Avis du vol Corsair International Paris St Denis en classe Premium Eco

Compagnie Corsair International
Vol SS772
Classe Premium Eco
Siege 6A
Temps de vol 10:55
Décollage 19 Sep 22, 22:05
Arrivée à 20 Sep 22, 11:00
SS   #16 sur 78 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 164 avis
runlau
Par BRONZE 2675
Publié le 24 septembre 2022

Routing


L'HEURE DU RETOUR A SONNÉ


INTRODUCTION


Après 15 jours de voyages à travers la France, d'est en ouest, nord-ouest au sud-ouest, il est temps de regagner mon caillou dans l'océan indien.

Trajet aller réalisé avec Air France pour pouvoir découvrir la Premium eco, le retour s'effectuera avec Corsair, toujours dans le but de découvrir leur nouvelle Premium (ce sont les sièges de la classe Grand large que j'ai auparavant connu).

Le billet retour est un Bordeaux-Réunion ; via Massy et Orly 4 étant donné qu'il y a pas de vol direct.
Le vol est à 21h20, mais le billet comporte un acheminement Bordeaux-Massy en TGV (service TGV + Air), dont le départ est à 12h58.

Je me rends donc à la Gare St Jean, à l'espace de vente SNCF, et l'on me dirige vers le comptoir dédié à ce service.
Seul passager ce jour en TGV+Air, je n'ai pas eu besoin de me présenter, j'étais attendu :) Les éléments de voyage me sont remis, à savoir le billet de train en classe 1ère et le coupon de transport pour la navette entre Massy et Orly 4.

Embarquement à l'heure, installation, puis peu après le départ direction le bar pour récupérer la commande du déjeuner, en passant commande via le site dédié, j'ai découvert que la restauration SNCF était géré par NEWREST, ce qui me fera donc un trajet 100% alimenté par cette société, car Corsair en est également client.

Quasiment 3h de voyage après, entrée en gare de Massy, pas d'indication pour savoir où prendre la navette, je vois un panneau avec un pictogramme TGV + Avion, je le suis et arrive au pôle d'échanges, mais je ne vois rien. Une conductrice de bus qui m'a vu chercher dans tous les sens, m'indique un bus, mais ce dernier mais dit qu'il n'a rien à voir le coupon que je lui présente.
J'aperçois le bureau RATP, je me renseigne, et on m'indique une possibilité sans certitude.
Ouf, j'aperçois le bus et accélère le pas, car j'étais quasi à l'heure de son départ. Prise en charge sans soucis, nous serons 2 passagers à bord.
Trajet effectué en 20-25 min, malgré quelques embouteillages, le quai de la navette se trouve du côté des comptoirs FRENCH BEE, arrivée à Orly 4 : 16h35.

Photos ci-dessous : Gare St Jean, Menu des chefs (SNCF), le vide à bord de la navette, la navette TGV AIR



LA PARTIE AERIENNE


Allez, après ce pré-acheminement, viens la partie aéroportuaire.
La navette nous ayant déposé côté FRENCH BEE, je dois refaire le chemin en sens inverse étant donné que les comptoirs CORSAIR se trouve à l'opposé et n'ont pas bougé depuis bien des années, seule la numérotation des comptoirs a évolué.

Une file d'attente de bonne taille attend déjà côté classe Eco, et en Premium/Business, une personne s'y trouve.
Je m'y place, mais l'accès n'est pas autorisé, les comptoirs sont fermés.
J'entendrai lors d'un échange avec le bureau des ventes, que le début des opérations est prévu à 17h20, ce qui me laisse plus de 45 min à attendre.

L'heure venue les comptoirs Premium et Business ouvrent, en éco les passagers peuvent entrer dans les serre-files mais les comptoirs ne sont pas opérationnels.
Les deux comptoirs dédiés aux classes avants étant occupé, l'agence dédié à la classe éco, m'invite à venir étant donné que je suis seul, carte d'embarquement et déposes de bagages sont rapidement expédiés.
Petit tour au bureau des ventes pour l'achat de l'accès au salon (dommage que ça ne soit plus inclus), ce n'est pas tant le salon qui m'intéressait, mais plutôt le fait de pouvoir accéder à sa terrasse et pour faire un clin d'oeil à un pote qui lira ce FR @Nalosh c'est pour toi. Achat réalisé sans souci et rapidement.

Bien que j'étais éligible à l'accès n1, ça n'a pas été nécessaire, aucun temps d'attente, Parafe fonctionnait parfaitement et au filtrage, c'était également fluide.



Avant d'aller découvrir le salon et sa terrasse, traditionnelles petits achats au duty free pour les collègues et amis, et grâce à vos FR, j'ai pu trouver sans soucis l'accès au salon Prime Class.

Ascenseur directement, impossible de se tromper l'étage à choisir est clairement indiqué sur l'écran.

En arrivant à l'étage concerné, on passe devant le salon ICARE, le Zenith VIP LOUNGE, puis on arrive au Prime Class.
Contrôle du bon d'accès et de la carte d'embarquement, et c'est rapidement validé.
Peu de monde présent, et la terrasse est déserte alors que le temps est magnifique (bien qu'un peu frais lorsque le vent s'y met).



Galerie présentant la terrasse, le buffet, et quelques photos des aéronefs présents.

Un buffet froid avec quelques clubs sandwich, puis vers 19h, mise en place de plats plus consistants, avec du riz et ce qui semblait être une blanquette de quelque chose, salade de riz au thon, des boites de clubs sandwich, quelques tranches de fromage et charcuterie.
Niveau alcool : les vins étaient présents, ainsi que quelques alcools forts d'apéritif du côté de la machine à café.
Diverses cannettes de softs et bière disponibles au frais.

Je ne me suis pas vraiment attardé au buffet car j'avais déjà bien déjeuner, et j'ai un plateau spécial qui m'attend à bord…

Sur la cinquième photo on peut distinguer l'Airbus A330-900 neo en cours de préparation et qui attend tranquillement d'être installé aux passerelles.



L'embarquement est censé débuté à 20h20, et alors que j'avais finis par faire une raison en me disant que ça allait être un embarquement par bus, vers 20h je vois l'Airbus passer pour sa mise en place, photo prise rapidement, alors que j'avais commencé à me mettre en route pour rejoindre les portes F.


photo img_20220919_200126

Lorsque j'arrive aux portes, l'appareil est déjà en place, mais pas de mouvement pour l'embarquement si ce n'est un début de file du côté de la F23 pour la classe économique.


photo img_20220919_201444photo img_20220919_201603

WELCOME ONBOARD


A 20h25 l'équipage arrive pour finaliser la mise en place, et il faudra patienter jusqu'à 20h40 pour que l'embarquement débute.
On débute par les rangs 40 à 50 de la classe éco avec un strict contrôle des sièges, puis progressivement ça s'élargit aux rangs 30-50 / 20-50. Pendant ce temps, en F24 nous ne sommes pas autorisés à embarquer à notre convenance.

Nous patienterons jusqu'à 21h, pour prendre place, c'est à dire lorsque la classe économique était sur la fin ; 10 min me voici à bord. 
Deux personnes me précédant étaient en classe éco rang 47, mais avaient acheté l' "Accès +" et au lieu d'embarquer dès l'ouverture pour les rangs 40-50, ils ont longuement patienté. L'hôtesse fût surprise de les voir dans cette file, et les a ainsi redirigé vers la F23.

En galerie : les instants passerelle, playstation, porte et onboard.
Un pas que je pensais être plus généreux, probablement l'inconvénient de choisir le premier rang.
Oui, une seule bouteille d'eau, apparemment je n'étais pas censé avoir de voisin.
Au 6A, on profite de deux hublots, mais un seul est réellement utile, l'autre doit permettre au 6C de profiter également de la vue sans avoir à trop tourner sa tête sur le côté.
L'aspect bois de l'intérieur des sièges est discret, mais apporte un certain cachet lorsque le regard se porte dessus.
La télécommande est mal placé, mon pantalon avait tendance à activer l'écran fréquemment, j'en avais finis par la laisser pendre afin de ne pas rallumer l'écran durant la phase de repos.
Le siège en lui-même, j'ai une préférence pour les anciens de la Grand Large, pas trouvé d'améliorations en largeur ou confort.
Quant au verre d'accueil, c'est la Vittel qui remplace :/
Armement classique : casque Corsair, couverture, oreiller et trousse



En revanche, la taille du hublot me semble bien plus importante que sur les B744 :


photo img_20220919_221519

A 21h30 l'embarquement prend fin et voilà qu'un groupe de 4 passagers arrive et le steward leur indique les quelques sièges de libre, à priori ces personnes n'avaient pas de siège attribué.
Retrait des passerelles et fermeture des portes dans la foulée.

21h45 le pushback et les consignes sont lancées, toujours la vidéo tournée à la Réunion, avec le B744 en arrière plan, d'ici quelques temps il va falloir songer à mettre à jour le support, à moins que ça ne soit un hommage à ce mythique Boeing.
Une annonce jamais entendue dans les autres compagnies est faite, mentionnant qu'il est interdit de filmer ou photographier le personnel de bord, sous peine de poursuite.

Le commandant de bord annonce un temps de vol de 10h52, un temps plutôt calme, néanmoins quelques turbulences pourraient survenir en fin de parcours.

Un roulage assez long jusqu'à la piste 06, et un décollage à 22h05.


Durant cette période de roulage, j'aurais pu prendre en photo le contenu de la trousse, mais j'ai oublié et vous la poste donc ici avec un décor différent que celui de l'intérieur de l'appareil.
Ne cherchez pas le masque pour les yeux, lorsque j'ai voulu l'utiliser, l'élastique à cédé…

La trousse connue en 2019 était mieux selon moi, mais à priori ce format pochette est la nouvelle tendance, comme celle qu'on retrouve chez AF. 
A noter qu'en 2019, parmi le contenu, on retrouvait également un peigne et un petit paquet de mouchoirs en papier. 

Pour comparaison des évolutions : 
- Contenu trousse en 2018
- Contenu trousse en 2019


photo img_20220924_104159

TAKE OFF & ABOVE THE CLOUD


photo img_20220919_214454

Photo prise pour le fun, je regardais distraitement les lumières défiler jusqu'à ce qu'un éclat tel un phare attire mon attention, vous l'aurez bien deviné ce dont il s'agit, on peut même la deviner sur l'image ci-dessous. 


photo img_20220919_220722

Alors que les IFE n'étaient pas disponibles au sol et durant une bonne partie du décollage, je décide d'aller voir du côté du WiFi.
A ma première tentative, c'était trop tôt, puis quelques minutes plus tard, l'altitude requise était atteinte.
Alors que du côté d'AF l'usage du WiFi pour de la messagerie est gratuite, chez Corsair le mot gratuit n'existe pas, l'ensemble des forfaits sont payants.
- Pack contact : 4€
- Pack Connexion : 8.99€
- Pack Web : 16.99€
- Pack Power : 28.98€

J'ai fais mon test avec le pack contact et ça fonctionne parfaitement.




Peu après 23h vient l'heure du repas, point d'apéro, c'est le plateau repas directement.
La nappe n'est pas revenue, et la tablette est plus petite que celle l'ancienne classe, mais est également plus petite que chez AF, c'est dommage, on a à peine la place pour mettre le plateau et son/ses verres.

Pas de support papier ou numérique pour présenter le menu du jour, je ne saurais donc dire le contenu, je n'ai pas pu me baser sur mon voisin car à priori il n'était pas prévu et a récupéré un plateau restant.

Me concernant, j'ai opté pour le plateau prestige à 59€.
Il y a quelques années de cela, le service était de meilleure qualité, un service avec diverses phases, là c'est le plateau posé avec le tout.
Plus de verre à pied également, le vin est servi avec un gobelet en carton.
Les couverts autrefois logotés, sont devenus neutres, avec un grand manche en plastique, on garde un aspect acier, mais on gagne également en poids.

Sur les photos ci-dessous, le plateau tel qu'il est posé (effectivement il manquait le pain qui sera posé après coup).
Une fois le plateau installé, il occupe une partie de la surface où l'on pose généralement le verre d'accueil.
Pour le coup, j'avais une partie du plateau en dehors de la tablette pour pouvoir poser gobelet et bouteille.

En terme de qualité globale, par rapport à 201[a]8[/a], le plateau a baissé : tant en quantité, qu'en qualité globale. 
Seuls caviar et fondant restent constants (bien qu'à l'époque c'était 2 tranches de fondant).



Alors que le repas est terminé, et que j'attends le retrait du plateau, la nature offre un beau spectacle :



Ayant vu le catalogue des produits DUTY FREE dans la pochette, je m'attendais à avoir une annonce pour l'ouverture des ventes, mais à priori rien, tout comme un temps il était possible de remplir un coupon et de remettre aux PNC, afin d'être livré directement à sa place, mais ça a également disparu.
Concernant l'annonce, je n'irais pas affirmer qu'il n'y pas eu d'annonce, car au moment de quitter l'appareil, mon voisin de siège avec un sachet Corsair dans ses affaires, peut-être qu'à un moment Morphée m'a bercé.


LANDING IN 2 MINS


Alors qu'il reste 2h15 de vol avant l'arrivée, des odeurs de cafés et chocolats chaud me sortent de ma torpeur.
Nous sommes au nord de Madagascar et des turbulences se font sentir, la consigne lumineuse des ceintures est activée.

1h40 avant la fin du vol des oshibori sont remis aux personnes réveillées et le moodlighting mode levé de soleil est activé.
Le petit déjeuner suivra et sera servi sans les boissons chaudes en raison des turbulences, un message sera diffusé en ce sens.
Je m'excuse, j'étais persuadé d'avoir pris une photo du petit déjeuner, mais point de trace…
Néanmoins, je peux vous dire qu'il est semblable à celui de 2019 en étant composé d'une petite baguette, une viennoiserie, un fromage blanc, quelques fruits, coupelles de beurre et confiture. Un jus est également servi en gobelet et placé dans la tasse qui fera office de bac de rétention au cas où.
Ci-dessous trois photos prises peu à divers moments avant l'arrivée.


photo img_20220920_072728photo img_20220920_072621photo img_20220920_084459

Le début de descente s'effectuera 26 min avant notre arrivée.

Nous toucherons le sol réunionnais peu avant 11h.
Le temps est humide, mais non pluvieux au moment de notre posé.
Pas mal d'appareils présents : Le B777 d'Air Austral, l'EC-135 du Samu, B738, ATR-72, A350-1000, B777, A330 de Corsair et Air Mauritius.



Les deux passerelles seront connectées, j'aurais le temps de sortir avant que la seconde ne soit en place. 

Dernière photo en allant vers le caroussel des bagages, où comme bien souvent, les passagers sont prêts à monter sur le tapis avec leur chariot.

Un respect des priorités dans la livraison des bagages et une sortie rapide.


photo img_20220920_111100

Merci de m'avoir lu.

Prochain déplacement le 30/12/2022 et le 02/01/2023 :)

Afficher la suite

Verdict

Corsair International

7.6/10
Cabine7.0
Equipage7.5
Divertissements8.0
Restauration8.0

Primeclass Lounge - Orly 4

7.8/10
Confort9.0
Restauration8.0
Divertissements6.0
Services8.0

Paris - ORY

8.6/10
Fluidité7.5
Accès9.0
Services9.0
Propreté9.0

St Denis - RUN

8.3/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services7.5
Propreté7.5

Conclusion

Un bon vol dans son ensemble, mais des prestations en baisse.

Une cabine Premium éco qui m'a déçu, peut-être le fait que j'ai en élément de comparaison celle de la Grand Large que j'ai connu en 2018 et 2019.

Une restauration qui va en diminuant, 2018 nappe et verres à pied / 2019 plus de nappe mais verres à pied / 2022 ni nappe ni verres à pied.
Un plateau prestige dont le tarif a été revu à la hausse comme la plupart des choses, mais dont la qualité globale est en baisse.

Des services qui semblent avoir diminuer globalement, comme la vente à bord.

(Note qui me vient, les toilettes aussi ont particulièrement rétrécies, notamment celles se situant en fin de cabine premium eco)

ORLY a été fluide, dommage que Corsair ne communique pas sur son écran l'heure d'ouverture des comptoirs. D'ailleurs la compagnie devrait s'y mettre à une application comme AF.

PRIME CLASS : fonctionnel et agréable (lors de mon passage)

ROLAND GARROS : sa mue est en cours, mais le 20/09/2022, c'était fluide, avec une mise en route rapide du carrousel.

Informations sur la ligne Paris (ORY) St Denis (RUN)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 71 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Paris (ORY) → St Denis (RUN).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air Bourbon avec 9.3/10.

La durée moyenne des vols est de 11 heures et 8 minutes.

  Plus d'informations

6 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 612217 by
    Papoumada GOLD 6725 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    La gestion des flux à Massy laisse à désirer. J'imagine le passager chargé de ses bagages courir après les infos. Détestable.

    Ce n'est pas plus brillant à l'enregistrement.

    Il n'y a bien que UU qui offre un salon aux pax W.

    En saison estivale, la terrasse est véritablement un atout du salon.

    Il semble en effet que cette nouvelle W soit un déclassement de la classe Grand Large.

    Vous avez opté pour un repas spécial. A quoi ressemblait le service ordinaire?

    L'offre SS n'est pas ridicule par rapport à AF (sauf pour qui a besoin d'un préacheminement) mais UU fait beaucoup mieux.

    Les vues de RUN à l'arrivée sont toujours sympas.

    A bientôt !

  • Comment 612239 by
    Avionic_Waterproof BRONZE 420 Commentaires

    Merci pour ce report,

    Un menu prestige très bien fourni et qui dénote à coup sûr avec le plateau Economique. Caviar, homard et saumon pour 59 euros, ce n'est pas très élevé.
    Dommage que vous n'avez pas pris le petit-déjeuner en photo pour qu'on se fasse une idée du service normal en W sur Corsair.

    Mais dans l'ensemble, je confirme ce qu'a écrit Papoumada, Air Austral propose la meilleure Premium Economy sur La Réunion

  • Comment 612283 by
    momolemomo GOLD 8491 Commentaires

    Le TGV + avion est une très bonne idée mais la connexion avec Orly n’est clairement pas encore au point…
    Pas mal cette terrasse, elle offre une superbe vue!
    Il a l’air bon ce menu prestige.
    Merci pour ce FR

  • Comment 612288 by
    Vainolas 413 Commentaires

    Merci pour le FR.
    Cette premium economy n'envoie pas du rêve mais le sup pour le repas est un +. Comment était l'inclinaison du siège ?

  • Comment 612351 by
    Patou974 BRONZE 460 Commentaires

    Merci pour ce FR,
    Content que vous soyez du même avis que moi, surtout en comparaison des prestations de la Grand Large d'antan... qui semble être devenu al Petite Premium Eco d'aujourd'hui.
    Et qu'enfin quelqu'un ait remarqué les toilettes lilliputiennes que la W partage avec la Y sur le côté gauche.
    Corsair n'est plus ce qu'elle fut été.

  • Comment 612420 by
    Rodo_Af 609 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Une question, le plateau prestige à 59€ ne comprend pas de plat chaud ?

    Une situation ubuesque en 2022 :
    ""A 21h30 l'embarquement prend fin et voilà qu'un groupe de 4 passagers arrive et le steward leur indique les quelques sièges de libre, à priori ces personnes n'avaient pas de siège attribué."" !!
    Pas de sièges attribués sur un vol ORY-RUN et uniquement effectué par le PNC en regardant les sièges libres ? Franchement c'est incroyable...

    Bons vols

Connectez-vous pour poster un commentaire.