Avis du vol Bangkok Airways Ko Samui Singapore en classe Affaires

Compagnie Bangkok Airways
Vol PG 961
Classe Affaires
Siege 01A
Avion Airbus A319
Temps de vol 01:45
Décollage 18 Jul 12, 16:35
Arrivée à 18 Jul 12, 19:20
PG   #31 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 97 avis
indianocean
Par SILVER 2955
Publié le 2 août 2012
Me voilà pour le voyage retour vers Singapour sur le vol Bangkok Airways PG 961.Le vol sera assuré par un Airbus 319 immatriculé HS-PGY. Le vol est en code-share avec les compagnies Silk Air (MI 661), KLM (KL3733), Etihad (EY7721) et Finnair (AY6274)

L? »Asia's Boutique Airline » exploite présentement huit A319, trois A320 & huit ATR 72-500. Un code-share est exploité avec Etihad vers Abu Dhabi et Muscat à Oman. Elle vient de recevoir le prix Skytrax de la troisième meilleure compagnie aérienne régionale en Asie.

Le choix de la compagnie Bangkok Airways a été très simple. Le vol Silk Air décolle à 10 heures du matin, ce qui signifie une journée de perdu à Koh Samui. Le vol que je vais emprunter décolle à 16h35 pour une arrivée à Singapour à 19h20 heure locale.

L'aéroport de Koh Samui est une société à capitaux privés appartenant à la compagnie Bangkok Airways qui est bien entendu la principale utilisatrice. Deux autres compagnies desservent la destination : Silk Air et Thai Airways. Luciole sera la prochaine compagnie à destination de Kuala Lumpur et Penang. L'aéroport accueille plus d'un million de passagers par an.



J'arrive à l'aéroport deux heures avant le départ. Je suis attendu par un personnel de mon hôtel basé sur place. Il va m'aider pour le check-in. Malgré l'absence de climatisation, l'aéroport est bien aéré.

photo 7696998330_7a6ea66163_b

Le seul guichet Business Class, appelé Blue Ribbon Club est occupé par des passagers Economy mais pas de problème car un autre comptoir se libère et l'enregistrement se fait très rapidement.

photo 7696996406_1f5ff0d019_bphoto 7697001942_8992790f4a_b

Seule la porte 6 est désignée pour les vols internationaux (y compris les vols via Bangkok). Elle est située à plus de 150 mètres à pied et il faut d'abord traverser une zone de boutiques en plein air. L'employé de l'hôtel se propose de m'y accompagner mais je lui donne congé car je désire prendre quelques photos de l'aéroport.
L'aéroport fait vraiment exotique car des ventilateurs aèrent les nombreux espaces ouverts.
En route vers la porte 6



Après le passage à l?émigration, je me dirige au salon Blue Ribbon Club Lounge situé à gauche.

photo 7696955812_15834dbc9f_b

Ouf, il est climatisé. Une jeune fille vérifie que je suis bien autorisé à entrer au salon. Il est vraiment minuscule et désert. C'est l'occasion de prendre quelques photos de l'endroit et du buffet sans être dérangé.



La jeune hôtesse me tend un menu et insiste par la suite pour m'aider à porter les petits amuse-bouche que j'ai choisis. Je suis gêné et lui dit que ce n'est pas la peine.
Au buffet, nous avons :
- Mixed fruit mousse
- Mini tuna burger
- Vegetable tortilla
- Beef pastrami salad
- Cup cake chocolate



Tiens, pad thai. Ca me rappelle quelqu'un!!!

Le mini burger est moelleux et la farce bien assaisonnée. Le reste n'est pas mauvais excepté le cup cake est peu trop sucré et bourratif.
Le salon accueille également pour les passagers de la Thai Airways en transit à BKK. Il se remplit assez vite et bientôt, toutes les places sont prises. Le salon devient alors un vrai capharnaüm. Deux passagers anglo-saxons décident de quitter le salon, excédés par les discussions bruyantes.
Je décide de les suivre pour prendre quelques photos de la salle d'embarquement.

photo 7696959034_cd75892633_b

On a une vue libre sur les pistes de l'aéroport.

photo 7696967136_32cc47e3c8_bphoto 7696964454_fde36526e7_b

Particularité sur les lignes Bangkok Airways : un Courtesy Corner où les passagers en classe Economique ont à leur disposition un buffet de boissons et de petits snacks.

photo 7696961628_7db74a6b41_b

Le vol Thai Airways pour Bangkok est prêt pour le départ et le salon se vide. Je décide alors d'y retourner pour attendre dans la fraîcheur.
L'heure de l'embarquement approche et la jeune fille en charge du salon m'informe que le départ est repoussé de vingt minutes dû à l'arrivée tardive de l'avion en provenance de BKK.
Alors que je commence à piquer du nez, on vient me chercher pour l'embarquement.

Malgré la taille modeste de la salle, les passagers Business et Economy sont embarqués par deux portes séparées, direction les petits bus car aucun avion n'est au contact de l'aérogare. Comme à l'arrivée, les passagers Business auront leur petite voiture privée. Je retrouve alors les deux passagers anglo-saxons excédés par le bruit au salon et comprends alors que nous ne serons que trois passagers à l'avant de la cabine.



Au pied de la tour de contrôle, un ATR 72 de Bangkok Airways qui a quitté la piste lors de son atterrissage en 2009 tuant un des pilotes.

photo 7696944606_3427be74f9_b

Nous arrivons au parking des avions



Le vol Thai Airways à destination de Bangkok Suvarnabhumi

photo 7696934394_ca4c6e0700_b

Les passagers Business embarquent en priorité.
« Sawadika » par deux PNC féminins dans leur uniforme flambant neuf qui date de moins de deux mois
Le menu est distribué avec une serviette froide et un jus de pommes.

photo 7697009042_46300d1659_b

L'hôtesse revient cinq minutes plus tard pour prendre la commande. Sur un vol aussi court, nous avons le choix entre trois plats chauds. Et dire que sur une compagnie que je ne nommerai pas, on nous sert une petite boîte blanche avec des aliments même pas réchauffés. Un des plats est préparé par un chef d'un grand hôtel de l'île.



Et pour ceux que ça intéresse, le menu sur le vol retour

photo 7696890070_26f5e1e072_b

Vidéo originale des consignes de sécurité sur écrans centraux. J'ai cru que les hôtesses allaient danser !!



Le repoussage est fait à 17H00 et nous décollons à 1705. La photo du winglet obligatoire.

photo 7696929198_e23938f1a0_b

Quelques vues de la cabine, du pitch proposé et du siège.



Le repas débute à 17H25

L'entrée : crevettes épicées à la citronnelle.
Le petit bun est chaud. Par contre, un pain à l'ail réchauffé n'est pas forcément bon.
L'entrée est bien relevée sans être trop épicée. Je décide de goûter au vin blanc.

photo 7696923064_69740e3c1e_b

Plat principal : nouilles de Shanghai, crevettes au curry vert, aubergines sautées.
Le plat manque de goût. On a beau être un chef d'un grand hôtel, ça ne passe pas forcément dans un avion.
Guy Martin en sait un rayon.

photo 7696920786_937c9bb59f_b

Vient ensuite l'assiette de fromage. Une chose est sûre, ils ne viennent pas de notre bon pays.
Lors de mon séjour à l'hôtel, j'ai goûté à une marinade à base de crevettes crues. Malgré l'ajout d?épices et de piments, j'ai eu beaucoup de mal à avaler la préparation car le cru était trop prononcé. Et bien, figurez-vous que si on mange le fromage en haut à droite avec un raisin, on a à peu près le même goût que ce mélange cru. Vraiment pas bon.

photo 7696918932_bed7e485b3_b

Je termine mon repas à 17H50 par une crème glacée à la fraise. Couleur et goût chimique.
Je nettoie mon tube digestif par un thé vert.

photo 7696915788_b42a78f9be_b

Sur les écrans : Just for Laughs, Mr Bean en version dessin animé comme sur le trajet aller sur Silk Air.

photo 7696914048_5f32f64a74_b

En regardant le siège de plus près, je découvre un bras articulé dépourvu d?écran. En effet, sur des vols plus longs (Inde & Maldives), un lecteur vidéo portable est distribué aux passagers. Ca tombe bien, il sied parfaitement à mon ipad.

photo 7696907608_fee7440fc2_bphoto 7696909928_76d6181f4c_b

Une petite visite aux toilettes. NON, ça ne se vole pas !!!

photo 7697007744_0cc8554895_b

Le reste du vol se fera dans les nuages

photo 7696917172_5f807bb320_b

Nous commençons notre descente à 19H20.

photo 7696896742_58e99dd2c0_bphoto 7696894974_e39f474cac_b

pour atterrir en piste 20R à 19h34.
Contrairement en France où il faut attendre l'arrêt de l'appareil et l'ouverture des portes pour allumer notre GSM, en Asie l'autorisation est donnée dès l'atterrissage. Nous atteignons la porte C16 à 19h39.

Le PNC ferme les rideaux et bloque les passagers Eco pour nous laisser débarquer en tranquillité
Cette fois-ci, le passage aux formalités d'immigration prendra du temps car beaucoup de vols viennent d'atterrir. J'arrive au tapis de livraison des bagages à 19h53 où mon sac m'attend déjà. Ah,un bon point.


Afficher la suite

Verdict

Bangkok Airways

8.5/10
Cabine9.0
Equipage10.0
Restauration6.5

Conclusion

Pour la ponctualité, j\'ai eu de la chance de n\'avoir que vingt minutes de retard. La veille, le même vol a connu trois heures de retard.
\Fly boutique, feel unique\
Comme sur toute compagnie asiatique, le PNC est le point fort de Bangkok Airways.
Attention constante avec le sourire.
Le siège est confortable, l'inclinaison raisonnable et le pitch généreux pour un vol MC.
Seule l'entrée était vraiment bonne.

Sur le même sujet

15 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.