Avis du vol ANA Paris Tokyo en classe Economique

Compagnie ANA
Vol NH216
Classe Economique
Siege 24K
Avion Boeing 787-8
Temps de vol 11:50
Décollage 14 Aoû 15, 21:10
Arrivée à 15 Aoû 15, 16:00
NH   #24 sur 141 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 201 avis
watchbird
Par 6245
Publié le 5 septembre 2015
Bonjour à tous !

C'est la rentrée mais heureusement la rédaction des FRs de l'été prolonge la magie des vacances… Bonne lecture !

Retour à l'heure de préparer les vacances quand se pose la délicate question de la destination… Cette année cela se fait en dernière minute et avec des dates des plus classiques donc le choix n'est pas forcément illimité ! Une petite liste de destinations qui nous tentent et quelques recherches internet plus tard la décision est prise : ce sera le Japon… Pas de visa, un objectif de longue date pour madame et un retour à Tokyo pour moi après un voyage pro il y a 7 ans et tellement de choses à faire et à découvrir !

Les billets étaient plutôt abordables puisque l'été est une période peu favorable pour visiter le Japon (grosse chaleur humide à prévoir…). Le choix d'ANA se fait sur la base du prix uniquement (d'où le billet éco…) et la possibilité d'un vol direct depuis Paris. Néanmoins ce sera aussi l'occasion d'une première expérience sur 787 pour nous… La chaleur est aussi une raison de ponctuer un parcours touristique classique entre Tokyo et Kyoto par un petit bol d'air frais sur l'île d'Hokkaïdo… Du coup le routing se précise si on inclut deux petits vols sur des low-costs locales qui méritent une petite comparaison !

Au passage les vols ANA Paris-Tokyo n'ont jamais été reportés ainsi que le vol Peach… On a l'exclusivité qu'on mérite :-).
- En route vers Tokyo : CDG-HND, ANA vol NH216, B788
- On a la pêche à Hokkaïdo : NRT-CTS, Peach vol MM585, A320
- Le jet des stars : CTS-KIX, Jetstar Japan vol GK152, A320
- C'est la rentrée : NRT-CDG, ANA vol NH205, B788

On attaque le report avec la…

…Réservation

La réservation se fait sur le site internet d'ANA en français dans le texte. Aucune difficulté particulière et la possibilité de réserver ses sièges immédiatement après le paiement.

Seul problème à ce moment là (4 semaines avant le vol environ) il ne reste que très peu d'options de deux sièges côte à côte avec un hublot dans cette configuration 3-3-3 (eh oui ANA a déjà remplacé la configuration 2-4-2 initiale de ses 787… dommage !). Du coup les meilleurs sièges que nous trouvons sont situés l'un derrière l'autre… mais avec un hublot chacun. Bon ben bof quoi ! Pour le retour ça ne sera que marginalement mieux puisque nous seront à côté mais à la rangée où manque un hublot…

Un avantage de ce vol est d'arriver à Haneda qui s'est relativement récemment ouvert aux vols internationaux et qui est beaucoup plus proche de Tokyo que Narita. Le retour est depuis Narita mais de toute façon nous arriverons de Kyoto directement donc ça ne fait pas une différence énorme pour nous…

Enregistrement

24h avant le vol, ANA nous envoie les cartes d'embarquement automatiquement par e-mail. Il ne reste plus qu'à les imprimer ou à les avoir sur son téléphone… Ensuite direction CDG et en particulier le Terminal 1 d'où part ANA.

Le RER B sera notre carrosse du jour et il sent bon les vacances ! Enfin pour nous et parce qu'il est vide ou presque à l'heure de pointe habituelle…

Admirez la propreté et l'harmonie de couleurs…
photo IMG_0011

Le défaut du RER B pour CDG1 c'est que ce n'est pas direct, il faut passer sur le CDGVAL pour arriver à bon port.

Correspondance pour le CDGVAL à Roissypôle : quai du RER, étage supérieur puis quai du CDGVAL
photo IMG_0014photo IMG_0016photo IMG_0021

On longe le parking des avions de l'Armée de l'Air juste avant d'arriver à destination
photo IMG_0024photo IMG_0026

Les écrans nous indiquent un enregistrement au hall 2 un étage plus haut
photo IMG_0029

Nous arrivons assez en avance et l'enregistrement n'a pas encore commencé. Les files commencent à nous mettre dans l'ambiance japonaise ! Elles sont impeccablement formées :-)… A gauche la business et à droite l'éco. Au milieu une file vide qui nous intéresse particulièrement : la dépose bagage si on a une carte d'embarquement imprimée… C'est notre cas du coup bingo : nous sommes les premiers enregistrés sans aucune attente dès que tout le monde est prêt !

En image : de gauche à droite : Business, Fast Bag Drop, Economy…
photo IMG_0035photo IMG_0036photo IMG_0037

PAF/PIF

Une fois débarrassé de nos lourdes valises direction la porte d'embarquement puisque voyageant sans statut en éco il n'est pas question de passage par un salon ! Pas le temps de se lamenter mais plutôt temps de profiter des fameux travelators en tube de CDG1 qui mènent à l'étage supérieur où se trouve la PAF…

Les voilà en images puis la PAF qui est vide pour les passagers européens


A noter, avec grand plaisir, l'agent de la PAF fut très sympathique avec en plus d'un bonjour, un sourire, une petite question sur notre destination et un bon voyage en prime… Très sympa !

Si la PAF est dans le camembert central de CDG1, les PIFs sont situés dans les satellites au plus proche des portes d'embarquement. Pour y accéder il faut passer sous le tarmac grâce à un travelator géant qui descend et remonte : le parc Astérix avant l'heure !

Les vols du satellite 5 sont indiqués. A l'arrivée les panneaux sont en chinois…
photo IMG_0054photo IMG_0056photo IMG_0063

Le PIF fut expédié en quelques instants également en empruntant la file classique (une file prioritaire est disponible). Au final une fois arrivé à CDG1 le parcours a été très fluide !

Les écrans indiquent des vols vers l'est uniquement et tous à l'heure… On va avoir l'occasion de vérifier tout ça :-(
photo IMG_0064

Les portes 51 et 52 sont utilisés ce soir par ANA. D'un côté l'éco de l'autre les classes avant…

On a le droit à des couleurs pour ne pas se perdre…
photo IMG_0065photo IMG_0067

En attendant l'arrivée du 787 de service, petit tour des avions en portes : Air Astana en 757 qui a fait l'objet de la pub FR du mois d'août… et Air China en 777-300ER.

Petit spotting en attendant la suite des évènements…


Le voilà ce 787 du jour, on ne peut pas se tromper sur le modèle !
photo IMG_0091photo IMG_0095

Oups, c'est quoi ces véhicules qui le suivent… ça sent mauvais mauvais !
photo IMG_0096photo IMG_0098

Eh oui l'avion arrive en porte à l'heure mais avec une grosse escorte de pompiers…
photo IMG_0103photo IMG_0106photo IMG_0111

Là pour moi cela ne fait que peu de doute : si on repart à l'heure c'est qu'on est chanceux ! Mais bon, pas d'informations à ce stade donc on croise les doigts…

Je profite du 787 un petit peu : la couture des sections et ses fameuses fixations… le moteur Rolls-Royce massif. La dérive en aileron de requin, le quadruplé de pare-brises et le train d'atterrissage avant


Sans surprise une fois les passagers débarqués nous voyons un pompier monter à bord suivi par deux personnes de Boeing et une d'Air France Industries… Notre premier vol en 787 sera notre premier vol retardé pour raison technique en 787 !! Le tout est de savoir si ça va être long…

Le pompier discute avec la première personne de Boeing (c'était indiqué sur sa chasuble fluo…) alors que les procédures de chargement se déroulent normalement (un bon signe)
photo IMG_0123photo IMG_0124

L'équipage quitte assez vite l'appareil : messieurs les pilotes et mesdames les hôtesses…
photo IMG_0125photo IMG_0126

Notre équipage est lui arrivé mais n'embarque pas tout de suite alors que la météo se gâte…
photo IMG_0128photo IMG_0129

Les annonces commencent à être faites indiquant un départ retardé avec des nouvelles supplémentaires à l'heure prévu du départ. Les annonces seront faites au départ en japonais et en français ou en anglais et à la fin ce sera uniquement en japonais…

Bon il ne reste plus qu'à s'occuper en reprenant un petit spotting avec les dernières lueurs du jour


Les pilotes (messieurs) finissent par embarquer. Ils ressortiront chercher à manger 1h plus tard. Pendant ce temps la technique s'active autour du train principal droit
photo IMG_0139photo IMG_0141

Une originalité : un stewart occidental dans l'équipage qui nous emmène à Tokyo. Sinon uniquement des hôtesses…
photo IMG_0143

Je vous avais laissé entendre qu'on allait voir tous les vols partir… Egyptair en A320 pour Le Caire
photo IMG_0146

Vers 21h30, nouvelles annonces nous indiquant qu'une pièce détachée est en cours d'acheminement et qu'ANA va nous proposer un repas en salle d'embarquement. Un e-mail en français est reçu de la part d'ANA avec la nouvelle heure de départ. En voici le texte :
ANA vous remercie de votre confiance.
L'horaire de départ de votre vol a été modifié en raison de la maintenance de l'appareil.
Voici les horaires à jour :
NH216 Paris(CDG) - Tokyo(Haneda)
DEP 00:30 Sam., 15 Août
ARR 19:20 Sam., 15 Août
- N° de vol (NH) du transporteur aérien.
Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser


Donc 3h20 de retard ! Heureusement qu'on était arrivé tôt… Ça nous apprendra à prendre un 787…

Les repas offerts sont fournis par le Brioche Dorée du satellite (qui a été ré-approvisionné) avec l'assistance des agents Alyzia en charge de l'escale. On récolte des sandwichs et des boissons ainsi qu'un tampon sur nos cartes d'embarquement
photo IMG_0154photo IMG_0155photo IMG_0152

Au final l'attente a été longue et la gestion ANA/Alyzia pas trop mauvaise (disons des annonces en français ou anglais plus fréquentes ne seraient pas de trop mais la gestion des sandwichs et de la distribution a été efficace…). Mais bon ce n'est jamais très facile dans ces circonstances !

Embarquement

L'heure de monter à bord est arrivé (enfin). Tout le monde est soulagé et content de passer à la suite. L'accueil en porte est souriant… L'embarquement sera très rapide par l'unique passerelle (en même temps un 788 c'est tout petit pas plus de siège qu'un A321 mais un couloir de plus…).

La passerelle bancaire et l'arrivée dans ce 787 ! Nous passons par la deuxième cabine business qui est immense puis la Premium Eco et enfin nos sièges éco (seulement une petite cabine)


Voici mon siège et son environnement…


La première impression sur le siège ne se démentira pas à l'issue du vol : c'est étroit et bien collé contre le hublot. C'est limite pour le gabarit traditionnel japonais mais pour moi c'est serré serré… Ça se compare vraiment au 777 d'Air France en éco mais en plus près du hublot ! Sinon il s'agit d'un siège moderne avec une assise un peu ferme, un appui-tête réglable en hauteur, une tablette en deux parties (on en reparlera…) et un écran d'IFE tactile et assez grand. Le pas n'a rien d'exceptionnel mais est suffisant pour moi (1,80m).

Les passagers s'installent et on aura chacun un couple à côté de nous (pas de mouvement possible…)
photo IMG_0182photo IMG_0185photo IMG_0188

Petite vue sur la Premium éco qui elle est en 2-3-2. Ça à l'air pas mal…
photo IMG_0190

Une première pour moi : la photo des instructions de sécurité. Ça rattrape l'oubli de photo corporate ?


Le vol

Le repoussage se fait à la nouvelle heure prévue. Le commandant prends la parole pour nous expliquer notre départ retardé. Il s'agit d'un ordinateur de contrôle du freinage qui est tombé en panne. Comme il est redondé il n'y a pas eu de soucis à l'arrivée mais ils devaient le remplacer pour assurer la redondance de nouveau des deux ordinateurs. La pièce a été expédié depuis Francfort et installé en 30 minutes. Bref un classique de la maintenance aéro qui ne va pas améliorer les stats de fiabilité du 787.

En tout cas une explication complète et précise en japonais (j'imagine :-)) et en anglais.

Nous disons adieu au CDG1 qui est largement endormi…
photo IMG_0196

Le décollage se fait très rapidement et de manière assez silencieuse (on parle d'un Boeing là :-)). Peu après le service du dîner débute. Beaucoup de passagers avait entamé leur nuit mais tout le monde se réveille pour le dîner vers 1h du matin (en même temps le vol est long donc il faut bien se sustenter…).

Les inventeurs de l'oshibori en propose un en éco…
photo IMG_0208photo IMG_0215photo IMG_0216

Le service débute par un apéritif avec des rice crackers. A noter sur cette photo l'absence des coffres à bagages centraux sur l'arrière du à la présence de la zone de repos de l'équipage…
photo IMG_0217photo IMG_0218

Ensuite vient le chariot du repas. Le menu est imprimé sur un feuille plastifiée qui est proposée et reprise
photo IMG_0224

Le choix est succinct mais à le mérite d'exister : Occidental (B : ici une sorte de bouillabaisse) ou Japonais (A : ici un hamburger et radis sans pain). C'est le PNCs français qui s'occupe de notre rangée avec une hôtesse japonaise. La différence de style est incroyable mais il parle japonais aussi…

Mon choix est dicté par une théorie pas toujours vérifiée : il vaut mieux faire le choix du style de cuisine du pays de départ du vol (où a été chargé le plateau donc où a été préparé le plat…). Madame à fait le choix inverse voulant se projeter dans la cuisine japonaise au plus vite ! Pour votre plus grand bénéfice vous aurez donc des photos des deux plateaux…

D'abord le style japonais accompagné d'une soupe miso
photo IMG_0221photo IMG_0222photo IMG_0223

Maintenant la version occidentale accompagné d'un verre de vin blanc


Alors le bilan est plutôt bon pour les deux plateaux. Madame est contente et monsieur ravi (ou l'inverse :-)).

Pour ce qui concerne la quantité, il s'agit dans les deux cas d'un plateau grand format complet (entrée, plat, fromage…). La présentation des plats n'est pas très attirante mais le goût est plutôt sympa pour de la cuisine éco… Mention particulière pour les petits ramequins du plateau japonais et pour la bouillabaisse (originale même si pas identique à la version marseillaise). Egalement à noter : le plateau occidental dispose de pain mais pas le japonais.

Autre point : la cohabitation entre le plateau et la tablette est vraiment difficile. Le plateau est trop grand pour être sur la partie basse de la tablette du coup il fini en équilibre et en pente à cause de la partie surélevée de la tablette au niveau des charnières… Bref avec l’exiguïté du lieu, il vaut mieux être concentré pour ne pas en mettre partout… Le vin servi en même temps est acceptable par contre le non-débarrassage de l'apéritif l'est moins.

Le dessert arrive dans un second temps et c'est une glace à réchauffer soi même…
photo IMG_0235

Après ce repas il est temps de se reposer alors que dehors on peut apercevoir que le jour est levé (ou ne s'est pas couché…). C'est l'occasion de jouer avec le bouton magique qui commande le hublot électro-luminescent (enfin un truc dans le genre…). Bon c'est assez lent ce qui surprend (environ 2-3 min je dirais au pif pour passer d'un extrême à l'autre) mais pour le reste c'est assez efficace et ça permet de voir ce qui se passe dehors tout le temps mais en vert… Petit défaut, la chaleur du soleil me semble passer un petit peu plus que sur un cache hublot classique. Petit avantage, on ne peut pas se faire mal aux yeux comme quand on ouvre un hublot ensoleillé après quelques heures de pénombre…

En parlant de ce que l'on voit de mon hublot c'est surtout l'aile. Elle est particulière effilée et pointue vu d'ici ! Rien à voir avec d'autres ailes que l'on connaît par ailleurs… Une certaine élégance malgré ses petits ergots dont Boeing est fan et que l'on retrouve sur le dessus de cette aile.

Avec plus ou moins d'obscurcissement du hublot…
photo IMG_0239photo IMG_0248

Petit tour aux commodités en photo… une première pour moi aussi (ça rattrape la photo corporate 2 ? :-))


Les toilettes méritent un commentaire ! La première surprise c'est la porte qui semble vraiment en toc, j'ai vraiment cru l'arracher en la manipulant… Ça doit être léger mais bon niveau qualité perçue c'est vraiment limite ! Ensuite le dispositif d'actionnement de la chasse est infrarouge et c'est cool mais en plus il y a un petit mécanisme qui rabat le couvercle avant que la chasse ne fonctionne… C'est surprenant ! Pour terminer moins surprenant mais les fonctions d'un WC japonais basique sont présentes (les jets massants :-)) sur cet avion japonais.

Sinon c'était impeccable et un petit mot indiquait la présence d'un petit buffet à l'arrière. On y va ?

Effectivement dans le grand galley arrière on trouve un petit buffet avec du solide et du liquide
photo IMG_0255photo IMG_0256

Vue de la porte pour ceux qui aiment ! et sur la plan horizontal arrière depuis la petite fenêtre de la porte
photo IMG_0258photo IMG_0259

En plus du buffet nous trouvons deux PNCs tout content de papoter entre deux tours de boissons dans la cabine. Un bon équipage sur ce vol !

Retour dans nos sièges respectifs pour dormir un peu si possible ! Au final c'est le moment pour moi d'explorer un petit peu plus le système de divertissement qui est moderne mais assez limité en terme de contenu (peu de film attractif, peu de séries…). Il reste quand même de quoi s'occuper mais sans enthousiasme.

Et l'air de rien ça avance…
photo IMG_0269photo IMG_0270

Donc ça va être l'heure d'un petit déjeuner en heure française mais d'un souper en heure japonaise avec le retard accumulé…

Un oshibori de plus au pays du soleil levant avec un jus d'orange
photo IMG_0278photo IMG_0279

Zoom sur le bout de l'aile toute en pointe du 787
photo IMG_0286

Un joli fleuve en Sibérie sous le soleil !
photo IMG_0288

Les plateaux de petit déjeuner en version japonaise puis occidentale


Les plateaux sont cette fois ci un petit plus petit mais quand même assez complet. De nouveau madame fait dans le japonais et moi dans l'occidental. Autant le dire tout de suite j'ai fait le bon choix… Il faut vraiment être conscient des conséquences de son choix quand il se porte sur du riz liquide… Ceci dit pour moi c'est tout à fait acceptable sans être exceptionnel. Le pain sous blister n'impressionne pas un français ! Les couverts sont de nouveau siglés et en métal.

Et hop un blockbuster hollywoodien de plus dans la besace…
photo IMG_0300

Petite vue de la cabine avec en particulier la différence entre les hublots obscurcis ou non
photo IMG_0305

Une tradition après le repas et avant l'arrivée : la queue pour les toilettes qui sont au nombre de trois pour les cabines éco et PE
photo IMG_0310

Aller quelques amusements photographiques grâce au hublot obscurci… et au soleil !
photo IMG_0312photo IMG_0313photo IMG_0324

La fin du vol approche, encore quelques photos…


La descente a maintenant débuté et la cabine est préparée pour l'arrivée. Le petit déjeuner a été servi tôt donc l'équipage a largement le temps de préparer le tout avant de nous faire face et de s'incliner puis enfin de s'installer à leurs sièges pour l'atterrissage… Un vrai protocole respecté à la lettre !

Alors non aucun risque malgré les apparences juste un soleil couchant !
photo IMG_0344

La descente se poursuit et la ville commence à se dévoiler. Peu de photos à cause du manque de lumière…


Après un atterrissage sans problème, ANA nous remercie…
photo IMG_0382

Arrivée

Le roulage a été un peu long mais nous voilà en porte au terminal international à côté d'un B772 de Korean
photo IMG_0394photo IMG_0397photo IMG_0398

Autant le Japon est très différent de l'Europe sur bien des points mais lorsqu'on arrive en porte tout le monde se lève de la même manière :-)


La photo est un peu floue mais dans le terminal une hôtesse était présente pour chaque vol en correspondance pour gérer le retard avec les passagers concernés. Il devait y en avoir une demi-douzaine…
photo IMG_0409

Arrivée à l'immigration qui était vide donc rapidement passée puis 10 minutes au tapis bagage et les premières valises arrivent
photo IMG_0411photo IMG_0412

La douane se passe en un instant ensuite.

Petite pub pour les JO 2020 qui auront lieu à Tokyo après ceux de 1964 qui avait marqué le retour du Japon sur la scène internationale
photo IMG_0415

Avantage d'Haneda : le Tokyo monorail vous emmène en 20 minutes en centre ville. Facile et rapide mais on y est pas tout seul (en même temps à Tokyo c'est normal !)


Passons aux notes !
Afficher la suite

Verdict

ANA

6.9/10
Cabine5.0
Equipage8.0
Divertissements7.5
Restauration7.0

Paris - CDG

7.4/10
Fluidité10.0
Accès6.0
Services6.0
Propreté7.5

Tokyo - HND

8.9/10
Fluidité10.0
Accès8.5
Services8.5
Propreté8.5

Conclusion

Petites explications des notes !

Le vol s'est globalement bien passé si on oubli le conséquent retard... En particulier un équipage sympathique, un avion récent et bien équipé (écran), les repas complets et pleins de petites attentions toutes japonaises ! La gestion du retard sans être parfaite a été très correcte ce qui atténue les conséquences...

Par contre il y a de quoi mieux faire à commencer par un avion fiable (donc un vol à l'heure...) et des sièges suffisamment larges pour des gabarits européens... mais aussi un contenu de divertissement plus riche.

Côté aéroports ça a été plutôt réussi au niveau des contrôles très fluides des deux côtés et de la propreté satisfaisante. La différence se fait essentiellement sur l'accès (RER B + CDGVAL... contre Monorail direct !).

Merci de m'avoir lu jusque là et n'hésitez pas à commenter... en attendant la suite.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Tokyo (HND)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 24 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Tokyo (HND).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Japan Airlines avec 8.1/10.

La durée moyenne des vols est de 11 heures et 52 minutes.

  Plus d'informations

33 Commentaires

  • Comment 146683 by
    Chatokay 281 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Le 787 n'a pas l'air très attirant, du moins en éco.

    • Comment 325248 by
      watchbird AUTEUR 413 Commentaires

      Je pense qu'en Business l'impression serait différente en tout cas pour le confort. Mais bon pour moi à ce stade (cad pas encore de Rolex...) vol perso = vol éco, vol pro = vol business !
      Merci de ton commentaire.

  • Comment 146685 by
    airberlin GOLD 733 Commentaires

    Au contraire je trouve le vol tout à fait correct. A part le siège étroit, ça semble un sans faute. Le PAX Economy sélectionne ses vols sur le prix et caser 1/8 de passagers en plus dans le même espace permet de proposer des prix en baisse... et donc d'attirer les clients! Loi du marché ;)
    Merci pour ce FR et les photos magnifiques à l'arrivée.

  • Comment 146688 by
    cobra 3609 Commentaires

    Merci à toi ! :)

    Quel début de vacances, avec ce 787 boiteux, et sa sarabande de pompiers ^^
    Incident plutôt bien géré pour la nourriture...ensuite la sécurité prime, mieux vaut arriver en retard que e pas arriver ^^

    La cabine est un peu austère, et ce 3-3-3 n'est pas génial. JAL fait bien mieux la dessus. Pour le reste pitch correct.
    Dommage d'avoir un nouvel avion et d'e faire juste une bétaillère avec sièges slims.

    Les repas sont très corrects, et le porridge pour pdj c'est toujours assez moyen. Bizarre d'ailleurs de servir un pdj quand l'on voit l'heure d'arrivée.

    Beau programme en perspective...bon je triche aussi, je le connais un peu ^^

    A très bientôt :)

    • Comment 325251 by
      watchbird AUTEUR 413 Commentaires

      Eh oui Cobra merci pour le commentaire et pour le coup de main avant le voyage avec tes conseils japonais. La suite arrive très bientôt.
      Pour le porridge effectivement au retour ils avaient fait dans le saumon-riz qui est plus faisable pour un français habitué au Maroilles-petit-godet-de-rouge au petit-dèj ! (Je vous rassure je ne fais pas ça mais bon je pourrais :-)).

  • Comment 146691 by
    Benoit75008 GOLD 7336 Commentaires

    Que de rebondissements pour finalement embarquer!!

    Comme disait Cobra, le 3-3-3 est pas terrible (même problème sur les B787 de LO), du coup ça fait des places sympa mais pas large, à moins de dormir de côté^^

    Le gain en Y de miles est intéressant?

    A bientôt

    • Comment 325252 by
      watchbird AUTEUR 413 Commentaires

      Bien résumé pour le 787, Boeing a fait pareil que pour le 777 c'est-à-dire qu'ils ont choisi un diamètre de fuselage qui permet le choix pour les compagnies entre confort et entassement... Apparemment Airbus laisse moins de choix puisque la version entassement est juste inacceptable sauf charter... Après c'est à nous de choisir lorsque c'est possible ce qui est de moins en moins le cas (en 787 seule JAL est encore en 2-4-2... mais pour combien de temps ?).
      Le gain de miles est de 3097 sur Miles&More sans statut ni bonus. La classe de voyage (discount) est nommée S par ANA.
      Merci pour ton commentaire.

  • Comment 146698 by
    ilyes SILVER 1816 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Pas de chance pour le retard...
    Aucune compensation en miles ?

    Le catering japonais me semble bien plus appétissant que le choix occidental.
    Par contre, la tablette boiteuse n'améliore pas le confort déjà amputé par ce siège étroit.

    À bientôt
    Ilyes

    • Comment 325254 by
      watchbird AUTEUR 413 Commentaires

      Je n'ai pas demandé de compensation à ce jour...
      Pour le catering les deux faisaient le job mais c'est vrai que madame a vraiment apprécié le plateau japonais du dîner (moins celui du petit-déjeuner de 17h30).
      Pour préciser la tablette n'était pas endommagée, mais sa surface n'est pas plate à proximité des charnières. Du coup le grand plateau du repas glisse... Comme l'air de rien le plateau est bien complet plus les restes de l'apéritif plus les éléments qui arrivent après (boisson et glace)... On se retrouve un peu emmerdé. Mais bon je n'ai rien renversé pour une fois :-).
      Merci pour ton commentaire.

  • Comment 146703 by
    flyingjapans 1356 Commentaires

    Merci pour ce FR, ils se font rare chez ANA.

    En dépit d'un siège étroit et d'une cabine plutôt austère (je préférais les 787 en 2-4-2), le produit semble être de bonne facture, les repas plutôt appétissants (peut être limités en quantité sur le petit déjeuner).

    Proposer du congee sur un vol international me parait un choix risqué, il y a bien d'autres options plus accessible à la clientèle international qui reflètent fidèlement les habitudes du petit déjeuner japonais (riz et saumon, etc..)

    Vous pourriez faire appel à 261/2004 pour ce retard imputable à la compagnie.

    A bientôt !

    • Comment 325255 by
      watchbird AUTEUR 413 Commentaires

      Merci pour ton commentaire.
      Bon ben je suis d'accord sur le 787 (je n'ai jamais essayé en 2-4-2...) et sur le petit déjeuner.
      Pour le 261/2004 j'ai regardé mais je ne crois pas pouvoir y faire appel puisque nous avons atterri à 18h40 pour une arrivée prévue à 16h00 soit un poil moins que 3h ! Si c'était l'horaire de départ qui comptait je serais bon avec 3h20 de retard au démarrage...

  • Comment 146705 by
    Colombus 149 Commentaires

    On dirait un expérience mitigée.
    D'un côté un équipage qui a l'air tres pro et des petites touches plus pour de l'eco (couverts en acier, oshiboris (chauds?)) et de la autre le confort fait vraiment limite...

    FR tres complet au demeurant.

    Bonnes vacances!

  • Comment 146716 by
    sacha787 151 Commentaires

    Bonjour,

    FR très bien écrit, j'avais l'impression d'y être ^^
    C'est vrai que la cabine Y est toute petite, et l'intégralité de celle-ci est en arrière des ailes. Du coup, cette partie de l'avion est-elle bruyante? Y a-t-il beaucoup de vibrations comme à l'arrière des 77W?
    Par ailleurs, avez-vous eu des turbulences?
    Merci :)

  • Comment 146725 by
    nteflyjin 677 Commentaires

    Merci !

    je rejoins l'avis général sur le 3-3-3 en 787, c'est vraiment limite. En février dernier, j'ai pris le 787 en 2-4-2 de JAL en international, puis le 3-3-3 d'ANA (config internationale) en vol domestique entre Haneda et Fukuoka. Au bout d'une grosse heure, j'en avais plein le dos. Pour le reste, hormis l'argument prix, c'est sensiblement le même produit entre les deux compagnies. Et encore, je me souviens d'avoir vu régulièrement NH plus cher que JL.

    D'ailleurs c'est moi ou la magie du yield fait que les vols vers NRT deviennent sensiblement moins chers que vers HND ?

    A bientôt.

    • Comment 325275 by
      watchbird AUTEUR 413 Commentaires

      Merci pour le commentaire !
      Je ne sais pas sur les différences de prix entre HND & NRT mais c'est sûr que pour aller à Tokyo, Haneda c'est beaucoup plus pratique ! Pour nous la meilleure option en terme de prix était un combo avec HND en arrivant et le NRT en partant... C'était moins cher que Narita dans les deux cas.

  • Comment 146788 by
    Pilf 89 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Je vois qu'on a le même avis : on est bien serrés sur 787NH en éco.

    C'est très étrange, pour avoir pris cet avion là en avril, j'avais l'impression d'une config à 2 à gauche de l'avion, et 3 à droite (m'en souviens plus au milieu)...mais je ne retrouve pas cette config...

  • Comment 146816 by
    Flytak 151 Commentaires

    Bonjour, une experience un peu moyenne sur une compagnie qui est censee etre 5 etoiles notamment avec la configuration betaillere ce qui gache l'experience 787 a mon sens. J'avais deja trouve la configuration tres serree sur un vol domestique, mais la, sur 12h de vol, c'est tres moyen. Je pense que si le prix est equivalent, je prendrais plutot la JAL car il y a clairement plus d'espace notamment sur leur 777. La ligne de Paris sur ANA est un peu sur la pente glissante et cela se ressent un peu. 1 vol (uniquement sur Haneda) au lieu de 2 (suppression du vol de Narita), on passe de 2 777 vers 1 787-9... Avec l'expansion du terminal international de Haneda, on sent maintenant qu'ANA avait vu un peu trop gros! Heureusement equipage de bonne qualite apparemment dans la bonne lignee de la qualite de service a la ANA. La presence d'un PNC Francais n'est pas une nouveaute, cela fait au moins 20 ans qu'il y en a un sur ces vols LC ANA (ou JAL). Ils offrent d'ailleurs un tres bon niveau de service en general.
    Choix curieux du Okayu (congee) pour le petit dej, souvent mal apprecie par la clientele internationale. Il y a tellement mieux comme petit dej au Japon. Diner tout a fait convenable. C'est dommage quand meme qu'ils ne distribuent pas de menu, mais ca ca fait plus de 10 ans que c'est comme ca. buffet un peu famelique. Il y avait avant un service de snack a mi vol... supprime apparemment.
    Siege petit et dur, qui n'a pas l'air confortable. Pitch assez reduit en plus. IFE moderne par contre mais pour moi de moins en moins un critere de selection.
    Arrivee du vol inbound tres impressionante, mais finalement plus de peur que de mal! Gestion de crise plutot reussie a mon gout.

    Bref, un tres bon FR pour une experience moyenne qui ne va pas me faire revenir sur ANA en Y. Pourquoi pas en J par contre. Toujours interessant de voir l'evolution d'un produit...sur 25 ans depuis 1990, date de mon premier vol en LC sur paris-Tokyo avec ANA (annee d'ouverture de la ligne en 747-200 avec une Y sans IFE)...
    Merci beaucoup!

    • Comment 325408 by
      watchbird AUTEUR 413 Commentaires

      Merci pour ce commentaire sympathique.
      Juste une petite correction ANA mets bien deux 787-8 entre Tokyo et Paris. L'un vers Narita et l'autre vers Haneda. Donc en terme de capacité ce n'est pas deux 777 mais ce n'est pas non plus un seul vol...
      Ce qui est certain c'est que la prestation éco ne s'est pas améliorée depuis quelques années ! Mais soyons optimiste, le même avion et la même prestation avec une configuration 2-4-2 aurait reçu une bien meilleure appréciation ! Au même prix ? :-)

    • Comment 325420 by
      Flytak 151 Commentaires

      Bonjour, j'ai fait un raccourci un peu rapide (mea culpa), en fait le passage a 1 vol par jour en 787-9 se fera pour la saison d'hiver, passage qui sera peut etre definitif. En 2014, c'etait bien 2 777 qui etaient programmes, un de NRT et un de HND puis 2 787-8. Exces d'optimisme de la part de ANA sur CDG? (qui n'est pas en effet un hub Star Alliance donc pas mal de O&D sur cette ligne)

  • Comment 146864 by
    indianocean GOLD 6812 Commentaires

    La distinction à l'embarquement entre les passagers Eco/Eco+ en porte 51 et les passagers Premium+Elite en porte 52 est bien spécifiée. Faire plus clair est à mon avis impossible. Ceux qui ne sont pas dans la bonne file sont ou daltoniens, ou ou tout simplement resquilleurs.

    Je veux bien comprendre que le B787 soit un avion moderne mais je pensais que la route vers Tokyo Haneda était une ligne à forte demande.

    Avec trois heures de retard et un temps de vol vers le Japon estimé à onze heures, je suis étonné que l'équipage technique et commercial n'ait pas dépassé le nombre d'heures légal.

    il vaut mieux faire le choix du style de cuisine du pays de départ du vol --> très intéressante cette méthode de choix. Car à la vue des deux plats chauds, j'aurais eu du mal à choisir car pas très parlants.

    Je rejoins mes camarades sur la configuration en 3-3-3 sur B787. C'est vraiment limite sur un LC.

    Merci pour ce FR

    • Comment 325409 by
      watchbird AUTEUR 413 Commentaires

      Même daltonien j'ai trouvé mon chemin à l'embarquement... Bon j'avais eu 3h pour étudier la configuration des lieux :-) :-)... En tout cas c'est clair et grâce à l'utilisation de deux portes il n'y a pas trop d'encombrement. En plus au final il n'y a que 200+ passagers à bord donc ce n'est pas un A380 plein !
      Pour les PNTs ils étaient au nombre de trois donc je pense qu'ils avaient la possibilité de jouer sur le repos en vol à tour de rôle pour rester dans les clous en terme de réglementation adhoc.
      Merci pour le commentaire.

Connectez-vous pour poster un commentaire.