Avis du vol CSA Paris Prague en classe Economique

Compagnie CSA
Vol OK767
Classe Economique
Siege 24B
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:45
Décollage 27 Oct 22, 20:15
Arrivée à 27 Oct 22, 22:00
OK 45 avis
flyers_du_78
Publié le 31 octobre 2022

Bonjour à tous !
Maintenant en première année de cycle ingénieur, de plus en plus spécialisé dans l'aéronautique, je vais rendre visite à un ami en Erasmus à Prague pendant les 3 jours de vacances que j'ai après les partiels de mi-semestre. Un autre ami nous rejoint en car et prendra le vol retour avec moi.
J'ai pris les billets environ 3 semaines avant le vol, sur un site redirigé depuis Kayak. Je préfère prendre directement sur le site de la compagnie en général, mais au vu de la différence de prix j'ai rapidement été convaincu. J'ai pris un vol le soir pour pouvoir travailler pendant la journée et arriver pour profiter d'une première soirée à Prague.


Routing


J'arrive donc à Roissy en RER B avec beaucoup d'avance, j'avais anticipé des problèmes mais il n'y en a pas eu et j'ai eu des correspondances très rapides. Enfin, à l'arrivée à Roissypôle, le premier des 2 arrêts du RER B à Roissy, le conducteur nous informe qu'en raison d'un bagage abandonné en gare de Roissy 2 il ne peut pas aller plus loin et qu'il faut donc que l'on descende. Je suis descendu à cet arrêt tout mon mois de juillet, je sais comment on peut aller au T2 et je me dirige donc vers le CDG-Val, qui sera donc complétement plein.  On arrive alors au terminal 2 et je me dirige donc vers le 2D, en traversant ces grandes baies vitrées qui invitent au voyage…
OE-IVI, un 320 de presque 6 ans, arrive de Tenerife et repart sur Berlin. 


photo 20221027_174057_redimensionnee

Le FIDS des T2B et T2D. Il est 17h42 au moment de la photo, mon vol part dans 2h30 en théorie… Je suis très en avance. 
On peut voir qu'il y a essentiellement des vols Easyjet, quelques compagnies Star Alliance (LH, SAS, Aegean, Swiss…), il y a aussi Finnair, ITA et Air Baltic.
Remarquez le petit panneau qui dit "Annonces sonores limitées", j'en reparlerai. 


photo 20221027_174244

En arrivant aux départs, on passe des portiques qui s'ouvrent à la présentation de la carte d'embarquement avant de monter au contrôle des bagages cabine.
Je passe donc la sécurité assez rapidement, il y a beaucoup de postes ouverts et la file avance bien. Je n'ai pas chronométré, mais des écrans affichaient "Attente estimée à moins de 5min". Des personnes dirigent les PAXs vers un poste précis, ce qui donne une bonne fluidité. 
Et on arrive donc airside !
Le 320 OE-IJO de 13 ans et demi part vers Ajaccio.


photo 20221027_175830_redimensionee

Je traverse rapidement le duty free, il est 18h. Le terminal 2D est grand et il a de grandes baies vitrées sur "l'intérieur" de Roissy, on ne voit pas les avions décoller mais on les voit en porte et au roulage. Des sièges sont disposés en face de ces baies vitrées, avec des prises à différents endroits. Je m'y installerai donc pour faire passer le temps !


photo 20221027_183753_redi

Un peu de spotting donc… Dans l'ordre, on a:
- OE-ICW, un 320, qui part à Madrid
- D-AILD, un 319 qui attend de repartir sur Munich
- OH-LZP, un 321 qui arrive d'Helsinki
- Un 319 d'AF que je n'arrive pas à identifier, il vient sûrement passer la nuit en face de la cité PN
- D-AILD au départ
- F-GSPG qui passe devant la maison pour partir à New-York JFK
- SX-DGZ, qui est un 320 ceo contrairement à ce qu'on pourrait croire, qui s'en va vers Heraklion
- YL-CSH, un 220-300 letton qui repartira sur Riga 



On se prépare pour l'hiver en cette chaude journée de fin octobre.


photo 20221027_182555

Comme il commence à faire de plus en plus sombre, je laisse ma place et je vais m'acheter 2 sandwiches chez Monop' Daily. J'avais faim et j'ai acheté malgré le prix mais c'était très cher pour 2 (bons) sandwiches triangle… 
Je parlais tout à l'heure de la limitation des annonces sonores, en effet on n'entend pas les informations qui concernent les portes qui sont à un bout du terminal quand on est à l'autre. Les haut-parleurs ne diffusent pas les annonces dans l'ensemble du terminal, on entend quand même pas mal de final call pour différents passagers, mais on n'est pas surchargé par le bruit des annonces. Il faut donc faire attention à l'heure pour ne pas rater son embarquement, si on ne l'entend pas…
Je me balade un peu dans le terminal, qui fait à la fois les arrivées et les départs. 


photo 20221027_193419_redi-70193

Notre porte varie en fonction des écrans entre la D58, qui est en bas, et la D67, qui est en haut et promet une passerelle. J'ai finalement reçu un mail à 19h12, soit 33 minutes avant l'heure théorique d'embarquement, qui confirme que la porte sera la D67.
En parallèle, je suis notre avion sur Flight Radar, il a déjà fait un aller-retour à Paris dans l'après-midi et a quitté CDG en retard, je me dis donc qu'on ne va sûrement pas être très à l'heure… Les écrans affichent cependant toujours un vol à l'heure, alors que FR24 donne un départ à 20h50. J'ai plus confiance en Flight Radar… 
Je me dirige quand même vers le fond du terminal, vers la porte D67. Plusieurs vols partent des portes dans ce coin-là, il est donc plus difficile de trouver une place.


photo 20221027_184311_redi-70507

Finalement, OK-HEU, notre 320 tchèque de 20 ans, un ancien de chez AF et SN, se pose à CDG à 20h09. On ne sera pas à l'heure. Les PAXs du vol depuis Prague débarquent et on commence l'embarquement à 20h30, soit 15 minutes après l'heure initiale de départ, avec l'appel des Sky Priority. Personne ne s'est présenté, l'embarquement pour le reste des voyageurs est donc lancé rapidement après ce premier appel. Je passe dans les premiers, je suis au 24B et j'ai déjà attendu suffisamment longtemps dans ce terminal.
On prend une première passerelle qui se divise ensuite en 2 pour aller sur 2 avions différents.  


photo 20221027_203454_redi

La CCP salue les passagers en tchèque en montant dans l'appareil, je me dirige vers le fond et m'installe au 24B ! Les PNC seront 4 sur ce vol, 3 hôtesses et un steward. 


photo 20221027_205859_redi-67232

On repousse à 21h05, avec 50 minutes de retard. Je préviens mon ami que j'arriverai sûrement en retard, j'ai vu que ça prenait en moyenne 1h10 d'aller à Prague et on était sensés arriver 55 minutes plus tard…
Les PNC font les habituelles démonstrations de sécurité au début du roulage. On croise du BA, du ITA avec cette belle nouvelle livrée toute bleue et bien sûr des AF. On s'aligne en extrémité de piste 08L, les pilotes prennent toute la piste ou presque; l'avion est bien rempli…
On décolle à 21h23 ! Les signes seat belts sont éteints à 21h28, j'ai donc une heure de vol à occuper jusqu'à Prague. Je regarderai le contenu de la pochette, assez habituel, avec un vomi bag, le magazine de Smartwings, les cartes du BoB et la safety card. Le magazine de bord comporte un article sur les 5 avions privés exploités par Smartwings, 4 Cessna Citation 680 Sovereign et un 700 Longitude. Ils vantent le confort et les services à bord, en comparant cela au produit proposé en business par les compagnies aériennes régulières. Il est avancé que le prix d'un billet revient au même que pour un billet business, si les 9 sièges de l'appareil sont occupés. Cependant, avec une autonomie de 6480km au maximum pour le 700 Longitude, on ne va pas aussi loin que dans une business 777…



Les PNC passe avec le BoB puis avec de l'eau provenant d'une bouteille d'eau, gratuite pour ceux qui le souhaitent.  
Le pitch n'est pas formidable… Je fais 1m87, mais j'ai intérêt à être bien reculé dans mon siège pour ne pas trop pousser celui de devant…
Mon altimètre barométrique donne 2311m, qui correspond donc à la pression qui règne dans la cabine.  



Le CDB annonce à 22h15 qu'il nous reste environ 25 minutes de vol et que nous sommes au-dessus de la frontière tchèque. Les seat belts sont rallumées à 22h27. J'ai trouvé qu'on avait une grande assiette à cabrer jusqu'à ce qu'on arrive en finale et que les volets soient sortis. Je n'ai pas de hublot, mais on a une jolie vue sur Prague de nuit à l'arrivée, ça doit valoir le coup de jour ! On se pose à 22h37, le PF a arrondi un peu tôt je trouve donc on a un peu tapé mais ça n'a pas empêché quelques personnes d'applaudir. On arrive rapidement au parking, 5 minutes après s'être posés. Une petite musique de fond est alors diffusée dans l'appareil, en attendant de débarquer. Elle était aussi là à l'embarquement. 
On débarque par une passerelle puis on descend rejoindre un PAXbus qui nous emmènera vers les arrivées. Dernière vue sur l'oiseau du jour.


photo 20221027_225009_redimensionee

On passe devant 2 appareils pendant les 3 minutes du trajet en bus, un 737 Smartwings et un 319 AF ! 


photo 20221027_225040_rediphoto 20221027_225436

Je descends alors du bus pour rejoindre le hall de récupération des bagages, je n'ai rien à prendre. Il n'y a plus personne à cette heure-ci et pas de contrôle d'identité, tout est donc très fluide. 


photo 20221027_225637_redi

Je retrouve alors mon ami et on prend le bus pour filer vers Prague profiter de cette première fin de soirée !


photo 20221027_230241_redi

Merci de m'avoir lu et à bientôt pour le retour !

Afficher la suite

Verdict

CSA

6.5/10
Cabine6.0
Equipage9.0
Divertissements5.0
Restauration6.0

Paris - CDG

8.5/10
Fluidité10.0
Accès6.0
Services9.0
Propreté9.0

Prague - PRG

8.8/10
Fluidité10.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté9.0

Conclusion

Explication des notes :
- Czech Airlines :
--- Cabine : 6/10. Ça fait quand même vieux... Le pitch n'est pas large, le siège est dur. Heureusement que le vol ne durait qu'une heure 10.
--- Equipage : 9/10. Ils sont restés souriants tout au long du vol.
--- Divertissements : 5/10. Je ne m'attendais pas à grand-chose, le point positif est le fait que le magazine soit à la fois en tchèque et en anglais.
--- Restauration : 6/10. Le choix du BoB était suffisant mais je n'ai rien acheté. L'eau gratuite est quand même agréable.

- CDG :
--- Fluidité : 10/10. Rien à dire sur ce point.
--- Accès : 6/10. C'est le défaut de CDG, on est obligé de faire 40 minutes de RER B depuis Paris pour arriver à l'aéroport.
--- Services : 9/10. Il y avait tout ce qu'il fallait dans le duty free, je n'ai pas essayé le WiFi.
--- Propreté : 9/10. C'est très propre !

- PRG :
--- Fluidité : 10/10. 10 minutes entre la sortie de l'avion et la sortie de l'aéroport, c'est parfait. Il n'y a pas eu une seule minute d'attente.
--- Accès : 8/10. On sort du terminal et on attend directement un bus qui nous emmène à Prague. Il ne va cependant pas tout à fait dans le centre-ville, il faut reprendre le tram ou le métro après.
--- Services : 8/10. Plein de distributeurs de change à l'arrivée, c'est le seul service nécessaire après l'atterrissage en République Tchèque.
--- Propreté : 9/10. Pareil que pour Roissy.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Prague (PRG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 32 avis concernant 5 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Prague (PRG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 38 minutes.

  Plus d'informations

6 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 614790 by
    momolemomo GOLD 9690 Commentaires
    Je ne sais pas pourquoi mais je pensais que CSA avait complétement disparu au profit de Smartwings.
    Une bouteille d’eau gratuite malgré le BOB est une bonne idée.
    Merci pour ce FR
    • Comment 614809 by
      flyers_du_78 AUTEUR 243 Commentaires
      Merci pour la lecture !
      CSA et Smartwings ont le même service à bord, le même magazine de bord, une cabine très proche... Les uniformes des PNC sont différents. Il reste 2 avions qui ont la livrée CSA, un 319 et un 320. D'après ce que j'ai compris, Smartwings a absorbé CSA mais sans faire non plus disparaître complètement la compagnie nationale Tchèque, c'est assez particulier...
      Ils proposaient un gobelet d'eau qu'ils remplissaient eux-mêmes, mais on pouvait leur demander d'en avoir plusieurs fois !
      A bientôt !
  • Comment 614816 by
    akivi GOLD 3610 Commentaires
    Merci pour ce FR sur une compagnie réduite à peau de chagrin au profit de la grande soeur SmartWings, si je ne me trompe pas le nombre de destinations du réseau CSA se compte maintenant sur les doigts d'une main. Je ne sais pas quel sera l'avenir de cette compagnie mais il semble plutôt sombre... A bientôt !
    • Comment 614839 by
      flyers_du_78 AUTEUR 243 Commentaires
      Merci pour la lecture !
      En regardant sur Flight-Radar, je me rends compte que contrairement à ce que je disais à Momolemomo CSA n'exploite plus que le 320... La compagnie est en redressement judiciaire depuis mars 2021, et n'a en fait que deux destinations régulières : Paris et Hurghada, en Egypte, sur la mer Rouge. L'avenir me semble aussi compliqué, dommage pour cette compagnie qui date quand même de 1923...
      A bientôt !
  • Comment 614958 by
    fiftytwo GOLD 1477 Commentaires
    ohhh CSA , ca ramene des souvenirs , merci pour le FR

Connectez-vous pour poster un commentaire.