Avis du vol EasyJet Tel Aviv Paris en classe Economique

Compagnie EasyJet
Vol EZY3738
Classe Economique
Siege 15F
Avion Airbus A320
Temps de vol 05:15
Décollage 18 Mar 17, 18:10
Arrivée à 18 Mar 17, 22:25
U2   #10 sur 23 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 350 avis
cloud_rider
Par 1721
Publié le 22 septembre 2017
Je vous retrouve pour un petit séjour en Israel et Territoires Palestiniens. C'est la première fois que cette ligne est reportée avec Easyjet qui a récemment ouvert TLV au départ de CDG.

Retour en arrière quant au choix de cette destination. Nous avions des miles Skywards cumulés chez Emirates qui arrivaient à expiration. Nous avons donc décidé de les utiliser pour un vol en Europe. Mais voilà qu'Easyjet ouvre Tel Aviv, destination qui nous attirait depuis un certain temps. Après une rapide simulation sur le site d'Easyjet, on se rend compte que nos miles suffisent amplement pour un aller/retour gratuit. Vérification faite des vacances restantes, on réserve les vols et nous voilà en possession de 2 aller-retour pour Tel Aviv (sans avoir eu à payer de taxes d'aéroports ou autre).

photo untitled-1

Le routing sera donc des plus simples :

CDG - TLV : EZY 3737 sur A320 , résumé dans ce FR

TLV - CDG : EZY 3738 sur A320, vous y êtes


CDG - TLV


Le vol aller ne s'est pas très bien passé, j'étais contrarié et pas motivé à faire des photos pour un FR. Je m'explique.
A l'achat du billet, des sièges séparés, en couloir nous ont été attribués. Nous n'avons pas réussi à acheter des places en hublot et côte à côte car un message "please proceed to a check-in counter on the day of the flight" s'affichait en permanence au moment de payer . Le jour du vol arrive, grosse grosse affluence au 2D et on décide de pas passer au comptoir et de voir à bord si il y avait possibilité d'être assis ensemble.
photo 20170311_103331

Arrive l'heure d'embarquer, et là très bonne surprise on aura droit à une livrée spéciale "EUROPCAR".
photo 20170311_112636photo 20170311_112648

Une fois à bord je me retrouve à côté d'un couple de personnes très âgé qui semble très embêté que je sois à côté d'eux, je le suis tout autant vu l'espace qu'ils occupent. J'attends la fin de l'embarquement et je demande à un PNC si c'est possible de bouger deux rangées devant ou il y a 3 sièges de libre. Sa réponse avec un air des plus hautains qui soit "C'est pour vous deux? Ok c'est 27 euros par sièges!". Refroidi, je ne sais plus quoi dire et voyant que je suis gêné il me dit "je vous laisse réfléchir et je reviens". Mon ami insiste pour que nous achetions les sièges mais je m'y refuse catégoriquement! Après le décollage, le PNC revient avec sa machine à carte bleue mais je décline sa proposition. Je tente néanmoins de négocier pour faire l'atterrissage au hublot mais il me dit "ce sera le même prix pour le siège"! Je suis dépité, non pas par son refus, je comprends qu'on puisse refuser de bouger un passager sur un siège "plus". Ce serait trop facile d'arriver à bord et de négocier un "upgrade" mais son attitude…Il était hautain, dédaigneux et se prenait pour un mannequin, bref insupportable.
Je reste donc à ma pauvre place au couloir!
Le vol se poursuit dans l'ennui le plus total, entre mes co-pax qui mangent et me mettent des miettes de pain partout, et les passagers qui parlent fort, impossible de somnoler. Je vais donc me balader dans la cabine.
photo 20170311_123136

Je croise le chef de cabine qui discute avec un PNC en civil et il m'interpelle pour me demander s'il y avait un problème avec son collègue tout à l'heure. Je lui explique la situation et il me dit que son collègue ne peut pas prendre ce genre de décision sans lui en parler et qu'il aurait du me dire oui. Son collègue en civil m'invite à aller prendre sa place au hublot , gêné je décline en disant que ce n'est pas grave mais il insiste et me voilà finalement avec une place en hublot à mi vol!
photo 20170311_162502

Cela me permettra de voir l'approche sur TLV ou il semblerait y avoir une tempête de sable.


La descente sur Tel Aviv sera mouvementé mais avec mon hublot j'aurais la chance d'apercevoir l'aéroport de Ben Gurion que nous contournons par le sud.


Nous nous posons avec 10 minutes d'avance et gagnons vite notre porte.


L'architecture de l'aérogare est belle. Les salles d'embarquement/ satellites sont connectés à une rotonde qui abrite une zone commerciale. Pour rejoindre la zone arrivée et livraison bagages, on emprunte une spectaculaire rampe.


Nous voilà à Tel Aviv ou il nous faut attendre la fin de shabbat pour rejoindre Jerusalem en bus.
photo 20170311_174852


TLV - CDG



Passons donc au vol retour toujours avec Easyjet.

Après un superbe séjour nous sautons dans un taxi pour Ben Gurion. C'est Shabbat, le taxi est le seul moyen de rejoindre l'aéroport. On nous a prévenu, au départ d'Israel vaut mieux prendre de l'avance pour passer les contrôles de sécurité et c'est donc 3h30 avant le départ du vol que nous arrivons au terminal des départs.
photo dsc_0044photo dsc_0045

Petit check sur le tableau des départs ou notre vol est affiché à l'heure.
photo 20170318_145540

La zone de départ est assez déserte et ce sera la même chose pour les contrôles de sécurité. On craignait beaucoup ses fameux contrôles, non pas que nous ayons des choses à nous reprocher mais parce qu'ayant des visas de pays arabes dans nos passeports, on nous avait dit que ça pouvait poser problème. Au final, les agents seront plus interpellés par ma nationalité Mauricienne, en me demandant ou c'est, comment c'est là bas que par les visas que contient le passeport.
photo dsc_0047

Une fois cleared, direction les portes d'embarquement.
photo dsc_0046

Nous sommes airside 30 minutes après avoir débarqué du taxi, très bon score pour TLV! On emprunte la belle rampe dans le sens inverse pour rejoindre les salles d'embarquement. Les grandes baies vitrées offrent de belles vues sur les avions au contact.


On arrive dans le grand espace commercial ou les boutiques sont pour la plupart hors de prix . C'est simple, vous prenez les prix pratiqués en ville en shekel et vous les passez en dollars!
photo dsc_0051

Nous nous lançons à la recherche d'un endroit pour manger et ce n'est pas simple. Entre les restaurants fermés (je vous le rappelle c'est shabbat) et les fast-foods peu appétissants, le choix est difficile. A défaut de manger un dernier plat local, on se rabat sur un burger. L'espace restauration offre une belle vue sur les pistes.
On y retrouve l'A330 de Swiss pour Zurich, AU pour Vienne et un 737 local.


Après notre repas plus calorique que bon, direction notre satellite. Les couloirs sont déserts, c'est impressionnant.
photo dsc_0056

Direction la porte, la B02 ou notre avion est arrivé à côté d'un LH qui part. Ce sera le même avion avec sa livrée spéciale qu'à l'aller.


En attendant l'embarquement, petit spotting du fond du satellite ou on a une belle vue sur un 747-400 d'El Al. On retrouve aussi notre avion, le G-EZPC, qui a 1 an au moment du vol!


Le temps passe et il est déjà l'heure de monter à bord. Au vu du peu de monde en salle d'embarquement, le vol ne doit pas être très rempli.
photo dsc_0065

Accueil sympathique et souriant de la part d'une pnc et nous nous dirigeons vers nos sièges.
L'espace est comme pour le vol aller, assez serré pour mon ami mais bien pour moi et plus important encore, j'ai mon hubot!


L'embarquement se termine et comme nous le pensions l'avion n'est pas complet. Nous ne serons que 2 pour les 3 sièges , configuration business pour ce vol!
photo 20170318_175543

Fiche de sécurité et catalogue BOB qui a bien vécu.


Nous repoussons à l'heure et décollons alors que la nuit s'est installée. Tel Aviv brille de mille lumières, c'est superbe.
photo 20170318_182121

Pas grand chose à faire pour les 4h30 restantes, on s'installe donc en mode cinéma avec notre tablette personnelle et nos bonbons.
photo 20170318_183717

A la fin du premier film, il est temps de manger les sandwichs achetés à l'aéroport. Nous accompagnerons ceux-ci de sodas achetés à bord.
photo 20170318_193824

Petit tour aux toilettes avant la fin du vol, la cabine est tranquille.
photo 20170318_194344

Apres une longue descente, c'est avec 10 minutes d'avance que nous nous posons à Roissy.
photo 20170318_220713

Notre avion se gare au terminal 2D, ou Easyjet règne en maitre.
photo 20170318_221621

Une fois débarqués par passerelle, nous passons la paf avec un agent fort sympathique. Pas de bagages à récupérer, direction donc le Roissy bus et voilà comment se termine ce petit séjour en Israël.

Merci de m'avoir lu,
Cloud_rider.


Bonus : Cliquez pour afficher


Commençons par la ville trois fois sainte, Jerusalem.
Le monument le plus connu de la ville est incontestablement le Dome du Rocher qui se trouve sur l'esplanade des mosquées.
Cette vaste place, ou domine le dome du rocher et la mosquée Al Aqsa (Le dôme doré qui couronne un édifice en mosaïque bleue est à ne pas confondre avec le dome sombre de la mosquée Al Aqsa), est un lieu saint de l'islam.


Jerusalem est aussi sainte pour les chrétiens. De nombreux monuments sont liés à la bible et à la vie de Jésus et le coeur même de cette croyance est concentrée dans la basilique du Saint Sépulcre. Ce haut lieu de la chrétienté est partagé entre les branches principales de cette religion, les Orthodoxes, les catholiques, les coptes, les Arméniens et les Éthiopiens. Le Saint Sépulcre, qui abrite la tombe présumée de Jésus baigne dans une ferveur religieuse qui impressionne, on ose à peine faire des photos tellement on sent le poids de la foi des croyants. L'immense coupole, les sublimes mosaïques et le toit aménagé en lieu de prière par les chrétiens d'Ethiopie en font un incontournable de la ville.


Autre lieu saint, des juifs cette fois, le mur des lamentations. Cet immense mur qui serait le vestige des fondations d'un ancien temple, le temple de David, est le lieu le plus saint de la religion juive.
photo dsc_0149

La vieille ville de Jérusalem avec ses ruelles étroites est très pittoresque. L'ambiance varie d'un quartier à l'autre et rend la balade encore plus riche. Très animées en journée avec les boutiques et autres commerces, les rues de la ville sont désertes très tôt le matin et le soir.


En dehors de l'enceinte de la vielle ville, en passant par la porte des Lions, on arrive à Jérusalem Est, ou se trouve le mont des oliviers. Cette colline qui domine la vieille ville est couverte de tombes en terrasse. Il s'agit la du plus grand cimetière juif de Jérusalem. Face à l'enceinte et la vielle ville, on retrouve aussi l'église Russe et ses dômes dorés.


Jérusalem nous a bluffé, on a adoré la vieille ville ainsi que la ville nouvelle. Les couchers de soleil sur les toits de la vieille ville sont magnifiques mais Jérusalem est une ville sous tension. Cette tension permanente est très palpable et devient pesante à la longue. D'ailleurs l’omniprésence de l'armée et des "conteneurs à bombes" sont là pour nous rappeler que la paix dans cette partie du monde ne tient qu'à un fil.


Après s'être enrichis de la culture de Jérusalem, direction le désert de Judée et la mer Morte. Au sud de Jéricho, on retrouve le site archéologique de Masada, ancienne ville forteresse conquise par l'armée Romaine. Ce majestueux site classé au patrimoine mondial de l'Unesco est perché au dessus d'un éperon rocheux. D'en haut, la vue sur la mer Morte et la Jordanie voisine est a couper le souffle mais c'est aussi l'occasion d'apercevoir les contreforts des camps Romains du siège .
Ah la mythique mer Morte! Malheureusement du coté Israelo-Palestinien, les cotes de cette mer sont en péril. Très peu de plages sont toujours accessibles le reste étant trop dangereux à cause de l'apparition d'immenses trous, des dolines.


Pour finir ce voyage, direction Tel Aviv. La ville qui nous a paru délabrée aux premiers abords, a su nous charmer.
On se laisse porter dans les charmantes rues du quartier de Neve Tzedek ou de Jaffa.


Mais Tel Aviv c'est aussi et surtout la plage et les surfeurs!


La ville a une architecture très hétéroclite, certains la comparent à Miami mais elle est réputée pour ses édifices Bauhaus blancs et épurés.


Le soir venu, les rues de Tel Aviv deviennent festives surtout dans le quartier de Florentin ou des bars et petits restaurants s'installent dans des cours.
photo dsc_0975

Pour conclure ce bonus, une petite note aérienne avec les approches sur Ben Gourion et Sde Dov depuis la plage.
Afficher la suite

Verdict

EasyJet

6.5/10
Cabine6.0
Equipage10.0
Divertissements5.0
Carte payante5.0

Tel Aviv - TLV

6.3/10
Fluidité8.0
Accès5.0
Services2.0
Propreté10.0

Paris - CDG

7.0/10
Fluidité7.0
Accès8.0
Services5.0
Propreté8.0

Conclusion

Vols classiques avec Easyjet, pas de service à bord, bagages en soute et choix du siège payant, tout ça on le sait. Les vols étaient totalement gratuits on ne peut pas vraiment se plaindre mais cela dit, passer 4h30 dans cet avion a été long. Le confort, bien qu'accru sur le segment retour grâce à la place vide était très limite à l'aller. J'ai rarement détesté l'avion comme ce fut le cas sur le premier segment. Je me sentais à l'étroit, confiné sur ce siège qui ne se baisse pas d'un millimètre et sans hublot pour faire passer le temps. De plus étant séparé de mon ami je n'ai pas pu profiter de notre tablette pour faire passer le temps. Pour ce qui est de l'équipage, le steward aigri du vol aller a été de loin le pire que je n'ai jamais eu toute compagnie confondue! J'ai quand même mis 10 pour le chef de cabine et le stew en civil qui ont été tout simplement adorables! Sur le vol retour nous avons eu un équipage au top, attentionné, souriant et disponible.

Informations sur la ligne Tel Aviv (TLV) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 15 avis concernant 6 compagnies sur la ligne Tel Aviv (TLV) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est El Al Israel Airlines avec 8.2/10.

La durée moyenne des vols est de 4 heures et 59 minutes.

  Plus d'informations

13 Commentaires

  • Comment 413931 by
    AME1977 52 Commentaires

    merci pour ce FR. très intéressant à lire. pas de chance pour vous avec les 2 passagers et le PNC du vol aller
    juste une précision concernant le dôme doré que vous citez...beaucoup de gens font la confusion entre les deux mosquées : la mosquée au dôme argenté (traditionnellement appelée la Mosquée Al Aqsa) et celle au dôme doré connue sous le nom de Qobbat Assakhra (le Dôme du Rocher). La Mosquée Al Aqsa comprend tout ce qui est à l’intérieur du mur, y compris les deux mosquées. Le tout est connue sous le nom de Al Haram Asharif...
    donc le dôme doré est partie prenant de la mosquée! il couvre les salles de prières...

  • Comment 413939 by
    cloud_rider AUTEUR 833 Commentaires

    Ah il me semblait pourtant que l'édifice en mosaïques bleue surmonté du dôme doré ( le dôme du rocher qui abriterai le rocher avec l'empreinte de Mahomet) était bien différent de la mosquée Al-Aqsa (Dome sombre) et les deux se trouvant dans une enceinte appelé "esplanade des mosquées" .

  • Comment 413944 by
    KL651 4455 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Un vol si long sur une LCC c'est hard en effet, d'autant qu'EZY n'a pas d'avions spécifiques avec des écrans ni même de service de repas à pré-commander ou autres.
    L'attitude du PNC princesse à l'aller est lamentable, le CC devait s'en douter pour spontanément venir te demander ce qui s'était passé.

  • Comment 413972 by
    indianocean SILVER 6606 Commentaires

    Ah les joies de voler à bord d'une compagnie low cost. N'oublie pas que MOL voulait faire payer l'utilisation des toilettes à bord de ses Boeing. Et n'oublie pas non plus que le PNC touche une commission sur toutes les ventes qu'il fait à bord, bouffe, boissons, goodies et........ sièges

    Merci pour ce FR

  • Comment 413982 by
    okapi GOLD 3330 Commentaires

    Hello et merci pour ce FR insolite. Acheter son billet pour TLV sur le site d'EK, ce n'est pas monnaie courante. Je me demande combien le font!^^ Un vol aller que l'on a vite envie d'oublier, sauf pour le rattrapage in extremis qui en dit long sur l'attitude de certains PNC qui se croient encore tout permis. Le retour est nettement moins mauvais, à défaut d'être mieux. C'est long, très long dans une LCC.
    Les photos depuis l'aéroport sont fantastiques et le bonus l'est tout autant. Un grand merci pour ce partage.
    À bientôt!

  • Comment 414017 by
    cloud_rider AUTEUR 833 Commentaires

    Je confirme, c'était long...très long mais bon rien de catastrophique non plus. Le PNC était vraiment nul, de loin le pire que j'ai eu avec EZY.

    Merci pour le commentaire ;)

  • Comment 414018 by
    cloud_rider AUTEUR 833 Commentaires

    Je confirme, c'était long...très long mais bon rien de catastrophique non plus. Le PNC était vraiment nul, de loin le pire que j'ai eu avec EZY.

    Merci pour le commentaire ;)

  • Comment 414019 by
    cloud_rider AUTEUR 833 Commentaires

    Ah MOL, il est sous les feux de la rampe en ce moment ^^
    C'est exacte pour la com des PNCs sur la vente à bord mais c'est bien la première fois que je tombe sur un PNC aussi zélé. Je pense qu'il était tout simplement un peu c**.

    Merci Bernard ;)

  • Comment 414021 by
    cloud_rider AUTEUR 833 Commentaires

    4h30 dans cet avion c'était vraiment long oui mais au final avec la tablette c'est passé plus vite que les 4h de l'aller. Après c'est dommage qu'EZY n'ai pas d'avions dédiés à ce genre de route moyen courrier.

    Merci our le commentaire :)

  • Comment 414330 by
    LUCKY LUKE GOLD 2211 Commentaires

    Description très intéressante de ce que peut être un TLV-CDG sur easyjet, ce qui n'est pas vraiment dans l'ADN de cette compagnie. Sur un tel axe très long pour du MC et si spécifique quant à sa clientèle, ceux qui arrivent à matcher les tarifs d'EZY tout en avançant des atouts qu'EZY n'a pas, tels que (au choix ou tout à la fois) gros porteur, IFE (même en simple streaming), repas cacher, bagage de soute inclus, etc... s'en sortent à leur avantage. Merci du partage.

    • Comment 417531 by
      cloud_rider AUTEUR 833 Commentaires

      Easyjet à l'avantage de proposer des prix attractifs, du moins parfois sur TLV. Des amis ont pu trouver des a/r à 110€ au printemps ce qui pour moi vaut vraiment le coup car c'est des vols de jour.

      Merci pour le commentaire ;)

  • Comment 417355 by
    Lhdbzh GOLD 852 Commentaires

    Merci pour ce magnifique FR.
    Les photos sont sublimes, rien que cela, ça fait passer la prestation pitoyable du PNC
    Qui dit low cost ne dit pas forcément low performance du personnel de bord.
    Une fois de plus, vos photos sont magnifiques !

Connectez-vous pour poster un commentaire.