Avis du vol KLM Moscow Amsterdam en classe Economique

Compagnie KLM
Vol KL900
Classe Economique
Siege --
Temps de vol 03:20
Décollage 20 Aoû 17, 05:45
Arrivée à 20 Aoû 17, 08:05
KL   #52 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 661 avis
scorph
Par GOLD 482
Publié le 1 février 2018
Bonjour et bienvenu à bord de ce report, cette fois ci une série en 5 épisodes qui va nous mener dans le plus grand pays du monde la Russie ! Ce sera pour nous notre voyage de l’été.

Genèse : Début de printemps 2017 se pose la question d'où partir lors de l’été 2017. Mme ayant des vacances imposées en août. Nous pensons d’abord au Sri Lanka, mais visiblement cette destination est à la mode cette année et les prix sont élevés. J’arrive toutefois à trouver un tarif intéressant avec LH mais mon agence de voyage ne pourra pas le réserver. On laisse donc tomber le Sri Lanka pour cette année. Je me connecte sur un site de voyages qui a fait un article sur les bons plans pour voyager pas cher cet été, Il parle de la Russie un pays qui nous attire depuis longtemps. Les prix au départ de Toulouse sont intéressant, Bingo ! Direction la grande Russie et ses 2 villes emblématiques que sont Saint Pétersbourg et Moscou. Pour le routing au départ de Toulouse LH et KL proposé des combinaisons et des tarifs équivalent pour un TLS-Saint Pétersbourg Moscou-TLS, nous choisirons KLM qui pour un prix légèrement inférieur me permet de prolonger la validité de mes quelques miles Flyingblue.





Mardi 08/08/17 KL1300 KLM Cityhopper TLS-AMS Erj 190 c'était là.
Mardi 08/08/17 KL1393 KLM AMS-LED B737-700 c'était ici.
Mardi 15/08/17 SU047 Aeroflot LED-SVO A320 par là.
Dimanche 20/08/17 KL900 KLM SVO-AMS B737-800 c'est maintenant .
Dimanche 20/08/17 KL1303 KLM Cityhopper AMS-TLS Erj 190. par ici.

Ce vol est une exclusivité sur flight report.

Mar 20/08/17 SVO-AMS KLM Boeing 737-800 (PH-BXN) classe Y.

Premier segment de notre vol de retour mais aussi le plus long. Malheureusement c’est aussi celui qui part le plus tôt avec un départ à l’heure où blanchit la campagne soit 5h45 avec une heure d’embarquement fixée à 5h05 autant vous dire que le réveil à 2h50 (du matin hein!) a piqué sévère.

Comme nous sommes aventuriers (enfin surtout pour sauver 35€) on décide de se passer de taxi et d’utiliser le bus de nuit H1 (en effet la ligne ferroviaire Airport Express ne commence son service qu’à 6h et le métro à 5h30).
Alors déjà pour comprendre comment fonctionne ce bus de nuit il faut avoir quelques notions en Russe ou en débrouille les plans que j’ai trouvé étant tous en cyrillique. J’ai même demandé à une employée des transports moscovite chargée du renseignement des touristes qui ne connaissait que très peu le sujet et qui m'a conseillé de prendre de la marge… bon c’est noté.

A 3h26 pétante nous sommes à l’arrêt où le bus arrive dans la minute, parfait ! La population à bord est pour le moins variée ce samedi soir/dimanche matin entre les fêtards qui rentrent de soirée, des gens qui vont bosser et des personnes âgés qui vont à la pêche (oui oui vous avez bien lu). À bord 2 touristes, nous. Là commence le périple, avec le bus qui s'arrête à tous les arrêts certains espacés d’environ 500m sachant qu’il y a 40 bornes entre moscou centre et SVO (je vous joins le plan avec je cite le trajet approximatif mdr !).
photo p0

Bref après 1h30 de trajet pendant lesquels notre bus se trompera de direction dans une zone de travaux et mettra 10 minutes pour faire une marche arrière de 400m. Nous arrivons à destination moins de 10 minutes avant la fin d’enregistrement !
En arrivant au guichet en courant la préposée à l’accueil devant les comptoirs nous dis avec le sourire que nous avions le temps le check-in fermait dans 5 minutes (humour russe sans doute).
photo p2photo p2bis

Une personne finie son enregistrement devant nous, accueil sympathique pour une employée Russe (comprenez normal) les formalités sont rapidement expédiées on nous remplace nos etickets par de bon BP papiers aux couleurs de l’aéroport (pour que les employés de la sécurité et de la PAF puissent tamponner à loisir).
photo p3photo p3bis

En ce dirigeant vers le PIF et la PAF en suivant les couloirs tortueux de SVO ponctués de quelques baies vitrées.


PAF et PIF sont expédiés dans un délai plutôt court. Le portique détecteur de métaux ne fonctionnant pas c’est une palpation à la main qui est pratiquée par une employée y compris pour les hommes. On monte un escalator, puis passage obligatoire par le Duty free/ boutique de souvenirs pour rejoindre la porte. Pendant ce temps le jour se lève sur SVO.


A part les reflets SVO est vraiment spotter friendly avec de grandes baies vitrées. Aeroflot et l’alliance skyteam sont les maîtres des lieux en témoigne le 777 d’Aeroflot portant la livrée de l’alliance.


On rejoint le hall principal des départs qui accueil les portes d’embarquements et la majorité des restaurants. Burger King est, comme en ville, bien présent (j’avoue avoir assez peur des dégâts à venir sur la santé publique en Russie).
photo p7

Sur le chemin pour rejoindre la porte 35 je croise des tableaux des vols (en cyrillique désolé).
photo p8photo p8bis

Dehors il n’y a pas que du Skyteam, il y a aussi quelques intrus comme cet A321 tout blanc qui vol pour la compagnie loisir/charter Northwind, Air Baltic en 737-500 ou cet A319 de la compagnie grec Ellinair, enfin c’est ce qui est inscrit sur les tableaux d’affichages et la carlingue, car l’appareil est immatriculé en Lituanie est appartient à Small Planet, les pilotes Lituaniens ne devait pas être extrêmement familier des lieux un Follow-me leur étant attribué.


Pendant ce temps l’aéroport se réveille et les premiers vols Aeroflot se préparent.
photo p10photo p10bis

L’heure de début d'embarquement passée de nombreux passagers s’agglutinent devant le comptoir alors qu’aucune annonce n’a été faite.
photo p11

Pour patienter je vais faire quelques photos, en dehors des Aeroflot il y a quelques appareils intéressant, ce 747 d’Air bridge Cargo, Nordwind (charter Russe) avec la nouvelle livrée mais plus intéressant au loin un ancien Il96-300 d’Aeroflot, sans ses moteurs.


Dernier regards sur la flight line alors que le soleil se lève.


Notre appareil étant déjà là (il a passé la nuit-là) laissez-moi vous le présenter, PH-BXN est un 737-800 âgé de plus de 16 ans lors du vol répondant au doux nom de Blackbird (assez amusant quand on connaît l’histoire de l’appareil éponyme de Lockheed, et le lien avec l’URSS).


Tentative de photo signature nouvelle génération (merci à Flavien d’avoir pu en expédier un à ma chérie !).
photo p15

Bon il est temps de rejoindre notre porte le vol étant appelé puis quelques minutes après passé en last call, alors que le premier quart des passagers n’est même pas encore à bord.
photo p16

Nous descendons un escalier vitré pour rejoindre la passerelle. Quelques vues sur les portes environnantes.


Vue depuis la passerelle en fuselage shoot.
photo p18

Nous pénétrons dans la cabine, 2 rangs de business uniquement sur ce vol. Vue des sièges en tissus avec têtières en cuir siglées (photos prise à l'atterrissage). Vue de l’arrière des sièges.


J’arrive à mon siège le 27F, vue depuis notre place sur un A321 d’Aeroflot.
photo p20

Pendant qu’on fait le tour du propriétaire, la vue depuis le siège, détail sur le plafonnier hold school, le pas (biengrand) pour un vol de 3h sur une legacy on a vu mieux, surtout que le pitch des Embraer 190 par exemple est plus grand. Pour compléter cette présentation du siège on notera la désagréable présence d'un chewing gum sur le bord du siège…


Dans la pochette devant moi je retrouve les éléments suivant à savoir la safety card, commune avec le 737-900, le magazine duty-free, mais aussi le magazine de bord plutôt bien.
photo p22

On repousse finalement avec 10 minutes de retards, vue sur le terminal D.



Puis on remonte le taxiway en direction de la piste 24 gauche en passant devant les terminaux E et F alors que le soleil se lève.


Notre roulage nous fait passé devant les parkings au large on y retrouve essentiellement des appareils de la compagnie charter Northwind avec leur ancienne et nouvelle livrée.
photo p25photo p25bis

On croise aussi quelques SU avec du 330 notamment.
photo p26photo p26bis

J’aime bien cette photo avec ce 747 qui part au loin au soleil levant comme une ambiance de fin de règne pour la reine du ciel. Nous laissons remonter toute la piste au Jumbo pour notre part nous prenons l’avant dernière bretelle pour gagner un peu de roulage.
photo p27

SVO n’ayant qu’une seule piste en service ce matin nous devons attendre l’arrivée des quelques oiseaux du plus petit au plus gros et dans l’ordre SSJ de SU, SU en 737, A320 de Tunisair, 757 de Royal Flight et enfin 777 d’Aeroflot.


Derrière beaucoup d’appareils aux vols plus longs ou plus chargés remonte la piste derrière le 747.
photo p29

Au bout d’une bonne dizaine de minutes c’est à notre tour d’entrer en piste soleil dans le dos.
photo p30

Nous ne faisons qu’un léger arrêt sur la piste avant de commencer notre course d’élan. Au loin on aperçoit des appareils cargo avec notamment un 747, des Ilyushin 76 et des Antonov 74.
photo p31

Lors de notre course d’envole on aperçoit l’opposé du terminal où se trouve les hangars de maintenance d’Aeroflot. On y trouve de nombreux avions stockés dont notamment une petite dizaine de SSJ j’avais lu que certains avaient quelques soucis d’origine structurel est était de fait cloués au sol.
photo p32photo p32bis

Nous quittons le sol Russe avec une dernière vue sur les installations de Scheremetyevo et sa piste 06 gauche.
photo p33photo p33bis

J’ai bien l’impression qu’à SVO on prépare une troisième piste.
photo p34

La végétation entourant les alentours de Scheremetyevo laisse place à la riante et tentaculaire banlieue Moscovite à l’architecture typiquement soviétique. Moscou est dans le top 10 des plus grandes villes au monde aussi bien en point de vue population que superficie.


Notre montée se poursuit et l’on rejoint les nuages et la brume.


J’en profite pour détailler le winglet de notre 737.
photo p37

Peu de temps après que l'altitude de croisière soit atteinte l'équipage commence la distribution du repas, enfin comme sur le vol aller pour Saint Pétersbourg KLM se moque bien de nous. Voici le repas vendu par KLM sur son site: Un sandwich chaud à l'omelette et à la tomate de 99g servit avec une boisson chaude ou froide. Pour rappel le vol est parti à 6h du matin avec 15 minutes de retards je doute que beaucoup de passagers est eu le temps de prendre un petit déjeuner… et pas l'ombre d'un Bob sur ce vol.


Heureusement nous avons prévu notre propre catering sur ce vol.
photo p39

Un second passage sera effectué un peu plus tard avec cette fois une boisson chaude et un petit cake. Madame a pourtant de petits doigts.
photo p40photo p40bis

Notre croisière se poursuit alors que le soleil grimpe progressivement au-dessus de l'horizon. La cabine est calme malgré l’excellent taux de remplissage, la plupart des passagers somnolent, il faut bien dire qu'il n'y a pas grand-chose d'autre à faire.
photo p41photo p41b

On croise un A320 de LH en provenance de Scandinavie.
photo p42

La baltique est recouverte d'une épaisse couche nuageuse.
photo p43photo p43b

Qui se découvre à l'approche des côtes Danoise, en effet les falaises du Sjaelland (l'Ile principale) nous accueillent.
photo p44aphoto p44b

On survole ensuite le sud de l'archipel du Danemark aux alentours de la ville portuaire de Stege puis de Vordinborg avec les 2 ponts tendus entre les Iles du Lolland et du Falster.
photo p45aphoto p45b

Nous survolons quelques dizaines de minutes plus tard les côtes Allemandes et le port de Kiel.


Nous changeons de mer en passant de la Baltique à la mer du Nord, en arrivant à l'embouchure de l'Elbe et la ville côtière de Cuxhaven.
photo p47

La route suivie par notre appareil aujourd'hui
photo p47b

Nous croisons une base aérienne de Nordholz/Cuxhaven qui est une base pour le Marineflieger corps qui regroupe les appareils volants de la marine allemande.
photo p48

Petite pause winglet
photo p49

Avant de retourner dans le monde des bases aériennes de l'OTAN avec Jever ancienne base de la Luftwaffe depuis 1936 elle fut contrôlée après-guerre par les britanniques. Elle abrite aujourd'hui des unités de commandos de l'air de la Luftwaffe.
photo p50aphoto p50b

Notre traversée du nord de l'Allemagne nous amène à l'Embouchure de l'Ems et du port d'Emden.
photo p51aphoto p51b

Nous passons la frontière hollandaise et apercevons au loin la ville de Groningue.
photo p52

Alors que nous commençons notre descente le ciel se couvre au-dessus des Pays-Bas.


Lorsque nous traversons la couche nous ne sommes plus très loin des polders et notre finale pour la piste 18 centrale est déjà bien entamée.


Les passagers se penchent pour regarder l'approche.
photo p55

On distingue tout de même au loin la ville de Beverwijk porte d'entrée du canal de la mer du Nord que nous croisons quelques minutes plus tard.


Nous nous rapprochons de l'aéroport, on distingue Haarlem.
photo p57

Ça y'est on aperçoit les installations aéroportuaires de Schiphol avec la fameuse "Polderbahn" où vient d'atterrir un A330 d'Air Transat ainsi qu'un A320 d'Easyjet.
photo p58photo p58b

L'atterrissage se déroule sans problème et on profite de notre élan pour doubler un A320 d'Aer Lingus en provenance de Dublin qui remonte le taxiway parallèle qui mène à la Polderbahn avant de dégager la piste


Notre roulage nous conduit à proximité d'appareils stockés au large, on peut y voir un B777F de China Southern ainsi qu'un B777-3ER de CX qui attend son vol retour qui partira dans quelques heures direction Hong Kong.
photo p61

En faisant le tour des terminaux la faune et plutôt couleurs bleu locales.


Dernier virage !
photo p63

On se gare à l'ombre de la tour.
photo p64

C'est à ce moment que commence la pire correspondance à AMS ! Une fois arrêté, la personne en charge de la passerelle mettra plus de 15 minutes pour connecter la passerelle à l'avion ! Du coup nous avons le loisir de voir les bagagistes en pleine séance de lancé de poids … les gars on vous voit ! Ok ils n'ont pas le job le plus passionnant du monde mais bon ce n'est pas une raison pour faire des lancés en mode basket des valises d'enfants, franchement honteux.
photo p65

Après cette séance instructive sur le jeté de bagages, nous pouvons débarquer le (ou la) préposée à la passerelle ayant finalement réussi à arrimer son finger à la carlingue de notre vénérable 737. Passage par la cabine avec vue sur les issues.


Ztop ! Contrôle inopiné des passeports dans la passerelle de la PAF locale nommée "Maréchaussée royale" rien que ça!
photo p67

Une fois la passerelle passée retour par le tarmac pour un petit tour de bus ! Merci KLM cela me permet de prendre une dernière photo de notre destrier pour les passagers en correspondance courte par contre ils ont déjà plus de 30 minutes de retard sur l'horaire prévu… chance pour nous ce n'est pas notre cas.
photo p68

J'en profite pour prendre quelques photos à la volée, un 737-700 de KLM et un A330-300 de Delta.


Seul point positif de cette correspondance à AMS le passage éclair au PIF avec des agentes sympa et souriante, on ressort donc rapidement dans une galerie avec vue sur le terminal long courrier.
photo p70aphoto p70b

On retrouve aussi un énorme FIDS et c'est ici que je vous laisse la suite arrive dans la foulée pour connaitre le reste de mes péripéties hollandaises.
photo p71

Pour les plus courageux je vous propose un petit bonus Moscovite!
Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

KLM

4.8/10
Cabine6.0
Equipage6.5
Divertissements5.0
Restauration1.5

Moscow - SVO

6.1/10
Fluidité6.5
Accès2.0
Services8.0
Propreté8.0

Amsterdam - AMS

4.8/10
Fluidité2.0
Accès6.0
Services4.0
Propreté7.0

Conclusion

Vols très décevant de la part de KLM sur une liaison plutôt « prestigieuse » qui fait partie des longs vols moyens courriers. Cabine au design dépassé, équipage quelconque, catering catastrophique. Bref un vol à oublier.

KLM:
Cabine : Cabine pas de première jeunesse avec ce bleu qui fait un peu cheap (question de gout) pitch que j’ai trouvé passable.
Equipage : Quelconque, sourire faible, interaction avec les paxs faible. Ils ont fait le travail point.
Divertissement : Hublot et magasine de bord, comme chez Easyjet quoi, sauf que le vol dure 3 bonnes heures
Restauration : J’avoue avoir hésité à mettre zéro, on parle d’un vol du matin qui part à 5h45 avec un peu de retard 6h et qui dure un peu plus de 3h. Servir ce Sandwich omelette/tomate infâme c’est juste du foutage de gueule vendu sur le billet en tant que repas ! Sachant qu’il n’y a pas de Bob… Je mets 1,5.

Moscou (SVO) :
Fluidité : PIF plutôt lent alors qu’il n’y avait pas grand monde du fait du détecteur de métaux en panne et de la palpation individuelle faite par une seule personne qui semblait un peu stressée. PAF rapide dû en grande partie à l’affluence faible.
Accès : Catastrophique avec les transports en communs pour un départ matinal.
Services : Pas mal de boutiques et de services, les prix du duty free me paraissaient intéressant mais le passage était obligé = des points en moins.
Propreté : Plutôt correct même si je n’ai pas exploré la partie la plus critique (les toilettes)

Amsterdam :
Fluidité : Contrôlé par la PAF dès la sortie de l’appareil dans la passerelle puis PIF très rapide car beaucoup de guichet sont ouverts. Puis de nouveau une PAF bondée qui crée une file indienne d’environ 100m.
Accès : Arrivé par une passerelle qu’il faut descendre pour rejoindre des paxbus qui nous amène après un bon détour dans un autre terminal pour repasser la PAF et le PIF pour la correspondance courte on repassera
Services : Bien évidemment tous les services d’un grand aéroport. Un gros malus de -4 pour les bagagistes qui jouent au lancé de poids avec les bagages. Les gars on vous voit!
Propreté : Moyenne quelques déchets qui traînent.

Sur le même sujet

11 Commentaires

  • Comment 430112 by
    Esteban TEAM GOLD 10438 Commentaires

    Merci pour le partage Hugo !

    Ce bus vous aura donné des sueurs froides à tous les deux, quel parcours !

    Décidément la descente en gamme de KLM se poursuit et à vitesse grand V. Ce catering est totalement inadapté sur la durée du vol.

    Superbe bonus moscovite !

    A bientôt !

    • Comment 430153 by
      scorph GOLD AUTEUR 1076 Commentaires

      Bonjour Esteban et merci pour ce retour, en effet le bus a été le plus gros stress du voyage ! Les services KLM se dégradent à vu d'œil et c'est bien dommage j'appréciais beaucoup la compagnie bleu surtout depuis Toulouse ou les correspondances était facile. Mais désormais j'hésite à les reprendre.
      Bon vols !

  • Comment 430134 by
    noone18 363 Commentaires

    Merci pour ce FR
    Les photos sont superbes.
    Le petit dej est effectivement à oublier .... Et puis un sandwich à l'omelette ... ca fait hurler le restaurateur que je fus ^^
    J’enchaîne sur le report suivant ;)
    @ bientôt.

    • Comment 430145 by
      scorph GOLD AUTEUR 1076 Commentaires

      Bonjour et merci pour ce commentaire, le catering sur ce vol de plus de 3h est juste une catastrophe aussi bien gustatives que quantitative sans être au niveau de la cuisine d'un resto la cuisine d'avion peu avec un faible investissement devenir correct...
      Bon vols

  • Comment 430152 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7855 Commentaires

    Merci de ce récit. Un vol correct mais sans plus avec un catering qui n'est pas adapté à la durée du vol. On est en droit d'attendre un repas plus complet ( avec salade de fruit et yaourt en complément du plat chaud et du mini muffin) . Les équipages sont souvent bons sur KLM mais apaprament ce n'était vraiment pas le cas.

    • Comment 430154 by
      scorph GOLD AUTEUR 1076 Commentaires

      Bonjour et merci pour ce commentaire, le catering est le coup de grâce dans un vol déjà pas super. Concernant les équipages klm je vous rejoins ils sont dans leur immense majorité très bon, peut-être que l'heure matinale du vol à jouée aussi.
      Bon vols!

  • Comment 431477 by
    Tango Delta 564 Commentaires

    Merci pour ce FR et le bonus!
    KLM continue sa descente dans les abysses en Y européenne, proposer une offre de BoB serait même mieux à ce niveau bien bas!
    Sympa le match de hockey. As-tu aimé Serguiev Possad? Cela vaut la peine d'y passer la journée?
    A bientôt

    • Comment 433709 by
      scorph GOLD AUTEUR 1076 Commentaires

      Bonjour Tango Delta et désolé pour la réponse tardive.

      KL pas au top de sa forme en effet . Concernant Serguiev Possad tu auras sans fait le tour du site en une demi-journée. Toutefois le train de banlieu pour si rendre dur une bonne heure de mémoire. Toutefois cela permet de s'évader un peu de la grouillante citée Moscovite.

  • Comment 433606 by
    LGaddict 1290 Commentaires

    Merci pour ce FR qui sonne la fin des vacances ...

    A SVO, il n'est pas simple de décoller tôt, mais en VTC, tu en aurais eu pour moins cher que le taxi (en pleine nuit de DME à mon hôtel situé pas très loin de Belorusskaya, j'en avait eu pour 20 euros environ). En tous cas, chapeau bas pour ton esprit d'aventure et d'avoir tenté le bus de nuit ;-)

    A bord, la restauration proposée laisse craindre le pire si la tendance descendante se poursuit encore 1 an ou 2 chez KLM. Le contenu de l'omelette n'a pas l'air très chaud, malgré le fait que le "repas" était censé être chaud. Le mini-cake fait vraiment mini de chez mini. Pour un vol aussi long, il eut fallu un petit-déjeuner quasiment au niveau d'un vol long-courrier. Voilà qui ne peut que faire les affaires d'Aèroflot, et ça sera bien mérité.

    Jolies vues du tarmac et aériennes. Bonus succinct, mais qui là aussi me rappelle tellement de bons souvenirs, merci.

    • Comment 433710 by
      scorph GOLD AUTEUR 1076 Commentaires

      Bonjour LGaddict et merci pour ce sympathique retour, le bus nous a donné des sueurs froides dès le matin ! Si je ne dis pas de bétise SVO et bien plus loin de Moscou que DME ? Concernant le service de bord KLM pour plus de 3 heures de vol j'aurais espérer bien mieux, quand on voit ce qui est servit chez SU...

      Pour le bonus je n'ais pas voulu trop surcharger le report en lui même étant déjà long.

      Bon vols !

Connectez-vous pour poster un commentaire.