milan en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF1230
Classe Affaires
Siege 1F
Avion Airbus A319
Temps de vol 01:30
Décollage 05 Jan 20, 17:05
Arrivée à 05 Jan 20, 18:35
AF   #46 sur 142 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4218 avis
guilhem
Par GOLD 981
Publié le 14 mars 2020

Bienvenue à tous pour ce Flight-Report qui me tient à cœur. Je commence fort avec cette première navette okapesque entre Paris et Milan directement en classe Affaires.

Et nous ne sommes pas n'importe quel jour non plus, puisque aujourd'hui c'est l'anniversaire d'Okapi. Alors joyeux anniversaire Guillaume, je te dédie ce Flight-Report sur une navette que tu as souvent prise.

Il s'agit également pour moi de mon premier vol dans cette classe. Je n'en rêvais pas plus que ça, il est vrai que j'étais un peu curieux de découvrir le produit et il se trouve que les planètes se sont alignées en janvier dernier. J'aurais donc un point de vue de néophyte en la matière.

L'introduction est un peu longue, désolé, car rien ne s'est passé comme prévu, zappez là si vous voulez, sur ce je vous souhaite une bonne lecture.


Le vol en vidéo


Avant tout, je vous invite à voir cette vidéo que j'ai faite pour marquer le coup. N'hésitez pas à la regarder.



Introduction


Après des vacances ni de tout repos ni particulièrement productives en terme de travail - ce n'est pas tout mais moi j'ai mes examens bientôt à Politecnico di Torino, je retourne donc chez moi en Italie !

En Italie, le jour de l'épiphanie (le 6 janvier) est un jour férié, j'avais donc prévu de rentrer le dimanche pour manger la galette des rois profiter de l'épiphanie en Italie et ne pas attaquer les cours directement après être arrivé.

Air France vendais des itinéraires entre Toulouse et Milan-Malpensa via Lyon avec une escale de seulement 25 minutes (entre l'arrivée du premier avion et le départ du second). Ceux qui connaissent un peu l'aéroport de Lyon, auront compris que c'était quasiment impossible surtout avec très certainement la douane à passer. Ce qui dans le meilleur des cas m'aurait permis d'avoir un voyage particulièrement court et dans le pire une nuit passé à Lyon.

Et le segment entre Lyon et Milan devait être effectué en Embraer ERJ-145, un avion que j'aimerais bien essayer depuis un moment déjà.
  
Tout ça, c'était sans compter qu'Air France s'en mêle, je n'irais pas dire que j'ai une poisse légendaire comme Nollaig mais je n'ai pas eu trop de chance sur le coup. Le vol AF1768 entre Lyon et Milan a été annulé comme tous les autres vols entre ces 2 villes les dimanches et je ne voulais pas partir la veille ou le lendemain. Aucun motif n'a été avancé, mais j'imagine que c'était simplement une question de remplissage.


Routing

  • AF1705 - Economique - Toulouse → Lyon - Airbus A320 (Non effectué) Non reporté
  • AF1768 - Economique - Lyon → Milan - Embraer ERJ-145 (Annulé) Non reporté

Bonus : Cliquez pour afficher

Suite à quoi Air France me place sur un vol via Paris et toujours vers Milan-Malpensa mais avec une arrivée à 22h40, veille de jour férié, que je refuse illico. Je contacte le service client et j'essaye de négocier un peu, n'ayant plus aucun intérêt de faire un détour par Malpensa s'il n'y a plus d'Embraer ERJ-145.

Alors, je demande à aller à Turin (moins de taxes en plus) ou à la limite un autre aéroport de Milan comme Linate (plus facile pour rentrer chez moi), partant du principe que qui ne demande rien n'a rien. Évidemment, ils refusent mais j'arrive à me faire placer sur un vol qui arrive plus tôt via Twitter.

Le routing finalisé est donc le suivant avec le segment entre Paris et Milan qui sera effectué en classe Affaires, dont le surclassement est détaillé juste après.


Routing


Surclassement


Lors de l'enregistrement en ligne 30 heures avant mon départ de Toulouse, je reçois une offre de surclassement sur le vol Paris - Milan pour environ 450 francs.


Bonus : Cliquez pour afficher

Le tarif est plutôt intéressant, par exemple Okapi en avait obtenu un pour 89€ sur la même ligne mais dans l'autre sens.
 
Pour ce prix, vous avez le siège et l'offre de la classe Affaires à bord, la Sky Priority partout à l'aéroport et pour les bagages, la franchise bagage (y compris sur le vol de pré-acheminement, détaillé dans le prochain opus), et l'accès aux salons à la fois à Toulouse et à Paris.

Il se trouve que j'aimerais bien emporter un peu plus de bagages avec moi en Italie, ce qui est pour moi une des conditions sine qua non pour acheter un surclassement. Je détaillerai un peu plus ce point sur le vol de pré-acheminement.


photo surclassement-1

La cabine est plutôt vide, il n'y a seulement que 2 passagers en 1A et 1C. J'opte pour le siège 1F qui n'est pas le meilleur côté pour prendre des photos à cause du contre-jour du coucher de soleil mais au moins c'est à la première rangée et il y a un hublot.


photo surclassement-2

Je détaillerais quelques points supplémentaires sur ce surclassement dans le prochain récit, celui du vol de pré-acheminement.

Et pour ceux qui se demanderaient si on cumule des miles ou des XP sur le surclassement la réponse est malheureusement non, vous cumulerez dans la classe dans laquelle vous avez réservé sauf dans certains cas où allez savoir pourquoi vous cumulez des miles sur l'option siège. Ainsi, si vous souhaitez booster votre programme de fidélité privilégiez les classes tarifaires O plutôt que les surclassements.


Correspondance à Paris Roissy-CDG


Fraîchement débarqué de Toulouse avec un peu d'avance, je me hâte vers le salon car ma correspondance n'est pas bien longue à CDG et j'aimerais profiter un maximum du salon.

Je croise un étalon d'Alitalia, dont la crise sanitaire actuelle pourrait amener directement à la faillite, en débarquant.


photo cdg-mxp-jan-2020-001

Et hop, un crabe à pile pour l'Okapi, on n'arrête plus le progrès.


photo cdg-mxp-jan-2020-002

Je me retrouve dans les entrailles de CDG à quelques pas d'un des salons du terminal 2F mais il faut que je fasse le tour pour y entrer.


photo cdg-mxp-jan-2020-003

Ma correspondance se déroulant au terminal 2F, je n'aurais pas à changer de terminal pour une fois !


photo cdg-mxp-jan-2020-004

Salon Air France (F1)


Mon vol pour Milan-Malpensa embarquera en porte F30 d'ici à peine plus de 30 minutes, en attendant, je me rends au salon Air France du 2F (F1). L'accueil est cordial et on vous appelle par votre nom si vous vous présentez au comptoir plutôt qu'aux bornes, ce que je préfère.

Cela change de mon expérience précédente où la dragonne ne voulait pas me laisser entrer plus de 2 heures avant mon vol même en payant le droit d'entrée de 35€.


photo cdg-mxp-jan-2020-005photo cdg-mxp-jan-2020-006

Je descends au niveau du tarmac pour découvrir cet étage que j'avais manqué lors de ma dernière visite au jumeau de ce salon.


photo cdg-mxp-jan-2020-018

Le salon est relativement vide à cette heure, il y a peu-être 10% d'occupation tout au plus. Je suis tout de même un peu surpris parce que nous sommes le premier samedi de janvier.


photo cdg-mxp-jan-2020-016

Effectivement la vue est plus sympa en bas, les passerelles ne gâche pas la vue contrairement à l'étage supérieur.


photo cdg-mxp-jan-2020-007

Le buffet est bien approvisionné et côté salé donne cela sachant qu'il était environ 16 heures au moment où je suis arrivé. Il y a pas mal de choix, et la nourriture est de plutôt bonne qualité.


photo cdg-mxp-jan-2020-010photo cdg-mxp-jan-2020-030

Niveau sucré, c'est bien garni également et cela le restera pendant tout mon séjour dans le salon, il faut dire il y avait vraiment pas grand monde.


photo cdg-mxp-jan-2020-011

Les plateaux sont siglés Air France et les assiettes sont jolies.


photo cdg-mxp-jan-2020-012

Les couverts sont évidemment en métal et aussi siglés Air France.


photo cdg-mxp-jan-2020-013

Détail important : je n'ai pas pu déjeuner à Toulouse car le salon n'a pas proposé son offre de déjeuner habituelle pour une raison étrange (affaire à suivre), j'ai pu grignoter 2 ou 3 trucs mais l'avgeek ne se nourrissant pas uniquement de chips, j'ai très faim et bizarrerie de la nature après un certain temps à avoir eu faim, je n'ai à la fois plus faim.


Pour ma part, je prendrais une sélection salée malgré le fait qu'il soit l'heure du goûter !


photo cdg-mxp-jan-2020-015

Pour accompagner ma sélection, je prends un verre de vin blanc. Parfait avec les crevettes.


photo cdg-mxp-jan-2020-014photo cdg-mxp-jan-2020-008

Santé !


photo cdg-mxp-jan-2020-017

Côté boissons, il n'y a rien de bien hallucinant entre les mini-canettes, le choix limité et seulement la bière Heineken. Au niveau des alcools, c'est mieux avec une sélection de vins et des alcools forts.


photo cdg-mxp-jan-2020-009

Après cette petite collation, je file à la douche, malgré ma correspondance courte, je souhaite profiter de l'expérience de la classe Affaires à fond.

Toutes les douches du salon étaient disponibles et j'ai obtenu la n°2 en demandant à la réception.


photo cdg-mxp-jan-2020-024

Les douches se situent directement après la réception sur la gauche en entrant et au bout du couloir.


photo cdg-mxp-jan-2020-025

La salle de bain est un petit peu ancienne mais bien équipée et tous les produits sont fournis (gel douche, shampoing, dentifrice, kit de rasage, etc). Le gel douche et le shampoing sont de chez Clarins, une très bonne marque.



Puis, 13 minutes plus tard, je ressors de la douche, c'est pas tout mais je suis un peu pressé car mon embarquement va commencer dans quelques minutes alors je reste pas loin de la sortie et je me tiens prêt à partir à tout instant.

Avant de partir, j'essaye de me servir une glace mais je n'ai pas réussi à faire fonctionner la machine alors une hôtesse du salon est venue à mon secours.


photo cdg-mxp-jan-2020-026

Et voilà le résultat, j'ai rajouté un coulis après mais j'ai oublié de refaire la photo.


photo cdg-mxp-jan-2020-028

Et comme c'est l'épiphanie demain, je prends une part de frangipane. Je n'ai pas eu la fève, d'ailleurs n'hésitez pas à me dire en commentaire si vous l'avez eu !


photo cdg-mxp-jan-2020-027

L'embarquement a été annoncé avec une dizaine de minutes d'avance pendant que je finissais ma part de frangipane, j'ai pris mon temps pour la finir. Avant de partir, évidemment #jefaismescoursesausalon.


photo cdg-mxp-jan-2020-029

Embarquement


Je rejoins la porte d'embarquement F30 qui est en bout de jetée, pas très loin de la sortie du salon. La file Sky Priority est très bien délimitée, et reste accessible même en fin d'embarquement.

L'attente est nulle et l'agente me demandera gentiment de placer mon bagage à main sous le siège devant moi dans l'avion, je lui aurais bien expliqué qu'il n'y avait pas de siège devant moi mais elle s'est immédiatement reprise : "Excusez moi Monsieur, vous voyagez en Business"


photo cdg-mxp-jan-2020-031

Devinez qui je croise dans la passerelle ? F-GTAE !!


photo cdg-mxp-jan-2020-032photo cdg-mxp-jan-2020-036

Il y a un peu d'attente dans la passerelle, faute à mon arrivée un peu tardive à l'embarquement.


photo cdg-mxp-jan-2020-034

Arrivederci, le Mesnil-Amelot.


photo cdg-mxp-jan-2020-035

Fuselage shot


photo cdg-mxp-jan-2020-037

La vie à bord


Je suis chaleureusement accueilli et avec les sourire en porte par Marie, notre cheffe de cabine (CDC) qui s'occupera des passagers en classe Affaires ce soir et je rejoins ma place qui est à seulement 2 pas.

Au niveau du remplissage, nous sommes 4 en classe Affaires sur les 8 sièges. J'ai jeté un œil rapidement à la classe économique, il y avait peut-être 70% ou 80% de remplissage. 
 


J'ai le droit à un compartiment juste pour mes affaires. Habituellement, je ne laisse pas trainer mes flammes, ou alors à plusieurs rangées de mon siège ! Cette fois, je bénéficie déjà de la meilleure expérience à bord, alors à quoi bon les cacher ?

Est-ce que vous avez reconnu la nouvelle avec l'ancien logo d'Air France ?


Bonus : Cliquez pour afficher

photo cdg-mxp-jan-2020-039

Sans surprise, à bord de cet Airbus A319, la cabine est Smart & Beyond, ça marche très bien en classe économique, ça marche aussi en classe Affaires avec le siège du milieu neutralisé. Un coussin était disposé sur le siège avant mon arrivée.


photo cdg-mxp-jan-2020-038

L'appuie-tête est ajustable comme en classe économique, seule la couleur de la têtière change.


photo cdg-mxp-jan-2020-063

Le pas n'est pas trop mal à la première rangée mais il y a tout de même la cloison qui est un peu embêtante.


photo cdg-mxp-jan-2020-041

Un service de bienvenue est proposé avec une petite bouteille d'eau et une serviette rafraîchissante.

Ne connaissant pas trop le produit, je m'attendais à ce qu'on me propose du Champagne avant le décollage, ce qui sera fait une fois en vol, et que l'on me propose un journal, ce qui ne sera pas fait.


photo cdg-mxp-jan-2020-042

La serviette est très bien même si elle est froide, le tissus est très agréable.


photo cdg-mxp-jan-2020-043

Depuis ma place, j'ai une magnifique vue sur le chargement des bagages, ce qui me permet de voir que ma valise a bien été chargée à bord.


photo cdg-mxp-jan-2020-044

La notice de sécurité est claire et elle est commune avec les Airbus A318 qui ont le même plan d'évacuation.


photo cdg-mxp-jan-2020-045

Le tapis-roulant roulant s'en-va, ciao !


photo cdg-mxp-jan-2020-046

Les enfants sont bien attachés, ce qui ne manquera pas de faire sourire notre CDC.


photo cdg-mxp-jan-2020-047

Nous sommes repoussés en avance à 17h01, une première pour moi à CDG !

Pendant le roulage, nous croisons le regard de ce bel oiseau blanc.


photo roulage-1photo roulage-2

Regardez qui j'ai croisé ?! Un Airbus A340 République Française.


photo roulage-3photo roulage-5

Nous traversons la route au-dessus des petits joueurs, tandis que le roulage commence à se faire long.


photo roulage-7

Un avion de Turkish Airlines nous double, il décollera juste avant nous.


photo roulage-8

Il s'envole.


photo cdg-mxp-jan-2020-048

Nous prenons notre envol à 17h18 après un long roulage sur le tarmac parisien. J'adore la vue depuis ce siège, ça me manquait.



Malgré le soleil qui fait un peu contre-jour sur les photos, j'admire le coucher de soleil.


photo cdg-mxp-jan-2020-054photo cdg-mxp-jan-2020-055

Le rideau est tiré quelques minutes après le décollage, comme indiqué précédemment il n'y a que 2 rangs ce soir.


photo cdg-mxp-jan-2020-056

La nuit commence à tomber, le service va bientôt commencer.


photo cdg-mxp-jan-2020-057photo cdg-mxp-jan-2020-058photo cdg-mxp-jan-2020-059

Il y a une prise USB dans l'accoudoir mais celle-ci ne fonctionne pas et c'est bien dommage. J'aurais aimé être prévenu mais je l'ai découvert par moi-même, heureusement, j'avais une batterie de secours.


photo cdg-mxp-jan-2020-062

Étrangement, je suis servi en premier alors qu'il y avait 2 passagers qui venaient d'une correspondance long-courrier, des Seychelles il me semble. Et il y avait un autre passager en 2A, j'aurais dit que c'était un voyageur fréquent.

L'hôtesse a sorti la tablette de l'accoudoir et m'a apporté ce plateau tel quel, sans les couvercles donc, et sans plus d'explications sur ce que j'allais manger. Et m'a demandé ce que je voulais boire, du Champagne évidement ! 


photo cdg-mxp-jan-2020-064

Les couverts étaient contenus dans la serviette sont siglés Air France, par contre je repère immédiatement une fausse note. Les couverts sont froids car ils ont été réfrigérés avec le plateau. Quel est l'intérêt de faire ça ?

Tout était très bon, l'entrée était bonne, le soufflé - j'imagine, n'était pas sec du tout. La compote était excellente, le trio duo de dessert était bon. Il y avait une bonne justesse des goûts mais je suis un peu déçu au niveau de la quantité, je n'avais pas trop mangé au salon pour garder de la place pour le vol.


photo cdg-mxp-jan-2020-065

Santé !


photo cdg-mxp-jan-2020-066

Comme j'avais un peu faim, j'ai demandé s'il n'y avait pas un peu de fromage, l'hôtesse me répondra qu'ils n'en servent que sur les vols un peu plus tard. Je trouve ça tout de même un peu dommage que la CDC n'ait pas compris que j'avais encore faim, d'un autre côté je ne l'ai pas dit clairement.

Pour terminer ce repas, je prends un café. Je ne sais pas si c'est l'effet de la vaisselle mais il avait l'air nettement meilleur qu'un café filtre !


photo cdg-mxp-jan-2020-067

Puis, gentiment proposé par l'hôtesse, une liqueur de poire. Comme je ne connais pas trop l'offre en classe Affaires, je lui ais fait confiance et c'est sa recommandation.


photo cdg-mxp-jan-2020-068

Puis, l'hôtesse me demandera si je conduis. Je lui répondrais que ce n'est pas moi qui pilote l'avion, n'ayant pas compris, et elle me resservira une poire en douce.


photo cdg-mxp-jan-2020-069

Puis la descente, une toute autre sorte de descente en l'occurrence, commence, je dois ranger tout ça.

Turin c'est plus ou moins par là.


photo cdg-mxp-jan-2020-071

Notre atterrissage est proche, voici d'ailleurs l'aéroport Malpensa de Milan que nous en approchons en approche main droite.


photo cdg-mxp-jan-2020-075

Aéroport Malpensa de Milan


Nous atterrissons à 18h22 à l'aéroport Malpensa de Milan. Après quoi, nous rejoignons notre place de stationnement sans trainer. 



Les opérations au sol se mettent en route, et le tapis-roulant roulant roule.


photo cdg-mxp-jan-2020-081

Avant de partir, je demande à rencontrer les pilotes. Permission accordée !

Je rencontre tout d'abord notre Commandant de Bord (CDB) qui a fait toutes les annonces commerciales pendant le vol et qui est une femme, j'ai trouvé sa voix très rassurante. Elle était pilote de Boeing 747 chez Air France avant et maintenant elle est commandante sur la famille A320. Elle s’éclipsera pour saluer les passagers, j'ai trouvé cette attention adorable.

Je rencontre également notre Officier Pilote de Ligne (OPL) que je félicite pour l'atterrissage, nous échangerons un peu sur la technologie derrière tout ça, comme l'ACARS, pour faire simple, le Netflix de l'avion !

Finalement, je me retrouve être le dernier passager à bord, pas le choix je dois partir. Il n'y a pas une petite place en soute ? Non ! J'en connais un qui s'est fait la malle pourtant, il n'y a pas si longtemps, je vais pas vous dire qui c'est mais il mangeait des sushis et maintenant il mange du taboulé.

Bref, je débarque par la passerelle aveugle. 


photo cdg-mxp-jan-2020-083

Il faut quand même marcher une petite trotte pour rejoindre le hall principal où sont délivrés les bagages.


photo cdg-mxp-jan-2020-084

Cela commence à faire une petite marche pour un aéroport pas si grand.


photo cdg-mxp-jan-2020-085

J'y suis presque arrivé.


photo cdg-mxp-jan-2020-086

Pour moi, ça sera le tapis à bagages n°4.


photo cdg-mxp-jan-2020-087

L'attente est nulle, la livraison commence immédiatement après avoir récupéré mon bagage en soute qui est bien arrivé dans les premiers. La livraison prioritaire a fonctionné.


photo cdg-mxp-jan-2020-088

Je quitte la zone de récupération des bagages sans plus attendre.


photo cdg-mxp-jan-2020-089

Normalement pour prendre le bus, c'est par là mais je me suis trompé dans ma réservation, j'ai pris mon billet depuis l'autre terminal car le ,om de l'arrêt n'était pas affiché en entier.


photo cdg-mxp-jan-2020-091

Je décide de prendre la navette pour le terminal 2, je dois d'abord rejoindre l'arrêt de bus qui est un étage plus bas. Il est aussi possible d'emprunter le Malpensa Express, avec un peu de recul ça doit être la meilleure solution.



La fréquence est censée être d'environ 7 minutes, je ne me souviens plus de combien de temps j'ai attendu mais j'ai mis 21 minutes pour rejoindre le terminal 2, attente comprise.

A bord, il n'y avait aucune annonce à bord pour les arrêts, pas terrible car je n'étais pas sûr d'être arrivé au bon endroit.


photo cdg-mxp-jan-2020-096

Le bus me dépose au niveau des départs du terminal 2, celui d'easyJet.


photo cdg-mxp-jan-2020-097

Les bus se trouvent à côtés des arrivées du terminal 2. Il y a des arrêts numérotés mais ils ne sont pas respectés alors ne vous prenez pas la tête. Je repère donc le bus indiqué par Flixbus, le chauffeur était correct et le trajet s'est bien passé jusqu'à Milano Centrale.



J'espère que vous aurez apprécié cet opus à l'occasion de ma première fois en Business, n'hésitez pas à mettre un like (voire même deux), laissez un commentaire et critiquer comme dirait Okapi, mais pas trop quand même.

En bonus, vous trouverez des photos de Milan.

A bientôt pour plein d'autres vols ✈


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air France

8.0/10
Cabine8.0
Equipage10.0
Divertissements6.5
Restauration7.5

Air France Lounge - 2F, F1

8.6/10
Confort8.0
Restauration8.5
Divertissements8.0
Services10.0

Paris - CDG

8.8/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté10.0

Milan - MXP

7.5/10
Fluidité8.0
Accès6.5
Services7.0
Propreté8.5

Conclusion

L'aéroport Paris Roissy-CDG fonctionne bien en correspondance au terminal 2F, il suffit de rejoindre l'une des 2 jetées. Les services semblent bien et l'aérogare était propre.

Le salon Air France du terminal 2F (F1) est globalement très bien, l'offre de restauration est bien malgré le choix de boisson plus limité (sauf pour les alcools) qu'à celui Toulouse. Le buffet était très bien et il était bien approvisionné. Le salon était confortable, et les douches sont un vrai plus pour un terminal Schengen. L'offre presse était pas mal mais je n'en ai pas assez profité.

A bord, l'expérience Business est bien rodée ! L'équipage était parfait, ils étaient attentionnés et passionnés. J'apprécie cette cabine que je trouve confortable, elle fonctionne bien dans cette classe aussi avec le siège du milieu neutralisé. La restauration à bord était très bien, tout était bon mais les quantités sont trop limitées. Je pensais avoir le droit à un journal à bord mais il fallait le prendre au salon ou le télécharger sur l'application Air France Play. Bref, il vaut mieux profiter au maximum du salon à l'aéroport.

Bilan de ce premier surclassement en classe Affaires :
Je dois vous avouer que je ne comprenais pas pourquoi les entreprises pouvaient payer si cher pour des vols dans cette classe. Maintenant, je comprends mieux. J'avais l'impression de me reposer en voyageant, je suis arrivé tout frais dans l'avion grâce à la douche et sans attendre grâce à la Sky Priority. L'hôtesse était aux petits soins avec moi pendant le vol et j'ai pu profiter du salon à l'aéroport. Pour 69€, j'ai pu profiter de plein de services supplémentaires à la fois à Toulouse et à Paris, alors je suis très satisfait de ce surclassement sachant que mon statut ne m'offre pas tout ça. Je renouvellerai l'occasion si elle se présente à nouveau.

L'aéroport Malpensa de Milan est pas mal. La livraison des bagages a été effectuée rapidement. L'accès d'un terminal à l'autre est bien compliquée en bus, privilégiez le train. Sinon l'accès est assez bien. Les services sont corrects et l'aéroport était plutôt propre.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Milan (MXP)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 10 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Milan (MXP).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 31 minutes.

  Plus d'informations

20 Commentaires

  • Comment 546476 by
    BESMRS 1787 Commentaires

    Merci pour ce FR :)

    Les Italo sont proposés par une société privée, concurrente des FS italiens qui sont publics. Le matériel acheté (des AGV) est dérivé du TGV: le confort dynamique est très bon, l'offre commerciale (y compris le catering) est très variée...

    • Comment 546479 by
      guilhem GOLD AUTEUR 518 Commentaires

      Avec plaisir Didier.
      Effectivement, Italo est privée et je voyage très souvent avec eux car le matériel est moderne et confortable et ce n'est pas cher. Les rames ont tout de même un gros défaut (dans leur configuration) : la quasi absence d'espace pour les bagages.
      A bientôt

  • Comment 546523 by
    doc33 116 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR. Extrêmement bien raconté, je me suis bien amusé, alors que le trajet n'avait rien au départ pour faire rêver.. Comme quoi un bon narrateur peut nous faire passer un bon moment. Je partage votre questionnement sur l'intérêt du surcoût business pour des vols brefs, mais je ne prends l'avion que pour mes vacances, cela doit être different pour ceux qui travaillent ..Et puis un full flat est indispensable à mon âge quand on va au Japon ou pire , voir son fils Melbourne...Good luck pour le concours !

    • Comment 546526 by
      guilhem GOLD AUTEUR 518 Commentaires

      Merci Doc33 pour votre commentaire, je suis ravi que mon récit vous ai tant plu !
      Je pense que certaines entreprises peuvent payer ces billets pour leurs collaborateurs, voilà tout.
      Pour vos vols vers le Japon ou l'Australie, si vous désirez un lit complètement à plat, n'hésitez pas à regarder au départ de Casablanca (ou d'autres villes à part Paris) par exemple, les tarifs sont délirants en Business ou La Première.
      A bientôt

  • Comment 546527 by
    AirBretzel TEAM GOLD 6724 Commentaires

    Merci Guilhem pour ce FR.

    pour environ 450 francs.

    Tu es donc si vieux que çà ?
    On en retiendra l'utilisation extrême de ce surclassement : valise , douche et nourritures subtilisées au salon.
    A bientôt

    • Comment 546528 by
      guilhem GOLD AUTEUR 518 Commentaires

      Merci Valérie pour ton commentaire.

      Tu es donc si vieux que çà ?

      Et bien, je suis suffisamment vieux pour connaître les francs mais pas trop pour pour pouvoir encore profiter de ma Carte Jeune.
      On en retiendra l'utilisation extrême de ce surclassement

      Exact, ça n'aurait aucun intérêt pour moi de payer pour des services et de ne pas en profiter. Et si je peux allier l'utile à l'agréable, c'est encore mieux.
      A bientôt

  • Comment 546576 by
    AirOne SILVER 2033 Commentaires

    Merci pour ce FR, à 69€ le surclassement ça peut valoir le coup de le tenter ^^ bon à bord la prestation est bien légère quand même, mais s'il est bonne c'est déjà très important. Le passage au salon est un bon plus. "Devinez qui je croise dans la passerelle ? F-GTAE !!" un avion que l'on connait bien ahah ;)
    Pour votre commandante, passer d'un 747 à un A319 ça doit faire un sacré changement ahah.

    À bientôt!

    • Comment 546577 by
      guilhem GOLD AUTEUR 518 Commentaires

      Merci à toi AirOne pour le commentaire.

      69€ le surclassement ça peut valoir le coup de le tenter

      Et bien, c'est ce que je me suis dit, j'hésitais un peu à vrai dire, et dans l'euphorie de la nouvelle année, j'ai cédé à la tentation de ce surclassement à prix doux. La prestation à bord est limitée mais il y a d'autres services comme la franchise à bagage qui compensent.
      Pour votre commandante, passer d'un 747 à un A319 ça doit faire un sacré changement ahah.

      Je me suis dit la même chose, elle doit sacrément aimer Air France pour ne pas être allée ailleurs.
      A bientôt

  • Comment 546670 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8168 Commentaires

    Hello Guilhem. Une belle expérience tant au salon et à bord avec un équipage très attentioné. Je trouve toutefois la quantité très light. Le bonus est très intéressant et donne envie de visiter ces lieux , une fois que la crise liée au COVID19 permettra de nouveau de voyager.

  • Comment 546707 by
    tsow SILVER 1073 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Le surclassement valait le coup à 69€, surtout que tu en as tiré profit au maximum (franchise bagages, salon, Skypriority...) alors que c'est tout de suite moins intéressant pour quelqu'un qui serait Elite + et qui aurait du coup déjà un bagage supplémentaire, un accès salon et le parcours SP.

    À bord, c'est une jolie prestation AF avec cette cabine Smart and Beyond bien confortable (surtout au 1er rang, car le pitch est un peu juste aux rangées "normales" je trouve) et surtout un équipage au top.

    En revanche, comme toi j'avais été surpris par le protocole lors de mon premier vol en J européenne AF: pas de boisson d'accueil, c'est un peu dommage. Globalement je trouve que le protocole pourrait se différencier un peu plus de la Y.

    Le plateau est appétissant et semble qualitatif, mais c'est vrai que les quantités sont un peu light à mon goût :(

    À bientôt!

    • Comment 546711 by
      guilhem GOLD AUTEUR 518 Commentaires

      Avec plaisir !
      Je profite de ne pas avoir encore de statut pour me faire surclasser plutôt que de brûler du kérosène pour en obtenir un.

      En revanche, comme toi j'avais été surpris par le protocole lors de mon premier vol en J européenne AF: pas de boisson d'accueil, c'est un peu dommage. Globalement je trouve que le protocole pourrait se différencier un peu plus de la Y.

      Je suis d'accord, ce point pourrait être amélioré.
      Le plateau est appétissant et semble qualitatif, mais c'est vrai que les quantités sont un peu light à mon goût :(

      Je pensais que c'était la quantité normale mais apparemment c'est un peu faible.
      A bientôt 😉

  • Comment 546747 by
    Esteban TEAM GOLD 11753 Commentaires

    Merci pour le partage Guilhem.

    Les couverts froids ce n'est pas une fausse note, toutes les compagnies ont les couverts sur les plateaux, plateaux qui sont dans les frigos. Donc non, définitivement pas une fausse note.

    A bientôt !

    • Comment 546754 by
      guilhem GOLD AUTEUR 518 Commentaires

      Salut Esteban et merci pour le commentaire.

      Les couverts froids ce n'est pas une fausse note, toutes les compagnies ont les couverts sur les plateaux, plateaux qui sont dans les frigos. Donc non, définitivement pas une fausse note.

      Il suffirait de les mettre à part pour régler ce problème. C'est le genre de détail qui peut faire perdre un client qui n'était pas complètement convaincu donc pour moi c'est bel et bien une fausse note.
      A bientôt

  • Comment 546791 by
    okapi GOLD 3826 Commentaires

    Piémontais, tu chasses sur mes terres? Ah ah ah! Le surclassement n'est pas forcément une mauvaise chose mais il faut le voir du côté passager sans statut. Dans ce cas, celui qui fait comme toi en a effectivement pour son argent. Avoir quelques minutes en plus t'aurait permis de profiter davantage de l'espace disponible au sol.
    Comme Esteban, je ne vois pas de fausse note dans ces couverts froids puisque le tout doit être conservé au frais et que sur ce genre de vol, la mise en place de couverts et autres accessoires nuirait au service de tous les passagers. Souvent, le ou la PNC en charge de la Business part aider ses collègues en éco.
    Ce n'est pas vraiment ce genre de détail qui me choque le plus mais la quantité de nourriture servie à bord. Nombre de passagers J n'ont pas le temps de passer au salon pour se restaurer (peu importe le statut) mais y vont pour attendre en toute tranquillité et se connecter avec leur vie professionnelle bien chargée. Après, c'est comme tout, c'est une histoire de goût.
    Merci pour le partage sur une ligne que je commence à bien connaitre. La prochaine fois, passe par Linate ;-)

    • Comment 546830 by
      guilhem GOLD AUTEUR 518 Commentaires

      Merci beaucoup Guillaume pour le commentaire.
      Le Piémont d'adoption que je suis chasse sur tes plates bandes, en effet. Et qui plus est avec un vol de haute volée, alors gare à toi !
      Le surclassement est intéressant pour les passagers n'ayant pas de status, à tel point que cela pourrait être intéressant de le faire 3/4 fois par an plutôt que d'obtenir un statut en faisant des vols pas forcément utiles ou pratiques.
      Je comprends l'argument de la raison pour les couverts, c'est plus simple de faire ainsi. Maintenant, je reste persuadé qu'il est possible de corriger cela sans se prendre la tête. C'est tout de même un détail gênant alors que ces billets sont particulièrement chers.
      La quantité me paraît problématique désormais, je ne savais pas trop quoi en penser avant mais plusieurs personnes ont relevé ce point. Personnellement, je préfère attendre en tranquillité ou à la limite rester connecter même si je préfère passer en mode avion ! C'est une question de goût comme tu dis.
      Avec plaisir, et pour Linate je ne sais pas car je devais y passer au moins 4 fois en février et mars tous mes vols ont été annulés.
      A bientôt

  • Comment 547265 by
    Lhdbzh GOLD 1073 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR,
    Vous avez bien fait de saisir cette occasion de voler en J à prix doux qui vous permet de profiter de ce salon.
    Heureusement, il était bien vide ce qui est rarement le cas. L'offre y est correcte sans être somptueuse.
    PNC très agréable de bout en bout, ça change l'appréciation d'un vol.
    Plateau que je trouve très bien mais il ne faut pas avoir faim... Sympa le refill d'alcool. Bizarre que cette poire soit si ambrée, c'est plutôt un alcool blanc en général.
    Beau geste du cockpit qui vous a reçu. Passer d'un B747 à un A32x, ça fait un choc !
    Au final, un vol qui vous a bien emballé, c'est là l'essentiel.
    A bientôt !

    • Comment 547310 by
      guilhem GOLD AUTEUR 518 Commentaires

      Bonjour et merci à vous pour ce commentaire.
      La quantité de nourriture sur le plateau est un point qui revient fréquemment apparemment.
      Un vol plaisant à faire en effet entre le surclassement, l'équipage et le salon à Paris.
      A bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.