Avis du vol Air France Paris Punta Cana en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF968
Classe Economique
Siege 55K
Temps de vol 09:00
Décollage 16 Sep 17, 13:40
Arrivée à 16 Sep 17, 16:40
AF   #25 sur 94 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5971 avis
Mathieum76
Par 9804
Publié le 5 octobre 2017
Me voici donc de retour pour vous proposer le report d’un voyage assez peu présent sur le site : Paris-Punta Cana en classe éco avec Air France (les précédents similaires datent). Les billets ont été achetés durant le mois de juin et les places duo en même temps.

Pour ce trajet, Air France m’a proposé d’être quality observer. Cette mission, si je l’accepte, me sera rétribué 500 miles Flying Blue et d’un bon de réduction de 20 % à valoir sur Air France Shopping. Ce n’est pas terrible, mais je me dis « pourquoi pas ». J’avais repéré des trucs sur la boutique online, ce sera l’occasion d’en profiter.

Nous partons donc de Rouen (domicile) vers 9h30 avec pour objectif de rejoindre le PX de CDG aux alentours de 11h30.
Malheureusement, nous allons être victime d’une crevaison nous obligeant à faire un arrêt en vue d’appliquer un coup de bombe anticrevaison.

Nous avons prévu de garer notre voiture au PX. Nous arrivons donc au 2E de CDG vers 12h05 par le CDGVal.


« Nous sommes skypriority, nous avons 1h35 devant nous, ça devrait aller », dis-je à mon compagnon de voyage qui stresse un peu.

J’aurais mieux fait de me taire. Nous arrivons dans la zone 7 skypriority où nous voyons une queue immense ! L’hôtesse filtrante vérifie nos billets sur mobile et je lui demande « ça va aller pour notre vol ? Il y a plus de quarante personne devant nous » Elle me répond : « les vols seront probablement retardés vu la lenteur pour passer la police aux frontières (rires). Et puis, les personnes devant vous, la plupart partent à 13h ». Seulement trois guichets (et demi) sont ouverts.
photo img_0262


Nous voilà donc à attendre dans la file où ne serons pris en charge au guichet qu’à plus de 12h50 ! Entre temps, j’essaye d’obtenir des infos pour me rassurer, voyant l’heure limite d’enregistrement se rapprocher dangereusement. Personne n’était capable de répondre.
Cette longue queue est le fruit de quelques passagers rencontrant des problèmes (je ne sais pas quels étaient-ils) nécessitant, pour les uns, l’intervention d’une responsable, pour les autres de longs échanges avec le personnel au sol. Mais je ne peux m’empêcher d’observer qu’au guichet où la chef d’escale est présente avec les passagers, l’agente, elle, attend docilement que les choses s’arrangent. Ce n’est qu’au bout de 30 minutes qu’un autre agent arrive pour lui dire de s’installer ailleurs pour recevoir des voyageurs (au début, elle a demandé à la responsable et aux voyageurs de s’installer ailleurs : le voyageur quinqua américain s’est emporté et c’est finalement l’agente qui s’est déplacée). Enfin ! La « réouverture » d’un guichet accélère les opérations. Nos valises s’en vont et nous récupérons nos carte d’embarquement papier. Aucune excuse n’aura été présentée pour le temps d’attente.

Sans plus tarder, nous courrons vers la PAF skypriority où nous n’aurons que 2-3 minutes d’attente. Je ne reviendrai pas sur l’amabilité de la PAF, vous la connaissez.

Nous découvrons durant notre trajet vers le satellite L que notre vol est retardé de 20 minutes.
photo img_0263


Le temps de passer aux toilettes (assez propres) et d’acheter un café à la machine. Pas de bol, on aura le droit à un gobelet rempli d’eau chaude. Merci Selecta…
photo img_0274

Bon et si on faisait une rapide partie de ps4 avant de monter ?
photo img_0271

Plusieurs sont en panne et nous n’en trouverons pas de fonctionnelle libre.

Voici notre avion du jour : F-GZNG, un Boeing 777-300ER en configuration COI âgé de huit ans
photo img_0264photo img_0266photo img_0283

L’annonce de l’embarquement est faite. Tout le monde passe en même temps, mais il y a deux files distinctes : une economy sans statut, et une pour les skypriority. Je suis le seul éligible SP et mon ami va se faire refouler par l'agent : « non monsieur, même si votre ami est SP vous ne pouvez pas le suivre ». Je viens pour signifier mon étonnement : « je ne comprends pas, le service client Air France m’a assuré que si nous étions sur le même numéro de dossier, il pouvait me suivre. J’ai le message si vous voulez » (et c'est vrai Air France me l'a dit). L’agente me répond blasée : « le portique ne s’ouvrira pas, votre ami doit faire la queue là-bas ». J’insiste - d’autant qu’il n’y a aucun pax SP qui fait la queue - et elle finit par me dire « demandez à ma collègue là-bas ». Je m’exécute aussitôt et là j’entends : « non, ce ne marche pas. Le portique ne s’ouvrira pas pour lui. Je suis toute seule en plus, je ne peux pas intervenir ». Je continue d’insister en rappelant que le service client Air France m’a assuré que mon ami pouvait me suivre. Je sors mon portable « je vais vous montrer le message » dis-je. Elle réplique aussitpot « vous êtes sur de ce que vous dites ? Sinon, on va nous le reprocher ». « Oui, regardez ». Je n’ai même pas le temps de le montrer qu’elle me dit « je vous fais confiance monsieur hein » avant de dire à sa collègue que mon ami peut passer. Finalement, le portique s’ouvrira sans problème pour lui. Je précise une nouvelle fois qu’il n’y avait personne dans la file SP et que cet échange n’a donc pas perturbé d’autres voyageurs.

Nous voici à bord de l’appareil ! Comme indiqué précédemment, j’ai réservé des sièges duo. Je pense que je privilégierai cette option systématiquement désormais. Lors de mon retour de Dubai en mai dernier, j’ai vécu un horrible vol de nuit côté hublot où je me suis retrouvé, d’une part, écrasé par mon voisin et, d'autre part, à la limite de la séquestration. Les deux voisins rechignaient à se bouger quand je voulais me lever. Pas de souci de ce genre cette fois-ci !
photo img_0276


L’avion va prendre un peu de retard supplémentaire : une passagère est « très malade » annonce le commandant de bord et va devoir débarquer (tout comme sa valise en soute). Il estime que nous pourrons repousser dans une vingtaine de minutes.


L’IFE n’est pas activé, dommage. Seule la caméra fonctionne.

Le pitch (mauvais) avec une aumonière fatiguée et la vue sur la cabine. De manière générale, le siège manque cruellement de confort.
photo img_0277photo img_0279photo img_0285

On repousse à 14 h20
photo img_0291

Sur la route, nous croiserons le premier dreamliner qu'Air France a reçu, F-HRBA. J'ai adoré voyagé dedans. J'avais fait un "petit" Londres-Paris, mais j'ai vraiment apprécié son confort (en siège premium eco)
photo img_0301

Le roulage sera lent, il y a du monde devant nous au départ…


… et derrière nous aussi
photo img_0321

Nous décollons finalement à 14h39


Au revoir Roissy
photo img_0330photo img_0333photo img_0335

Le service démarrera environ 30 minutes (temps correct) après le début du vol. Menu unique pour tout le monde, sauf à avoir précommandé un plateau.

Le plateau du jour : salade carottes/concombres, poulet pommes de terres rôties, camembert, tartelette de chocolat
photo img_0343photo img_0344

Je demande à l’hôtesse quels alcools propose-t-elle. Elle me répond dans un premier temps « vous en avez déjà un sur le plateau » sur un ton un peu moralisateur. Je suis surpris par la réponse et je me contente dire « oui effectivement ». Un petit moment d’hésitation plus tard, elle me propose finalement une bière, du vin rouge ou du vin blanc. J'opte pour le blanc (qui est bon). Tout comme le plateau dans son ensemble


Et voici le menu végétarien de mon covoyageur. Lui n'a pas le droit au planteur sur son plateau menu spécial. On en fait part à une autre hôtesse qui nous explique qu'effectivement, dans les menus spéciaux, il n'y en pas. Elle lui en apportera un finalement lors du service de café.
photo img_0341

Son plat était un risotto crémeux aux champignons : très très bon.

Pendant le repas, et durant le vol, j'utiliserai l'IFE pour regarder des films, faire un peu de méditation et jouer à Qui veut gagner des millions.

D'ailleurs, j'ai gagné le jackpot. Airfrance, tu me donnes 1 000 000 de miles stp ?
photo img_0362

Il faut rester zen tellement l'IFE est lent…

Une heure après la fin du repas, le plateau de snacks est installé en libre service et des mini-glaces seront même proposées au galley à mi-parcours.
photo img_0349
J'aime toujours autant ces petits bretzels.

Quelques prises de vues au dessus de l'océan
photo img_0360photo img_0355photo img_0356

1h15 avant la fin du vol, la collation est servie
photo img_0361

Très banale, mais elle a au moins le mérite d'exister.

Le début descente commence environ 35 minutes avant l’atterrissage.


Nous voici alignés sur la piste, prêts à atterrir


Bienvenue à Punta Cana


Après un roulage très lent, nous arrivons en porte
photo img_0418

Et les agents s'affairent à sortir les valises
photo img_0419

Une dizaine de minutes après l'arrivée, nous voici sortis de l'appareil. Ce n'est qu'un au revoir…
photo img_0421

Nous ne récupèrerons notre bagage qu'1h15 plus tard. Les priorités n'étaient pas du tout respectés dans la livraison.

Merci de m'avoir lu
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.1/10
Cabine4.0
Equipage8.5
Divertissements7.5
Restauration8.5

Paris - CDG

6.4/10
Fluidité4.5
Accès6.0
Services7.5
Propreté7.5

Punta Cana - PUJ

5.0/10
Fluidité2.5
Accès5.0
Services6.5
Propreté6.0

Conclusion

Un vol correct, mais sans mention : les sièges et l'IFE dégradent clairement la prestation d'ensemble. Le catering était de bonne facture et l'équipage (à l'exception de notre première hôtesse) s'est avéré dynamique, souriant et agréable. Vivement qu'Air France rénove ces cabines.
L'attente au comptoir SP à CDG a été bien trop longue (45-50 minutes), mais les contrôle aux frontières et sécurité, eux, se sont déroulés rapidement (+1).
A Punta Cana, je ne peux que sanctionner sévèrement l'attente bien trop longue pour récupérer les valises. C'est à se demander ce qu'ils en ont fait tout ce temps d'autant qu'aucun vol n'arrivait en même temps. Côté temps d'attente à la police aux frontières, ça allait. On voit pire à CDG.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Punta Cana (PUJ)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 18 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Punta Cana (PUJ).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 9 heures et 8 minutes.

  Plus d'informations

14 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 415377 by
    Adrien 3 Commentaires
    Que signifie l ife ?
  • Comment 415415 by
    SKYTEAMCHC GOLD 10221 Commentaires
    Merci de ce partage. Bizarre la réaction pour embarquer a 2 en Skypriority : normalement ca passe sans problème !
    A bord le premier plateau est bien le deuxième toujours aussi décalé mi gouter mi petit dej : bref pas terrible.Le boite de snacks et glaces est un bon point. Dommage de ne pas avoir les nouvelels cabines qui offrent un bien meilleur ecran et une meilleure expérience de voyage. Je n'irai pas jusqu'a noter 4 mais 5 me parait assez juste.
    • Comment 415469 by
      Mathieum76 AUTEUR 179 Commentaires
      Merci du commentaire et de m'avoir lu ! Effectivement, je suis peut-être un peu dur sur la notation de la cabine. Mais je trouve que l'on manque quand même vraiment d'espace au niveau des jambes. Il a suffi que je mette le coussin dans le bas de mon dos pour qu'il touche le siège d'en face. 2 ou 3 cm en plus ne serait pas du luxe.
  • Comment 415466 by
    A330-200 509 Commentaires
    Bonjour,
    Merci pour ce FR,
    Le service sol AF a CDG est de pire en pire , volonte d eviter le moindre effort ...
    Les cabines COI , comme j ai pu l experimenter avant hier sur HAV son totalement depasses et offre un confort indigne et ce quelque soit la classe de voyage.
    Un bon catering , avec les boites de snacks , malheureusement elle sont assez petites et une fois les enfants passes il reste quasiment rien.

    Bon week end
    • Comment 415546 by
      Mathieum76 AUTEUR 179 Commentaires
      Merci du commentaire. Vivement que les cabines COI évoluent ! J’avais tenter l’option surclassement en miles pour faire le retour en premium eco. Mais quand FB m’a dit que je devais me saigner de 60 000 miles par personne, j’ai refusé poliment :D
  • Comment 415600 by
    AirOne 2461 Commentaires
    Une cabine COI qui fait vraiment grise mine, un accueil à CDG franchement déplorable avec une crevaison sur la route... Heureusement qu'il vous restait l'option DUO.

    À bientôt
  • Comment 415706 by
    ducourf 521 Commentaires
    Peu surpris de l'attente à CDG, c'est une récurrente, si il y a du monde en SkyPriority j'opte pour la solution file éco automatique, moins rouge, moins personnalisé, moins de faste mais bien plus efficace, j'ai juste à demander une étiquette jaune Prio pour la valise !

    Pour l'embarquement, un peu laborieux, les passagers SP sont soit embarqués par une personne et non un portique, et les portiques ne sont en aucun cas programmés pour une catégorie de passager. Seul le filtrage par l'agent compte sinon quid des pax avec enfants ? On les laisse seuls alors que parents SP ?

    Cabine vieillissante c'est dommage il en reste encore sur les lignes COI ...
    Merci pour ce FR
  • Comment 580841 by
    Jordan 7 Commentaires
    Au niveau de la qualité des sièges des anciennes cabines de AF je suis d'accord c'est pas très confortable (je les ai expérimenté l'année dernière à bord du F-GZNO et du F-GSQR par contre j'ai pu comparer les deux vu que j'ai voyagé dans un B777-200er de AF équipé de la NOUVELLE version des cabines (le F-GSPD) et la qualité des sièges et de l'IFE sont bien meilleur de plus pour différencier chez AF une ancienne cabine d'une nouvelle cabine il suffit de voir la taille des IFE (bien plus grandes sur les nouvelle cabines) et la disparition de la bonne vielle télécommande des IFE des nouvelles cabines.

Connectez-vous pour poster un commentaire.