Avis du vol Lao Airlines Ho Chi Minh City Pakse en classe Economique

Compagnie Lao Airlines
Vol QV516
Classe Economique
Siege 5B
Avion ATR 72-500
Temps de vol 01:35
Décollage 14 Sep 17, 12:00
Arrivée à 14 Sep 17, 13:35
QV 21 avis
VINCNT
Par 523
Publié le 25 novembre 2017
Après quelques jours dans la trépidante Ho Chi Minh City/Saigon, c’est l’heure de rejoindre Vientiane, au Laos.
C’est presque naturellement sur Lao Airlines que le choix s’arrête, d’abord parce que comme il n’y a pas de trajet direct et c’était la compagnie qui proposait le trajet global le plus rapide, ensuite parce qu’à 126$ pour un aller simple, c’est déjà hors de prix (contrairement au Vietnam, il n’y a pas de low cost pour s’y rendre) et nous n’avions pas l’intention de dépenser beaucoup plus et enfin pour commencer en douceur les premiers contacts avec le Laos.
Enfin quand je dis hors de prix… disons qu’il faudrait s’interroger sur le vrai coût d’un vol, pour tenter de comprendre ce qui correspond à un prix normal ou pas…
Pour mémoire, et même si j'écris ce FR avec beaucoup de retard (et un peu de nostalgie), nous sommes au début des vacances, avec toute l’euphorie qui va avec.
Tout ce qui peut arriver est donc formidablement enthousiasmant, quoi qu’il arrive d’ailleurs ( et même si il ne se passe rien de particulier ) !

Mais passons au sujet principal : le voyage.

L’arrivée à l’aéroport d’Ho Chi Minh City se fait en taxi depuis le centre ville. De mémoire, la course coute environ 10 $.
C’est un aéroport bien conçu, dans lequel il est facile de s’orienter. Il n’est pas non plus très grand, ce qui aide bien.
photo dsc_0454
Arrivé au comptoir Lao Airlines, accueil avec le sourire et enregistrement des bagages. Tout est fluide, il n’y a que très peu d’attente. Et c’est aussi parce qu’il n’y a que très peu de monde.
photo dsc_0453
Une fois les billets et quelques papiers nécessaires à l’immigration en main, nous nous dirigeons vers la douane, qui est passée en l’espace de minutes. Très rapide, donc.
photo dsc_0456
Les vols du début d'aprèm. IL y a quand même un peu d'activité.
photo dsc_0457
On commence à déambuler dans les boutiques. C’est très propre, bien présenté. Il y a à peu près tout ce qu’on peut trouver ailleurs. Petit regard sur le Salon « Apricot ». Je ne sais pas ce qu’il donne, mais je trouve le nom joli.
photo dsc_0458
Le hall des embarquements est composé de deux étages. Une coursive en haut permet une circulation sur toute la longueur du terminal. Sur cette coursive, on retrouver quelques magasins de souvenirs à des prix à peu près 20 fois supérieurs à ce qu’on peut trouver dehors. C’est pratique, cela dit, quand on a quelques Dongs à dépenser…
photo dsc_0463
Et la vue est belle à travers les grandes baies vitrées du terminal…
Au menu :
Du 350 Cathay, 737 et 777 Eva Air, des 320 Vietjet, une moisson de 787, 350, 320 et 321 Vietnam, des 330 Aéroflot, des 321 Asiana…

Et d'autres choses aussi…
Je crois que celui là était en train de rattraper son retard sur Game of Thrones… Ah… ces touristes altermondialistes… <3
photo dsc_0467
A force de rêvasser, j’en oublie presque qu’il est temps d’embarquer !
Alors descente rapide dans les hall d’embarquement de l’étage inférieur, et on monte dans un bus pour slalomer entre les avions déjà entrevus sur le tarmac…
photo dsc_0472photo dsc_0474
Et puis au loin, on commence à distinguer des silhouettes d’avions à hélices… Une petite flotte d’ATR 72 nous attend !
Il y a du CambodiaAnkorAir et notre avion, de LaoAIrlines, et un petit dernier, doté d’une livrée un peu trop sobre à mon goût. Il s’agit ici d’un Bombardier Challenger 300 de Berjaya Air… (merci Flight Radar).

Mais retour sur notre vol, puisque nous sommes descendu du bus, pour un embarquement tranquilou. Je ne suis pas le seul à photographier tout et n’importe quoi, ce qui a l’air d’amuser les équipes.
C’est curieux cet avion dont les soutes sont logées à l’avant.
photo dsc_0481photo dsc_0482photo dsc_0484
Cela permet en tout cas de profiter de la vue sur la piste d’atterrissage, avec cet ATR de Vasco qui vient de se poser. C’est étonnant parce qu’au roulage, un seul des deux moteurs tourne, et malgré tout, il avance tout droit. Voila. J'avais d'abord pensé à un problème technique, mais comme j'ai vu plusieurs ATR, notamment le notre, rouler avec un seul moteur en marche, c'est que ca doit être normal. Voila. Question technique du jour.
photo dsc_0485
A l’entrée dans l’avion, on se sent tout de suite un peu serré. D’autant que l’avion sera assez plein. On entre donc par l'arrière, puisque la porte avant est dévolue aux soutes et on remonte la file jusqu'aux sièges 5 A et B.
photo dsc_0486photo dsc_0488
Un contrôle en règle s’impose. Sièges assez étriqués.
photo dsc_0489
La moquette, propre, ressemble aux pixels d’un écran LCD.
photo dsc_0490
La pochette est propre, bien que l’espèce de cuir dont elle est composée soit largement griffé. Le magasine est assez sympa. Il n’y a rien de bien intéressant à l’intérieur, si ce n’est qu’on sent bien l’influence des investisseurs chinois au Laos. Ce qui nous sera d’ailleurs confirmé une fois arrivés à destination.
photo dsc_0491photo dsc_0492photo dsc_0493
11.48 : moteurs mis en marche. Ca vibre un peu, ca fait aussi (et déjà) pas mal de bruit. On commence le roulage, ce qui nous offre une vue sur le chantier en cours sur les pistes et les quelques avions qui attendent devant nous au décollage.
photo dsc_0494photo dsc_0495
On attendra une vingtaine de minutes avant de s’élancer.
La vitesse augmente, le bruit aussi, et hop, décollage ! Et nous voila au dessus d’Ho-Chi-Minh. La photo des hélices des moteurs donne un effet assez surprenant.


Rapidement, le personnel de bord (moyennement souriant) nous tend cette petite boite. Je la trouve très jolie. Le bleu, dynamique, et la fleur de frangipanier, emblème du Laos, matchent bien.
photo dsc_0508
A l’ouverture, on se rend compte que l’espace est moyennement optimisé, et c’est une drôle de logique d’inscrire les dessertes de Lao Airlines ici plutôt que dans le magasine, mais pourquoi pas… L'audience est certainement supérieure à celle de la dernière page du magasine !
Au menu, donc, un sandwich et un dessert. Le sandwich n’est pas mauvais. C’est un pain brioché, légèrement sucré, garni d’un genre de paté sucré-salé. Le gâteau est chimique, mais ca se mange. Bien évidemment ces spécialités sont arrosées de Beerlao, parce qu’il n’est jamais trop tard pour commencer la découverte des saveurs du pays !

Inutile de préciser qu'il n'y pas d'écran ou quoi que ce soit dans l'avion. Enfin si, il y a ce qui se passe dans le hublot, et pour reprendre pas mal d'FR, ca surpasse largement tout le reste….Voici donc le majestueux Mékong. Le niveau d’eau est haut à ce moment là, puisque début septembre correspond à peu près à la période de fin de mousson.

Paksé approche ; Atterrissage, et sortie de l’avion, pour une petite escale pour passer les douanes, avant de remonter dans le même avion pour la poursuite du voyage !
photo dsc_0523photo dsc_0524photo dsc_0525
L’aéroport est tout petit. Mais vraiment tout petit. Il y a plusieurs bureaux à la douane, notamment un qui permet de faire le Visa en direct (contre quelques $ de plus que si il est fait avant). L’attente est relativement longue, mais ca passe ! Ouf !
photo dsc_0526
On se retrouve nez à nez avec de petits conseils sur les attitudes proscrire dans le pays. C’est ludique et bien mis en image. Une très bonne idée pour ce pays qui a un temps accueilli pas mal de springbreakers du monde entier, et qui ont parfois été retrouvés dans des états invraisemblables à peu près n’importe où.
photo dsc_0527photo dsc_0528
Petit coup d’œil. C’est pas l’affluence des grands jours ! L’unique tapis à bagages est resté vide. Cette affiche avec les horaires de bus est très pratique.photo dsc_0529photo dsc_0531
Comme il n’est pas question de trainer… direction la salle d’embarquement pour le prochain vol, et le prochain report !
A très vite pour la fin du voyage !
Afficher la suite

Verdict

Lao Airlines

6.8/10
Cabine7.5
Equipage7.5
Divertissements5.0
Restauration7.0

Ho Chi Minh City - SGN

8.6/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté9.5

Pakse - PKZ

5.3/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté6.0

Conclusion

Un premier vol rapide, sans déconvenue ou surprise particulières.
Le sandwich et la bière sont agréables. La vue est superbe. L'avion est propre mais bruyant.
LaoAirlines fait le job.
Cela dit, le rapport qualité/prix de l'ensemble est assez mauvais, si on compare aux low cost européennes ou vietnamiennes.

L'aéroport d'Ho-Chi-Minh City est plutôt pas mal conçu, mais souffre d'une liaison moyenne depuis le centre ville. Et il y a de magnifiques baies vitrées.

L'aéroport de Paksé est minuscule. Ce qui est assez fou pour la 2ème ville du pays !

A très vite pour la suite !

Sur le même sujet

1 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 420547 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8631 Commentaires

    Merci de ce FR sympathique. Lao s'en sors pas mal avec une boite correcte et une cabine en bon état. Pas d'IFE mais les vues aérienne sont bien plus captivantes ! J'ai bien aimé les " consignes" pour bien se comporter correctement dans le pays : il y a du avoir pas mal d'abus pour en arriver là.

Connectez-vous pour poster un commentaire.